Your SlideShare is downloading. ×
0
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Atelier JFK2009 Laurent
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Atelier JFK2009 Laurent

1,707

Published on

Atelier JFK2009 Laurent …

Atelier JFK2009 Laurent
Pour en savoir plus, allez sur le site de la SFP:
http://sfk.kinemedia.fr/Pages/JFK2009.html

Published in: Health & Medicine, Travel
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,707
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Paris 2009 le corps est en mouvement 1 Neurokinésithérapie en libéral avec les personnes médullo et Cérébro lésées Traumatismes crâniens, Hémiplégies, I.M.C. Ataxies Parkinson, Scléroses en Plaques autres affections cérébrales ou médullaires Francis Laurent neurokinesitherapie.blogspot.com Avec la participation pour le recueil de données de Sébastien Maillard et Régis Combes Fanny Zellner et Christelle Miquel Kinésithérapeutes en libéral à Bordeaux
  • 2. Paris 2009 le corps est en mouvement 2 Introduction  Demande du patient « récupération » (neurone)  Par rapport à quel niveau antérieur???  Attente du kiné « optimisation » (synapses)
  • 3. Paris 2009 le corps est en mouvement 3 Neuro Centrale Séquelles Chronicité Cercle vicieux : l'atteinte neurologique  sédentarité précoce  Qui renforce raideurs-faiblesse-troubles perceptifs  qui entraînent peur-douleur-fatigue  qui entraînent déprime  qui augmente la sédentarité …(<5000 pas quotidiens) lutte contre les effets secondaires de la lésion enclenche –t-elle un cercle vertueux?
  • 4. Paris 2009 le corps est en mouvement 4 OBJECTIF Mettre au point un diagnostic kinésithérapique basé sur les capacités motrices mesurées pour faire un programme de rééducation individualisé et progressif.
  • 5. Paris 2009 le corps est en mouvement 5 Méthode Le temps du bilan n’est pas séparé du traitement Nous réfutons l’esprit du « test » Nous recherchons le meilleur score possible I. Mesurer Renforcer les capacités segmentaires II. Répertorier et apprendre les capacités d’ équilibre III. Mesurer et Entraîner les capacités de marche  espace spécifique pour rallonger la durée des séances à 2 heures (travail de groupe)
  • 6. Paris 2009 le corps est en mouvement 6 Population (en cours d’étude) Etude rétrospective 255 personnes passées au cabinet depuis 2002  AVC et TC  IMC  Sep et S. Spino cérébelleux  Parkinson et S. parkinsonnien
  • 7. Paris 2009 le corps est en mouvement 7 I. Capacités Segmentaires Membres Supérieurs 3 épreuves d’adresse 1 épreuve de vitesse Apprendre à Enlever remettre 9 crayons en 18’’ Apprendre 10 demi tour bâton Apprendre Monter descendre le pilon 10 fois Adiadococinésie; 22 frappes en 10’’ entraîner la personne à la meilleure performance pour se cogner à l’incapacité
  • 8. Paris 2009 le corps est en mouvement 8 Capacités Segmentaires: Membres Supérieurs Epauler-lever. Apprendre à soulever 10 fois 1/10 de son poids Mais la répétition de l’effort (la musculation) relève le seuil d’apparition de la spasticité. l’effort musculaire déclenche la spasticité.
  • 9. Paris 2009 le corps est en mouvement 9 I. Capacités de force du Membres Supérieurs : orienter la main - pousser - tirer 2/3 de son poids Tirer 2/3 de son poids. Coude fléchi 90° Coude tendu 10 pro supinations: 1kg x levier en cm Pousser 2/3 de son poids sur l’avant-bras Et sur la main
  • 10. Paris 2009 le corps est en mouvement 10 I. Capacités Segmentaires: Tronc « Abdos » 8 capacités à s’asseoir A CALIFOURCHON SE RELEVER DE 45° MAINS ACCROCHEES DECOLLER LES JAMBES CUISSES BLOQUEES LEVER LE TRONC S’asseoir avec élan des cuisses puis des bras SANS ELAN décolle pieds, puis ne décolle pas JAMBES CROCHET
  • 11. Paris 2009 le corps est en mouvement 11 I. Capacités Segmentaires: Tronc Spinaux » 7 capacités d’ Extension 1) Tourner la tête à droite, 2) à gauche, 3) décoller les épaules, 4) décoller le sternum, les bras le long du corps, 5) bras écartés, 6) bras devant, 7) 30 secondes bras devant
  • 12. Paris 2009 le corps est en mouvement 12 I. Capacités Segmentaires Tronc capacités latérales et rotations cuisses bloquées décoller 10 fois le tronc Décoller 10 fois le bassin poser 10 fois les cuisses à droite et à gauche
  • 13. Paris 2009 le corps est en mouvement 13 Nous cotons la qualité sur 3 MRC et la force en kg 0: pas de mouvement 1: ébauche 2: incomplet ou syncinétique 3: normal 0. absence de contraction 1. Contraction perceptible sans déplacement du segment 2. Contraction entraînant un déplacement du segment qq soit l’angle parcouru 3. Contre légère R? 4. Contre R + importante?? 5. Force = côté sain (apraxique apathique?) Comment Coter la Motricité? HELD et PIERROT DESSEILLIGNY cotations 3, 4, 5 subjectives MEDICAL RESEARCH CONCIL MRC neuro centrale
