TechDays 2011 - VIR302 virtualiser vos applications métiers critiques sous hyper v v1.0
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

TechDays 2011 - VIR302 virtualiser vos applications métiers critiques sous hyper v v1.0

on

  • 2,897 views

Cette session traite des scénarios de virtualisation pour Microsoft SQL Server, Microsoft SharePoint Server et Microsoft Exchange Server, mais aussi d'application comme SAP et des problématiques ...

Cette session traite des scénarios de virtualisation pour Microsoft SQL Server, Microsoft SharePoint Server et Microsoft Exchange Server, mais aussi d'application comme SAP et des problématiques clients et comment virtualiser ces applications sous Hyper-V. Pour chaque application, nous aborderons divers scénarios dans lesquels la virtualisation est applicable et nous plongerons plus en détail dans ces technologies. La session met en évidence les meilleures pratiques pour un déploiement réussi.

Statistics

Views

Total Views
2,897
Views on SlideShare
2,896
Embed Views
1

Actions

Likes
0
Downloads
71
Comments
0

1 Embed 1

https://www.linkedin.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment
  • Lorsqu’on évoque les visages de la virtualisation, on évoque principalement le « host based virtualization » qui utilise un hyperviseur utilisant la traduction binaire ou la paravirtualisation pour exécuter plusieurs Machines Virtuelles (de différents OS) sur le même hôte physique. C’est là, le focus de notre propos aujourd’hui.Note! Ce type de virtualisation est également utilisé pour les approches Virtual Desktop Infrastructure.Il existe cependant d’autres formes de virtualisation qui se développent :- La virtualisation de système d’exploitation, qui consiste au sein du noyau d’un même système d’exploitation à isoler des « conteneurs »/ « partitions » / « Environnements virtuels » qui peuvent s’exécuter indépendamment les uns des autres. - Le streaming d’applications (type App-V) qui consiste à isoler des « bulles » applicatives qui s’exécutent au dessus d’un système d’exploitation et qui permet d’exécuter les applications indépendamment les unes des autres ce qui permet de raccourcir les durées de qualification de nouvelles applications (pas de séquences d’installation à requalifier) et permet d’avoir une approche « magasin d’applications à la demande »

TechDays 2011 - VIR302 virtualiser vos applications métiers critiques sous hyper v v1.0 TechDays 2011 - VIR302 virtualiser vos applications métiers critiques sous hyper v v1.0 Presentation Transcript

