Yedi dia   l'interview vérité
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Yedi dia l'interview vérité

on

  • 565 views

...


Yedi Dia

Biographie

Yedi Dia est un écrivain français d'origine ivoirienne. Il a passé une partie de son enfance à Abidjan avant de vivre toute son adolescence en France. Titulaire d'un baccalauréat avec mention, il met cependant un terme à ses études pour se consacrer à sa passion, le football. Alors que sa carrière professionnelle prend un tournant inattendu, il se découvre peu à peu une passion pour la littérature, la philosophie, l'anthropologie et la théologie. C'est à travers les réseaux sociaux, tels que facebook et twitter que Yedi Dia partage ses premiers textes, dont l'originalité et la profondeur suscitent un intérêt particulier. Poussé par ses lecteurs à rédiger une œuvre complète, il se lance avec son premier ouvrage intitulé Sois fort et tais-toi paru aux éditions Edilivre.

Le plus gros problème qui se pose à l'homme sur terre est de parvenir à trouver le sens réel et profond de sa vie. Pourquoi suis-je là ? Quel est mon rôle ? Des questions parmi tant d'autres, qui se transforment très souvent en révolte ou en colère, lorsque l’on ne fait pas l'effort de comprendre la situation dans laquelle on vit. Il y a tellement de choses à prendre et à apprendre de la vie, que chacun d'entre nous possède le devoir de dévoiler le message qui se cache derrière chaque événement, afin de transmettre son expérience aux générations futures.
Sois fort et tais-toi offre ici la possibilité au lecteur de s'interroger sur le caractère fondamental de l'existence, avec pour préoccupation principale la construction d'un sens moral capable d'intervenir, et de se révéler essentiel face à n'importe quelle situation.

Statistics

Views

Total Views
565
Views on SlideShare
565
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Yedi dia   l'interview vérité Yedi dia l'interview vérité Document Transcript

