Travailler avec des archives audiovisuels numériques.Deuxième partie :Digital humanities, archives numériques et plateform...
1. Les « digital humanities » et la question des archives numériques2. Evolution des archives numériques vers des platefor...
Les « digital humanities » et la problématique des archives (numériques)
Un nouveau « courant » - les « digital humanities »:1. … collecte de, stockage de, accès à des grandes masses de donnéesnu...
Dans le contexte des « digital humanities » (mais aussi au-delà: cf. lesnouvelles pratiques numériques en communication de...
« Archives numériques »: deux problématiques complémentaires1) Archives au sens d’une banque de données (ouvertes, d’accès...
« Archives numériques »: deux problématiques complémentaires2) Archives au sens d’une ressource, d’un ensemble de ressourc...
Transformation qualitative d’une donnée archivée/d’un corpus de donnéesarchivées en une ressource sui generis …reclassific...
Evolution des archives numériques vers des plateformes de travail
Conséquence de notre discussion de la notion « archives numériques »:La notion « archive numérique » …au sens d’un centre ...
Exemple: Le projet allemand Text-GRID – « Virtual Research Environment forthe Humanities »1. d’une part une « archive » « ...
TextGrid (capture de la page d’accueil)Evolution desarchivesnumériques versdes plateformes detravail
TextGrid (interface « documentation enligne » …)Evolution desarchivesnumériques versdes plateformes detravail
Le projet TextGrid se comprend comme une plateforme permettant à toutchercheur individuel, à toute « communauté » de cherc...
Autres exemples de plateformes pouvant intéresser la recherche dans les SHSStudio ASA:plateforme de constitution et de pub...
Autres exemples …NESSTAR :plateforme pour la collecte, l’organisation, l’analyse et l’indexation,la visualisation et la pu...
Les deux étapes centrales dans le travail avec et autour des archives numériques:1ère étape: L’« archivage numérique »: le...
Rappel:Point de vue des auteurs du projet TextGrid (cf. video de promotion) … :Une deuxième étape:= le travail, l’expertis...
6 phases centrales caractérisant un projet « archivage numérique » au sensdu Programme AAR …1. 1ère phase: Activités prépa...
Chaque phase …1. … se différencie en une série d’activités spécialisées;2. … connaît des procédures explicites et document...
Remarque: ces six étapes …forment le modèle de travail de l’archivage numérique au sens des AAR,elles formalisent une expé...
Modèle OAIS (Open Archival Information System; norme ISO 14 721)Notion centrale: Paquet d’informations: composé de la donn...
PAIMAS (Producer-Archive Interface Methodology Abstract Standard)Guide identifiant le cadre général de la constitution d’u...
Les deux étapes centrales lorsquon travail avec des archives numériques:2ème phase:L’étape du « repurposing » (exploitatio...
Rappel:Point de vue des auteurs du projet TextGrid (cf. video de promotion) … :Une première étape:= la numérisation et la ...
Rappel: « transformation qualitative » d’une donnée archivée/d’un corpusde données archivées en une ressource sui generis ...
Remarque: Autrement dit …Le modèle d’archivage numérique des AAR ainsi que les deux modèles deréférence OAIS et PAIMAS …… ...
Une représentation plus complète des cycles de vie d’une donnée fournie par laDDI (Data Documentation Initiative) + CESSDA...
Vision schématique de deux ensembles centraux d’activités qui caractérisentcette deuxième étape …Deuxième étape = Travaild...
Le Studio ASA – exemple d’un environnement de travailpour produire, diffuser et exploiter des archives audiovisuelles numé...
Le Studio ASA – un environnement de travail (un « lab ») pour instrumenter:1. un projet d’archivage numérique stricto sens...
Le Studio ASA – une suite de logiciels pouvant être installée sur un PC …Le Studio ASA –quelques aspects
La rubrique « Studio ASA » sur le portail de Semiosphere permettant detélécharger et d’installer le Studio ASA …Le Studio ...