  • VIR302: Virtualisezvos applications métiers critiques sous Hyper-V
    9 février 2011 - Jérôme Vétillard – Architecture & Planning/MCS
    - Emmanuel Sache – Architecte / MCS- Pascal Belaud – Architecte SQL / Division Grands Comptes
    • Patrick Guimonet – Responsable Technique
  • Agenda
    La virtualisation: tendances & prévisions
    Les différentes dimensions de la virtualisation
    La virtualisation: Profiling applicatif & Gouvernance
    Virtualiser SQL Server avec Hyper-V
    Virtualiser SAP avec Hyper-V
    Virtualiser SharePoint avec Hyper-V
    Virtualiser Exchange avec Hyper-V
    Conclusion
  • La virtualisation: tendances du marché & prévisions
    Technologies stratégiques selon Gartner
    Cloud computing
    Client Computing (VDI)
    Green IT
    Moderniser le Datacenter
    La virtualisation pour la haute disponibilité
    Prévisions d’investissement selon IDC
    En 2014, 70% des serveurs applicatifs seront des machines virtuelles (VM),
    Le marché des VM va croitre de 14% soit 2 fois plus vite que celui des serveurs physiques
    Une moyenne de 8.5 VM par hôte physique en 2014
    Marché de 19 Milliards $ en 2014
  • « Do more withless »
    Augmentation de la densité des serveurs,
    Nouvelles modalités de haute disponibilité ,
    Approches « Cloud » : Dynamic Datacenter / ElasticComputing
    La virtualisation est un choix stratégique pour la plupart des entreprises.
    Les approches « Private Cloud » renforcent la tendance.
    Les différentes dimensions de la virtualisation
    Les différentes dimensions de la virtualisation
    Dimension technologique: host-basedvirtualization,
    Les environnements opérationnels : Labos, pré-production, intégration, production… Maturité de la technologie
    Quelles applications virtualiser ?
    Cependant, la virtualisation n’est pas une panacée !
    Savoir déterminer quand utiliser la virtualisation,
    Savoir comment l’implémenter d’un point de vue architectural
    Est critique pour assurer que vos applications métiers critiques continueront de délivrer le niveau de service exigé !
  • « Architecturer la solution pour se conformer aux SLA »
    Architecture multi-tier: Quel(s) tier(s) virtualiser ?
    Consommation de ressources (CPU, RAM, Réseau, IO disque) Server VirtualizationwithAdvanced Management
    Haute disponibilité : Quick/Live Migration - V Motion
    Virtualisation du stockage
    La virtualisation: Profiling applicatif & gouvernance !
    « Nouveaux modèles opérationnels »
    Provisioning de serveur/ Groupes de serveurs/Automatisation et Dynamic Datacenter
    Outillage d’exploitation ubiquitaire (VM+ serveur physiques) Microsoft System center
    Gouvernance : Gestion du cycle de vie de la VM
    « Respectez les conditions de supportabilité édictées par l’éditeur »
    Ce n’est pas parce que l’hyperviseur est supporté (programme SVVP),
    Que la virtualisation de l’application est supportée !
  • Comment virtualiser…
    Microsoft SQL avec Hyper-V
    SAP avec Hyper-V
    Microsoft SharePoint avec Hyper-V
    Microsoft Exchange avec Hyper-v
    Recommandations & Bonnes pratiques.
  • Virtualiser SQL Server avec Hyper-V
    Pascal Belaud
    Architecte
    Microsoft
  • Ressources utilisées par SQL Server
    Forte activité disques en lecture et écriture
    Workload (OLTP, DW, BI, repository, web…)
    Volumétrie des données
    La ressource la plus importante pour la performance de SQL Server
    Mémoire (à partir de 2GB, généralement OS en 64bit)
    Utilisation CPU variable
    Activité utilisateur OLTP, reporting
    Batchs quotidien
    Import par batch
    Utilisation de procédures stockées et de fonctions
    Compression des données (SQL2008+)
    Trafic réseau
    Chargements
    Reporting et extractions
    Nombre d’utilisateurs concurrents
  • SQL - cas d’usage de la virtualisation
    Consolidation d’instances faiblement utilisées
    Repository, warm-up db, test & développement
    Faible nombre d’utilisateurs
    Faible fréquence d’utilisation
    Infrastructure BI
    Datamart, OLAP, Reporting Services, Data Staging Area
    Solution de haute disponibilité et de flexibilité
    Utilisation du Live Migration pour la maintenance
    Dynamic provisionning, architecture web
    Consolidation de base stand by (Database Mirroring)
    Infrastructure Sharepoint rationnalisée
    Moins de 100 utilisateurs et moins de 100GB de données
  • Ne pas virtualiser SQL si on doit…
    Utiliser plus de 4 cores et 8GB de RAM
    Limites de hyper-V à 4 vCPU
