Guide du Tuteur

10,956 views

Published on

Comment exercer au mieux la mission de tuteur

Published in: Business
1 Comment
8 Likes
Statistics
Notes
No Downloads
Views
Total views
10,956
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
182
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
1
Likes
8
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Guide du Tuteur

  1. 1. KI T MÉT H O DO LO GI Q U E le tutorat PrEMIèrE aPPrOcHE
  2. 2. KIT MÉTHODOLOGIQUE le tutorat PrEMIèrE aPPrOcHE 1) La fonction de tuteur L’accompagnement des jeunes et des nouvelles recrues Objectif Professionnalisation ! par des salariés expérimentés a toujours existé. Compa- Le tutorat accompagne la préparation d’un diplôme ou gnonnage, parrainage… aujourd’hui, le terme commu- d’une qualification, l’acquisition du métier (savoir-faire nément utilisé est celui de tutorat. et aptitudes associés), l’adaptation à l’environnement Cette fonction est désormais codifiée par la Loi, Art. D6325-6 professionnel. à 10. Un tutorat peut être mis en place dans le cadre : Le tuteur facilite l’intégration de la personne. • D’un Contrat ou d’une Période de Professionnalisa- Il est chargé d’accueillir, d’aider, d’informer et de guider tion, d’un Contrat d’apprentissage, s’articulant entre le salarié dans l’exercice de son emploi. deux lieux, organisme de formation et entreprise ; Dans le cas d’un contrat en alternance, il assure notam- • D’un recrutement, éventuellement sous contrats aidés, ment la liaison avec l’organisme de formation et parti- de l’accueil de salariés mis à disposition par une cipe par là-même à la professionnalisation et à la qualifica- agence d’intérim ou un groupement d’entreprises, tion des salariés. de l’intégration de nouveaux collaborateurs sous contrats de travail classiques (CDD, CDI)… Le nouveau collaborateur est un salarié à part entière qui a la particularité de passer une partie de son temps en for- • D’une évolution professionnelle de salariés en poste : mation. Ni stagiaire, ni étudiant, il est dans une démarche prise en charge de nouvelles missions, mobilité interne de projet et il incombe au tuteur de l’aider. au sein de l’établissement ou au sein du groupe, transfert de compétences en prévision d’un départ à la retraite… Si le tutorat est le plus souvent proposé au salarié par le chef d’entreprise, il doit aussi s’appuyer sur le volontariat. Nature du tutorat Missions importantes • Liaison avec l’organisme de formation et l’entreprise • Participation éventuelle au recrutement du salarié • Accueil du salarié Alternance (Contrat ou Période • Aide à l’élaboration du projet professionnel de Professionnalisation ; • Établissement du parcours de formation Contrat d’Apprentissage) • Transfert des pratiques professionnelles • Gestion des situations relationnelles • Suivi et évaluation • Participation éventuelle au recrutement du salarié • Accueil du salarié Intégration • Établissement du parcours de formation d’un nouveau salarié • Transfert des pratiques professionnelles • Gestion des situations relationnelles • Suivi et évaluation • Établissement du parcours de formation Transfert • Transfert des pratiques professionnelles de savoir-faire d’expérience • Gestion des situations relationnelles (mobilité ou départ en retraite) • Suivi et évaluation Devenir tuteur 2 Le Tutorat
  3. 3. Un profil précis Le tuteur doit détenir des compétences complémentaires : • Techniques : le tuteur connaît l’entreprise, son activité • Justifier d’une expérience professionnelle d’au moins et son organisation, maîtrise les procédures et les deux ans. règles de sécurité… ; • Avoir une qualification ou des compétences en rapport • Pédagogiques : le tuteur possède une vision globale avec l’objectif de professionnalisation visé. de son métier et de son organisation de travail. Il est • Savoir gérer l’activité de plusieurs collaborateurs. capable de la présenter à une personne non encore Un tuteur encadre l’activité de trois salariés au plus : contrat initiée. Il sait repérer les situations de travail qui seront de professionnalisation, période de professionnalisation l’occasion de développer des compétences et peut et apprentissage confondus. Si l’employeur est le varier les choix d’apprentissage : expliquer, montrer, tuteur, il ne peut exercer cette mission qu’à l’égard de mettre en situation… Il a le sens de l’organisation et est deux salariés au plus. capable de donner des explications claires ; • Relationnelles : écoute, patience, objectivité, capacité d’évaluation et d’adaptation ; • D’encadrement : le tuteur élabore et met en œuvre le parcours de formation, identifie des personnes ressources, est capable de réguler les dysfonctionnements et promeut l’autonomie. Quel rôle ? Quelles missions ? Liaison entre l’organisme de formation et l’entreprise dans le cas de l’alternance (p.6) Avant Participation au recrutement du salarié (p.6) Établissement du parcours de formation (p.7) Accueil du salarié (p.6) Mise en place d’une relation positive (p.10) Aide à l’élaboration du projet professionnel dans le cas de l’alternance (p.9) Pendant Transfert des pratiques professionnelles (p.8) k i t m é th od o l o g i qu e evenir tuteur Liaison entre l’organisme de formation et l’entreprise dans le cas de l’alternance (p.6) Gestion des situations relationnelles (p.10) Fin de période Suivi et évaluation (p.9) tutorale Devenir tuteur 3 Le Tutorat
