L’observatoire du shopping Unibail Rodamco - NellyRodi - Ispos - 2013
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

L’observatoire du shopping Unibail Rodamco - NellyRodi - Ispos - 2013

on

  • 2,291 views

l’Observatoire du Shopping Unibail Rodamco mené avec Ipsos et l’agence de prospective NellyRodi, souhaite identifier et mieux connaître les shoppeuses et leurs tendances. ...

l’Observatoire du Shopping Unibail Rodamco mené avec Ipsos et l’agence de prospective NellyRodi, souhaite identifier et mieux connaître les shoppeuses et leurs tendances.
Dans ce cadre, l’étude met en lumière 7 familles de shoppeuses :

- L’allergique (19% des interrogées) : «le shopping, ça ne l’intéresse pas, ça la fait fuir». Elle a plus de 45 ans, vit seule ou en couple, ses enfants ont quitté le foyer.
- La casanière (10% des interrogées) : «le shopping, c’est un calvaire en magasin, un casse-tête plus facile à résoudre sur Internet». Elle a plus de 35 ans, a des enfants, dont elle doit parfois assumer seule la charge.
- La perfectionniste (20% des interrogées) : «le shopping, c’est un exercice de longue haleine pour trouver les meilleurs produits aux meilleurs prix». Elle a plus de 35 ans, mariée, a des enfants, très soucieuse de la maîtrise de son budget et de la qualité des produits.
- La conviviale (11% des interrogées) : «le shopping, c’est un divertissement, la sortie du samedi après-midi entre amies qui lui fait plaisir». Elle a moins de 45 ans, est célibataire ou vit en union libre.
- La jouisseuse (22% des interrogées) : «c’est le meilleur moyen de relâcher la pression, une excellente manière de se faire du bien». Elle a plus de 35 ans, active, vit en couple, souvent en union libre, sans enfants.
- La serial shoppeuse (10% des interrogées) : «le shopping, c’est passer du temps à suivre l’air du temps, trouver des produits de qualité supérieure pour développer un style actuel et original». Elle a moins de 45 ans et vit seule.
- La geek mobile (8% des interrogées) : «c’est l’exploration et le partage de nouveautés et de bons plans, en magasins et à l’aide des technologies». Elle a moins de 35 ans, étudiante ou entrée dans la vie active il y a quelques années.
Parmi les autres enseignements de l’étude : une femme sur deux s’informe sur Internet avant d’acheter un produit en magasin (disponibilité, prix, description du produit…) et ce, quel que soit son âge. Une jeune femme sur 5 (âgée de 16-24 ans) se dit influencée par les blogs, apps, et réseaux lorsqu’elle fait du shopping.
Le smartphone est l’outil indispensable et 41% des femmes interrogées sont sensibles au fait de recevoir des offres, alertes, promotions en fonction du lieu où l’on se trouve, via son smartphone.
Enquête réalisée en ligne du 3 au 13 mai 2013 auprès de 1 004 femmes constituant un échantillon représentatif des femmes françaises âgées de 16 à 70 ans. L’échantillon a été construit selon la méthode des quotas avec les critères de représentativité suivants : âge, région, taille d’agglomération, statut social.

Statistics

Views

Total Views
2,291
Views on SlideShare
2,188
Embed Views
103

Actions

Likes
3
Downloads
78
Comments
0

10 Embeds 103

http://alsagora.blogspot.fr 50
http://www.scoop.it 21
http://www.paperblog.fr 15
http://alsagora.blogspot.com 8
https://twitter.com 2
http://alsagora.blogspot.ch 2
http://alsagora.blogspot.ca 2
http://feeds.feedburner.com 1
http://alsagora.blogspot.no 1
https://www.linkedin.com 1
More...

