Stratégie présence Vitry s/Seine sur les Médias Sociaux
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

Stratégie présence Vitry s/Seine sur les Médias Sociaux

on

  • 764 views

Quelques propositions pour une utilisation raisonnée des médias sociaux dans le cadre d'une collectivité locale.

Quelques propositions pour une utilisation raisonnée des médias sociaux dans le cadre d'une collectivité locale.

Statistics

Views

Total Views
764
Views on SlideShare
753
Embed Views
11

Actions

Likes
2
Downloads
14
Comments
0

2 Embeds 11

https://twitter.com 9
http://www.linkedin.com 2

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

CC Attribution-NonCommercial-NoDerivs LicenseCC Attribution-NonCommercial-NoDerivs LicenseCC Attribution-NonCommercial-NoDerivs License

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Stratégie présence Vitry s/Seine sur les Médias Sociaux Document Transcript

  • 1. Stratégie de la présence sur lesmédias sociaux pour la ville deVitry-sur-SeinePréparé pour: Ville de Vitry-sur-SeinePar : Mélanie Gete-Colin, Chargée de communication numérique29 juin 2012Mélanie Gete / @Po0psY http://www.linkedin.com/in/melaniegetecolin melanie@gete.net
  • 2. Sommaire2 État des lieux 2-4 Inventaire de la communication numérique actuelle de la ville : l’image souhaitée. 5 Aperçu de la notoriété en ligne : l’image subie.6 Définition de stratégie Pour qui et pourquoi communiquer sur les réseaux sociaux ?7 Proposition de stratégies Préconisations pour une communication numérique adaptée aux spécificités d’une collectivité locale.8 Veille De l’importance de cerner le contexte avant d’émettre de nouveaux messages.9 Le cas de la page Facebook Existante et incontournable, comment l’exploiter au mieux ?10 Autres médias sociaux Quelques propositions adaptées à la communication d’une ville ; Twitter, Pinterest.11 Géolocalisation et promotion du territoire Le web 3.0 sera... mobile !12 Vitry en vidéo Pour une exposition visuelle choisie plutôt que subie.13 Un blog, ou des blogs ? Quels outils pour quel accompagnement des citoyens ?14 ConclusionStratégie présence Internet et médias sociaux Vitry-sur-Seine - juin 2012 - par Mélanie Gete - melanie@gete.net 1
  • 3. État des lieux de la communication en ligne (1)Vitry-sur-Seine est une commune de plus de 85 000 habitants située dans le Val-de-Marne, à4 km au sud-est de Paris.Elle dispose pour relayer son actualité riche et ses renseignements pratiques de multiplessupports :un hebdomadaire de 8 pages, un mensuel, un guide pratique annuel, de nombreux supportsurbains d’affichage.Qu’en est-il concernant Internet ?1) Un site officiel complet, très informatif et bien actualisé mais au design vieillot et dontl’organisation, complexe, est à revoir (une refonte totale est d’ailleurs prévue à l’été 2012) ; si lanavigation est possible via smartphones, il n’est pour l’heure pas optimisé en version mobile.Stratégie présence Internet et médias sociaux Vitry-sur-Seine - juin 2012 - par Mélanie Gete - melanie@gete.net 2
  • 4. État des lieux de la communication en ligne (2)2) Une page Facebook, «aimée» par 915 fans, très esthétique (belles photos, rédactionnelsoigné) et régulièrement mise à jour, mais qui est surtout utilisée en miroir du site officiel de laville : la plupart des publications ne sont que des liens qui renvoient directement vers ce dernierou d’autres sites.Ainsi, lorsqu’un internaute clique sur l’événement ou l’information pour en savoir plus, il seretrouve à l’extérieur de la page Facebook, ce qui ne l’encourage pas à y revenir pour interagir.De fait, le taux d’engagement est très faible : quelques internautes aiment les statuts, très peu(un ou deux au maximum, souvent aucun) les commentent. Il n’y a quasiment pas d’échangesentre commentateurs, ce qui est un indice palpable de la bonne santé d’une communauté.Pour information :Le taux d’engagement Facebook est un indicateur destiné à mesurer la propension des fans d’une marque àinteragir avec celle-ci. [...] [Il] compare généralement l’ensemble des réactions ou actions des fans au nombre defans de la marque. Les principales actions prises en compte sont les «J’aime», commentaires et partages relatifs auxpublications de la marque.Stratégie présence Internet et médias sociaux Vitry-sur-Seine - juin 2012 - par Mélanie Gete - melanie@gete.net 3
