Chaines Musculaires

2,159 views

Published on

Conférence invitée (JFK2009)

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
2,159
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
21
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Chaines Musculaires

  1. 1. PEUT-ON PARLER DE REEDUCATION MUSCULAIRE EN CHAINE FERMEE ? Etude préliminaire * IFMK « Saint-Michel » Paris ** LBM ENSAM CNRS UMR 8005 Paris *** Cabinet de Kinésithérapie Paris **** Cabinet de kinésithérapie Bidart F Billuart* **, J L Nephtali ***, M Messina ****
  2. 2. INTRODUCTION : définition classique <ul><li>Arthur Steindler 1955 </li></ul><ul><li>Kinesiology of the Human Body Under Normal and Pathological Conditions. Springfield: IL </li></ul>“ A closed kinetic chain, on the other hand, is one in which the terminal joint meets with some considerable external resistance which prohibits or restrains it free motion”
  3. 3. INTRODUCTION : définition classique <ul><li>Arthur Steindler 1955 </li></ul><ul><li>Kinesiology of the Human Body Under Normal and Pathological Conditions. Springfield: IL </li></ul>“ […] no visible motion is produced. Only in the latter instance is the kinetic chain strictly and absolutely closed.”
  4. 4. <ul><li>Dillman et coll 1994, Palmitier et coll 1991, Rivera et coll 1994 </li></ul>INTRODUCTION : définition classique
  5. 5. INTRODUCTION : définition usuelle Ellenbecker T, Davies J 2001 <ul><li>Déplacement linéaire de l’extrémité </li></ul><ul><li>Mouvement dans les 3 plans de l’espace </li></ul><ul><li>Déplacement simultané d’au moins deux segments osseux </li></ul><ul><li>Co-contraction musculaire </li></ul><ul><li>Chaîne à orientation fonctionnelle </li></ul>
  6. 6. INTRODUCTION : objectifs de l’étude Rechercher l’existence de variations inter-sujets du recrutement musculaire lors d’une série d’exercices de rééducation en « chaine fermée ». Rechercher des examens cliniques simples qui soient prédictifs du recrutement musculaire.
  7. 7. <ul><li>EMG de surface (SX230) </li></ul><ul><li>Droit fémoral </li></ul><ul><li>Vaste médial </li></ul><ul><li>Longue portion du biceps </li></ul><ul><li>Semi tendineux </li></ul><ul><li>Goniomètre (SG150) </li></ul>DataLINK® (Biometrics) MATERIEL ET METHODE 6 sujets masculins asymptomatiques
  8. 8. 1 2 3 MATERIEL ET METHODE 3 répétitions par exercice
  9. 9. Mesure manuelle : inclinomètre α 2 α 1 MATERIEL ET METHODE
  10. 10. DF VM BF ST RESULTATS Droit fémoral Vaste médial Biceps fémoral Semi t e ndineux
  11. 11. RESULTATS-DISCUSSION variations selon l’exercice Sujet 2 DF VM BF ST
  12. 12. Pas de variation inter-sujets Co-contraction (Q/IJ) toujours vérifiée Co-contraction (Q/IJ) peu vérifiée RESULTATS-DISCUSSION v ariations selon l’exercice
  13. 13. RESULTATS-DISCUSSION variations inter-sujets Sujet 3 ( α 2 : 20° et α 1 : 30°) Sujet 7 ( α 2 : 50° et α 1 : 0°) DF VM BF ST
  14. 14. Variations inter-sujets RESULTATS-DISCUSSION Les 2 sujets les moins souples Le sujet le plus souple Sujet 3 ( α 2 : 20° et α 1 : 30°) Sujet 1 ( α 2 : 20° et α 1 : 20°) Sujet 7 ( α 2 : 50° et α 1 : 0°)
  15. 15. CONCLUSION-APPLICATIONS Cocontration non systématique en CCF L’extensibilité musculaire semble être un bon élément prédictif Notion de chaîne parallèle (G.Pierron)

×