L’Atelier de segmentation virtuelle d’une ressource AV: Interview (INA-ESCoM)Le Studio ASA –quelques aspects
L’Atelier de description d’une ressource AV: Interview (INA-ESCoM)Le Studio ASA –quelques aspects
L’Atelier de Modélisation de l’univers du discours du domaine ASA/du domained’une archive particulière: OntoEditeur (ESCoM...
L’Atelier de publication Semiosphere: Interface de travail (suite – les archives …)Le Studio ASA –quelques aspects
Environnement et processus de travail (schéma F. Lemaitre, ESCoM)Le Studio ASA –quelques aspects
L’utilisation du Studio ASA …1) … aussi bien dans le cadre de la constitution d’une banque dedonnées audiovisuelles= archi...
Le cœur du Studio ASA – un métalangage de description de donnéesaudiovisuelles numériquesLe « semiotic turn » dans les arc...
Trevor Owens:“As a species of human-made artifact, we can think of data sets as havingthe same characteristics as texts. D...
Le « cœur » du Studio ASA:… est composé d’un ensemble de modèles de description… qui représentent « l’univers du discours ...
Les modèles de description du Studio ASA …1. … reposent sur une représentation structurale de l’objet « vidéo » (document ...
Cette représentation est elle-même fondée sur une conceptionstructurale de l’objet « texte » en général (i.e. oral, écrit,...
Dans le Studio ASA, pour chaque dimension, chaque plan est spécifié et mis à ladisposition à l’utilisateur1. soit une clas...
Les métadonnées « servent » … :… à classer les données audiovisuelles dans une archive (= AIP au sens deOAIS);… à exporter...
Interface de l’Atelier de Description:une partie du menu des modèles de description (d’une donnée audiovisuellearchivée)Le...
Interface de l’Atelier de Description – accès à la bibliothèque des modèles dedescription thématique (portail AMSUR)Le mét...
Interface de l’Atelier de Description – la première partie d’un modèle thématiqueappartenant aux archives AMSUR ….Le métal...
Les éléments du métalangage composant les modèles de description
Le métalangage de description est constitué d’un ensemble d’éléments et derègles dont notamment:Les principaux éléments du...
L’outil OntoEditeur (= éditeur xml faisant partie du Studio ASA) permet …1. … la gestion du métalangage ASA (corrections, ...
SKOS (Simple Knowledge Organization System)= « passerelle » entre ASA et des standards, normes, thesaurus,ontologies, etc....
Eléments du métalangage ASA: La structure générale des deux hiérarchies deconcepts (termes conceptuels):1. Objet d’analyse...
Eléments du métalangage ASA: La structure du thesaurus ASA – thesauruscommun; thesaurus « utilisateurs »; ressources exter...
Eléments du métalangage ASA: bibliothèque des modèles de descriptionthématique (topique) des archives FMSH-AAR …Le métalan...
Littérature et références
Série de monographies et d’ouvrages collectifs documentant ces résultats …2012Peter Stockinger, Analyse des contenus audio...
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Travailler avec des archives audiovisuels numériques. Deuxième partie : Digital humanities, archives numériques et plateformes de travail. Un exemple concret: Le Studio ASA

1,073 views
981 views

Published on

Les sujets traités dans cette conférence :
1) Les « digital humanities » et la question des archives numériques.
2) Evolution des archives numériques vers des plateformes de travail.
3) Les deux étapes centrales lorsqu'on travail avec des archives numériques: 3.1) L’étape de l’archivage numérique à proprement parler. 3.2) L’étape du « repurposing » des données archivées.
4) Le Studio ASA – une plateforme de travail pour archives audiovisuelles.
5) Le cœur du « Studio ASA » - un métalangage de description des données audiovisuelles.

