Tourisme
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Tourisme

on

  • 1,637 views

 

Statistics

Views

Total Views
1,637
Views on SlideShare
1,492
Embed Views
145

Actions

Likes
0
Downloads
32
Comments
0

1 Embed 145

http://raudin.u-bordeaux3.fr 145

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Tourisme Tourisme Presentation Transcript

  • Comment les acteurs touristiques publics et privés du Grand Ouest français s’affichent-ils sur les plateformes numériques ? PRÉFET DE LA RÉGION AQUITAINE PRÉFET DE LA RÉGION AQUITAINECe livret Etourisme est cofinancé par l’Union Européenne. Ce livret Web Vitivinicole est cofinancé par l’Union Européenne. PRÉFET DE LA RÉGION Ce livret Web Public est cofinancé par l’Union Européenne.L’Europe s’engage en Aquitaine avec le Fonds européen AQUITAINE L’Europe s’engage en Aquitaine avec le Fonds européen L’Europe s’engage en Aquitaine avec le Fonds européen de développement régional. de développement régional. de développement régional.
  • Édité par RAUDIN :Recherches Aquitaines sur les Usages pour le Développement des dIsposi­ ifs Numériques. © 2012 tUniversité Michel de Montaigne Bordeaux 3Esplanade des AntillesDomaine Universitaire33607 Pessac CedexTél. 05 57 12 62 59http://raudin.u-bordeaux3.frDirecteur de la publication : Didier Paquelin - didier.paquelin@u-bordeaux3.frCoordination : Marina Duféal - marina.dufeal@u-bordeaux3.frAnalyse et rédaction : Franck Mérillou - franck.merillou@u-bordeaux3.fr, Julien Gelly - julien.gelly@u-bordeaux3.frJonathan Labranche - jonathan.labranche@u-bordeaux3.fr,Réalisation graphique : LE TIROIR contact@letiroir.netTous droits réservés. Toute repro­ uction ou transmission, même partielle, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation décrite du détenteur des droits.Le projet RAUDIN est cofinancé par l’Union Européenne. L’Europe s’engage en Aquitaine avec le Fonds européen de développement régional.Impression : DSI pôle production imprimée et production FAD - Université Michel de Montaigne Bordeaux 3 - Mai 2012
  • Comment les acteurs touristiques publics et privés du Grand Ouest françaiss’affichent-ils sur les plateformes numériques ?« Internet a révolutionné l’information touristique,remettant en question les missions des Offices de Tourisme.Si leur rôle n’est pas en cause, ils sont néanmoins contraints de se repositionner.L’etourisme est désormais au cœur de leur organisation ».1S. Canarias, Directeur de l’OT de Brive-la-Gaillarde (Corrèze) ANNEXES1 Dans la Revue Espaces n°290, Mars 2011, « e-tourisme institutionnel : professionnalisation et organisation », Editions Espaces tourisme & loisirs, 58 p.
  • SOMMAIRE Avant-propos : Le projet RAUDIN et l’Atlas Numérique de l’Arc Atlantique....................................................................................................................p. 3 I. POUR UNE ANALYSE DU TERRITOIRE TOURISTIQUE NUMÉRIQUE .............................................................................................................................p. 6 A. Une valorisation touristique assurée sur le Web par les municipalités de la façade atlantique ibérique......................................................................................p. 6 B. Une concentration de l’offre touristique du Grand Ouest français sur le littoral ........................................................................................................................ p. 10 1. La fréquentation touristique en France . ........................................................................................................................................................................................... p. 10 2. La fréquentation touristique dans le Grand Ouest français.......................................................................................................................................................... p. 12 . C. Organismes institutionnels et hébergements : la filière touristique ................................................................................................................................................. p. 14 1. Les structures d’information touristique........................................................................................................................................................................................... p. 14 . 2. Les campings............................................................................................................................................................................................................................................. p. 18 D. Appréhender géographiquement le territoire touristique numérique ............................................................................................................................................. p. 20 1. Fouille de données sur le Web............................................................................................................................................................................................................. p. 20 . 2. Présence des Offices de Tourisme et Syndicats dInitiative (OTSI) sur le Web......................................................................................................................... p. 22 3. Présence des campings sur le Web...................................................................................................................................................................................................... p. 24 4. Présence virtuelle des campings à léchelle des espaces touristiques......................................................................................................................................... p. 26 . 5. Présence virtuelle des campings à léchelle des communes.......................................................................................................................................................... p. 28 . II. DÉPLOIEMENT TERRITORIAL DES SITES WEB DE LA FILIÈRE TOURISTIQUE ....................................................................................................... p. 30 A. Retour sur 15 années de création de sites web touristiques............................................................................................................................................................. p. 30 . 1. Les structures d’information touristique........................................................................................................................................................................................... p. 30 . 2. Les campings............................................................................................................................................................................................................................................. p. 34 B. Accueil numérique de la clientèle étrangère............................................................................................................................................................................................ p. 37 III. L’ETOURISME PUBLIC DEVIENT SOCIAL-LOCAL-MOBILE : réseaux sociaux et applications smartphone ................................................ p. 44 A. e Web social.................................................................................................................................................................................................................................................. p. 44 L B. Accompagner la mobilité touristique......................................................................................................................................................................................................... p. 46 C. Les Animateurs Numériques de Territoire participeront-ils au nouveau positionnement des structures touristiques institutionnelles ? ...................... p. 48 CONCLUSION............................................................................................................................................................................................................................................... p. 51 ANNEXES : Bibliographie..................................................................................................................................................................................................................... p. 52 Annuaires utilisés........................................................................................................................................................................................................... p. 54 Liens Internet................................................................................................................................................................................................................... p. 56SOMMAIRE Table des Cartes / Graphiques / Figures ............................................................................................................................................................. p. 58 Bilan des travaux de l’Atlas Numérique de l’Arc Atlantique 2008 / 2012.............................................................................................. p. 59 Coordonnées de l’équipe de recherche............................................................................................................................................................... p. 60 2
  • AVANT-PROPOS RAUDIN (Recherches Aquitaines sur les Usages pour le Développement des dIspositifs Numériques) résulte d’une dynamique concertée entre chercheurs en sciences humaines et sociales de l’Université de Bordeaux, pour la mise en place d’actions de recherches qui participeront au développement des usages des dispositifs numériques en région Aquitaine. Les activités de ce groupement de chercheurs s’inscrivent dans l’axe 2 du programme FEDER « développer les TIC au service de la société de l’information » et sont cofinancées à ce titre par le FEDER, la Région Aquitaine et l’Université de Bordeaux. Cinq axes de recherche structurent le projet, convergeant tous vers un objectif unique : la compréhension multidimensionnelle des processus de construction des usages des outils et dispositifs numériques. La diversité disciplinaire des 23 chercheurs engagés dans ce programme assure une complémentarité méthodologique et épistémologique. Les activités de recherche et de valorisation contribuent aux quatre attendus de ce programme :1 2 3 4 répondre à des produire des préconisations développer des approches contribuer à un réseau problématiques pour l’action en éclairant la pluridisciplinaires de recherches national et concrètes soulevées par décision publique international dans le champ le développement des des mutations sociales et Technologies de l’Information organisationnelles à l’ère et de la Communication numérique. (TIC) au service de la société de l’information et de la connaissance LE SITE AVANT-PROPOS http://raudin.u-bordeaux3.fr/ 3
  • Bretagne Carte 1 Pays de UN ESPACE D’ANALYSE TRANSRÉGIONAL EUROPÉEN la Loire Madère Poitou- Charentes Bretagne Pays de la Loire Aquitaine France Açores Midi- Pays Poitou- Pyrénées Cantabrie Basque Charentes Asturies Galice Aquitaine Midi-s Pays Navarre Cantabrie Basque Pyrénées Asturies Rioja Norte Galice Canaries Navarre Rioja Centro Norte Centro Espagne Lisboa Lisboa Alentejo Alentejo Portugal 324 738 km2 Fond de carte : Articque (2008) Algarve 32 millions d’habitants Fond de carte : Articque (2008) Algarve Atlas Numérique, RAUDIN 17 « régions » AVANT-PROPOS 10 831 communes Atlas Numérique, RAUDIN dont 53 villes de plus de 50 000 habitants : 14 au Portugal 18 en Espagne 23 en France 4