  • 5. État des lieux de la communication en ligne (3)3) D’autres sources d’information en ligne :- Une newsletter hebdomadaire relais des nombreuses actualités de la ville.- D’autres sites non rattachés (mais cela fait partie du projet de refonte de l’été 2012) pour lethéâtre, la bibliothèque.- Une chaîne Youtube de 74 vidéos (au jour de rédaction de cette étude) assez mal référencée (elle ne sort pas dans les premiers résultats lorsqu’on recherche Vitry-sur-Seine).- Un compte Twitter non référencé, aux publications automatisées, non personnalisé, avec 6abonnés- Le blog du maire, mis à jour irrégulièrement, à destination des électeurs plutôt que des administrés. -- Il n’existe pas de compte Twitter pour le maire.Stratégie présence Internet et médias sociaux Vitry-sur-Seine - juin 2012 - par Mélanie Gete - melanie@gete.net 4
  • 6. État des lieux notoriété en ligneDans les moteurs de recherche, le site officiel est bien référencé et arrive en tête, suivi par lapage Wikipédia et le site de la bibliothèque. La page Facebook n’apparaît que sur le moteurBing.La chaîne Youtube officielle est relativement mal référencée : il faut taper l’ensemble de mots-clés : «Vitry sur Seine 94» pour qu’elle arrive en première page. «Vitry sur Seine» ne suffit pas.Sur Twitter, la plupart des messages sont du domaine du bavardage ou dédiés à la recherche etl’offre d’emploi.Lorsqu’on recherche des informations sur la ville, des avis, ce sont des informations plutôtnégatives qui ressortent qui ne correspondent pas toujours à la réalité vécue par les habitants.En vrac :Stratégie présence Internet et médias sociaux Vitry-sur-Seine - juin 2012 - par Mélanie Gete - melanie@gete.net 5
  • 7. Définition de stratégieLe recours maîtrisé aux médias sociaux et le contrôle de la notoriété sur Internet sont lesnouveaux défis de la communication. Leur usage est devenu incontournable, enparticulier pour une collectivité locale soucieuse de son image et d’entretenir de bonnesrelations avec ses administrés.Vu de l’extérieur, il ne semble pas y avoir de stratégie précise en direction des médiasnumériques malgré l’existence d’une page Facebook et d’un compte Twitter.Pourtant, il y a manifestement conscience que les administrés et usagers sont sur le web :Vitry-sur-Seine est labellisée «ville internet» depuis plusieurs années, les procédures simplifiéesen ligne se sont multipliées, en particulier le télépaiement des prestations familiales.On peut supposer, compte tenu du nombre de publications et de la qualité informative du siteweb, un souhait de la part de la municipalité de communiquer sur l’offre de service et la qualitéde vie en direction d’au moins deux cibles : les Vitriots principalement et, en cible secondaire,les potentiels futurs habitants.Les jeunes familles issues de classes moyennes à supérieures, chassés de Paris par les prix del’immobilier et s’installant à Vitry sont particulièrement utilisatrices d’Internet en général, desréseaux sociaux en particulier.C’est également un mode d’expression privilégié par les jeunes et sans aucun doute, le meilleurmoyen de les toucher à l’heure actuelle.De nombreuses possibilités s’offrent à une ville qui souhaiterait communiquer sur les réseauxsociaux en leur direction, dans une proposition complémentaire à celle du site Internet, quidemeure la référence de la communication écrite de la ville sur le net.Vous en trouverez quelques-unes dans les pages suivantes.Il n’est pas forcément nécessaire de toutes les exploiter à la fois, bien que cela soit possible.Toutes sont d’un coût raisonnable, la principale ressource étant... humaine.Leur point commun est ce qui fait la richesse du web 2.0 : l’aspect collaboratif.Leur application, du ressort du «Community manager».Ce métier jeune est encore en pleine évolution.Son champ de compétences est large, cependant pour une collectivité locale, il consisteraitprincipalement à établir une stratégie de communication et de relations publiques en ligne, endirection des réseaux sociaux au sens large.Stratégie présence Internet et médias sociaux Vitry-sur-Seine - juin 2012 - par Mélanie Gete - melanie@gete.net 6