Published in: Education
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
1,073
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
15
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Travailler avec des archives audiovisuels numériques. Deuxième partie : Digital humanities, archives numériques et plateformes de travail. Un exemple concret: Le Studio ASA

  1. 1. Travailler avec des archives audiovisuels numériques.Deuxième partie :Digital humanities, archives numériques et plateformes de travail.Un exemple concret: Le Studio ASAPeter Stockinger, P.U.Fondation Masion des Sciences de l’Homme (FMSH) - ESCoMInstitut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO)Université de la Manouba (UMA)Institut Supérieur de Documentation de TunisUnité de Recherche « Bibliothèque numérique et patrimoine »Tunis, 25 Avril 2013
  2. 2. 1. Les « digital humanities » et la question des archives numériques2. Evolution des archives numériques vers des plateformes de travail.3. Les deux étapes centrales lorsquon travail avec des archives numériques:1) L’étape de l’archivage numérique à proprement parler2) L’étape du « repurposing » des données archivées4. Le Studio ASA – une plateforme de travail pour archives audiovisuelles.5. Le cœur du « Studio ASA » - un métalangage de description des donnéesaudiovisuelles.Les principauxpoints
  3. 3. Les « digital humanities » et la problématique des archives (numériques)
  4. 4. Un nouveau « courant » - les « digital humanities »:1. … collecte de, stockage de, accès à des grandes masses de donnéesnumériques2. … pratiques numériques dans la recherche3. … anciennes problématiques mieux abordées à l’aide du numérique4. … nouvelles problématiques liées à culture numérique, à la sociétéde l’information er des connaissances5. … nouveaux paradigmes théoriques (exemple: simulation,automatisation de processus symboliques, sociétés artificielles, …)6. … remise en cause de la distinction entre « Geistes- » et« Naturwissenschaften »Archivesnumériques et« digitalhumanities »
  5. 5. Dans le contexte des « digital humanities » (mais aussi au-delà: cf. lesnouvelles pratiques numériques en communication des organisations) ….La notion « archives numériques » recouvre deux problématiquescomplémentaires1. Archives au sens d’une banque de données (ouvertes)2. Archives au sens d’une ressource ou d’un ensemble de ressources(d’un centre de ressources)La notion« archivesnumériques »
  6. 6. « Archives numériques »: deux problématiques complémentaires1) Archives au sens d’une banque de données (ouvertes, d’accès libre, …)Fait partie d’un projet d’archivage spécifique,est composé d’une collection (d’une série de collections) dedonnées numériques (composant le fonds – fermé ou ouvert -d’une archive),peut servir potentiellement à toute sorte d’exploitations pratiquesBon exemple:Archive pluridisciplinaire ouverte HAL-SHS du CNRS qui est unentrepôt pérenne d’articles scientifiques (publiés ou non).La notion« archivesnumériques »
  7. 7. « Archives numériques »: deux problématiques complémentaires2) Archives au sens d’une ressource, d’un ensemble de ressources (d’un« centre de ressources »)réutilisation « active » avec transformation qualitative d’unedonnée ou d’un ensemble de données archivéesL’archive au sens d’un « pool » de connaissancesmobilisables dans des contextes et pour des usagesspécifiquesLa notion« archivesnumériques »
  8. 8. Transformation qualitative d’une donnée archivée/d’un corpus de donnéesarchivées en une ressource sui generis …reclassification (de données archivées et déjà classées dans unearchive),re-description/re-indexation (de données archivées déjàindexées),re-contextualisation (de données archivées et déjà mises enrelation avec d’autres données),re-découpage virtuel (de données audiovisuelles, visuelles,textuelles … archivées),réécriture partielle (i.e. la modification même de la textualitéd’origine d’une donnée archivée),republication (d’une donnée, d’un ensemble de données déjàpubliée(s) sous un certain format et selon un certain genre!),etc.La notion« archivesnumériques »
