Your SlideShare is downloading. ×
Manoeuvre de recentrage gléno-huméralguidée par le kinésithérapeute                 Journées Francophones de Kinésithérapi...
RemerciementsPr Claude AVISSE, Dr Marc LABROUSSELaboratoire dAnatomieFaculté de Médecine, 51100 REIMSMartin STEVENOT, Mart...
Le membre supérieur de l’Homme travaillesurtout en chaîne cinétique ouverte Mais son épaule est très marquée par sa longue...
« La musculature de l’épaule est adaptée au grimper »I.A. KAPANDJI, Physiologie articulaire  Chaîne cinétique fermée
Hypothèse de départ: le travail en chaîne fermée permet-dans certaines conditions-de recentrer la tête humérale sur laglèn...
DESCRIPTION DE LA  MANŒUVRE,   ET MESURES
Mesures réalisées avant la          manœuvre                               Mesure des                               amplit...
Manœuvre derecentrage actif guidé                             Consigne:« tirez sur                             le bras san...
Mesures réalisées après la          manœuvre                               Mesure des                               amplit...
Recentrage actif en chaîne fermée           56 épaules    +11,4°            144.8    133.4                     +19,6°     ...
Recentrage actif en chaîne fermée      23 épaules « saines »     +10,5°    141.5            152                    +17,4° ...
Recentrage actif en chaîne fermée    33 épaules pathologiques  (bursites, tendinopathies, ruptures de coiffe)        +12° ...
Comparaison épaules « saines » avant lamanœuvre/épaules pathologiques après la              manœuvre                     1...
Mesures de labduction physiologique réalisées avec Bioval lors du congrès 2010 de la SFRE, chez un confrère présentant une...
Notre hypothèse de départ estdonc vérifiée:cette manœuvre en chaînefermée permet une correctiondes décentrages de la gléno...
Le travail en chaîne               Le travail enouverte favorise les              chaîne fermée    décentrages            ...
« La glène est presque plane au-dessus du tuberculeglénoïdien mais déprimée en croissant à concavité supérieureau-dessous ...
Le placement du bras dans le prolongement de la partie sous-cutanée de l’épine garantit un      angle gléno-huméral supéri...
La compression active abaisse la tête décentréejusqu’à l’appui sur la partie centrale du croissant à               concavi...
Travail simultané des muscles dela coiffe = coaptation et centrage                Correction du                décentrage ...
Rapports       tête humérale-long tricepsEn abduction physiologique à   à 100° le long triceps90° il n’y a pas de contact ...
Travail simultané des longues     portions = coaptation et centrage                                                      1...
Forces de coaptation active        Coaptation et stabilisation
La coiffe et les 2 longuesportions forment une couronne
Rôle des « abaisseurs »: grâce au point fixedistal et au hamac formé par le long triceps, ilsprovoquent une rotation média...
Les rotationsengendrent descontraintes decisaillement dans lesupra-épineux.Le travail de la coiffe globale permet de limit...
Selon les besoins spécifiques du patient, nous pouvons utiliser desvariantes de cette manœuvre, afincorriger dune façon pl...
Cette manœuvre participe:-à la correction des décentrages de la gléno-humérale-au début du renforcement musculaire (HAS)-à...
-Efficacité de la manœuvre-nécessité du renforcement musculaire(H.A.S.)     Création d’unappareil derenforcement musculair...
Comparaison de l’activité électrique des muscles: testing, traction et poussée
Résultats microvoltsContractions plus intenses en pousséequ’en traction.
Mr L 56 ans chaudronniertendinopathie calcifiante.Janvier 2009: 3 infiltrations,sans améliorationJuin 2010: 3 infiltration...
11/10/2010    après 17 séances Score de Constant = 82           avec    douleur = 9 pts/15Activités professionnelles      ...
Mr P, retraité 75 ans, rupture                                 Et le 10/1/2011:antéro-supérieure de coiffe                ...
Mme H. 54 ans enseignanteCervicalgies avec raideurs, douleursextrêmes irradiant vers le ms droit,paresthésies de la main.C...
Après correction manuelle     des décentrages,travail prudent en traction  et en compression ++.   Fin septembre 2010:   A...
Le travail en compression par  traction et poussée en chaîne   fermée, dans les conditions décrites, est très utile lors d...
Journées Francophones de Kinésithérapie 2011                MARSEILLEMERCI DE VOTRE ATTENTION                   Thierry ST...
Stevenot jfk2011
Stevenot jfk2011
Stevenot jfk2011
Stevenot jfk2011
Stevenot jfk2011
Stevenot jfk2011
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Stevenot jfk2011