  4. 4. 2) L’organisation Un « Dossier Tuteur » est proposé avec ce guide (modèle p.17) pour faciliter la formalisation des missions du tuteur. Les fiches qui le composent sont téléchargeables sur www.opcalia.com/tutorat • Une fiche de mission du tuteur spécifiant l’objectif général, la durée, le nom des personnes engagées dans le tutorat (manager, personne tutorée, tuteur et éventuellement représentant de l’organisme de formation), les missions, les activités, les objectifs et les respon- sabilités des différents acteurs et enfin les moyens mis à disposition (matériels pédagogiques, temps…) ; • Un modèle d’attestation de tutorat effectué. Rédigée par l’employeur, cette attestation peut compléter le curriculum vitae du tuteur et valoriser son expérience ; • Un tableau de suivi de l’exercice de la fonction tutorale. Ce tableau permet de recenser les différentes activités réalisées dans le cadre du tutorat. Bon à savoir Les compétences acquises au cours du tutorat peuvent être insérées dans le Passeport Formation. >>> www.passeportformation.eu Se former au tutorat ? Contactez votre interlocuteur OPCALIA pour connaître l’offre de formation de votre territoire (voir p.24). Devenir tuteur 4 Le Tutorat
  5. 5. KI T M É THODOL OGIQU E missions et rôle D U T U T E U r E n H U I T É Ta P E s
  6. 6. fch Co es * util in iquées -ou til indiquées d KIT MÉTHODOLOGIQUE missions et rôle s-o * e Co nsu ch ltez les f DU TUTEUr En HUIT ÉTaPEs 1) Recruter Préparer des informations claires et précises sur l’environnement ou participer au recrutement de travail et ce qui va être Le tuteur peut participer au recrutement d’un nouveau confié au salarié : salarié. • Que va-t-il faire ? • Comment et avec quels moyens ? Définir le poste à pourvoir (voir Fiche-outil 3) • Avec qui travaillera-t-il ? • Missions ; • Quels sont ses droits, ses devoirs ? • Environnement du poste ; Préparer son espace de travail • Compétences attendues. Accueillir, c’est aussi donner des repères. Établir un déroulement méthodo- logique de l’entretien de sélection Présenter et expliquer l’environnement de travail : Étudier les CV avec précision. (voir Fiches-outil 1 et 3) Récapituler les critères de sélection nécessaires selon Pour la première rencontre, préférer un lieu calme afin de le poste et les besoins de l’entreprise afin d’établir réduire le stress éventuel. une trame de questions unique pour tous les candidats : • Remettre les documents préalablement préparés ; parcours professionnel, motivations du candidat, intérêts • Situer les personnes dans leur environnement de travail ; pour l’entreprise… • Inviter le salarié à poser des questions ; • Ne pas hésister à repéter, à reformuler les informations. 2) Accueillir le salarié s’intéresser, avec lui, aux objectifs de sa présence en entreprise : L’accueil détermine en grande partie la qualité de la (voir Fiche-outil 2) relation qui s’instaure entre le nouvel arrivant et son tuteur, L’aider à exprimer ses motivations, ses intérêts, ses éven- d’autant plus lorsqu’il s’agit d’un jeune vivant une première tuelles difficultés et préoccupations afin de mieux le connaître. expérience en entreprise. S’il s’agit d’un salarié en alternance, le tuteur devra remplir avec lui la fiche « Recueillir les informations générales ». Préparer l’intégration du nouveau salarié de façon à ce qu’il se sente Poser les bases d’un contrat : attendu lors de son arrivée : • Définir avec le salarié les modalités de suivi et d’accompa- • Informer l’équipe de travail de son arrivée ; gnement (fréquence de rendez-vous, objectifs, ...) ; • Expliquer en détail le dossier de suivi (son utilité, son • Préparer les documents utiles à remettre : informations contenu, les moyens de lui donner vie) ; pratiques (horaires, restauration, plan des locaux, badge, • Prévoir des moments de bilan ; clé de bureau ou de vestiaire…), présentation de l’entre- prise (histoire, secteur d’activité, produits ou services • Enrichir le dossier des éléments importants (objectifs, proposés, organigramme…), règlement intérieur et règles missions, points forts, axes de progrès…). de sécurité, équipement spécifique si nécessaire… 3) Construire l’alternance Fiche-outil 1 : Se situer dans l’Environnement... Dans le cadre du Contrat ou de la Période de Professionna- Fiche-outil 2 : Recueillir les informations générales... lisation, de l’Apprentissage, trois acteurs interagissent : le salarié en alternance, le formateur et le tuteur (ou le Fiche-outil 3 : Établir le profil de poste maître d’apprentissage). Fiche-outil 4 : Définir les situations professionnelles ... Deux lieux déterminent les relations : l’organisme de forma- tion et l’entreprise. Devenir tuteur 6 Missions et rôle
  7. 7. L’objectif est clair : la réussite du salarié dépend d’une • Participer à l’élaboration du Plan de Formation entreprise/ bonne coordination entre l’entreprise et l’organisme de organisme de formation pour garantir une stratégie de formation. Pour que l’entreprise participe activement à la formation cohérente ; formation, il est nécessaire que son point de vue demeure • Utiliser des outils de liaison (carnet de liaison ou dossier constamment représenté. de suivi) permettant de prendre connaissance des thèmes abordés en organisme de formation et aider le jeune à Préparer la formation faire le lien avec ses activités en entreprise ; • Se documenter sur la formation en alternance : consulter • Participer aux réunions planifiées par l’organisme de le site www.opcalia.com pour en savoir plus sur les formation, occasions de rencontres avec les équipes différents dispositifs (Contrat et Période de Profession- pédagogiques, d’échanges sur l’organisation de l’alter- nalisation) ou le site www.travail-solidarite.gouv.fr pour nance et de familiarisation aux contraintes liées à la en savoir plus sur l’apprentissage ; préparation du diplôme envisagé. • Se renseigner sur le programme auprès du centre de formation avant le début de l’alternance pour organiser le parcours en entreprise ; 4) Établir et organiser le parcours de formation Il s’agit de recenser l’ensemble des situations professionnelles qui aideront le salarié à acquérir les