  9. 9. Evolution des archives numériques vers des plateformes de travail
  10. 10. Conséquence de notre discussion de la notion « archives numériques »:La notion « archive numérique » …au sens d’un centre de ressources mobilisables pour une pratique, uncontexte d’usage spécifique, …… réunit obligatoirement deux composants complémentairesnécessaires:Evolution desarchivesnumériques versdes plateformes detravail1. Une banque de données numériques (i.e. une collection ou descollections de données archivées)2. Un environnement de travail (un “Lab”) qui permet de « traiter »une donnée ou un corpus de données archivées:logiciels, ressources métalinguistiques (thesaurus, ontologies,graphes, …), guides, …
  11. 11. Exemple: Le projet allemand Text-GRID – « Virtual Research Environment forthe Humanities »1. d’une part une « archive » « stricto sensu » pour stocker et diffuser, parexemple, des œuvres littéraires dans un format xml/TEI ;2. et d’autre part un environnement de travail pour traiter ces œuvres(décrire, indexer, relier avec d’autres œuvres, etc.).= plateforme intégrée de travailComme précise les auteurs du projet TextGrid (cf. video de promotion) :Une première étape:= la numérisation et la mise à disposition des données textuelles= seulement une étape certes essentielle mais largementinsuffisante –Une deuxième étape:= le travail, l’expertise du chercheur, enseignant qui transforme unedonnée textuelle en une ressource à proprement parler (pour lechercheur, l’enseignant, …);= étape décisive !!Evolution desarchivesnumériques versdes plateformes detravail
  12. 12. TextGrid (capture de la page d’accueil)Evolution desarchivesnumériques versdes plateformes detravail
  13. 13. TextGrid (interface « documentation enligne » …)Evolution desarchivesnumériques versdes plateformes detravail
  14. 14. Le projet TextGrid se comprend comme une plateforme permettant à toutchercheur individuel, à toute « communauté » de chercheursde créer et de gérer sa propre « virtual reseach world ».Evolution desarchivesnumériques versdes plateformes detravail
  15. 15. Autres exemples de plateformes pouvant intéresser la recherche dans les SHSStudio ASA:plateforme de constitution et de publication d’archivesaudiovisuelles , de description et d’indexation de ressources vidéosest un projet de l’Equipe Sémiotique Cognitive et nouveaux Médias(ESCoM) _ Fondation Maison des Sciences de l’Homme (FMSH) àParisOMEKA :plateforme d’édition et de publication web pour créer et visualiserdes collections de données (visuelles, textuelles, ...), d’archivesnumériques ou encore d’expositions autour d’un sujet, d’un thèmeest un projet du Roy Rosenzweig Center for History and New Media,George Mason UniversityEvolution desarchivesnumériques versdes plateformes detravail
  16. 16. Autres exemples …NESSTAR :plateforme pour la collecte, l’organisation, l’analyse et l’indexation,la visualisation et la publication de données (statistiques)est un projet du Norwegian Social Science Data Services (NSD)C-Kan:première plateforme de collecte, de classement, de gestion,d’analyse, d’exploitation et de visualisation de données ouvertesPlateforme utilisée par des collectivités territoriales, institutionspubliques, entreprises, ...)est une plateforme développée par l’Open Knowledge FoundationEvolution desarchivesnumériques versdes plateformes detravail
  17. 17. Les deux étapes centrales dans le travail avec et autour des archives numériques:1ère étape: L’« archivage numérique »: le modèle organisationnel
  18. 18. Rappel:Point de vue des auteurs du projet TextGrid (cf. video de promotion) … :Une deuxième étape:= le travail, l’expertise du chercheur, enseignant qui transforme unedonnée textuelle en une ressource à proprement parler (pour lechercheur, l’enseignant, …);étape décisive !!Une première étape:= la numérisation et la mise à disposition desdonnées textuelles= Project d’archivage numérique (électronique)stricto sensu (explicité par la norme OAIS)L’archivagenumérique
