Intelligence économique, déontologie, conformité et anticipation des risques
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Intelligence économique, déontologie, conformité et anticipation des risques

on

  • 585 views

Les groupes présents à l’international sont confrontés à différents enjeux : géopolitiques, économiques et financiers, concurrence exacerbée, compétition déloyale, « pillage » ...

Les groupes présents à l’international sont confrontés à différents enjeux : géopolitiques, économiques et financiers, concurrence exacerbée, compétition déloyale, « pillage » technologique, cadre légal contraignant. L’intelligence économique, permet d’apporter une compréhension et des réponses à ces enjeux suivant ses différents « pôles » : environnement international et compétitivité, intelligence économique dans les organisations, gestion de l’information, protection et défense du patrimoine informationnel, influence et contre influence.

Statistics

Views

Total Views
585
Views on SlideShare
585
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
6
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Intelligence économique, déontologie, conformité et anticipation des risques Intelligence économique, déontologie, conformité et anticipation des risques Document Transcript

  • « Intelligence économique, déontologie, conformité et anticipation des risques »  Pierre Memheld – ExMergere (avec Nicolas Giannakopoulos – InsideCo)  Email : pierre@exmergere.info DEA Veille Technologique du CRRM Marseille, DESS Information et Sécurité du CESD Marne la Vallée, Executive MBA del’ESSEC Paris. Intervenant en intelligence économique pour le CFIES de l’IEP d’Aix en Provence. 5 ans à ExHumano Conseils, spécialisation sur l’Inde et la gestion des risques juridiques et de réputation, dont 3 commedirecteur de projets en conseil en développement à l’international (Inde, Chine, Japon, Corée, Qatar, EAU, Russie, Brésil, USA).   ********* Les  groupes  présents  à  l’international  sont  confrontés  à  différents  enjeux :  géopolitiques,  économiques  et financiers, concurrence exacerbée, compétition déloyale, « pillage » technologique, cadre légal contraignant. L’intelligence  économique,  permet  d’apporter  une  compréhension  et  des  réponses  à  ces  enjeux  suivant  ses différents  « pôles » :  environnement  international  et  compétitivité,  intelligence  économique  dans  les organisations,  gestion  de  l’information,  protection  et  défense  du  patrimoine  informationnel,  influence  et contre influence.  La dimension juridique est présente dans l’intelligence économique, d’une part comme outil de protection, propriété  intellectuelle  et  pénalisation  du  vol  de  données  « confidentiel  entreprise »,  mais  également comme  outil  de  captage  de  l’information :  des  sociétés  et  des  gouvernements  sont  contraints  de  mettre  à disposition  certaines  de  leurs  données  pour  respecter  des  lois  nationales,  « régionales »  (Europe)  ou internationales. Mais il est un nouveau domaine, qui bien que peu ressenti en France comme un enjeu, prend une place de plus en plus prépondérante dans nos entreprises opérant à l’international : la conformité.  La conformité (compliance) est l’ensemble des lois nationales, des conventions internationales et des règles déontologiques  que  les  entreprises  doivent  appliquer  pour  éviter  et  anticiper  des  risques  juridiques : accusations  (avérées,  supposées,  médiatisées  ou  instrumentalisées)  de  fraude  financière,  de  corruption,  de blanchiment d’argent, de « commissions » voire de financement du terrorisme ou du « crime organisé ». A ce titre,  les  entreprises  doivent  être  « diligentes »,  dans  la  sélection  de  leurs  fournisseurs,  partenaires, intermédiaires et même clients, en menant des investigations permettant d’évaluer le degré de risque à traiter avec ces tierces parties.  Nous sommes bien là dans la fonction « anticipation » de l’intelligence économique : être proactif avec son environnement  international,  analyser  l’ensemble  des  facteurs  pouvant  présenter  un  risque,  en  tirer  des scénarios d’évolution d’une situation, se prémunir par des outils légaux et de sécurité, communiquer vers les autorités  et  réagir  lors  de  la  survenance  d’un  « incident ».  En  effet,  si  les  entreprises  doivent  se  montrer prudentes  et  diligentes,  elles  doivent  également  dans  certains  cas  rendre  des  comptes  à  des  autorités publiques, transnationales, voire privées et associatives.  S’il n’existe pas de cadre légal contraignant en matière de conformité en France, ni même en Europe, un tel cadre  existe  dans  plusieurs  pays  ou  régions :  les  Etats  Unis,  le  Royaume  Uni  et  l’Italie  ont  mis  en  place  des procédures  déclaratives  et  de  documentation  obligatoires ;  la  convention  OCDE  contre  la  corruption  a  un champ  d’application  assez  vaste.  En  conséquent  les  entreprises  françaises  opérant  dans  ces  pays  et  régions doivent se soumettre à ces procédures a priori, sans qu’il y ait de risque identifié, et en toute connaissance des spécificités nationales voire locales.  L’enjeu  résidant  alors  dans  le  degré  de  transparence,  l’information  diffusée  étant  souvent  « sensible »  et dans  les  différences  d’application :  les  entreprises  des  pays  hors  OCDE  ne  sont  pas  soumises  aux  mêmes obligations  sauf  lorsqu’elles  opèrent  dans  l’OCDE.  Ces  différences  créent  des  distorsions  de  concurrence,  en particulier dans la négociation des contrats internationaux.  La démarche d’intelligence économique peut servir dans le domaine de la compliance en utilisant différents outils d’analyse pour anticiper sur les situations et manager les processus.