  • ATLAS NUMÉRIQUE DE LARC ATLANTIQUE,UN OUTIL DE GOUVERNANCE DES TERRITOIRES DU WEB SUR LE WEBL’objectif du groupe de recherche « Atlas numérique de l’Arc Atlantique, un outil de gouvernance des territoires du Web sur le Web » duprojet RAUDIN est de contribuer à la connaissance des contours géographiques du territoire numérique par l’analyse du déploiement dessites web dans l’espace transrégional français, espagnol et portugais. Ce groupe de recherche s’insère dans une démarche carto-graphique et statistique quant à la connaissance du territoire numérique.Souhaitant décentrer le regard, lespace étudié, celui de la façade atlantique, se compose :  des régions françaises de Bretagne, Pays de la Loire, Poitou-Charentes, Aquitaine et Midi-Pyrénées ;  des communautés autonomes espagnoles de Navarre, Pays-Basque, Cantabrie, Asturies, Galice et Canaries ;  de l’ensemble des régions du Portugal (Carte 1).L’analyse des usages numériques, leurs logiques de diffusion, leurs éventuels impacts sur le fonctionnement et la compétitivité desterritoires - pour ne citer que ces exemples - sont autant de questionnements qui ont interpellé les membres du groupe de recherche, dontsont ici restituées les principales analyses quant à lorganisation numérique de la filière touristique.Dans ce travail, c’est un usage en particulier qui retient l’attention : celui qui consiste pour un établissement (comme une collectivité, uneassociation, un domaine viticole, un Office de Tourisme, un commerce) à se doter d’un site web.L’ensemble du travail de collecte et d’analyse de l’information disponible en ligne, sera restitué sur le site web du projet RAUDIN1 en unevaste base de données associée à un atlas numérique, de façon à rendre compte de la propagation du Web dans les secteurs d’activitéet sur les territoires.La première partie du livret abordera la structuration de la filière touristique et la méthodologie utilisée pour appréhender géographiquementl’information disponible sur le Web, étape indispensable pour la mise en place de l’analyse du territoire touristique numérique.Dans un second temps, l’analyse de la présence des acteurs touristiques sur le Web se concentrera sur des contenus web spécifiques,comme les traductions en langues étrangères. AVANT-PROPOSEnfin, la troisième partie de ce livret traitera plus spécifiquement de l’etourisme institutionnel dans le Grand Ouest français, en analysantla présence des Offices de Tourisme et Syndicats dInitiative (OTSI) sur le Web 2.0, leurs applications smartphone et la mise en place desAnimateurs Numériques de Territoire (ANT).1 http://raudin.u-bordeaux3.fr/ 5
  • I POUR UNE ANALYSE DU TERRITOIRE TOURISTIQUE NUMÉRIQUE Avant de focaliser l’attention sur la façade atlantique française, nous aborderons l’espace touristique atlantique ibérique (Espagne et Portugal), couvert également par la base de données « Tourisme ». A. Une valorisation touristique assurée sur le Web par les municipalités de la façade atlantique ibérique Les communes de la péninsule ibérique qui possèdent une emprise spatiale plus vaste que les françaises, assurent leur promotion touristique. Les oficinas de información turística (en Espagne) et postos de turismo (au Portugal) visibles sur la Carte 2, équivalents des Offices de Tourisme français, sont en effet gérés directement par les municipalités de ces deux pays. En Espagne, la couverture territoriale de ces structures est1. POUR UNE ANALYSE DU TERRITOIRE TOURISTIQUE NUMÉRIQUE spécifique aux communautés autonomes, tandis qu’au Portugal la quasi-totalité des communes possèdent un posto de turismo (Carte 2). 6
  • Carte 2STRUCTURES DACCUEIL TOURISTIQUES DE LA FAÇADE ATLANTIQUE IBÉRIQUE EN MAI 2011 1. POUR UNE ANALYSE DU TERRITOIRE TOURISTIQUE NUMÉRIQUE Les structures d’accueil touristiques Oficinas de Información Turística espagnols et Postos de Turismo portugais (équivalents des Offices de Tourisme) Puntos de Información Turística espagnols (équivalents des Syndicats dInitiative) Villes non couvertes par des structures touristiques 0 100 km. Sources : Instituto de Turismo de España, 2011 Turismo de Portugal, 2011 Fond de carte : Articque (2008) Atlas Numérique, RAUDIN 7
  • Carte 3 STRUCTURES DACCUEIL TOURISTIQUES DE LA FAÇADE ATLANTIQUE IBÉRIQUE SUR LE WEB EN MAI 20111. POUR UNE ANALYSE DU TERRITOIRE TOURISTIQUE NUMÉRIQUE Présence virtuelle des structures d’accueil touristiques Structure disposant d’un site web propre Structure sans site, mais dont la municipalité dispose d’un site officiel avec un onglet «Tourisme » Structure non présente sur le Web Commune non couverte par des structures touristiques 0 100 km. Sources : Instituto de Turismo de España, 2011 Turismo de Portugal, 2011 Fond de carte : Articque (2008) Atlas Numérique, RAUDIN Les Offices de Tourisme espagnols et portugais disposent de très peu de sites web spécifiques, les informations touristiques municipales étant majoritairement mises en ligne dans un onglet « Tourisme » des sites web des municipalités (Carte 3). 8
  • Carte 4 4 Carte CAMPINGS DE LA FAÇADE ATLANTIQUE IBÉRIQUE EN 2011 1. POUR UNE ANALYSE DU TERRITOIRE TOURISTIQUE NUMÉRIQUE Nombre de campings recensés par communautés autonomes espagnoles et régions portugaises 115 60 30 0 100 km. Sources : Instituts Statistiques des Communautés Autonomes Espagnoles, 2011 Estatísticas do Turismo 2009, Ministère du Tourisme Portugais Fond de carte : Articque (2008) Atlas Numérique, RAUDINL’ensemble du Portugal et des régions espagnoles bordées par l’Océan Atlantique totalisent 496 campings, soit moins que le nombre deterrains de campings de la Région Aquitaine, qui en compte 682. Dans ce livret, seul le tourisme du Grand Ouest français sera traité. 9
  • B. Une concentration de l’offre touristique du Grand Ouest français sur le littoral 1. La fréquentation touristique en France France : 1ère destination touristique mondiale  76,8 millions de touristes accueillis en 20092  35,4 milliards d’euros de recettes  18,2 % de l’emploi touristique français concentré dans les régions du Grand Ouest R. Knafou, dans l’« Atlas de France »3 (1997) posait la question suivante « tout l’espace français est-il touristique ? ». « Si on appelle touristicité le caractère touristique fonctionnel (et non potentiel) d’un espace, il apparaît clairement que la France est très inégalement marquée par le tourisme. Une grande partie de l’espace français peut être considérée comme n’étant pas touristique : aussi bien de l’espace rural (cœur du bassin aquitain, campagnes1. POUR UNE ANALYSE DU TERRITOIRE TOURISTIQUE NUMÉRIQUE du Nord-Est, espaces ruraux de l’Ouest intérieur), que de l’espace urbain et industriel (Porte de Bourgogne). L’ensemble des espaces fortement touristiques (littoraux, montagnes) accompagne avec netteté une grande partie des frontières de la France, essentiellement lorsque celles-ci coïncident avec une côte ou avec une grande montagne : les frontières basses et continentales ne sont pas touristiques (Ardennes, Meuse). La place des villes importantes ressort nettement (Paris, Lille, Lyon, Strasbourg,Toulouse) ». Ce questionnement peut être posé à l’échelle de notre espace d’étude, où les départements « côtiers » concentrent près de 76 % des arrivées (2010). Il conviendra d’apporter une attention particulière à ce gradient, dès lors que l’on se penchera sur des indicateurs relevés sur le Web (traductions, réservations en ligne). Comme le soulignent V. Mondou et P.Violier (2009)4, « la répartition des touristes est très inégale sur le territoire. Une opposition très nette apparaît entre les départements très touristiques (Paris, littoraux, haute montagne), et les départements de l’intérieur non montagnards où les touristes sont peu nombreux, à l’exception notable de la Dordogne, la Côte-d’Or, la région parisienne ou encore ceux situés le long de la vallée de la Loire » (Carte 5). 2 Direction Générale de la Compétitivité de l’Industrie et des Services (DGCIS) - Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, « Chiffres clés du tourisme - édition 2010 », 2 p. 3 Groupement d’Intérêt Public RECLUS, « Atlas de France - Volume 7 - Tourisme et Loisirs », La Documentation Française, Paris, 1997, 126 p. 4 V. Mondou, P. Violier, « Projets, pratiques et lieux touristiques, quelles relations ? » M@ppemonde n° 94, Février 2009. 10
  • Carte 5RÉPARTITION DES ARRIVÉES TOURISTIQUES EN FRANCE MÉTROPOLITAINE AU 01 JANVIER 2011 Part des OTSI disposant de sites web propres (en %) Entre 80 et 87 Entre 65 et 80 Entre 50 et 65 Entre 30 et 50 1. POUR UNE ANALYSE DU TERRITOIRE TOURISTIQUE NUMÉRIQUE Entre 15 et 30 Nombre d’arrivées par département (2010) 15 200 000 7 600 000 3 800 000 0 100 km. Sources : Tableaux statistiques hôtelleries de tourisme et de plein air 2010 DGCIS - Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie Base de données RAUDIN sur le Tourisme Fond de carte : Articque (2008) Atlas Numérique, RAUDIN 11
  • 2. La fréquentation touristique dans le Grand Ouest français  PRINCIPAUX FOYERS TOURISTIQUES DU GRAND OUEST5  Littoraux de l’Atlantique et de la Manche  26 millions d’arrivées Montagne Pyrénéenne   3,4 millions d’arrivées Périgord-Quercy   1,5 million d’arrivées Causses de l’Aveyron et Gorges du Tarn   1 million d’arrivées1. POUR UNE ANALYSE DU TERRITOIRE TOURISTIQUE NUMÉRIQUE  Toulouse 2,3 millions de nuitées en 2009  Nantes 1,5 million de nuitées en 2007 Les centres urbains  Rennes 1 million de nuitées en 2008 de la façade atlantique française  Bordeaux 500 000 nuitées en 2010  Poitiers 100 000 nuitées en 2011 56,7 % des nuitées du Grand Ouest (Carte 6) sont réalisées dans les campings (contre 35,1 % au niveau national) 64,2 % 62,5 % 59,9 % 57,6 % 34 % en Pays de la Loire en Aquitaine en Poitou-Charentes en Bretagne en Midi-Pyrénées 5 Tableaux statistiques hôtellerie de tourisme et plein air 2010, Direction Générale de la Compétitivité de l’Industrie et des Services (DGCIS) - Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie 12
  • Carte 6RÉPARTITION DES STRUCTURES D’HÉBERGEMENT DANS LE GRAND OUEST FRANÇAIS AU 01 JANVIER 2011 1. POUR UNE ANALYSE DU TERRITOIRE TOURISTIQUE NUMÉRIQUE Nombre de campings et hôtels par commune 204 51 0 50 km. Sources : Capacité des communes en hébergement touristique au 1er Janvier 2011 INSEE, DGCIS, partenaires régionaux, 2011 Fond de carte : Articque (2008) Atlas Numérique, RAUDIN 13
