Your SlideShare is downloading. ×
Tome 6 : Services au public
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Tome 6 : Services au public

1,276
views

Published on

Intitulé « liberté, égalité, connectés », préfacé par Nicolas Sarkozy, cet ouvrage présente 53 initiatives numériques portées par les territoires de France métropolitaine et d’outre-mer, menées dans …

Intitulé « liberté, égalité, connectés », préfacé par Nicolas Sarkozy, cet ouvrage présente 53 initiatives numériques portées par les territoires de France métropolitaine et d’outre-mer, menées dans tous les domaines de l’action publique locale : développement économique, gestion interne de la collectivité, santé et social, services rendus au public, tourisme, culture et éducation.
Ce nouveau tome propose cette année un traitement éditorial renouvelé, donnant largement la parole aux élus, experts, « grands témoins », dans le cadre d’interviews, de tribunes... Autant de points de vue qui mettent en perspective les stratégies des politiques locales numériques, au regard des enjeux et besoins spécifiques à chaque territoire.

Published in: Education, Business

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,276
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
18
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. > p L’avis de l’expert cine, les services à la personne… Mais pour “Rendre certains services très précis et pour des po- pulations ciblées, il est tout à fait possible de recourir aux Technologies de l’information et les services de la communication (TIC). Les services publics marchands sont déjà en- au public trés de plain-pied dans l’ère du tout numérique et l’administration n’est pas en reste puisque, plus simples depuis une douzaine d’années, elle a large- ment développé son utilisation des TIC, pour et plus simplifier certaines prestations, adapter l’offre Services au de services à de nouveaux usages ou même accessibles, pour créer de nouveaux services. Dès août 1997, le Programme d’action gou- pour tous.” vernemental pour la société de l’information prépare la généralisation des sites Internet publics et la mise en ligne de tous les formu- laires administratifs (Cerfa). De nombreuses initiatives se sont succédé depuis : créa- Franck Riester, tion de l’Agence pour le développement de maire de Coulommiers, l’administration électronique en février 2003, député de Seine-et-Marne plan Adèle en 2004… Le plan Adèle est une étape importante dans Franck Riester présidait en 2009 le groupe la modernisation de l’administration. Il crée de travail, réunissant huit experts, chargé de nouveaux services, qui n’auraient pu par le gouvernement, d’analyser la situa- voir le jour sans les TIC, comme le numéro tion de l’administration et de proposer une d’appel unique, le 3939, ou le portail de stratégie de développement de la relation changement d’adresse mutualisé. Il adapte numérique à l’usager en identifiant des certains services aux nouveaux usages, par propositions d’actions à court, moyen et la dématérialisation des procédures d’achat public long termes. public, ou la déclaration et le paiement en ligne des impôts. Les services au public recouvrent une multi- Simplicité tude de services fournis par des opérateurs Services en ligne E-Administration publics ou privés. Le Conseil économique et social, dans un rapport de 2006, classe cesTechnologie www.gouv.fr www.gouv.fr www.mon.service-public.fr services en trois catégories : - les services publics non marchands (services régaliens, éducation, protection sociale…) ; solutions d’urgence - les services publics marchands (services E-Administration en réseau tels que les télécommunications, l’énergie ou les transports) ; Technologie Services en ligne Simplicité Experts numériques - les services privés, associatifs ou à but lucra tif considérés comme de première importance (services à la personne, ser- Accessibilité vices rendus par les professionnels de Services publics santé libéraux…).Dématérialisation Certains des services au public nécessitent un contact humain : l’exercice de la méde- 88 88 89 89
  • 2. > Services au public p Au sommaire repenser les services offerts. C’est pour veloppement des services proactifs, des cette raison qu’un groupe de travail experts alertes d’échéance (carte d’identité, passe- numériques a été lancé en octobre 2009, sous l’impulsion d’Éric Woerth et Nathalie port…) par courriel ou SMS… Une première série de neuf mesures a Interview Kosciusko-Morizet. Ce groupe de travail, d’ores et déjà été engagée par le Conseil 92 Manuel Valls, maire d’Évry, 120 Le xxie siècle a sa cabine Paris que j’ai eu l’honneur de piloter, a rendu son de modernisation des politiques publiques député de l’Essonne 122 Internet en libre-service à la mairie rapport le 12 février 2010. du 30 juin et a été présentée par François Lehaucourt Ce groupe de travail avait pour mission de Baroin, ministre du Budget, des ComptesDans le domaine de l’administration en ligne, faire des propositions concrètes pour accé- publics et de la Réforme de l’État, le 5 juillet Initiatives 124 Morteau sort sa carte librel’apport des TIC touche parfois à l’exercice lérer le développement de