  • 14. Paris 2009 le corps est en mouvement 14 I. Capacités Segmentaires Membres inférieurs hanche genou chaine ouverte 4 capacités mesurées en kg: soulever 10 fois 1/10 de son poids et appréciées en MRC Rotations de hanche /3 MRC 10 flexions de jambe avec 1/10 du poids qualité verrouillage 10 extensions de cuisse avec 1/10 du poids + qualité flexion qualité verrouillage Élévations du membreextensions de jambe
  • 15. Paris 2009 le corps est en mouvement 15 I. Capacités Membres inférieurs hanche genou en chaine fermée Décoller 10 fois le genou du sol jusqu’à hauteur du plateau tibial Sinon glisser une cale mesurer l’amplitude active Lever le pied à 1,5 hauteur du plateau tibial Sauter à cloche pied sur un tapis de 1 cm d’épaisseur et revenir en arrière sur le sol . Note sur 10 réussites à la suitemesuré en cm Capacité à soulever son poids sur une certaine hauteur en poussant d’une seule cuisse les mains tiennent l’équilibre mais ne tirent pas vers le haut Les mains aident à l’ascension
  • 16. Paris 2009 le corps est en mouvement 16 I. Capacités Segmentaires Pied en chaîne ouverte coté /3 MRC 10 pro-supinations (ou Abd Add) en chaîne ouverte. 10 flexions dorsales genou tendu et genou flex. MRC 1 = amplitude<33% 2 = amplitude incomplète ou signe neuro 3 = normal
  • 17. Paris 2009 le corps est en mouvement 17 I. Capacités Segmentaires pied en charge: on note sur 3 la capacité à soulever son poids dans une certaine amplitude Décoller 10 fois le 5ème méta de 5 cm Décoller le talon 10 fois de 8 cm « demi-pointe » pro-supination mains à plat sur le poteau pour éviter traction front collé contre le poteau pour éviter compensations, 1 = moins de 10 mouvements ; 2 = amplitude incomplète ou signe neuro; 3 = normal
  • 18. Paris 2009 le corps est en mouvement 18 I. Capacités Segmentaires membre inférieur adiadococinésie triple flexion - triple extension signe le ralentissement chez les pyramidaux, extra pyramidaux ralentissement par imprécision chez les ataxiques et athétosiques 12 frappes sol-main du kiné en 10’’
  • 19. Paris 2009 le corps est en mouvement 19 une personne de 58 ans après 25 ans d’évolution de SEP 44% 50% 44% 57% 59% 33% 33% 16% 0% 16% 0% 13% 32% 0% 0% 25% 50% 75% 100% F O R C E M S u p V IT E S S E M S u p A D R E S S E M S u pA B D O M IN A U X S P IN A U X L atérau x In sp iratio n H an ch e O H an ch e F V IT E S S E P ie d O P ie d F S E G M E N TA IR E DROIT GAUche 79% 100% 66% 88% 100% 100% 92% 87% 92% 89% 80% 87% 0% 25% 50% 75% 100% FORCE M Sup VITESSE M Sup ADRESSE M Sup ABDOMINAUX SPINAUX Latéraux HANCHE chaîne ouverte. HANCHE en charge VITESSE PIED chaine ouverte PIED en charge SEG DROIT GAUche 2 Profils segmentaires comparés une personne de 22 ans après 2 ans d’évolution de SEP
  • 20. Paris 2009 le corps est en mouvement 20 I. Renforcements membres supérieurs en verticalisation, au fauteuil ou sur presse
  • 21. Paris 2009 le corps est en mouvement 21 I. Renforcement segmentaire + coordination Baisser contre élastique. lever en relâchant pédalage Flexion extension controlatérale
  • 22. Paris 2009 le corps est en mouvement 22 I. Renforcement segmentaire: le tronc, 4 faces Relier le tronc aux jambes la plupart des syndromes cérébraux préservent la musculature du tronc qu’ on peut donc développer
  • 23. Paris 2009 le corps est en mouvement 23 I. Le Renforcement des Membres inférieurs- essayer de pallier au manque de pas. (sédentarité moins de 5000 pas par jour)
  • 24. Paris 2009 le corps est en mouvement 24 I. Renforcement segmentaire - Membres inférieurs- Résistance élastique 4 faces sur chaque pied Travail de la mise en charge côté déficitaire
  • 25. Paris 2009 le corps est en mouvement 25 Tourner 1 pied Tourner 2 mains 1 pied Tourner 1 main Tourner main pied homo Tourner main pied contro Tourner 2 mains Apprendre à l’hémisphère lésé à travailler en même temps que le valide / accumulation
  • 26. Paris 2009 le corps est en mouvement 26 I. Auto postures jumeaux
  • 27. Paris 2009 le corps est en mouvement 27 I. Autopostures Ischios adducteurs
  • 28. Paris 2009 le corps est en mouvement 28 I. Étirements mesurés Adducteurs: distance intercondylienne Mesure Ischio: enjambée: distance talon droit talon gauche dissociation des ceintures: coude gauche au sol, distance condyle fémoral droit sol. la mesure centimétrique avec une incertitude de 1 cm est beaucoup plus précise que le goniomètre pour le gain relatif par le contracté relâché.
