COHABITAT
SyndicatdelacopropriétéCohabitatQuébec
Types de bâtiment
Cinq bâtiments multirésidentiels.
Emplacement
Cohabitat...
Renseignements additionnels
disponibles en ligne
•	 Site Internet de Cohabitat :
	 www.cohabitat.ca
Performances
85  % des...
Matériaux, produits et/ou
technologies fournies par des
entreprises de la région de Québec
Le stationnement de Cohabitat c...
Équipe de projet
•	Propriétaire : Syndicat de la copropriété Cohabitat Québec
•	Gestionnaire de projet : Cohabitat Québec ...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Fiche - Bâtiments exemplaires - Cohabitat Québec

617

Published on

Développement composé de 42 unités d’habitation et d’une maison commune, dont la réalisation a été initiée et menée à terme par un groupe d’autopromoteurs. Ce dernier a participé à toutes les étapes de conception et de réalisation du projet, qui a obtenu la certification LEED Canada pour les Habitations, niveau Platine, soit le plus haut niveau possible pour cette certification.

Published in: Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
617
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
4
Actions
Shares
0
Downloads
6
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Transcript of "Fiche - Bâtiments exemplaires - Cohabitat Québec"

  1. 1. COHABITAT SyndicatdelacopropriétéCohabitatQuébec Types de bâtiment Cinq bâtiments multirésidentiels. Emplacement Cohabitat Québec est situé au 1650, rue Louis-Jetté, dans le quartier Saint-Sacrement de la Ville de Québec. Constructions neuves et récupération d’un bâtiment existant : • Le développement de Cohabitat Québec est composé de cinq bâtiments : - Un bâtiment recyclé originairement construit en tant qu’édifice de bureaux pour le Gouvernement du Québec (1954); - quatre bâtiments nouvellement construits. Capacité • 42 unités d’habitation, dont la superficie varie entre 62 et 172 mètres carrés : - quatre maisons de ville de six chambres; - six maisons de ville de quatre chambres; - 11 condominiums de trois chambres; - 15 condominiums de deux chambres; - sept condominiums d’une chambre; - superficie de la maison commune : 790 mètres carrés. Superficie totale du terrain 10 854 mètres carrés. Nombre d’étages  Trois et quatre niveaux. Structures - Ossature légère en bois pour les trois bâtiments des maisons de ville; - structure en béton pour le bâtiment existant; - structure mixte, composée de béton et de bois pour la maison commune. Certifications obtenues • LEED Canada pour les habitations, niveau Platine, octobre 2013; • Novoclimat (Version 1). Stationnement 24 cases en surface. Coût global 11 millions de dollars. Calendrier de conception Juin 2010 à juin 2012. Calendrier des travaux Juin 2012 à juin 2013. Renseignements généraux Développement composé de 42 unités d’habitation et d’une maison commune, dont la réalisation a été initiée et menée à terme par un groupe d’autopromoteurs. Ce dernier a participé à toutes les étapes de conception et de réalisation du projet, qui a obtenu la certification LEED Canada pour les Habitations, niveau Platine, soit le plus haut niveau possible pour cette certification.
  2. 2. Renseignements additionnels disponibles en ligne • Site Internet de Cohabitat : www.cohabitat.ca Performances 85  % des déchets de construction ont été détournés du site d’enfouissement. L’indice des cotes Énerguide varie entre 80 et 84 pour tous les bâtiments du complexe. Faits saillants • Cohabitat Québec est le premier projet de cohabitat (cohousing) en sol québécois. Un cohabitat se distingue par la participation des futurs résidants propriétaires aux prises de décisions immobilières, à la conception du site en vue de favoriser les échanges, à l’importance des services mis en commun et à la gestion par les occupants. La mise en place d’un cohabitat implique donc le partage de valeurs communes, de règles de régie interne, de même que d’un processus décisionnel particulier : la