Your SlideShare is downloading. ×
  • Like
  • Save
RSLN #2 - Bienvenue à l'école du futur !
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Now you can save presentations on your phone or tablet

Available for both IPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

RSLN #2 - Bienvenue à l'école du futur !

  • 35,812 views
Published

RSLN #2, consacré à l'éducation à l'heure numérique, édité par Microsoft France, publié en mars 2008. …

RSLN #2, consacré à l'éducation à l'heure numérique, édité par Microsoft France, publié en mars 2008.

RSLN est le magazine trimestriel gratuit qui accompagne les activités du labo d'idées de Microsoft France.

Published in Education
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
35,812
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
19

Actions

Shares
Downloads
0
Comments
0
Likes
9

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. mars 2008 Francis pisani Pour une «littératie» numérique< psychanalyse >Quand les jeux vidéosoignent nos névrosesBienvenue à < te n d a n c e s >l’école du futur ! Face aux transformations du monde et à la révolution des nouvelles technologies, comment l’école s’adapte-t-elle ? Tour d’horizon des nouvelles tendances pédagogiques mondiales.
  • 2. 2 3 sommaire  2.2_Regardssur le numériqueMagazine trimestrielwww.regardsurlenumerique.frMicrosoft FranceSAS au capital de 4 240 000 euros, à la une18 avenue du Québec91957 Courtabœuf 1 Cedex le regard de …Directeur de la publicationÉric Boustouller Francis Pisani ÉditorialDirecteur de la rédaction Pour une « littératie »Marc MosséDirecteur délégué ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~ _• Le titre 2.2 (prononcer numérique.Bertrand Salord « deux point deux »),Rédactrice en chef Lorsque nous avons décidé de consacrer qui fait suite à 2.1 sortiConstance Parodiredaction@regardsurlenumerique.fr ce grand dossier de 2.2 à l’école du futur, nous en novembre 2007, est d’abord un clin d’œil < tendances > nous attendions, victimes d’automatismes paresseux, à voir BienvenueConception et réalisation graphique à l’expression « WebJBA - 2, rue des Francs-Bourgeois immanquablement la nouveauté provenir d’outre-Atlanti- 2.0 », laquelle désigne75003 Paris que ou d’Asie, reléguant nos écoles hexagonales dans l’âge la génération actuelle grand-angle à l’écoleph.bissieres@jba.frDirectrice artistiqueVirginie Kahn révolu des cahiers à spirales et des tableaux noirs. La réalité nous a surpris à trois égards. D’abord, et comme le dit très de sites Internet, plus participative que la  Quand les jeux vidéoOnt collaboré à ce numéroAnaïs Coutrey, Pauline Feuillâtre,Alice Gracel, Caroline Marcelin, bien Richard Descoings (p. 29), « la révolution numérique est tellement rapide que même ceux qui ont un peu d’avance première génération des années 90, décrite soignent nos névroses du futurEmma Rebelova rétrospectivement sont en retard ! ». Partout dans le monde, enseignants, parents comme « 1.0 ». C’est Face aux transformations du mondeRemerciementsRandom International d’élèves, gouvernements et collectivités s’interrogent sur la aussi un clin d’œil au et à la révolution des nouvellesDelaware bonne façon d’adapter l’institution scolaire à un monde qui a jargon informatique technologies, comment l’écoleOlivier Ratsi déjà profondément évolué, et dont la vitesse de transforma- utilisé pour distinguer s’adapte-t-elle ? Quelles tendances sePhotos non créditées les versions successivesdroits réservés tion s’est emballée. Un sommet mondial sur le sujet, organisé dégagent et quelles expériences pilotes des logiciels. PremierImprimerie récemment par Microsoft à Helsinki, a bien montré ce four- sont déjà conduites dans le monde ? magazine au titreEscourbiac Graulhet millement aussi perplexe qu’enthousiaste. Deuxième surprise, évolutif, 2.2 deviendra Voilà à quoi pourrait ressembler l’écoleDocument imprimé avec des encres la nouveauté ne nous vient ni des États-Unis ni du Japon mais bientôt 2.3 puis, On les accuse de couper du monde, d’abêtir… du futur, dans quinze ans à peine…végétales sur du papier blanchi sanschlore, fabriqué à partir de pâtes de beaucoup plus près de chez nous, du Royaume-Uni, où une sans doute, 3.0 afin Michael Stora, lui, les utilise pour soigner.provenant de forêts gérées de façon d’illustrer notre volonté véritable révolution est en marche. L’heure des bilans n’a pas À mille lieues des pourfendeurs des jeux vidéo,durable. Couverture imprimée avec des de demeurer au plus ce psychologue-psychanalyste revendique,encres non toxiques. encore sonné, mais il y a fort à parier que les élèves anglais vont et aussi près d’une société dans son travail avec les enfants, ces terrainsLes opinions exprimées dans ce bientôt étonner le reste de l’Europe. Dernier constat, enfin, la numérique en perpétuel de jeu numériques où se dénoueraientmagazine n’engagent que leurs auteurset ne reflètent pas nécessairement France n’a pas à rougir de ses écoles. Aux quatre coins du ter- changement. nos conflits inconscients. 5 La vie numériquecelles de Microsoft. ritoire, des enseignants passionnés et des collectivités vision- En bref, l’actualitéConformément à la loi « Informatique et naires explorent, testent et évaluent de nouvelles pratiques, de la société numériqueLibertés », toute personne ne désirantplus recevoir le magazine peut en avec l’adhésion complice des élèves et de leurs parents. Resteinformer la rédaction (abonnement@ toutefois à donner à ces initiatives dispersées l’impulsion qui rendez-vous 10 Panoramiquesregardsurlenumerique.fr) qui annulera Tour du mondeimmédiatement son abonnement. saura les fédérer et faire de l’école non plus le seul reflet mais le  Clairvoyant de la création numérique moteur d’une société moderne qui ne laisse personne de côté. Jérôme Adam, 30 ans, La rédaction redaction@regardsurlenumerique.fr entrepreneur spécialisé 38 repères dans l’accessibilité numérique. Les indicateurs de 2.2 Aveugle depuis l’adolescence, il entend faire du handicap 39 Lu une source d’innovations  sélection livres de 2.2 La pour tous.2.2_regards sur le numérique 2.2_regards sur le numérique
  • 3. 4 5Le regard de… la vie numérique f ranc is pisan i Auteur, enseignant, conférencier et blogueur sur Transnets.net, Francis Pisani est un journaliste indépendant basé dans la région de San Francisco et de la Silicon Valley. Il va publier Alchimie des multitudes - Comment le web change le monde1, sur le web participatif. qui y ont accès croient s’en servir convenablement ; ils n’utilisent en réalité qu’une fraction de ce qui pourrait leur être utile. ¦2500 c’est le nombre de sites, blogs et forums qui ont été interdits, en Chine, à l’occasion du 17e Congrès du Parti communiste, selon les chiffres annuels de Reporters sans Frontières. Contrairement à une idée communément admise, les jeunes en savent souvent moins que leurs aînés ne Depuis fin janvier, seules les sociétés contrôlées par l’État ont l’imaginent. S’il est vrai qu’ils sont plus à l’aise, l’expres- sion « digital natives », souvent traduite par « génération le droit d’y diffuser des vidéos sur Internet. ¦ numérique », est trompeuse, voire dangereuse, dans la © Baptiste Lignel mesure où elle masque des disparités croissantes. D’où la nécessité d’envisager une formation spécifique à la VOTE musée ÉLECTRONIQUE Histoires d’octets dimension numérique. Selon la Commission européenne, « la “digital literacy”devient vite une des conditions de la Le Forum des droits surPour une « littératie » créativité, de l’innovation et de l’esprit d’entreprise. Sans elle, les citoyens ne peuvent ni pleinement participer à la l’Internet vient de publier un premier bilan denumérique société, ni acquérir les compétences et les connaissances l’utilisation des machines nécessaires pour vivre au xxi e siècle »3. à voter aux scrutins Cela est d’autant plus crucial que domine large- de 2007. 1,5 million © g. Béguin ment chez les adolescents la « culture de participation », d’électeurs, soit 3,3% du corps électoral français,Q décrite par Henry Jenkins dans son ouvrage Convergence Culture 4. « [C’est] une culture dans laquelle les critères étaient concernés par ces ue doit-on savoir et comprendre du d’expression artistique et d’engagement civique sont appareils qui équipent web, des réseaux et des médias en relativement bas, ce qui encourage à créer et à partici- 1  33 bureaux de vote. 6 Les collectivités s’en ➀ ➁ ce début de xxie siècle ? La question per. [...] Ceux qui s’en réclament considèrent que leurs montrent globalement a-t-elle un sens ou, comme le pensent contributions comptent et sentent un certain degré de certains, suffit-il d’attendre la dispa- connexions sociales entre eux. » Saviez-vous que l’email avait été inventé en gramme : une collection inédite d’objets qui 1. Modem rition des derniers barbons du papier C’est dans un tel contexte que l’éducation aux 1961 ? Que le premier disque dur, de la taille permet d’évaluer le phénoménal chemin acoustique AJ 311. Il et de la plume d’oie pour atteindre « Il est essentiel médias doit être conçue. Trois raisons y incitent. Premiè- d’une armoire à glace, permettait de stocker parcouru en quelques décennies. « Mais fonctionnait enfin une sorte de nirvana numérique de préparer rement, tous les jeunes n’ont pas les mêmes opportunités 5 mégaoctets, soit 5 000 fois moins que le nous ne voulons pas nous cantonner à une à 300 bps collectif ? de participation (en clair, la « fracture » ne disparaît pas contenu actuel d’une clé USB ? À la suite approche nostalgique, assure Philippe au début des les jeunes © r. damoret/réa Il suffisait, à la fin du xixe siècle, de parler d’alphabétisa- quand on a résolu la question de l’accès). Deuxièmement, du succès de l’exposition « Cinquante ans Nieuwbourg, son directeur. Nous voulons années 80. tion. Le terme atteint ses limites aujourd’hui pour trois à jouer un rôle il serait bon qu’ils comprennent comment les médias d’histoires d’informatique », l’an passé, le adresser un message fort aux jeunes, leur Il aurait fallu vingt-quatre raisons fort simples. Tout d’abord, nos moyens d’expres- social actif affectent leurs perceptions du monde. Enfin, il est essen- premier musée de l’informatique va ouvrir montrer à quel point ces outils étaient révo- heures pour sion sont multimédias et ne se cantonnent pas aux let- tiel de les préparer à y jouer un rôle social actif. ses portes le 15 avril prochain sur le toit lutionnaires en leur temps et, surtout, les télécharger tres de l’alphabet. Ensuite, le terme ne dit rien des outils dans la société L’autoformation, individuelle ou de pair à pair, infor- de la Grande Arche de la Défense. Au pro- stimuler sur tout ce qui reste à inventer. » une chanson - applications et appareils - auxquels nous pouvons avoir numérique. » melle par définition, est le premier pas. Elle est toujours en mp3. recours. Enfin, le web nous ouvrant de nouveaux univers, essentielle pour se maintenir à jour, pour avancer dans ce il est important d’en comprendre la logique. L’effort doit monde en constant changement. L’éducation formelle 2. Le CDC 6600, l’ordinateur donc porter aussi bien sur la pratique que sur la culture. n’en est pas moins indispensable, dans les écoles, les satisfaites tout en le plus puissant Ignorant le fait que la référence exclusive aux lettres de universités et les entreprises. Ce travail ne peut être mené pointant la nécessité DON D’ORDINATEURs au monde l’alphabet est insuffisante dans un monde qui privilégie à bien qu’avec la participation des institutions publiques. Il d’améliorer la confiance le multimédia, le terme « littératie » semble aujourd’hui le y va de notre responsabilité sociale à tous les niveaux. ■ des électeurs sur les Dans le cadre de la loi de finances 2008, jusqu’en 1968. Prix à l’époque : plus usité pour traduire le concept anglo-saxon de « lite- questions de sécurité. les entreprises peuvent désormais donner 3 millions de dollars. Elles demandent racy »2. Il implique la capacité d’utiliser, la compréhension des logiques en cause, l’approche critique. 1. Éditions Pearsons Education, en librairie en avril. 2.  livier Le Deuff, « La Culture de l’information : quelles O également un leurs ordinateurs amortis à leurs salariés, Car les lacunes sont sérieuses. Beaucoup de gens “littératies” pour quelles conceptions de l’information ? » in VIe Colloque ISKO-France 2007, 7-8 juin 2007, Toulouse, meilleur soutien des sans qu’ils soient considérés comme un pouvoirs publics et un n’ont pas encore accès au média numérique ou se refu- IUT de l’université Paul Sabatier. 3.  ommission européenne, « eLearning : Better eLearning C aménagement du cadre avantage en nature et donc soumis à des sent, souvent par peur, à s’en servir alors même qu’ils auraient beaucoup à y gagner. Un grand nombre de ceux for Europe », 2003. 4. NYU Press, 2006. juridique. cotisations sociales ou fiscales.2.2_regards sur le numérique 2.2_regards sur le numérique
