• Save
La fraude en entreprise : Tendances et risques émergents (novembre 2011)
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

La fraude en entreprise : Tendances et risques émergents (novembre 2011)

on

  • 3,517 views

Détournements d'actifs, fraudes comptables, corruption, cybercriminalité, un tiers des entreprises dans le monde sont victimes de fraude. En France, la fraude touche près d'une entreprise sur deux, ...

Détournements d'actifs, fraudes comptables, corruption, cybercriminalité, un tiers des entreprises dans le monde sont victimes de fraude. En France, la fraude touche près d'une entreprise sur deux, soit 17 points de plus qu'en 2009.

Réalisée auprès d'un échantillon de 3877 entreprises entre fin-juillet et mi-septembre 2011, la 6ème édition de l'étude PwC analyse les évolutions de la fraude en entreprise.

Retrouvez toutes nos études : http://www.pwc.fr/publications

Statistics

Views

Total Views
3,517
Views on SlideShare
3,508
Embed Views
9

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

2 Embeds 9

http://www.pinterest.com 5
http://pinterest.com 4

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

La fraude en entreprise : Tendances et risques émergents (novembre 2011) La fraude en entreprise : Tendances et risques émergents (novembre 2011) Presentation Transcript

  • www.pwc.fr/enquetefraude2011La fraude en entreprise :Tendances et risques émergents6ème édition« Global Economic Crime Survey 2011»
  • Intervenants• Dominique Perrier, associée Département Litiges et Investigations, PwC• Jean-Louis Di Giovanni, associé Département Litiges et Investigations, PwC “PwC, avec 1 500 experts dans le monde, accompagne les entreprises dans la prévention, la détection et l’i l dé i l’investigation d f i i des fraudes” d ”PwC - Global Economic Crime Survey 2011 Novembre 2011 2
  • Méthodologie et objectif de l’étude 2011• 6ème édition de l’étude sur la fraude en entreprise publiée tous les deux ans• 3 8 entreprises ont répondu à notre ét d d 877 t i t é d t étude dans 78 pays entre fi j ill t 8 t fin juillet et mi-septembre 2011• Étude réalisée en partenariat avec la London School of Economics p f• Objectif : analyser l’évolution des thèmes généraux relatifs à la fraude en entreprise dans le monde et en France avec un point d’attention sur le risque de cybercriminalitéPwC - Global Economic Crime Survey 2011 Novembre 2011 3 View slide
  • La fraude : quelques définitions• Fraude : acte intentionnel réalisé par un salarié (fraude interne) ou un tiers (fraude externe) de manière à retirer un avantage généralement financier selon un procédé illicite• Détournement d’actifs : transfert illégal d’un bien du patrimoine de l’entreprise à celui d’un salarié, d’un tiers ou d’une autre entreprise• Fraude comptable : manipulation intentionnelle des comptes dans le but d’en donner une image plus flatteuse. Ne procure pas nécessairement au fraudeur un gain financier personnel• Corruption : acte d’offrir, donner, recevoir ou solliciter quelque chose de valeur pour influencer une décision ou obtenir un avantage généralement financierPwC - Global Economic Crime Survey 2011 Novembre 2011 4 View slide
  • Principaux enseignements• La fraude touche un tiers des entreprises au niveau mondial et près d’une entreprise sur deux en France (+ 17 points par rapport à 2009)• La principale raison ? En 2010/2011 les entreprises ont pris la main sur leur 2010/2011, risque de fraude : les dispositifs de contrôle détectent désormais une fraude sur deux dans le monde• Toutes les entreprises sont touchées quelque soit leur secteur d’activité et leur d activité taille• La cybercriminalité devient un risque majeur. Elle se place au 4ème rang du classement d principaux types d f d l des i i de fraudePwC - Global Economic Crime Survey 2011 Novembre 2011 5