sociocratie. Un cohabitat comporte des parties privatives et d’autres communes et les échanges humains sont favorisés par l’organisation des espaces. • Au cœur de la vie quotidienne des propriétaires de Cohabitat Québec se trouve la maison commune qui loge une grande cuisine et une salle à manger pouvant recevoir une centaine de personnes. Deux fois par semaine, des comités de résidants préparent un repas ensemble. Les jeunes enfants ont leur salle de jeux et une salle polyvalente est aménagée pour les plus vieux. Les adultes bricoleurs ont pour leur part accès à un atelier. De plus, une buanderie est accessible pour ceux qui le désirent. Dans cette maison commune se trouvent également deux grandes chambres à coucher mises à la disposition des résidants qui souhaitent accueillir des invités. • À l’extérieur, un carré asphalté sert aux jeux de ballons en été et il se transforme en patinoire en hiver. Toujours sur le terrain commun, une grande terrasse et un potager ont été aménagés. • Lors de la livraison des unités, celles-ci étaient vendues entre 234 000 et  417 000 dollars (taxes incluses). • Le Conseil du bâtiment durable du Canada (CBDCa) a reconnu certains aspects innovateurs au projet de Cohabitat Québec, qui lui ont valu des crédits additionnels dans la catégorie Innovation et processus de conception. Voici quelques précisions sur les principaux aspects novateurs du projet soulignés par le CBDCa : - (1 point) La densité du développement est de 57,5 habitations par hectare, une valeur reconnue comme élevée par le CBDCa. - (1 point) L’accessibilité aux transports en commun du site de Cohabitat Québec dépasse de loin les critères du programme LEED. Alors que le crédit 5.3 (Nombre considérable de ressources communautaires – Transport public) requiert un accès à au moins 125 déplacements quotidiens pendant la semaine, le site choisi, situé près de trois institutions collégiales et d’une université, offre plus de 250 déplacements quotidiens pendant la semaine, et ce, à moins de 800 mètres du site. Défis et solutions Conception Lorsque les premiers documents de soumission ont été déposés, le groupe d’autopromoteurs a constaté que les prix reçus étaient beaucoup trop élevés. Pour corriger le tir, le groupe a donné le mandat à une nouvelle firme d’architectes, soit la firme Tergos, de repenser la conception et de préparer des plans qui permettraient de respecter le budget initial du projet. Les plans de Cohabitat Québec ont donc été refaits en moins de huit semaines, de sorte que les travaux soient réalisés pour la somme de 7,1 millions de dollars. Le défi de Tergos était de concevoir un développement certifié LEED, de grande qualité, à l’intérieur du budget prévu. Pour ce faire, l’optimisation des plans a imposé une certaine sobriété au projet. À titre d’exemples, les dimensions des fenêtres ont été stan- dardisées, des escaliers extérieurs ont été soustraits, un ascenseur a été retiré et les propriétaires ont notamment choisi de conserver des planchers en béton et d’y faire appliquer un fini époxydique. Par contre, on a tout de même misé sur la qualité des ambiances intérieures et l’insonorisation, des éléments de grande importance pour un développement compact. Construction Au début des travaux de construction, les études de sols ont permis de découvrir une contamination résiduelle dans une section des sols et la présence d’un faible indice de pyrite gonflante. Ces éléments ont nécessité des travaux de décontamination et d’excavation additionnels. Lors du curetage du bâtiment existant, un ancien édifice de bureaux institutionnel, quelques poutres ont été renforcées pour assurer l’intégrité structurale du bâtiment.