compétences qui lui sont nécessaires. Élaborer un référentiel des compétences Relier les tâches demandées au salarié aux compétences à développer et à une progression d’apprentissage afin de lui permet- tre d’occuper un poste et de le maîtriser en fin de formation. Voici un modèle de référentiel des compétences : Compétences à acquérir Compétences déjà acquises Formation dans Formation en centre l’entreprise Savoir ou Connaissances Savoir-faire Attitude et comportement au travail Savoir être k i t m é th o d ol o g i q u e evenir tuteur Préparer le contenu des séquences de formation en entreprise (voir Fiche-outil 4) • Prendre connaissance du contenu de la formation dispensée par l’organisme extérieur ; • Répondre aux questions suivantes : Quel type d’informations donner ? Quel type de consignes à transmettre ? Quels modes de contrôle adopter ? Devenir tuteur 7 Missions et rôle
  8. 8. Co * util in iquées d Établir un parcours adopter une attitude pédagogique s-o de formation progressif Montrer et expliquer les procédures au salarié tutoré par e (voir Fiche-outil 5) ch différentes méthodes éveillant la curiosité et l’intérêt : ez les f Donner du sens à la formation. La progression du parcours • Méthode d’explication, ex : le boulanger indique les doit être logique et s’inscrite dans le temps. Avec l’alternance, ingrédients utilisés pour faire du pain ; le salarié est présent à temps partiel dans l’entreprise. Il est • Méthode de démonstration, ex : le boulanger explique recommandé d’envisager une réactualisation du parcours à quel pain il va fabriquer, avec quelles machines, les chaque période en entreprise. risques éventuels… Il fabrique la pâte en expliquant ce Si des collègues doivent intervenir auprès du salarié : qu’il fait et pourquoi. La personne tutorée reproduit • Les informer assez tôt de ce qu’ils auront à faire ; ensuite l’activité en commentant ses gestes ; • Leur donner les informations indispensables sur la • Méthode d’expérimentation, ex : le boulanger propose personne qu’ils vont rencontrer (identité, formation, à l’apprenti la fabrication d’une autre sorte de pain en lui missions confiées) ; donnant les consignes et les informations nécessaires à • Se donner une vision temporelle du parcours. celle-ci. Il le laisse se débrouiller seul mais reste disponible en cas de besoin. Il intervient en fin de réalisation pour Penser à remettre une feuille de route au salarié tutoré évaluer le résultat et la démarche suivie. à chaque début de période en entreprise. Elle permet de visualiser les compétences à acquérir, les délais et Expliquer échéances à tenir. • Prendre le temps de dire ; Déterminer les critères d’évaluation • Expliquer les termes techniques ; au moment de la définition du parcours et des situations • Vérifier la compréhension en posant des questions, en professionnelles prévues. faisant reformuler ; • Faciliter la mémorisation en activant différentes mémoires (auditive, visuelle, émotionnelle…) en établissant le lien 5) Transmettre avec des éléments connus, en résumant les idées clés. ses compétences professionnelles agir avec (voir Fiche-outil 4) • Choisir des tâches de difficulté croissante ; Le rôle de tuteur nécessite une attitude pédagogique spécifique : ni professeur, ni formateur de métier, mais • Exécuter la tâche complète en expliquant chaque référent professionnel pour le salarié, le tuteur devient opération, chaque geste avant de les faire exécuter par implicitement un modèle à suivre. la personne tutoré ; Afin d’assurer le transfert de ses pratiques professionnelles, Réfléchir à sa propre pratique au préalable ; mieux vaut bien anticiper les séquences de formation • Prévoir des temps de pause pour l’intégration des informations. en entreprise. Reste que le tuteur n’est pas nécessairement le seul contrôler accompagnateur au sein de l’entreprise : des collègues • Observer les hésitations et les fausses manœuvres peuvent intervenir. pour déceler les difficultés de réalisation ; • Contrôler le résultat, expliquer avec simplicité les Transmettre des savoirs, erreurs ou les écarts. des savoir-faire, des savoir-être Les savoirs sont toutes les connaissances, notions Le questionnement favorise la réflexion du salarié : techniques ou théoriques… acquises en lisant, en écou- • L’interroger sur la démarche entreprise, les outils utilisés ; tant, en regardant. Ex : le code de la route, les ingrédients • Lui demander de décrire ce qu’il a retenu de l’activité du pain, un élément de réglementation… une fois celle-ci terminée ; Les savoir-faire sont les techniques, gestes, actions, • Susciter ses propositions d’organisation du travail s’il processus professionnels acquis par les savoirs, est moins à l’aise avec celle mise en place ; l’expérience, la pratique. Ex : conduire une voiture, pétrir • Écouter ses interrogations… elles peuvent remettre la pâte pour faire du pain, passer des écritures comptables… certaines habitudes en question. Les savoir-être sont les comportements adéquats à une situation. On les acquiert par des mises en situation, des expériences… Ex : le calme du conducteur, l’exigence du boulanger, la rigueur du comptable… Fiche-outil 4 : Définir les situations professionnelles... Fiche-outil 5 : Planifier les séquences de formation... Devenir tuteur 8 Missions et rôle