  • Published in: Interviews Read: 126 times On: 4 octobre 2013 Written by sophie Roger-Dalbert Bonjour Yedi, votre premier livre vient de paraitre aux éditions Edilivre Sois fort et tais-toi ! « Celui qui est persévérant dans la vie sera gagnant » R~A - Si vous deviez vous décrire en quelques mots, quels seraient-ils ? YD - Si je devais me décrire en quelques mots je commencerai en vous disant que je suis un homme de valeurs et de principes avant toute chose. J'essaie au maximum de vivre en harmonie avec eux, c'est sans doute la chose la plus difficile, parce qu'on est tous plus ou moins schizophrènes, on a tous au moins deux personnalités, rares sont les personnes qui font ce qu'elles disent ou qui vivent selon leurs propres aspirations. Pour finir je dirai que je suis un homme préoccupé, préoccupé par le monde dans lequel on vit, je tente d'apporter des solutions à mon niveau et de sensibiliser le public sur le caractère réel et profond de la vie, sans prétentions mais à partir de mes propres expériences et de celles des autres. R~A - Diriez –vous de votre livre qu’il entre dans la catégorie d’un roman autobiographique ? YD - "Sois fort et tais-toi" ne rentre pas forcément dans une perspective autobiographique, il est vrai que la plupart des sujets qui y sont abordés ont été traités par rapport à mon vécu mais je me suis aussi inspiré des expériences des autres, si vous le remarquez bien je m'exprime rarement à la première personne. Je n'ai pas écrit "Sois fort et tais-toi" parce que j'avais une histoire à raconter, je l'ai écrit parce que j'avais un message à transmettre et même si une histoire contient parfois des messages, elle ne les commente que rarement. C'est toute la différence entre le romancier et le philosophe, l'un rapporte des faits l'autre les commente. R~A - Vous dédiez ce livre à vos parents. Est-ce un message pour appeler à plus de responsabilité parentale aujourd’hui ? YD - C'est on ne peut plus clair un message qui rappelle aux parents qu'ils sont responsables des bases morales et éducatives de leurs enfants. Il est évident qu'un enfant ne se construit pas uniquement dans la sphère familiale, mais les enfants ne sont pas à l'origine de leurs naissances ils n'en sont que les victimes et malheureusement les parents ouvrent le chemin de la vie sans forcément en comprendre le sens profond. Un Yedi Dia : l'interview vérité http://www.ressources-africaines.info/index.php/fr/interviews?tmpl=c... 1 sur 4 07/10/2013 08:13
  • enfant c'est mignon c'est beau c'est tout ce qu'on veut mais qu'est-ce que tu vas lui apporter à cet enfant ? Qu'est-ce qu'il va apprendre de toi ? Si chaque parent se posait la question suivante : Qu'est-ce que je vais laisser derrière moi ? Il agirait en conséquences et croyez-moi le monde se porterait mieux. R~A - Un sportif qui se met à l’écriture attire la suspicion, quant à ses capacités littéraires. Trouvez-vous cela légitime ? YD - Pour être complètement franc avec vous je n'ai pas fait d'études spécifiques pour en arriver là, je n'ai qu'un baccalauréat, j'ai troqué mes livres contre un ballon et même si ma carrière sportive n'a pas eu l'effet escompté je n'ai aucun regret. Le football ne se résume pas à taper dans un ballon, c'est un sport d'équipe qui réunit et rassemble des communautés en ce sens il m'a ouvert des univers inimaginables dans le domaine de la pensée. Avec certains coéquipiers on s'est pas contentées de se passer le ballon et de marquer des buts, nos relations ont été bien au-delà et m'ont aussi permis d'écrire. Même si mon style d'écriture n'est pas celui d'un docteur en philosophie, il est tout aussi pertinent, un sportif est tout aussi capable de transmettre des idées qu'un philosophe, tout n'est qu'une question de vécu et croyez-moi de ce côté-là le philosophe a beaucoup moins de mérite, il a le savoir mais il n'a pas forcément le vécu. R~A - Abandonner un rêve, une carrière prometteuse demande du courage. Où avez-vous puisé cette force ? YD - C'était nécessaire, le sacrifice était incontournable pour mener une vie beaucoup plus stable. Le football a été une grosse partie de ma vie, j'ai connu quantité d'émotions dans ce milieu mais il était temps pour moi de passer à autre chose. Cette force s'est révélée naturellement, par une extrême volonté de me prouver à moi même que j'étais capable de briller dans un autre domaine. R~A - Quels sont vos livres favoris ? YD - J'aime les livres qui me révèlent des choses sur le plan personnel, l'Alchimiste par exemple de Paulo Cohelo a été une révélation pour moi. "Ghandî ou l'éveil des humiliés" a été une ligne de départ dans l'écriture, "Le paradoxe amoureux" de Pascal Bruckner" m'a donné le ton, "La Bible", "la Torah", "le Coran", sont de perpétuelles sources d'inspiration. "Comprendre Freud" de Jacques Sédat, "la Psychopathologie de la vie quotidienne" de Freud lui-même m'ont ouvert les portes de la