2,975

Published on

Conférence Stevenot

Published in: Business
0 Comments
5 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
2,975
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
5
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Transcript of "Stevenot jfk2011"

  1. 1. Manoeuvre de recentrage gléno-huméralguidée par le kinésithérapeute Journées Francophones de KinésithérapieThierry STEVENOTKinésithérapeute 2011CHARLEVILLE-MEZIERESFRANCE
  2. 2. RemerciementsPr Claude AVISSE, Dr Marc LABROUSSELaboratoire dAnatomieFaculté de Médecine, 51100 REIMSMartin STEVENOT, Martin LHUAIREEtudiants, Faculté de Médecine, 51100 REIMSSFP et AMFCK
  3. 3. Le membre supérieur de l’Homme travaillesurtout en chaîne cinétique ouverte Mais son épaule est très marquée par sa longue histoire en chaîne fermée
  4. 4. « La musculature de l’épaule est adaptée au grimper »I.A. KAPANDJI, Physiologie articulaire Chaîne cinétique fermée
  5. 5. Hypothèse de départ: le travail en chaîne fermée permet-dans certaines conditions-de recentrer la tête humérale sur laglène, améliorant ainsi la mobilitégléno-humérale.
  6. 6. DESCRIPTION DE LA MANŒUVRE, ET MESURES
  7. 7. Mesures réalisées avant la manœuvre Mesure des amplitudes de la gléno-humérale: - Flexion -Abduction dans le plan de la scapula Mesure du C-testMesure de la flexion passive
  8. 8. Manœuvre derecentrage actif guidé Consigne:« tirez sur le bras sans fléchir le coude ni élever l’épaule » Palpation du recentrageRépétée 2 ou 3 fois. Palpation de la contraction< 1 minute de l’infra-épineux 2-3 sec.
  9. 9. Mesures réalisées après la manœuvre Mesure des amplitudes de la gléno-humérale: - Flexion -Abduction dans le plan de la scapula Mesure du C-testMesure de la flexion passive
  10. 10. Recentrage actif en chaîne fermée 56 épaules +11,4° 144.8 133.4 +19,6° +9,7° 122.9 114.4 103.3 104.7 p<0.001 p<0.001 p<0.001 Âge moyen: 53.5 ans
  11. 11. Recentrage actif en chaîne fermée 23 épaules « saines » +10,5° 141.5 152 +17,4° +5,7° 131.5 118.9 124.6 114.1 Âge moyen: 50.4 ans
  12. 12. Recentrage actif en chaîne fermée 33 épaules pathologiques (bursites, tendinopathies, ruptures de coiffe) +12° 139.7 127.7 +21,6° 117.3 +12,5° 107.2 95.7 94.7 Âge moyen: 56.2 ans
  13. 13. Comparaison épaules « saines » avant lamanœuvre/épaules pathologiques après la manœuvre 11,7°
  14. 14. Mesures de labduction physiologique réalisées avec Bioval lors du congrès 2010 de la SFRE, chez un confrère présentant une tendinopathie de coiffe :La courbe rouge (18 h 55) représente le mouvement effectué avant lamanœuvre, la bleue (18 h 58) représente le mouvement effectué dansles mêmes conditions juste après sa réalisation.Amélioration de lamplitude et de la vitesse du mouvement!
  15. 15. Notre hypothèse de départ estdonc vérifiée:cette manœuvre en chaînefermée permet une correctiondes décentrages de la gléno-humérale, et améliore samobilité.
  16. 16. Le travail en chaîne Le travail enouverte favorise les chaîne fermée décentrages favorise le recentrage « La chaîne fermée tend à aligner les segments dont les extrémités sont résistantes » Michel DUFOUR/Michel PILLU Biomécanique fonctionnelle
  17. 17. « La glène est presque plane au-dessus du tuberculeglénoïdien mais déprimée en croissant à concavité supérieureau-dessous de lui. Elle est légèrement concave d’avant en arrière. » Tubercule glénoïdien J. Brizon et J. Castaing Zone déprimée en croissant à concavité supérieure
  18. 18. Le placement du bras dans le prolongement de la partie sous-cutanée de l’épine garantit un angle gléno-huméral supérieur à 90°
  19. 19. La compression active abaisse la tête décentréejusqu’à l’appui sur la partie centrale du croissant à concavité supérieure Correction du décentrage supérieur
  20. 20. Travail simultané des muscles dela coiffe = coaptation et centrage Correction du décentrage antérieursubscapulaireinfra-épineux