  9. 9. fch es -ou til indiquées 6) Suivre et évaluer Bon à savoir * Co nsu Le tuteur joue un rôle déterminant dans l’évaluation pro- Évaluer, c’est faire le point sur : l gressive des acquis. La relation qu’il entretient avec la • les activités de la personne entre deux évaluations, personne tutorée lui confère une réelle légitimité pour • les difficultés rencontrées, apprécier la qualité de son travail, ses progrès, son • les acquis, comportement, le respect des règles… d’autant qu’il suit • le comportement au travail. son évolution d’après des paramètres qu’il a lui-même fixé. Les périodes en entreprise participent à l’attribution du diplôme. Le tuteur est donc sollicité pour donner son avis aux professeurs responsables du cycle de formation. L’évaluation fournit des informations utiles au salarié (pour 7) Aider à l’élaboration progresser) et à l’évaluateur (pour suivre l’avancement de du projet professionnel l’apprentissage et ajuster le programme de formation). Cette mission concerne plus particulièrement les person- nes en Contrat de Professionnalisation ou d’Apprentis- anticiper le suivi et l’évaluation sage dont le projet professionnel est en construction. Leur • S’informer des compétences attendues à l’issue de la passage en entreprise est capital : il va confirmer ou infirmer formation afin d’identifier les critères d’évaluation à leur choix initial. mettre en place ; Le projet est la situation que l’on souhaite atteindre. • Préparer des outils d’évaluation (voir Fiches-outil 4 - 6) ; Il met en adéquation les désirs immédiats et futurs, les • Organiser le déroulement de l’évaluation, quand faire le aspirations personnelles, les capacités et les progrès à point... Une demi-heure par semaine suffit ; effectuer afin de concevoir un parcours de formation utile • Rappeler l’intérêt des moments de suivi lors du premier car cohérent avec le ou les métiers choisis. entretien en soulignant leur but : progresser ; Un projet professionnel est donc à la fois une synthèse • Éviter de réaliser l’entretien en présence d’autres des motivations et des compétences personnelles, personnes ; une construction évolutive enrichie par chaque expérien- ce nouvelle. • Rappeler les objectifs de chaque période de travail séparant deux entretiens ; Établir un état des lieux du projet • Demander à la personne de s’auto-évaluer et de planifier professionnel l’acquisition future de compétences (voir Fiche-outil 5) ; Aider dans le choix d’une orientation et/ou dans la • Analyser les difficultés de façon factuelle et valoriser les mise en œuvre du projet est l’une des responsabilités points positifs (voir Fiche-outil 9) ; importantes du tuteur. • Évaluer le comportement au travail. Un métier se définit Il vérifie avec le salarié ses motivations, ses intérêts entre autres par des qualités humaines et compor- professionnels et personnels, les déclencheurs de son tementales. La capacité à prendre place dans l’environ- projet..., pour en relever les forces et les éventuelles nement professionnel est en jeu (voir Fiches-outil 7 - 8) ; faiblesses sans jugement. • Récapituler les principaux points évoqués lors de l’entretien. Le dossier de suivi vous propose des fiches susciter l’envie de réfléchir à son pour ce faire (voir Fiche-outil 10) ; projet professionnel • L’évaluation suppose que le salarié s’implique. Il est • Aider le salarié à s’interroger s’il n’a pas de projet donc naturel de renseigner le dossier de suivi avec lui clairement défini. L’aider à collecter des informations, à et, de la même façon, de fixer à deux des objectifs de en extraire l’essentiel, à les synthétiser puis à les utiliser ; progrès lorsque cela est nécessaire. • Aider le salarié tutoré à préciser son projet s’il en a un. Il s’agit de l’inciter à rechercher des informations Effectuer un bilan complémentaires sur son choix professionnel afin de en fin de période tutorale le rendre davantage réaliste et réalisable. La rencontre Cette action se révèlera d’autant plus juste et aisée que avec des professionnels s’avère particulièrement utile l’ensemble de la période aura été rythmé par des évalua- à ce stade. k i t m é t ho d o l o g i q u e evenir tuteur tions régulières. aider à la mise en œuvre du projet, c’est : • Élaborer un plan d’action ; • Planifier les étapes de réalisation ; • Se donner les moyens nécessaires à la réalisation. Fiche-outil 6 : Évaluer les compétences professionnelles Fiche-outil 7 : Évaluer le comportement au travail Fiche-outil 8 : Évaluer l’intégration professionnelle Fiche-outil 9 : Préparer l’entretien de suivi Fiche-outil 10 : Établir un bilan de fin de parcours Devenir tuteur 9 Missions et rôle
  10. 10. Gérer une situation 8) Construire relationnelle délicate une relation positive Lorsqu’une situation devient délicate - conflit, rupture de Mettre en confiance, informer, rappeler les règles de tra- la communication, démotivation du salarié tutoré... - il est vail, fixer des objectifs, expliquer, encourager, contrôler, indispensable d’en parler le plus tôt possible. émettre des directives, aider sans assister, renvoyer vers d’autres acteurs plus compétents que lui pour gérer des • Engager le dialogue afin de pouvoir déterminer la situations complexes… Le tuteur a l’occasion d’adopter nature du conflit ou de la démotivation. Écouter le point des comportements très différents au fil du quotidien. de vue de l’autre en essayant de clarifier et de comprendre la nature et les raisons de son ressenti ; communiquer • Aboutir à une vision commune du problème avant d’en Instaurer un dialogue constructif, créer un climat d’ouver- ture et s’assurer d’une compréhension mutuelle, sur la chercher les solutions ; base d’une similitude d’intérêts professionnels. • Se concentrer sur des remarques précises, objectives et factuelles. Éviter les critiques et les jugements qui Motiver peuvent avoir un effet désastreux pour les relations • Prendre en compte respecter la personnalité du salarié interpersonnelles ; tutoré ; • Lister des solutions possibles et évaluer chacune d’elles ; • Mettre en place un bon climat de travail ; • Décider ensemble de celles à retenir ; • Solliciter sa participation ; • L’encourager. • Définir des objectifs précis et équitables ; Certaines attitudes contribuent