L'ingénierie de projet collaboratifs
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

L'ingénierie de projet collaboratifs

on

  • 257 views

L'ingénierie de projet collaboratifs dans le cadre de projets de recherche internationaux

L'ingénierie de projet collaboratifs dans le cadre de projets de recherche internationaux
par Jacques Louis (innovation sans frontières)

Statistics

Views

Total Views
257
Views on SlideShare
257
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
3
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

L'ingénierie de projet collaboratifs L'ingénierie de projet collaboratifs Presentation Transcript

  • Ingénierie de projet collaboratifs
  • 1. Préliminaires 2. Projet de recherche collaboratif 3. Points clés 4. Recommandations
  • Part I Préliminaires
  • PRÉSENTATION DE L’ÉQUIPE Comment présenter le laboratoire? Quels messages faire passer et à qui?
  • L’équipe: Qui sommes nous? – Définition du labo • Qui ? Staff • Quoi ? Le ou les savoir-faire du laboratoire sur 1 ou quelques thématiques • Où? localisation – Contexte, tendance, défis • Quel est le contexte dans lequel les travaux du laboratoire se situent ? (exemple : malaria) • Quelles sont les tendances liées à ce contexte ? (chiffre, localisation, …). • Quels sont les défis que le laboratoire contribue à relever ? (exemple : sensibilisation, facteurs de risques, traitement, …) – Les atouts • Quels sont les atouts des laboratoires ? staff, histoire, équipements, résultats, partenariat, localisation, ….
  • L’équipe: Que voulons nous faire? – La vision et le programme de R&D • Quelle est l’ambition du laboratoire pour relever ces défis ? • Présentez le programme de R&D ou les programmes de R&D. – Exemples et perspectives • Montrer quelques exemples et/ou réussite et/ou publication significative démontrant et argumentant le positionnement du laboratoire et les perspectives associées. – Retombées / impacts • Quelles sont les retombées et les impacts attendus à court, moyen et long terme – Écosystème CIMI et partenariats • Pourquoi et avec quelles équipes travailler au sein du CIMI • Avec quels principaux partenaires? (académique/industriel/…)
  • L’équipe: De quoi avons nous besoins? – Prochaines étapes • Depuis x années nous travaillons sur …. . • Aujourd’hui on en est à ce stade : …. • Demain ne pouvons aller à ce stade… • Après demain …. . – Besoins moyens/ressources, partenaires, … • Quels sont les besoins en ressources et moyens pour atteindre ces stades ? • Précisez les partenaires avec lesquels vous aimeriez travailler ? – Conclusions • Rappeler les points clés et l’ambition.
  • stratégie de valorisation Preuve de conceptPreuve de concept Preuve produitPreuve produit idéeidée Grands entreprises pharmaceutique / diagnostiques Biotechs / start up / … Grands entreprises pharmaceutique / diagnostiques Biotechs / start up / … LicensingLicensing Contrat Start up Consortium de R&D académique et/ou privé nationaux et/ou internationaux Consortium de R&D académique et/ou privé nationaux et/ou internationaux ContratContrat Appel à projet Laboratoire seul ou en collaborationLaboratoire seul ou en collaboration Budget (ANR, …) Preuve marchéPreuve marché ÉtapeÉtape concept ÉtapeÉtape validation ÉtapeÉtape déploiement PUBLICATIONSPUBLICATIONS BREVETSBREVETS PROJETSPROJETS SAVOIR-FAIRESAVOIR-FAIRE
  • Roadmap Recherche (thématique/programme/projet) tâchetâche tâchetâche T0: création today 3 ans 6 ans 10 ans étapeétape
  • Innovation / écosystème Innovation: • rupture / incrémental • produit/service/marché/ procédé / organisation/ sociale/ … Écosystème « innovation/filière » Marchés Finaux Cancer Vaccin … DEVELOPPEUR INTEGRATEUR DISTRIBUTEUR labolabo
  • part 2 projet collaboratif
  • Projet collaboratif • Un projet a un caractère collaboratif dès qu’il nécessite la création d’un consortium d’entités indépendantes qui apporte des compétences complémentaires et nécessaires à la bonne réalisation du projet. • Le déroulement du projet, la question de la Propriété Intellectuelle sont fixés dans l’accord de consortium.
  • Qui va se lancer? Bien définir les ressources et la communauté • Provenant de: – Équipe – Communauté – Individu – Institution – … • Dans le cadre de: – décret/ordre/… – Hiérarchie/obligation/… – Motivation personnelles, …. • Soutenue par: – Un service – … .