    Au delà de 8GB, le ROI diminue (lié au cout de la RAM)
    Servir plus de 50 utilisateurs simultanés
    Contention sur les accès disque et la bande passante réseau
    Obtenir les meilleurs performances
    Overhead de 15% sur les temps de réponse
    Garantir la stabilité des performances
    Partage des ressources CPU, réseau et accès disques
    Et surtout si on ne connait pas bien l’activité de l’instance SQL
    Mettre en place un monitoring, SCOM ou Multi-Server Mgt
  • Meilleures pratiques
    Stockage
    Disques VHD de taille fixe
    Mapping VHD-LUN, attention au LOG et à TEMPDB
    Disques en mode pass-through
    A tester avec SQLIO!
    Limiter la surallocation CPU
    En mode nominal, bien répartir les VM sur les serveurs
    Utiliser les private Virtual Network
    Entre un serveur IIS et SQL, SSIS et un DW, amélioration des performances en mode virtuel
    Adapter la stratégie de sauvegarde et de haute disponibilité
    Utilisation de VSS
    Remplacement d’un cluster par du Live Migration
    Utiliser le DatabaseMirroring asynchrone
  • Références clients
    Indiana University
    Réduction de 150 à 32 serveurs
    Réduction du temps de déploiement (facteur 10)
    Amélioration des performances et de la qualité de service
    Microsoft IT
    100.000 bases de données, 5.000 instances SQL Server
    Moyenne CPU < 10%
    Ratio final de 6:1
    Index Multimédia
    Virtualisation des développements et de la pré-production
    Jusqu’à 4 instances SQL Server par VM (4 vCPU-8GB-64bit)
    LASCOM (ISV)
    Mode hébergement, garantie d’étanchéité entre les clients
  • Ressources utiles
    Executer SQL 2008 en environnement Hyper-V
    http://download.microsoft.com/download/d/9/4/d948f981-926e-40fa-a026-5bfcf076d9b9/SQL2008inHyperV2008.docx
    Consolidation SQL Server: un case study Microsoft IT
    http://download.microsoft.com/download/4/8/0/48030820-12A4-4FE9-B001-C2CF56BC42A5/AJ18_EN.zip
    http://msdn.microsoft.com/en-us/architecture/dd393309.aspx
    Politique de support de SQL Server en environnement virtualisé
    http://support.microsoft.com/?id=956893
    http://blogs.msdn.com/psssql/archive/2008/10/08/sql-server-support-in-a-hardware-virtualization-environment.aspx
  • Virtualiser SAP avec Hyper-V
    Emmanuel Sache
    Architecte
    Microsoft Consulting Services France
  • Ressources utilisées par un système SAP
    Système de production
    Volumétrie des bases de données importantes (de 100 Go à plusieurs To)
    Forte activité disque en Entrée/Sortie (Base de données et Mémoire virtuelle pour les serveur applicatifs)
    Utilisation mémoire des serveur applicatifs généralement supérieur à 4Go
    Utilisation CPU variable en fonction des utilisateurs et de l’activité « Batch »
    Activité réseau pouvant être importante lors des Imports/Exports de Données
    Systèmes Non productif
    Besoin en mémoire et espaces disque mais ce sont généralement des systèmes nécessitant peu de puissance
  • SAP - Cas d’usage de la virtualisation
    Flexibilité d’exploitation et réduction des coûts par une réallocation simplifiée des machines virtuelles
    Duplication facilité des systèmes dans de cadre de déploiements multiples
    Simplification des procédures d’installation et de déploiement
    Réduction des interruptions de services liées à des évolutions du paysage applicatif
    Meilleure utilisation du matériel grâce à la consolidation tout en conservant une isolation optimum entre systèmes (production, pré-production, “bac à sables”, formation,…)
  • Quels serveurs SAP pour la virtualisation ?
    Idéalement les petits et moyens systèmes SAP !
    SAP Solution Manager
    SAP Netweaver Administrator
    Les systèmes de développement
    Les systèmes d’Assurance Qualité
    Les systèmes de formation
    Les serveurs fronteaux de production
    A éviter…
    Les systèmes de productions 2 tiers à forte activité ou volumétrie de données
    SAP Live Cache
    Liens :
    http://www.sap.com/benchmark
    http://sdn.sap.com/irj.sdn/windows
    Note SAP 674851
  • Dimensionnement des serveurs
    Mémoire vive du serveur hôte:
    Mémoire physique = Somme des VM + Partition Parent
    Dimensionnement des CPU à 80% d’utilisation
    Répartition des connexions réseaux et éventuellement utilisation de cartes dédiés pour certaines VM
    Le fonctionnement des instance de Dialog SAP virtuelle est très proche des celles déployées sur des serveurs physique de même puissance
    Utilisez les dernières générations de CPU