  • 29. Paris 2009 le corps est en mouvement 29 I. Mesure objective de l’équin diagnostic différentiel entre spasticité et rétraction conjonctive  Toxine?  Allongement?  Neurotomie?  Releveur? en charge unipodale sur un jeu de cales de 5° 10° 20° La nuque, le rachis alignés sur le thallus.
  • 30. Paris 2009 le corps est en mouvement 30 I. Mesure du flexum d’orteils Mesurer la distance épine tibiale-sol en maintenant les pieds serrés. le flexum d’orteils diminue l’amplitude des pas il constitue une épine irritative
  • 31. Paris 2009 le corps est en mouvement 31 II. Rééducation posturale mesurée l’outil du praticien Les méthodes Kabat, Bobath, Albert, Lemetayer, Brunnstrom qualifiaient le mouvement mais ne le mesuraient pas. Elles ont laissé un fantastique répertoire de capacités motrices Concilier les méthodes globales avec le diagnostic kinésithérapique (ROM.P. E Viel). Relaté – Observer – Mesurer - Planifier Répertoire de positions Score: 1 point /Position acquise
  • 32. Paris 2009 le corps est en mouvement 32 II. Équilibre. Recueil des Positions Le bilan commence par les positions les plus élevées possibles et on redescend.  17 ateliers de positions: de assis podium à unipodal.  435 positions et changements de positions  42 marches appliquées  28 sauts à pieds joints et cloche pieds Score Positions, « Pos »: C’est la bobine d’un film de 505 images. 1 point par image Plus il y aura d’images (kinèmes) moins le film sera saccadé
  • 33. Paris 2009 le corps est en mouvement 33 Permet de rallonger la durée de rééducation et l’apprentissage par les autres. II.l’ échafaudage ès paliers 2m² (5 m3) permet au patient de découvrir puis de répéter seul sans danger une nouvelle position.
  • 34. Paris 2009 le corps est en mouvement 34 II.À chaque position: 2 niveaux possibles : 1. Polygone fixe: statique maintenue Assis < 30’’ Assis > 30’’ Descend en Ar remonte Touche sol Av. 50 cm à Droite Récamier droit Descend réc. D remonte Récamier gauche Descend Remonte Se couche à droite Se rassoit En s’accrochant Se couche à gauche Se rassoit En s’accrochant Met jambes vide Les remonte Se lève accroché Transfert seul Descend à genou 50 cm à Gauche Assis podium 24 capacités 2. Polygone modifié: descendre remonter se déplacer
  • 35. Paris 2009 le corps est en mouvement 35 II. Recueil de Positions Assis au sol /18 capacités Niveau 1 polygone fixe Assis < 30’’ Assis > 30’’ Yeux fermés extension 10 tangages 10 roulis Se couche à droite Se rassoit / droite Se couche en arrière Se rassoit / arrière Se couche à gauche Se rassoit / gauche ½ tour droit ½ tour gauche 1 m à droite 1 m à gauche ½ tour gauche 1m Arrière Niveau 2 : polygone modifié  EDSS de 7,5 à 8
  • 36. Paris 2009 le corps est en mouvement 36 II.Recueil de Positions 4 Pattes /38 niveau 1 polygone fixe 4 pattes < 30’’ > 30’’ Yeux fermés 10ruades D Alternés droit Alternés gauche Homolat droit Homolat. Gauche 10Tangage s 10 roulis 10ruades G 20’’ 20’’ 20’’ 20’’ Lapin phoque Descendre avant Remonte /avant 10 frappes 10 frappes 10 frappes 10 frappes Descend à droite Remonte / coude Remonte / main ½ tour droit 1 m avant Yeux fermés 1 m arrière Yeux fermés Descend à gauche Remonte / coude Remonte / main ½ tour gauche 1 m à droite Yeux fermés 1 m à gauche Yeux fermés Niveau 2: polygone modifié Ces deux personnes ont un score 0 à la quadrupédie. On a créé une adaptation pour rendre la quadrupédie néanmoins possible.  EDSS de 7,5 à 8