à la motivation du salarié • Prévoir le suivi et l’évaluation des résultats après une tutoré. période donnée. attitudes à adopter • Donner des consignes, des • Émettre des recommandations Établir le cadre repères : limites, normes, lois • Contrôler et les limites • Conseiller • Montrer l’exemple • Aider • Répondre aux demandes • Soutenir • Se montrer compréhensif Encourager et épauler • Réconforter • Accepter les erreurs • Se montrer disponible • Sécuriser • Questionner • Reformuler • Informer • Être objectif Faire réfléchir • Fixer des objectifs • Faire le point • Écouter • Émettre des propositions concrètes • Chercher à comprendre • Manifester son enthousiasme, • Être spontané, expressif Dynamiser ses émotions • Stimuler • Plaisanter Erreurs à éviter • Interrompre et couper la parole Avoir • Imposer son point de vue sans prendre en considération les opinions de l’autre un comportement trop • Tout contrôler autoritaire • Exiger un niveau trop élevé • Effectuer des tâches à la place de l’autre Avoir • Se montrer paternaliste un comportement • Oublier l’objectif principal : l’équilibre entre la formation de la personne surprotecteur et les nécessités du poste de travail Devenir tuteur 10 Missions et rôle
  11. 11. KIT MÉ THODOLO GI Q U E accompagner UnE PErsOnnE En sITUaTIOn DE HanDIcaP
  12. 12. KIT MÉTHODOLOGIQUE accompagner UnE PErsOnnE En sITUaTIOn DE HanDIcaP Seulement 20 % des handicaps sont des handicaps de Établir et organiser son parcours naissance. Consulter la partie « Les attitudes à privilégier selon le Allergies, diabètes, lombalgie… sont autant de pathologies handicap », p.13 ou le portail www.opcalia.com - Espa- susceptibles d’entraîner la reconnaissance d’un handicap. ce « Handicap » - pour obtenir plus d’informations sur la Il est important d’avoir à l’esprit que le handicap recouvre nature des différents types de handicap et adapter par des réalités très diverses, de dépasser ses préjugés. là-même, la durée des activités et/ou les méthodes péda- Chaque personne en situation de handicap est unique et gogiques à privilégier. capable de s’adapter. Comme tout un chacun, elle peut efficacement contribuer à la performance de l’entreprise. Transférer ses pratiques Le handicap, c’est-à-dire la déficience - motrice, sensorielle, professionnelles organique, mentale - ne s’accompagne pas nécessairement Il est indispensable de conserver la distance nécessaire de difficultés de réalisation d’un travail. Le salarié tient dif- au bon déroulement du tutorat. Le tuteur ne doit pas être ficilement son poste lorsque les conditions de travail trop protecteur ou dépasser son rôle. sont inadaptées. Il est essentiel de raisonner en termes de Il doit utiliser des méthodes adaptées au handicap com- compétences et de tâches à effectuer et utile de considérer me, par exemple, la mobilisation d’un interprète à certains les conséquences de la déficience dans une situation de tra- moments-clé si le salarié tutoré est une personne souffrant vail donnée, et non la déficience elle-même. de déficience auditive qui utilise la langue des signes. Pour faciliter l’intégration et l’accompagnement d’un nouveau collaborateur en situation de handicap, OPCALIA propose une offre de formation : THANDEM. Pour en Mener des entretiens savoir plus, connectez-vous sur www.opcalia.com/thandem. Distinguer handicap et personne en situation de handicap dans les éventuelles difficultés évoquées. Bien préparer ces entretiens est nécessaire s’il est prévu 1) Conseils spécifiques de faire intervenir un appui extérieur lié au handicap. à chaque étape-clé du tutorat Gérer sa relation recruter Quel que soit leur handicap, les personnes concernées ou participer au recrutement souhaitent pour la plupart être considérées comme des gens ordinaires. Observer des règles de bon sens et de Aborder la question du handicap. savoir vivre pour travailler ensemble dans de bonnes • Ne pas en tenir compte lors du premier entretien conditions : serait mal perçu par la personne en situation de handicap : • Rester naturel ; elle aurait l’impression que l’on ne prête pas attention à • S’adresser directement à la personne, même si elle est sa situation et cela, même si celle-ci n’implique aucune accompagnée ; adaptation de poste particulière ; • Proposer son aide sans l’imposer. Il ne faut pas s’offenser • La question du handicap permet de commencer à si la personne décline cette offre. envisager des solutions d’aménagement de poste adaptées à la personne si cela est nécessaire. Il s’agit donc de faciliter l’échange en concentrant la Bon à savoir discussion sur un plan pratique : le tuteur a seulement Pour plus d’information sur chaque type de besoin d’informations professionnelles. Il doit être attentif handicap, consultez la partie « Attitudes à privilégier à ne pas laisser l’entretien dévier sur un terrain doulou- selon le handicap » p.13. reux pour le candidat. accueillir Il est important de sensibiliser les personnes avec lesquelles le salarié en situation de handicap sera ou pourra être amené à travailler. Lorsque le handicap n’est pas visible, cette décision dépend de la personne elle- même, il faut penser à lui demander si elle accepte que son équipe de travail soit prévenue. Devenir tuteur 12 Accompagner
