Qui twitte en #BU : l’exemple français

  • 39 views
Uploaded on

Amélie BARRIO, Julienne BOURDET et Fanny CORBEL – FIBE 01 – 2011-2012

Amélie BARRIO, Julienne BOURDET et Fanny CORBEL – FIBE 01 – 2011-2012

More in: Education
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
39
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
1
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Qui twitte en #BU : l’exemple français Twitter, outil de microblogging créé en 2006, permet à ses utilisateurs d’envoyer des messages de 140 signes maximum à leur réseau, ou « followers ». Dès lors, qui utilise Twitter en bibliothèque, plus particulièrement en BU, et pour quelle communication ? Si Twitter est un outil dont l’usage est largement répandu dans les bibliothèques américaines, il n’en va pas de même pour les BU françaises, moins présentes sur la plateforme. Les utilisateurs français de Twitter en bibliothèque peuvent être recensés en quatre catégories, chacune répondant à des usages et des discours différents. Top 5 des comptes Twitter privessionnels @dbourrion | BU Angers | 1404 followers @carenes | BU Paris Sorbonne | 1061 followers @jeff_bruzi | BU Toulon | 533 followers @mdelhaye | BU Aix-en-Provence | 500 followers @symac | BU Bordeaux | 494 followers 59 universités 25 SCD / BU / BIU Privessionnels Usagers Top 5 des comptes Twitter en SCD / BU @buboscd | BU Bretagne Occidentale | 8106 tweets @bsaLille3 | BU Sciences de l’Antiquité Lille 3 | 944 tweets @budroittoulon |BU Droit Toulon | 466 tweets @Pictup | SCD Poitiers | 456 tweets @BIUSteGenevieve | BIU Sainte-Geneviève | 333 tweets Les comptes Twitter des privessionnels sont majoritairement plus suivis que ceux des BU. Ils communiquent entre professionnels mais peu avec les usagers, car Twitter est le plus souvent utilisé comme outil de veille documentaire. Les privessionnels expriment des opinions qui ne sont pas forcément celles de leurs BU. Les usagers sont identifiables uniquement s’ils ont le hashtag #BU dans leurs tweets ou utilisent la fonction localisation. Ils ne suivent pas forcément leur université. Ils twittent sur l’établissement, les collections et leurs révisions. • Twitter est principalement utilisé pour diffuser des informations pratiques, signaler des ressources ou des manifestations. • Les comptes des BU/SCD possèdent généralement peu d’abonnés et d’abonnements. Ils génèrent peu de feed-back. • Une appropriation de Twitter loin d’être généralisée en BU ou SCD (à peine 1/3 possède un compte), alors que 75% des universités s’y trouvent en 2012 mais ne comptent en moyenne que 947 followers ; des comptes parfois inactifs, ou difficilement identifiables (ex. @UPPA, @UPECactus, @UBO). • Une présence avant tout institutionnelle mais pas toujours réfléchie sur la durée en termes de politique et d’usages : peu de tweets, parution irrégulière. Peu d’interactions avec les usagers, or Twitter est avant tout un outil du Web 2.0. • Une question de légitimité du discours entre des comptes institutionnels parfois peu alimentés et des comptes de privessionnels, plus riches, dont les auteurs parlent en leur nom propre, mais affichant leur appartenance à une BU. • Posséder un compte identifié par un nom et une description clairement indiqués. • Gérer un compte actif, soit au moins un tweet par jour (Milstein, 20101). Cela apparaît essentiel dans un contexte de publication de flots d’informations classés de manière antéchronologique. • Le compte Twitter de la bibliothèque doit pouvoir être identifié comme un lieu d’échange par les usagers. Communiquer sur la présence de la bibliothèque sur Twitter. • Suivre des comptes d’usagers est un moyen de mettre en lumière la présence de la BU sur Twitter et de promouvoir ses services. Répondre aux tweets des usagers mentionnant la BU. 1 MILSTEIN, Sarah. « Twitter for libraries (and librarians) ». Online, mars-avril 2009, vol. 33, n°2, p. 34-35. Amélie BARRIO, Julienne BOURDET et Fanny CORBEL – FIBE 01 – 2012 Passer d’un positionnement institutionnel (et de l’ « entre-soi ») à un mode de communication plus personnel au service des usagers.