l’administration dernier. Toutes ces évolutions doivent per- 94 Protection de la Méditerranée Morteaudes droits fondamentaux. Il est ainsi pos- numérique, en suivant trois axes de travail : mettre à l’administration en ligne de franchir Riviera française 126 Bornes numériques au cimetièresible de saisir la Halde en ligne, ou, depuis fournir un accès lisible, simple et cohérent une nouvelle étape, et de rendre les services 96 campagnol.fr AMRF Béthune2008, de déposer une préplainte en ligne, pour les services en ligne, offrir plus de ser- au public plus simples et plus accessibles, 128 Borne Internet en libre-servicequi doit ensuite être enregistrée auprès d’un vices personnalisés et donner la parole aux pour tous. p 98 Magazine audio au pays Bigouden Loctudy Setquescommissariat. usagers.Toutes ces évolutions ont permis de simpli- Vingt-cinq propositions d’action ont été for- 100 Le wiki : réinventer la villefier les démarches administratives, d’aug-menter l’amplitude horaire d’accès à l’ad- mulées, dont : la division par dix du nombre de sites d’État, l’homogénéisation visuelle ensemble Pont-Audemer Infographie 102 Une information 130 Contact Everyoneministration, de réduire le temps d’attente des sites officiels et de leur contenu, la créa- 1. Ce rapport est disponible en ligne : tion d’un identifiant unique pour tous les ser- http://www.conseil-economique-et-social.fr/rapport/ citoyenne au topau guichet, de permettre un suivi en temps doclon/06011801.pdf Saint-Médard-en-Jallesréel de l’état d’avancement d’un dossier, defaciliter l’accès à l’information, d’améliorer la vices qui nécessitent une authentification, la dématérialisation de toutes les démarches 2. Le rapport complet est disponible en ligne : 104 Mobulles, la ville interactive Retour sur http://lesrapports.ladocumentationfrancaise.fr/qualité des services rendus, de rendre plus de paiement (amendes, impôts…), le dé- BRP/104000078/0000.pdf Toulouse 132 “Alerte sur l’île” Île d’Aixaccessibles l’ensemble de ces services, sur 106 CléT@m, et le tramway s’ouvre !tout le territoire et pour tous les usagers. CA de MontpellierIl n’est pourtant pas question d’imposerl’usage des TIC à tous les administrés, et 108 SOS petits services locauxc’est pour cette raison que la dématérialisa- Marquette-lez-Lilletion de l’administration est progressive. Elle p En chiffres 110 Pour des quartiers e-citoyenss’opère sur plusieurs niveaux : La Possession- mise en ligne de l’information (niveau 0) ; 1 400 000 appels par an en 2008 112 Mutualiser les moyens- téléchargement des formulaires sans rem- sur le 3939. Gargilesse-Dampierreplissage en ligne (niveau 1) ;- téléchargement des formulaires préremplis 53 millions de visites sur 114 L’ADSL, le plus loin possibleen ligne (niveau 2) ; www.service-public.fr en 2009. Indre- demande/déclaration en ligne avec envoi 116 La vidéosurveillance à l’heuredématérialisé (niveau 3) ;- dématérialisation totale de la démarche 600 formulaires disponibles en ligne du Wifi Villeneuve-la-Garenne Suravec création d’un espace personnel de sur le portail du service public. 118 Points Visio-public CC des 3 Vallées parolesdelus.comsuivi et possibilité de transaction (niveau 4).Une même démarche administrative peut 830 000 dossiers de changement retrouvez aussi : d’adresse traités en ligne par anainsi être partiellement ou totalement déma- p Services publics de e-proximité (1 déménagement sur 3).térialisée, et l’usager peut choisir le mode p Une maison des services publicsde relation à l’administration (en ligne ou au pour revitaliser le territoireguichet) qui lui convient. Plus de 700 000 comptes utilisateur p Le petit dromadaire, pour créés sur www.mon.service-public.fr une communication réactiveLes services au public offerts par l’admi- p Clic, j’irai voternistration ont, jusqu’à aujourd’hui, grande- p Un PLU accessible simplementment profité de l’introduction des TIC. Mais p Saut technologique citoyenil importe de toujours innover, de toujours …et d’autres sujets 90 91
  • 3. p Interview p Ville nouvelle La Ville Nouvelle d’Évry a “Grâce aux nouveaux services à la disposition été créée le 20 mai 1965 des Évryens et de tous les acteurs de la vie locale,Pour des (sur les communes d’Évry, Bondoufle, Courcouronnes nous souhaitons renforcer le lien social dans notre ville,Évryens, acteurs et Lisses), pour désengorger Paris. Depuis, améliorer la communication dans les copropriétés, sa population a quadruplé : contribuer à l’accroissement du pouvoir d’achat,de leur ville elle compte aujourd’hui 52 000 habitants. permettre aux citoyens de s’impliquer plus facilement p Évry et les réseaux dans la vie associative et faciliter l’entraide entreDepuis janvier 2010, en vue sociaux parents d’élèves.”de renforcer le lien social sur Dès 1971, Évry lançait les Réseaux d’échanges Manuel Valls, maire d’Évry, président de la Communauté d’agglomérationson territoire, la ville d’Évry réciproques (RERS), le Évry Centre Essonne, député de l’Essonnea adopté ma-residence.fr, premier réseau social.premier réseau social de “ma-residence.fr” confirme la volonté de la villela vie locale. Manuel Valls, d’être précurseur dansmaire d’Évry, l’une des villes le développement