    Réservez de la puissance CPU à certaines VM critique
    Impliquez vos fournisseurs de le dimensionnement
    Windows Server 2008 dans les VM pour le support de 4 V-CPU
    Pas de Dynamic Memory (inutile)
  • Exemple d’implémentation
    Site A
    Site B
    System Center Virtual Machine Manager
    Database
    Cluster
    Hyper-V Cluster
  • Références clients
    SABMiller Russie
    SAP Enterprise Portal
    48% de réduction des coûts, déploiement de serveurs 120x plus rapide
    Santa Barbara Web Hosting
    Réduction des coûts annuel: $315k
    Indiana University
    Réduction de 150 à 32 machines physiques
    Réduction des coûts matériels annuel: $85k
    Dartmouth-Hitchcock Medical Center
    -75% de serveurs physique soit une réduction annuel de $4k par serveur
    Plus de 30h d’exploitation serveur économisées par mois
    Autres références clients
    Lien : http://www.microsoft.com/virtualization/case-studies.mspx
  • Livre Blanc Hyper-V for SAP
    Lien : http://www.microsoft.com/virtualization/business-critical -applications/default.mspx
  • Virtualiser SharePoint avec Hyper-V
    Patrick Guimonet
    Responsable Technique
    MVP SharePoint
    http://blogs.codes-sources.com/patricg
  • Qu’est ce que SharePoint ?
    Une application 4 tiers
    4 composants aux caractéristiques bien distinctes :
    • Les serveurs de données SQL Server
    • Les serveurs d’applications
    • Avec ceux parcourant le contenu pour alimenter le moteur de recherche et
    • les autres
    • Les serveurs Web
    • Les postes clients
    User requests
  • Support de la virtualisation pour les produits SharePoint
    SharePoint 2010 est complètement supportéen environnement virtualisé (comme MOSS 2007)
    Les versions supportées sont :
    Hyper-V avec Windows Server 2008 et Windows Server 2008 R2
    Hyper-V Server 2008 ou Hyper-V Server R2
    Les produits tiers certifiés via le programme de validation SVVP (Server Virtualization Validation Program)
    La vraie vie !
    Microsoft ne teste pas SharePoint avec les produits tiers
    Microsoft peut demander de reproduire un problème dans un environnement indépendant du logiciel de virtualisation tiers (KB897615)
    Les snaphots ne sont pas supportés sur les fermes SharePoint
    Il y a des gains de performances très importants en E/S avec Windows Server 2008 R2 et Hyper-V
    Voir Virtual Hard Disk Performance: Windows Server 2008 / Windows Server 2008 R2 / Windows (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=186519)
  • A chacun son rôle…
    Prévoir 110% à 125% des ressources nécessaires pour un environnement physique
  • A chacun son rôle…
  • Des scénarios classiques
    Une machine virtuelle autonome
    Quick start: Deploy single server in an isolated Hyper-V environment (SharePoint Server 2010)Collé à partir de <http://technet.microsoft.com/en-us/library/ee805951.aspx>
    Les environnements de développement, de tests, de pré-production
    La production, hormis le(s) serveur(s) de données
    Virtual machine guidance (SharePoint Server 2010)Collé à partir de <http://technet.microsoft.com/en-us/library/ff621103.aspx>
    Physical
    Virtual
    Web/ Query
    Excel Services
    Web/ Query
    Web/ Query
    Excel Services
    SCVMM
    Index
    Database
    Database
  • Une étude de cas…
  • Un cas réel…
    2 sites redondés, identiques
    Réplication des données entre 2 baies de stockage, 1 fois par jour
    1 To de données, 2000 utilisateurs
    Physique
    Virtuel
    Production
    Recette
    Intégration
    Cluster
    Hyper-V
    3 nœuds
  • Virtualisation du Navigateur
    IE 6 n’est plus supporté avec SharePoint 2010
    Déploiement généralisé d’une version supérieure d’Internet Explorer
    Déploiement généralisé de Firefox !!! 
    Déploiement généralisé d’une solution de virtualisation d’IE
    IE8
    IE8
    Win 7 dans une VM
    Remote Desktop Services
    (ex – Terminal Services)
    MED-V
    VDI Microsoft
    2008 R2
    IE6
    Hyper-V
    Serveur
    XP
    Serveur
    Virtual PC + MED-V
    IE8
    Windows 7
    Poste client
    Bureau distant
    Bureau distant
    IE6
    IE6
    Windows XP
    Windows XP
    Poste client
    Poste client
  • Tableau comparatif
    Solutions de Virtualisation pour Internet Explorer (1/5)…
    http://blogs.codes-sources.com/patricg/archive/2010/06/30/solutions-de-virtualisation-pour-internet-explorer-1-5.aspx
  • Ressources utiles
    Virtualization planning (SharePoint Server 2010)