  3. 3. Matériaux, produits et/ou technologies fournies par des entreprises de la région de Québec Le stationnement de Cohabitat comporte 24 cases, dont une case est réservée à un véhicule automobile en autopartage de l’entreprise Communauto. Cette dernière a démarré ses activités en 1994 à Québec, sous le nom d’Auto-Com. Elle contribue à réduire le nombre de véhicules sur nos routes, de même que l’usage de ceux-ci, grâce à la location ponctuelle de véhicules en libre-service. En 2012, on dénombrait plus de 27 000 usagers faisant appel aux services de Communauto. Mesures durables Aménagement écologique du site • Recyclage d’un bâtiment existant sur le site. • Densification d’un site intercalaire déjà aménagé. • Accessibilité aux parcours d’autobus du Réseau de transport de la Capitale (RTC) à moins de 800 mètres du site. La desserte est d’au moins 250 déplacements quotidiens pour les jours de semaine. • Aménagement paysager composé à 93 % de plantes rustiques, résistantes à la sécheresse. • Octroi d’une case de stationnement pour un véhicule de Communauto. • Mise en place de conduits afin de faciliter l’installation éventuelle de bornes de recharge pour les véhicules électriques dans le stationnement. • Matériaux de couleur pâle, à albédo élevé, utilisé pour les trottoirs, patios et entrées, ce qui permet de réduire l’effet d’îlot de chaleur urbain. •  Lot perméable sur 90 % de sa surface. Gestion efficace de l’eau • Collecte des eaux pluviales de toiture et réutilisation partielle pour l’arrosage et le nettoyage à l’extérieur. • Appareils et robinets économes en eau. Le débit moyen des robi- nets est inférieur à 7,5 litres par minute. • Toilettes à faible débit. Le débit moyen de toutes les toilettes est de 4,1 litres par chasse, ce qui est conforme aux exigences de la norme Uniform North American Requirements. Énergie et atmosphère • Valeur d’étanchéité à l’air située entre 1,1 et 1,3 changement d’air à l’heure (CAH) pour tous les bâtiments évalués. • Ventilation avec récupération de chaleur. • Distribution efficace de l’eau chaude domestique, ce qui réduit les pertes de chaleur sur le réseau au minimum. • Utilisation de cellulose pour l’isolation de l’entretoit, un matériau composé à 100 % de matières recyclées. • Laine isolante exempte de composés organiques volatils (COV). Matériaux et ressources • Préfabrication des panneaux de charpente à l’extérieur du site. • Bois de charpente local, certifié FSC. • Minimisation des matériaux de finition. Le béton verni a été choisi pour 90 % des surfaces de plancher. De plus, le ciment des planchers de béton est de production locale. • Armoires fabriquées de bois composite 100 % recyclé, avec des résines exemptes d’urée formaldéhyde. • Peinture intérieure sans composés organiques volatils (COV). Qualité des environnements intérieurs • Ventilation continue avec apport d’air frais en tout temps. • Les ventilateurs extracteurs sont équipés d’une minuterie. • Purge des bâtiments durant 48 heures avant l’emménagement. Autres mesures durables • Charrettes de conception effectuée en début de projet avec les futurs propriétaires pour susciter la réflexion et les échanges au sein du groupe.
  4. 4. Équipe de projet • Propriétaire : Syndicat de la copropriété Cohabitat Québec • Gestionnaire de projet : Cohabitat Québec CQ2, coopérative de solidarité • Accompagnement professionnel : Yannick Cousineau • Programme architectural : Mary Kraus, Kraus-Fitch Architects • Architecture et aménagement intérieur : Tergos, Architecture et Construction écologique • Services-conseils en efficacité énergétique : Martin Roy et Associés • Génies civil et structural : Groupe Conseil SID • Génie mécanique : Génécor Experts-Conseils • Architecture du paysage : Terralpha aménagement environnemental • Entrepreneur général : LYS Construction • Construction : Les Constructions Pierre Blouin • Certification LEED : Écohabitation • Services-conseils et inspections LEED : Écobâtiment Prix et distinctions 2013 : Lauréat des Mérites d’architectures de la Ville de Québec dans la catégorie Habitation - Construction neuve – moyenne et haute densité. Photos : Carl M Perreault Fiche réalisée en partenariat avec

×