des ‘‘initiatrices des réseaux réseaux sociaux locaux. Évry a été désignéed’échanges dans les années en 2010 pour recevoir70, a souhaité boucler l’agrément “ville numérique p Paroles d’élus Évry a lancé un p Manuel Valls Absolument pas, ce réseau ainsi tout à la fois de mettre en avant l’écono-la boucle en installant un et citoyenne”. vaste réseau social de proximité en social est, au contraire, un outil complémentaire mie locale en donnant l’opportunité à chaque p ma-residence.fr partenariat avec le site ma-residence. des actions municipales. Ce n’est pas l’outil commerçant d’y présenter ses activités, sesréseau social à l’échelle de Le lancement de ce service fr. Quelles sont vos attentes de ce partenariat ? de la ville, c’est celui des Évryens. Comment offres promotionnelles ou ses offres d’emploisa communauté. Cet outil, a été soigneusement p Manuel Valls Pour une ville comme Évry, ce aider les Évryens à simplifier leur quotidien ? mais aussi de valoriser notre très riche tissudéjà utilisé par les habitants orchestré : campagne d’affichage, buzz, réseau doit figurer parmi les outils de valori- Comment favoriser la solidarité entre les diffé- associatif grâce aux pages présentant l’ac-de plus de 15 000 immeubles page Facebook d’Évry, sation des compétences et des différences rents habitants ? Comment intégrer au mieux tualité des différentes associations de notreen France, dont près de concours. Aujourd’hui, culturelles qui font la richesse de ses habitants. les personnes qui viennent nous rejoindre territoire. Les bailleurs, quant à eux, peuvent40 % en région parisienne, plus de 3 200 Évryens Grâce aux services disponibles sur ma-resi- chaque année ? Comment permettre enfin à mieux échanger avec leurs locataires… les pos- sont déjà inscrits à dence.fr et avec l’aide de tous les Évryens, je chacun de profiter de la meilleure manière qui sibilités d’échanges sont infinies. Avec ce site,a pour vocation de faciliter ma-residence.fr, plus deles relations entre voisins 1 500 services et annonces souhaite aussi renforcer et développer le lien soit des richesses de son quartier ? Ce sont c’est donc vraiment toute la ville qui entre de y ont été échangés, plus social, la solidarité, au sein de la commune, des questions que je me pose tous les jours plain-pied dans l’ère numérique…d’un même immeuble ou que ce soit à l’échelle d’un quartier ou d’un dans mon action au service des Évryens. Avec p Paroles d’élus Ce réseau est prometteur de 200 bonnes adressesd’immeubles à immeubles, recommandées et plus de immeuble. Car, si nous voulons que les gens l’émergence des réseaux sociaux, il existe mais ne s’adresse qu’à la population alpha-et des résidents avec leurs 130 associations partagent se parlent derrière leur ordinateur, nous voulons aujourd’hui de nouvelles réponses innovantes bétisée numériquement et possédant Internet.gestionnaires, avec les grâce à ce réseau leur surtout qu’ils puissent se rencontrer. Que ce à ces questions, mais celles-ci ne pourront Qu’envisagez-vous pour mettre l’outil numé- actualité.commerçants de proximité, p Identité soit pour échanger des services (covoiturage, jamais se substituer à l’action politique de ter- rique à portée de tous ?les associations ou entre Manuel Valls garde d’enfants…), solliciter de l’aide pour faire rain. Elles ne pourront venir qu’en complément p Manuel Valls Réduire la fracture numérique,parents d’élèves. Manuel Maire d’Evry, président aboutir un projet, organiser un événement ou de ce que nous pouvons faire par ailleurs. permettre à chacun d’avoir accès aux mêmes de la Communauté poursuivre une conversation commencée sur p Paroles d’élus Ce réseau nécessite l’impli- sources d’information et de connaissance doi-Valls explique le sens decette initiative à Paroles d’élus. Évry (Essonne) d’agglomération Évry Centre Essonne, député de l’Essonne p Contacts Jérémy Sebbane Tél. : 01 60 91 63 51 Courriel : j.sebbane@ un trottoir, nous souhaitons plus que jamais que les habitants se saisissent de ce formidable outil pour créer de nouvelles chaînes de solida- rité et d’entraide. p Paroles d’élus Si ce réseau social a pour vocation de mobiliser toutes les énergies pour cation de tous les acteurs locaux. Quel rôle y joue la ville d’Évry ? p Manuel Valls Un rôle très important. L’opéra- tion de lancement du site a été préparée avec l’équipe de ma-residence.fr et l’ensemble des élus et de l’administration municipale durant ‘‘ vent être évidemment au cœur des priorités de l’ensemble des responsables politiques. Nous étudions donc en ce moment la possibilité d’installer des bornes numériques dans tous les points névralgiques de la ville pour per- mettre à chaque habitant quel que mairie-evry.fr apporter une réponse concrète aux besoins plusieurs mois. Une grande partie des acteurs soit son âge ou sa condition sociale www.mairie-evry.fr exprimés par les Évryens, ne craignez-vous de la vie locale comme les commerçants, les de profiter des avantages que peut www.ma-residence.fr pas que ce type de réseaux citoyens supplante associations ou les bailleurs sont également offrir Internet. l’action politique locale ? très impliqués dans ce réseau. Le site permet 92 93