  • 4. 6 7la vie numérique la vie numérique © Futuroscope / M. Vimenet¦25000 c’est le nombre de téléchargements du module bilingue français-alsacien pour la suite logicielle Microsoft Office E-INSERTION Pour la Commission européenne,depuis le mois d’avril 2007. Mis gratuitement à la dispositiondes internautes, il s’appuie sur un glossaire de 47 500 mots conçu 2008 sera l’année depar des linguistes et des étudiants alsaciens. ¦ la lutte contre UNIVERSITÉ la fracture NUMÉRIQUE numérique. < et vous > Henri Isaac, maître de Une grande conférences à l’université Paris-Dauphine chargé RÉALITÉ AUGMENTÉE campagne de Jean-Christophe LAGARDE Député-Maire de Drancy par Valérie Pécresse de réfléchir aux enjeux de la numérisation Un safari du futur sensibilisation est lancée : de l’enseignement supérieur, a remis son plus vrai que nature en Europe, seuls 10 %Que faites-vous pour le numérique rapport en janvier. Lelocalement ? constat est sévère : les Cinq millions d’années après notre ère... Les calottes glaciaires sont sous-marins et jungle tropicale. Les visiteurs traversent les paysa- par seconde. Chaque écran offre une perspective différente, l’une des plus de « À Drancy, nous avons choisi de parées pour la mise en place des valu à Drancy de recevoir en universités françaises, inadaptées aux besoins disséminées partout sur la Terre. ges en train, munis de jumelles de pour l’œil gauche, l’autre pour l’œil 64 ans utilisent déployer des efforts substantiels Espaces numériques de travail 2006, à Washington, un prix du des étudiants de la Dans la steppe, aride et froide, de réalité augmentée et d’un bracelet droit. Il en résulte un effet de relief, Internet. pour que le numérique soit (ENT) qui vont y faire leur entrée “Computerworld Honors Program” « génération Internet », curieux rongeurs à carapace, les capteur de mouvements qui leur avec une impression saisissante au service de l’éducation et en 2008, mettant en relation, via distinguant les dix meilleures sont trop faiblement cuirassons, côtoient les caracou- permettent non seulement de voir de réalité. des jeunes. Dans un premier un “bureau virtuel”, directeurs administrations mondiales dans présentes dans les reurs, de grands oiseaux carnivo- mais également d’interagir avec ce Au total, le projet a coûté sept temps, cette ambition s’est d’écoles, enseignants, parents le domaine de l’informatique. réseaux numériques de la res qui, comme l’autruche, courent règne animal futuriste. millions d’euros, dont 24 % pour concrétisée par l’installation de et élèves. Ce réseau de fibre Mais si l’accompagnement de connaissance. À la clé, un mais ne volent pas. Un baboukari, la conception et la mise en œuvre 350 ordinateurs dans les écoles optique a été exploité pour un la jeunesse est une priorité pour risque de marginalisation descendant du singe, s’approche 100 images par seconde des animations. Total Immersion au niveau international. de vous. Médusé, vous lui tendez Innovant par son contenu, « Les compte bien poursuivre sur sa lan- élémentaires. La mise en place autre usage : la vidéosurveillance, la ville, les autres générations un fruit virtuel. Il s’en saisit aus- animaux du futur » constitue, cée. La jeune société prépare déjà Au Futuroscope de Poitiers, de ce parc informatique s’est faite qui contribue à la sécurité des ne sont pas en reste. Mise en sitôt et s’enfuit dans un arbre… en outre, un bijou technologi- de nouvelles applications de réalité la réalité augmentée donne en étroite collaboration avec les Drancéens. Tous les espaces place de formations à Internet GUICHET DE Telle est l’aventure que propose que. « Avec l’objectif d’accueillir augmentée, destinées aux web- vie aux animaux du futur directions d’écoles, également équipées. Il en découle un gain municipaux dédiés aux jeunes ou susceptibles de les accueillir pour les retraités, d’un réseau wifi gratuit dans tous les bâtiments L’INNOVATION le Futuroscope de Poitiers avec sa 800 personnes par heure, il nous a cams et aux téléphones portables. et leur permet d’interagir avec les visiteurs. En janvier, l’Agence de nouvelle attraction, « Les animaux fallu synchroniser, en temps réel, de temps doublement bénéfique : abritent un coin cybercafé leur publics municipaux ou encore de l’innovation industrielle du futur », qui ouvre ses portes le les mouvements des animaux avec la gestion des diverses données proposant gratuitement un accès l’accès, d’ici à quelques mois, (AII), fondée en 2005 pour 5 avril prochain. les éléments du décor, la position des établissements est moins et des formations à Internet. à une connexion Internet à promouvoir les grands et les gestes de chaque visiteur, ou lourde, plus efficace, tandis que En outre, la création d’une 100 mégas et à la Télévision programmes d’innovation, la communication entre la mairie Networking Academy est en Haute Définition pour tous les Interagir encore le paysage sonore », expli- © ACI Futuroscope / M. Vimenet a fusionné avec le groupe et les écoles est optimisée. gestation. Ses objectifs : former locataires de l’Office public avec le monde virtuel que Valentin Lefèvre, cofondateur Oseo. Objectif : créer un Dans un second temps, ces les jeunes aux technologies de l’habitat… À Drancy, agir La mise en scène s’inspire d’hypo- de Total Immersion. guichet unique d’aides établissements ont été connectés réseau et leur permettre de pour le développement du thèses scientifiques pour montrer Cette start-up parisienne a fourni et remédier à la faiblesse à très haut débit grâce à un concrétiser leurs projets de numérique, c’est ne laisser aucun ce à quoi pourraient ressembler son logiciel D’Fusion, qui met actuelle du soutien aux réseau de fibre optique. De ce reconversion professionnelle. déconnecté ». moyennes entreprises notre planète et les espèces qui en cohérence le réel et le virtuel, fait, les écoles drancéennes sont Ces divers efforts ont d’ailleurs “ www.drancy.net innovantes. Les nouveaux la peuplent dans cinq à deux ainsi que les jumelles immersives, financements en faveur cents millions d’années. Plus vrais reliées à un ordinateur placé sous de ces entreprises sont que nature, les animaux en 3D évo- le siège du voyageur. Dotées d’une portés à 300 millions luent au sein de décors reconsti- caméra et de deux écrans LCD, les d’euros. tuant steppe, marécages, fonds jumelles restituent 100  images2.2_regards sur le numérique 2.2_regards sur le numérique
  • 5. 8 9 la vie numérique la vie numérique ¦UN ¦81% million, c’est le nombre de noms de domaines c’est la part de Néerlandais qui fréquentent enregistrés en .fr selon l’Observatoire 2007 le net au moins une fois par semaine, selon de l’Association française pour le nommage internet l’étude annuelle de l’European Interactive (AFNIC). Créée en 1986, l’extension .fr n’a été ouverte Advertising Association (EIAA). ¦ aux particuliers qu’en 2006. 11 millions de noms sont enregistrés informatique sur le domaine allemand .de et six sur .uk. ¦ INFORMATIQUE L’INRIA fête 40 années de EN TENSION En application du principe révolution technologique < les favoris de > de « l’immigration NOUNOU© RADIO FRANCE / C. ABRAMOWITZ choisie », les préfets MOBILE peuvent désormais FRÉDÉRIC MARTEL L’opérateur L’INRIA vient de souffler ses délivrer des autorisations 40 bougies. Créé dans le contexte de travail aux FONDATEUR ET RÉDACTEUR EN CHEF DE WWW.NONFICTION.FR, japonais du plan Calcul voulu par le général étrangers exerçant ANIMATEUR DE L’ÉMISSION MASSE CRITIQUE SUR FRANCE CULTURE NTT de Gaulle pour assurer l’indépen- des métiers confrontés à des difficultés de dance technologique de la France, TechCrunch, mon blog Arrêt sur images. Le site du New York DoCoMo l’Institut national de recherche en recrutement. Parmi les favori de décryptage On aimait l’émission de Times, la source a lancé informatique et en automatique a six métiers « en tension » reconnus pour l’ensemble su se renouveler et s’adapter à un du web. Installé au cœur de la Silicon valley et Daniel Schneidermann, on fut triste de sa d’information la plus fiable et un téléphone monde où la diffusion de l’informa- des régions françaises, très orienté Web 2.0, disparition. La voici la plus riche depuis portable tique touche désormais l’ensemble deux concernent l’informatique : © B. Lachaud c’est le meilleur site qui renaît sur le web. qu’il est accessible gratuitement pour tous spécialement des secteurs de la société. Dès les années 1980, l’Institut informaticien d’étude professionnel de ce Schneidermann et ses type à l’heure actuelle. amis, dont David Abiker ses articles et archives. pensé pour encourage ses chercheurs à créer Bruno Salvy, du centre de recherche fondamentale Inria-Microsoft, et informaticien expert. La filière informatique La version française de France Info, proposent Je le lis tous les jours, à partir de la newsletter, la sécurité de jeunes entreprises innovantes. en pleine équation. a généré 76 400 offres Techcrunch.fr, Plus de 80 start-up vont être créées. également intéressante, quotidiennement une « réflexion critique sur les de la homepage, mais des enfants. Parmi elles, des championnes douze ans, ce qui donne une grande que pour former les enseignants du d’emplois en 2007, soit plus du tiers traduit certains articles médias ». Nouveauté : le aussi à partir des nombreuses sélections En cas d’urgence, comme Ilog ou Kelkoo. L’ouverture dynamique », explique Michel Cos- secondaire, la recherche continue des offres diffusées américains et y ajoute des informations site s’ouvre désormais à tous les médias, non plus thématiques. il déclenche au monde industriel passe aussi par des partenariats avec les grands nard, PDG de l’INRIA. Tous les qua- tre ans, une commission d’experts d’élargir ses thèmes, de la modé- lisation des cellules à la planète par l’Association pour l’emploi sur la France. seulement à la télévision. Une mine d’or : vivement que Le Monde suive... son alarme de groupes. En janvier 2007, l’INRIA extérieurs évalue les projets menés. numérique, en passant par l’inté- des cadres (APEC). “ www. “ www. “ www.nytimes.com 100 décibels, fonde ainsi, à Orsay, un centre de Et bien qu’il n’existe toujours pas, gration sociale des enfants sourds techcrunch.com arretsurimages.net recherche fondamentale en par- en France, d’agrégation d’informati- ou malentendants. émet une tenariat avec Microsoft. Objectif : lumière visible améliorer la fiabilité des logiciels PERSPECTIVES et mettre l’informatique au service à plusieurs DE BONDY À NEUILLY mètres et envoie des autres sciences. En décembre dernier, il s’est associé à Alcatel- Les paris du journalisme en ligne Le Bondy Blog fait des petits. Le média citoyen, lancé automatiquement Lucent pour développer les réseaux Internet du futur. Payant versus gratuit, le feuille- ton continue. Après le passage Daniel Schneidermann en jan- vier en remplacement de son similaire (9 euros par mois) et table sur 65 000 abonnements durant les émeutes de l’automne 2005, vient de créer deux aux parents au gratuit, cet automne, des ancienne émission de France 5, d’ici à trois ans. Tout comme antennes, l’une à Marseille, l’autre à… Neuilly. un message Une organisation modèle versions web du New York est réservé aux abonnés à rai- leurs prédécesseurs gratuits Fort d’un budget de 162 millions Times et du Wall Street Jour- son d’environ 30 euros par an. Rue89.com et Bakchich.info, « Ce n’est pas parce que le Bondy Blog veut être la voix d’alerte donnant d’euros, l’INRIA mise sur la réacti- nal, l’arrivée de deux journaux MediaPart.fr, que l’ancien ils revendiquent l’indépen- des banlieues qu’il restera enfermé dans les cités, assure la localisation vité et organise sa recherche autour en ligne payants ranime, en directeur de la rédaction du dance de l’information et le la rédaction, Neuilly est aussi une banlieue, qui véhicule de l’enfant. de 150 équipes-projets. Celles-ci « mobilisent leurs forces autour France, le débat sur le modèle économique de la presse web. Monde Edwy Plenel s’ap- prête à inaugurer en mars, retour à un véritable journa- lisme d’investigation tirant autant de clichés que le 93. » “ neuillybondyblog.fr d’une thématique durant quatre à @rrêt sur images, lancé par fonctionne sur un modèle parti du multimédia. 2.2_regards sur le numérique 2.2_regards sur le numérique
