Gestion des déchets dans une structure touristique
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

Gestion des déchets dans une structure touristique

on

  • 1,196 views

 

Statistics

Views

Total Views
1,196
Views on SlideShare
1,195
Embed Views
1

Actions

Likes
0
Downloads
15
Comments
0

1 Embed 1

http://maisondeterre.kazeo.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Gestion des déchets dans une structure touristique Presentation Transcript

  • 1. La gestion environnementaledans une structure touristique Par ZAKI Radia MT3A
  • 2. Gestion des déchets• La quantité de déchets à traiter par personne et par an augmente chaque année.• Dans une structure touristique, la bonne gestion des déchets auraun double impact, environnemental bien sûr mais également pédagogique.• Pendant les vacances, les clients sont plus disponibles pour• démarrer de nouveaux comportements. Il faut donc tout mettre en• oeuvre pour initier ces modifications de comportement et leur permettre• de continuer chez eux ensuite. Pour ceux qui triaient déjà, leur• faciliter la tâche leur permettra de ne rien changer à leurs habitudes• et peut être même d’apprendre quelques nouvelles astuces.
  • 3. • •impacts sur l’environnement•• Toujours en plus grande quantité, les déchets produits par les occidentaux sont également• de plus en plus complexes et polluants. Certains produits, issus de la consommation• courante, comme les restes de peinture, les ampoules basse consommation,• les piles, les déchets électroniques (etc.) sont de plus polluants s’ils sont rejetés avec• les ordures ménagères. Les solutions adoptées pour le traitement des déchets ne• sont pas non plus sans impact sur l’environnement, l’incinération peut rejeter dans• l’atmosphère des dioxines, des métaux lourds et des gaz acides. L’enfouissement• occupe de grands espaces et il doit être réalisée avec soin pour ne pas polluer les• sols.
  • 4. •réaliser un diagnostic de la situation•• Comme dans tous les domaines de la gestion environnementale, un diagnostic de la• situation permet d’y voir plus clair. Quels sont les déchets produits ? En quelle quantité• ? Tel fournisseur qui vous livre chaque semaine dans des emballages jetables ne• peut il pas récupérer ses emballages ou en adopter de plus durables ? Le tri est il fait• de façon optimum ? Les installations sont elles pratiques à entretenir, facile d’accès• ? Où les clients jettent-ils leurs déchets ?
  • 5. Sur la base de ce diagnostic, on pourra vérifier si les actions suivantes sont encore à réaliser :• • Réduire à la source en choisissant les produits peu emballés ou dont les emballages sont réutilisables• • Choisir des produits dont les emballages se recyclent (papier, carton, métal, bouteilles ou flacons en plastique)• • Au lieu de jeter à la poubelle un produit dont on ne se sert plus, s’adresserà une recyclerie-ressourcerie, il peut intéresser quelqu’un d’autre.• • Compostez tous les déchets végétaux, même dans une petite structure sans jardin, il est possible d’adopter un lombricomposteur.• • Tous les déchets jetés ou recyclés doivent être compactés pour en réduire le volume.• • Recycler tout ce qui peut l’être sans oublier les ampoules basse consommation, les piles, les déchets électroniques, les cartouches d’encre
  • 6. Accompagnement pédagogique• Pour que le tri sélectif soit bien fait, il faut qu’il soit compris par toutes les personnes qui travaillent dans la structure. Dans un premier temps, il est donc nécessaire d’informer pour démontrer la pertinence du tri sélectif et réfléchir ensemble à la manière de le mettre en place. Ce temps de travail en équipe permet à chacun de s’exprimer et de mettre en avant la charge de travail que cela va représenter pour certaines personnes comme les cuisiniers par exemple. Une fois que l’équipe est bien organisée, il faut créer des documents montrant aux visiteurs la démarche entreprise et les conséquences sur l’environnement. Ces panneaux peuvent présenter le recyclage, le compostage, le trajet réalisé par les emballages une fois triés, etc.
  • 7. • Si les clients gèrent eux-mêmes leurs déchets, il est indispensable de mettre à leur disposition des équipements facilitant le tri (poubelles à plusieurs cases, sacs spécifiques, caisses à emballages) et de leur indiquer les emplacements des conteneurs et du compost pour qu’ils puissent jeter les déchets triés au bon endroit.
  • 8. INFOS-CLÉS• Quelques chiffres• 1 à 5 mois, 100 ans, 400 ans ce sont les durées de• dégradation maximum dans la nature du coton,• de l’acier, d’une bouteille en plastique. Alors qu’il• est si simple de les recycler .
  • 9. INFOS-CLES• Le point vert appliqué• sur les emballages ne• signifie pas que l’emballage• est recyclable, il• signifie simplement que• l’entreprise qui a mis le produit sur• le marché participe financièrement• à la collecte sélective des emballages.
  • 10. •MERCI POUR VOTRE ATTENTION