• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Couillandre jfk2011
 

Couillandre jfk2011

on

  • 846 views

Conférence Couillandre

Conférence Couillandre

Statistics

Views

Total Views
846
Views on SlideShare
671
Embed Views
175

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

1 Embed 175

http://www.amfck.fr 175

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Couillandre jfk2011 Couillandre jfk2011 Presentation Transcript

    • La danse pour la santéDance for healthAnnabelle CouillandreMaître de Conférences, UFR STAPS, Université Paris OuestEA 2931 CEntre de Recherche sur le Sport et le Mouvement (CERSM)
    • Interaction santé-danse Intérêt pour la santé du danseur ces dernières années (IADMS, ADMR, JDMS…) Récemment, intérêt pour la danse pour la santé (Keogh et al., 2009)
    • La Danse, une Activité Physique Artistique Activité Physique (AP) = tout mouvement corporel produit par la contraction des muscles squelettiques et dont le résultat est une augmentation substantielle de la dépense d’énergie par rapport à la dépense de repos Selon l’OMS, une AP peut s’observer:  Dans l’exercice d’une profession  Au cours d’activités récréatives et de loisirs  Au cours de tâches domestiques ou d’activités sportives Danse AP artistique, réalisée en musique, peu contrainte par l’avancée en âge, pouvant être pratiquée par tous, développant les interactions sociales (Bremer, 2007), perçue positivement (Lima et Vieira, 2007), combinant émotion, stimulation sensorielle, coordination motrice (Kattenstroth et al., 2010) = conditions environnementales enrichies
    • États des lieux des pratiques d’AP Selon l’OMS en 2003, moins de 40% de la population mondiale adulte a une AP suffisante pour en tirer un bénéfice pour sa santé En France, 60 à 70 % des personnes auraient une faible dépense énergétique et manqueraient par conséquent d’AP (Varo et al., 2003; Abu-Omar et al., 2004)
    • Santé Etat de complet bien-être physique, mental et social et pas seulement l’absence de maladie ou d’infirmité (OMS, 1946) Bien être bio-psycho-social
    • Interaction AP-santé
    • AP préventive Prévention primaire : actions visant à réduire la fréquence d’une maladie ou d’un problème de santé dans une population saine, par la diminution des causes et des facteurs de risque Prévention secondaire : actions visant à la détection et au traitement précoces d’une maladie ou d’un problème de santé Prévention tertiaire : actions visant à réduire la progression et les complications dune maladie avérée ou dun problème de santé. Elle consiste en mesures destinées à réduire les incapacités, les invalidités et les inconvénients et à améliorer la qualité de vie
    • Quelques études Danse-santé Sujets sains  Sportifs (Alricsson et Werner, 2004)  Adultes Seniors (Keogh et al., 2009-review; Kattenstroth et al., 2010) Sujets pathologiques  Maladies neurologiques telles que Parkinson (Earheart, 2009-review)
    • Public cible = sportifs (n intervention=16 versus ncontrol=10) Programme de pré-  Hypothèses/ à un groupe entraînement avant la contrôle saison de ski de fond  ↗ mobilité articulaire et souplesse musculaire de la Facteurs rachidiens colonne, hanche et cheville favorisant la performance  ↗ performance à ski  Mobilité articulaire  ↘ douleurs lombaires  Souplesse musculaire Programme de danse (ballet, modern, jazz, danse de caractère) (2x/sem; 3h; 12 sem) versus AP habituelle
    • Public cible = sportifs (n intervention=16 versus ncontrol=10)
    • Public cible = adultes Senior (Keogh et al., 2009) Effets physiques  ↗ équilibre et ↘ risque de chute (Judge, 2003)  Appui bi et unipodal avec déplacement de la ligne de gravité  Création de forces de réaction au sol assez élevées et de moments articulaires  Sollicitation cardiovasculaire relativement importante…
    • Public cible = adultes Senior (Keogh et al., 2009) Mais aussi, effets psychosociaux  Promotion du Bien vieillir (Connor 2000; Lima et Vieira, 2004; Wikstrom, 2004)  ↗ interaction sociale  ↗ sens communautaire  ↗ sens de l’esthétique…
    • Public cible = adultes Senior (Keogh et al., 2009)
    • Public cible = adultes Senior (Keogh et al., 2009)
    • Public cible = adultes Senior (Keogh et al., 2009)
    • Public cible = adultes Senior (Kattenstroth et al., 2010)  Impact d’une pratique régulière de danse sur la posture et l’ équilibre, le temps de réaction, le comportement moteur,  Posture et équilibre les performances tactile  Up and Go et cognitive  Comportement moteur  2 groupes  Mouvements répétitifs au  Danseur Amateur niveau du poignet (nAD=24; 16,5 ans de pratique; 1,5h/sem)  Performance tactile  Contrôle (ncontrol=38)  Discrimination spatiale
    • Public cible = adultes Senior (Kattenstroth et al., 2010)Aucune performance de mauvaise qualité dans le groupe AD
    • Public cible = Parkinson (review) Parkinson = pathologie dégénérative  Troubles de la marche et de l’équilibre à l’origine de chutes  ↘ qualité de vie…
    • Public cible = Parkinson (review) Recommandations d’AP  La danse, une alternative (Keus et al., 2007) 1. Exercices avec cueing pour 1. Musique => cueing ↗ la marche facilitateur pour la motricité 2. Exercices développant des 2. Mise en place de stratégies stratégies motrices motrices spécifiques => cognitives pour ↗ les Tango Argentin avec marche transferts arrière 3. Exercices pour ↗ l’équilibre 3. Mise en place de réponses 4. Exercices développant la posturales anticipatrices ou mobilité articulaire et la compensatrices puissance musculaire pour 4. Existant mais non spécifique ↗ la capacité physique
    • Conclusion Existence indéniable  Mais d’effets bénéfiques de la  Ces effets sont-ils danse sur la santé chez cependant cliniquement le sujet sain et décelables ou transférables dans la vie pathologique quotidienne?  Quelles sont les indications spécifiques à la pratique de la danse?  Comment prescrire cette activité en termes d’intensité, de durée et de fréquence?
    • PerspectivesEt surtout: Quels sont les mécanismes à l’origine des effets observés?  Exemple: activation du putamen associée à la pratique du Tango (Brown et al., 2008) => notion de plasticité cérébrale  Exemple: augmentation du taux du BDNF (brain-derived neurotrophic factor) => notion de neuroprotection (Kattenstroth et al., 2010) Ce sont ces questions qui nous intéressent précisément en sciences du mouvement, de l’AP et de la santé…
    • En attendant, Pour ce weekend  Je vais danser Et, pour lundi  Je m’inscris à un cours de danse Merci pour votre attention