  • La fraude gagne du terrain : près d’une entreprisesur deux déclare un cas de fraude en France • Au niveau mondial, une Fraudes reportées par les entreprises entreprise sur trois déclare avoir été victime d’une fraude au cours des 12 derniers mois 34% Monde (+4 points par rapport à 2009) 30% • En France, 46% des entreprises ont déclaré avoir été victimes 2011 2009 d une d’une fraude au cours des 12 46% derniers mois (+17 points par France rapport à 2009) 29% 0% 10% 20% 30% 40% 50% En % du total des participantsPwC - Global Economic Crime Survey 2011 Novembre 2011 6
  • Des entreprises plus efficaces dans leur détection Modes de détection Audit interne ud t te e • Une fra de s r de est désormais fraude sur deux 14% 17% détectée grâce au dispositif de 19% 26% prévention et de contrôle dans le Evaluation du risque de 10% monde (61% en France) ( ) fraude 4% 14% 3% • Une fraude sur cinq est désormais Identification des 18% 50% transactions 5% identifiée à l’aide d’un système inhabituelles 0% 4% en 2011 détectif d’identification des d identification Politique de sécurité 2011 6% transactions inhabituelles interne 5% 2009 4% 4% 2007 • … et plus rapidement Rotation du personnel 2% 2005 qu auparavant qu’auparavant 5% 3% 3% • Un constat se situant dans la Culture dentreprise 22% (incluant les système 34% continuité des programmes dalerte) 31% 43% d’évaluation du i d’é l i d risque d f d de fraude Autres 17% 20% 23% 33% 0% 20% 40% 60% % des entreprises victimes d’une fraude au moins au cours des douze derniers moisPwC - Global Economic Crime Survey 2011 Novembre 2011 7
  • La France rejoint les bons élèves de la détection• Progression généralisée de la Fraudes reportées dans les pays leaders de la détection fraude parmi les pays leaders 60% dans la détection des fraudes 51% 50% 47% 46% 45% 43%• La France dorénavant dans le 40% 40% peloton de tête des pays 35% 29% détectant la fraude 30% 2011 20% 2009 10% 0% Grande- Australie France Etats-Unis Bretagne En % du total des participantsPwC - Global Economic Crime Survey 2011 Novembre 2011 8
  • Les grandes entreprises sont les plus touchées • Dans le monde, plus d’une grande entreprise sur deux (54%) Fraudes reportées selon la taille des entreprises au cours des 12 derniers mois a été i i é é victime d’ d’une f d ( 8 fraude (+ 54% points par rapport à 2009) Plus de 1000 employés 46% • Une progression aussi constatée dans les entreprises de plus 201 - 1000 employés 29% 2011 26% petite taille bien qu’elles 2009 déclarent toujours moins de fraudes Moins de M i d 200 employés l é 17% 15% • Toutefois, un potentiel de 0% 20% 40% 60% fraudes non détectées important au sein d plus petites i des l tit % des entreprises victimes d’une fraude au moins au cours des douze derniers mois d une entreprisesPwC - Global Economic Crime Survey 2011 Novembre 2011 9
  • Aucun secteur n’est épargné Fraudes reportées par secteur d’activité Télécommunications Télé i ti 48% 46% • Un nouvel entrant dans le Assurances 48% 45% top 5 : le secteur public 46% Secteur public 37% • La conséquence du Hôtellerie t tourisme Hôt ll i et t i 45% 42% renforcement des contrôles Services financiers 44% 44% dans un contexte de rigueur Distribution et biens de consommation 37% 42% économique q Divertissement et média 34% 27% 2 % Transport et logisitque 32% 38% 2011 Ingénierie et construction 31% 24% 2009 Energies, matières premières et 29% extraction minière 27% Aérospatial et défense 29% 24% Automobile 25% 26% Industrie manufacturière 23% 21% Industrie pharmaceutique 23% 20% Chimie 22% 15% Autres 23% 36% 0% 20% 40% 60%PwC - Global Economic Crime Survey 2011 % des fraudes reportées Novembre 2011 10
  • Une baisse notable de la fraude comptable Fraudes reportées par l entreprises (2003 2011) F d té les t i (2003-2011) • Le détournement 80% d’actifs demeure la 70% 72% fraude la plus répandue 70% 67% 62% et dépasse le seuil des 60% 60% 70% 50% 2003 • Une baisse notable de la 2005 38% fraude comptable 40% 2007 (-14 points par rapport à 30% 27% 30% 27% 2009 2009) 24% 24% 24% 24% 2011 20% 14% 10% 10% 0% Détournement dactifs Fraude comptable Corruption En % des fraudes reportéesPwC - Global Economic Crime Survey 2011 Novembre 2011 11