    • Virtualization support and licensing (SharePoint Server 2010)
    • Hyper-V virtualization requirements (SharePoint Server 2010)
    • Plan virtual architectures (SharePoint Server 2010)
    • Plan for virtualization (SharePoint Server 2010)
    • Capacity management and high availability in a virtual environment (SharePoint Server 2010)
    • Solutions de Virtualisation pour Internet Explorer (1/5)…
    Sur MOSS 2007 :
    Lvreblanc : Virtualization of Microsoft SharePoint Products and Technologies
    Technet : Using SharePoint Products and Technologies in a Hyper-V virtual environment
    Virtualizing SharePoint Series - Introduction
    • Optimizing the performance of a virtualized SharePoint environment
    • SharePoint server role recommendations in virtualized environmennts
    • Monitoring and managing your virtualized SharePoint environment
    • High availability and disaster recovery, deployment best practices, common mistakes and summary
    • SharePoint Virtualization Best Practices
  • Virtualiser Exchange avec Hyper-V
    Jérôme Vétillard
    Architecture & Planning
    Microsoft Consulting Services France
  • Exchange – cas d’usages en virtualisation
    DB3L
    DB1A
    DB1P
    DB1P
    DB1L
    DB2A
    DB2P
    DB2P
    DB1L
    DAS JBOD
    DAS JBOD
    DAS RAID-x
    DAS RAID-x
  • Pourquoi virtualiserExchange?
    Consolidation de serveur :
    Exchange 2010 est conçu pour des infrastructures hautement consolidées dans des centres de données.
    Haute disponibilité / Plan de reprise :
    Les fonctions de haute disponibilité d’Exchange 2010 et de DRP/PRA reposent sur le DAG et la topologie d’Exchange et en aucun cas sur des dispositifs extérieurs à Exchange (type live Migration/Vmotion)
    Gestion de configuration/Portabilité des machines :
    Serveur Exchange Multirôles (MBX, HUB, CAS): un seul type de serveur pour le scale-out,
    Configurations haute performance : 12+ cores / 72+GB RAM / Peta Octets
    Performance disque (latence < 18ms) versusPassthroughdisk / RawDeviceMapping et instabilité potentielle de la latence.
    Retour sur investissement / économie d’échelle
    Le coût du stockage est le plus gros investissement d’une infrastructure Exchange 2010
    Exchange crée un « schisme » dans les architectures de stockage des applications LOB « classiques » et la messagerie:
    Volumétrie disque : plusieurs dizaines de To, jusqu’à plusieurs Po
    « Faibles » besoins en IOPs
    Le Direct Attachment Storage (DAS) est le stockage qui présente le meilleur rapport qualité prix pour Exchange 2010
    Exchange 2010 modifie le marché du stockage
    Architecture de stockage dédiée Exchange, opérée par des administrateurs serveur.
    PME/PMI lorsque le serveur requiert moins de 4 cœurs : BPOS/Office 365 dans ce type d’usage ?
    Développement des « paysages » applicatifs additionnels : Pré-production / Intégration
  • Exchange : Postes de consommation
  • Exchange : Bonnes pratiques de virtualisation (1/2)
    OS machine virtuelle & Versions d’Exchange Server
    Exchange 2007 SP1 minimum sur OS Windows Server 2008 x64
    Exchange 2010 sur OS Windows 2008 R2 x64 ou 2008 SP2
    Tous les rôles sont supportés sauf le rôle “Unified Messaging”
    Dimensionnement :
    Réalisez le dimensionnement d’Exchange
    Additionnez, les cœurs, la RAM, répartissez la charge IO disque et réseau sur plusieurs adapteurs au besoin
    N’oubliez pas l’hôte (2 Cœurs et 2 Go de RAM)
    Ne pas “surallouer” au delà de 2 cœurs virtuels pour 1 cœur physique
  • Exchange : Bonnes pratiques de virtualisation (2/2)
    Stockage :
    Disque système VM : FixedDisk (< 2To), 15 Go mini + Page File
    Disque Donnée : Passthrough recommandé, Si iSCSI : initiateur iSCSI au niveau de l’hôte recommandé (performances),
    Architecture Haute Disponibilité
    La haute disponibilité doit procéder du design Exchange et ne pas reposer sur des fonctionnalités de l’hyperviseur (Quick/Live Migration).
    Attention au point de défaillance unique éventuel : Stockage de l’hôte Hyper-V
    Sauvegarde/Restauration
    Pas d’intégration VSS entre Hyper-V et Exchange, donc,
    Utilisez les API Standard de Sauvegarde/Restauration (Streaming/VSS Writer Exchange) au niveau de la Machine Virtuelle
  • Quid de Lync 2010 ?
    LYNC 2010 supporte la virtualisation :
    L’hyperviseur doit faire partie du programme « Server Virtualization Validation Program »