  • 6. 10 11panoramiques panoramiques < peinture experimentale > pixelroller_angleterre Voilà le rouleau de peinture du futur ! Conçu sur les bancs du Royal College of Arts par les jeunes fondateurs du collectif d’artistes Random International, Pixelroller est une imprimante numérique manuelle et intelligente : elle sait identifier à tout moment sa position dans l’image et permet au peintre de nombreux effets de rouleau. Adaptable à un grand nombre de surfaces, elle rend possible « la fusion du digital et de l’analogique », en transformant des œuvres numériques, a priori reproductibles à l’infini, en pièces uniques. Ses créateurs développent actuellement le prototype d’une version commerciale. “  www.random-international.com ~~~~~~~~~ _• 2.2_regards sur le numérique
  • 7. 12 panoramiques< design > delaware_japon Les trois Japonais déjantés du collectif Delaware se veulent des « artoonists », à la croisée des chemins entre l’art et la bande dessinée (cartoon, en anglais). Adorateurs de la simplicité du format bitmap dont ils accueillent les contraintes comme un défi créatif, ils exercent leur art sur toutes sortes de format, y compris des écrans de téléphones portables, comme c’est le cas ici. En 2001, ils ont même organisé au Japon la première exposition d’art sur téléphone mobile. “ www.delaware.gr.jp ~~~~~~~~~ _•2.2_regards sur le numérique
  • 8. 14 15panoramiques panoramiques< imagerie numerique > olivier ratsi_France Artiste multimédia, Olivier Ratsi développe, au travers de la photographie et de la vidéo, un processus de création fondé sur la déconstruction des repères spatio-temporels. À travers cette photographie, et la série dont elle est issue – intitulée «  narchitec- A ture », l’artiste interroge la notion de réalité en la modifiant, incitant ainsi le spectateur à remettre en question son environnement quotidien.   www.ratsi.com ~~~~~~~~~ _• “
  • 9. 16 17à la une bienvenue à l’école du futur < tendances > ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~ ~~~~~~~~~~~~~~~~ _• ///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// ///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// ///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// « Le saviez vous ? Parfois, la taille elle a été visionnée des millions de fois sur et les informations disponibles sur Internet. Le monde change à une vitesse sans précédent. L’explosion compte vraiment. Les 25 % de Chinois qui YouTube et est citée dans les congrès du Selon Karl Fisch, le savoir technologique d’Internet et des nouvelles technologies a bouleversé les modes ont le QI le plus élevé sont plus nombreux monde entier. Elle a en effet le mérite d’être double tous les deux ans : pour les étudiants que la population totale des États-Unis. Tra- très, très claire : le monde change « d’une qui entrent en licence, cela signifie que la de travail et d’acquisition du savoir. Les cohortes de la « génération duction pour les profs : la Chine et l’Inde manière exponentielle » et exige que l’on moitié de ce qu’ils ont appris pendant leur numérique » arrivent en masse, déjà virtuoses des claviers. comptent plus d’élèves brillants que nous repense dès à présent l’école de demain. DEUG sera périmé dès la troisième année. Comment l’école va-t-elle s’adapter ? Quelles tendances se dégagent n’avons d’enfants tout court. Le saviez- Alors, quels sont les bouleversements qui Les coûts liés au hardware (matériel en vous ? Les dix emplois qui seront les plus sous-tendent cette (r)évolution nécessaire ? dur), au software (logiciels) et au stockage et quelles expériences pilotes sont déjà conduites dans le monde ? cotés en 2010 n’existaient pas en 2004. Nous Quel sera, ou quel pourrait être, si nous par- des données vont dégringoler. Résultat : Voilà à quoi pourrait ressembler l’école du futur, dans quinze ans sommes en train de former des étudiants à venons à changer, le visage de cette école un accès quasi universel à des outils per- à peine… Enquête : Alice Gracel. Illustrations : Heather Gatley des métiers qui n’existent pas, utilisant des du futur ? sonnalisés, multifonctionnels, équipés technologies que nous n’avons pas encore de logiciels plus intelligents et mondiale- inventées, pour résoudre des problèmes L’impact des TICE sur l’école ment standardisés. Quant aux moteurs de ///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// ///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// ///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// qui n’en sont pas encore. » La présentation Il n’aura échappé à personne que la muta- recherche, ils seront toujours plus puissants. ne dure que six minutes mais elle a de quoi tion la plus rapide concerne les technologies Aujourd’hui, près d’une dizaine de milliards faire tourner la tête. Karl Fisch, directeur de l’information et de la communication de recherches sont lancées tous les mois sur d’une école du Colorado, l’a concoctée et (TIC). L’augmentation de la taille des ban- les différents moteurs (Google, Windows mise en ligne il y a tout juste un an. Depuis, des passantes va démultiplier les services Live Search, Yahoo Search, …). >>>2.2_regards sur le numérique 2.2_regards sur le numérique
  • 10. 18 19bienvenue à l’école du futur bienvenue à l’école du futur les oreilles. En contrepartie, leur capacité de concentration en souffrirait – encore que Glossaire certains professeurs contestent cette obser- vation. En tout état de cause, « les élèves Classe mobile d’aujourd’hui ne sont plus ceux que notre Petit chariot avec système éducatif était censé former », pré- des ordinateurs wifi sans vient Marc Prensky. fil que l’on s’échange Pas étonnant, selon Daniel Andler : « Les d’une classe à l’autre. mécanismes d’apprentissage des jeunes ENT  évoluent au fil du temps ». Ce philosophe, Environnement spécialiste des sciences numérique de travail. cognitives, est le fonda- Outil de travail collaboratif teur de COMPAS1, un « La génération sous la forme d’un portail « think tank » de l’Institut numérique adopte Internet mettant en de l’École normale supé- volontiers des processus contact les parents, les rieure réunissant cher- élèves et les enseignants, d’apprentissage fondés cheurs et professeurs et proposant des services de toutes les discipli- sur la déconstruction/ et des infos sur l’école. nes ainsi que quelques reconstruction cyberPortfolio industriels, pour réfléchir des savoirs, sur Livret scolaire numérique aux pédagogies du futur. l’interactivité des qui conserve les notes Selon lui, la génération méthodes et des points et les appréciations numérique s’éloigne des professeurs et du vue… Ils ont intégré de plus en plus d’un qui peut également servir apprentissage dogma- le fait qu’on peut de « vitrine de devoirs » tique, combinant mémo- apprendre en se aux élèves, enregistrant risation pure et logique trompant, qu’on peut leur progression d’entraînement/récom- recycler à son profit les au fur et à mesure. pense. En revanche, « les expériences d’autrui. » Tablette PC jeunes adoptent volon- Daniel Andler, spécialiste Ordinateur portable tiers des processus d’ap- des sciences cognitives et fondateur qui permet aux élèves prentissage fondés sur la du think tank COMPAS1. de prendre des notes déconstruction/recons- « à la main » avec un stylet, truction des savoirs, sur ou de naviguer grâce à l’interactivité des méthodes et des points de un écran tactile.« L’évolution des TICE change nos manières de penser MySpace compte aujourd’hui 110 millions velles », podcast que toutes les classes de vue… un peu sur le modèle des jeux vidéo,et d’agir, d’où un impact fort sur l’école, en termes de d’utilisateurs dans le monde : si ce site était France s’arrachent… Et ce ne sont là que qui permettent de passer au niveau 1, puis TNIrapport au savoir, à l’autorité, à l’évaluation. L’école un pays, il se situerait au 11e rang mondial en quelques exemples parmi des centaines au niveau 2, etc. en essayant différentes clés, Tableau numérique termes de population, pile entre le Japon et d’autres. quitte à aller dénicher la solution sur des sites interactifd’hier nous a habitués à des réponses claires et uniques. le Mexique. Sur Windows Live Messenger, ce spécialisés . Ils ont intégré le fait qu’on peut Écran interactif reliéÀ présent, d’innombrables interrogations émergent de sont près de 300 millions d’internautes qui Les élèves ne sont plus apprendre en se trompant, qu’on peut recy- à un ordinateur.l’explosion des blogs et des forums de discussion. » communiquent chaque jour en direct. Quant ce qu’ils étaient  cler à son profit les expériences d’autrui », TICERichard-Emmanuel Eastes, chargé de mission au département d’études cognitives à l’encyclopédie en ligne Wikipédia, elle ne Premiers adeptes de ce changement tech- poursuit Daniel Andler. Du coup, ce n’est Technologiesde l’Ecole normale supérieure. compte pas moins de 23 000 contributeurs nologique, les jeunes de la « génération plus le savoir lui-même qui est essentiel, mais de l’information en France. Dans les écoles, le numérique numérique ». Les Américains les appellent bien l’habileté à trier et à décoder l’informa- et de la communication permet déjà des avancées pédagogiques les « digital natives ». Indigènes du monde tion proposée en ligne. La frontière entre appliquées à l’éducation.>>> À qui donc adressait-on toutes ces des sciences cognitives appliquées à l’édu- inimaginables il y a seulement dix ans. À digital, ils ont des attentes et des compé- l’individuel et le collectif devient poreuse. questions avant l’apparition de la recherche cation. « L’école d’hier nous a habitués à Élancourt, certaines classes de primaire tences différentes parce qu’ils baignent Les DRH du monde entier l’ont bien compris, sur le web ? Aux parents, aux proches sans des réponses claires et uniques. À présent, suivent des cours d’anglais par visioconfé- dans le numérique depuis leur naissance. qui sont de plus en plus nombreux à valoriser doute… mais surtout à l’école. « L’évolu- d’innombrables interrogations émergent rence en direct de Grande-Bretagne. L’ar- Selon Marc Prensky, spécialiste américain les « compétences du xxie siècle » : capacité à tion des TICE (voir glossaire p.19) change de l’explosion des blogs et des forums de rière-pays limougeaud a mis en place un des TICE et inventeur de l’expression, « les gérer simultanément des dossiers différents, nos manières de penser et d’agir, d’où un discussion. Et les réponses ne sont plus réseau d’éducation à distance destiné aux “digital natives” sont de plus en plus multi- à travailler en groupe sans créer de conflits, à impact fort sur l’école, en termes de rapport uniques, en vertu de la mutualisation des élèves habitant en pleine campagne. Dans tâches ». Autrement dit, ils sont capables de travailler sans supervision marquée, >>> au savoir, à l’autorité, à l’évaluation », recon- connaissances de milliers d’internautes. » les Landes, l’école d’Othevielle concocte faire leurs devoirs tout en chattant sur MSN, naît Richard-Emmanuel Eastes, spécialiste Trois exemples pour illustrer cette réalité. chaque semaine un « JT des bonnes nou- entre deux envois de SMS, l’iPod vissé sur 1. www.iens-compas.fr2.2_regards sur le numérique 2.2_regards sur le numérique