  • 37. Paris 2009 le corps est en mouvement 37 II.Recueil de Positions 4 Pattes /38 niveau 1 polygone fixe 4 pattes < 30’’ > 30’’ Yeux fermés 10ruades D Alternés droit Alternés gauche Homolat droit Homolat. Gauche 10Tangage s 10 roulis 10ruades G 20’’ 20’’ 20’’ 20’’ Lapin phoque Descendre avant Remonte /avant 10 frappes 10 frappes 10 frappes 10 frappes Descend à droite Remonte / coude Remonte / main ½ tour droit 1 m avant Yeux fermés 1 m arrière Yeux fermés Descend à gauche Remonte / coude Remonte / main ½ tour gauche 1 m à droite Yeux fermés 1 m à gauche Yeux fermés Niveau 2: polygone modifié Noter l’axe carré qui permet de sentir le milieu  EDSS de 7,5 à 8
  • 38. Paris 2009 le corps est en mouvement 38 II.Recueil de Positions 4 Pattes /38 niveau 1 polygone fixe 4 pattes < 30’’ > 30’’ Yeux fermés 10ruades D Alternés droit Alternés gauche Homolat droit Homolat. Gauche 10Tangage s 10 roulis 10ruades G 20’’ 20’’ 20’’ 20’’ Lapin phoque Descendre avant Remonte /avant 10 frappes 10 frappes 10 frappes 10 frappes Descend à droite Remonte / coude Remonte / main ½ tour droit 1 m avant Yeux fermés 1 m arrière Yeux fermés Descend à gauche Remonte / coude Remonte / main ½ tour gauche 1 m à droite Yeux fermés 1 m à gauche Yeux fermés Niveau 2: polygone modifié  EDSS de 7,5 à 8 Appuis alternés + frappes main genou Appuis homolatéraux + frappes croisées
  • 39. Paris 2009 le corps est en mouvement 39 II.Recueil de Positions Appuis plantigrades initiation / 39 Appui facial 20’’ Main D 2 pieds 20’’ Suspendu s/ coudes 20’’ Suspendu s/ mains 20’’ 5 pompes genoux Main G 2 pieds 20’’ App facial s/ coudes 20’’ ½ tour D ½ tour G Appui dorsal 5 pompes bassin Pieds D 2 mains 20’’ 2 pieds coude D 20’’ 2 m Av 2 m Ar 20’’ 5 pompes tête Pieds G 2 mains 20’’ 2 pieds coude G 20’’ 2 m à Droite 2 m à G Trépied dos MSD 20’’ Trépied dos MSG 20’’ Trépied MID 20’’ Trépied MIG 20’’ Ces trois personnes ont un score 0 à l’appui plantigrade, on crée des adaptations pour les familiariser à la position.
  • 40. Paris 2009 le corps est en mouvement 40 II.Recueil de Positions Appuis plantigrades / 39  EDSS de 6 à 7,5 Appui facial 20’’ Main D 2 pieds 20’’ Suspendu s/ coudes 20’’ Suspendu s/ mains 20’’ 5 pompes genoux Main G 2 pieds 20’’ App facial s/ coudes 20’’ ½ tour D ½ tour G Appui dorsal 5 pompes bassin Pieds D 2 mains 20’’ 2 pieds coude D 20’’ 2 m Av 2 m Ar 20’’ 5 pompes tête Pieds G 2 mains 20’’ 2 pieds coude G 20’’ 2 m à Droite 2 m à G Trépied dos MSD 20’’ Trépied dos MSG 20’’ Trépied MID 20’’ Trépied MIG 20’’ Vérification des protections postérieures: trépied dorsal sur pied, sur main, Protections antérieures: Mowgly niveau 1 tenir la position Niveau 2 : déplacement
  • 41. Paris 2009 le corps est en mouvement 41 II. traction suspensions Potence droite Potence gauche paresseux déplacement Suspension ventrale Suspension dorsale Traction statique singe Le « paresseux » permet de se tracter seul et de se relâcher.