  • 4. ‘‘ Impliquer L’environnement est un enjeu majeur pour Communauté d’agglommération les citoyens nous et les générations de la Riviera à venir. Les TIC sont un moyen française pour la formidable pour associer (Alpes-Maritimes) protection nos administrés, en particulier les jeunes générations, de la dans nos décisions.” Méditerranée Patrick Cesari, maire de Roquebrune-Cap-Martin, p Contact Jean-François Boullier président de la Communauté d’agglomération Tél. : 04 92 41 80 30 de la Riviéra française, vice-président du Courriel : jf.boullier@carf.fr Conseil général des Alpes Maritimes www.riviera-francaise.fr www.riviera-francaise.fr/uatmarenostrum p Projet p Bilan et perspectives Dans le cadre du programme “Gestion intégrée Sur le portail, les utilisateurs peuvent accéder des zones côtières” (GIZC*), une plateforme de à des informations sur les règlements et légis- participation citoyenne, sous forme de portail lations, à des outils de travail collaboratif et de Internet, a été mise en place par la Commu- recueil d’opinions, à des cartes interactives de nauté d’agglomération de la Riviera française la région et à des liens vers des sites d’infor- (CARF) en vue d’impliquer les citoyens dans les mation spécialisés. Une forte participation a été décisions de politique environnementale. Grâce constatée sur le forum lié à la surpêche en Mé- à ce portail Internet, le grand public, les repré- diterranée, mais certains sujets restent moins sentants d’organisations, etc., peuvent échan- fédérateurs. L’e-participation devrait évoluer ger et influer sur les processus de décision de prochainement sur une nouvelle thématique la CARF, particulièrement en matière de gestion de l’impact du tourisme sur la Méditerranée. de l’eau et de protection du milieu marin. *Démarche de gouvernance des territoires littoraux visant à leur développement durable. p Enjeux p Mise en œuvre Il s’agit d’impliquer les citoyens dans les déci- La plateforme “u@ marenostrum” a été mise en sions concernant leur cadre de vie et d’élargir place en janvier 2009 dans le cadre d’un pro- les pratiques démocratiques via l’e-participation. gramme européen « e-participation » au sein Avec ce dispositif simple et accessible sur le d’un consortium regroupant l’agglomération de web, chaque citoyen peut désormais s’exprimer Valencia (Espagne), les îles Ioniennes (Grèce),Un projet de et peser sur les processus législatifs et régle- la Belgique et la CARF. Elle est en expérimen-concertation mentaires. L’objectif, à terme, est d’harmoniser tation pendant quatorze mois. La CARF a mo-publique relative au mieux les décisions des instances de gouver- bilisé un ingénieur TIC ainsi que le responsableà la protection nance avec les attentes des administrés. du GIZC. Ce projet a ainsi pu bénéficier desdes ressources réseaux de partenaires du GIZC. Le budget deaquatiques pour cette initiative s’élève à 600 000 € HT financésaider les citoyens sur des fonds européens.à s’impliquerconcrètement. 94 95
  • 5. campagnol.fr AMRF Association des maires ruraux de France p Contact Hervé Cassagne Tél. : 04 72 61 77 20 Courriel : herve.cassagne@amrf.fr www.campagnol.fr www.amrf.fr ‘‘ campagnol.fr, p Bilan et perspectives c’est la chance C’est le président de l’Association pour le dé- de nos communes : veloppement des e-procédures (ADeP), Alain un outil pour l’attractivité Risson, ancien vice-président de l’AMRF de des territoires ruraux. l’Ardèche et membre du groupe de travail TIC Un remède significatif à la de l’AMRF, qui a proposé ce service. campa- fracture villes-campagnes.” gnol.fr, dont le site support a été conçu par l’ADeP avec l’aide des Inforoutes de l’Ardèche Louis Pautrel, pour l’hébergement, a été lancé le 1er juin. Il a maire de Le Ferré rapidement été suivi par la création du site de et vice-président de l’AMRF Le Ferré (35). Comme les autres communes, chargé des TIC à tout moment Le Ferré peut récupérer aussi bien son nom de domaine que les contenus publiés, l’AMRF lui garantissant la propriété de ses textes. p Projet p Enjeux p Mise en œuvre Depuis de nombreuses années, l’AMRF, pre- À l’heure actuelle, les deux tiers des communes Limitée à 180 € TTC par an, la formule de site mière association d’élus à disposer d’un site ne disposent pas de leur propre site Internet, Internet construite à l’aide de campagnol.fr web, puis à mettre en place un intranet pour essentiellement du fait du coût et de la ca- comprend l’hébergement, le nom de domaine, ses adhérents, est présente dans le domaine rence technique des maires. L’objectif est donc l’outil de création de site et l’assistance télé- des TIC. Elle a souhaité proposer aux maires de mettre au point un service à destination phonique. Le maire choisit dans un menu, à n’ayant aucune connaissance d’Internet un ser- des adhérents de l’AMRF pour surmonter ces l’aide d’un simple clic, les pages et services. vice – campagnol.fr – pour réaliser eux-mêmes obstacles, c’est-à-dire de proposer une créa- Plus tard, l’outil de gestion du site ne lui de- le site web de leur commune. La formule « tout tion et une gestion de site Internet communal mandera pas plus de compétences techniques en un » regroupe un outil de création et de ges- qui reste à la portée des élus et des secrétaires que celles nécessaires à l’utilisation d’un traite- tion de site (une plateforme sur Internet), un de mairie, sans formation. C’est ce que réalise ment de texte. L’ensemble du projet (59 400 € hébergement, un nom de domaine et une as- campagnol.fr qui rend les maires ruraux auto- la première année) a été financé à parts égales sistance téléphonique. nomes et indépendants, notamment vis-à-vis par l’AMRF et la Région Rhône-Alpes. Son de prestataires peu au fait des problématiques fonctionnement sera financé par les abonne- propres aux petites communes. ments des mairies utilisatrices. 96 97