  • 8. Proposition de stratégie(s) Préconisations pour une stratégie de communication numérique adaptée aux spécificités d’une collectivité locale➡ Assurer une veille des publications existantes et en faire la synthèse pour remonter lesinformations auprès des services concernés le cas échéant.➡ Être là où les usagers se trouvent (Facebook, Twitter, Pinterest... ) mais pas pour «fairecomme tout le monde» : en apportant une réelle valeur ajoutée et en valorisant lescontributeurs.➡ Promouvoir la ville, sa qualité de vie, son offre commerçante et culturelle pourcontrebalancer les témoignages négatifs par de la présence positive (Foursquare, Youtube).➡ Encourager et former les administrés à l’utilisation des nouvelles technologies pour réduire la fracture numérique (via l’outil blog).➡ Veiller à l’émergence de nouveaux modes de communication pour y être présent si cela estpertinent pour la ville, et renforcer ainsi son image de modernité.Le maître-mot est la collaboration.Pour chaque support, ce sont les internautes qui sont sollicités pour fournir du contenu.Stratégie présence Internet et médias sociaux Vitry-sur-Seine - juin 2012 - par Mélanie Gete - melanie@gete.net 7
  • 9. VeilleAvant de commencer à émettre des messages au nom de la ville sur les réseauxsociaux, il est indispensable de savoir ce qui se dit sur elle, sous quelle forme et parqui. Cette veille a aussi l’intérêt de recenser des initiatives pas toujours connues dugrand public.Il s’agit de surveiller les publications contenant les mots Vitry-sur-Seine, et d’autres groupes demots à définir, sur tous les canaux possibles : moteurs de recherche, sites d’actualités, réseauxsociaux (Facebook, Twitter, etc.), sites de partage de vidéo (Youtube, Dailymotion...), sites d’avis(L’internaute, Ciao...), blogs...par exemple et en vrac : «Exploradôme», «Cité Balzac», «Audoubert», «Théâtre Jean Vilar»,«Lycée Adolphe Chérioux», «SEMISE» etc. la liste est à affiner avec le temps, en fonction despriorités définies par les élus.Ses objectifs :• opérer une veille d’opinion, en faire la synthèse régulière et la restitution auprès des personnesconcernées et à une fréquence définie.• répondre directement quand cela est possible pour corriger des erreurs, imprécisions,diffamations, faire remonter les doléances aux services concernés et tenir informés lesinternautes de la démarche ; se faire quand cela est pertinent le relais de la réponse des ditsservices.• mettre en valeur les initiatives personnelles des habitants.Par exemple : faire la part belle aux artistes de la ville : grapheurs, chanteurs, musiciens... etproposer sur un des supports officiels, papier ou online, une «revue de web» démontrant auxcitoyens que la ville dispose de richesses parfois insoupçonnées dont le rayonnement dépasselargement les frontières de la commune.C’est évidemment déclinable à d’autres initiatives présentes sur le web : démarches citoyennes,défis sportifs ou culturels, engagements associatifs...Stratégie présence Internet et médias sociaux Vitry-sur-Seine - juin 2012 - par Mélanie Gete - melanie@gete.net 8
  • 10. Le cas de la page FacebookDans une stratégie de présence online et sur les médias sociaux, on ne peut quasiment pas sepasser de Facebook, parce que tout le monde y est, mais on ne peut pas non plus s’encontenter.Ne dépendre que de ce média, qui maîtrise mieux que nous notre visibilité (ne montrele contenu d’une page qu’à 16% de ses abonnés), dont on ne connaît pas lesévolutions technologiques ou marketing même à court terme, est problématique.La page existe déjà, il faut maintenant la valoriser.L’erreur serait d’en faire un site miroir du site officiel. Il faut la considérer comme une offrecomplémentaire.La proposition : exploiter l’aspect collaboratif des médias sociaux.Solliciter les abonnés pour qu’ils fournissent lecontenu de la page et racontent l’histoire de LEURVitry, via photos, récits, scans de documentsd’époque... pour exploiter les fonctionnalités de laTimeline, la présentation actuelle de Facebook quipermet un véritable «Storytelling».Bien sûr ça n’est pas réservé aux opérationspassées, les témoignages au présent sont aussiattendus dans une logique de constructionpermanente.Ainsi, loin de n’être qu’une simple vitrine de la vile, la page Facebook en racontera son histoireet sera plaisante à feuilleter, comme un immense album photo collaboratif.Le message de la page Facebook, implicite ou clairement défini : «C’est vous, Vitriots, qui laconstruisez».Il ne s’agit pas de donner aux internautes toute liberté quant au contenu, mais de les solliciter,associer, et de leur témoigner de la reconnaissance pour leur participation. C’est aussi parcequ’ils y participeront et seront mis à l’honneur pour cela qu’ils auront envie d’y revenir et de s’yengager.Il reste un large travail de tri et de classement et de mise en valeur des contenus qui est duressort du Community Manager