  • 11. 20 21bienvenue à l’école du futur bienvenue à l’école du futur LE POTENTIEL FRANÇAIS EN MAL DE COHÉRENCE Une myriade La France a un grand programme pour l’avenir de hétérogènes selon les potentiel… qui se développe l’école de mai 2005 a donné la territoires, les établissements, d’initiatives isolées un peu dans tous les sens ! définition d’un socle commun les niveaux d’enseignement mises en œuvre de compétences, et elle – notamment dans le primaire, C’est, en substance, ce que par des profs nous apprend le Rapport oblige l’Éducation nationale à très à la traîne par rapport au enthousiastes sur la contribution des s’assurer que tous les enfants secondaire et à l’enseignement ou des collectivités nouvelles technologies à la acquièrent ces compétences supérieur. L’échelon central visionnaires, mais modernisation du système pendant la scolarité de l’Éducation nationale n’est un manque d’impulsion éducatif en France1 (l’un des obligatoire. « C’est une pas encore à même d’assurer la par le haut. plus complets jamais réalisés). révolution en marche, souligne cohérence des initiatives, qui Commençons par nos atouts. Anne-Marie Bardi, inspectrice restent émiettées – et le plus État des lieux Côté équipements, on ne de l’Éducation nationale, souvent liées à l’enthousiasme de la situation compte plus les collectivités la mission d’un enseignant de quelques profs pionniers. française. qui investissent dans les en classe ne sera plus de D’ailleurs, les enseignants nouvelles technologies. “parcourir le programme”, mais ont encore du mal à intégrer Citons la Lorraine et ses de faire acquérir par chacun les TICE dans leurs pratiques ENT (voir glossaire p.19), des élèves des compétences pédagogiques. Enfin, la les Landes et ses tableaux listées. À l’école, il existe gestion professionnalisée numériques, les Bouches- désormais une obligation de des équipements n’est pas du-Rhône et la distribution résultats. Et ces résultats encore à l’ordre du jour, d’ordinateurs portables… concernent également la sauf exception (comme à Côté ressources, le ministère maîtrise de compétences dans Limoges, où la maintenance de l’Éducation joue bien le domaine des technologies est gérée par la mairie). En son rôle de relais pour faire de l’information et de la conclusion, les auteurs du connaître aux enseignants communication, qui constitue rapport recommandent un les ressources accessibles, l’un des sept axes du socle recentrage de l’administration notamment via EDUCNET, commun. » centrale sur la définition d’une 1. Mission d’audit de moder- où les profs s’échangent Évidemment, ce bel élan se vraie politique éducative, et nisation pour le ministère de l’Éducation nationale, de des scénarios de cours. Côté heurte encore à quelques sur son application pratique. l’enseignement supérieur et pédagogie et programmes, obstacles. Les conditions Mesdames, Messieurs les de la recherche, mars 2007. la loi d’orientation et de matérielles sont très ministres, au travail ! ■« Nous allons vers des modèles beaucoup plus plus un manque de respect », souligne Fran- qu’on la connaît. C’est la fin du modèle uni- linéaire chapitre par chapitre, mais sur un exercices, réflexions), tout en annotant,modulaires, qui utilisent toute une palette de formats, çois Jarraud, enseignant et fondateur du Café que – un seul prof, devant un tableau noir, projet qui peut durer six mois et embrasser dans une colonne sur la droite, les étapes pédagogique, le site Internet de référence face à trente élèves plus ou moins passifs, différents aspects de la discipline ensei- de l’apprentissage, les erreurs corrigées, lesdu cours magistral devant 150 élèves jusqu’aux mini sur les nouvelles pédagogies2. Et réaliser gnée, voire plusieurs disciplines. « C’est un sources…, et en sollicitant les lecteurs en pendant des séances de cinquante-cinqgroupes d’élèves, pas forcément du même âge ni du même un devoir à plusieurs n’est plus du copiage minutes. « Nous allons vers des modèles apprentissage par expérimentation, très ligne, qui aident l’élève à résoudre certainsniveau. » François Jarraud, enseignant et fondateur du Café pédagogique2. mais du travail collaboratif. « La pédagogie beaucoup plus modulaires, qui utilisent autonome, où le prof est surtout chargé problèmes, le corrigent, le stimulent. « Mes actuelle de nos écoles vise encore à former toute une palette de formats, du cours d’évaluer la progression », insiste François élèves se sont ouverts à la critique et mobi- des salariés reproducteurs, s’insurge Fran- magistral devant cent cinquante élèves, Jarraud. Excellente mise en musique de lisés pour parfaire leurs textes, car ils ne>>> à être créatif, entreprenant – à pratiquer, en « Aujourd’hui, un élève n’arrive plus face au çois Jarraud, or critiquer et interagir sont les jusqu’aux mini groupes d’élèves, pas forcé- cette tendance, le cyberportfolio (voir glos- voulaient pas que la vitrine virtuelle de leurs somme, le travail collaboratif. Les program- maître dans un état d’ignorance totale, tant deux clés de voûte de la société du futur. » ment du même âge ni du même niveau, note saire p. 19). Mario Asselin, un ancien direc- idées ne soit pas à la hauteur, analyse Mario mes de demain seront moins fondés sur les le web facilite l’accès à des informations sus- La version autoritaire de l’enseignement, la François Jarraud. Et c’est souvent quand teur de l’Institut Saint-Joseph du Québec, Asselin. Dès qu’ils deviennent producteurs connaissances pures que sur les compéten- ceptibles de contredire les dires du maître », pédagogie frontale, l’école de l’effort et de la on adopte de nouvelles postures qu’on en a fait son cheval de bataille : « En 2003, je de contenu, leur motivation est décuplée. » ces et l’intelligence sociale. remarque Richard-Emmanuel Eastes. Dans discipline auraient-elles fait leur temps ? découvre des compétences insoupçonnées cherchais un moyen efficace de faire pro- Aujourd’hui, Mario Asselin forme les écoles ce contexte, les professeurs deviennent des chez certains gamins. » Les TICE viennent gresser le niveau général en français, et de du monde entier au cyberportfolio. Des mutations qui poussent accompagnateurs éclairés et non plus seu- Fin de la classe unique, place soutenir très naturellement ces nouvelles rattraper les élèves en échec scolaire. Le l’école à se transformer  lement des dispensateurs de savoir. Dès lors, aux pédagogies du futur  pistes pédagogiques, en stimulant même portfolio électronique m’est apparu comme Une réponse à l’échec scolaire Comment toutes ces mutations affectent- l’école doit éduquer à la critique. « Dans le Une chose est sûre : pour préparer l’avenir, des expériences inédites. l’outil idéal : chaque jeune est responsable Autonomisation, motivation, sur-mesure, elles l’enseignement ? D’abord de manière système traditionnel, la critique est mal vue, il faut briser la structure de la classe telle Parmi les pédagogies qui s’imposent un du sien, s’améliore à son rythme », explique- les mots-clés de l’école du futur font la part structurelle, en changeant le rapport la coopération entre élèves carrément inter- peu partout, l’apprentissage par projet : on t-il. Un cyberportfolio permet de présen- belle au renouveau très socratique d’un prof des élèves au savoir et aux enseignants. dite. Mais dans l’école du futur, critiquer n’est 2. www.cafepedagogique.net ne travaille plus en abordant un programme ter des productions personnelles (devoirs, « accoucheur » de petits groupes >>>2.2_regards sur le numérique 2.2_regards sur le numérique
  • 12. 22 23bienvenue à l’école du futur bienvenue à l’école du futur Trois questions à… Jean-Michel Fourgous « Les TICE démultiplient et intensifient les stimuli pédagogiques » Docteur en psychologie, ancien ingénieur CNRS à l’Éducation nationale et créateur d’une entreprise dans les nouvelles technologies, Jean-Michel Fourgous est député-maire d’Élancourt (Yvelines). Il y pilote depuis quatre ans le projet « École du futur », une série d’expériences audacieuses d’intégration des TIC dans les pratiques éducatives. Quelles expériences avez-vous Quel bilan peut-on déjà dresser un peu peur parce qu’il véhicule une mises en place à Élancourt ? de ces actions ? culture bourgeoise avec une richesse Nous avons fait fabriquer par des Il est extrêmement positif. Les TICE de vocabulaire… D’ailleurs, c’est chercheurs un logiciel pédagogique, démultiplient et intensifient les assez extraordinaire, quand on entre Mémosaure, qui stimule les fonctions stimuli pédagogiques. Avec le TNI, dans cette classe de trente élèves, au cognitives et enseigne aux élèves les l’enseignant va faire un cours beau- bout d’une heure de Mémosaure, on procédés mnémotechniques. Nous coup plus riche et ludique. Il va échan- entend une mouche voler. Croyez- Maire d’Élancourt avons également installé des tableaux ger davantage avec ses collègues pour moi, ça n’arrive pas souvent ! et député de numériques interactifs (TNI) et des améliorer ses supports de cours. En la 11e circonscription classes mobiles (voir glossaire p. 19), face, l’enfant est plus impliqué, plus Il est question de vous confier des Yvelines. mis en place des ENT et instauré les motivé. Or on sait qu’il existe un lien bientôt une mission de cours d’anglais par visioconférence. direct entre la motivation et la perfor- réflexion sur l’École du futur. On s’était rendu compte que les ensei- mance de l’élève. Quels premiers enseignements gnants du primaire n’étaient pas très à L’utilisation du logiciel pédagogique souhaitez-vous mettre réforme holistique - qui implique l’archi- l’aise avec l’anglais. Alors on s’est dit : est très intéressante dans le travail en avant ? tecture, la pédagogie, les technologies, l’or- « Dans l’école de demain, le droit de tous à la maîtrise pourquoi ne pas avoir un professeur de avec les enfants en difficulté scolaire. L’Éducation nationale est face à une ganisation du temps, de l’espace, etc. Randy de l’information, dans toutes les disciplines, Washington, Toronto ou Brighton qui Le logiciel, sans se substituer à l’en- véritable révolution culturelle. Un Fielding, fondateur de Fielding Nair Inter- dialoguerait en direct avec les élèves ? seignant dont il n’est que le complé- temps d’appropriation, de formation, national (FNI), est le premier à avoir saisi dans tous les environnements et pour tous les niveaux Nous avons aussi testé d’autres cho- ment, s’adapte au rythme de l’élève et va être nécessaire, il ne faut pas le l’impact de l’architecture modulaire sur d’apprentissage, devient une idée centrale. » ses, comme le fait d’avoir une retrans- joue sur les « renforcements positifs », négliger. En contrepartie, je pense l’école. « L’architecture scolaire doit accom- Stéphane Vincent-Lancrin, chercheur au CERI (OCDE) cription automatique au tableau des c’est-à-dire la valorisation des progrès que nous entrons dans une période pagner le changement du paradigme prof/ paroles du professeur pour permettre individuels. Cela a beaucoup d’impact de revalorisation du rôle des ensei- élèves, explique-t-il, mais aussi favoriser aux élèves de mieux suivre. Les pistes sur l’enfant qui a décroché, et qui est gnants, ne serait-ce que parce qu’ils l’esprit de groupe au sein des équipes d’en- sont innombrables, mais on ne peut souvent inconsciemment mis à dis- vont améliorer leurs résultats, donc seignants. » Illustration au collège Western d’entre eux affirment qu’ils collaborent eux ont même intégré la « Geek Squad », pas tout faire. Nous avons donc choisi tance par le professeur. Pour les élèves la reconnaissance des enfants, des Heights de Geelong, en Australie. Tous les entre collègues, contre 10 % avant. brigade d’intervention et de réparation de nous concentrer sur un petit nom- issus de milieux socioculturels moins parents et des institutions ! ■ couloirs et les salles ont été remplacés par informatique du célèbre Bespa (l’équivalent bre de projets, pour prendre le temps favorisés, le logiciel peut aussi être un immense espace aux cloisons modula- Une réforme globale, de Surcouf chez nous) : ils se partagent deux de les mener à bien et, surtout, de les très utile, car il est moins impression- bles. Les cent élèves inscrits en 6e sont sui- visant le « lifelong learning »  postes salariés à 28 000 $ par an. L’école a évaluer. nant que le maître dont ils ont parfois vis par quatre profs. Ces derniers peuvent Cette dynamique d’ouverture pédagogique même créé sa propre agence d’emplois. choisir d’isoler trois élèves en rattrapage se traduit par une intégration accrue dans la Sans aller jusqu’à cette démarche parti- de géométrie et les faire travailler sur des communauté urbaine. Baies vitrées, espaces culière, nul ne doute que notre école doive tablettes PC (voir glossaire p. 19), tandis que verts ouverts parcourus de sentiers, audito- s’ouvrir davantage, sans renoncer à être ce les autres planchent sur un projet de groupe riums accessibles à tous... « Depuis la révo- lieu singulier où l’on forme avant tout des>>> menant des activités parallèles. Beaucoup tification précise et continue des niveaux et pour tous les niveaux d’apprentissage, grâce à un tableau numérique interactif