Your SlideShare is downloading. ×
0
Quel est le rôle de l'amélioration génétique pour la limitation des intrants ? Les axes de recherche de la viticulture.
Quel est le rôle de l'amélioration génétique pour la limitation des intrants ? Les axes de recherche de la viticulture.
Quel est le rôle de l'amélioration génétique pour la limitation des intrants ? Les axes de recherche de la viticulture.
Quel est le rôle de l'amélioration génétique pour la limitation des intrants ? Les axes de recherche de la viticulture.
Quel est le rôle de l'amélioration génétique pour la limitation des intrants ? Les axes de recherche de la viticulture.
Quel est le rôle de l'amélioration génétique pour la limitation des intrants ? Les axes de recherche de la viticulture.
Quel est le rôle de l'amélioration génétique pour la limitation des intrants ? Les axes de recherche de la viticulture.
Quel est le rôle de l'amélioration génétique pour la limitation des intrants ? Les axes de recherche de la viticulture.
Quel est le rôle de l'amélioration génétique pour la limitation des intrants ? Les axes de recherche de la viticulture.
Quel est le rôle de l'amélioration génétique pour la limitation des intrants ? Les axes de recherche de la viticulture.
Quel est le rôle de l'amélioration génétique pour la limitation des intrants ? Les axes de recherche de la viticulture.
Quel est le rôle de l'amélioration génétique pour la limitation des intrants ? Les axes de recherche de la viticulture.
Quel est le rôle de l'amélioration génétique pour la limitation des intrants ? Les axes de recherche de la viticulture.
Quel est le rôle de l'amélioration génétique pour la limitation des intrants ? Les axes de recherche de la viticulture.
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Quel est le rôle de l'amélioration génétique pour la limitation des intrants ? Les axes de recherche de la viticulture.

812

Published on

Laurent Audeguin (IFV), Patrice This (INRA) et Loïc Le Cunff (IFV) présentents la problématique de l'amélioration génétique au niveau de la viticulture.

Laurent Audeguin (IFV), Patrice This (INRA) et Loïc Le Cunff (IFV) présentents la problématique de l'amélioration génétique au niveau de la viticulture.

Published in: Technology, Education
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
812
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
14
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Atelier 2 Quel est le rôle de l'amélioration génétique pour la limitation des intrants ? Les axes de recherche de la viticulture Laurent Audeguin, IFV Patrice This, INRA Loïc Le Cunff, IFV Montpellier le 6 novembre 2009 Photo Nicolas Jegouic Domaine La Tapy
  • 2. La viticulture en France : 872 000 ha en 2000 (dont 475 VQPRD et 397 autres) Source Vitisphère 1 Catalogue Officiel National : 321 variétés 234 variétés de cuve (dont 20 hybrides producteurs directs), 52 variétés de table (dont les variétés à double fin), 4 variétés d’agrément pour amateurs, 1 variété pour la conserverie, 30 variétés porte-greffe. Arrêté du 20 février 2009 : les variétés de cuve inscrites au catalogue sont classées sur l’ensemble du territoire national (suppression du classement départemental).
  • 3. Conditions d’inscription d’une variété : Règlement technique – Section vigne du CTPS , arrêté du 21 mars 2008 3 listes distinctes: Liste A1 : Commercialisation au sein de l'UE, et en France. Liste A2 : Commercialisation au sein de l'UE, mais non éligible en France. Liste B : Plants produits en France et exportés vers les pays tiers Pour être proposée à l'inscription au catalogue français, une variété doit obligatoirement : . Etre reconnue DHS (distincte, homogène et stable) Etre désignée par une dénomination conformément aux règles applicables. Examen VAT : valeur agronomique et technologique. Minimum de 3 années de production normale - Au moins 2 implantations - Au moins 1 variété témoin. - Variétés de cuve : au moins 3 répétitions, nombre total de pieds au moins égal à 90 - Variétés de table : au moins 3 répétitions, nombre total de pieds au moins égal à 24.