  • Quoi? Définir ce qui va être proposée. • Génération d’idée à projet ou comment viennent les idées? • Projet de recherche: – Projet: c’est quoi? – Recherche: excellence scientifique vs cibles, …. • De la recherche pour quelle finalité? – Progression de la connaissance – Approche fondamentale – Approche appliquée/clinique – Et à la fin du projet que fait on? • Projet collaboratif et international – Dimension interculturelle / langue – Dimension géographique (déplacement, … . – Dimension moyens/ressources – Dimension humaine (relation/...) • A quelle stade de maturité et/ou de l’état de la connaissance
  • Pourquoi? Etre clair sur les objectifs • Recherche de financement – Moyen – Ressources – Mission • Programme de recherche/projet/idée • Publications et impact • Synergie avec d’autres équipes • Acquisition de savoir-faire • Développement à l’internationale • …
  • Avec qui? Tenter de cerner l’écosystème • Qui sont les acteurs? • Quels sont les impacts de mes travaux? • Avec qui les partager au delà de mes pairs? • Comment les valoriser? • = CDV
  • Comment? Essayer de se préparer • Processus idéal: – Plan stratégique R&D CT/MT et LT – Déclinaison en programme – Un programme = n projets = n proposition • Processus standard: – Existence d’un appel à projet – Montage d’une réponse (souvent dans l’urgence) – C’est pour demain, – … . • Points durs: – Les signatures, les aspects management de projet, … . – Les partenaires/qui sera leader/ … • Quelques conseils: – Anticiper: veille, signature, – Décoder les opportunités – Collaborer (préfigure la mise en œuvre si succès) – Partager l’info – S’engager – Donner, … – Constituer une « taskforce » en interne – Informer les tutelles/DG – …
  • Quand? Intégrer le temps • évaluer le temps nécessaire à la réponse • Cerner les risques « temps »: – Récupération des éléments administratifs – Des éléments « workpackage » – La relecture (en anglais) – Changement de dernier moment – … • Intégrer le rythme des appels à projet • Quand se lancer?
  • Comment formuler une idée à projet? • Why? • For whom? • How? • With whom? • Where? • Expected results? • Needs • Targeted groups • Resources • Expertise, skills • Territorial zone • why Questions Answers
  • Valider • Identify the right financial program for a project – What is the goals of project? = program objectives – What is the area? = geographical zone covered – What is the status of my organism? = criteria of eligibility – What is the expected budget? = contribution by project – For what kind of activities? = financed activities • Know the eligibility criteria and respect them – Example of Europeaid tender for services • Dispatch the role between : – Leading partner (necessary) – Partner (necessary) – sub-contracting (eventually) • Fill the correct forms and respect the procedure – Practical Guide to contract procedures financed from the EC
  • Suggestion méthodologique • La réussite d’un projet collaboratif repose sur l’implication des partenaires et son financement: 1. La caractérisation de l’idée : dès le départ il est nécessaire d’identifier si le projet pensé par l’entreprise ou le laboratoire nécessite une co- réflexion ou non. Il faut aussi vérifier que l’idée n’existe pas ailleurs. 2. La mise en place et la gestion du consortium : montant global du projet, sa durée, le type de recherche à effectuer, les partenaires à solliciter... accords de confidentialité, la mise en place d’une veille (technologique, brevet, concurrentielle…), l’analyse du marché et les retombées … accord de consortium permet de délimiter les champs d’actions de chaque partie. 3. La planification du travail 4. Le budget du projet 5. La caution des tutelles / pairs / … (label, lettre support, …) 6. La phase d’instruction 7. La validation du projet 8. La valorisation du projet
  • Part 3 Points clés
  • Le projet de recherche collaboratif: Comment ça marche? • C’est un phénomène en pleine croissance standard • Principe de mise en concurrence des projets de recherche entre eux: – Logique de réponse à des appels à proposition – Mise en compétition • Un partenariat qui se construit avec soin – Avant de s’engager, chaque partenaire doit identifier quel bénéfice il va tirer de sa participation – Ce que les autres partenaires attendent de son implication • La répartition des tâches (workpackage) • Chaque partenaire doit à son niveau contribuer à l’aboutissement du projet. • La négociation entre les partenaires débouche sur une combinaison explicite des compétences et connaissances