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

L’observatoire du shopping Unibail Rodamco - NellyRodi - Ispos - 2013 Presentation Transcript

  • 1. © 2012 Ipsos. All rights reserved. Contains Ipsos Confidential and Proprietary information andmay not be disclosed or reproduced without the prior written consent of Ipsos.L’Observatoire du Shopping20 juin 2013
  • 2. • Enquête réalisée en ligne du 3 au 13 mai 2013 auprès de 1004 femmesconstituant un échantillon représentatif des femmes françaises âgées de 16 à 70ans.─ L’échantillon a été construit selon la méthode des quotas avec les critères de représentativitésuivants : âge, région, taille d’agglomération, statut social.• SHOPPING le fait de se rendre dans les magasins pour se promenerou pour faire des achats, en dehors des coursesalimentaires courantes.
  • 3. 1. Quid du shopping en 2013 ? Plaisir ou contrainte ?2. Quel type de shoppeuse êtes-vous ?3. Comment va évoluer le shopping à l’âge digital ?
  • 4. 41. Faire du shopping en2013 : un plaisir entemps de crise
  • 5. La situation économique pèse sur le moral des shoppeuses584% déclarent « Je fais beaucoup plus attention à mesdépenses, à respecter le budget que je me suis fixée. »Plus de 8 Françaises sur 10 contrôlent leurs dépensesNombreuses sont celles qui doivent renoncer à leurs envies73% déclarent « Je renonce plus souvent à acheter des choses qui meferaient plaisir »
  • 6. Mais, dans le contexte actuel, faire du shopping est un acte positif6Près de 3 Françaises sur 4 associentle shopping à un sentiment agréable« Quand je fais du shopping, je me sensbien » 72%2 Françaises sur 3 sont fans« Jadore faire du shopping » 62%
  • 7. Les shoppeuses sont prêtes à faire des sacrifices7Plus d’1 shoppeuse sur 3 est prête à faire des sacrificespour s’accorder certains plaisirs de shopping« Je suis prête à me serrer la ceinture pendant plusieurs semaines pourpouvoir macheter des produits chers, qui me font vraiment plaisir » 39%
  • 8. Le plaisir passe par le bon plan868% Je fais la plupart de mon shoppingen période de soldes63% Je passe beaucoup de temps à chercher les bonnesaffaires (bons de réduction, échantillons gratuits,meilleurs prix…etc)
  • 9. L’effet de surprise est de plus en plus attendu960% déclarent « Jai encore plus besoin de me laisser surprendre,de pouvoir rêver »
  • 10. Le shopping est aujourd’hui un divertissement1042% déclarent faire du shopping « pour se changer les idées », par« envie de se détendre » et « prendre du temps pour soi »
  • 11. Inspirer : un enjeu de plus en plus stratégique pour les enseignes1154% déclarent « Jaime me tenir au courant destendances, trouver des sources dinspiration »
  • 12. Dans ce contexte, les réseaux physiques restent plébiscités125955402422333218109Les centres commerciauxLes commerces de centre-villeInternetLes magasins dusines, dedéstockageLes grands magasins (typePrintemps, Galeries Lafayette...)Classé en 1ère ou 2ème positionClassé en première positionLES LIEUX DE SHOPPING PRÉFERÉS DES FRANÇAISESQ23. Voici une liste de lieux de shopping. Veuillez les classer par ordre de préférence. Merci de classer ces lieux selon leplaisir que vous avez à les fréquenter.
  • 13. 132. Zoom sur les 7familles de shoppeusesfrançaises
  • 14. 7 types de shoppeuses14Plaisir à faire du shopping ++L’allergiqueMaîtrise budgétaire Dépenses impulsives260€19%
  • 15. 15LE SHOPPING, ça ne l’intéresse pas,ça la fait fuir19% au totalL’ALLERGIQUELe MOT CLÉ de ses (rares) moments shopping :MINIMALISMEElle a plus de 45 ansVit seule ou en coupleSes enfants ont quitté le foyer