  • 6. Magazine Loctudy (Finistère)audioau paysBigouden p Contact Jean Laouenan Tél. : 02 98 87 40 02 Courriel : jean.laouenan@loctudy.fr www.loctudy.fr www.bibliothequesonorefinistere.fr ‘‘ Les politiques de p Bilan et perspectives développement S’il est difficile d’estimer le nombre d’inter- des usages des TIC nautes qui écoutent la version audio sur le démontrent l’engagement web, les premiers utilisateurs ont loué la facilité de Loctudy en matière de d’utilisation, l’ergonomie et la qualité de l’enre- sensibilisation des citoyens gistrement. Prochaine étape ? Capitaliser sur ce aux outils numériques savoir-faire pour utiliser le format audio dans le domaine touristique (mise en ligne de guides de et permettent de renforcer randonnée) et impliquer les jeunes de la com- la cohésion sociale.” mune dans l’enregistrement du supplément qui Jean Laouenan, leur est consacré. conseiller municipal, délégué à la communication et aux nouvelles technologies de Loctudy p Projet p Enjeux p Mise en œuvre Édité trois fois par an à 3 500 exemplaires de- Favoriser l’accès au magazine municipal de Ce projet s’inscrit dans la démarche d’un In- puis 1970, le magazine municipal “L’Estran” est tous les citoyens via une version audio associe ternet citoyen dans laquelle la commune s’est un vecteur d’information et un outil de commu- les politiques de développement des usages résolument engagée (deux @ obtenus en 2010 nication. Pensé et reconnu comme un trans- des technologies de l’information et de la com- au label “Ville Internet”). Il a été conçu par la metteur de repères et de lien social, la munici- munication (TIC) à celles de la cohésion sociale. commune, chargée de la partie technologique palité a décidé de produire une version audio Ce projet vise un triple objectif : lutter contre et web, ainsi que par un membre de l’associa- du bulletin municipal à l’initiative d’une lectrice le handicap, optimiser la communication avec tion “La bibliothèque sonore de Quimper” pour bénévole qui prête sa voix à cette version so- les jeunes sur un support qui leur est familier l’enregistrement audio. Le projet a mobilisé un nore disponible sur Internet et à la bibliothèque. tout en renforçant la diffusion de la publication. élu, la lectrice bénévole et la responsable de la Cette évolution du journal vise à concevoir un Utiliser Internet dans une optique citoyenne est médiathèque municipale. outil d’animation et à rendre l’information ac- l’une des clés de l’implication de tous dans la cessible aux personnes handicapées, mal ou vie politique locale. non-voyantes. 98 99
  • 7. ‘‘ Le wiki : Les TIC sont un vecteur entre le citoyen et le Pont-Audemer (Eure) réinventer service public, élément fort de la vie sociale auquel la ville je suis attaché. Les projets ensemble numériques développés sont au service de la mémoire collective du patrimoine et de la vie de nos concitoyens.” p Contact Michel Leroux, Pascaline Boulaud-Brizou maire de Pont-Audemer Courriel : pascaline.brizou@ville-pont- audemer.fr www.eco-quartier.ville-pont-audemer.fr p Projet p Bilan et perspectives À l’occasion de la construction d’un écoquar- Le format wiki correspond aux lignes direc- tier, la ville de Pont-Audemer a mis en place un trices du projet. La page d’accueil, accessible wiki qui incite les citoyens à participer au projet : sur le portail de la ville, a été vue 3 522 fois transmission d’informations, échanges d’initia- (pour une population de 9 000 habitants) sur tives et de points de vue, mise à disposition les six premiers mois de sa mise en ligne. Les de ressources pour alimenter ces échanges. agents et les acteurs internes du projet l’en- Cette interface numérique, sur le modèle de richissent régulièrement en passant de moins l’encyclopédie participative Wikipédia, invite en moins par le service TIC. Mais les commen- les habitants à réagir aux problématiques qui taires et la participation active des habitants ne peuvent évoluer sans leur participation, à tardent à venir. Des ateliers participatifs mis interagir, à les commenter, à faire des propo- en place en 2010 autour de l’eau et la nature, sitions et ainsi à collaborer avec la ville, loin du la mobilité et le vivre ensemble devraient les formalisme habituel des institutions. inciter à utiliser et à faire vivre cet outil de dé- mocratie participative. p Enjeux p Mise en œuvre La démarche de développement durable dans Le service TIC de la mairie (Net-Cité) a identifié laquelle s’est engagée Pont-Audemer demande le wiki comme un des meilleurs systèmes