  21. 21. Rapports tête humérale-long tricepsEn abduction physiologique à à 100° le long triceps90° il n’y a pas de contact s’enroule sur la tête humérale
  22. 22. Travail simultané des longues portions = coaptation et centrage 1er temps : force de coaptation + angle gléno-huméral > 90° + appui du long biceps = abaissement de la tête humérale.2ème temps : le long triceps forme un hamac qui limite la descente de la têtehumérale, favorisant ainsi son recentrage et pas seulement son abaissement .
  23. 23. Forces de coaptation active Coaptation et stabilisation
  24. 24. La coiffe et les 2 longuesportions forment une couronne
  25. 25. Rôle des « abaisseurs »: grâce au point fixedistal et au hamac formé par le long triceps, ilsprovoquent une rotation médiale automatique qui,associée à la descente de la tête surla glène, corrige le spin en rotationmédiale!
  26. 26. Les rotationsengendrent descontraintes decisaillement dans lesupra-épineux.Le travail de la coiffe globale permet de limiterces contraintes. Cette fonction globale estcohérente avec les orientations des fibresobliques et transverses des tendons de la coiffequi sont solidarisés.
  27. 27. Selon les besoins spécifiques du patient, nous pouvons utiliser desvariantes de cette manœuvre, afincorriger dune façon plus sélectivele décentrage antéro-supérieur ou le spin en rotation médiale.
  28. 28. Cette manœuvre participe:-à la correction des décentrages de la gléno-humérale-au début du renforcement musculaire (HAS)-à la rééducation proprioceptive.Elle est utile:-en complément des techniques manuelles-si le patient est contracté.-en rééducation de la coiffe et des épaules instables.-en prévention primaire des pathologies de la coiffe.Elle est facilement utilisable, rapidement efficace.
  29. 29. -Efficacité de la manœuvre-nécessité du renforcement musculaire(H.A.S.) Création d’unappareil derenforcement musculaireglobal en chaîne ferméeen traction ou enpoussée, afin depérenniser le résultat.
  30. 30. Comparaison de l’activité électrique des muscles: testing, traction et poussée
  31. 31. Résultats microvoltsContractions plus intenses en pousséequ’en traction.
  32. 32. Mr L 56 ans chaudronniertendinopathie calcifiante.Janvier 2009: 3 infiltrations,sans améliorationJuin 2010: 3 infiltrations, sans amélioration10/08/2010 score de Constant = 58 avec douleur = 2,5 pts/15 activités professionnelles 1 pt/4 activités de loisir 1 pt/4 gêne dans le sommeil 0 pt/2
  33. 33. 11/10/2010 après 17 séances Score de Constant = 82 avec douleur = 9 pts/15Activités professionnelles 4 pts/4Activités de loisirs 4 pts/4 Gêne dans le sommeil: 1 pt/2 RESULTAT STABLE
  34. 34. Mr P, retraité 75 ans, rupture Et le 10/1/2011:antéro-supérieure de coiffe avant la 10ème séance(2 ans). le 1er/12/2010:avant la 1ère séance
  35. 35. Mme H. 54 ans enseignanteCervicalgies avec raideurs, douleursextrêmes irradiant vers le ms droit,paresthésies de la main.Compression radiculaire bilatéralepar une barre ostéophytique C5-C6médiane, canal cervical rétréci enC4-C5 C5-C6 C6-C7-Ttt: morphiniques depuis mai 2006-Hospitalisée pour tractionsvertébrales-CRF-Neurochirurgie envisagée-décentrage antéro-supérieur (f = 80°) et spin (a = 70°)
  36. 36. Après correction manuelle des décentrages,travail prudent en traction et en compression ++. Fin septembre 2010: Absence de douleur, sans traitement médicamenteux! Mobilité du cou très améliorée, mobilité de l’épaule normale… RESULTAT STABLE
  37. 37. Le travail en compression par traction et poussée en chaîne fermée, dans les conditions décrites, est très utile lors de la rééducation des tendinopathies de l’épaule.Avec un recul de quelques mois les résultats sont stables.
  38. 38. Journées Francophones de Kinésithérapie 2011 MARSEILLEMERCI DE VOTRE ATTENTION Thierry STEVENOT 5, rue du Président KENNEDY 08000 CHARLEVILLE-MEZIERES FRANCE Tel : 03 24 57 15 59 thierrystevenot@gmail.com

×