  • C. Organismes institutionnels et hébergements : la filière touristique 1. Les structures d’information touristique Figure 1 COMPOSITION DE LA FILIÈRE TOURISTIQUE STRUCTURES D’INFORMATION TOURISTIQUE STRUCTURES D’HÉBERGEMENT Comités Régionaux du Tourisme (CRT) Hôtellerie Comités Départementaux du Tourisme (CDT) Camping-caravaning FILIÈRE Offices de Tourisme (OT)............................................... Carte 7 Gîtes ruraux Syndicats dInitiative (SI)............................................... Carte 7 TOURISTIQUE Chambres d’hôtes Pays d’Accueil Touristique (PAT).................................. Carte 8 Parcs Naturels Régionaux (PNR)................................. Carte 9 Villages et centres de vacances1. POUR UNE ANALYSE DU TERRITOIRE TOURISTIQUE NUMÉRIQUE Parcs Nationaux (PN).................................................... Carte 9 Résidences secondaires Sources : A. Mesplier, Le tourisme en France, Bréal, 10ème édition, 367 p., 2008 C. Peyroutet, Le tourisme en France, Nathan, 159 p., 2010 1 057 OTSI 840 Offices de Tourisme dans le Grand Ouest classés suivant leur localisation (35 % des OTSI français6) et prestations proposées 372 classés 1 étoile, ouverts uniquement durant la saison touristique ....................................................................................................................  334 classés 2 étoiles, implantés principalement dans des chefs-lieux de cantons ou sites de caractère . .................................................... 111 classés 3 étoiles, dans les centres urbains et les grandes stations de montagne ou du littoral .......................................................... 23 classés 4 étoiles, assurent les réservations hôtelières et des services au minimum identiques à ceux des 3 étoiles ................. 217 Syndicats dInitiative (non classés) assurent généralement « la promotion touristique au niveau de la commune7 » 6 L’annuaire de la Fédération Nationale des Offices de Tourisme et Syndicats dInitiative (FNOTSI), recense près de 3 000 OTSI au niveau national. http://www.tourisme.fr/ 7 DUMOULIN Marc, KERGREIS Françoise, « Les Offices de Tourisme et Syndicats dInitiative », Presses Universitaires de France, Collection Que sais-je ?, deuxième édition 1999, Paris, 128 p. 14
  • Carte 7LE CLASSEMENT DES OFFICES DE TOURISME ET SYNDICATS DINITIATIVE (OTSI) DU GRAND OUEST EN 2011 Les Offices de Tourisme 4 étoiles 1. POUR UNE ANALYSE DU TERRITOIRE TOURISTIQUE NUMÉRIQUE 3 étoiles 2 étoiles 1 étoile Les Syndicats d’Initiative Communes non couvertes par des OTSI 0 50 km. Sources : CRT et CDT, Tourisme.fr, 2011 Fond de carte : Articque (2008), RAUDIN (2011) Atlas Numérique, RAUDIN 15
  • Carte 8 LES PAYS D’ACCUEIL TOURISTIQUES DU GRAND OUEST FRANÇAIS EN 2011 52 Pays d’Accueil Touristiques Créé en 1975, le Pays d’Accueil Touristique (PAT) constitue un nouvel échelon touristique associant l’ensemble des acteurs d’un territoire  et les acteurs institutionnels du tourisme, en jouant le rôle de relais.1. POUR UNE ANALYSE DU TERRITOIRE TOURISTIQUE NUMÉRIQUE Ces structures ne sont présentes pour le Les Pays dAccueil Touristiques (PAT) moment qu’en Bretagne et en Aquitaine, et sont organisées en réseau interrégional (regroupant également les PAT des Haute et Basse-Normandie, du Languedoc-Roussillon et de l’Ile de la Réunion)8. Les PAT concernent également certains Parc Naturels Régionaux, Les Pays dAccueil Touristiques (PAT) comme ceux des Landes de Gascogne et du Périgord Limousin. 0 50 km. Mission des Offices de to Fédération Régionale de Fond de carte : Articque (2008), RAUDIN Atlas Numérique, RAUDIN 0 50 km. Sources : Mission des Offices de tourisme et Pays touristiques d’Aquitaine, 2011 Fédération Régionale des Pays Touristique de Bretagne, 2011, CRT et CDT, Tourisme.fr, 2011 8 Mission des Offices de Tourisme et des Pays d’Accueil Fond de carte : Articque (2008), RAUDIN (2011) Touristiques d’ quitaine (MOPA), « Charte des Pays d’Accueil A Touristiques d’Aquitaine, Bordeaux », 2007, 4 p. Atlas Numérique, RAUDIN 16
  • Carte 9 LES PARCS NATURELS RÉGIONAUX ET PARCS NATIONAUX DU GRAND OUEST FRANÇAIS EN 2011 10 Parcs Naturels Régionaux (PNR)PNR Armorique sont organisés autour d’un projet concerté de développement durable, fondé surPNR Armorique la protection et la valorisation de leur PNR patrimoine, et possèdent également une PNR de Brière Loire-Anjou-Touraine vocation touristique. PNR PNR de Brière Loire-Anjou-Touraine Parc Naturel Régional (PNR) 1. POUR UNE ANALYSE DU TERRITOIRE TOURISTIQUE NUMÉRIQUE Parc National Le Parc National des Pyrénées Parc Naturel Régional (PNR) est un territoire sur lequel la conservation PNRParc National Périgord-Limousin du milieu naturel présente un intérêt spécial. Il se compose de deux zones  : «  le cœur PNR Périgord-Limousin des PNR (zone centrale) et laire dadhésion (zone Causses du Quercy périphérique) »9. PNR des Landes de Gascogne PNR des Causses du Quercy PNR des Grands Causses PNR des Landes de Gascogne PNR des Grands Causses PNR du Haut Languedoc PNR du Parc National Haut Languedoc des Pyrénées PNR des 0 50 km. Pyrénées Ariégeoises Sources : Parc National Parcs Nationaux de France, 2011 des Pyrénées Fédération des Parcs Naturels Régionaux de France, 2011 PNR des 0 50 km. Fond de carte : Articque (2008), RAUDIN (2011) Pyrénées Ariégeoises Sources : Atlas Numérique, RAUDIN 2011 Parcs Nationaux de France, Fédération des Parcs Naturels Régionaux de France, 2011 Fond de carte : Articque (2008), RAUDIN (2011) 9 http://insee.fr/fr/methodes/default.asp?page=definitions/parc- Atlas Numérique, RAUDIN national.htm 17
  • 2. Les campings 3 009 campings (privés ou municipaux) classés dans le Grand Ouest soit 38,5 % des campings français Le classement des campings est « basé sur les équipements communs, les équipements sanitaires et laccessibilité aux personnes handicapées » (INSEE). Les campings sont donc classés suivant le niveau de services qu’ils offrent à leur clientèle. Les 4 étoiles proposent le meilleur niveau de services (animations, commerces à l’intérieur du camping).1. POUR UNE ANALYSE DU TERRITOIRE TOURISTIQUE NUMÉRIQUE 340 classés 1 étoile  1 377 classés 2 étoiles  935 classés 3 étoiles  357 classés 4 étoiles  Les moyens de communication utilisés pour la promotion touristique des campings ne participent pas à leur classement, il est tout de même intéressant d’étudier qualitativement leurs sites web. Les littoraux et le Périgord-Quercy concentrent la majorité des campings (Carte 10). La qualité des installations (3 et 4 étoiles) y est supérieure au reste du Grand Ouest, peut-être dû à la forte sur-représentation de la clientèle étrangère, et notamment néerlandaise dans ces « régions ». Là encore on retrouve un gradient entre les littoraux et arrières pays. 18
  • Carte 10LES CAMPINGS CLASSÉS DU GRAND OUEST FRANÇAIS AU 01 JANVIER 2011 Classement des campings 4 étoiles 3 étoiles 1. POUR UNE ANALYSE DU TERRITOIRE TOURISTIQUE NUMÉRIQUE 2 étoiles 1 étoile 0 50 km. Sources : Capacité des communes en hébergement touristique INSEE, DGCIS, partenaires régionaux, 2011 Fond de carte : Articque (2008) Atlas Numérique, RAUDIN 19
  • D. Appréhender géographiquement le territoire touristique numérique1. POUR UNE ANALYSE DU TERRITOIRE TOURISTIQUE NUMÉRIQUE 1. Fouille de données sur le Web  Sites web des acteurs touristiques publics (OTSI, PAT, PNR) recensés à partir des sites web des : Comités Départementaux du Tourisme (CDT) ; Comités Régionaux du Tourisme (CRT) ; Fédération Nationale des Offices de Tourisme et Syndicats dInitiative (FNOTSI)10.  Sites des campings référencés à partir des sites des CRT, CDT et du portail Camping.info (24 000 campings référencés11 en Europe).  Informations collectées d’octobre 2010 à mai 2011.  16 indicateurs (Figure 2), comme par exemple les années de création des sites web et leurs traductions. 10 Liste complète des annuaires utilisés disponible en annexe p.54 11 23 853 campings référencés au 9 Mai 2011. 20
  • Figure 2 GRILLE D’ANALYSE SOCIO-SPATIALE DES SITES WEB TOURISTIQUES INDICATEURS INDICATEURS SECTORIELS INDICATEURS DE LOCALISATION ÉTABLISSEMENTS DE CONTENU Année de création du site ••••• Traduction(s) OTSI, PAT : 84.13Z ••••• ••••• Présence de webcams et vidéos Code INSEE Campings : 55.30Z ••••• ••••• ••••• Carte(s) dynamique(s) (Google Maps)Nom de la commune siège des Classement 1 à 4 étoiles des OT ••••• OTSI, PAT et campings ••••• Réservation en ligne Classement 1 à 4 étoiles des campings ••••• Présence sur les réseaux sociaux ••••• 1. POUR UNE ANALYSE DU TERRITOIRE TOURISTIQUE NUMÉRIQUE Application(s) smartphone BASE DE DONNÉES CRÉATION D’UN ATLAS NUMÉRIQUE ANALYSE DE DONNÉES EN GÉOGRAPHIE 21
  • 2. Présence des Offices de Tourisme et Syndicats dInitiative (OTSI) sur le Web OTSI DISPOSANT D’UN SITE WEB DANS LE GRAND OUEST FRANÇAIS EN MAI 2011 372 Graphique 1 349 334 325 91,3 % des OTSI sont présents sur le Web12 (Carte 11) 808 Offices de Tourisme (96,2 %) 217 158 Syndicats dInitiative (72,8 %) 158 111 111 66,1 % des OTSI possèdent 23 23 un site web propre 639 Offices de Tourisme (76,1 %)1. POUR UNE ANALYSE DU TERRITOIRE TOURISTIQUE NUMÉRIQUE SI OT 1 étoile OT 2 étoiles OT 3 étoiles OT 4 étoiles 60 Syndicats dInitiatives (27,6 %) Nombre total dOTSI OTSI présents sur Internet Sources : CRT et CDT, Tourisme.fr, 2011 Atlas numérique, RAUDIN INSEE, DGCIS, partenaires régionaux, 2011 Sources : Base de données RAUDIN - Atlas numérique (2011), d’après les CRT et CDT Atlas Numérique, RAUDIN 76 % des OTSI 63 % des OTSI disposent de sites web propres. disposent de sites web propres. Majorité des sites web propres dans les zones touristiques (Carte 11) Zones littorales : côte atlantique et littoral de la Manche (84,1 % des OTSI du Morbihan possèdent un site web propre). Zones montagnardes : montagne pyrénéenne (78,9 % des OTSI d’Ariège sont présents sur le Web). Espaces ruraux : Causses Aveyronnais, Périgord Noir, département du Gers à dominante rurale (69,2 % des OTSI gersois sont présents sur le Web). Les Syndicats dInitiative et Offices de Tourisme classés 1 et 2 étoiles possèdent peu de sites propres (54 % d’entre eux), comme dans la Forêt des Landes de Gascogne (espace néanmoins couvert par un PNR), la Vienne, la Mayenne et les Deux-Sèvres, territoires généralement couverts par des sites portails, en comparaison des Offices de Tourisme classés 3 et 4 étoiles, dont 100 % possèdent des sites propres. 12 Ce chiffre concerne les OTSI qui disposent de sites web propres à leurs structures (gérés directement par ceux-ci), ainsi que ceux présents sur le Web par le biais de sites web portails. Les sites portails ou communs désignent des structures partageant un même site web ou apparaissant sur le site d’une autre collectivité (communauté de communes, etc…). 22
  • Carte 11LES OTSI DU GRAND OUEST FRANÇAIS SUR LE WEB EN MAI 2011 Offices de Tourisme et Syndicats dInitiative Disposant dun site web officiel 1. POUR UNE ANALYSE DU TERRITOIRE TOURISTIQUE NUMÉRIQUE Sans site internet, mais présent sur le Web par le biais dun site portail (intercommunalités, mairies...) Structure non présente sur le Web Commune non couverte par des OTSI 0 50 km. Sources : CRT et CDT, Tourisme.fr, 2011 INSEE, DGCIS, partenaires régionaux, 2011 Fond de carte : Articque (2008), RAUDIN (2011) Atlas Numérique, RAUDIN 23
  • 3. Présence des campings sur le Web CAMPINGS DISPOSANT D’UN SITE WEB DANS LE GRAND OUEST FRANÇAIS EN MAI 201113 80,4 % des campings sont présents sur le Web Graphique 2 1377 2 500 sites web (officiels et portail) 1043 62,3 % des campings 935 865 possèdent un site web propre 1 951 sites web propres recensés 340 357 342 168 Equipement en sites web1. POUR UNE ANALYSE DU TERRITOIRE TOURISTIQUE NUMÉRIQUE des campings des espaces 1 étoile 2 étoiles 3 étoiles 4 étoiles les plus touristiques Campings des communes ende campings Sources : Capacité Sites web hébergement touristique Périgord Noir : 86,4 % (max.) INSEE, DGCIS, partenaires régionaux, 2011 CRT et CDT, Camping.info, 2011 Côte landaise : 79,1 % Atlas Numérique, RAUDIN Atlas numérique, RAUDIN Causses de l’Aveyron : 78 % Sources : Base de données RAUDIN - Atlas numérique (2011), d’après l’INSEE DGCIS, les CRT, les CDT et Camping.info Hautes-Pyrénées : 70,7 % (min.) 13  69,2 % des campings de Midi-Pyrénées sont présents sur le Web, juste devant l’Aquitaine (65,5 %).  58,3 % des campings de la côte bretonne disposent de sites web propres (52,4 % des campings d’Ille-et-Vilaine).  86,8 % des campings classés 4 étoiles possèdent un site web propre14.  % des campings 1 étoile en possèdent un. 29,4 Les terrains de camping les mieux équipés en sites web propres se situent sur les littoraux et dans le Périgord Noir - Quercy. Ils concernent essentiellement des campings 3 et 4 étoiles. 13 77 sites web propres de campings dont le nombre détoiles est inconnu. 14 95,8 % des campings 4 étoiles sont présents sur Internet (sites officiels et portails). 24