  • 42. Paris 2009 le corps est en mouvement 42 II. Recueil de Positions à genou, chevalier servant à l’espalier./16 EDSS de 6 à 7,5 À genou < 30’’ A genou > 30’’ descendre remonter Chevalier servant droit 30’’ Descendre à droite Remonte de droite Monter la jambe gauche Descendre la jambe gauche Chevalier servant gauche 30’’ Descendre à gauche Remonte de gauche Monter la jambe droite Descendre la jambe droite Polygone modifiéPolygone fixe
  • 43. Paris 2009 le corps est en mouvement 43 II. Échafaudage ès paliers Debout à l’espalier / 39 EDSS de 6 à 7,5 Debout 30 ‘’ 10 pistons Sur pointes 10 Sur talons 10 4 m avant 10 X chaises 5 X banc 5 X accroupi ½ tour droit ½ tour gauche 10 tangages 10 roulis 4 m arrière Bipodal +ventre Tronc flex Bipodal + fesses pistons 5 P JOINTS 1 étage tenu Descend 4 m à droite Desc chev serv droit remonte Descend ch serv G remonte 5 écarts 1 étage accompagné descend 4 m à gauche Desc à genoux remonte Descend assis remonte 5 alternés 1 étage seul descend « L’estrapade » : la main est fermée sur une poignée de trapéziste. C’est une prise mouvante qui constitue un intermédiaire entre la prise fixe et l’absence de prise polygone modifié Polygone fixe
  • 44. Paris 2009 le corps est en mouvement 44 II. Espace adapté Debout à l’espalier / 39 tester sa bipédie EDSS de 6 à 7,5 Debout 30 ‘’ 10 pistons Sur pointes 10 Sur talons 10 4 m avant 10 X chaises 5 X banc 5 X accroupi ½ tour droit ½ tour gauche 10 tangages 10 roulis 4 m arrière Bipodal +ventre Tronc flex Bipodal + fesses pistons 5 P JOINTS 1 étage tenu Descend 4 m à droite Desc chev serv droit remonte Descend ch serv G remonte 5 écarts 1 étage accompagné descend 4 m à gauche Desc à genoux remonte Descend assis remonte 5 alternés 1 étage seul descend On adapte l’espace à l’équilibre possible. L’attention est ici portée sur le jeux, non sur la statique
  • 45. Paris 2009 le corps est en mouvement 45 II. Espace adapté: L’échafaudage ès paliers est plus sécurisant que les parallèles. Il offre plus de possibilités pour inventer des marches pour ceux qui n’ont pas la marche . les marches d’entraînement luttent contre la sédentarité Marche latérale avec banc arrière soutenu verticalement en rail appuyé au demi-tour Maintien latéral harnais fil de feriste
  • 46. Paris 2009 le corps est en mouvement 46 II. Progression pédagogique pour placer le nombril au dessus de l’appui unipodal 5appuis: dos, mains, pieds Unipodal D 5 appuis Unipodal 4 appuis Unipodal G 5 appuis Unipodal G 4 appuis Unip D 3ap 10 pistons 35 cm Unip G 3ap 10 pistons 35 cm Pointe D Talon D Cloche pied Pointe G Talon G Cloche pied 10 fois 10 fois 10 fois 10 fois 10 fois 10 fois Héron D Héron canne 10 pistons Héron D Héron canne 10 pistons 10 x 35 20 balanciers 10 pendules 10 x 35 20 balanciers 10 pendules 2 appuis main ou avant bras pied4 appuis: dos, mains,1 pied 3 appuis mains, pied
  • 47. Paris 2009 le corps est en mouvement 47 Rassurer la position debout Quand on est debout, apprendre:  la descente avant : à genou  La descente arrière : accroupi  La descente droite : chevalier servant  La descente gauche : chevalier servant Rassure la position debout.
  • 48. Paris 2009 le corps est en mouvement 48 II. Bipédie pieds écartés /36 corrections d’attitude debout 30’’ Yeux fermés Tête extension Doigts sol 10 pistons S’assoit s/chaise Se relève Rotation D Rotation Gauche Garde droite Garde gauche Fente droite Fente gauche 10 fois tangue immobile roulis immobile Skate droit Skate gauche S’assoit s / banc Se relève pointes 10 pointes talons 10 talons s’accroupit Descend / arrière Descend /avant 10 fois Se relève remonte remonte Le polygone de sustentation est un trapèze d’environ 1200 cm² polygone fixe polygone modifié Garde roulis tangage
  • 49. Paris 2009 le corps est en mouvement 49 II. Recueil de Positions A genou / 27 capacités polygone modifié A genou assis À genou dressé 30’’ Yeux fermés Tête extension Rotation D Rotation G 10 tangages 10 roulis Desc à 4 pattes remonte Desc ptite sirène D remonte Desc ptite sirène G remonte ½ tour D ½ tour G 1 m Av 1m Ar Assis plage D 30 ‘’ remonte Assis plage G 30 ‘’ Remonte 1 m à D 1 m à G polygone fixe connaître la position à genou rassure debout par la connaissance de la descente avant
  • 50. Paris 2009 le corps est en mouvement 50 II. Recueil de Positions: Accroupi /24 capacités Accroupi /mains <30sec Accroupi sans les mains <30sec Descend en avant / les mains Descend Arrière / les mains Descend à droite / les mains Descend à gauche / les mains Descend en avant Sans les mains Pivot à droite / les mains Avance 1 mètre / les mains 1m à droite / les mains Accroupi /mains >30sec Accroupi sans mains >30sec remonte remonte remonte remonte remonte Pivot à gauche / les mains Recule 1 m / les mains 1 m à gauche / les mains 1 m Av sans les mains 1 m Ar sans les mains 1 m à droite sans les mains 1 m à gauche sans les mains connaître « accroupi » rassure la position debout en permettant la descente arrière
  • 51. Paris 2009 le corps est en mouvement 51 II. Correction d’attitudes sur Polygone de marche (700cm²) pied droit arrière, pied gauche arrière.  EDSS 4 à 6 Pied droit Ar Yeux fermés extensio n Rotation droite Rotation gauche skate tangue immobile Lacet G Pied de grue D 10 talon pointes 20 post droit 20 ant Gauche Descend Chserv D relève S’assoit à droite Se relève Pied Gauc Ar Yeux fermés extensio n Rotation droite Rotation gauche skate tangue immobile Lacet D Pied de grue G 10 talon pointes 20 post Gauch 20 ant droit Descend Chserv G relève S’assoit à Gauche Se relève polygone modifiépolygone fixe rotations Tangage axe carré pour sentir le transfert Planche à roulettes pour sentir l’avancée du bassin
  • 52. Paris 2009 le corps est en mouvement 52 II. Chevalier servant droit et gauche 22 capacités Connaître la position chevalier servant D et G rassure la position debout en permettant les descentes latérales 22 Capacités Chevalier servant D 30’’ Yeux fermés extension S’assoit à D Chevalier servant G 30’’ Yeux fermés extension S’assoit à G Rotation D Rotation G Engage pied G repose Se relève Rotation G Rotation D Engage pied D repose Se relève Ch Ser D tangage Ch ServG tangage Ci-contre à gauche: Étape intermédiaire à la tenue du chevalier servant :  le genou est élevé  le pied est encastré dans les barreaux de l’échelle,.