lution industrielle, nous avons segmenté les citoyens éclairés. y voient la réponse à l’échec scolaire et à de chacun, permet à l’enfant d’avancer à devient une idée centrale », assure Stéphane (voir glossaire p. 19). Ils peuvent aussi réunir domaines, les âges et les niveaux », note Le but ultime de cette ouverture ? Que l’hétérogénéité grandissante des niveaux son propre rythme, sans stigmatisation et Vincent-Lancrin, chercheur au Centre pour toutes les classes pour un cours par visio- Randy Fielding. Pour lui, « l’école du futur les écoles se transforment en « lifelong lear- des élèves. La palette des outils technologi- dans la valorisation des progrès effectués. la recherche et l’innovation dans l’ensei- conférence, leur permettant de dialoguer en est multigénérationnelle : il faut l’ouvrir, ning centers », des lieux d’apprentissage où ques disponibles permet en effet ces confi- « Dans l’école de demain, le droit de tous à gnement (CERI)3 qui a publié un ouvrage direct avec un enseignant ou une école du faire intervenir en cours des entrepreneurs, l’on peut revenir, tout au long de son exis- gurations multiples, qui feraient devenir la maîtrise de l’information, dans toutes les de référence sur l’école du futur. L’idée qu’il bout du monde... Des sondages menés dans donner l’occasion aux jeunes de sortir de tence, pour mettre à jour ses connaissances chèvre plus d’un professeur d’aujourd’hui. disciplines, dans tous les environnements y a « ceux qui suivent et puis les autres » l’établissement ont montré une progression l’espace-classe ». Au collège Crystal de New ou faire profiter les autres de sa sagesse. Et Le travail autonome encadré par ordinateur devient caduque. de la motivation et du moral général chez York, les élèves de 14 ans et plus passent un si l’école de l’avenir, c’était tout simplement (à travers des logiciels pédagogiques sur 3. Le CERI, qui dépend de l’OCDE, a publié en 2006 Pour que l’école du futur soit une réus- 80 % des élèves ; 87 % des profs s’estiment quart de leur temps en apprentissage pro- le retour à une forme de partage et d’ap- mesure, par exemple) rend possible l’iden- Quel avenir pour nos écoles ? site, s’accordent les experts, il faut une efficaces (contre 20 % auparavant), et 85 % fessionnel. Fait exceptionnel, huit d’entre prentissage tout au long de la vie ? ■2.2_regards sur le numérique 2.2_regards sur le numérique
  • 13. 24 25 bienvenue à l’école du futur_IDÉES D’AILLEURS norvège suède danemark BSF la révolutio n britanniqueirlande royaume-uni pays-bas allemagne belgique C’ france était il y a quatre ans gramme ? Nouvelle surprise : BSF Certains ont cru exactement. Un jour propose là aussi un chamboule- qu’il s’agissait de février 2004, sans ment des modes de gouvernance seulement tambour ni trompette, Tony Blair et pratique une décentralisation annonce la nouvelle, dans une salle décomplexée, basée sur le parte- espagne de rénover de classe d’une modeste école du nariat public/privé. En clair ? Le quelques écoles nord de Londres : le déblocage gouvernement met les fonds à dis- d’un budget exceptionnel pour décaties… mettre en œuvre une refonte inté- position des 150 autorités locales (LA) britanniques – l’équivalent de Ils ont eu, grale de l’école britannique. « Ce nos académies et de nos rectorats. en lieu et place, programme nous permettra de Dans chacune d’elles, BSF organise rattraper des décennies de sous- de puissants consortiums privés, une véritable investissement », assure alors le auxquels on accorde un contrat de révolution. Premier ministre travailliste. Simple dix ans, avec possible reconduc- « Building Schools effet d’annonce ? Pour une fois, les tion de cinq ans. Ensuite, chaque esprits chagrins ont dû se raviser. projet BSF local est défini par un for the Future », Car, aujourd’hui, « Building Partenariat local d’éducation (PLE), lancé il y a quatre Schools for the Future » – BSF pour qui prend la forme d’une entreprise ans par l’ancien les connaisseurs – est tout simple- ment le projet éducatif le plus vaste « BSF nous à risques partagés, composée à 80 % des entrepreneurs membres Premier ministre et le mieux doté du monde : 45 mil- permettra du consortium privé, à 10 % de Tony Blair, est tout liards de livres (60 milliards d’euros), de rattraper représentants du BSF et à 10 % de couvrant l’ensemble du territoire des décennies représentants des autorités locales. simplement britannique. Les travaux se divisent de sous- « Cette organisation ouverte aux le projet éducatif en quinze étapes et doivent être investissement. » idées du privé est idéale pour faire le plus osé achevés d’ici à 2015. 3 500 écoles Tony Blair éclore non pas une vision natio- britanniques sont concernées : du nale unifiée, mais une multitude de Moss, les profs aident les élèves à des nouvelles technologies, auto- Tableau idyllique tout droit sorti et le mieux doté jamais vu. Depuis 2004, le projet visions communautaires locales », être en situation de stimulation nomisation maximale des élèves, du Cercle des poètes disparus ? du monde. se précise, s’étoffe, prend de l’am- s’enthousiasme Steve Moss, direc- permanente, à valider leurs acquis décloisonnement des espaces des Pas tout à fait. Une réforme aussi pleur : observateurs et spécialistes teur stratégique d’ICT Partnership et à passer à l’étape suivante. » Un classes… Damian Allen, responsa- audacieuse fait forcément grincer Enquête. du monde de l’éducation pressen- for Learning, l’organisme chargé bouleversement pédagogique qui ble des programmes éducatifs de quelques dents. À travers BSF, les ~~~~~~~~~~~~~~ _• tent que ce n’est que l’amorce d’un de coordonner les efforts des LA. se reflète dans l’architecture : écoles Knowsley, estime que la plupart travaillistes posent et revendiquent changement qui prend des allures « C’est un peu comme si l’on avait ouvertes sur la ville, salles de classe des jeunes habitants de ce comté deux axes-clés de leur politique de révolution. 150 variétés de la même fleur. » décloisonnées et modulaires, points en pleine débâcle sont en fait des éducative : l’ouverture au privé et la d’ancrage pour tous types de TICE, élèves « kinesthésiques », qui assi- professionnalisation, deux principes Un programme « Sur-mesure » éducatif lesquelles représentent 15 % du bud- milent plus facilement des notions qui ne font pas l’unanimité dans le ambitieux  Côté   pédagogie, c’est la même get total. La réforme se veut globale : il lorsqu’elles sont associées à une pays. La position des travaillistes, et très bien articulé métaphore botanique qui s’appli- faut préparer les élèves au xxie  siècle, activité physique. Du coup, Allen a ouvertement favorables à l’externa- L’axe central de la réforme : une que. « Nous croyons au " personali- en mettant l’accent sur les notions de encouragé une pédagogie avant-gar- lisation des services sans recours école « sur mesure », conçue pour zed learning " (l’apprentissage per- compétences et d’autonomisation, et diste, promouvant les cours en plein aux ressources internes, n’est pas permettre la mise en pratique de sonnalisé, le sur-mesure éducatif), non plus simplement sur les savoirs. air, allant même jusqu’à rebaptiser toujours bien comprise. En d’autres méthodes pédagogiques innovan- souligne Steve Moss. « En clair, les En améliorant, donc, leur adéquation les cours de lettres « Désastres et termes, si le programme « Building tes, faciliter l’utilisation des nou- élèves doivent créer leurs propres au monde professionnel. Dilemmes » et les cours de théâtre, Schools for the Future » prend le che- velles technologies, encourager hypothèses, se fixer eux-mêmes Parfaite illustration de l’esprit « Rêveries ». Mieux : Allen et son min du succès, il reste l’expression les projets individualisés. Les syn- des buts à atteindre, s’entre-coa- BSF, le comté de Knowsley. Depuis équipe réfléchissent actuellement à d’une position politique forte, ancrée dicats d’enseignants, comme les cher… Nous voulons esquisser le quatre ans, cette région, systéma- une autre manière de gérer l’école, en dans une culture typiquement anglo- associations de parents d’élèves, squelette de la structure éduca- tiquement reléguée au bas des substituant aux directeurs d’établis- saxonne qui laisse une forte marge n’en reviennent pas. tive, sans la figer ni la restreindre. » classements éducatifs, a décidé de sement des collèges de professeurs de manœuvre aux gouvernements Comment se passe la mise Plus précisément ? « Il n’y a plus de prendre les choses en main : péda- qualifiés, voire des comités profes- locaux. Ce modèle sera-t-il expor- en pratique de cet ambitieux pro- cours magistraux, poursuit Steve gogie de projets, utilisation prioritaire seurs/parents/élèves. table ? ■ Alice Gracel 2.2_regards sur le numérique 2.2_regards sur le numérique
  • 14. 26 27bienvenue à l’école du futur bienvenue à l’école du futur Le « FOOD COURt » UNE SALLE DE CLASSE OU CAFéTéRIAL’ENTRÉE PRINCIPALE DE L’éCOLE DU FUTUR © photos : Emma rebelova COURS DE DESSIN SUR LA PERSPECTIVE OU COMMENT DESSINER UN PORTABLE EN 3  D dessine-moi une école… sur powerpoint Un lycée du ghetto E ntouré de pelouses en a germé et l’inauguration, en des panneaux de verre, les tables élèves comprennent et retiennent de logiciels pédagogiques en ligne on peut aller chercher tout seul la des « éducateurs ». « Nous met- pente douce et de jeunes septembre 2006, de cette « École ne sont pas alignées mais réu- mieux », assure-t-elle. comme Rosetta Stone, Criterion ou solution sur d’autres sites. » tons en place un langage commun sans « budget arbres, ses grands murs du futur ». Trois années pour tout nies pour favoriser le travail de mathforum.org. Quetta Fairy, une auquel les apprenants peuvent se papier »… mais blancs réfléchissant le soleil, le repenser : la méthode pédagogi- groupe. Finis la cloche qui rythme Un espace élève de 15 ans, ne regrette pas ses Une bibliothèque référer », explique Tony. Même entièrement wifi  sans livres où chaque élève bâtiment contraste avec la rue qui le longe : un triste alignement que, les outils, le cursus, le recrute- ment des professeurs, la sélection le début et la fin des cours, les élèves en rang, les cahiers, les Les élèves et les professeurs que manuels « tout déchirés » : «  vec A un livre, les informations sur un  Un large couloir central traverse la bibliothèque a été rebaptisée « centre d’apprentissage inte- – pardon, chaque de maisons délabrées. Welcome des élèves… « Tout le monde se crayons… Ici, l’enseignement l’on croise, de la salle de gym à sujet sont limitées à deux pages, toute l’école. Ici, on l’appelle le ractif ». Mis à part quelques CD, « apprenant » – to West Philadelphia, sa pauvreté, rend compte que l’enseignement se veut « adaptif, approprié, et la cafétéria, ont tous un ordina- alors qu’avec un ordinateur on a « streetscape », comme une rue. les rayonnages y sont vides : les sa violence... et sa nouvelle école. qui a été dispensé aux États-Unis constant ». « Nous faisons en teur portable sous le bras. L’école accès à tout Internet. Et quand on Les élèves, eux, sont devenus des livres, comme le papier, n’ont est doté d’un Ce quartier, situé à l’ouest de la ces quarante dernières années sorte que le désir de connais- est un espace entièrement wifi ne comprend pas quelque chose, « apprenants » et les professeurs plus leur place à l’École >>> ordinateur portable ville, est plus connu pour son taux n’est plus adapté à la société, sance vienne d’abord des élèves, où l’enseignement ne doit plus connecté à Internet. d’homicides que pour ses résul- explique Tony Franklin, chargé explique Thomas Gaffey, profes- s’arrêter aux murs de la classe et Le réseau des écoles innovantes de Microsoft tats académiques. Quoique. Le par Microsoft de faire le lien entre seur de mathématiques et de où Internet s’est substitué aux Bienvenue dans niveau des élèves y est tellement l’entreprise, l’école et le District technologies (voir encadré p. 28). manuels scolaires. Dès la rentrée, écoles disposent de Washington, l’École du futur catastrophique qu’il est devenu qui finance et supervise ce projet Quand ils posent des questions, les élèves suivent une formation à Après l’expérience concluante de sûr, son savoir-faire technologique, mais du soutien et des chargée de synthétiser de Philadelphie, une triste référence : un élève sur cinq ne termine pas le lycée et pilote. Pour nous, la question