  • Carte 12LES CAMPINGS DU GRAND OUEST FRANÇAIS SUR LE WEB EN MAI 2011 Part des campings disposant d’un site web officiel par commune (en %) Entre 81 et 100 Entre 62.3 et 81 Entre 31 et 62.3 Entre 1 et 31 1. POUR UNE ANALYSE DU TERRITOIRE TOURISTIQUE NUMÉRIQUE Aucun site de camping recensé Moyenne : 62.3 % Nombre de campings par commune 47 12 0 50 km. Sources : Capacité des communes en hébergement touristique INSEE, DGCIS, partenaires régionaux, 2011 CRT et CDT, Camping.info, 2011 Fond de carte : Articque (2011) Atlas Numérique, RAUDIN 25
  • 4. Présence virtuelle des campings à léchelle des espaces touristiques Parmi les littoraux concentrant la majorité des terrains de campings (Graphique 3), ce sont ceux de la côte vendéenne (230 campings), suivis de ceux de Charente-Maritime (213 campings), du Finistère et du Morbihan (près de 150 terrains chacun) qui apparaissent comme étant les mieux « équipés » en sites web. Les foyers touristiques ruraux concentrent un nombre moins élevé de terrains de camping :  près de 70 en Périgord Noir et Quercy,  plus de 60 dans la montagne pyrénéenne,  une quarantaine en Aveyron. Le déploiement de l’usage consistant pour un camping à être présent sur le Web peut être mesuré par un indice de localisation (ou quotient de localisation15) : cet indice se définit comme le ratio entre la part des sites web de campings de l’espace touristique et la part des campings1. POUR UNE ANALYSE DU TERRITOIRE TOURISTIQUE NUMÉRIQUE de l’espace touristique dans le nombre total de campings du Grand Ouest. Si dans un espace touristique, la part des sites web des campings est plus importante que la moyenne du Grand Ouest, leur indice de localisation sera supérieur à 1. A l’inverse, on trouvera un indice de localisation inférieur à 1 lorsque la part des sites web des campings est inférieure à la moyenne du Grand Ouest. Cet indice a été reporté en fonction du nombre de campings par espace touristique, afin d’appréhender le degré de spécialisation de ces espaces (Graphique 3). Avec un indice de localisation proche de 1,2, ce sont les campings du Périgord Noir et du Quercy qui apparaissent les plus réceptifs à l’adoption de l’innovation consistant à se doter d’un site web propre (Graphique 3). Les littoraux de Charente-Maritime, du Finistère, de Loire-Atlantique et du Pays Basque, le département de l’Aveyron et la montagne des Hautes-Pyrénées possèdent un indice proche de 1, ce qui signifie que la concentration des sites web de campings dans ces espaces est dans la moyenne de celle de lensemble du Grand Ouest. Les campings du littoral breton sont sous-équipés au regard de leur capacité d’accueil, plus particulièrement l’Ille-et-Vilaine et les Côtes- d’Armor. Les campings du littoral de Vendée (concentration la plus élevée de campings du Grand Ouest) sont légèrement sous-équipés en sites web, avec un indice de localisation de 0,98. 15 Jouvaud M. (1998), « Les services aux entreprises dans les agglomérations françaises », article paru dans Données urbaines 2, Pumain Denise, Mattei Marie-Flore (dir.), Editions Anthropos, 1998, pp. 309-317 26
  • Graphique 3 CONCENTRATION SPATIALE DES SITES WEB DE CAMPINGS DANS LE GRAND OUEST FRANÇAIS EN MAI 2011 1,3 Périgord Noir Quercy 1,2 1,1 Landes Loire-Atlantique AveyronIndice de localisation Finistère Charente-Maritime 1. POUR UNE ANALYSE DU TERRITOIRE TOURISTIQUE NUMÉRIQUE Vendée 1,0 Littoral de Pyrénées Gironde Pays Basque Morbihan 0,9 Côtes dArmor 0,8 Ille-et-Vilaine 0,7 0,6 0 50 100 150 200 250 Nombre de campings par espace touristique Sources : Capacité des communes en hébergement touristique INSEE, DGCIS, partenaires régionaux, 2011 CRT et CDT, Camping.info, 2011 Atlas Numérique, RAUDIN Atlas numérique, RAUDIN Sources : Base de données RAUDIN - Atlas numérique (2011), d’après l’INSEE DGCIS, les CRT, les CDT et Camping.info 27
  • 5. Présence virtuelle des campings à léchelle des communes EQUIPEMENT EN SITES WEB PROPRES DES CAMPINGS DU GRAND OUEST FRANÇAIS EN MAI 2011 Nuage de point et droite de régression Graphique 4 20 Les Mathes 18 Nombre de sites web de campings recensés Fouesnant 16 14 La Tranche Ambon Saint-Georges sur Mer dOléron Biscarosse Carnac 12 Clohars- Saint-Jean-de-Luz Canoët Sarzeau Lourdes 10 Hourtin Soulac-sur-Mer Millau Hendaye Damgan1. POUR UNE ANALYSE DU TERRITOIRE TOURISTIQUE NUMÉRIQUE 8 Crozon Lacanau Royan Talmont 6 Saint-Georges- Saint-Hilaire de-Didonne Lège Cap Ferret 4 Quiberon Seignosse 2 Saint- Campan Malo Saint Pierre Quiberon 0 6 8 10 12 14 16 18 20 22 24 Nombre de campings recensés Atlas numérique, RAUDIN Sources : Base de données RAUDIN - Atlas numérique (2011), d’après l’INSEE DGCIS, les CRT, les communeset hébergement touristique Sources : Capacité des CDT en Camping.info INSEE, DGCIS, partenaires régionaux, 2011 CRT et CDT, Camping.info, 2011 Atlas Numérique, RAUDIN Les villes situées au-dessus de la droite de régression (Graphique 4) correspondent à une forte sous-estimation du modèle compte tenu du nombre de campings recensés : le nombre de sites y est plus important que celui prédit par le modèle. Les gérants de campings situés dans ces communes y voient l’intérêt de disposer d’un site web propre, même s’ils se situent dans des secteurs très touristiques, ceci afin de se démarquer de la concurrence locale (en orange et rouge sur la Carte 13). Les villes situées sous la droite sont au contraire celles où le nombre de sites web est moins important que celui prédit par le modèle, toutes choses égales par ailleurs. Les communes concernées par ce sous-équipement sont celles où les campings se contentent souvent d’être présents sur les sites des OTSI. Cette sur-estimation concerne de même les communes rurales éloignées des foyers touristiques (en bleu sur la Carte 13). Un résidu proche de 0 correspond à un nombre de sites web officiels de campings proche de celui estimé par le modèle, ce qui est le cas dans les arrières pays touristiques du Grand Ouest français (en jaune sur la Carte 13). 28
  • Carte 13EQUIPEMENT EN SITES WEB DES CAMPINGS DU GRAND OUEST FRANÇAIS EN MAI 2011 Représentation cartographique Equipement des campings en sites web Fort sur-équipement Sur-équipement Equipement conforme au modèle 1. POUR UNE ANALYSE DU TERRITOIRE TOURISTIQUE NUMÉRIQUE Sous-équipement Fort sous-équipement Classes réalisées à partir du calcul des résidus 0 50 km. Sources : Capacité des communes en hébergement touristique INSEE, DGCIS, partenaires régionaux, 2011 CRT et CDT, Camping.info, 2011 Fond de carte : Articque (2008), RAUDIN (2011) Atlas Numérique, RAUDIN 29
  • II DÉPLOIEMENT TERRITORIAL ET RÉGIONAL DES SITES WEB DE LA FILIÈRE TOURISTIQUE A. Retour sur 15 années de création de sites web touristiquesII. DÉPLOIEMENT TERRITORIAL ET RÉGIONAL DES SITES WEB DE LA FILIÈRE TOURISTIQUE 1. Les structures d’information touristique PROPAGATION DES SITES WEB DES OTSI DU GRAND OUEST FRANÇAIS ENTRE 1996 ET 2011 Graphique 5 160 100 Part des OTSI disposant d’un site web (en %) 140 80 120 Nombre de sites web dOTSI Fréquence cumulée 100 60 80 40 60 40 20 20 0 0 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 Sources : CRT et CDT, Tourisme.fr, 2011 Année de création Atlas Numérique, RAUDIN Atlas numérique, RAUDIN Sources : Base de données RAUDIN - Atlas numérique (2011), d’après les CRT, les CDT et Tourisme.fr Après 2 pics dans la création des sites web touristiques institutionnels (en 2001 et 2007), on assiste depuis 2010 à l’effondrement du nombre de créations. Ceci est la marque d’une diffusion de l’innovation quasiment achevée, où désormais prédominent des mises à jour ou des refontes des sites institutionnels, et le passage au Web 2.0 (avec la création de pages Facebook des OTSI par exemple). 30
  • 1996 / Création des sites web d’OTSI précurseurs  Carnac  (Morbihan),  La Trinité sur Mer  (Morbihan),  Saint-Martin-de-Ré  (Charente-Maritime).1996 à 2000 / Les OTSI 3 et 4 étoiles des secteurs très touristiquesse dotent de sites web propres 1996 Création des 1ers sites web d’OTSI.  Littoral : Bassin d’Arcachon, côte basque, Ile de Ré, côte girondine, côte vendéenne, Quiberon, golfe du Morbihan, Belle-Ile-en-Mer, Vitré et Fougères (situées au sud de la Création des sites web des OTSI des espaces touristiques : Baie du Mont Saint-Michel), Saint-Malo, le Pays des Abers littoraux et montagne principalement. II. DÉPLOIEMENT TERRITORIAL DES SITES WEB DE LA FILIÈRE TOURISTIQUE (nord du Finistère)  Montagne pyrénéenne 2000  Rouergue et Quercy  Cholet, Saumur et La Roche-Posay Création des sites web dans des OTSI proches géographiquement2001 / Près de 120 OTSI créent à leur tour leur site web propre. des précurseurs.Ce pic est concomitant à la forte hausse du nombre de créations desites web municipaux observée également cette année-là. 2005 Création des sites web des OTSIEntre 2002 et 2006 / des arrières pays touristiques.Création de sites à proximité des foyers existants : Mises à jour des sites web.  Littoraux atlantique et de la Manche, Refontes des sites web existants.  Périgord Noir, Aveyron Présence sur les réseaux sociaux.  Vallée de la Loire 2011  Gascogne (Gers et Lot-et-Garonne)  Charente (Cognac)  Sud Mayenne et Est de la Sarthe.Depuis 2006 / Les OTSI des arrières pays touristiques se dotent desites web, comme le Maine-et-Loire, les Deux-Sèvres et la Vienne.En 2007, plus de 90 sites officiels d’OTSI sont créés, ces nouvellescréations concernent des sites d’OTSI communautaires commeMédoc Océan (qui regroupe Lacanau, Carcans-Maubuisson etHourtin en Gironde) ou Terre de Cro Magnon (Montignac, Le Bugue, Sources : Base de données RAUDIN - Atlas numérique (2011),Les Eyzies et Rouffignac en Dordogne). d’après les CRT, les CDT et Tourisme.fr 31
  • Carte 14 DIFFUSION DES SITES WEB DES OTSI DU GRAND OUEST FRANÇAIS ENTRE 1996 ET 2011II. DÉPLOIEMENT TERRITORIAL ET RÉGIONAL DES SITES WEB DE LA FILIÈRE TOURISTIQUE Année de création des sites web des OTSI Entre 1996 et 2000 Entre 2001 et 2005 Entre 2006 et 2011 Année de création inconnue OTSI ne possédant pas de site web recensé 0 50 km. Sources : CRT et CDT, Tourisme.fr, 2011 Fond de carte : Articque (2008), RAUDIN (2011) Atlas Numérique, RAUDIN 32
  • Figure 3 DIFFUSION DES SITES WEB DES OTSI ENTRE LOT, TARN ET AVEYRON II. DÉPLOIEMENT TERRITORIAL DES SITES WEB DE LA FILIÈRE TOURISTIQUE OT de Rocamadour OT de Villefranche AVEYRON LOT TARN Entre 1996 et 2000 Entre 2001 et 2005 Entre 2006 et 2011 Atlas numérique, RAUDIN Sources : Base de données RAUDIN - Atlas numérique (2011), d’après les CRT, les CDT et Tourisme.frOn a ici l’illustration d’une diffusion de l’innovation de « proche en proche » dans les OTSI entre le Quercy et lAveyron (Figure 3).Avant 2001, seuls les OT de Rocamadour et de Villefranche de Rouergue (3 étoiles) disposaient d’un site web. Entre 2001 et 2005, les OTde Figeac (3 étoiles), Saint-Cirq Lapopie (2 étoiles) et Lalbenque (1 étoile), localisés entre ces 2 structures innovantes, ont mis en ligne leursite. A l’est de Villefranche de Rouergue, les OT entre Rodez et Laguiole s’affichent sur le Web. Depuis 2006, la quasi-totalité des OT de cettezone très touristique possède un site web.Logique de diffusion des sites web d’OTSI ar effet de voisinage : un premier OTSI se dote d’un site web, les OTSI voisins acquièrent cette innovation p ar effet de mimétisme : les OTSI les mieux classés (3 et 4 étoiles) furent les premiers à se doter de sites web propres p 33
