Plan e-inclusion 2020
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Like this? Share it with your network

Share
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
1,387
On Slideshare
1,080
From Embeds
307
Number of Embeds
3

Actions

Shares
Downloads
21
Comments
0
Likes
1

Embeds 307

http://www.scoop.it 270
http://www.technofuturtic.be 31
https://twitter.com 6

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. 21/02/2014 Colloque fracture numérique, Bruxelles PROPOSITIONS POUR UN PLAN “E-INCLUSION HORIZON 2020” Étude pour le SPP Intégration sociale, décembre 2013 Périne Brotcorne, Gérard Valenduc FTU Fondation Travail-Université (Namur) avec la collaboration de Jan Dekelver (HS Thomas Moore) et Laure Van Hoecke (LINC vzw) 1
  • 2. 21/02/2014 Etude FTU pour MI-IS, décembre 2013 Structure du rapport remis au SPP MI-IS I. La fracture numérique aujourd'hui II. Aperçu des principales actions depuis 2010  Actions fédérales du SPP Intégration sociale et du SPF Économie  Flandre une priorité "mediawijsheid"  Bruxelles: une coordination attendue, mais pas achevée  Wallonie: à la recherche d'un second souffle III. Les nouveaux visages de l'exclusion numérique 1. 2. 3. 4. Évolution récente des utilisations d'internet en Belgique Évolution de la notion de compétence numérique Évolution du public cible de l'e-inclusion Le pilier 6 de l'Agenda digital européen 2020 IV. Propositions pour un plan stratégique "e-inclusion horizon 2020" 2
  • 3. 21/02/2014 Etude FTU pour MI-IS, décembre 2013 La fracture numérique aujourd'hui • Quelques données brutes sur l'accès à internet (2013) • Connexion internet à domicile: 80% des ménages (50% en 2005) • Proportion d'utilisateurs d'internet: 83% des personnes de 16 à 74 ans (58% en 2005) • 97% dans la tranche d'âge 16-24 et 89% dans la tranche d'âge 25-54 (dont 4 sur 5 utilisent internet tous les jours ou presque) • Utilisation régulière d'internet au travail: 55% de la population active occupée (salariés et indépendants) de 25-54 ans • Mais 79% parmi les diplômés de l'enseignement supérieur et 21% parmi ceux qui n'ont pas de diplôme secondaire • Utilisation d'internet au travail sans l'utiliser ailleurs: 1% (12% en 2005) • Expansion rapide de l'internet "mobile" depuis 2009 • Plus de la moitié des utilisateurs ont régulièrement recours à des dispositifs mobiles: ordinateurs portables (39%), smartphones (34%), tablettes (12%) au autres (8%), surtout chez les moins de 35 ans. 3
  • 4. 21/02/2014 Etude FTU pour MI-IS, décembre 2013 4 La fracture numérique aujourd'hui • Où sont passées les inégalités d'accès? 100 90 80 80 70 70 60 60 50 50 40 40 30 30 20 20 10 Diplôme et genre 100 90 10 Âge et genre 0 0 H-inf F-inf 2005 H16-24 H-sec F-sec H-sup F-sup 2007 2009 2011 2013 F16-24 H25-54 2005 2007 F25-54 H55-74 2009 F55-74 2013 100 100 90 90 Revenu 80 80 Structure familiale 70 70 60 60 50 50 40 40 30 30 20 20 10 10 0 0 1er quartile 2e quartile 3e quartile 4e quartile Sans enfant Avec enfant(s) 1 adulte +enfant(s) 2 adultes +enfant(s) 3 adultes +enfant(s)
  • 5. 21/02/2014 Etude FTU pour MI-IS, décembre 2013 La fracture numérique aujourd'hui • Où en sont les autres ? • % d'utilisateurs assidus (= au moins une fois par semaine) parmi les 25-64 ans dans l'UE28 100 90 80 70 60 50 40 30 20 10 0 5
  • 6. 21/02/2014 Etude FTU pour MI-IS, décembre 2013 La fracture numérique aujourd'hui • Que sont devenues les inégalités dans les usages (fracture numérique au second degré) ? • Préalable: distinguer différenciation des usages (= diversité) et inégalités (= sources de discriminations) • Domaines possibles de discrimination: • L'accès à l'éducation et à la culture • L'accès à l'emploi et au développement professionnel • L'accès aux services en ligne, marchands ou non marchands • La capacité de communiquer et de se socialiser • La participation démocratique • Les possibilités d'épanouissement personnel • Usages émergents au cours des dernières années • Multimédia (photo, vidéo, musique, radiotélévision, géolocalisation) • Expansion des réseaux sociaux (56% des utilisateurs) • Formes non écrites de communication 6