  13. 13. Elle peut être apportée par une personne de l’entreprise 2) Points de vigilance ou une personne extérieure. Comment cela s’organise-t-il dans l’entreprise ? Sur quels moments particuliers ? Poste de travail La personne sera-t-elle toujours la même ? Les besoins vitaux comprennent également la sécurité : les consignes Le poste de travail doit être pris en compte avant et et procédures de sécurité sont-elles connues des person- pendant la période de tutorat. nes handicapées ? Sont-elles adaptées ? • Comment est-il organisé dans l’espace ? • Quel matériel nécessite-t-il ?... On sous-évalue souvent les besoins liés au poste de travail. 3) Attitudes à privilégier Le nouveau salarié va-t-il partager du matériel ou de la documentation avec d’autres personnes ? Ce matériel sera- L’entreprise accueille une personne handicapée. t-il toujours disponible et accessible ? Voici quelques conseils regroupés par situation de handicap. Ils peuvent être communiqués aux salariés amenés à Il est important que le descriptif des tâches à réaliser côtoyer une personne handicapée afin de faciliter l’inté- soit le plus complet possible. gration de celle-ci. En cas d’aménagement du poste, le médecin du travail et l’ergonome peuvent être amenés à intervenir sur Le handicap visuel le poste de travail. Certaines associations peuvent prêter du matériel à la personne handicapée afin de • Lors des déplacements du salarié tutoré : lui permettre d’attendre qu’un dossier soit constitué Lui proposer son bras ou son épaule, le précéder en res- pour son acquisition de matériel personnel. L’Agefiph pectant son allure, le prévenir suffisamment à l’avance (Association Nationale pour la Gestion du Fonds d’Insertion des obstacles, des changements de direction, être précis Professionnelle des Handicapés, www.agefiph.fr) peut dans ses indications - ne pas dire « par ici… ou là-bas… » prendre en charge l’achat du matériel sous certaines mais plutôt « à trois pas sur la droite » - penser à proposer conditions. son aide en cas d’évacuation. • Lors des moments de communication : accès à l’entreprise lui prendre la main s’il la tend en évitant de le laisser attendre, ne pas hésiter à parler pour décrire ce qui se Il ne faut pas seulement prendre en compte l’accès à passe et ce qui l’entoure, le guider vers le fauteuil pour l’entreprise, mais considérer également les déplacements l’aider à s’asseoir. En cas de remise de documet(s), lui en du domicile au lieu de travail. Le médecin du travail doit expliquer le contenu ou lui proposer de lui en faire la lec- d’ailleurs alerter l’employeur s’il détecte des difficultés ou ture, sinon s’assurer qu’il dispose d’une synthèse vocale des risques dans les déplacements. ou d’une transcription braille par exemple. Des adaptations peuvent être mises en place pour Une personne déficiente visuelle ne voit pas qu’on s’adres- faciliter l’accès à l’entreprise des personnes en situa- se à elle. Il faut capter son attention en l’appelant par son tion de handicap : places de parking, signaux sonores… nom. Les expressions du visage et les signes de têtes sont inutiles, il faut seulement s’exprimer avec des mots, circulation dans l’entreprise prévenir lorsqu’on entre dans une pièce ou lorsqu’on en Le salarié handicapé doit pouvoir se déplacer librement sort, ne pas éviter l’utilisation du vocabulaire de la vision. dans l’entreprise au-delà de son seul poste de travail. Les personnes aveugles le font également. Quels lieux sera-t-il amené à fréquenter ? Une salle de réunion • Lors des rencontres avec le salarié tutoré : collective, la cafétéria, le bureau du comité d’entreprise... Se présenter et annoncer les autres personnes, présenter Sont-ils accessibles ? Si ce n’est pas le cas, quelles sont les participants à une réunion à laquelle il est convié, lui les conséquences pour le salarié ? signaler le départ ou l’arrivée d’un collaborateur en indi- quant le nom de ce dernier, ne pas déplacer les objets dans son environnement immédiat sans le prévenir car Bon à savoir ces derniers sont des repères pour lui, penser aux obsta- Il est utile d’emprunter avec attention le chemin cles les plus dangereux tels qu’une porte à demi ouverte, que devra parcourir la personne handicapée afin de se des objets à terre… rendre compte des obstacles éventuels qu’elle pourrait k i t m é t ho d o l o g i q u e evenir tuteur rencontrer. Bon à savoir Lieux de vie Lorsque le salarié tutoré est accompagné Les lieux concernés doivent être étudiés pour que la per- d’un chien guide, il ne faut pas oublier que ce dernier sonne y soit autonome : effectuer ses transferts du fauteuil travaille et éviter de le distraire. Penser à saluer la aux toilettes, repérer facilement les lieux de restauration, de personne avant de s’intéresser à son chien et cares- pause… ser celui-ci seulement après en avoir demandé l’auto- Pour certaines personnes, une aide humaine sera nécessaire. risation à son maître. Devenir tuteur 13 Accompagner
  14. 14. Le handicap auditif Le handicap psychique • Lors des moments de communication : Le handicap psychique entraîne parfois des réactions Choisir un endroit calme où le visage est bien éclairé, le ou des manifestations imprévisibles, déconcertantes. Il salarié tutoré doit distinguer le mouvement des lèvres et ne faut pas se formaliser à propos de certaines attitudes l’expression du visage de son interlocuteur. S’assurer que a priori décalées ou inadaptées. Ceci étant, en cas de la personne regarde vers soi avant de parler, ne pas lui difficulté majeure, il est important de prendre contact avec parler en tournant le dos ou en marchant, ne pas élever la le référent de la personne sans oublier de l’en informer voix, parler normalement et distinctement sans exagérer afin de ne pas rompre la relation de confiance qui s’est les mouvements de la bouche, utiliser des phrases cour- instaurée avec elle. tes ainsi que des mots simples et accompagner ses paro- • Lors des moments de communication : les de gestes expressifs. Donner la possibilité à la personne de sortir de la pièce D’une façon générale, être patient. Ne pas manifester afin d’écarter les éventuelles sensations d’oppression, de signes d’agacement si le salarié tutoré demande à ce éviter de poser plusieurs fois la même question, de cou- qu’on lui répète ce qui vient