  • 2. Les campings Graphique 6 DIFFUSION DES SITES WEB DES CAMPINGS DU GRAND OUEST FRANÇAIS ENTRE 1996 ET 2011II. DÉPLOIEMENT TERRITORIAL ET RÉGIONAL DES SITES WEB DE LA FILIÈRE TOURISTIQUE 300 100 250 90 Part des campings disposant 80 de campings créés par an Nombre de sites web dun site web (en %) Fréquence cumulée 200 70 60 150 50 40 100 30 20 50 10 0 0 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 Atlas numérique, RAUDIN Sources : Base de données RAUDIN - Atlas numérique (2011), d’après les CRT, les CDT et Camping.info Les campings précurseurs se dotent de sites web avant 2000 sur les littoraux et montagnes, et en Dordogne. A l’image du processus de diffusion du Web dans les OTSI, l’année 2001 est marquée par une forte augmentation du nombre de créations de sites web de campings, créations représentant 14 % du total de sites créés sur l’ensemble de la période. Cette année 2001 marque une forte croissance du Web dans les collectivités territoriales (sites web des municipalités, des institutions touristiques) mais également auprès des hébergeurs. De même l’année 2007 est marquée par un nouveau pic : 11 % du total de sites créés le sont cette année-là. Ces créations se concentrent à proximité de zones déjà touchées par l’innovation. Cette conquête de nouveaux territoires comble un déficit de présence au sein de certains départements comme le Maine-et-Loire, la Mayenne, la Sarthe, le Tarn, le Tarn-et-Garonne et le Béarn. 34
  • Carte 15DIFFUSION DES SITES WEB DES CAMPINGS DU GRAND OUEST FRANÇAIS ENTRE 1996 ET 2011 II. DÉPLOIEMENT TERRITORIAL DES SITES WEB DE LA FILIÈRE TOURISTIQUE Année de création des sites web des campings Entre 1996 et 2000 Entre 2001 et 2005 Entre 2006 et 2011 0 50 km. Sources : CRT et CDT, Camping.info, 2011 Fond de carte : Articque (2008) Atlas Numérique, RAUDIN 35
  • Ce processus de diffusion peut également être éclairé en tenant compte du classement des campings : ainsi globalement, l’innovation a touché les campings les mieux classés (présents en majorité dans des zones très touristiques) puis ceux disposant de peu d’étoiles (dans les zones les moins attractives). Le Périgord Noir et le Quercy sont des espaces modèles quant à la diffusion des sites web de campings. Figure 4II. DÉPLOIEMENT TERRITORIAL ET RÉGIONAL DES SITES WEB DE LA FILIÈRE TOURISTIQUE DIFFUSION DES SITES WEB DE CAMPINGS DU PÉRIGORD NOIR ET DU QUERCY ENTRE 1996 ET 2011 DORDOGNE LOT LOT LOT LOT-ET- GARONNE Entre 1996 et 2000 Entre 2001 et 2005 Entre 2006 et 2011 Atlas numérique, RAUDIN Sources : Base de données RAUDIN - Atlas numérique (2011), d’après les CRT, les CDT et Tourisme.fr S’imprime ici le mécanisme de diffusion de proche en proche :  1996 - 2000 : création de sites web de campings au sud-est de la Dordogne (10 % des sites web de Dordogne sont créés à cette date) et dans une moindre mesure au nord-ouest du Lot  2001 - 2005 : nombreuses créations de sites à partir des foyers émetteurs  2006 - 2011 : densification de cette présence assurant une quasi-totalité de la couverture numérique de ces territoires Ainsi, les contenus des sites (traductions, réservations en ligne, vidéos,…) ont également retenu l’attention. 36
  • B. Accueil numérique de la clientèle étrangèreParmi les indicateurs de contenu, la traduction en langue étrangère des sites web a retenu notre attention. Ce souci de traduire un site restepour l’heure actuelle une façon de mesurer le périmètre d’émission du site mais sera d’ici 2014 un indicateur clef.Au 1er janvier 2014, l’intégration de dispositifs numériques dans les Offices de Tourisme sera un nouvel indicateur permettant de requalifierle classement de ces structures16.Les OT de catégorie III (équivalents des OT 1 et 2 étoiles actuels), devront posséder des sites web bilingues, ceux de catégories II et I II. DÉPLOIEMENT TERRITORIAL DES SITES WEB DE LA FILIÈRE TOURISTIQUE(équivalents des OT 3 et 4 étoiles) devront disposer de sites web trilingues.Dans leur recherche d’informations touristiques, les internautes européens visitent en priorité les sites généralistes comme :  les portails d’informations générales,  les sites d’offres promotionnelles,  les sites d’organismes publics (OTSI, CRT, CDT, mairies,…) 80 % des Espagnols consultent les sites 76 % des Allemands d’organismes touristiques publics (OTSI)17 67 % des Anglais pour préparer leur séjour. 48 % des Néerlandais Arrêté du 12 novembre 2010 fixant les critères de classement des Offices de Tourisme, Journal Officiel de la République Française, Texte 20 sur 149, 18 novembre 2010.16 ARDESI (Agence Régionale pour le Développement de la Société de l’Information en Midi-Pyrénées), Septembre 2005, « Sites Internet touristiques : comportements et attentes des internautes européens vis-à-vis17des sites touristiques », 39 p., étude disponible à l’adresse suivante www.artesi.artesi-idf.com/public/anv/document.srv?id=5573 37
  • Carte 16 TRADUCTIONS EN LANGUES ÉTRANGÈRES DES SITES WEB DES OTSI DU GRAND OUEST FRANÇAIS EN MAI 2011 Anglais EspagnolII. DÉPLOIEMENT TERRITORIAL ET RÉGIONAL DES SITES WEB DE LA FILIÈRE TOURISTIQUE Sites web des OTSI traduits Site traduit Pas de traduction Ne possède pas de site recensé Commune non couverte par des OTSI Allemand Néerlandais 0 50 km. Sources : CRT et CDT, Tourisme.fr, 2011 Fond de Carte : Arctique (2008), RAUDIN (2011) Atlas Numérique, RAUDIN 0 50 km. 38
  • 38 % des sites d’OTSI sont traduits en anglais .................................................................... (367 sites recensés)78,3 % des OT 4 étoiles, 70,3 % des OT 3 étoiles, 44 % des OT 2 étoiles, 32,2 % des OT 1 étoile et 10,8 % des SI.  52,4 % des OTSI bretons (maximum régional)  28,9 % des OTSI ligériens (Pays de la Loire), taux le plus faible du Grand Ouest13 % des sites d’OTSI sont traduits en espagnol ................................................................. (126 sites recensés)56,5 % des OT 4 étoiles, 35,1 % des OT 3 étoiles, 10,5 % des OT 2 étoiles, 10,5 % des OT 1 étoile et 2,5 % des sites de SI.  27,7 % des OTSI d’Aquitaine, notamment ceux de la côte atlantique et du Périgord Noir, taux le plus élevé du Grand Ouest  3,7 % des OTSI des Pays de la Loire, taux le plus faible du Grand Ouest II. DÉPLOIEMENT TERRITORIAL DES SITES WEB DE LA FILIÈRE TOURISTIQUE10,8 % des sites d’OTSI sont traduits en allemand .............................................................. (104 sites recensés)39,1 % des OT 4 étoiles, 28,8 % des OT 3 étoiles, 11,7 % des OT 2 étoiles, 6,1 % des OT 1 étoile et 2,5 % des SI.  Essentiellement sur la côte atlantique : 18,4 % des sites de Gironde et 20 % de ceux des Landes  Offices de Tourisme des grands pôles urbains (Toulouse, Nantes, Bordeaux)3,5 % des sites d’OTSI sont traduits en néerlandais .............................................................. (34 sites recensés)13 % des OT 4 étoiles, 9 % des OT 3 étoiles, 3,3 % des OT 2 étoiles, 2 % des OT 1 étoile et 1,9 % des SI. la côte atlantique, seuls les sites des OT de Plouarzel (Finistère), Les Sables dOlonne, Brem-sur-Mer, La Tranche sur Mer (Vendée),  Sur Iles de Ré et d’Oléron - Marennes, Saint-Georges-de-Didonne (Charente-Maritime), Lanton (Gironde), Biscarosse et Lit-et-Mixe (Landes), sont traduits en néerlandais  Les sites des OT des villes du Mans (Sarthe), Poitiers (Vienne) et Angers (Maine-et-Loire) se démarquent au nord-estLes cartes précédentes (Carte 16) font apparaître 4 territoires où les sites des OTSI sont en général au moins traduits en 3 langues :  Iles de Ré et d’Oléron, côte de Charente-Maritime  Le Bassin d’Arcachon  Le Périgord Noir et le Quercy  Les agglomérations du Mans et dAngers 39
  • Graphique 7 CONCENTRATION DES TRADUCTIONS DES SITES WEB DES CAMPINGS DU GRAND OUEST FRANÇAIS EN MAI 2011 1,6 Lot-et-Garonne 1,4 DordogneII. DÉPLOIEMENT TERRITORIAL ET RÉGIONAL DES SITES WEB DE LA FILIÈRE TOURISTIQUE Lot Gers Gironde Landes 1,2 Ariège Hautes-Pyrénées Tarn Côtes-dArmor Charente-Maritime Indice de localisation 1,0 Pyrénées- Haute-Garonne Aveyron Atlantiques Finistère Ille-et-Vilaine Vendée Deux-Sèvres Loire-Atlantique 0,8 Sarthe Tarn-et-Garonne Morbihan Charente Maine-et-Loire 0,6 Indice de localisation Vienne 0,4 Mayenne 0,2 0,0 0 200 000 400 000 600 000 800 000 1 000 000 1 200 000 1 400 000 1 600 000 Nuitées étrangères en campings (2009) Atlas numérique, RAUDIN Sources : Base de données RAUDIN - Atlas numérique (2011), d’après les CRT, les CDT et Camping.info Les campings des départements de l’Aquitaine et de Midi-Pyrénées (à l’exception des Pyrénées-Atlantiques et du Tarn-et-Garonne), assurent la meilleure prise en compte de la traduction de leurs sites web (Graphique 7). Le taux moyen de traduction des sites de camping du Grand Ouest est de près de 58 %, alors que 66,4 % des sites de campings aquitains sont traduits. Le taux de traduction de ces sites est inférieur à la moyenne pour les départements des autres régions, hormis les Côtes-d’Armor et la Charente- Maritime, tout juste au-dessus de la moyenne. Les sites de campings bretons possèdent le plus faible taux de traduction soit 48,8 % de leurs sites. 40
  • 55,7 % des sites web de campings sont traduits en anglaisL’essentiel des sites des campings des espaces touristiques sont traduits en anglais.  75,1 % des sites de campings de Dordogne, le taux le plus élevé du Grand Ouest  14,3 % des sites de campings de Mayenne, le taux le plus faible du Grand Ouest29,2 % des sites web de campings sont traduits en néerlandais  1ère clientèle étrangère des campings  Bon taux de traduction au regard des sites d’OTSI (3,5 %) II. DÉPLOIEMENT TERRITORIAL DES SITES WEB DE LA FILIÈRE TOURISTIQUE  45,1 % des sites de campings d’Aveyron sont traduits en néerlandais  11,4 % des sites de campings de la Vienne sont traduits dans cette langue24,4 % des sites web de campings sont traduits en allemand  L’essentiel des sites de campings traduits en allemand concernent les littoraux atlantique (44,3 % des sites de Gironde) et de la Manche (31,3 % des sites des Côtes d’Armor).  Seuls 5,7 % des sites de campings de la Vienne sont traduits dans cette langue12 % des sites web de campings sont traduits en espagnol  La majorité des sites web de campings traduits en espagnol se situent sur la côte aquitaine (38 % de ceux des Landes) et la montagne pyrénéenne (49 % des sites des Hautes-Pyrénées).  Seuls 3,4 % des sites des campings bretons sont traduits en espagnol (6ème clientèle étrangère de l’hôtellerie de plein air avec 35 000 nuitées par an). 41
  • Carte 17 CONCENTRATION DES TRADUCTIONS DES SITES WEB DES CAMPINGS DU GRAND OUEST FRANÇAIS EN MAI 2011 Localisation des sites de campings traduits en anglais Localisation des sites de campings traduits en néerlandaisII. DÉPLOIEMENT TERRITORIAL ET RÉGIONAL DES SITES WEB DE LA FILIÈRE TOURISTIQUE 0 50 km. 55,7 % des sites web de campings 29,2 % des sites web de campings traduits en anglais traduits en néerlandais 42