  19. 19. 6 phases centrales caractérisant un projet « archivage numérique » au sensdu Programme AAR …1. 1ère phase: Activités préparatrices en amont de la documentation d’un« terrain » (lato sensu)2. 2ème phase: Activités d’enregistrement du terrain (lato sensu), de collectedes données et de la constitution d’un corpus de documentation duterrain3. 3ème phase: Activités de préparation technique et conceptuelle(« métadonnées de base »!) des corpus à verser dans les archives etversement des corpus (=> les SIP de l’OAIS)4. 4ème phase: Classement, description et indexation des données àarchiver (=> les AIP de l’OAIS)5. 5ème phase: Edition et diffusion des corpus audiovisuels traités etanalysés préalablement (= les DIP de l’OAIS)6. 6ème phase: Activités de clôture du travail sur un corpus archivé et diffusé(dépôt légal; pérennisation; sauvegardes, …).L’archivagenumérique
  20. 20. Chaque phase …1. … se différencie en une série d’activités spécialisées;2. … connaît des procédures explicites et documentées;3. … est « instrumentée » (= outils + métadonnées; cf. plus loin leStudio ASA)Lien:1) Brochure AARdéfinissant lesrègles etprocédures decollecte et deconservation dedonnées.L’archivagenumérique
  21. 21. Remarque: ces six étapes …forment le modèle de travail de l’archivage numérique au sens des AAR,elles formalisent une expérience de 10 ans de travail et répondent aubesoins spécifiques du projet AAR.Néanmoins la mise en place de ce modèle et sa formalisation ont été réalisées –dans la mesure du possible – par rapport à et à l’aide des deux modèles/normestechniques de référence suivants:OAIS (Open Archival Information System; norme ISO 14721):Modèle conceptuel pour la production, gestion, diffusion etpérennisation de données numériquesPAIMAS (Producer-Archive Interface Methodology Abstract Standard) - PAISGuide identifiant le cadre général de la constitution d’une archivenumérique: phases, activités, paquets d’information OAIS, …Pour plus d’informations, cf. site Archives de FranceL’archivagenumérique
  22. 22. Modèle OAIS (Open Archival Information System; norme ISO 14 721)Notion centrale: Paquet d’informations: composé de la donnée à conserver+ les informations relatives à cette donnée (= métadonnées)SIP : Submission Information Package (quelles infos à soumettre ?),AIP : Archival Information Package (quelles infos à archiver?),DIP : Dissemination Information Package (quelles infos à diffuser?)L’archivagenumérique
  23. 23. PAIMAS (Producer-Archive Interface Methodology Abstract Standard)Guide identifiant le cadre général de la constitution d’une archivenumérique: phases, activités, paquets d’information OAIS, …PAIS: standard de mise en œuvre de cette méthodologie …L’archivagenumérique
  24. 24. Les deux étapes centrales lorsquon travail avec des archives numériques:2ème phase:L’étape du « repurposing » (exploitation, appropriation, transformation qualitative, …)d’une donnée archivée
  25. 25. Rappel:Point de vue des auteurs du projet TextGrid (cf. video de promotion) … :Une première étape:= la numérisation et la mise à disposition des donnéestextuelles= seulement une étape certes essentielle mais largementinsuffisante –Les exemples de visualisation différente relèvent de la deuxièmeétape !!Une deuxième étape:= le travail, l’expertise du chercheur, enseignant quitransforme une donnée textuelle en une ressource àproprement parler (pour le chercheur, l’enseignant, …);étape décisive !!Le « repurposing »de donnéesarchivées