est : comment s’adresse-t-on aux jeu- alors on fournit le contenu. » La transmission du savoir ne la recherche sur la Toile. « Je mets toujours l’accent sur le fait qu’il Philadelphie, propose surtout conseils du réseau toutes les études révolution deux tiers des lycéens n’ont pas le nes des ghettos pour qu’ils aient s’appuie plus sur des matières faut multiplier les sources pour Microsoft a étendu son aux établissements mondial d’experts de l’éducation pour une évaluation globale. En France, programme à douze une méthodologie pédagogique niveau minimum requis par l’État envie d’apprendre ? On est là pour mais sur des projets communs. vérifier une information », précise écoles pilotes dans de conduite du de Microsoft, et c’est l’école primaire de Pennsylvanie en maths et en remettre en cause le système et Au lieu d’enseigner les maths Aruna. Pour préparer ses cours, en marche. anglais. C’est là, au milieu de cette profiter de ce que ce siècle peut et les sciences sociales, Aruna elle-même fait souvent appel le monde. À la base du changement et un bénéficient des retours Châteaudun d’Amiens projet, la conviction processus de réflexion d’expériences des qui a commencé, depuis Par notre envoyée spéciale jungle urbaine, que le Philadel- nous apporter. » Arjunan, par exemple, a mis sur à netTrekker, un programme que chaque école afin d’identifier autres établissements le début de l’annéeà Philadelphie, Emma Rebelova. phia School District, l’académie pied le « projet vote », qui encou- informatique créé par et pour les est différente et doit collectivement, du programme. scolaire, son processus Une pédagogie ~~~~~~~~~~~~~~ _• qui gère les 340 écoles publiques rage les élèves à enquêter dans le profs, qui permet de sélectionner innover en fonction de pas à pas, la meilleure Les projets mis en de réflexion, sous l’œil de la ville, en partenariat avec renouvelée  quartier, où moins d’un quart des les sites fiables. Les élèves surfent ses besoins spécifiques, façon de mettre les œuvre sont étudiés intéressé de l’Institut Microsoft, a décidé de relever un Le détecteur de métaux franchi, habitants vont voter. Ils abordent essentiellement sur les moteurs de sa culture et de ses technologies au service par des laboratoires de national de recherche défi ambitieux : inventer l’école on est frappé par la luminosité ainsi les statistiques, l’histoire, de recherche, les encyclopédies traditions. L’entreprise de chaque projet recherche qui rendent pédagogique du xxie siècle. Il a fallu trois ans à et l’espace. Les salles de classe l’éducation civique… « De cette en ligne ou le portail de l’école. Ils apporte donc, bien pédagogique. Les douze compte à l’université de Lyon. ■ peine entre le moment où l’idée sont ouvertes sur l’extérieur par façon, les sujets leur parlent. Les utilisent aussi un certain nombre “www.microsoft.com/education/innovativeschools.mspx2.2_regards sur le numérique 2.2_regards sur le numérique
  • 15. 28 29bienvenue à l’école du futur bienvenue à l’école du futur DEBRieFING ENTRE LES PROFS ET TONY FRANKLIN lycée américain en compte qua- aux différents programmes infor- tre) : 170 ont été admis en 2006 et matiques, est de définir les besoins 170 cette année. À terme, l’École de l’école et d’imaginer des solu- en accueillera 750. Les trois quarts tions technologiques : il veut viennent des quartiers défavori- tester de nouveaux programmes sés de la ville et ce sans aucune éducatifs et incorporer certaines CALCUL DES DéPENSES D’éNERGIE DANS LA SALLE DE GYM sélection : ils sont tous tirés au technologies, comme des écrans sort informatiquement. « On les intégrés aux tables de classe, qui>>> du futur. « Les apprenants ont de contrôle et de centralisation », accepte tels qu’ils sont, avec leur permettraient de ne pas avoir à accès à l’information en quelques alors que, justement, le Web 2.0 passé, leur bagage, sans se préoc- transporter son ordinateur. clics, affirme Aruna. Ils n’ont plus s’inscrit dans « une époque de cuper de leur ancien comporte- besoin de passer en revue plu- décentralisation et de collabora- ment et sans penser à la discipline, Si l’École du futur tient ses sieurs livres pour se procurer le tion autour de l’information ». explique Tony. On espère que ce promesses, les élèves de demain bon, ce qui prend un temps fou et nouvel environnement va les n’auront bientôt plus envie de © Pierre-Olivier Deschamps/agence vu demande d’apprendre le système Des élèves tirés au sort transformer. » Mais l’École du futur faire l’école buissonnière. Il leur de classement de la bibliothèque. » Pour que les élèves aient le temps va aussi se transformer au contact faudra chercher en ligne la signi- Thomas, lui, estime que « le mot de s’adapter, ils entrent à l’École des lycéens. Tony y veille. Son rôle, fication de ces mots archaïques : “bibliothèque” a une connotation du futur en première année (le en plus de former les professeurs craie, cahier, stylo… ■ les défis pédagogiques de l’école du futur : entretien avec Thomas Gaffey, enseignant Quelle différence y Comment savez-vous Comment leur ils abordent un richard descoings a-t-il entre vous et un que cette méthode apprenez-vous à se nouveau thème. enseignant classique ? Dans toutes les écoles, fonctionne ? On voit tout de suite repérer sur Internet ? Une énorme part de ma philosophie Le papier ne vous manque-t-il pas ? « La révolution numérique est tellement rapide que même ceux qui les professeurs sont quand les apprenants En maths, le papier des passionnés mais sont concentrés. pédagogique consiste reste indispensable ils ne peuvent pas Quand ça ne marche à encourager l’esprit pour faire des calculs. ont un peu d’avance sont en retard ! » vraiment innover pas, ils envoient des critique, qui permet Pour l’instant, comme car ils sont contraints mails, chattent... de repérer les on n’a pas de budgetthomas gaffey par l’obligation de En somme, l’accès informations biaisées, papier, je travaille résultat aux examens. à Internet en l’exagération et la avec des cahiers Depuis la rentrée 2007, Thomas Gaffey, 25 ans, Alors que dans une permanence, c’est désinformation. Cela et des feuilles qui ont /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// enseigne les maths école traditionnelle, votre meilleur existe dans tous les été donnés à l’école. et les technologies à l’École du futur. on se demande ce qu’on va enseigner, ennemi… Est-ce qu’ils seraient médias, pas seulement avec Internet. Je Mais on essaie de trouver des solutions Directeur de Sciences Po depuis 1996 et réputé pour ici, chaque jour, plus concentrés leur apprends à technologiques, l’audace de ses réformes, Richard Descoings prépare la grande on se demande s’ils n’avaient pas multiplier les sources comme des tableaux comment on va de portables ? d’info et à appliquer numériques école à sa révolution numérique et prône la réhabilitation enseigner. Il faut être innovant tout le temps. Les résultats, et mon instinct, systématiquement une méthode de interactifs ou une technologie proche des « humanités scientifiques ». ~~~~~~~~~~~~~~~~ _• C’est un vrai défi. me disent que non. recherche quand de Powerpoint. ■ ///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////2.2_regards sur le numérique 2.2_regards sur le numérique
  • 16. 30 31bienvenue à l’école du futur bienvenue à l’école du futur Vous commencez à voir arriver Le système éducatif et les pratiques chantier stratégique, vous aviez à peu près Plus globalement, comment voyez- à Sciences Po des générations pédagogiques doivent-ils s’approprier le temps d’élaborer une vision, de vous fixer vous Sciences Po dans quinze ans ? d’étudiants ayant baigné dans les cette révolution numérique ? un objectif et puis de mener à bien le projet. Dans quinze ans, on aura sûrement finalisé nouvelles technologies depuis un âge C’est évident. Si on ne le fait pas, cela nous Aujourd’hui, les choses changent tellement l’ensemble des mesures de recrutement précoce. Sont-ils vraiment différents rendra totalement ringards. Dans les années vite que, d’ici quelques années, le terrain sur qui permettront de composer le corps étu- de ceux qui les ont précédés ? qui viennent, nous avons d’immenses lequel nous nous appuyons pour construire diant. J’y travaille déjà depuis dix ans, il La différence est colossale. Et elle se voitefforts à faire concernant, d’une part, la for- notre projet se sera encore transformé. en faudra peut-être encore dix, mais il faut beaucoup à l’œil nu. Dans « Boutmy » (le mation des enseignants et, d’autre part, la sortir de l’idée que ce sont les étudiants qui grand amphi de Sciences Po, NDR), un élève conceptualisation de ce qu’est la structure Le MIT vient de finir de mettre en choisissent une grande école : c’est l’uni- sur deux aujourd’hui prend ses notes sur intellectuelle d’un adolescent dont l’éveil au ligne l’intégralité de ses cours. Ils sont versité qui doit choisir ses étudiants. On son ordinateur portable. Quand je passe monde se fait à travers le numérique. Cela à disposition de tous, notamment aura également composé notre corps de promet d’être passionnant à vivre, mais cela le soir, je vois tous les étudiants étrangers sous la forme de vidéos, et ce dans professeurs et de chercheurs permanents, va constituer aussi un choc une dizaine de langues. Que pensez- ce qui sera une révolution pas moins impor- d’une brutalité absolue qui vous de ce type d’initiatives ? tante. Par ailleurs, j’espère qu’on aura été « Que le système pédagogique doive va coûter très cher. Quand Quand on regarde ce qui se fait, la plupart meilleurs qu’aujourd’hui, en ayant réussi à s’approprier la révolution numérique est vous pensez qu’à l’Éducation du temps, il s’agit de la transposition en convaincre que les sciences sociales sont une évidence. Si on ne le fait pas, nationale, premier budget de images, sur ordinateur, de ce qui se passe indispensables au genre humain et qu’il faut l’État, il n’y a ni crédits ni pos- dans un amphi. Ce n’est déjà pas mal : vous donc investir dans cette discipline. cela nous rendra totalement ringards. » tes affectés à la maintenance pouvez écouter une conférence du MIT ou Enfin, et j’y tiens beaucoup, on aura achevé informatique ! Quelle entité du Collège de France chez vous, tranquille- la constitution, ou la reconstitution, des qui téléphonent via leur ordinateur, la tête humaine, aujourd’hui, ne dépense pas des ment. Sauf que, au bout de dix minutes, vous humanités scientifiques. En France, on a penchée sur leur micro. On assiste éga- mille et des cents pour assurer la mainte- arrêtez parce que c’est insupportable. L’at- dissocié la formation par les sciences de la lement à l’explosion de tous les réseaux nance informatique de ses équipements ? mosphère de l’amphi, le regard du profes- formation par les humanités. On a installé sociaux. D’ailleurs, quand on veut prendre seur, la réaction du public, rien de tout cela des générations d’élèves puis d’étudiants le pouls de la vie étudiante, c’est sur les Vous avez le sentiment d’un retard ne passe à l’image. En d’autres termes, pour dans le refus de toute approche technolo- forums et les sites internes que l’on va. Les français en matière d’intégration du avoir un bon podcast, il faut concevoir un gique et scientifique. Dans un monde où élèves de l’école de journalisme ont créé numérique ? produit ad hoc, avec une scénarisation spé- l’accélération du progrès est inouïe par une web radio… Partout ça bouillonne, ça Non. Je me trompe peut-être, mais l’arrivée cifique. Ce qui requiert un investissement rapport à l’échelle de l’histoire, où jamais fourmille ! de la révolution numérique est tellement en temps, en amont de l’investissement la technologie n’a été autant imbriquée Je ne sais pas si une telle rupture entre les rapide que même ceux qui ont un peu technologique et financier, et ce qui soulève dans la vie quotidienne, c’est un handicap générations a jamais existé. Quand la TSF d’avance sont en retard ! en outre deux questions. D’abord, quel est extraordinaire. Quand vous ne pouvez pas © Pierre-Olivier Deschamps/agence vu ou la télévision sont arrivées, toutes deux le retour sur investissement ? Est-il finan- vous approprier les outils, vous êtes pieds étaient des outils de communication par- Comment Sciences Po envisage-t-il cier, de notoriété, de démocratisation dans et poings liés. Vous n’êtes pas armé pour tagés, un possible élément de ciment