de la page, qui aura aussi à l’animer par des jeux, questionsaux abonnés mais aussi réponses aux commentaires. C’est aussi cela qui fait la différence avecune page trop statique, où la communication est unidirectionnelle.La quantité de fans ne doit pas être un objectif en soi ; favoriser le contenu, ordonné (travail demodération en amont) et de qualité (charte d’utilisation) favorisera l’engagement des utilisateursenvers la page. Moins d’abonnés mais plus de participation valent mieux que beaucoupd’abonnés qui ne lisent, en réalité, même pas la page.Stratégie présence Internet et médias sociaux Vitry-sur-Seine - juin 2012 - par Mélanie Gete - melanie@gete.net 9
  • 11. Autres médias sociauxUn compte Twitter au nom de la ville est indispensable poursurveiller les mentions qui sont faites de la commune,particulièrement les remises en cause, et pour apporter si cela estpertinent une réponse rapide, humaine et personnalisée.Il permet bien sûr de relayer les événements de la ville et d’optimiserleur propagation et donc leur notoriété.De plus, son utilisation active peut être un moyen efficace sinon de contrôler, du moinsd’améliorer la communication d’éléments d’actualité en apportant une version officielle.Par exemple, le déroulement puis la rapide résolution de la prise d’otages du centre de loisirs du 10 juilletdernier aurait avantageusement pu être relayée par ce réseau le jour même, afin de rassurer les familles etproches et de donner aux médias une source fiable et clairement identifiée, et un gage de transparence.Sur Twitter comme ailleurs, on cherche d’abord la source officielle. En son absence, ce sontd’autres sources, journalistiques ou de particuliers, potentiellement inexactes ou déformées, quiseront reprises et commentées.Il serait intéressant de former le maire, a minima, et peut-être d’autres élus, à l’utilisation deTwitter en leur nom. Parce que c’est le moyen d’une communication directe, facteur dedémocratie participative, et que c’est un signal fort d’une réelle modernité de ses utilisateurs.Mais cet outil a ses limites et ses risques ; c’est le rôle du Community Manager que de formerles futurs utilisateurs aux bonnes pratiques et aux codes de ce média. Pinterest est un réseau social de partage d’images, particulièrement efficace pour mettre en valeur visuellement un territoire. Une proposition novatrice : Il serait ici pertinent et original de faire la part belle aux administratifs en leur proposant -sur le principe du volontariat- de participer à la page de leur ville. Ceux-ci auraient la possibilité de créer leur propre tableau ( = collection de visuels) pour chaque ici, la page Pinterest de la ville de Louviers service, reflétant leur vision de leur métier et de ce qu’ils apportent et reçoivent en le pratiquant.Le tableau du service culture serait sans doute très différent de celui des espaces verts, de lapetite enfance, des sports, ou de l’urbanisme, mais l’ensemble formerait une mosaïquereprésentative de la diversité des missions de la ville.L’émulation qui en découlerait et la mise en avant vis-à-vis des usagers seraient très bénéfiqueà la motivation des agents.Le travail du Community Manager serait ici de détecter les acteurs potentiels, de les aider àappréhender le fonctionnement de l’outil et son intérêt, et d’uniformiser leur production dans unensemble cohérent et flatteur pour la ville.Stratégie présence Internet et médias sociaux Vitry-sur-Seine - juin 2012 - par Mélanie Gete - melanie@gete.net 10
  • 12. La géolocalisation pour promouvoir territoire et servicesLa mobilité est la nouvelle tendance forte sur Internet : le SoLoMo, ou Social Local MobileChacun veut désormais pouvoir se connecter où qu’il se trouve, de son smartphone ou de satablette, y compris pour savoir quels restaurants proches sont conseillés par les internautes,quelle station-service est la moins chère, quelle boulangerie de la ville fait les meilleurs crois-sants/est ouverte au mois d’août, ou les horaires du cinéma ou des pharmacies...En concertation avec le service du développement économique, il serait possible de créer unjeu via Foursquare ou une autre application de géolocalisation (DisMoiOu, Mobiliville...), dontle but serait de signaler lorsqu’on va chez les commerçants et de publier avis ou appréciations.Les commerçants pourraient participer à leur manière en proposant un cadeau, une réductionou une valorisation de celui qui a le plus visité, le plus commenté.Au-delà