parti- un changement des pratiques de chacun au cipatifs à l’heure actuelle. La fondation Wikimé- quotidien mais aussi une redéfinition des projets dia met à disposition, sous licence GNU GPL urbains. C’est ce à quoi répond le wiki : informer (General Public Licence) le logiciel libre Me-Entre démocratie et faire participer les habitants. Inscrit dans le diawiki. La création d’un sous-domaine étantparticipative et “Projet numérique global de la ville de Pont-Au- gratuite sur le serveur web Linux de la ville, ladéveloppement demer”, le wiki accompagne les démarches de mise en place du wiki n’engendre aucuns fraisdurable, le dématérialisation des procédures et d’accom- supplémentaires. Piloté par le maire, le projetwiki est un lien pagnement des usagers sur ces nouveaux outils est également suivi par deux sociologues etd’avenir entre TIC, permettant ainsi d’avancer vers une mairie une vingtaine d’associations de développe-une collectivité numérique. ment durable.et ses habitants. 100 101
  • 8. Une information Saint-Médard- en-Jallescitoyenne au top (Gironde) p Contact Céline Derrez Tél. : 05 56 57 40 87 Courriel : c.derrez@saint-medard-en-jalles.fr www.saint-medard-en-jalles.fr www.terrassa.org ‘‘ Notre objectif est p Bilan et perspectives de rendre les sites Des analyses des points d’accueil de la ville Internet des villes plus ont été effectuées sur quatre semaines, ainsi accueillants et plus efficients qu’une vague de sondages réalisés dans pour les personnes peu 17 services d’accueil. Une évaluation de la familiarisées avec Internet et phase test est prévue pour vérifier l’efficacité de faire rimer modernité avec de l’outil du point de vue de l’utilisateur comme de la collectivité. À l’issue de cette phase test, efficacité et simplicité.” l’objectif est de développer et déployer l’outil Serge Lamaison, qui aura été traduit et adapté à une plus large maire de Saint-Médard-en-Jalles, échelle avec les collectivités ou organismes conseiller général de la Gironde intéressés. À noter qu’à six mois de son lance- ment, les partenaires européens du projet se sont tous retrouvés à Saint-Médard-en-Jalles afin d’échanger sur leurs retours d’expérience. p Projet p Enjeux p Mise en œuvre Expérimenté dans plusieurs collectivités euro- Isac6+ résulte d’un projet collaboratif initié par Le projet Isac6+ (inclus au programme euro- péennes, dont Saint-Médard-en-Jalles, le pro- l’Université espagnole de Gérone avec des villes péen ICT PSP) a été officiellement lancé en jet européen Isac6+ répond à un triple enjeu : européennes, dont Terrassa (Espagne), Prato septembre 2009 : au sein des services muni- améliorer la qualité de l’information citoyenne, (Italie) et Bremenhaven (Allemagne). Le pôle uni- cipaux de Saint-Médard, une équipe projet (un simplifier les démarches administratives et ré- versitaire a développé ce moteur de recherche technicien et un administrateur réseau ayant duire leurs coûts via un moteur de recherche en s’appuyant sur l’analyse sémantique et l’in- suivi une formation à l’Université de Gérone) a ultraperformant. Facile à utiliser à partir du por- telligence artificielle. Comparable à un “Google” été constituée afin de conduire les expérimen- tail Internet municipal, le moteur de recherche non marchand, développé en open source et tations et l’implantation d’Isac6+ sur le portail Isac 6+ traite une quantité importante d’infor- d’initiative publique, il a été élaboré pour obtenir de la ville (prévue au cours de l’été 2010). La mations à partir de plusieurs bases de don- l’équivalent d’une réponse de l’administration à ville a engagé 218 000 € en trois ans sur ce nées capables d’apprécier des différences de une requête d’un habitant formulée en langage projet financé à 50 % par les fonds européens langage (analyses sémantique et linguistique), de tous les jours. (soit 2,7 millions au niveau européen). pour diffuser aux citoyens les informations les plus complètes concernant leur ville. 102 103
  • 9. ‘‘ Mobulles, Mobulles, c’est l’information ludique Toulouse (Haute-Garonne) la ville et pratique au cœur même de la cité. Ce que nous interactive retenons prioritairement du projet, c’est l’idée de faire progresser les usages citoyens en matière de technologie p Contact mobile et sans contact.” Jean-Noël Barneron Erwanne Monthubert, Tél. : 01 42 46 31 12 conseillère municipale Courriel : contact@connecthings.com de Toulouse, déléguée aux TIC www.connecthings.com p Projet p Bilan et perspectives En photographiant des étiquettes intelligentes Depuis son lancement, l’audience change po- (flashcode), le service Mobulles donne accès sitivement, surtout à chaque proposition d’évo- gratuitement, sans abonnement, à des conte- lution du service. La feuille de route consiste nus contextualisés que les habitants téléchar- désormais à pérenniser Mobulles au-delà de gent sur leur téléphone mobile. Les Toulousains l’expérimentation en établissant une relation peuvent se tenir informés de l’actualité de la privilégiée avec les citoyens, proposer de ville, de la mairie, des animations ou des per- nouveaux services pertinents aux utilisateurs turbations sur le réseau de transport, voire de et enfin impliquer les