  • 16. L’ALLERGIQUELE CONTRE PIEDPATAGONIA - USACampagne très osée intitulée « Dont buy thisjacket ». Objectif : inciter à ré-inventer laconsommation pour ne se focaliser que sur lenécessaire.JC PENNEY - USAUne publicité télévisée “mea culpa” demandeaux clients de J.C Penney de revenir dans lesmagasins après avoir viré le PDG et ens’excusant de les avoir délaissé.APPLE - MONDEEasyPay permet de payer un accessoire dans unApple Store directement depuis son iPhone (ouiPod touch 5G). Il suffit de scanner le codebarres et de valider la transaction. Plus besoinde faire appel à un vendeur ou de passer à lacaisse.
  • 17. 7 types de shoppeuses17Plaisir à faire du shopping ++L’allergiqueLa casanièreMaîtrise budgétaire Dépenses impulsives260€460€19%10%
  • 18. 18LE SHOPPING, c’est un calvaire en magasin,un casse-tête plus facile à résoudre sur internet10% au totalLA CASANIÈRE
  • 19. La casanière19Evite les magasins, où elle se sent malà l’aise, et préfère acheter sur InternetLe MOT CLÉ de ses moments shopping :RATIONALISATIONPlus de 35 ansA des enfants, dont elle doit parfois assumerseule la chargeA de plus en plus de mal à joindre les deuxbouts, doit renoncer à beaucoup de choses.
  • 20. La casanière20ASPIRATIONS / LEVIERS : RATIONNELS Leviers économiquesAccès à des produits peu chers et basiquesAchats groupés pour obtenir des prix intéressants Leviers pratiquesAccès à un centre commercial virtuel, avec service delivraison ou services driveFaciliter l’achat en magasin : services de conciergerieet de garderie, géolocalisation et visualisation desproduits en magasin pour faciliter leur repérage enmagasin
  • 21. LA CASANIEREL’INTELLIGENCEGOOGLE WALLETRépertorie tous vos bons deréduction, cartes cadeaux et defidélité dans votre téléphone.LA GARDERIE POUR MARIS3 espaces thématique entièrement dédiésaux hommes pendant les soldes d’hiver:•Espace Sport-Diététique•Espace Detente-Zen•Espace vidéoTOPSHOP - LONDRESTopshop invente le défilé interactif quipermet aux clientes de commanderdirectement les vëtements du défilédepuis le site internet.
  • 22. 7 types de shoppeuses22Plaisir à faire du shopping ++L’allergiqueLa casanièreMaîtrise budgétaire Dépenses impulsivesLa perfectionniste260€460€415€19%10%20%
  • 23. 23LE SHOPPING, c’est un exercice de longue haleinepour trouver les meilleurs produits aux meilleurs prix20% au totalLAPERFECTIONNISTE
  • 24. La perfectionniste24Passe beaucoup de temps à préparer sesachats et à repérer les meilleures affaires,avant de se rendre sur le lieu.Utilise Internet comme complément aumagasin, pour s’informer ou acheter desproduits indisponibles. Le MOT CLÉ de ses moments shopping :SMART SHOPPINGPlus de 35 ansMariée , a des enfantsTrès soucieuse de la maitrise de son budget et de laqualité des produits
  • 25. La perfectionniste25ASPIRATIONS / LEVIERS : MAITRISE ET OPTIMISATIONRecherche du meilleur prix, de la meilleureaffaireProgrammes de fidélité, achats groupés, ventes privées,promotionsProduits d’occasionBesoin de beaucoup d’informationsInformations sur Internet, sur smartphoneConseils vendeursRecommandation des amiesRecherche de qualitéProduits respectueux de l’environnement, bios, éthiquesPrise en charge et divertissement des enfants surle lieu de shoppingAnimations, évènements, garderie