  • 7. 21/02/2014 Etude FTU pour MI-IS, décembre 2013 7 La fracture numérique aujourd'hui • Que sont devenues les inégalités dans les usages ? Estimation des écarts entre différentes catégories de la population, en matière d’utilisation de divers services en ligne (Belgique, données Eurostat 2012) Écart de genre H>F Activités de communication ou de divertissement Activités de recherche d’informations Activités administratives Activités commerciales Communication via internet (toutes formes) Envoi et réception de courrier électronique Téléphone via internet, vidéoconférence Autres formes de communication (chat, etc.) Utilisation ou téléchargement de jeux, musique, vidéo Utilisation de web radios ou web télés Création ou partage de contenus en ligne Participation à des réseaux sociaux (Facebook etc.) Recherche d’informations sur la santé ou la nutrition Recherche d’informations sur des biens et services Lecture de journaux ou magazines en ligne Consultation de sites dans un but d’apprentissage Interaction avec les pouvoirs publics (e-gov) Sites de recherche d’emploi Services de voyage ou hébergement Banque en ligne Achats de biens ou services en ligne Vente de biens ou services, sites d’enchères Gradient selon l’âge ↘ ‐ faible fort fort faible inversé inversé ‐ faible ‐ ‐ ‐ ‐ ‐ faible faible faible faible fort fort fort fort fort fort ‐ en ∩ fort en ∩ fort inversé en ∩ en ∩ en ∩ Gradient selon le diplôme ↗ faible fort fort inversé fort fort fort fort fort fort fort fort fort fort fort
  • 8. 21/02/2014 Etude FTU pour MI-IS, décembre 2013 8 L'évolution de la notion de compétence numérique • Un élargissement vers la "littératie numérique" Littératie numérique (au sens large) Usage sûr et critique ICT professionals e-Business skills e-Skills Littératie numérique (au sens strict) Littératie médiatique
  • 9. 21/02/2014 Etude FTU pour MI-IS, décembre 2013 L'évolution des publics cibles de l'inclusion numérique • Du risque d'exclusion numérique au défi de l'intégration sociale Déficit de capacité à tirer profit des TIC pour une meilleure intégration sociale Fragilité sociale liée à un éloignement de l'univers numérique Risque d'exclusion numérique et sociale 9
  • 10. 21/02/2014 Etude FTU pour MI-IS, décembre 2013 Les évolutions récentes des initiatives en matière d'inclusion numérique • En général: un épuisement de la logique de financement par projet, un besoin de stabilité, une diversification croissante des publics cibles • Des accents différents selon les Régions • Flandre: accent sur la culture numérique (mediawijsheid) et la "littératie" numérique (digitale geletterdheid) • Wallonie: les espaces publics numériques (EPN), à la recherche d'un second souffle … et aussi d'un financement plus stable et d'une reconnaissance professionnelle des animateurs • Bruxelles: une coordination naissante des initiatives locales, mais en attente d'une reconnaissance politique • Un plan national laissé en souffrance depuis 2010 … mais un intérêt explicite des acteurs de terrain concernés 10
  • 11. 21/02/2014 Etude FTU pour MI-IS, décembre 2013 La vision générale "e-inclusion horizon 2020" • Cadre général • Domaines où une collaboration entre les pouvoirs locaux, les Régions et Communautés et l'État fédéral est nécessaire • L'enseignement n'est pas dans le champ (pas de compétence fédérale) • Plan stratégique • Dimension proactive, prenant en compte les nouveaux visages des inégalités numériques • Développement d'une culture numérique partagée entre les acteurs associatifs, socio-éducatifs et politiques • À travers le développement d'approches transversales et de partenariats multi-acteurs • En favorisant les synergies entre les différents niveaux de pouvoirs 11
  • 12. 21/02/2014 Etude FTU pour MI-IS, décembre 2013 Les objectifs du plan A. Au niveau individuel : promouvoir l’accessibilité et l’utilisabilité des technologies et services numériques fixes et mobiles comme un droit essentiel pour l’ensemble des citoyens, et en particulier pour les plus défavorisés B. Au niveau collectif : soutenir les espaces publics numériques et les aider à relever les nouveaux défis de l’inclusion numérique C. Mettre les technologies numériques au service du lien social D. Démocratiser l’appropriation des technologies numériques au service des projets professionnels, sociaux et personnels du plus grand nombre de citoyens E. Promouvoir le développement des technologies numériques dans une perspective de développement durable F. Anticiper l’évolution technologique, ainsi que l’apparition de nouveaux facteurs de vulnérabilité ou d’exclusion 12
  • 13. 21/02/2014 Etude FTU pour MI-IS, décembre 2013 A. Accessibilité et utilisabilité • A1 Redéfinir les politiques d’aide à l’acquisition individuelle d’équipements informatiques classiques ou mobiles, pour les catégories de personnes les plus défavorisées • A2 Garantir une réduction du coût de l’internet à haut débit pour l’ensemble de la population • A3 Introduire la connexion internet à haut débit dans la composante sociale du service universel de télécommunication • A4 Renforcer l’application des recommandations européennes en matière d’e-accessibilité et d’utilisabilité, du point de vue de la technique, du contenu et des applications • A5 Poursuivre et renforcer la sécurité d’utilisation d’internet et des services en ligne • A6 Développer des dispositifs et des services numériques publics coopératifs qui permettent d’augmenter le « pouvoir d’agir » et la contribution de tous les citoyens à l’action publique 13