utilisateurs pour qu’ils l’heure du prochain passage d’un bus. Relayant soient force de proposition dans l’évolution de les médias de la collectivité, Mobulles agrège Mobulles. le contenu de différents acteurs : transporteurs, associations, musées, institutions depuis des points d’accès déployés et matérialisés dans la ville par 3 000 flashcodes. p Enjeux p Mise en œuvre L’objectif de ce projet est d’optimiser les rela- L’initiative Mobulles, qui s’adresse non seu- tions entre la ville et ses habitants autour de lement aux habitants mais aussi à toutes les trois axes : améliorer la qualité de vie, favoriser le personnes découvrant la ville, compte actuel- lien social et renforcer les échanges, relever les lement 3 000 flashcodes : 1 200 sur le réseau défis de l’environnement. Plateforme évolutive, d’Abribus Tisséo, 120 sur les stations deEntre démocratie Mobulles se décline en trois types d’étiquettes VélôToulouse, sur les panneaux d’affichage etparticipative différentes : “quartier”, qui recense l’information sur les horodateurs de l’hypercentre. Le bud-et développement municipale, par exemple la mairie annexe la plus get du projet s’élève à 100 000 €, financé pardurable, le proche et ses horaires d’ouverture, le plan du des partenaires de la ville dans le cadre d’unwiki est un lien quartier, les bâtiments remarquables, “trans- concours en faveur de la diffusion d’une cultured’avenir entre ports” qui indique les stations et arrêts des bus de l’innovation au bénéfice de tous. Le déploie-une collectivité et métro ainsi que les horaires théoriques, et ment est assuré par la mairie de Toulouse etet ses habitants. enfin “petites annonces”. ses partenaires. 104 105
  • 10. ‘‘ CléT@m, Promouvoir l’innovation dans les transports, Communauté d’agglomération et le tramway c’est avancer au de Montpellier rythme de nos habitants. s’ouvre ! Accessibilité, modernité, (Hérault) confort et performance : Montpellier Agglomération met le service public au goût du jour ! Georges Frêche, p Contact président de la Communauté Marie-Christine Dumur d’agglomération de Montpellier, Courriel : mc.dumur@tam-way.com président du Conseil régional www.tam-way.com Languedoc-Roussillon p Projet p Bilan et perspectives Prendre le tramway ou le bus uniquement avec Les clients-testeurs sont 98,6 % à avoir été sa clé USB, tel est le nouveau quotidien des satisfaits du service et 1 000 clés ont été ven- usagers des transports montpelliérains. Avec dues entre février et mai 2010. L’objectif est de CléT@m, les tickets disparaissent ! La vente de 10 000 clés en 2012, en élargissant le public à titres de transport s’effectue par Internet, ainsi tous les internautes et en développant ce sys- que la recharge des abonnements, mémorisée tème innovant sur tous les titres de transport. sur une clé USB qui se valide à l’entrée du bus La réalisation réussie de ce projet en partenariat ou du tramway. Terminé les déplacements et multiple associant tous les métiers concernés la queue au guichet, en particulier en fin de ouvre la voie au développement d’autres pres- mois… La vente à distance est un service dis- tations sur clé USB : places de spectacles, en- ponible 24 heures sur 24, et le paiement sécu- trées des cinémas et des musées… risé par carte bancaire. p Enjeux p Mise en œuvre Afin de maintenir son équilibre géographique Après une expérimentation auprès de tout en tenant compte de son exceptionnelle 300 clients testeurs en 2009, CléT@m a été évolution démographique, Montpellier Agglomé- lancée en février 2010. Avec la collaboration ration souhaite se structurer autour d’un réseau de prestataires en billettique, le projet a été de transport performant, accessible, écologique piloté par la Communauté d’agglomération etLa vente de titres et adapté aux comportements de sa popula- la Sem de transport TaM adossée au groupede transport par tion jeune et dynamique. Parallèlement au dé- Transdev, expert en gestion des mobilités. L’in-Internet chargés veloppement du réseau (extension de la ligne 2, vestissement de 300 000 € et les 50 000 € desur clef USB : ouverture de la ligne 3), CléT@m répond à ces fonctionnement annuel sont cofinancés par cesun service objectifs d’accessibilité et d’adaptation tout en trois acteurs à parts égales.de mobilité valorisant la qualité et l’innovation des transportsaccessible publics.et flexible. 106 107
  • 11. SOS petits Marquette- lez-Lilleservices locaux (Nord) p Contact Julie Bain Courriel : j.bain@marquettelezlille.fr wwwmarquettelezlille.fr ‘‘ Avec ce service, p Bilan et perspectives nous souhaitons Trois mois après sa mise en ligne, Spot regrou- créer une plateforme pait déjà 192 utilisateurs et 90 annonces pu- d’échange, d’entraide et bliées. Le peu de recul empêche une évaluation de partage à l’image d’un précise, mais les retours des utilisateurs sont tableau d’affichage virtuel qui d’ores et déjà excellents, l’outil étant tout à fait permet aux Marquettois de se adapté à leurs besoins. De nouvelles rubriques sont à l’étude, comme l’appui à l’organisation rencontrer pour se rendre des d’événements locaux ou le développement services, pour partager des de l’offre dans des domaines très demandés, passions…” comme