  • Localisation des sites de campings traduits en allemand Localisation des sites de campings traduits en espagnol II. DÉPLOIEMENT TERRITORIAL DES SITES WEB DE LA FILIÈRE TOURISTIQUE0 50 km. 24,4 % des sites web de campings 12 % des sites web de campingsSources : CRT et CDT, Camping.info, 2011Fond de Carte : Arctique (2008) traduits en allemand traduits en espagnol Atlas Numérique, RAUDIN 43
  • III. L’ETOURISME PUBLIC DEVIENT SOCIAL-LOCAL-MOBILE : RÉSEAUX SOCIAUX ET APPLICATIONS SMARTPHONE III L’ETOURISME PUBLIC DEVIENT SOCIAL-LOCAL-MOBILE : Réseaux sociaux et applications smartphone « L’etourisme est mort ! Le tourisme numérique est SoLoMo (Social-Local-Mobile). »18 A. Le Web social 167 pages officielles Facebook d’OTSI recensées19 Soit 17 % des OTSI du Grand Ouest français présents sur ce réseau social d’envergure internationale. ,3 Les taux les plus faibles concernent les OT 1 étoile (8,3 %) et les SI (4,4 %). Les taux les plus élevés concernent les OT 4 étoiles (73,9 %). Seuls 5 sites de SI renvoient à des pages officielles Facebook : Le Truel, Bournazel, Estaing (Aveyron) ; Avignonet Lauragais (Haute-Garonne) ; Durtal (Maine-et-Loire). Les OTSI midi-pyrénéens sous-représentés : 13,1 % présents sur Facebook, essentiellement ceux de la chaîne pyrénéenne (Bagnères de Bigorre, Lourdes, Luz-Saint-Sauveur). Les OTSI aquitains sur-représentés : 23,3 % présents sur Facebook, avec le Périgord Noir (Les Eyzies de Tayac, Belvès, Sarlat-la-Canéda) et le littoral sud des Landes (Seignosse, Lit-et-Mixe, Ondres). Les OTSI bretons : 20,9 % des OTSI présents sur Facebook, essentiellement les stations balnéaires, les OT couvrant une seule commune (Perros-Guirec, Fréhel, Saint-Brieuc, Concarneau). Au regard de la moyenne du Grand Ouest français, la bonne présence des OTSI d’Aquitaine et de Bretagne sur Facebook, est peut-être à mettre au crédit de la mise en place de nombreux ANT (Animateurs Numériques de Territoire) dans ces deux régions pilotes. 18 Mathieu Bruc, Comité Régional de Développement Touristique d’ uvergne, « L A ’etourisme est mort ! Le tourisme numérique est SoLoMo (Social-Local-Mobile) » mis en ligne le 4 Juillet 2011 sur le Blog etourisme.com. 19 Les pages Facebook n’ont été recensées que lorsque les sites web de l’OTSI le spécifiaient sur leurs pages. De plus, le recensement des données ayant eu lieu d’octobre 2010 à mai 2011, certaines pages Facebook ont pu être mises en ligne depuis et ne sont pas présentes dans la base de données. 44
  • Carte 18 III. L’ETOURISME PUBLIC DEVIENT SOCIAL-LOCAL-MOBILE : RÉSEAUX SOCIAUX ET APPLICATIONS SMARTPHONE LA PRÉSENCE DES OTSI DU GRAND OUEST FRANÇAIS SUR FACEBOOK EN MAI 2011 Offices de Tourisme et Syndicats d’Initiative Présent sur Facebook Ne possédant pas de page ou profil Facebook recensés Ne possédant pas de site web recensé Commune non couverte par des OTSI 0 50 km. Sources : CRT et CDT, Tourisme.fr, 2011 Fond de carte : Articque (2008), RAUDIN (2011) Atlas Numérique, RAUDINLes OT prétendant à la catégorie I20 (OT les mieux cotés, en fonction des services proposés aux touristes, selon le nouveau classementdes OT qui sera mis en place au 1er janvier 2014) devront « proposer un service d’information touristique intégrant les différentes Technologies del’Information et de la Communication, notamment les réseaux sociaux, la téléphonie mobile et la géolocalisation ».20 Arrêté du 12 novembre 2010 fixant les critères de classement des Offices de Tourisme, Journal Officiel de la République Française, Texte 20 sur 149, 18 novembre 2010. 45
  • III. L’ETOURISME PUBLIC DEVIENT SOCIAL-LOCAL-MOBILE : RÉSEAUX SOCIAUX ET APPLICATIONS SMARTPHONE B. Accompagner la mobilité touristique 115 applications iPhone des Offices de Tourisme au niveau national 21 44 applications smartphone d’OTSI dans le Grand Ouest 22 (40 % des applications françaises) Applications smartphone d’OTSI du Grand Ouest français Ma Côte Basque 3 applications gratuites institutionnelles du Grand Ouest sont restées constamment dans le TOP 50 iTunes au cours de l’été 201123 :  Bassin d’Arcachon : 50 000 téléchargements en 8 mois  Côte Basque : 30 000 téléchargements en 1 an Ma Plages Landes : 10 000 en moins de 2 ans  Les régions Aquitaine et Poitou-Charentes proposent 13 applications smartphone chacune, dont 10 applications pour les OTSI de Charente-Maritime. Ces deux régions concentrent plus de la moitié des applications smartphone du Grand Ouest français. 22 OT 3 étoiles proposent des applications. Vallée de Clisson Seulement 4 OT classés 1 étoile proposent des applications smartphone :  sur le littoral atlantique : Bidart (Pyrénées-Atlantiques), Marenne et Le Grand Village Plage (Charente-Maritime) 3 1  en Midi-Pyrénées : Rivières sur Tarn (application Gorges du Tarn), le site de l’OT de Gaillac quant à lui renvoie vers l’application réalisée par le Comité Départemental du Tourisme du Tarn Une analyse plus approfondie des applications smartphone du Comité Régional du Tourisme, des Comités Départementaux du Tourisme et des Offices de Tourisme de Midi-Pyrénées, a été menée en collaboration avec les étudiants du Master Professionnel « TIC et Développement Territorial » de l’Université Toulouse 2 - Le Mirail. Les résultats de cette étude seront disponibles avant juin 2012. 21 Classement mis en ligne le 23 août 2011 sur le blog de Gulliverse : http://www.gulliverse.com/fr/blog/classement-infographie-des-applications-iphone-des-offices-du-tourisme/ 22 Le nombre d’applications smartphone d’OTSI existantes est sûrement sous-estimé, du fait que les OTSI ne communiquent pas forcément sur leurs sites sur l’existence d’applications, ce La Rochelle qui complique la collecte de l’information. De plus, le recensement de ces sites fut effectué d’octobre 2010 à mai 2011, certaines applications furent sûrement mises en ligne depuis. 23 Pierre Croizet, « Spécial mobilité : Pourquoi les applications gratuites sur iPhone sont rentables pour une DMO », article mis en ligne le 25 août 2011 sur le blog etourisme.info. 46
  • Carte 19 III. L’ETOURISME PUBLIC DEVIENT SOCIAL-LOCAL-MOBILE : RÉSEAUX SOCIAUX ET APPLICATIONS SMARTPHONELES APPLICATIONS SMARTPHONE DES OTSI DU GRAND OUEST FRANÇAIS EN MAI 2011 OTSI proposant une application smartphone Application smartphone recensée avant mai 2011 Territoire couvert par des OTSI Commune non couverte par des OTSI 0 50 km. Sources : CRT et CDT, Tourisme.fr, 2011 Fond de carte : Articque (2008), RAUDIN (2011) Atlas Numérique, RAUDIN 47
  • III. L’ETOURISME PUBLIC DEVIENT SOCIAL-LOCAL-MOBILE : RÉSEAUX SOCIAUX ET APPLICATIONS SMARTPHONE C. Les Animateurs Numériques de Territoire participeront-ils au nouveau positionnement des structures touristiques institutionnelles ? 24 Les Animateurs Numériques de Territoire (ANT), formés depuis 2010, accompagnent les OTSI dans leur déploiement numérique. SERVICES EN LIGNE PROPOSÉS PAR LES SITES D’OTSI DISPOSANT D’ANT EN MAI 2011 Services proposés sur les sites web % des OTSI % de tous Figure 5 touristiques disposant d’ANT les OTSI Traduction en anglais 61,3 38 ANT majoritairement présents Traduction en allemand 25,3 10,8 dans les Pays d’ ccueil Touristiques A Traduction en espagnol 29,3 12,9 et les Offices de Tourisme Traduction en néerlandais 8 3,3 les mieux cotés Google Maps 53,3 33,5 Videos, Webcam/TV 38,7 19,1 29,4 % des PAT possèdent un ANT Réservations en ligne 16 7,5 24,3 % des OT 3 étoiles avec paiement direct 17 % des OT 4 étoiles ,4 Facebook 41,3 17,5 Application smartphone 16 4,5 Ces sites correspondent aux OTSI situés dans des espaces de forte fréquentation touristique25, mais il existe des exceptions, comme les Office de Tourisme de Hennebont (Syndicat de la Vallée du Blavet), de Monségur (Entre-deux-Mers), de Bazas (Gironde), de Monein (Pyrénées-Atlantiques) et de Questembert (Morbihan). Désormais, les Offices de Tourisme qui souhaitent garder un niveau de classement élevé devront mieux prendre en compte la dématérialisation de l’offre touristique dans la promotion de leur territoire et dans l’accueil des touristes. Les OT souhaitant intégrer la catégorie III devront posséder a minima un site web bilingue et mis à jour. 61,8 % des sites de structures disposant d’ANT sont traduits (47 sites), dont 8 en 4 langues ou plus, contre 38,1 % des sites des OTSI du Grand Ouest. 24 D’après un article de Jean-Luc Boulin intitulé « Les Animateurs Numériques de Territoire révolutionnent le tourisme Institutionnel », mis en ligne le 18 octobre 2011 sur le blog etourisme.info. 25 Aucun ANT n’a été recensé en Poitou-Charentes (données datant de mai 2011). 48
  • Carte 20 III. L’ETOURISME PUBLIC DEVIENT SOCIAL-LOCAL-MOBILE : RÉSEAUX SOCIAUX ET APPLICATIONS SMARTPHONERÉPARTITION DES ANT DANS LES STRUCTURES TOURISTIQUES DU GRAND OUEST FRANÇAIS EN MAI 2011 Les ANT présents au sein des OTSI, PAT et PNR PAT et PNR disposant d’un ANT OTSI disposant d’un ANT Structures touristiques ne disposant pas d’ANT avant mai 2011 Commune non couverte par des structures touristiques 0 50 km. Sources : CRT et CDT, Tourisme.fr, 2011 etourisme.info, 2011 Fond de carte : Articque (2008), RAUDIN (2011) Atlas Numérique, RAUDIN 49
  • III. L’ETOURISME PUBLIC DEVIENT SOCIAL-LOCAL-MOBILE : RÉSEAUX SOCIAUX ET APPLICATIONS SMARTPHONE Retour d’expérience de l’Office de Tourisme de Fumel (Lot-et-Garonne)26, structure classée 3 étoiles Avant la mise en place d’un ANT  La structure ne possédait pas de site web propre.  Les acteurs touristiques privés (hébergeurs, restaurateurs, parcs de loisirs,…) étaient peu présents sur le Web et quand cela était le cas, ils étaient peu en lien avec les autres sites web locaux Après la formation « ANT » d’un des agents de l’OT  Un site web propre de l’OT a été mis en ligne en 2011, prenant en compte les attentes et les pratiques des touristonautes  Mise en place d’un Plan Local de Formation Inter-Filières27, avec un axe etourisme  Création d’une page Facebook officielle Développement etouristique  Les prestataires touristiques devront être géolocalisés via des Google Adresses  Les professionnels du tourisme devront développer leur présence sur le Web 2.0  L’ANT gérera la e-réputation de la destination et de l’ensemble des prestataires  L’OT va acquérir des smartphones et des tablettes numériques Un des résultats attendus est de mutualiser et d’assurer une meilleure visibilité sur Internet de l’offre touristique du territoire (hébergements, restaurants, loisirs,…) couvert par l’OT. L’exemple de l’OT de Fumel est particulièrement intéressant en ce qui concerne les tâches variées incombant à l’ANT :  Non limitées à la bonne représentation de l’OT sur le Web (traductions, cartes dynamiques, réservations en ligne, vidéos, présence sur les réseaux sociaux, applications smartphone…)  Elément moteur de la promotion touristique sur le Web (divers acteurs touristiques publics et privés)  Page d’accueil du site de Fumel http://www.cc-dufumelois.com/-Tourisme-et-loisirs-.html 26 « L’animation numérique de territoire : un nouveau métier ? » Retour d’expérience présenté lors des Rencontres du etourisme aquitain en Périgord Noir, organisées par la MOPA aux Eyzies de Tayac, le jeudi 3 février 2011. 27 Un Plan Local de Formation Inter-Filières, proposé par un OT, a pour enjeu principal d’accompagner toutes les entreprises ou institutions en lien avec le tourisme, face aux nouveaux comportements de consommation et aux nouvelles attentes des clientèles. 50