  • 14. 21/02/2014 Etude FTU pour MI-IS, décembre 2013 B. Soutien aux EPN/OCR • B1 Soutenir les espaces publics numériques de manière structurelle et durable en encourageant le maintien et le développement des structures existantes • B2 Promouvoir la reconnaissance professionnelle des métiers de formateur ou animateur d’EPN • B3 Développer et renforcer les réseaux des espaces publics numériques et des associations qui luttent pour l’inclusion numérique, au niveau régional, fédéral et européen 14
  • 15. 21/02/2014 Etude FTU pour MI-IS, décembre 2013 C. Technologies numériques et lien social • C1 Inscrire l’inclusion numérique dans les « plans communaux pluriannuels » d’action sociale, notamment en incitant les autorités communales à reconnaître le rôle clé des EPN/OCR dans la politique éducative et culturelle communale, dans le travail de quartier et la vie associative • C2 Soutenir et visibiliser davantage les dispositifs locaux innovants de sensibilisation et formation aux TIC mis en place par des EPN en collaboration avec des organisations sociales ou éducatives • C3 Soutenir les institutions de la société civile organisée pour qu’elles intègrent le numérique dans leur fonctionnement quotidien • C4 Mettre les TIC au service d’une qualité de vie durable 15
  • 16. 21/02/2014 Etude FTU pour MI-IS, décembre 2013 16 D. Démocratiser l'appropriation du numérique • D1 Imbriquer la formation aux technologies numériques et l’acquisition de la littératie numérique dans la formation tout au long de la vie • D2 Améliorer la littératie numérique des enseignants, des formateurs professionnels, des travailleurs sociaux et autres intermédiaires de l’action sociale et culturelle, en les formant à intégrer l’utilisation des outils et des contenus numériques dans leurs pratiques professionnelles • D3 Renforcer la convergence entre accompagnement social et accompagnement aux usages du numérique pour les publics particulièrement vulnérables ou isolés • D4 Ancrer le numérique dans les pratiques des décideurs publics et autres intermédiaires de l’administration publique, en encourageant l’acquisition d’une meilleure littératie numérique • D5 Élaborer des référentiels communs d’alphabétisation numérique
  • 17. 21/02/2014 Etude FTU pour MI-IS, décembre 2013 E. Une perspective de développement durable • E1 Articuler l’inclusion numérique et le développement de la "green IT", en soutenant le développement de filières de reconditionnement de matériel informatique et en réduisant l’empreinte écologique des TIC • E2 Sensibiliser les acteurs de terrain, les citoyens, ainsi que les publics-cibles de l'inclusion numérique à la réduction de l’empreinte écologique des TIC 17
  • 18. 21/02/2014 Etude FTU pour MI-IS, décembre 2013 F. Anticiper les évolutions futures • F1 Mettre en place une plateforme de veille technologique dans le domaine des risques et des opportunités des innovations émergentes, ainsi qu’un monitoring des usages émergents • F2 Éviter les discriminations créées par le “tout sur internet” et garantir le droit à des services traditionnels offline • F3 Développer et adapter le cadre légal et juridique des usages émergents des TIC, en tenant compte des besoins des groupes sociaux vulnérables • F4 Améliorer le dispositif existant en matière de baromètre des inégalités numériques • F5 Renforcer la recherche interdisciplinaire sur les usages et les implications des TIC dans la société 18
  • 19. 21/02/2014 Etude FTU pour MI-IS, décembre 2013 Coordination • Un comité de suivi, composé de représentants des différents ministres concernés dans chaque gouvernement, en charge de la mise en œuvre du plan • Des plateformes d’acteurs institutionnels, associatifs et économiques, impliqués dans la lutte pour l’inclusion numérique, au niveau régional • Un groupe permanent d’experts, au niveau national, en matière d’inclusion numérique et d'inclusion sociale, provenant du monde académique, institutionnel et associatif • Un staff de support administratif et logistique au niveau fédéral • Une politique de communication unifiée 19
  • 20. 21/02/2014 Etude FTU pour MI-IS, décembre 2013 20 Pour en savoir plus sur les inégalités numériques www.ftu-namur.org Préparation de la seconde phase du plan national de lutte contre la fracture numérique (2010 + mise à jour 2013) Brotcorne P., Dekelver J., Mertens L., Nicolay K., Valenduc G. Diversité et vulnérabilité des les usages des TIC - La fracture numérique au second degré (2010) Brotcorne P., Damhuis L., Laurent V., Valenduc G., Vendramin P. Les jeunes off-line et la fracture numérique - Les risques d'inégalités dans la génération des "natifs numériques" (2009) Brotcorne P., Mertens L., Valenduc G. Construction des compétences numériques et réduction des inégalités (2008) Brotcorne P., Valenduc G.