  • La cybercriminalité se place au 4ème rang dans leclassement (23%)… • Aujourd’hui un vrai sujet de préoccupation pour les entreprises Motivation • Une catégorie de fraude atypique Motivation : cible tentante/ volumétrie et richesse des données Risque ! Opportunité : rapport gains/risques de Fraude largement supérieur aux délits classiques l i Opportunité Rationalisation Rationalisation de l’acte : actions virtuelles et aspect ludique Triangle de Cressey dit « triangle de la fraude »PwC - Global Economic Crime Survey 2011 Novembre 2011 12
  • Face à ce nouveau risque les dispositifs de risque, prévention et de contrôle doivent être adaptés • Dans l monde, une entreprise sur quatre le d i déclare qu’aucun dispositif de prévention Fréquence de revue des risques et de détection des risques de de cybercriminalité par la direction cybercriminalité n’est mis en place (30% n est en France) 5% Mensuelle 11% • 42% des entreprises déclarent ne pas 25% Trimestrielle avoir en i t i interne l capacités pour les ité 5% Bi-annuelle investiguer les actes de cybercriminalité Annuelle 1% Ponctuelle 15% • 38% des entreprises déclarent q les 3 p que 15% Pas du tout risques de cybercriminalité ne sont jamais Autre évalués par la direction ou de manière 23% Ne sait pas ponctuelle % des participants • De manière générale, les entreprises privilégient une approche réactive plutôt q p que proactivePwC - Global Economic Crime Survey 2011 Novembre 2011 13
  • Portrait robot du fraudeur • Les cadres sont les principaux auteurs des fraudes commises au niveau mondial (41%) suivis de très près par les employés ( %) l é (39%) • En France comme en Europe de l’Ouest, le fraudeur est plus âgé et dispose de p g p plus d’ancienneté • Le cyber fraudeur, un employé dans 85% des cas, qui fait partie de l entreprise cas l’entreprise depuis moins de 5 ans dans 51% des casPwC - Global Economic Crime Survey 2011 Novembre 2011 14
  • Sanctions encourues par le fraudeur Sanctions prises à l’égard des fraudeurs l égard • Dans 77% des cas les fraudeurs sont licenciés Licenciement 77% 85% (76% en France) 62% Dépôt de plainte 48% • Dans plus de la moitié des cas une plainte a été Avertissement 18% 22% déposée Notification aux autorités 17% de régulation 24% 2011 Na rien fait 4% 2009 2% 4% Transfert à un autre poste 4% 3% Ne sait pas % 1% Autre 5% % 20% 40% 60% 80% 100% En % des fraudes reportéesPwC - Global Economic Crime Survey 2011 Novembre 2011 15
  • Le moral des employés : premier dommagecollatéral • Près d’une entreprise sur dix Dommages collatéraux déclare avoir subi des pertes de plus de 5 millions de dollars au Moral des employés p y 28% 32% cours des douze derniers mois Réputation de votre 19% • Conséquences collatérales : le entreprise/marque 19% moral des employés, les relations 19% commerciales et la réputation de Relations commerciales 23% 2011 l’entreprise 2009 Relations vis-à vis des 15% régulateurs 16% 2% Prix des actions 6% 0% 10% 20% 30% 40% En % des fraudes reportéesPwC - Global Economic Crime Survey 2011 Novembre 2011 16
  • Conclusion• Depuis 2001, date de notre première étude, les entreprises françaises n’ont cessé de progresser dans la lutte contre la fraude• Elles sont de plus en plus conscientes du risque : 50% d’entre elles estiment qu elles d entre qu’elles seront victimes d’un détournement d’actifs dans les 12 mois qui viennent• Elles sont de plus en p p plus nombreuses à développer des systèmes de p pp y prévention et de détection des transactions inhabituelles. Elles se situent maintenant dans le peloton de tête en la matière aux côtés des entreprises anglo-saxonnes• U effort particulier est à réaliser en matière d prévention d l cybercriminalité. Un ff t ti li t é li tiè de é ti de la b i i lité Cela suppose l’intégration des actions de sécurité des systèmes d’information dans la démarche de la lutte contre la fraude• La poursuite et la généralisation de ces actions sont essentielles à la lutte contre la fraude car la dissuasion contribue fortement à la réduction du risque de fraudePwC - Global Economic Crime Survey 2011 Novembre 2011 17