  • CONCLUSIONL’objectif de ce travail de collecte et d’interprétation de l’information Si 17,3 % des OTSI du Grand Ouest français sont présents surdisponible sur le Web a permis de dresser un portrait de l’etourisme Facebook (167 pages officielles recensées en mai 2011), les taux lesdans le Grand Ouest français. plus faibles concernent les OT 1 étoile (8,3 %) et les SI (4,4 %), tandis que les taux les plus élevés concernent les OT 4 étoiles (73,9 %).Cet espace concentre de grands foyers touristiques : les littorauxde l’Atlantique et de la Manche, la montagne Pyrénéenne, le Périgord- L’un des territoires les plus présents sur le Web touristique, quiQuercy, les Causses de l’Aveyron et Gorges du Tarn, qui totalisaient propose les sites web les plus complets (traductions, réservations enplus de 30 millions d’arrivées en 2010. ligne, Web 2.0) est celui de la Dordogne, notamment dans le Périgord Noir. La totalité des campings y dispose de sites web, plus de 75 %Si plus de 90 % des OTSI du Grand Ouest français sont présents d’entre eux sont traduits en anglais.sur le Web, seuls 66 % possèdent un site web propre. Ces chiffrescachent une profonde disparité puisque 76,1 % des Offices de La tendance générale est donc marquée par une amélioration et uneTourisme (639 OT) et seulement 27,6 % des Syndicats dInitiative diversification des contenus, et la prise en compte de la demande(60 SI) communiquent en effet sur ces sites web propres. de la clientèle touristique (notamment étrangère), mais aussi locale. La création des ANT dans les structures touristiques publiques bienPar ailleurs, 80,4 % des campings de cet espace s’affichent que récente (depuis 2009) s’inscrit dans cette dynamique. Toutefois,numériquement par le biais de sites web propres et portails (2 500 l’analyse de l’impact de ces animateurs sur les politiques numériquessites), parmi eux 62,3 % possèdent un site web propre (1 951 sites des OTSI et PAT concernés, requerra un plus grand recul temporel.propres recensés). Néanmoins, à l’exemple de l’Office de Tourisme de Fumel, la démarcheSi les espaces de forte fréquentation touristique (les littoraux) etouristique des OTSI semble se développer suite à la mise en place desconcentrent ces sites institutionnels et d’hébergement, les espaces ANT : créations ou refontes des sites web, traductions, réservationsles plus enclavés (les arrières pays) ne sont pas en reste, et sont en ligne, usage des réseaux sociaux, applications smartphone.ceux qui depuis 2006 sont touchés par l’innovation. On arrivenéanmoins aujourd’hui à l’essoufflement du nombre de créations de L’intérêt de cette étude réside aussi dans ce qu’elle peut apporter lorssites, essoufflement qui sera peut-être redynamisé par la réforme du de l’évaluation du futur Classement des Offices de Tourisme enclassement des Offices de Tourisme. Ceci est la marque d’une diffusion 2014, qui prendra en compte les Technologies de l’Information et de lade l’innovation quasiment achevée, où désormais prédominent des Communication, dans leur stratégie de promotion touristique.mises à jour ou des refontes des sites institutionnels, et le passage auWeb 2.0 (avec la création de pages Facebook des OTSI). Ce diagnostic pourrait s’enrichir d’une appréhension accrue des processus qui affectent les plateformes et dispositifs numériques.La traduction en anglais concerne près de 38 % des sites d’OTSI, Ainsi, un suivi particulier des contenus (traductions, cartographie CONCLUSIONalors que 55,7 % des sites web de campings sont traduits dans cette dynamique, vidéos/webcams, réservations en ligne) s’enrichirait d’unelangue. Seuls 3,5 % des sites d’OTSI sont traduits en néerlandais, connaissance approfondie de la communication et de l’animationalors que cette langue arrive en deuxième position (après l’anglais) sur les réseaux sociaux, et du développement des applicationsdans les traductions des sites de campings (29,2 % du total des sites). smartphone touristiques, de plus en plus prisées par les usagers. 51
  • Bibliographie Diagnostics régionaux AEC (Aquitaine Europe Communication), Synthèse BACALAB « Cartographie INSEE Pays de la Loire, « Tourisme : concentration et diversité en Pays de la Loire touristique », Janvier 2011, 9 p. », Nantes, Juin 2011, 36 p. AEC (Aquitaine Europe Communication), « Tourisme en Aquitaine : la percée INSEE Aquitaine, « En Aquitaine, le camping dynamise le tourisme à l’été 2010 », des pratiques numériques nomades », AnalyTIC n°9, Mai 2010, 4 p. Le Quatre Pages INSEE Aquitaine n°193, Février 2011, 4 p. ARDESI (Agence Régionale pour le Développement de la Société et INSEE Midi-Pyrénées, Comité Régional du Tourisme de Midi-Pyrénées, lInformation en Midi-Pyrénées), « Typologie des comportements et attentes des Confédération Pyrénéenne du Tourisme, « L’année touristique en Midi-Pyrénées internautes vis-à-vis des sites Internet touristiques », Novembre 2007, 10 p. 2008 », 2009, 96 p. ARDESI (Agence Régionale pour le Développement de la Société et INSEE Poitou-Charentes, « Saison touristique 2009 : l’engouement pour les lInformation en Midi-Pyrénées), « Sites Internet touristiques : comportements campings picto-charentais se confirme », 2010, 8 p. et attentes des internautes européens vis-à-vis des sites touristiques », Septembre 2005, 39 p. MOPA (Mission des Offices de Tourisme et Pays touristiques dAquitaine), « Enquête professionnalisation E-tourisme en Aquitaine », Mai 2011, 16 p. Atout France - Observatoire National du Tourisme, « La qualité de laccueil sur les sites Internet du tourisme français », Mai 2004, 85 p. PEBA (Pôle E-Business sud-Aquitain Adour), « Livre Blanc du E-Tourisme  », Pau, 2010, 100 p. Comité Régional du Tourisme d’Aquitaine, « Les clientèles touristiques étrangères en Aquitaine : profil et comportements (enquête de qualification de Syn@pse (Observatoire de la Société de l’Information en Pays de Loire), la clientèle touristique de mai à septembre 2004 - CRTA/BVA et partenaires) », « Diagnostic e-Tourisme en Pays de Loire - 1er volet : Audit des sites Internet des 2005, 40 p. professionnels du tourisme en Pays de Loire », Témésis, Téléperformance Midi- Aquitaine (Département Etudes et Sondages), Décembre 2008, 17 p. Comité Régional du Tourisme de Bretagne, « Les marchés du tourisme britannique, allemand, espagnol, néerlandais 2010-2011 », 2011, 4 p.ANNEXES 52
  • Revues scientifiques Travaux universitairesRevue Espaces n°291, « e-tourisme intitutionnel : Web social nouveau marketing Beaudoin P., « Valorisation du patrimoine de Ténarèze : création de circuits vidéotouristique », Editions Espaces tourisme & loisirs, Avril 2011, 58 p. guidés  », Licence Professionnelle « Valorisation, animation et Médiation des Territoires Ruraux », UE7, 2010, 80 p.Revue Espaces n°290, « e-tourisme institutionnel : professionnalisation etorganisation », Editions Espaces tourisme & loisirs, Mars 2011, 58 p. Bentounes, R., et al., Duféal, M., Hourquin,T., Puel G. (coord.). « Déploiement des sites web dans le secteur touristique en région Midi-Pyrénées ».Revue Espaces n°279, « e-tourisme institutionnel », Editions Espaces tourisme Master Pro TIC et Développement territorial de l’Université de Toulouse& loisirs, Mars 2010, 58 p. 2 - Le Mirail. Mai 2010, 63 p.Revue Espaces n°265, « Tourisme et Web 2.0 », Editions Espaces tourisme & Duféal M., « Les sites web, marqueurs et vecteurs de dynamiques territorialesloisirs, Décembre 2008, 50 p. émergentes dans l’arc méditerranéen français ? » , Thèse de Doctorat, sous la direction de Loïc Grasland, Université d’Avignon et des Pays du Vaucluse,Revue Espaces n°262, « Le nouveau marketing touristique », Editions Espaces 2004, 272 p.tourisme & loisirs, Septembre 2008, 58 p. Groupement d’Intérêt Public RECLUS, « Atlas de France - Volume 7 - Tourisme et Loisirs », La Documentation Française, Paris, 1997, 126 p. Labarrière J., « Office de Tourisme de Seignosse », Licence Professionnelle « Valorisation, animation et Médiation des Territoires Ruraux », UE7, 2010, 80 p. Mérillou F., « Observer la diffusion du Web touristique aquitain : du régional au départemental  », Mémoire de Master II Recherche Géographie, Université Bordeaux 3, 2008, 80 p. ANNEXES 53
  • Annuaires utilisés Campings Annuaire en ligne Camping.info (France, Espagne, Portugal) : http://www.camping.info/ Offices de Tourisme et Syndicats dInitiatives Les annuaires présents en ligne sur les sites web des Comités Régionaux (CRT) et Départementaux (CDT) du Tourisme France Comités Régionaux (CRT) et Départementaux (CDT) du Tourisme : BRETAGNE : AQUITAINE : CRT Bretagne : http://www.tourismebretagne.com/ CRT Aquitaine : http://www.tourisme-aquitaine.fr/ CDT des Côtes-dArmor : http://www.cotesdarmor.com/ CDT de Dordogne : http://www.dordogne-perigord-tourisme.fr/ CDT du Finistère : http://www.finisteretourisme.com/ CDT de Gironde : http://www.tourisme-gironde.fr/ CDT d’Ille-et-Vilaine : http://www.bretagne35.com/ CDT des Landes : http://www.tourismelandes.com/ CDT du Morbihan : http://www.morbihan.com/ CDT du Lot-et-Garonne : http://www.tourisme-lotetgaronne.com/ CDT des Pyrénées-Atlantiques : http://www.tourisme64.com/ PAYS DE LA LOIRE : CRT Pays de la Loire : http://www.enpaysdelaloire.com/ MIDI-PYRÉNÉES : CDT de Loire-Atlantique : http://www.ohlaloireatlantique.com/ CRT de Midi-Pyrénées : http://www.tourisme-midi-pyrenees.com/ CDT de Maine-et-Loire : http://www.anjou-tourisme.com/ CDT d’Ariège : http://www.ariegepyrenees.com/ CDT de Mayenne : http://www.tourisme-mayenne.com/ CDT d’Aveyron : http://www.tourisme-aveyron.com/ CDT de Sarthe : http://www.tourisme-en-sarthe.com/ CDT de Haute-Garonne : http://tourisme.haute-garonne.fr/ CDT de Vendée : http://www.vendee-tourisme.com/ CDT du Gers : http://www.tourisme-gers.com/ CDT du Lot : http://www.tourisme-lot.com/ POITOU-CHARENTES : CDT des Hautes-Pyrénées : http://www.tourisme-hautes-pyrenees.com/ CRT Poitou-Charentes : http://www.poitou-charentes-vacances.com/ CDT du Tarn : http://www.tourisme-tarn.com/ CDT de Charente : http://www.lacharente.com/ CDT du Tarn-et-Garonne : http://www.tourisme82.com/ CDT de Charente-Maritime : http://www.en-charente-maritime.com/ANNEXES CDT des Deux-Sèvres : http://www.tourisme-deux-sevres.com/ CDT de la Vienne : http://www.tourisme-vienne.com/ 54
  • Espagne PortugalNAVARRE : Delegação de Turismo de Portugal :Departamento de Cultura y Turismo de Navarra : http://www.visitportugal.com/http://www.turismo.navarra.es/esp/home/ Delegação de Turismo de Centro :RIOJA : http://www.turismo-centro.pt/Departamento de Cultura y Turismo de Rioja : Delegação de Turismo de Alentejo :http://www.lariojaturismo.com/ http://www.visitalentejo.pt/PAYS BASQUE : Delegação de Turismo de Lisboa :Departamento de Cultura y Turismo de Euskadi : http://www.visitlisboa.com/http://www.turismoa.euskadi.net/ Delegação de Turismo de Azores :Departamento de Cultura y Turismo de Alava : http://www.visitazores.com/http://www.alavaturismo.com/es/index.phpDepartamento de Cultura y Turismo de Gipuzkoa : Delegação de Turismo de Madeira :http://www.gipuzkoaturismo.net/ http://www.madeiraislands.travel/ Delegação de Turismo de Algarve :CANTABRIE : http://www.visitalgarve.pt/Departamento de Cultura y Turismo de Cantabria :http://www.turismodecantabria.com/ASTURIES : Departamento de Cultura y Turismo de Asturias :http://www.asturiasturismo.com/GALICE : Departamento de Cultura y Turismo de Galicia :http://www.turgalicia.es/Departamento de Cultura y Turismo de La Coroña :http://www.coruna.es/Departamento de Cultura y Turismo de Lugo :http://www.lugoturismo.com/ ANNEXESDepartamento de Cultura y Turismo de Ourense :http://www.turismourense.com/ 55