  • 53. Paris 2009 le corps est en mouvement 53 II. Unipodal (250cm²) /30 capacités l’attention sur le découpage de la marche appui unipodal – temps pendulaire Deux exercices de polygone modifié en unipodal: enjamber, enfourcher. unipodal 10’’ 20’’ 30’’ unipodal 10’’ 20’’ 30’’ 10 pistons Droits 10 balancier s 10 enjamber 10 enfourch er 10 pistons Droits 10 balancier s 10 enjamber 10 enfourch er 10 x 17 cm 10 x 17 cm desc. 10 x 35 cm 10 x 17 cm 10 x 17 cm desc. 10 x 35 cm s/pointes 10 x 8 cm s/ talon 10 x 5cm s/pointes 10 x 8 cm s/ talon 10 x 5cm
  • 54. Paris 2009 le corps est en mouvement 54 Recueil de Positions Unipodal /30 l’attention sur le découpage de la marche: appui unipodal – temps pendulaire unipodal 10’’ 20’’ 30’’ unipodal 10’’ 20’’ 30’’ 10 pistons Droits 10 balancier s 10 enjamber 10 enfourch er 10 pistons Droits 10 balancier s 10 enjamber 10 enfourch er 10 x 17 cm 10 x 17 cm desc. 10 x 35 cm 10 x 17 cm 10 x 17 cm desc. 10 x 35 cm s/ pointes 10 x 8 cm s/ talon 10 x 5cm s/ pointes 10 x 8 cm s/ talon 10 x 5cm Monter sur une caisse et descendre en arrière 10 fois Descendre une marche en avant et remonter en arrière 10 fois
  • 55. Paris 2009 le corps est en mouvement 55 II. Exercices de proprioception solitaires en mini box sécurisé
  • 56. Paris 2009 le corps est en mouvement 56 II. Marches appliquées tapis de marche. Art. 1. les pas naissent égaux en droit et en devoir. C’est un outil qui permet de porter attention  au temps pendulaire,  à l’égalité des pas,  à la cadence Un simple filet de transfert suspendu permet au patient d’améliorer sa vitesse maximale sans crainte de tomber Le tapis roulant n’est pas de la marche.