  • 4. Conditions d’agrément de clones Un clone est la descendance végétative d’une souche choisie pour son identité indiscutable, son état sanitaire et ses caractères phénotypiques (OIV) Viroses : graves et transmissibles au greffage. Sélection sanitaire : dépistage de viroses (Court-noué, Enroulement, Marbrure), méthode officielle : indexage. . Sélection génétique : définition du profil agronomique et technologique (dégustation) dans zone de culture traditionnelle du cépage Suivi viticole : 5 années – Vinifications : 3 années
  • 5. Organisation de la sélection et de la création variétales : 2 centres de sélection officiels : IFV (ENTAV-ITV France ) et INRA Un réseau de 32 partenaires conventionnés (Chambres d’agriculture, Interprofessions, …) : la CTNSP . Une UMT dédiée à la valorisation des ressources génétiques Vigne : Géno-Vigne®
  • 6. Quel est le rôle de l'amélioration génétique pour la limitation des intrants ? Les axes de recherche de la viticulture Baisse des intrants phytosanitaires et solutions génétiques Grenelle de l'environnement Plan Ecophyto 2018 : diminution de moitié de l'usage des pesticides d'ici 10 ans et suppression des molécules les plus dangereuses du marché. Sélection clonale : prise en compte du Botrytis, observatoire des maladies du bois Créations variétales : Variétés de table Variétés destinées à l’élaboration de jus de raisin Variétés de cuve : constructions monogéniques vs polygéniques
  • 7. Sélection clonale Botrytis cinerea : différence intra-variétale prise en compte dans les critères d’agrément des clones Exemple des clones de Sauvignon Autres maladies (mildiou, oïdium, maladies du bois) : pas de différence intra variétale observée actuellement : sensibilité variétale
  • 8. L’utilisation des ressources génétiques Le Genre Vitis
  • 9. Créations variétales Utilisation de Muscadinia rotundifolia dans la sélection de variétés résistantes à l’oïdium et au mildiou = Gènes Run et Rpv (A. Bouquet) Gène dominant assurant une résistance totale sur feuilles, tiges et grappes Run1 + Run1 - Run1 - Run1 + Rpv1+ Rpv1 -
  • 10. C01 C02 C03 C04 C05 C06 C07 ACT/CTG-B ACC/CTT-Y VMC4C6 VVS112 ACA/CTG-Q VVIM43 VVIN56 VVMD28 ACA/CTG-L ADH2 VVMD14A VVIN31 VMC4F8 AAC/CAT-I VMC4G6 AAG/CTA-A ACA/CTA-K AAC/CTA-P AAG/CAA-O ACA/CTT-P ACA/CTT-I VVMD14E AAC/CTT-F VMC5G1.1 VVIV04 ACA/CTA-A VVIB01 VVIH02b ACA/CTT-H VVMD14G AAG/CAA-F ACA/CTG-O VMC1G7 VVIH02c VMC4H5 ACC/CTT-P VMC1A12 VMC8A7 VrZAG83 AAG/CTG-I VMC9F4A VMC9F4C AAC/CTT-I AAC/CTT-W AAG/CTA-J