  • 26. LA PERFECTIONNISTELA TRANSPARENCEPASS THE BATON – TOKYOConcept du “pass counter”, les vendeursattachent à leur produit une petite note quiexplique leur parcours, leur relation à l’objetfaisant du story telling le principal atout devente.3x1 – NEW YORKLe client a accès à toute la chaîne deconception du jean, du design jusqu’à ladécoupe au coeur même de la boutiqueaméricaine.GIFT FINDERSélection de cadeaux pour Noël, la fête despères, des mères, etc. Vous renseignez descritères et choisissez parmi la liste proposéepar l’appli mobile.SHANG XIA – SHANGAILa marque utilise exclusivement desmatériaux locaux dans la fabrication de sesproduits d’art de vivre.
  • 27. 7 types de shoppeuses27Plaisir à faire du shopping ++L’allergiqueLa casanièreMaîtrise budgétaire Dépenses impulsivesLa convivialeLa perfectionniste260€460€390€415€19%10%20%11%
  • 28. 2811% au totalLA CONVIVIALELE SHOPPING, c’est un divertissement, la sortie dusamedi après-midi entre amies qui lui fait plaisir
  • 29. La conviviale29Faire son shopping est un moment deconvivialité, en centre-commercial dansles commerces de centre ville. Ellen’envisage pas de faire du shoppingseule. Le MOT CLÉ de ses moments shopping :PARTAGE HUMAINMoins de 45 ansCélibataire ou union libre
  • 30. La conviviale30ASPIRATIONS / LEVIERS : EXPERIENCEImportance de l’ambianceSurprisesPauses bien-êtreEnvie d’évènements à partager entre amiesSoldesSéries limitées en avant-premièreMise en avant des dernières innovationsProduits plaisir : produits de beauté, lingerie, sous-vêtementsImportance du contact humain, del’expérience partagéeRecommandationsRéticente à l’intrusion technologique
  • 31. LA CONVIVIALEL’EXPERIENCEANTHROPOLOGIE - LONDRESLe coin café a pour objectifpremier de ‘faire en sorte queles clients respirent, prennentleur temps, et surtouts’inspirent’.LOST WAX – NEW YORKLa boutique de bijoux propose des ateliersde customisation bijoux pour desoccasions spéciales type enterrement devie de jeune fille.LA COURSE AUX ETOILES DE SO OUESTOpération Facebook pour l’ouverture de So Ouest;La promesse pour le gagnant du jeu : tout So Ouestpour toi et tes amis pendant une heure, avantl’ouverture officielle du centre, et avec 5000 eurosde bon d’achat à valoir dans tout le centre
  • 32. 7 types de shoppeuses32Plaisir à faire du shopping ++L’allergiqueLa casanièreLa jouisseuseMaîtrise budgétaire Dépenses impulsivesLa convivialeLa perfectionniste260€460€400€390€415€19%10%20%11%22%
  • 33. 3322% au totalLA JOUISSEUSELE SHOPPING, c’est le meilleur moyen de relâcher lapression, une excellente manière de se faire du bien
  • 34. 34Fait son shopping seule, surtout en centrecommercial et dans les commerces de centrevilleElle ne renoncerait pour rien au mondeaux lieux d’achat physiques. Le MOT CLÉ de ses moments shopping :LÂCHER PRISEPlus de 35 ansActiveVit en couple, souvent en union libre, sans enfantsLa jouisseuse
  • 35. La jouisseuse35ASPIRATIONS / LEVIERS EMOTIONNELS ET PSYCHOLOGIQUESRecherche d’émotion pureAchats coup de cœur, instinctifs, en fonction de ce quilui plaît dans l’instant présentShopping = détente, exutoire, volonté de se changer lesidées, de se sentir mieux Besoin de se sentir librePas de contraintes de budget, peu d’informationsrecherchées, pas besoin de services particuliers Envie de se sentir inspirée, stimulée par cequ’elle voit et touche en magasinImportance des vitrines et des sources d’inspirationOriginalitéChoix, renouvellement fréquent des collections
  • 36. LA JOUISSEUSEL’EMOTIONCOLETTE CARNAVAL - PARISPour fêter ses 15 ans, le temps d’unweek-end, dans une tente de 4000m2,colette est allée au-delà de ses murspour fédérer ses amis,créateurs,artistes, et ses clients autour d’une fêtediurne aux multiples activités,exclusivités et surprises.BURBERRY - LONDRES500 enceintes, 100 écrans ont étéintégrés dans les 2500m2 que compte lanouvelle boutique Burberry de Londressur Regent Street.CONCOURS DE CHORALES AVEC SISTER ACTLes chorales présélectionnées se sont affrontéesdans les 6 centres commerciaux participants àl’opération. Le public de chaque centre a élu sachorale finaliste et elles se sont toutes produitesdevant la troupe de Sister Act qui en a élu unepour monter sur scène à ses côtés.