  • La contractualisation • Contrat ou accord de consortium • Chaque partenaire doit rester propriétaire des connaissances qu’il crée et concoure à créer une valeur ajoutée • Bien préciser quelle utilisation sera faite de la Pi • souvent il est nécessaire d’avoir un accord préalable • Attention c’est un exercice difficile et complexe. • Le facteur humain revêt une importance capitale
  • La propriété intellectuelle: à ne pas négliger • Un état des lieux de l’existant doit être dressé (savoir-faire, brevets, , …) • Définir les règles du jeux: – Quelle confidentialité – Quel type de protection – Quel régime de propriété, d’exploitation – Accès aux résultats (pour qui et comment? • Prendre conseil auprès de structure spécialisée/agence
  • Quels sont les intérêts de la recherche collaborative? • Mise en commun d’infrastructure, de volontés et de compétences issues de partenaires multiples • Des projets aux budgets importants • La complémentarité des partenaires: – Équipe de recherche – Grande entreprise – PME – ONG/association, … • La répartition des tâches adaptées • La diversité des pistes explorées • Sollicitation des sources de financement
  • Un risque souvent négligé dans la collaboration: le facteur humain • Souvent c’est la maillon faible des consortia • Enrichissement mutuel mais aussi incompréhension entre partenaires (objectif, informations cachées, …) • Équipe de montage différente de l’équipe de réalisation • les changements d’interlocuteur
  • International project readiness and tools Typical structure of a logframe Matrix
  • International project readiness and tools Evaluation criteria and logframe level
  • Part 4 Recommandations
  • Quelques recommandations! 1- Soyez innovant… mais pas trop! – Soyez convaincu (passionné!), éviter les projets « me-too», éviter les idées « trop » neuves surtout quand le financement est limité. – Pensez « concurrence »
  • 2- Incluez les résultats préliminaires appropriés (background information). – Convaincre les reviewers que ce que vous voulez faire doit être fait … et par VOUS! – Assurez vous que vous citer tous les travaux antérieurs (bonne recherche bibliographique). – Démontrer que vous avez les compétences scientifiques et techniques pour mener le projet.
  • 3- Trouvez le bon “mécanisme” de financement: – Les thématiques prioritaires. – Les instruments (IP, NoE, Réseau, délivrables). • Sites web vous aident à choisir le programme approprié. – Les dépenses éligibles (services, équipement, déplacement?). – Pensez “taux de succès potentiel” (notion de risque) – Sinon ne perdez pas votre temps et votre énergie! – L’innovation existe aussi dans l’univers du financement de la recherche (crowdfunding / mécénat / …)
  • • 4- Suivez les conditions de soumission (guidelines) et respectez les. – Supporting material: justification du budget, bibliographie etc. mettez les à jour. – Respectez les conditions de réponse (nb de pages/ signatures/ timing/ …)
  • • 5- Obéissez à la règle des 3Cs: – concis, clair et complet. – Bien définir les objectifs. – Faîtes un projet réaliste.
  • 6- Les experts sont des “humains”: – Grand nombre de projet à lire en peu de temps, perte d’attention, points importants du projets noyés dans une texte long et lourd. – Il est fort probable que les experts ne soient pas de votre domaine de compétence. – Chaque section peut commencer par un résumé des points forts, surlignez les points importants, rappeler des faits historiques, …. – Reprenez les conditions d’éligibilité et les paramètres d’évaluation – Mettez vous à la place de l’évaluateur
  • 7- Timing: – Prenez le temps de rédiger le projet, de le faire lire à vos collègues, de le relire et réécrire. – Faites lire le projet par des collègues qui peuvent avoir un regard aussi critique que des reviewers. – Si possible, faites relire à un « natif english »
  • 8- Essayez de connaître le “gestionnaire” (personne contact) de votre projet, pas uniquement par mail, essayer de les voir au cours de meeting etc. – Échanger avec les « gestionnaires » – Ajuster votre stratégie – Essayez d’avoir des infos « non écrites » – ….
  • 9- Inscrivez vous dans les listes d’experts, cela permet d’acquérir de l’expérience dans la rédaction de projets. – Expérience très enrichissante / formatrice
  • 10- Acceptez les refus et “gérer les” correctement. – Les refus sont inévitables même si les projets sont très bons (taux de projets acceptés). – Re-soumettez le projet en tenant compte des critiques. – Et/ou prenez le projet par un autre angle (ex maladies rares)