de la cible commerçante, il est tout à fait envisageable d’étendre le principe auxservices publics et aux établissements culturels de la ville.Et pourquoi pas de mettre en valeur des événements ponctuels via ce même réseau ? Ici, Vitry-sur-Science au Parc des Coteaux. Il suffit de la mobilisation d’une poignée de contributeurs motivés, pour que des centaines d’autres puissent accéder aux informations d’accès, aux horaires et aux avis objectifs sur la qualité de la manifestation, quasiment en temps réel !La commune peut valoriser le comportement global des meilleurs commentateurs en proposantun système de points, par exemple des «Vitamine V» (comme Vitry) ou des «Vit’Amine» donnantaccès à des services ou des cadeaux (places de cinéma, de concert... )*.Il est bien sûr indispensable de compléter ce travail collaboratif par une modération a posterioriafin de supprimer les commentaires malveillants.Le but : récolter une cartographie détaillée et commentée par les utilisateurs de tous les lieux dela ville, conçue par chacun et utilisable par tous.Complémentaire de la carte interactive proposée sur le site officiel, son objectif est différent ; ils’agit de permettre à l’usager qui n’est pas chez lui et qui recherche une information de seconnecter via son outil mobile de prédilection, de savoir où et à quelle distance se trouvel’endroit ou le service recherché en bénéficiant des commentaires de précédents utilisateurs etd’informations pratiques telles qu’horaires ou accès.Dans l’idéal, un lien vers cette carte serait accessible via la version mobile du site de la ville.*Attention : Dans un souci égalitaire, une version alternative pour ceux qui n’ont pas de smartphone(possibilité d’envoyer les commentaires sur une adresse dédiée, par exemple) devra être proposée.Stratégie présence Internet et médias sociaux Vitry-sur-Seine - juin 2012 - par Mélanie Gete - melanie@gete.net 11
  • 13. Vitry en vidéoLa Chaîne Youtube de la ville existe déjà, avec 74 vidéos publiées de 2008 à 2012, vues par23075 personnes, mais seulement 9 abonnés.Une recherche sur les mots-clés «Vitry-sur-Seine» rapporte surtout des faits-divers, despublicités ou des séquences d’origine amateur provenant souvent du milieu de la musiqueurbaine.L’image n’est pas forcément négative mais cependant un peu sombre et ne reflétant pas toutela richesse et la diversité de l’offre culturelle, commerçante et de loisirs de la commune.Les vidéos proposées sur la chaine officielle de la ville, pour indispensables qu’elles soient à lavisibilité institutionnelle de la ville, ne sont pas celles qui seront le plus recherchées et partagéespar les internautes.Ces derniers sont friands de vidéos très courtes (pour faciliter leur viralité), qui fidélisent leurpublic par leur ton léger ou décalé.Ma proposition serait de solliciter les collégiens et lycéens de la ville par un concours, et de lesvaloriser en mettant en ligne toutes leurs participations.Il pourrait s’agir de mettre en scène un personnage arrivant à Vitry avec des préjugés et de lesdémonter un par un dans de courtes séquences.Encore une fois, le contenu est fourni par les internautes : non seulement il n’y aurait pas detravail supplémentaire pour le service communication, mais les producteurs seraient lesmeilleurs ambassadeurs de leurs oeuvres auprès de leurs amis et leurs familles. Il s’agirait desurcroît d’encourager la création et peut-être même des vocations d’acteurs ou de metteurs enscène.L’intérêt, pour la ville, en fournissant de nombreuses petites vidéos, est d’occuper le terrain :plus de vidéos, plus de vues, remonteront davantage dans le moteur de recherche.Et l’image véhiculée serait forcément positive puisque c’est l’exercice demandé.Stratégie présence Internet et médias sociaux Vitry-sur-Seine - juin 2012 - par Mélanie Gete - melanie@gete.net 12