  26. 26. Rappel: « transformation qualitative » d’une donnée archivée/d’un corpusde données archivées en une ressource sui generis …reclassification (de données archivées et déjà classées dans unearchive),re-description/re-indexation (de données archivées déjàindexées),re-contextualisation (de données archivées et déjà mises enrelation avec d’autres données),re-découpage virtuel (de données audiovisuelles, visuelles,textuelles … archivées),réécriture partielle (i.e. la modification même de la textualitéd’origine d’une donnée archivée),republication (d’une donnée, d’un ensemble de données déjàpubliée(s) sous un certain format et selon un certain genre!),etc.Le « repurposing »de donnéesarchivées
  27. 27. Remarque: Autrement dit …Le modèle d’archivage numérique des AAR ainsi que les deux modèles deréférence OAIS et PAIMAS …… ne formalisent que la première étape (au sens des auteurs duprojet TextGrid) du travail d’un « digital humanist » (ou d’un « digitalknowledge professionnel », …),c’est-à-dire: ils ne formalisent que le travail de la numérisation dedonnées documentant un domaine et leur archivageMais ils ne tiennent pas réellement compte de la deuxième étape, de la« transformation qualitative » d’une donnée archivée par un acteur, de sonappropriation par ce dernier …Le « repurposing »de donnéesarchivées
  28. 28. Une représentation plus complète des cycles de vie d’une donnée fournie par laDDI (Data Documentation Initiative) + CESSDA (Council of European Social ScienceData Archives)« combined life cycle model » Modèle intégré: « archivage + réutilisation »« combined life cycle model » d’une donnée « ... incorporates either direct disseminationto users or dissemination through data archives and recognizes that data can bereprocessed at later points in its life cycle, creating an iterative process » (DDI 2009, p. 8)« ... This means that the life cycle is no longer linear but has become circular. We viewedrepurposing of data as being a secondary use of the data from a study.Le « repurposing »de donnéesarchivées
  29. 29. Vision schématique de deux ensembles centraux d’activités qui caractérisentcette deuxième étape …Deuxième étape = Travaild’appropriation/d’exploitation d’une donnée archivéeEnsemble d’activités I« Découverte et Analyse »Ensemble d’activités II(Re)publicationModélisation(Méta-langage:thesaurus, modèlesde description,standards)Localisation,Analyse(résegmentation,rédescription,réindexationPublicationsautomatiques(exploitant lesrésultats de ladescription-indexation ducorpus)Publications« auteur »(selon unscénarioauteur)Le « repurposing »de donnéesarchivées
  30. 30. Le Studio ASA – exemple d’un environnement de travailpour produire, diffuser et exploiter des archives audiovisuelles numériques(= instrumenter les deux étapes d’un projet d’archive)
  31. 31. Le Studio ASA – un environnement de travail (un « lab ») pour instrumenter:1. un projet d’archivage numérique stricto sensu (1ère étape)2. et son appropriation/exploitation par un « digital humanist », un « digitalknowledge professionnel » (2ème étape)Studio ASAAtelier deModélisationOntoEditeurAtelier deSegmentationInterviewAtelier deDescriptionInterviewAtelier dePublicationSemiosphereInterface de travail« formulaires »)Bibliothèque de modèles dedescription (propre à une archive)Ontologie de l’univers dudiscours ASAOntologie du domained’une archiveLe Studio ASA –quelques aspects
  32. 32. Le Studio ASA – une suite de logiciels pouvant être installée sur un PC …Le Studio ASA –quelques aspects
  33. 33. La rubrique « Studio ASA » sur le portail de Semiosphere permettant detélécharger et d’installer le Studio ASA …Le Studio ASA –quelques aspects
  34. 34. L’Atelier de segmentation virtuelle d’une ressource AV: Interview (INA-ESCoM)Le Studio ASA –quelques aspects
  35. 35. L’Atelier de description d’une ressource AV: Interview (INA-ESCoM)Le Studio ASA –quelques aspects
  36. 36. L’Atelier de Modélisation de l’univers du discours du domaine ASA/du domained’une archive particulière: OntoEditeur (ESCoM) – Interface (vue partielle)Le Studio ASA –quelques aspects
  37. 37. L’Atelier de publication Semiosphere: Interface de travail (suite – les archives …)Le Studio ASA –quelques aspects
  38. 38. Environnement et processus de travail (schéma F. Lemaitre, ESCoM)Le Studio ASA –quelques aspects