  • 37. 7 types de shoppeuses37Plaisir à faire du shopping ++L’allergiqueLa casanièreLa jouisseuseMaîtrise budgétaire Dépenses impulsivesLa convivialeLa perfectionnisteLa serial shoppeuse260€460€400€390€415€550€19%10%20%11%22%10%
  • 38. 3810% au totalLA SERIALSHOPPEUSELE SHOPPING, c’est passer du temps à suivre l’air dutemps, trouver des produits de qualité supérieurepour développer un style actuel et original
  • 39. La serial shoppeuse39Fréquente tous les lieux de shopping, avecune prédilection pour les lieux physiquesProfite de ses pauses déjeuner pour faire dushopping, peut y passer des journées entièresle week-end et y dépenser beaucoup d’argent.Achète sur Internet les produits non trouvésen magasin. Le MOT CLÉ de ses moments shopping :TENDANCESMoins de 45 ansVit seule
  • 40. La serial shoppeuse40ASPIRATIONS / LEVIERS : ESTHETIQUES ET QUALITATIFSAchat en série si le produit lui plaîtA la pointe des tendancesBesoin d’être dans l’air du temps,Capte tout ce qu’elle peut afin de se tenir informéeRecherche d’exclusivitéVentes privées, pop up stores, séries limitées en avantpremièreOriginalité, styleEléganceAttrait pour le premiumExigence de qualité, produits haut de gamme, luxePrête à payer plus cher pour la qualité
  • 41. LA SERIAL SHOPPEUSELA DECOUVERTEFAB.COMLa compétition « DisruptingDesign » invite particuliers etdesigners à envoyer leursprototypes qui seront produits etvendus sur le site de e-commerce.POP-UP STORE EBAY / PAYPAL - BERLINPossibilité de découvrir près de 150 produits issusde la gamme de Noël d’ebay et les acheter via uniPhone en prêt (en échange d’une pièce d’identité)et se faire livrer directement à domicile etgratuitement. L’achat se faisait par code QR grâce àl’application ebay.FOOD TRUCKS A VELIZY 21er Food Truck FestivalSur 3 semaines ce mois-ci à Velizy 2,plus de 10 Food Trucks réunis (burgers,bagels, crêpes, …), en un seul et mêmelieu pour la première fois en France.Parmi les food trucks présents, LeCamion qui fume, Cocotte Cantine, laCaravane dorée, etc.
  • 42. 7 types de shoppeuses42Plaisir à faire du shopping ++L’allergiqueLa casanièreLa jouisseuseMaîtrise budgétaire Dépenses impulsivesLa convivialeLa perfectionnisteLa geek mobileLa serial shoppeuse260€460€400€390€415€360€550€19%10%20%11%8%22%10%
  • 43. 438% au totalLAGEEK MOBILELE SHOPPING, c’est l’exploration et le partagede nouveautés et de bons plans,en magasins et à l’aide des technologies
  • 44. La geek mobile44Fréquente assidûment tous les lieux deshopping, y compris les magasins dedéstockage, smartphone en main.Achète sur Internet des produits repérésen magasin. Le MOT CLÉ de ses moments shopping :EXPERIMENTATIONMoins de 35 ansÉtudiante ou entrée dans la vie active il y a quelquesannéesVit seule ou en union libre
  • 45. La geek mobile45ASPIRATIONS / LEVIERS : EXPERIMENTAUX ET SOCIAUXBesoin de tester, d’innoverSensible aux nouvelles tendancesAttente d’originalité, pour développer un stylepersonnelAime combiner virtuel/réel : digitalshopping en magasinInformation en temps réel sur smartphone, tablettestactiles en magasin (alerte promotions, infosproduits, conseils,…), paiement mobileListe de partage de produits favoris et de partage delooksApplications mobiles, blogs, réseaux sociauxEnvie d’expérience globale, intenseRêve, surprise, petits plaisirsImportance du cadre, de l’ambianceRestaurants, fast food, cinéma, animations,événements