philosophie à savoir l'amour de la sagesse. Sans vous parler de Socrate, Platon, Descartes, Aristote, Leibniz, Schopenhauer etc... Je n'ai pas lu toutes leurs œuvres mais je me suis intéressé à leur travail et à leurs méthodes. Actuellement je lis "Le discours de la méthode" de René Descartes je ne suis pas forcément en accord avec toutes ses idées mais j'aime sa méthode (rires). R~A - Ecrire est un acte libératoire. Qu’en a-t-il été pour vous ? YD - L'écriture libère c'est une certitude mais quand c'est tourné vers soi c'est parfois le contraire qui est vrai. Je connais un tas de gens qui écrivent mais si ce que tu écris n'est lu que par tes propres yeux, ça reste bloqué, enfermé et restreint à ton propre regard. La vie c'est avant tout le partage, l'écriture aussi, chaque ligne que tu écris chaque texte que tu rédiges doit pouvoir aussi entraîner les autres et leur permettre de s'y retrouver. "Sois fort et tais-toi" a été libératoire pour moi à partir du moment où d'autres l'ont balayé du regard et l'ont commenté. Yedi Dia : l'interview vérité http://www.ressources-africaines.info/index.php/fr/interviews?tmpl=c... 2 sur 4 07/10/2013 08:13
  • R~A - Tu viens de vivre ta première séance de dédicace pour la parution de ton livre . J’avais envie de te demander quels avaient été tes sentiments quant à cette rencontre avec ton lectorat. YD - En vérité je n'ai rencontré aucune personne qui avait déjà lu ni même entendu parler de mon livre. J'arrivais tel un inconnu et il fallait "séduire". J'ai pris place sur ma chaise avec une table en face de moi, quelques exemplaires de mon ouvrage que la librairie Montbarbon avait commandé et armé d'un stylo j'ai commencé à faire des dédicaces. Les gens défilaient dans la librairie au rayon de leur choix et venaient m'aborder directement, certains d'entre eux plus intimidés passaient par les employés de la librairie lesquels les dirigeaient vers ma table. R~A - T’es-tu senti confiant ou avais-tu une appréhension face à l’accueil réservé à ton livre ? YD - A vrai dire au début je n'avais aucune appréhension, la librairie Montbarbon m'a confortablement installé j'ai eu droit à un accueil royal. Quand j'ai réalisé que le but de la séance dédicace était de "séduire" le public, là j'ai commencé un peu à appréhender les choses. C'était entre guillemets des clients à froid. Certains auteurs viennent, présentent leur livre et repartent avec aucune vente au compteur, pour moi ça c'est merveilleusement bien passé. R~A - Ton histoire a-t-elle interpelé d’autres personnes, dans la nécessité de se battre ? YD - l'un d'entre eux s'est approché a commencé à lire l'avant-propos et m'a dit mot pour mot, "c'est exactement ce qu'il me fallait en ce moment avec ce que je traverse, je vais vous en prendre deux, un pour moi et un pour mon ami, je pense qu'il appréciera". Comme je vous l'ai dit ce sont des personnes qui ne me connaissaient pas et qui n'avaient donc pas encore lu mon livre je pense qu’il faudra revenir vers eux d'ici quelques temps pour savoir ce qu'ils en ont pensé R~A - Quelles sont les rencontres qui te resteront pour toujours en mémoire ? YD - Je dirai que la séance en elle-même restera dans ma mémoire car c'est la première. A côté de ça j'ai eu quelques surprises qui m'ont particulièrement ému, comme cet échange avec ce jeune homme de quinze ans, qui avant de prendre mon livre m'a posé un tas de questions sur le contenu, il a aussi pris le temps de lire l'avant- propos et la description de l'auteur en 4ème couverture. Une rencontre dans un tout autre genre m'a marqué parce qu'elle m'a remis en question sur le choix de mon titre, c'était un ex haut-commissaire aux réfugiés et aux droits de l'homme aux Nations Unies, qui m'a confié qu'il a complètement flashé sur le titre et notamment sur le "tais-toi". Il m'a posé une seule et unique question, "Mr Yedi Dia, pensez-vous qu'on peut se taire devant la souffrance d'un individu" ? J'ai répondu en disant que SOIS FORT ET TAIS-TOI, c'est le combat dans le silence, c'est agir au lieu de se plaindre. Il a emporté mon livre avec enthousiasme et m'a laissé ses coordonnées. Yedi Dia : l'interview vérité http://www.ressources-africaines.info/index.php/fr/interviews?tmpl=c... 3 sur 4 07/10/2013 08:13
  • Tweeter 0 R~A - Le partage avec tes lecteurs t’a-t-il apporté matière à réfléchir, voire à écrire ? YD - A l'issue de la séance j'ai constaté que la majorité des gens qui avait acheté mon livre était des femmes. Je vous laisse deviner sur quoi je réfléchi en ce moment et quel sera l'objet de ma prochaine œuvre... Last modified on lundi, 07 octobre 2013 00:47 sophie Roger-Dalbertsophie Roger-Dalbert Vice-présidente de l'association ETCFTVice-présidente de l'association ETCFT Like Be the first of your friends to like this. Yedi Dia : l'interview vérité http://www.ressources-africaines.info/index.php/fr/interviews?tmpl=c... 4 sur 4 07/10/2013 08:13