ACA/CAA-G PGM VVMD34 AGG/CAA-S VMC9F4B AAG/CAA-U VVMD32 ACA/CTA-D VVMD14F ACA/CTC-D AAG/CTT-P VMC8D11 ACA/CAA-I VVMD36 AAG/CTT-R AAG/CTG-T ACC/CTT-M VVIQ57 AAG/CTG-B ACA/CAA-D VMC2B5 ACA/CTC-F ACA/CAA-P AAG/CTT-AA VMCNG2G7 ACA/CTC-U VVMD14B VVMD14C VMC6F1 VMC2F10a ACA/CAT-Q AAC/CAT-B VVIP60 VMC6E10 AAC/CAA-T VMC9A3.1 AAG/CTT-B VH43 VMC2G2 VMC2H9 VMC1A2 ACA/CTG-J AAC/CTT-S AAC/CTA-E VMC5E11 ACA/CAT-C AAG/CTG-R VMC2E7 VMC7H3 VMC7A4 VVIM25 VrZAG93 ACT/CTG-I AAG/CTT-I ACC/CTT-H VMC8F10 AGC/CAA-P AGC/CAA-F VVIO55 VMC4D4 ACA/CTC-W AAC/CAA-A 47.2 cM VVIT68 AGC/CAA-H VMC4D2 VMC2C10.1 ACC/CTT-A AAG/CTA-R VMC8E8 ACA/CTG-K AGG/CAA-D 51.6 cM VVMD31 VMC9F2 VMC6B11 VVIR46 VrZAG79 VMC5G7 VVMD27 VMC5H5 AGG/CAA-R VVIQ58 AAG/CAA-H VVIF52 COLOR VMCNG1F1.1 VMC3B9 VVMD6 Résistance 68.6 cM VMC8C2 AAG/CAA-T VMC7G3 64.5 cM 56.9 cM ACC/CTT-G ACA/CAA-X VVMD7 79.8 cM C12 VMC16F3 ACA/CAA-J C13 91.8 cM C08 C10 C11 Oïdium : 1 QTL majeur (C12), 1 QTL mineur VMC2H10 C09 AAC/CAT-N AAC/CAT-O ACA/CAA-M VMC8G9 AAG/CTA-S AAG/CAA-Y AGC/CAA-N VVIN62 C14 VMCNG2B6 ACC/CTT-O AAG/CTA-V AGC/CAA-L VVIN70 (C15) AAC/CAT-D VVIB66 A47D VMC2D9 AGC/CAA-R AAC/CTT-K AGG/CAA-P VVIP36A ACA/CAT-G VVIV05 VMC4F3.1 Run1 VVIT65 VMCNG2D11 VVIH54 AGC/CAA-G VMCNG1G1.1 VVIS70 AAC/CAA-P AAC/CTT-AA VMC3F8 VMC2E11 AAC/CTT-L VVIV35 ACA/CAA-N ACC/CTT-I ACA/CAA-K ACA/CAT-D AGG/CAA-E AAC/CAT-M A27E VMC1E8 VMC3C9 AAC/CAA-K ACA/CTT-G AAG/CAA-B VVMD24 ACA/CAT-F AAG/CAA-S VVIM01 AAG/CTG-E Mildiou : 3 QTLs majeurs (C12, C18), 3 QTLs VMCNG2E2 AAG/CAA-K AAG/CAA-L VVIV37 AAC/CTT-E VVIP02 AAC/CAA-Q VMC6G1 AAG/CTT-AD ACA/CTC-G ACT/CTG-C ACA/CTC-M VMC2A5 VMC5B3 VMC1B11 mineurs (C04, C05, C18) VMC5G6.1 ACA/CTC-E VMC2E2 VMC5C1 VMC4H6 VMC8D3 VrZAG25 VMC2A10 ACA/CAT-X VVIB19 ACA/CAT-S AAC/CTA-B Rpv1 AAG/CTG-O ACT/CTG-E AAG/CTT-H C18 VMC3D12 VVIV61 ACC/CTT-U ACA/CTT-Q AGG/CAA-U AGG/CAA-L VMC6C10 VMC5G11 VMC2C3 VMC9F4D AAG/CTA-L AAC/CAA-H AGC/CAA-K AAG/CTT-O VVIH02a VVIN85 ACC/CTT-N VMC2F10b VVS2 ACT/CTG-K VMC2H4 AAG/CAA-V ACA/CTA-M AAG/CAA-A VMC4F9.1 AAG/CTA-B ACA/CTC-Q ACT/CTG-F AAG/CTA-K VMC9H4.2 AAC/CAT-H AGG/CAA-B VVIV15b VVIV15a VMC3G8.2 VrZAG64 VMC8G6 AAG/CAA-C AAC/CAT-U AAT VMC2A3 AAG/CTT-S AAG/CAA-J AAC/CAT-C VMC6C3 AAC/CAA-B SK ACA/CTA-B AAC/CTT-G VVMD25 58.3 cM VMC2C7 AAG/CTG-S ACA/CTT-C AAG/CTT-A AAC/CTT-A VVIH01 VMC2A12 VMC8B5 VMC2H12 AAG/CTT-M ACA/CTC-B AAG/CTT-K VVIV16 VMC8E6 VMC3E12 AAC/CAT-E VMC6G8 AAG/CAA-X 72.2 cM VMC1E12 VMC1C10 VMC3D7 62.9 cM ACA/CTT-F VMCNG1B9 VMC8H10 ACA/CTT-L 84.9 cM VMC2F12 VMC1F10 72.4 cM 64.8 cM AAG/CTA-P