  39. 39. L’utilisation du Studio ASA …1) … aussi bien dans le cadre de la constitution d’une banque dedonnées audiovisuelles= archives stricto sensu au sens de la norme OIAS2) … que dans le cadre de l’exploitation, de la réutilisation de donnéesarchivées= « repurposing » au sens du standard DDILe Studio ASA –quelques aspects
  40. 40. Le cœur du Studio ASA – un métalangage de description de donnéesaudiovisuelles numériquesLe « semiotic turn » dans les archives numériques
  41. 41. Trevor Owens:“As a species of human-made artifact, we can think of data sets as havingthe same characteristics as texts. Data is created for an audience.Humanists can, and should interpret data as an authored work and theintentions of the author are worth consideration and exploration.”-Journal of Digital Humanities (1/1 2011).=> « linguistic turn » dans les archives [numériques] (cf. Louise Craven(éd.), What are archives, 2008)=> plutôt: « sémiotic turn »est en jeu la textualité même de la donnée archivée, des donnéesarchivées et pas seulement sa « surface linguistiqueLe métalangageASA
  42. 42. Le « cœur » du Studio ASA:… est composé d’un ensemble de modèles de description… qui représentent « l’univers du discours » d’une archive au sens desAARLes modèles de description …… sont élaborés à l’aide d’un métalangage de description (=métalangage ASA)Le métalangage de description …… repose sur une vision structurale du texte audiovisuelLe métalangage de description est constitué d’un ensemble d’éléments et derègles dont notamment:Le métalangageASA
  43. 43. Les modèles de description du Studio ASA …1. … reposent sur une représentation structurale de l’objet « vidéo » (document vidéo)2. Cette représentation est utilisée pour élaborée le métalangage ASA.Vidéo(objet,ressource)2) Dimension paratextuelle (modèles d’identification, …)3) Plan audiovisuel (modèles du plan visuel; modèles du plan acoustique)1) Dimension textuelle (modèles de segmentation)4) Plan topique (modèles du sujet: quoi? où? quand? comment? …)5) Plan discursif (modèles des genres utilisés: exposé, récit, débat, …)6) Plan narratif (modèles de l’enchainement des segments, pas développé)7) Contexte d’origine (modèles de la génétique textuelle, pas développés)8) Contexte d’usage (modèles d’exploitation, de « mise en relation »)9) Contexte d’archivage et de pérennisation (modèles de stockage et deconservation)Le métalangageASA
  44. 44. Cette représentation est elle-même fondée sur une conceptionstructurale de l’objet « texte » en général (i.e. oral, écrit, graphique, pictoral,audiovisuel, gestuel, ...)Le métalangageASA
  45. 45. Dans le Studio ASA, pour chaque dimension, chaque plan est spécifié et mis à ladisposition à l’utilisateur1. soit une classe de modèles uniques (i.e. valide pour toutes les archives au sensAAR)2. soit une classe de modèles multiples (i.e. adaptés aux spécificités d’une archiveparticulière au sens AAR et pouvant varier d’une archive à une autre)Modèles multiples:Pour le moment seulement les modèles pour la description du plan thématique(topique) d’une donnée audiovisuelle archivéeUn modèle de description « sert à …. »:… définir la structure et le contenu des métadonnées relatives à une donnéeaudiovisuelleLe métalangageASA
  46. 46. Les métadonnées « servent » … :… à classer les données audiovisuelles dans une archive (= AIP au sens deOAIS);… à exporter les données (= SIP au sens de l’OAIS) vers d’autres archivesExemples:Dépôt légal – BnF;Dépôt pérenne – HAL du CNRS-CCSD;Agrégation et diffusion plus large - Européana, …)… à les publier sur le portail de l’archive (= DIP) telle qu’AMSUR, FMSH-AAR,etc.… à republier (« repurpose ») des données archivées (sous forme de dossiersthématiques, par exemple; cf. AMSUR)Le métalangageASA
  47. 47. Interface de l’Atelier de Description:une partie du menu des modèles de description (d’une donnée audiovisuellearchivée)Le métalangageASA