  • 57. Paris 2009 le corps est en mouvement 57 II. 42 marches appliquées sur 2 ou 10 m. la correction de la marche peut se travailler par un exercice sur distance courte. Monter et descendre 4 faces. Croisé Av D 2 m 10 m Croisé Ar D 2 m 10 m Croisé Av G 2 m 10 m Croisé Ar G 2 m 10 m 2m AV 10 m AV 2m AR 10 m AR 2m D 10 m D 2m G 10 m G Déambul 5m Ar 5 m D 5 m G 1 tour à droite Monter trottoir descendre 3 marches descendre 1 canne 5m Ar 5 m D 5 m G 1 tour à gauche escalier marche/m descendre 1 étage descendre 10 m s/ pointes 10 m s/ talons Poutre 16 cm Poutre 8 cm Pente Arrière Pente Avant Pente à droite Pente à gauche
  • 58. Paris 2009 le corps est en mouvement 58 II. 42 marches appliquées sur 2 ou 10 m. la correction de la marche peut se travailler par un exercice sur distance courte. Protection sirtaki Arrière et Avant Croisé Av D 2 m 10 m Croisé Ar D 2 m 10 m Croisé Av G 2 m 10 m Croisé Ar G 2 m 10 m 2m AV 10 m AV 2m AR 10 m AR 2m D 10 m D 2m G 10 m G Déambul 5m Ar 5 m D 5 m G 1 tour à droite Monter trottoir descendre 3 marches descendre 1 canne 5m Ar 5 m D 5 m G 1 tour à gauche escalier marche/m descendre 1 étage descendre 10 m s/ pointes 10 m s/ talons Poutre 16 cm Poutre 8 cm Pente Arrière Pente Avant Pente à droite Pente à gauche Marche sur chevron de 16 ou de 8 cm
  • 59. Paris 2009 le corps est en mouvement 59 Profil postural EDSS 4,5 100% 100% 100% 100% 82% 75% 100% 91% 100% 83% 100% 82% 73% 100% 54% 100% 91% 87% 0% 25% 50% 75% 100% P o d iu m (A ssis )C o uc hé A ssis s ol R écam ier P etite sirène 4 P A T T E S P L A N T IG R A D E S U S P E N S IO N S A G E N O U X esp alier D E B O U T esp alier U N IP O D A L esp alier A G E N O U X C H S E R V A N TS A C C R O U P I D E B O U T (trap èze) P O L Y G O N E D E M A R C H E U N IP O D A L S tatiq u e M A R C H E S IM P U LS IO Nm o yen ne S E G m o yen ne P O S m o yen ne M A R 79% 100% 66% 88% 100% 100% 92% 87% 92% 89% 80% 87% 0% 25% 50% 75% 100% FORCE M Sup VITESSE M Sup ADRESSE M Sup ABDOMINAUX SPINAUX Latéraux HANCHE chaîne ouverte. HANCHE en charge VITESSE PIED chaine ouverte PIED en charge SEG DROIT GAUche Synthèse: personne 22 ans SEP 2 ans d’évolution Profil Segmentaire
  • 60. Paris 2009 le corps est en mouvement 60 Profil postural EDSS 6,5 100% 95% 100% 100% 100% 50% 8% 63% 75% 41% 35% 4% 0% 0% 0% 0% 0% 12% 0% 38% 32% 4% 0% 25% 50% 75% 100% P o d iu m C o uc héA ssis s olR écam ier P etite sirène 4 P A T T E S P L A N T IG R A D E S U S P E N S IO N Sesp alier à g en ou esp alier de bo u t esp alier un ip o d al A G E N O U C H S E R V A N TA C C R O U P I D E B O U T écartp o lygo n eU N IP O D A LM A R C H E S IM P U LS IO N S E G P O S M A R Synthèse: personne de 55 ans SEP 16 ans d’évolution Profil segmentaire 64% 65% 13% 71% 20% 18% 20% 4% 11% 7% 39% 64% 0% 25% 50% 75% 100% FORCE M Sup VITESSE M Sup ADRESSE M Sup ABDOMINAUX SPINAUX Latéraux Hanche O Hanche F VITESSE Pied O Pied F SEGMENTAIRE DROIT GAUche
  • 61. Paris 2009 le corps est en mouvement 61 III. Périmètre Mesuré Les marcheurs précaires sont loin du seuil de sédentarité 5000 pas quotidiens fauteuil canne tripode canne simple sans canne étirer le périmètre en entraînant les patients chroniques à marcher progressivement 30 minutes
  • 62. Paris 2009 le corps est en mouvement 62 III. Marche On ne peut corriger par l’attention la façon dont on marche! Maltraitance! (culpabilité du patient qui ne parvient pas à exécuter ce que dit le grand sachant) Les kinés sont porteurs d’ injonctions impossibles: « je me fiche que vous marchiez vite, je veux que vous marchiez bien! » « Appliquez vous à marcher! » Travail impossible de la qualité du pas dans la marche Trop de choses à penser Contreproductif
  • 63. Paris 2009 le corps est en mouvement 63 III. Marche fonctionnelle Nous entraînons le patient à marcher le plus vite possible sans tomber. 1 km en 12 minutes = 5km/h = 100% critique du test des 10 m. : trop court pour être fonctionnel critique du Test 6 minutes: pas fiable pour mesurer les progrès car la consigne « allure normale » n’est pas nette. L’allure demandée par le testeur ne peut être normale puisque le patient est observé et chronométré.