VVIM93 Rpv2 73.2 cM VMCNG1E1 C15 C16 ACA/CTC-S AAC/CAT-P VMC4B7.2 C17 VMC8F4.2 C19 AAC/CAT-L VMC5A1 GPI ACC/CTT-X VVMD5 AAC/CTA-N VVMD37 AAC/CTT-AB ACA/CAT-AA AGC/CAA-J ACA/CTA-C AAC/CAA-G VMC2A7 AAG/CTA-Q AGG/CAA-G AAC/CAA-D AAC/CAA-R AAC/CAT-K AAG/CTA-F ACT/CTG-A VVS16 AAC/CAA-M ACC/CTT-E VVMD17 AAG/CTG-L VVIV33 AAG/CTA-D VVIV67 AAG/CAA-D VVIB09 AAC/CTA-A ACA/CTC-H AAG/CTT-AC AAG/CAA-E VMC9G4 ACC/CTT-J AAG/CTT-Q VVIQ61 ACA/CTA-L AGG/CAA-X AAC/CTA-G AAC/CTT-V ACA/CTG-N AAC/CTA-D ACA/CTG-H VMC6F11 AAG/CTG-P AGG/CAA-A AAG/CTG-M VMC3A9 C08-1020 SCC8 VVIP31 VMC5G8 VMC1E11 AGG/CAA-M VVIQ22B SdI VMC3B7.2 Rpv3 VVIV24 VVMD30 ACC/CTT-R ACC/CTT-W AAG/CTA-T AAC/CAA-S ACC/CTT-D ACA/CAT-I ACA/CTA-H AAG/CTT-U VMC7F2 AAG/CTG-D AAG/CTG-C VMC5D11 VMC3C11.1 VMC5H11 VMC8G3.2 ACA/CAT-L ACC/CTT-C AAG/CTA-O P18-530 VMC9A2.1 AAC/CTA-F ACA/CAT-O AAC/CTA-K 49.0 cM ACA/CAT-K VVIP17a AGG/CAA-C ACC/CTT-V AAG/CAA-I 53.3 cM ACT/CTG-H VVIN52 AAC/CTA-L AGC/CAA-I ACC/CTT-T ACA/CAT-R ACA/CAT-P ACA/CAT-W 65.1 cM 72.9 cM 117.8 cM
  • 11. Création de variétés résistantes Résistances monogéniques Utilisation de Muscadinia rotundifolia dans la sélection de variétés résistantes à l’oïdium et au mildiou = Gènes Run (résistance à Uncinula necator) et Rpv (résistance à Plasmopara viticola) Résistances polygéniques ou « pyramidales » Utilisation de Muscadinia rotundifolia associée à d’autres sources de résistance (mildiou, oïdium) Travaux de l’INRA Montpellier et Colmar : Résistance polygénique 3 sources de résistance : • Muscadinia rotundifolia • et autres Vitis américaines : co-évolution avec les parasites (mildiou, oïdium) • Vitis asiatiques : évolution indépendante des parasites
  • 12. Création en 1970 Les schémas d’introgression : la recherche de quelques caractéristique d’une espèce sauvage éloignée Un process long pour aboutir à une variété offrant une résistance monogénique Plantation en 2006
  • 13. Exemple des constructions polygéniques cas des variétés de table Arômes Pépins Résistances Mtp3197-78 Arôme Mtp3181-24-9 Non Oui Mtp3197-469 Arôme léger Oui Run1 Mtp3197-233 M1 Mtp3184-47-9 Non Oui Amandin Muscaté Oui Primus Foxé S Roucaneuf Simple Oui MR mildiou/R oïdium Villard-blanc Sauvage Oui R mildiou/AS oïdium Himrod Assez aromatique Très petits
  • 14. Objectifs Obtenir environ des variétés de raisin de cuve et de table présentant : • des résistances durables et des qualités organoleptiques incontestables • une bonne adaptation aux conditions pédo- climatiques du vignoble français

×