  • 14. Un blog pour la ville ?Est-il encore pertinent d’ouvrir un blog, compte tenu des nombreux autres outils de médiassociaux préconisés ici même, et du fait que ce media soit en légère perte de vitesse ?Certes, la parole citoyenne et celle des administrés aura de multiples supports à sa disposition(via Facebook, Twitter, Pinterest, etc.) pour commenter l’actualité de la ville.Le nouveau site officiel sera au minimum mis à jour tout aussi régulièrement que l’actuel, etnous avons déjà vu que le rythme en était tout à fait honorable.Qu’apporterait donc un blog en plus du site et de Facebook ?La proposition : faire un «blog des médias numériques de la ville» qui recenserait l’actualité detoutes les propositions dispersées sur les différents supports, mais aussi qui accompagneraitl’évolution numérique des citoyens via deux projets distincts pouvant être développés enparallèle et qui seraient mis en valeur à cet endroit.Ce dernier serait donc moins un outil de communication qu’un outil de curation, un «puits deressources» centralisant les meilleurs articles des blogs vitriots, les vidéos, les nouveautés misesen place sur les pages Facebook ou Pinterest... les commentaires n’y seraient pas ouverts pouréviter le travail de modération, ses contraintes et ses risques de polémiques.Des blogs pour la ville !Deux projets pour accompagner les citoyens dans leur évolution numérique• Une opération de création de blogs pour chaque école et centre de loisirs de la ville.Après identification au sein de chaque structure des personnes motivées et compétentes pourla maintenance de l’outil, il s’agirait dans un premier temps de présenter les avantages en termede communication avec les parents (par la publication des actualités, du programme, de photosdans la mesure du possible) et les avantages en termes pédagogiques et ludiques pour lesenfants, qui ne sont pas tous égaux devant l’outil numérique, avec lequel il leur faudra pourtantse familiariser pour leur avenir scolaire et professionnel.Dans un second temps, de leur fournir outils (blog déjà mis en place, hébergé en sous-domainedu site de la ville), formation et soutien technique via le Community Manager.Les plus beaux articles seraient repris dans le blog de la ville et valorisés sur les autres supports(Twitter, Facebook...).•Le lancement d’un concours de blog individuel, à destination des particuliers, sur le sujet «MonVitry», valorisant son quartier, sa ville, sous l’angle choisi par le participant (photos, récits,dessins...), avec beaux lots technologiques et cohérents avec le sujet à la clé (tablette, appareilphoto numérique...).Stratégie présence Internet et médias sociaux Vitry-sur-Seine - juin 2012 - par Mélanie Gete - melanie@gete.net 13
  • 15. CONCLUSIONEn préambule, il faut rester vigilant. Que restera-t-il, dans 5 ans, de l’Internet et des réseauxactuels ?Il faudra s’adapter en permanence et donc opérer une véritable veille technologique desévolutions dans ces domaines. Rien n’est acquis. Cet état d’esprit est le moteur d’une curiositéenvers les nouveautés qui va de pair avec l’intérêt qu’une collectivité porte à ses administrés enparticulier, et aux autres en général.Le service public, c’est d’abord travailler pour les personnes. Penser sa présence sur lesréseaux sociaux, c’est vouloir les accompagner où elles se trouvent. Aujourd’hui, Facebook,Twitter... Et demain ?La stratégie de communication numérique d’une ville se construit en concertation avec les éluset en accord avec la stratégie globale de communication de la ville. Ils définiront selon leurspropres critères la nécessité de la présence sur chacun des réseaux en fonction des priorités encours et des ressources à y affecter.Il est nécessaire de réfléchir à la pertinence d’une présence sur tous les médias et à la tentationde tout contrôler, il peut être parfois plus productif de se concentrer sur deux ou trois d’entreeux mais d’y maintenir une réelle qualité éditoriale et d’écoute.Dans le cas de la ville de Vitry, il paraît au minimum nécessaire de gérer l’existant, soit la pageFacebook d’une part, mais aussi, d’autre part, d’assurer le travail de veille sur les sites, lesblogs et Twitter et de réponses personnalisées qu’il permet.Ces mécaniques une fois rodées, en fonction des priorités municipales, il conviendra d’exploiterdavantage les médias sociaux pour en retirer toute la richesse participative et conviviale qu’ilspermettent et qui est totalement compatible avec la politique de proximité chère auxmunicipalités.Et pourquoi pas d’exploiter les techniques des réseaux sociaux d’entreprise pour les adapter àla communication interne de la collectivité ? Les réseaux sociaux d’entreprise ont de multiplesavantages en terme de transmission de savoirs, de décloisonnement et de travail partagé, etd’amélioration de la cohésion, toutes ces notions ayant des répercussions concrètes etdurables sur l’implication, la qualité du travail des agents et donc, sur l’image de la ville.Stratégie présence Internet et médias sociaux Vitry-sur-Seine - juin 2012 - par Mélanie Gete - melanie@gete.net 14