d’être dit, il doit faire un effort per les temps de parole de la personne. Proposer une de concentration important pour comprendre, penser à uti- pause si cela semble nécessaire. liser un papier et un crayon en n’imposant pas ce système de communication. • Lors du travail pratique en entreprise : Être attentif si le salarié tutoré « oralise » avec difficulté. Repérer et anticiper les situations susceptibles d’entraî- La compréhension de ses paroles peut être difficile au dé- ner le stress. Certains comportements sont des signes but, ne pas hésiter pas à le faire répéter. S’assurer d’avoir d’anxiété, nervosité, repli sur soi… Essayer de repérer les bien été compris lors des échanges en groupe, ces der- causes de cette anxiété et en parler avec la personne, niers sont éprouvants pour une personne malentendante, prévenir la personne des changements et l’associer à la s’adresser directement à la personne même en présence mise en place de ces derniers. d’un interprète. Le handicap moteur Bon à savoir • Lors de la préparation du premier entretien : Lors des rencontres inattendues avec le sala- S’assurer que le salarié tutoré puisse parvenir au rendez- rié tutoré, penser à attirer doucement l’attention d’une vous sans difficulté : les ascenseurs fonctionnent, une personne sourde ou malentendante afn de ne pas la place de stationnement est disponible à proximité, il n’y surprendre, en évitant de la toucher : certaines per- a pas d’obstacles inhabituels…, déterminer un chemin qui sonnes le vivent très mal. lui sera facile d’accès : parking réservé, plans inclinés, portes plus larges… Le handicap mental • Lors des moments de communication : Regarder normalement le salarié tutoré. Si votre regard est • Lors de l’arrivée de la personne dans l’entreprise : appuyé ou fuyant, il est source de gêne. Certaines personnes L’aider à comprendre et à se repérer en donnant toutes en situation de handicap moteur éprouvent des difficultés les informations pratiques indispensables pour vivre dans d’élocution, cela ne signifie pas pour autant que leurs capa- l’entreprise. cités intellectuelles soient altérées. Il faut leur parler norma- • Lors des déplacements de la personne : lement et leur laisser le temps de répondre. Être compréhensif et ne pas hésiter à proposer son aide. Si la personne tutorée est en fauteuil : penser à dégager Une personne handicapée mentale a parfois des difficul- la place devant votre bureau pour qu’elle puisse se placer tés à évaluer le temps ou à se repérer dans ses déplace- ments. Un imprévu peut la déstabiliser même si elle est correctement, s’asseoir afin de se placer à la même hauteur autonome. S’assurer que la personne a compris l’itinéraire physique de façon à établir une relation d’égalité qui facili- qu’elle doit prendre et l’accompagner les premières fois. tera l’échange. Le plus important est de la sécuriser en lui donnant des S’adresser directement au salarié tutoré s’il est accompagné. repères. Ces derniers doivent être précis et les consignes • Lors du travail pratique en entreprise : décomposées étape par étape. S’adapter à son rythme. Laisser les passages libres pour que le salarié tutoré • Lors des moments de communication : puisse accéder sans difficulté à son poste de travail ou Être souriant et attentif afin de mettre la personne en aux autres lieux, penser à ne pas placer les objets qu’il confiance, parler normalement, sans infantiliser la doit utiliser en hauteur ou dans des endroits inaccessibles personne, en utilisant des phrases simples, courtes, pour lui, marcher à côté de lui en respectant son allure concrètes. S’adresser directement à la personne si elle lors des déplacements, lui proposer son aide en cas est accompagnée. Prendre le temps d’écouter et de d’évacuation. comprendre, laisser le temps à la personne de réagir et de s’exprimer, répéter à la demande, et ce, sans Si la personne tutorée est en fauteuil : ne pas s’appuyer sur manifester d’impatience, s’assurer que le message a bien le fauteuil roulant, ne pas le déplacer sans son autorisation. été compris. Ce dernier « fait corps » avec elle. Devenir tuteur 14 Accompagner
  15. 15. 4) Relations avec l’équipe Le simple mot de « handicap » véhicule son lot d’a priori et d’idées reçues. Pourquoi ne pas parler de compétences et d’aptitudes avec les collaborateurs ? Évoquer, lorsque cela est nécessaire, les règles à respec- ter en fonction des préconisations du médecin du travail et les situations à éviter (telles que le port de charges lourdes, la station debout prolongée…). 5) Rester à l’écoute Une fois passée la phase d’accueil du salarié tutoré, il est important de rester à son écoute car la situation est toujours susceptible d’évoluer et la personne handi- capée peut minimiser ses difficultés de peur de perdre son emploi. Il s’agit donc d’anticiper les changements afin de procéder aux ajustements nécessaires. Comme pour tout collaborateur, certaines périodes sont plus sensibles. La fin de la période d’essai ou les périodes d’examens par exemple, sont susceptibles d’être stres- santes, de provoquer une fatigue supplémentaire dont il faut tenir compte. Bon à savoir Si vous souhaitez en savoir plus … >>> www.agefiph.asso.fr >>> www.handicap-rh.frwww.handicap.gouv.fr k i t m é t ho d o l o g i q u e evenir tuteur Devenir tuteur 15 Accompagner
  16. 16. KIT MÉ THODOLO GI Q U E dossier tuteur MODèLE La fonction de tuteur est reconnue comme expérience professionnelle. Elle peut être inscrite dans un curriculum vitae ou dans un passeport formation. Afin de valider cette expérience, il est recommandé de faire compléter le dossier tuteur par le chef d’entreprise en fin de période tutorale. L’exemple suivant vous per- met de visualiser le type d’informations devant figurer dans le dossier tuteur.