fami- ce tournant ? l’accès au savoir ? Les réponses ne sont pas accepter, refuser, comprendre, exiger, etc. lial. Le passage au numérique, les réseaux Nous nous sommes donné un double objec- simples. Ensuite, se pose le problème des Donc, sans qu’il s’agisse d’enseigner les sociaux, MSN, Second Life…, tout cela est tif. D’une part, la réflexion sur le numéri- droits d’auteur. Avant, les enseignants pas- mathématiques comme on le fait au lycée, en train de créer un incroyable fossé entre que et les transformations sociales qu’il va saient peut-être trois ans à mettre sur pied on va essayer, au niveau « undergrad », de le savoir et le savoir-faire des nouvelles enclencher ; d’autre part, la restructuration leurs cours, mais ils en tiraient des livres. reconstituer l’unité de la culture fondamen- générations versus le non savoir et le non de notre effort de recherche, notamment Si on diffuse leurs cours en ligne tout de tale, pour penser la technologie autrement. savoir-faire des générations précédentes. par l’intégration de techniques très avan- suite, sans limitation et sans rétribution, cela Cela se fera également à travers le profil des Les enfants et les adolescents se construi- cées de quali-quantitatif, et par la création leur est préjudiciable d’une certaine façon. étudiants, qui seront de plus en plus nom- sent aujourd’hui, à un moment très impor- d’un Média Lab sur le modèle de celui du Donc, j’ai quand même un doute sur le fait « En France, on a installé des générations d’élèves breux à avoir une double formation : école tant de leur vie, dans un monde dont leurs MIT, avec, entre autres, la collaboration de que cette pratique se généralise au-delà dans le refus de toute approche technologique d’ingénieur/Sciences Po. Cette double for- parents sont complètement exclus. C’est Microsoft. Le défi est de parvenir à réunir d’universités très bien dotées – comme le et scientifique. Dans un monde où l’accélération mation est essentielle pour l’avenir. ■ une situation inédite et fondamentale. les moyens financiers et à mobiliser les MIT –, qui sont dans une logique d’image. du progrès est inouïe par rapport à l’échelle Propos recueillis par constance Parodi ressources intellectuelles, tout cela avec de l’histoire, où jamais la technologie des technologies et des comportements sociaux qui évoluent sans cesse. Jusqu’à n’a été autant imbriquée dans la vie quotidienne, présent, quand vous lanciez ce genre de c’est un handicap extraordinaire. »2.2_regards sur le numérique 2.2_regards sur le numérique
  • 17. 32 33grand angle grand angle © photos : nicolas fremiot « En France, nous avons un mépris « Contrairement à l’idée reçue, pour l’image, qui explique que très peu de la pratique du jeu vidéo est tout psys travaillent sur les mondes numériques. sauf facile. Il faut persévérer, accepter Aux États-Unis, des chercheurs de l’université la frustration, développer des stratégies d’UCLA ont depuis longtemps démontré que inductives, choses que les enfants que je la pratique des jeux vidéo stimule certaines de nos soigne ne savent pas faire. Or les victoires compétences cognitives, comme la spatialisation virtuelles sont pour eux des victoires réelles,psyc ha n a ly s e en 3D, l’intelligence déductive et la capacité qui leur permettent de mieux affronter d’effectuer plusieurs tâches en parallèle. » certaines situations. » Quand les jeux vidéo soignent nos névroses  ~~~~~~~~~~~~~~~~ _• On les accuse de couper du monde, « Les jeux vidéo ne coupent pas du monde, ils en< reportage > d’abêtir, de favoriser les comporte- permettent une re-création. Et ils n’appauvrissent pas ments agressifs… Michael Stora, lui, les l’imaginaire ; au contraire, ils le font émerger utilise pour soigner. À l’heure où les jeux vidéo, à des endroits où on ne l’attend pas. » ///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// devenus premiers biens culturels devant la ///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// ///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// musique, cristallisent les peurs des parents, ce psychologue-psychanalyste clinicien n’a À mille lieues des pourfendeurs des jeux pas peur d’aller à l’encontre des idées reçues. vidéo, Michael Stora, psychologue-psychanalyste « Les jeux vidéo ne coupent pas du monde, ils mobils, animaux, maisons, etc. ne fonctionnent utiliser le jeu vidéo, c’est déjà parler leur lan- Michael Stora en permettent une re-création, assure-t-il. Et ils pas. « Ces jeunes répriment toute forme d’émer- gue », continue Michael Stora. Mais cela va bien clinicien, les revendique comme outil n’appauvrissent pas l’imaginaire ; au contraire, gence de leur imaginaire. Les seules histoires au-delà. Pour le psychanalyste, il y a une ana- Psychanalyste et psychologue clinicien, Michael Stora utilise thérapeutique et utilise, dans son travail ils le font émerger à des endroits où on ne l’at- qu’ils peuvent avoir envie de raconter sont logie évidente entre l’inconscient et l’espace les jeux vidéo comme outil avec les enfants atteints de troubles tend pas. » En digne héritier de Mélanie Klein celles qu’ils ont vues à la télévision. Lorsque virtuel. « Les jeux vidéo favorisent l’automati- de médiation thérapeutique avec qui, dans les années 30, avait eu, la première, je leur demande d’élaborer, explique Michael sation des actions, explique-t-il. Lorsque l’ava- du comportement, ces terrains de jeu l’idée d’analyser les enfants par le jeu, ce psy de Stora, ils me regardent en me demandant de tar, incarnation du joueur sur l’écran, répond les enfants et les adolescents. d’un genre particulier, où se dénoueraient 43 ans, lui-même « gamer » invétéré, entreprend quoi je veux parler. » Un des enjeux du théra- au doigt et à l’œil, marchant, courant, sautant, Auteur de Guérir par le virtuel nos conflits inconscients. depuis six ans de faire arpenter les mondes peute est donc de leur faire retrouver le plaisir tirant…, la main qui le dirige accomplit des ges- et de Les écrans, ça rend accro, virtuels à ses petits patients. du « comme si ». tes automatiques et peut se faire oublier. » Le fondateur de l’Observatoire des ///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// ///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// Car les enfants qu’il traite, victimes de trou- joueur joue alors pleinement à être un autre, et la mondes numériques en sciences ///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// bles dits « limites » - le plus souvent troubles Une analogie évidente entre manipulation du jeu rend possible l’expression humaines, il prépare l’ouverture, de l’apprentissage et de l’attention avec échec l’ nconscient et l’espace virtuel i de conflits inconscients. à Paris, d’un Institut des mondes scolaire et comportements violents -, se refu- Dans cette entreprise, le jeu vidéo s’impose Un souvenir restera à jamais gravé dans numériques entièrement dédié sent à jouer le jeu de la psychanalyse classique. comme un outil de choix. « La culture des l’esprit de Michael Stora. Au centre médico- à l’utilisation thérapeutique du Les supports habituels des jeux de rôle : play- enfants aujourd’hui, c’est la culture de l’image ; psychologique de Pantin, où il a exercé >>> virtuel.2.2_regards sur le numérique 2.2_regards sur le numérique
  • 18. 35 grand angle « Le jeu vidéo permet aussi de jouer, sans culpabilité, avec ses pulsions agressives, ce qui est salutaire,© photos : nicolas fremiot « La particularité notamment pour certains du jeu vidéo est le geste enfants souffrant interactif. L’enfant joue d’inhibitions ou de blocages. »    avec les images, les manipule, se les approprie… » « D’une manière générale, les mondes virtuels sont tion ou de contre-identification vont émerger. des priorités de l’Institut des mondes numé- « Il existe des jeux vidéo absolument remarquables. « Les personnages non jouables dans le jeu sont riques que Michael Stora s’apprête à ouvrir à des mondes d’épanouissement de soi et de Certains possèdent une telle force métaphorique et comme des parties du soi qui nous parlent », Paris. Hué par ses pairs il y a encore cinq ans, désinhibition. Ils permettent un travail sur l’image explique le thérapeute. Enfin, le jeu a souvent symbolique que les enfants vont y trouver l’occasion celui que ses collègues avaient surnommé le de soi. Ce sont de véritables “Prozacs interactifs” ! » une dimension réparatrice. Le personnage de franchir des étapes importantes d’élaboration « psy qui console » a aujourd’hui convaincu incarné surmonte les pires épreuves, combat psychique. D’une certaine manière, ils sont la version que sa méthode fonctionne, au prix d’efforts les ennemis les plus féroces, sauve les êtres moderne des contes de fées que Bruno Bettelheim incessants et d’une médiatisation croissante. >>> pendant sept ans, on lui adresse un jour des mains de Kevin, qui s’effondre en larmes, aimés, bat tous les records et sert d’exutoire parait de toutes les vertus. » Après plusieurs ouvrages7, la création de l’Ob- Kevin1, dix ans. D’une extrême violence, il a parvenant enfin à éprouver une culpabilité pour toutes nos pulsions agressives refoulées. servatoire des mondes numériques en scien- attenté à la vie de plusieurs bébés. Toutes les jusqu’à présent profondément réprimée. « D’une manière générale, les mondes virtuels ces humaines8 (OMNSH) et d’innombrables thérapies jusque-là entreprises ont échoué. Les sont des mondes d’épanouissement de soi et vont y trouver l’occasion de franchir des et fragile, malgré les attaques incessantes conférences, il officie comme expert auprès mots, les paroles glissent sur lui. Michael Stora « prozacs interactifs » de désinhibition. Ils permettent un travail sur étapes importantes d’élaboration psychique. de l’inquiétante armée des ombres. « Ce jeu de plusieurs ministères dans le cadre du Plan lui propose de jouer à Fable 2, un jeu vidéo qui Que se passe-t-il donc dans les mondes virtuels l’image de soi, indique Michael Stora. Ce sont D’une certaine manière, ils sont la version crée une empathie rare avec les enfants que d’éducation au multimédia (PEM). Et il a fait commence par un choix métaphysique : deve- pour que s’y règlent ainsi des conflits incons- de véritables “Prozacs interactifs” ! ». moderne des contes de fées que Bruno Bettel- je soigne et les aide à s’affranchir des images école. Deux de ses étudiants en thèse vien- nir un héros qui fait le bien ou un héros qui fait cients ? Michael Stora, enthousiaste, évoque heim parait de toutes les vertus 3. »  Dans son parentales. » nent de créer la toute première « consultation le mal. Kevin choisit le mal et incarne son avatar une situation analogue au rêve, mélange d’in- Des contes de fées modernes panthéon personnel figurent Fable, les Sims 4 pour avatars » de Second Life. De quoi souffrent avec une violence inouïe. Arrive un personnage teractivité et de narration où le joueur peut Bien sûr, même si, au quotidien, « on peut se et Ico 5, l’histoire d’un petit garçon enfermé Des jeux à visée thérapeutique ces patients d’un genre nouveau ? De troubles secondaire du jeu, sous la forme d’une petite rester actif face aux situations proposées tout faire beaucoup de bien en jouant », les effets dans une forteresse vide à cause de sa diffé- L’étape suivante consistera à développer des existentiels pour sûr… ■ constance Parodi fille, qu’il se met à frapper sans relâche. « Pour- en revisitant à son insu, à travers le scénario bénéfiques de ces pratiques ne prennent vrai- rence (une paire de cornes) et qui doit s’échap- jeux vidéo à visée explicitement thérapeuti- quoi es-tu si méchant ? », sanglote la petite fille imposé, les pulsions de vie et de mort. Sur les ment leur sens que dans un cadre de soin. Par per en emmenant avec lui une jeune fille livide que, comme Re-mission 6 créé aux États-Unis virtuelle. Comme dans un mauvais scénario, personnages secondaires du récit, figures ami- ailleurs, Michael Stora trie sur le volet les jeux pour les malades du cancer. Première cible, 7.  uérir par le virtuel : une nouvelle approche théra- G 3.  runo Bettelheim, B peutique, Presses de la Renaissance, 2005, et, plus l’impensable se produit alors : la manette tombe cales ou rivales créées par le programmeur du qu’il utilise : « Il en existe d’absolument remar- l’obésité infantile et adolescente. Ce sera l’une récemment, Les écrans, ça rend accro…, Collection La Psychanalyse des contes de fées, 1976. jeu, le patient va projeter ses propres figures, quables. Certains possèdent une telle force 4. Electronic Art Inc. « ça reste à prouver », Hachette littérature, 2007. 1. Le prénom a été changé. 2. Microsoft Games et des processus inconscients d’identifica- métaphorique et symbolique que les enfants 5. Sony Computer Entertainment 6. HopeLabs 8. www.omnsh.org 2.2_regards sur le numérique 2.2_regards sur le numérique