  • 46. LA GEEK MOBILELE SUR-REALISMERED TOMATO PIZZA - DUBAIL’aimant est relié directement au livreurde pizza, une pression suffit !KARL LAGERFELD – PARISUn appareil-photo intégré sur lemiroir de la cabine dessayage,pour prendre la pose dans sanouvelle tenue KL et partager soncliché immédiatement surinternet.CHECK-IN PRIVILEGEPossibilité de se « check-in » dans lecentre grâce à la borne fidélité pouraccéder à des offres personnalisées etcumuler des points magie pour plus deprivilèges .
  • 47. 7 types de shoppeuses47Plaisir à faire du shopping ++L’allergiqueLa casanièreLa jouisseuseMaîtrise budgétaire Dépenses impulsivesLa convivialeLa perfectionnisteLa geek mobileLa serial shoppeuse260€460€400€390€415€360€550€19%10%20%11%8%22%10%
  • 48. 483. Vers le « shoppingaugmenté »
  • 49. Internet, antichambre du magasin49Une femme sur deux s’informe sur Internetavant d’acheter un produit en magasin(disponibilité, prix, description du produit,…)…et ce, quel que soit son âge
  • 50. 50201054Créer et partager sur Internet des listes deproduits que vous souhaitez acheter, ouque vous trouvez simplement beaux, àvotre goût (ex : Pinterest,...)Partager votre look sur Internet, sur lesréseaux sociaux (poster des photos devous et de vos styles préférés)TOTAL A pratiqué ou celalintéresserait de le faireA déjà pratiquéInternet : le nouveau boudoir des shoppeuses
  • 51. … prisée des jeunes femmes51Chez les jeunes1 jeune femme sur 5(âgée de 16-24) se ditinfluencée par les blogs, apps,et réseaux lorsqu’elle fait dushopping
  • 52. Le Smartphone, un assistant de plus en plus précieux en magasin524132302928191413896924Recevoir des offres, alertes, promotions en fonction du lieuoù l’on se trouve, via son smartphoneUtiliser votre smartphone en magasin pour rechercher desinformations en scannant un QR codeUtiliser votre smartphone en magasin pour consulter desavis de consommateurs sur des sites internet, forums,...Utiliser votre smartphone en magasin pour rechercher desinformations, obtenir des conseils, des avis en utilisant uneapplication mobile spécifiqueUtiliser votre smartphone en magasin pour rechercher desinformations, obtenir des conseils, des avis en utilisant unmoteur de recherchePayer avec votre smartphoneUtiliser votre smartphone en magasin pour rechercher desinformations, obtenir des conseils, des avis via les réseauxsociaux (Facebook, Twitter,...)TOTAL A pratiqué ou cela lintéresserait de le faire A déjà pratiquéSMARTPHONE EN MAGASIN : LES NOUVEAUX SERVICESÊtre alertéede manièreoptimaleS’informer, trouverdes conseils, encroisant les sourcesFaciliter le paiement
  • 53. 53Etreinformée entemps réelRecevoir des alertes sur les promotions encentre commercial sur mon téléphone Intérêt fort pour 25% des shoppeusesEtre informée en temps réel de l’actualité demon centre commercial via son site Internetou son application mobile Intérêt fort pour 19% des shoppeuses
  • 54. 54Gagnerdu tempsAvoir unparcoursshoppingfacilitéGéolocaliser et visualiser les produits afinde les trouver plus facilement Intérêt fort pour 14% des shoppeusesDisposer de tablettes tactiles dans le centrecommercial pour m’aider pendant ma séance deshopping Intérêt fort pour 8% des shoppeuses
  • 55. Le Smartphone en centre commercial, exemples d’utilisations55Connaître les menus desrestaurants du centreRechercher des produits directement viale moteur de recherche de l’appliVisualiser les bandes-annonces des films descinémas du centre