  48. 48. Interface de l’Atelier de Description – accès à la bibliothèque des modèles dedescription thématique (portail AMSUR)Le métalangageASA
  49. 49. Interface de l’Atelier de Description – la première partie d’un modèle thématiqueappartenant aux archives AMSUR ….Le métalangageASA
  50. 50. Les éléments du métalangage composant les modèles de description
  51. 51. Le métalangage de description est constitué d’un ensemble d’éléments et derègles dont notamment:Les principaux éléments du métalangage sont:1. … une hiérarchie de concepts relatifs aux objets d’analyse des archivesau sens des AAR,2. … une hiérarchie de concepts relatifs aux procédures de description etd’indexation d’un texte audiovisuel,3. … des relations entre les concepts permettant d’associer les conceptsentre eux pour en faire des … =>3.1. => schémas et séquences de description et d’indexation quiforment à leur tour … =>3.2 => … les modèles de description (composant l’interfacede travail du logiciel Interview)4. … un thesaurus à facettes permettant l’utilisation de valeursprédéfinies (des « descripteurs ») dans des contextes sémantiques variés.Le métalangageASA
  52. 52. L’outil OntoEditeur (= éditeur xml faisant partie du Studio ASA) permet …1. … la gestion du métalangage ASA (corrections, modifications,enrichissements, …),2. … l’élaboration des modèles de description formant la bibliothèque desmodèles de description propres à une archive audiovisuelle (exemple:AMSUR; FMSH-AAR; PCIA),3. … l’export du métalangage et des modèles de description en formatrdf/owl et, bientôt SKOS (« passerelle » entre ASA et OAI, Rameau,MODS, MARC 21, EAD, etc.; cf. Fabrice Papy).Exemples: ci-après ….Note: pas toutes les exigences conceptuelles du métalangage ASA sontaujourd’hui implémentées !!Le métalangageASA
  53. 53. SKOS (Simple Knowledge Organization System)= « passerelle » entre ASA et des standards, normes, thesaurus,ontologies, etc. qui sont extérieurs à l’univers du métalangage ASAExemples:OAI (=> ISIDORE, UOH, Canal U, …)Rameau, MODS (=> BnF, Library of Congress, Europeana, …)MARC 21 (=> SUDOC, …)EAD (=> archives ouvertes)LOM (=> environnement spédagogiques)TEI (=> contextes du repurposing avancé)Ontologies et thesaurus spécialisés: GOLD (linguistique), …Travaux de recherche et de développement actuellement en cours sousla direction de Fabrice Papy, professeur des universités en sciences del’information et auteur du Visual Catalog.Le métalangageASA
  54. 54. Eléments du métalangage ASA: La structure générale des deux hiérarchies deconcepts (termes conceptuels):1. Objet d’analyse2. Procédure d’analyseLe métalangageASA
  55. 55. Eléments du métalangage ASA: La structure du thesaurus ASA – thesauruscommun; thesaurus « utilisateurs »; ressources externes à ASA1. A) le « dictionnaire » des facettes (« axes sémantiques »)2. B) le « dictionnaire » des valeurs (descripteurs)Le métalangageASA
  56. 56. Eléments du métalangage ASA: bibliothèque des modèles de descriptionthématique (topique) des archives FMSH-AAR …Le métalangageASA
  57. 57. Littérature et références
  58. 58. Série de monographies et d’ouvrages collectifs documentant ces résultats …2012Peter Stockinger, Analyse des contenus audiovisuels. Métalangage et modèlesde description ; Londres, Hermes Science Publishing 2012 (350 pages) –English translation : J. Wiley & Sons (NY, 2012)2011Ouvrage collectif: Les archives audiovisuelles : description, indexation etpublication. Londres, Editions Hermes Science Publishing 2011 (Englishtranslation : John Wiley & Sons, NY 2011)Ouvrage collectif: Nouveaux usages des archives audiovisuelles numériques.Londres, Editions Hermes Science Publishing 2011 (English translation : JohnWiley & Sons, NY 2011)2003Peter Stockinger Le document audiovisuel. Description et exploitations pratiques.Paris, Hermes Science Publications (240 p).Ouvrage collectif: Portails et collaboratoires pour l’enseignement et la recherche.Paris, Hermes Science Publications (230 p).Littérature etréférences

×