  • 64. Paris 2009 le corps est en mouvement 64 255 patients cérébrolésés classées par capacités segmentaires croissantes 0% 33% 67% 100% 1 10 19 28 37 46 55 64 73 82 91 100 109 118 127 136 145 154 163 172 181 190 199 208 217 226 235 244 253 SEG POS MAR Seuil d’incapacités: quand le score segmentaire <33%: Alors Score Segmentaire > Postural > Marche quand le score SEGmentaire >67%: tendance inverse; Score SEGmentaire < POStural < MARche
  • 65. Paris 2009 le corps est en mouvement 65 255 personnes cérébro-lésées Bonne Corrélation Segmentaire Postural plus le score segmentaire est haut, meilleur est le score postural plus on de leviers, plus on a de positions R 2 = 0,85 0% 25% 50% 75% 100% 0% 25% 50% 75% 100%
  • 66. Paris 2009 le corps est en mouvement 66 Moins bonne Corrélation Postures- Marche hors de la bande: en bas à droite ataxiques: bon score statique et mauvais score dynamique en haut à gauche: jeunes hémiplégiques massifs ou parkinson marchant bien avec un mauvais score postural R2 = 0,77 0% 25% 50% 75% 100% 0% 25% 50% 75% 100%
  • 67. Paris 2009 le corps est en mouvement 67 SEP 45 personnes /Capacités Segmentaires croissantes définies en 4 scores: Segmentaires, Postural, Marche et Barthel 0% 25% 50% 75% 100% 1 3 5 7 9 11 13 15 17 19 21 2 25 27 2 31 3 35 37 3 41 4 45 Seg Pos Mar Barthel Seuil d’incapacités Segmentaires 40%: en dessous duquel Seg Pos Mar est dégressif Seuil de capacités segmentaires 75% au-delà duquel les capacités Posturales et de Marche sont supérieures aux capacités Segmentaires
  • 68. Paris 2009 le corps est en mouvement 68 Parkinson 35 personnes /Capacités Segmentaires croissantes définies en 4 scores Segmentaires, Postural, Marche Tinetti 0% 25% 50% 75% 100% 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 SEG P OS M AR TINETTI Seuil d’Incapacités segmentaires:40% en dessous duquel SEG POS MAR dégressif: les capacités posturales et de marches sont inférieures aux capacités segmentaires Seuil de capacités segmentaires 75% au-delà duquel : Seg Pos Mar progressif les capacités posturales et de marche sont supérieures aux capacités segmentaires.
  • 69. Paris 2009 le corps est en mouvement 69 58 personnes hémiplégiques /Capacités Segmentaires croissantes définies en 3 scores: Segmentaires, Postural, Marche Les patients avec Seg < 40% marchent à moins de 1,5 km/h Seuil d’Incapacités: 40%: Seg Pos Mar décroissant en dessous 0% 20% 40% 60% 80% 100% 1 3 5 7 9 11 13 15 17 19 21 23 25 27 29 31 33 35 37 39 41 43 45 47 49 51 53 55 57 SEG POS MAR tendance Seg Pos Mar croissant au dessus de 60% de capacités segmentaires population hétérogène de 40 à 60% 23 patients/25 avec un score segmentaire > 60% marchent à plus de 4 km/h
  • 70. Paris 2009 le corps est en mouvement 70 IMC 57 personnes /Capacités Segmentaires croissantes définies en 4 scores Segmentaires, Postural, Marche et Barthel 0% 25% 50% 75% 100% 1 3 5 7 9 11 13 15 17 19 21 2 25 27 2 31 3 35 37 3 41 4 45 47 4 51 53 55 SEG POS Km BARTHEL Les seuils sont plus bas que dans les autres pathologies. C’est la population qui tire le meilleur parti de sa motricité segmentaire, car elle a grandi avec. Seuil d’Incapacités: 30%: Seg Pos Mar dégressif en dessous Seg Pos Mar progressif au dessus de 52% de capacités segmentaires
  • 71. Paris 2009 le corps est en mouvement 71 Profil de 13 personnes avec atteintes médullaires complètes /Capacités Segmentaires croissantes définies en 4 scores Segmentaires, Postural, Marche (rollator attelles) et Barthel Seuil d’incapacité à 40%: le score segmentaire est supérieur au score de positions qui est supérieur au score de Marche avec attelles et rollator Les patients tétras vont de 3 à 20% de capacités segmentaires (2MS partiels + tronc + 2Mi) /5 Les personnes paraplégiques sont autour de 40% (2 MS à100% +tronc + 2 MI)/5 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 SEGMENTAIRE POSITIONS Marche Rollator Barthel
  • 72. Paris 2009 le corps est en mouvement 72 discussion L’ échelle: l’outil du cadre permet de dire en quelques items le niveau du patient Nous utilisons  Indice de Bourgès Monory . EPA – EPD  Tinetti TMM.  Intéressantes en phase d’évolution  Immobiles en phase chronique. Ne permettent pas d’établir un programme individualisé
  • 73. Paris 2009 le corps est en mouvement 73 le bilan exhaustif: l’outil du praticien  Le bilan exhaustif permet de trouver les paliers pédagogiques pour chaque patient.  La synthèse tirée du bilan exhaustif permet de dégager la spécificité de chaque patient et d’affiner le diagnostic
  • 74. Paris 2009 le corps est en mouvement 74 « pour lundi » Faire un échafaudage «ès-paliers» dans la salle l’espace est plus compétent que le plus compétent des kinésithérapeutes  il permet au patient de refabriquer du mouvement en toute sécurité. il lui donne du temps pour pouvoir répéter il permet de varier les exercices pour éviter l’ennui de la chronicité.

×