    Présence, IM, Conferencing, Enterprise Voice, Monitoring et Archiving supportésLive Migration non supportéCapacité et Mélange Virtuel/Physique- 2 000 utilisateurs par serveur Standard Edition- 5 000 utilisateurs par Front End Enterprise Edition- Possibilités de mélanger les rôles physiques et virtuels- Les Front End d’un pool doivent être identiquesPoints d’attention- Performances Réseau- Charge CPU (4 CPU maximum)- Redondance des hôtes
    Support de la virtualisation par LYNC 2010: http://technet.microsoft.com/en-us/library/gg398853.aspx
    Planifier la virtualisation de LYNC 2010 : http://technet.microsoft.com/en-us/library/gg399035.aspx
    Une mise à jour des spécifications de virtualisation de LYNC avec notamment des abaques de dimensionnement est prévue prochainement.
  • Ressources utiles
    Recommandations de Microsoft pour la virtualisation d’Exchange 2010 :
    http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/aa996719.aspx (FR)
    Matrice de supportabilité Exchange 2007
    http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/ee338574(EXCHG.80).aspx (FR)
    Cas d’usage de la virtualisation 2007 :
    http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/dd535371(EXCHG.80).aspx
    Recommandations Microsoft pour la virtualisation d’Exchange 2007 :
    http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/cc794548(EXCHG.80).aspx (FR)
    Implémenter LYNC 2010 en virtualisation sur Hyper-V :
    http://technet.microsoft.com/en-us/library/gg399035.aspx (ENG)
  • Conclusion
    Centre de données “traditionnel”
    PublicCloud
    Centre de données “virtualisé”
    PrivateCloud
    • Utilisation >50%
    • Coûts d’investissement en baisse (consolidation)
    • Baisse significative des coûts opérationnels
    • Architecture de « services »
    • Modèle opérationnel plus mature
    • Chargeback
    • Centre de donnéesdynamique
    • Puissance à la demande
    • Accès global (anywhere, anytime)
    • Bien maîtrisé
    • Utilisation <15%
    • L’impact de la virtualisationdoitêtreabordédanstoutesses dimensions : techniques, architecturales, opérationnelles
    • C’est une option technologique (incontournable) mais la définition d’une solution doit suivre les mêmes étapes (catalogue de services, SLA, modèle oérationnel… et architecture technique) que pour une architecture physique et la décision finale est une décision technico-économique basée sur un « business case ».
    • Désormais la gestion du cycle de vie des Machines Virtuelles (provisioning automatisé, allocation de ressources dynamique, gestion de configuration…) est l’enjeu principal pour réaliser les promesses de ROI de la virtualisation.
    • Les approches « cloud » type Iaas, PaaS sont des accélérateurs vous permettant de vous focaliser sur la dimension métier de vos applications critiques et les cas d’usage pertinents pour votre business.
  • Microsoft Services:Un accompagnement global de nos clients
    Architecture & Planning
    Planification
    Conseil et Projets
    Déploiement et adoption
    Support
    Optimisation et Opération
    Support Premier
    Consulting Services
    Enterprise Strategy
    Division Services France 2010
    • 180 Consultants
    • 125 TechnicalAccount Managers
    • 190 Ingénieurs Support
    • 17 Responsables de Mission
    • 41 Partenaires référencés
    Division Services Monde 2010
    • 82 pays couverts
    • 18 000 employés
    • 35 000 partenaires
    • 44 langues parlées par nos ingénieurs
    Evaluation
    Développement
    Stabilisation
    Support
    Planification
    Opérations
    Déploiement
    www.microsoft.fr/services
  • Notre positionnement est d’intervenir sur les projets critiques et les technologies récentes
    Criticité du projet
    Notre engagement auprès de nos partenaires est :
    • De leur assurer un transfert d’expertise,
    • De leur apporter notre support sur les dernières technologies,
    • De leur donner accès aux meilleures pratiques de mise en œuvre et de support.
    Partenaires
    Maturité de la technologie
    Nos clients et partenaires sont particulièrement satisfaits par…
    • Le niveau d’engagement des consultants : 94%
    • La gestion de l’équipe de projet : 92%
    • Les compétences techniques des consultants : 91%
    • La relation avec les équipes du client : 90%
  • Questions/Réponses
    Merci pour votre attention,
  • MSDN et TechNet: l’essentiel des ressources techniques à portée de clic
    Portail administration et infrastructure pour informaticiens
    Portail de ressources technique pour développeurs
    http://technet.com
    http://msdn.com