  17. 17. KIT MÉTHODOLOGIQUE dossier tuteur MODèLE 1) Fiche de mission du tuteur (cas de l’alternance) Téléchargeable sur www.opcalia.com/tutorat é en alternance r Identification du salari Identification du tuteu ................................. Nom : ......................... ................................ ............................. Nom : ......................... Prénom : ......................... ................................ ............................... Prénom : .................... Qualification préparée : .............................. .................................. Qualification : ............... ........................................ ............................ .................................. Poste occupé : ............... Poste occupé : ............... ............................ .................................. ........................................ ........................................ ............................ Type d’alternance : ........................................  CP  Apprentissage ............................  PP ........................................ : ................................ Organisme de formation ............................ .................................. ........................................ ........................................ ............................ ........................................ Objet du contrat : .............. ........................................ ........................................ ........................................ ........................ .......... ........................................ Missions confiées au tute ................................... ........................................ ur (voir « Aide » ci-dess ................................... ..... le ........................................ ous) : ........................................ ........................................ .................................. ........................................ ................... ........................................ ........................................ .... ........................................ dè .................... ........................................ ..... ................... ........................................ ........................................ ........................................ Moyens à disposition : ........................................ ................... ..... ........................................ ........................................ ........................................ .... ........................................ .................... ........................................ ..... ................... ........................................ ........................................ ........................................ Durée du tutorat : ........................ o ........................................ ........................................ ........................................ ........................................ ......... ........................................ ............... ........................................ m Aide vent être confiées) : ples de missions qui peu Missions du tuteur (exem Recruter le salarié nnalisation formation et de professio Établir son parcours de treprise der à s’intégrer dans l’en Accueillir le salarié et l’ai professionnelles et de profession- Transférer ses pratiques son parcours de formation salarié en relation avec Organiser les activités du nalisation isme de formation enir des liens avec l’organ Su ivre l’alternance : entret uis et progrès du salarié Suivre et évaluer les acq … Moyens à disposition : métier (éventuellement) Personnes ressources du Autres services mobilisés … Devenir tuteur 18 Dossier tuteur
  18. 18. 2) Fiche de mission du tuteur (autres cas de tutorat) Téléchargeable sur www.opcalia.com/tutorat é r Identification du salari Identification du tuteu ................................. Nom : ......................... ................................ Nom : ......................... ................................ ............................. Prénom : .................... Prénom : ......................... .............................. .................................. Qualification : ............... Poste occupé : ............... ............................ .................................. Poste occupé : ............... ........................................ ............................ ........................................ ur : Missions confiées au tute .................................. ........................................ .............................. ........................................ ............................. ........................................ ................................... ........................................ .............. ........................................ ........................................ ........................................ ........................ .......... ........................................ ........................................ ........................................ .................................. .............................. .......... ........................................ ................................... ........................................ ........................................ ........................................ le ........................................ ........................................ ........................................ ........................................ ............................. ........................................ ........................................ ........................................ .............. ........................ ....................................... dè ......................... ........................................ ............................. ........................................ ................................... ........................................ Moyens à disposition : ....................................... ........................................ ......................... ........................................ ............................. ........................................ ................................... ........................................ ................... ........................................ ..... ........................................ ........................................ ........................................ .... o ........................................ .................... ........................................ ..... ................... ........................................ ........................................ ........................................ ......................... ........................................ .... ................................... ........................................ ........................ ........................................ ........................................ ........................................ m ......... ........................................ ........................................ ............... ........................................ ..... ................... ........................................ ........................................ ........................................ ......................... ........................................ .... ................................... ........................................ Durée du tutorat : ....................................... ........................................ ......................... ........................................ .................................. ........................................ .............................. ........................................ ........................ ........................................ ........................................ k i t m é t h o d o l o g i q ue evenir tuteur ........................................ ........................................ ......... ........................................ ............... ........................................ ........................ ........................................ ........................................ ........................................ .................................. ........................................ .............................. ........................................ ........................ ........................................ ........................................ ........................................ ........................................ ......... ........................................ ............... ........................................ ........................ ........................................ ........................................ ........................................ .................................. ........................................ .............................. ........................................ Devenir tuteur 19 Dossier tuteur
  19. 19. 3) Modèle d’attestation de tutorat effectué Téléchargeable sur www.opcalia.com/tutorat - À imprimer sur papier entête de l’entreprise ...................................... ........................................ Je soussigné (e) (employeur) ............... ... ........................................ ........................................ agissant en qualité de (fonction) ..... .................................... ........................................ pour l’entrepris e (adresse complète) ..... atteste que : Tutorat effectué : ....................................... ........................................ Monsieur/Madam e (tuteur) .................... ............................ arié : (bénéficiaire) ..... n de tuteur auprès du sal a bien exercé une fonctio ..................................... ........................................ ........................................ ......................... du : ……………………….. au L’entreprise tient à dis ……………………….. soi position de .................... illes de temps et compte le t une durée de : .……. mo les justificatifs liés à la -rendus de réunions). is. réalisation de ses dè missions (exemple : feu d’activité : Attestation de salariat / .... ........................................ ........................................ e Monsieur/Ma dame (tuteur) ............... e) non salarié (e)] pendant la périod ou en activité [si dirigeant( a bien été salarié(e) mentionnée ci-dessus. o ................................... ......................... ire) .............................. Mo nsieur/Madame (bénéficia e ci-dessus. dant la période mentionné a bien été salarié(e) pen m ……………. , ………… ……….., le ……………… Fait à …………………… r Signature de l’employeu e Signature du tuteur Signature du bénéficiair Cachet de l’entreprise Devenir tuteur 20 Dossier tuteur
  20. 20. 4) Tableau de suivi de l’exercice de la fonction tutorale Téléchargeable sur www.opcalia.com/tutorat cadre du ivités réalisées dans le enser les différentes act Ce docum ent vous permet de rec seillé de le rem plir au fil du temps. r a été consacré. Il est con tutorat et le temps qui leu ........................................ ........................................ Nom et prénom du tuteur : .................... ........ ........................................ ........................................ Nom et pré nom du salarié tutoré : au …../…../……. Période du …../…../….... Durée , RDV avec l’organisme, Date Activité (suivi du salarié ,…) RDV avec le service RH le dè o m Date : k i t m é t h o d o l o g i q ue evenir tuteur Signature du tuteur : Devenir tuteur 21 Dossier tuteur
  21. 21. KI T MÉT H O DO LO GI Q U E contacts

×