  • 19. 36 37rendez-vous Jérôme Adam en  Jérôme Adam, 30 ans, entrepreneur spécialisé dans quelques dates l’accessibilité numérique. Aveugle depuis l’adolescence, il entend • 1977 : naissance à Reims • 1992 : perte de la vue faire du handicap une source d’innovations pour tous. •  992-1994 : Institut 1 < portrait >~~~~~~~~~~~~~~~~ _• national des jeunes aveugles • 1995-1998 : Sciences Po • 1998-2000 : Essec •  000 : création de Visual 2 Friendly •  005 : reprise des actifs 2 de Visual Friendly par Kinoa - Création clairvoyant de Easylife Conseil Cours à Sciences Po « Être entrepreneur aujourd’hui » (avec Xavier Monmarché) T •  006 : sortie du livre 2 Entreprendre avec sa différence (avec Patrick éléphone portable à la main, Jérôme Adam cécité. Jérôme Adam, lui, perçoit rapidement la confu- Blanchet) tourne, virevolte, donne le tournis. Il arpente sion et s’amuse gentiment à déstabiliser l’étranger sur- •  007 : association avec 2 © christophe urbain le couloir de son appartement, règle quelques pris de tant d’aisance. La dédramatisation a participé au Florence Daumas – Prix détails avec les ouvriers qui s’affairent dans processus d’acceptation de son handicap. Il se souvient du livre d’entrepreneuriat. son jardin, expédie un mail à la vitesse de la qu’à l’Institut des jeunes aveugles – une parenthèse lumière avant de se consacrer à ses visiteurs. de deux ans au cours de laquelle il a appris les réflexes Si ce n’était cette étincelle espiègle, quasi juvé- essentiels – les étudiants chamailleurs se donnaient sans nile, qu’il a au coin de l’œil, aucun signe ne vergogne du « bigleux » dans les couloirs. viendrait troubler l’image de l’entrepreneur conquérant. Né dans une famille de viticulteurs champenois, il cessibilité des sites Internet, simplifier la lecture des permet à l’internaute d’adapter l’affichage des pages À 30 ans, Jérôme Adam a à son actif un cursus de bon s’engage naturellement sur la voie de l’entrepreneuriat. pages web (avec des polices plus grosses, des liens plus web à ses besoins particuliers – la société conquiert élève (Sciences Po et l’Essec) et la création de deux Son passage aux États-Unis, dans le cadre de ses études évidents, des contenus plus rationnels) et, in fine, faciliter des clients comme la RATP, Nestlé et Nouvelles Fron- entreprises. La première, Visual Friendly, ne comptait à l’Essec, va marquer ses choix professionnels. À l’AB la vie de tous les internautes. Des recommandations tières. Mais, arrivée trop tôt sur le marché et affaiblie pas moins d’une quinzaine de salariés juste avant sa fer- Freeman School of Business de Tulane University, il techniques internationales pour l’accessibilité ont été par quelques erreurs stratégiques, elle doit déposer le meture, fin 2004. La seconde, Easylife Conseil, a fêté ses découvre « une autre façon de voir les choses », devient publiées en 1999 par la Web Accessibility Initiative (WAI) bilan fin 2004. Pour autant, Jérôme Adam ne baisse pas deux ans en novembre dernier. Entre les deux, Jérôme pragmatique, apprend à répondre à une question précise du World Wide Web Consortium (W3C). La France, pour les bras. Il a pour lui sa jeunesse et affirme être « toujours a coécrit, avec Patrick Blanchet, Entreprendre avec sa par un simple « yes or no », à ne pas se perdre en conjec- sa part, après avoir développé son propre référentiel, a naïf ». Une naïveté grâce à laquelle il reste à l’écart de différence, un livre qui s’apparente presque à un manuel tures. Il se familiarise avec le concept du « friendly », adopté en 2005 une loi obligeant tous les sites publics l’immense bataillon des velléitaires, et peut continuer du bonheur… L’important, écrit-il, c’est d’aller au-delà qui désigne tout ce qui est convivial, facile d’accès et à se conformer à ces recommandations dans un délai d’entreprendre sans peur de l’inconnu. La lucidité, il des apparences pour dénicher et encourager le talent. Il d’utilisation. Lors de sa deuxième année de Sciences de trois ans. l’acquiert avec l’expérience. Il cite Churchill pour qui faut « croire en son étoile », « foncer » et trouver un équi- Po, un stage au sein des Laboratoires Vichy l’avait ini- Jérôme Adam et ses amis de Renaissance numéri- « le succès consiste à aller d’échec en échec sans jamais libre professionnel et privé en acceptant ses différences tié à la notion d’accessibilité. Il avait alors imaginé un que – une association regroupant environ quatre-vingts perdre son enthousiasme ». Quelques voyages, un saut et celles des autres. serveur vocal qui donnerait aux handicapés visuels experts et dirigeants de l’Internet français – attendent en parachute et un livre plus tard, il monte Easylife explications et conseils sur les produits cosmétiques. toujours la promulgation du décret... Pour lui, seule une Conseil en 2005 et s’associe en 2007 à un ingénieur, Flo- Une autre façon de voir les choses Très vite, Jérôme propose d’élargir ce champ d’action : approche industrielle pourra faire bouger les choses, rence Daumas. Sa nouvelle société assure des services Parmi les différences de Jérôme Adam, il y a la cécité pourquoi se limiter à une cible déterminée quand ce le handicap mis en avant par les associations ne suffi- (comme la mise en place d’une politique d’accessibilité qui l’a frappé à l’âge de 15 ans à la suite d’une tumeur service pourrait simplifier la vie du plus grand nombre ? sant pas pour convaincre de l’intérêt de l’accessibilité numérique dans les grandes entreprises) et la réalisa- au cerveau. Puisant dans ses réserves d’optimisme et L’idée de faire du handicap une source d’innovations numérique. Car les décideurs sont avant tout sensibles tion de produits (le boîtier électronique Easymetros qui de volonté et avec l’aide de ses proches, il a appris à pour une multitude de personnes – il rappelle que la aux arguments économiques : un site accessible permet permet de connaître très facilement son itinéraire de vivre avec. Et a su l’utiliser pour développer des qualités télécommande a été inventée pour les tétraplégiques – à l’internaute d’acheter trois fois plus vite un produit, métro) liés à l’accessibilité. essentielles à un entrepreneur : par la force des choses, devient l’axe central de sa réflexion. améliore le référencement, facilite les mises à jour et, S’il fait part de ses difficultés de financement, Jérôme il délègue facilement, instaure un climat de confiance et par conséquent, réduit les coûts. L’accessibilité ouvre Adam n’a pas perdu une once de son enthousiasme. réagit à l’instinct. Il a également réussi à rendre son han- Des sites accessibles à tous également plus facilement le marché de l’Internet à Et demeure avant tout, comme on peut le lire dès les dicap tout petit aux yeux des autres. Et sans l’étrange Quand Jérôme Adam revient en France, fin 99, le web l’important contingent des seniors. premières lignes de son site Internet, « un aventurier » voix synthétique qui s’échappe de temps à autre de son offre un marché évident et prometteur. Avec trois asso- Pendant quatre ans, Visual Friendly réussit à tirer pour qui « entrepreneur rime avec bonheur ». ■ PC, l’observateur distrait ne remarquerait presque pas sa ciés il monte Visual Friendly. Objectif : améliorer l’ac- son épingle du jeu. Avec son logiciel Label Vue – qui Caroline Marcelin2.2_regards sur le numérique 2.2_regards sur le numérique
  • 20. 38 39repères Lu14,9 millions de foyers français sont équipés d’un ordinateur, Gilles Duranton, Philippe Martin,soit 58 % des foyers. Thierry Mayer, Florian Mayneris, Les pôles de L’équipement numérique des foyers français compétitivité : que peut-on en attendre ?, Collection du CEPREMAP/ L’équipement en ordinateurs Éditions Rue d’Ulm, poursuit sa lente progression 84 pages, 5 € Méta- Territoires (+ 10 % des foyers en un an), talonné de près par morphoses Conçu par la Caisse Le regard du des dépôts l’équipement en appareils en partenariat avec psychiatre photo numériques, qui l’Association des et psychanalyste augmente beaucoup plus régions de France, Serge Tisseron sur rapidement (+ 18 %). Le haut ce septième cahier les métamorphoses débit continue à gagner du pratique dresse que les nouvelles terrain (+ 20 %), en partie un état des lieux technologies - on grâce aux « box DSL » que de l’économie y trouve, pêle-mêle, possèdent aujourd’hui plus de l’immatériel et le téléphone portable, de 8 millions de foyers, propose des pistes la télévision, Internet, et qui expliquent l’essor pour améliorer les jeux vidéo, les spectaculaire de la téléphonie la compétitivité sites de rencontres… - sur IP (+ 46 %). numérique Pôles de compétitivité ont induites dans nos vies. des territoires. CDC, ARF, La politique des Serge Tisseron, Virtuel, mon amour, Compétitivité Albin Michel, numériqueAu troisième trimestre 2007, 57 % des Français sont clusters en question 227 pages, 17 € des territoires, la Documentationdes internautes*, une population qui a progressé de 23 % française, E 168 pages, 15 €en deux ans. n juillet 2005, le gouvernement labellisait 67 pôles de compéti- d’entreprises d’un même secteur génère des gains de productivité - est juste. Les tivité ou clusters. On en compte clusters se constituent d’ailleurs souvent aujourd’hui 71. Le principe : adapter à la de manière naturelle. Mais faire jouer la France le modèle de la Silicon Valley, en puissance publique, à grand renfort de Wikipédia encourageant le regroupement d’activités subventions, pour tenter de doubler la L’enquête d’un groupe d’étudiants du master économiques et de recherche d’un même taille de ces clusters n’a, en revanche, que de journalisme de Sciences Po sur l’encyclopédie secteur sur un territoire donné. peu d’effets économiques. Pire, ces poli- en ligne Wikipédia. Très bien documenté Publié mi-janvier par quatre économis- tiques pourraient se révéler néfastes en et sans parti pris, l’ouvrage remet en cause tes de renom, l’opuscule Les pôles de faisant courir le risque d’une trop grande la méthodologie et les conclusions de l’étude publiée par la revue compétitivité : que peut-on en attendre ? spécialisation à des régions, qui devien- Nature, en 2005, qui fit grand bruit va à contre-courant de l’enthousiasme draient ainsi tributaires du destin d’un en proclamant que Wikipédia était qu’a suscité cette politique. « Malgré les secteur. Par ailleurs, rappellent les auteurs, aussi fiable que l’Encyclopædia nombreux rapports (…) visant à promou- une politique uniforme priverait les terri- Britannica. Il explore les rouages voir les clusters, la logique économique à toires défavorisés de toute chance d’attirer du fonctionnement collaboratif, l’œuvre est rarement analysée au-delà des des entreprises en jouant sur des salaires expose les risques d’erreurs références obligées à la Silicon Valley », et des prix fonciers plus faibles. Conclu- et de manipulations, s’interroge écrivent-ils, en rappelant qu’il existe très sion : il faut développer des instruments sur la place de Wikipédia peu d’exemples réussis de politiques de d’intervention publique plus appropriés par rapport aux encyclopédies traditionnelles ce type. qu’une politique centralisée de création et, en conclusion, donne quelques pistes de clusters, visant d’abord à réduire les pour devenir « wiki-intelligent ». Le raisonnement des auteurs est d’une freins gênant leur expansion naturelle, P. Gourdain, F. O’Kelly, B. Roman-Amat, grande clarté. Pour eux, l’idée fondatrice tels que, en France, la faible mobilité des D. Soulas, T. von Droste zu Hülshoff, La Révolution* On considère comme « internaute » toute personne de plus de 11 ans s’étant connectée au moins une fois au cours du dernier mois. des pôles - à savoir que le regroupement travailleurs. Wikipédia, Mille et une nuits, 142 pages, 12 €2.2_regards sur le numérique 2.2_regards sur le numérique
  • 21. < en bref > L’actualité de la société numérique jérôme adam Clairvoyant< panoramiques >Peinture expérimentale,design, imagerie numérique…Tour du mondede la création numérique