  • Liens Internet  AGENCES RÉGIONALES DU NUMÉRIQUE : AEC Aquitaine Europe Communication : http://www.aecom.org/ AEC-SIAD Système d’Information et d’Aide à la Décision : http://siad.aecom.org/ ARDESI Agence Régionale pour le Développement de la Société de l’Information - Midi-Pyrénées : http://www.ardesi.fr/ M@rsouin - Môle Armoricain de Recherche sur la Société de l’information et les Usages d’INternet : http://www.marsouin.org/ Syn@pse - Centre de ressources Société de l’information en Pays de la Loire : http://www.synapse.paysdelaloire.fr/ IAAT - Institut Atlantique dAménagement du Territoire Poitou-Charentes : http://www.iaat.org/ Réseau SOURIR Synergie des Observatoires des Usages Régionaux de l’Internet et des Réseaux : http://www.sourir.org/  AUTRES ACTEURS INSTITUTIONNELS DU TOURISME : MOPA - Mission des Offices de Tourisme et Pays d’accueil Touristique d’Aquitaine : http://www.aquitaine-mopa.fr/ Atout France : http://www.atout-france.fr/ FNOTSI - Fédération Nationale des Offices de Tourisme et Syndicats dInitiatives: http://www.tourisme.fr/ Veille Info Tourisme - Ministère du Tourisme : http://www.veilleinfotourisme.fr/ E-tourisme.info, le Quotidien du e-tourisme, Blog : http://www.etourisme.info/ 7èmes Rencontres Nationales du e-tourisme institutionnel - 25 & 26 Octobre 2011 : http://www.rencontres-etourisme.fr/ANNEXES 56
  •  STATISTIQUES PUBLIQUESINSEE : http://www.insee.fr/INSEE Aquitaine : http://www.insee.fr/fr/regions/aquitaine/INSEE Bretagne : http://www.insee.fr/fr/regions/bretagne/INSEE Midi-Pyrénées : http://www.insee.fr/fr/regions/midi-pyrenees/INSEE Pays de la Loire : http://www.insee.fr/fr/regions/pays-de-la-loire/INSEE Poitou-Charentes : http://www.insee.fr/fr/regions/poitou-charentes/ AUTRES SITES WEBCabinet RCT - Réseau Conseil en Développement Territorial : http://www.rct-territoires.com/GMT Editions : http://gmt-editions.fr/Emotio Tourisme : http://emotiotourisme.fr/PEBA - Pôle E-Business Aquitaine Adour : http://www.peba-pyrenees.com/Valoffre - Portail de la Caisse des Dépôts dédié au développement des territoires, pour les collectivités locales : http://www.valoffre.caissedesdepots.fr/Projet de Territoire : http://www.projetdeterritoire.com/Territorial : http://www.territorial.fr/RésOT-Alsace (Réseau des Offices de Tourisme) : http://www.resot-alsace.fr/Touristic : http://www.touristic.fr/Advisio : http://www.adviso.ca/Blog Tourisme et Internet : http://stephaniegiraud.over-blog.com/Blog de Touristic : http://www.touristic.fr/blog-etourisme/Blog etourisme : http://www.blog-etourisme.com/Blog Stratégie web touristique : http://www.karinemiron.com/Blog Tourisme et TIC : http://www.tourisme-tic.com/ ANNEXES 57
  • Table des Cartes / Graphiques / Figures Cartes Carte 18 : La présence des OTSI du Grand Ouest français sur Facebook en mai 2011.............................................................................................................p.45 Carte 1 : Un espace d’analyse transrégional européen................................ p.4 Carte 19 : Les applications smartphone des OTSI du Grand Ouest Carte 2 : Structures daccueil touristiques de la Façade atlantique ibérique français en mai 2011.............................................................................................p.47 . en mai 2011............................................................................................................... p.7 Carte 20 : Répartition des ANT dans les structures touristiques du Grand Carte 3 : Structures daccueil touristiques de la Façade atlantique ibérique sur le Web en mai 2011.......................................................................................... p.8 Ouest français en mai 2011.................................................................................p.49 Carte 4 : Campings de la Façade atlantique ibérique en 2011................... p.9 Carte 5 : Répartition des arrivées touristiques en France métropolitaine Figures au 01 janvier 2011.................................................................................................p.11 . Carte 6 : Répartition des structures d’hébergement dans le Grand Ouest Figure 1 : Composition de la filière touristique......................................... p.14 français au 01 janvier 2011................................................................................. p.13 Figure 2 : Grille d’analyse socio-spatiale des sites web touristiques..... p.21 Carte 7 : Le classement des Offices de Tourisme et Syndicats d’Initiative Figure 3 : Diffusion des sites web des OTSI entre Lot,Tarn et Aveyron.....p.33 (OTSI) du Grand Ouest en 2011...................................................................... p.15 Figure 4 : Diffusion des sites web de campings du Périgord Noir et du Carte 8 : Les Pays d’Accueil Touristiques du Grand Ouest français Quercy entre 1996 et 2011................................................................................p.36 en 2011................................................................................................................... p.16 . Figure 5 : Services en ligne proposés par les sites d’OTSI disposant d’ANT Carte 9 : Les Parcs Naturels Régionaux et Parcs Nationaux du Grand en mai 2011 ............................................................................................................p.48 Ouest français en 2011....................................................................................... p.17 . Carte 10 : Les campings classés du Grand Ouest français Graphiques au 01 janvier 2011................................................................................................ p.19 Carte 11 : Les OTSI du Grand Ouest français sur le Web Graphique 1 : OTSI disposant d’un site web dans le Grand Ouest en mai 2011...........................................................................................................p.23 français en mai 2011.............................................................................................p.22 . Carte 12 : Les campings du Grand Ouest français sur le Web Graphique 2 : Campings disposant d’un site web dans le Grand Ouest en mai 2011.............................................................................................................p.25 français en mai 2011.............................................................................................p.24 . Carte 13 : Equipement en sites web des campings du Grand Ouest Graphique 3 : Concentration spatiale des sites web de campings dans le français en mai 2011.............................................................................................p.29 . Grand Ouest français en mai 2011....................................................................p.27 Carte 14 : Diffusion des sites web des OTSI du Grand Ouest français Graphique 4 : Equipement en sites web propres des campings du Grand entre 1996 et 2011...............................................................................................p.32 . Ouest français en mai 2011.................................................................................p.28 Carte 15 : Diffusion des sites web des campings du Grand Ouest français Graphique 5 : Propagation des sites web des OTSI du Grand Ouest entre 1996 et 2011...............................................................................................p.35 . français entre 1996 et 2011................................................................................p.30 Carte 16 : Traductions en langues étrangères des sites web des OTSI du Graphique 6 : Diffusion des sites web des campings du Grand Ouest Grand Ouest français en mai 2011....................................................................p.38 français entre 1996 et 2011................................................................................p.34 Carte 17 : Concentration des traductions des sites web des campings du Graphique 7 : Concentration des traductions des sites web des campings Grand Ouest français en mai 2011..............................................................p.42-43 du Grand Ouest français en mai 2011..............................................................p.40ANNEXES 58
  • Bilan des travaux de l’Atlas Numérique de l’Arc Atlantique 2008 / 2012« La filière numérique dans les aires urbaines françaises en 2009. »Rapport de recherche. Duféal, M., et al. Décembre 2009, 59 p.« Déploiement des sites web dans le secteur touristique en région Midi-Pyrénées   »Master Pro TIC et Développement territorial de l’Université de Toulouse 2 - Le Mirail. Mai 2010, 63 p.« L’atlas de l’Aquitaine numérique ou comment donner forme au déploiement d’Internet dans les territoires du tourisme »Article de Duféal, M., Gelly, J., Mérillou, F. in la revue « Sud Ouest Européen, Destinations touristiques et activités résidentielles » n°29. Juin 2010, 12 p.« VIN 1.0, Approche en néogéographie sur la filière vitivinicole ».Duféal, M., Gelly, J., Mérillou, F. Octobre 2010, 15 p.« Indicateurs de diffusion des usages numériques dans le monde agricole aquitain : regards croisés »Poster de recherche pour les Rencontres Qu@liméditérannée Octobre 2010.« Construire des outils d’aide à la décision, La place de la Nouvelle-Calédonie sur le Web ».Participation au 1er Séminaire de l’Observatoire Numérique de Nouvelle-Calédonie. 14 mars 2011« L’utilisation des TIC dans les collectivités en Midi-Pyrénées »Master Pro TIC et Développement territorial de l’Université de Toulouse 2 - Le Mirail. Mai 2011, 63 p.« Web Public : Comment les collectivités territoriales du Grand Ouest français saffichent-elles sur les plateformes numériques ? »Duféal, M., Gelly, J., mai 2012, 40p.« Web Vitivinicole : Comment les domaines viticoles de larc atlantique français, espagnol et portugais s’affichent-ils sur le Web ? »Duféal, M., Labranche, J., mai 2012, 55p.« Exploration géographique du cyberespace par la récolte numérique des acteurs du vin. »Article de Duféal, M., Gelly, J., Labranche, J., Mérillou, F., in louvrage «TIC et agriculture » sous la direction dAurélie Laborde, LHarmattan, Paris, mai 2012,pp..183-209« L’accueil numérique des Offices de Tourisme et Syndicats d’Initiative de la région Midi-Pyrénées »Master Pro TIC et Développement territorial de l’Université de Toulouse 2 - Le Mirail, juin 2012.« Applications Smartphone ‘Touristiques’ en Midi-Pyrénées »Master Pro TIC et Développement territorial de l’Université de Toulouse 2 - Le Mirail., juin 2012. ANNEXESMise en ligne d’un Atlas Numérique de l’Arc Atlantique courant 2012. 59
  • Coordonnées de l’équipe de recherche Marina Duféal Sites Internet Responsable du groupe de recherche « Atlas numérique de l’Arc Atlantique, RAUDIN : un outil de gouvernance des territoires du Web sur le Web » http://raudin.u-bordeaux3.fr/ ADES UMR 5185 - MCF marina.dufeal@u-bordeaux3.fr Master TIC et Développement Territorial http://w3.master-ticdt.univ-tlse2.fr/ Gilles Puel MCF section 24 HDR géographie et aménagement au Département de Sciences Économiques & Gestion, Contact Université de Toulouse 2 - Le Mirail. LEREPS EA 4212 - Chercheur & MCF Université Michel de Montaigne Bordeaux 3 gilles.puel@univ-tlse2.fr Bureau RAUDIN - J005 Domaine Universitaire Julien Gelly Esplanade des Antilles Ingénieur d’étude 33607 Pessac Cedex julien.gelly@u-bordeaux3.fr Téléphone : 05 57 12 62 59 Jonathan Labranche Ingénieur d’étude jonathan.labranche@u-bordeaux3.fr Franck Mérillou Ingénieur d’étude franck.merillou@u-bordeaux3.frANNEXES 60
  • PROJET RAUDINRecherches Aquitaines sur les Usages pour le Développement des dIspositifs Numériques