la garde d’enfants. Cela dit, le succès Sylvie Vandamme, de Spot passe d’abord par l’augmentation du adjointe au maire de Marquette-lez-Lille, nombre d’inscrits. déléguée à la Proximité et aux Services à la personne p Projet p Enjeux p Mise en œuvre En panne de baby-sitter ? Besoin d’aide pour Spot s’inscrit dans une stratégie de proximité et Une étude externe en amont a identifié le ser- votre jardinage ? D’une place en covoiturage ? de développement durable dans sa dimension vice le plus adapté et retenu la plateforme de Si vous vivez à Marquette-lez-Lille, vous avez sociale en offrant des services que la mairie ne mise en relation de la société Elyssa. D’un de la chance : vous avez Spot (Site de par- peut proposer en direct (garde d’enfants, ser- coût de mise en œuvre de 2 200 € HT et de tage ouvert à tous) ! Cette plateforme web vices à domicile…). Le service répond ainsi à la 2 450 € HT de maintenance annuelle pendant d’échange, de partage et d’entraide a la par- demande de solidarité et de cohésion de voisi- trois ans entièrement financé sur fonds propres ticularité d’être développée par la mairie, sans nage qu’avaient exprimée les Marquettois durant de la mairie, Spot a mobilisé plusieurs élus et publicité et gratuitement. À l’image d’un tableau la campagne électorale. Spot est complété par agents municipaux. Le service fourni clés en d’affichage, chaque Marquettois dépose ou ré- un ensemble d’actions pour tenir cet engage- main incluait les contraintes juridiques liées à la pond aux annonces selon ses besoins ou inté- ment : travail sur l’intergénérationnel, soutien modération des annonces et à la collecte des rêts. Véritable outil de proximité, Spot répond logistique pour la Fête des Voisins, accessibilité coordonnées personnelles (CNIL). aux préoccupations quotidiennes de chacun. dans la ville. 108 109
  • 12. Pour des La Possession (La Réunion)quartierse-citoyens p Contact Morgan Mistral Courriel : mmistral@ville-lapossession.fr www.ville-lapossession.fr www.cdq.ville-lapossession.fr ‘‘ La démocratie p Bilan et perspectives participative et le Plus de 500 visiteurs par mois consultent débat public sont d’ores et déjà le site. L’initiative est saluée par des processus d’échange les habitants, l’information étant claire et facile à et de partage qui aident à la trouver. Ils apprécient d’y trouver les comptes- mise en œuvre de l’action rendus des réunions, les cartes et la possibilité publique locale. Ils contribuent de créer des liens vers les réseaux sociaux. La collaboration entre les différents services impli- à l’édification d’une culture qués est essentielle, tout comme l’implication commune. Cet outil tente d’y des conseillers. La nouvelle visibilité des ac- apporter une contribution.” tions des quartiers crée une émulation entre Philippe Robert, eux. Bientôt, l’intégration de vidéos attirera adjoint au maire de La Possession, davantage de visiteurs. délégué à la promotion de l’individu, la communication, l’animation et la jeunesse p Projet p Enjeux p Mise en œuvre Véritable outil de démocratie participative, La superficie et la diversité de la commune de En amont, les élus ont été formés à la conduite le site web des conseillers de quartier de La La Possession demandaient un effort particulier des réunions de quartier et la démocratie par- Possession est non seulement un outil au ser- pour diffuser l’information et susciter le dialogue. ticipative. Débuté en septembre 2009, le site vice des élus mais aussi un espace de dialo- Les élus souhaitaient également développer la web a été mis en ligne en décembre 2009. gue entre les habitants. Via cette plateforme démocratie participative, fondée sur le renforce- Développé en interne par le chargé de mis- d’information et d’échange, les conseillers de ment de la participation des citoyens à la prise sion au développement des TIC, webmaster quartier communiquent sur les actions menées, de décision politique. Grâce au site web, les de la commune, avec un logiciel gratuit et libre diffusent les procès-verbaux des réunions, les Possessionnais sont informés sur l’actualité de de droits, le site est sans investissement ex- projets et leurs bilans, les manifestations à venir. leur quartier, les actions proposées localement terne pour la commune. Ce projet est le fruit Chaque quartier possède sa propre rubrique et donnent leur avis sur les projets, tout en se d’un partenariat avec les conseils de quartier ergonomique et interactive, avec des liens sur familiarisant avec les TIC. et le service Développement local et politique les réseaux sociaux. de la ville. 110 111
  • 13. Mutualiser Gargilesse- Dampierreles moyens pour (Indre)un meilleurservice local p Contact Vanik Berberian Tél. : 02 54 47 83 11 Courriel : mairie.gargilesse-dampierre@ wanadoo.fr www.gargilesse.fr ‘‘ La mutualisation des p Bilan et perspectives moyens est la meilleure En réduisant la fracture numérique, ce service solution pour le rencontre un franc succès auprès des habi- maintien et le développement tants, notamment les personnes isolées, dé- des services publics. Il faut munies ou ne disposant pas d’un ordinateur à s’affranchir davantage la maison, comme auprès des résidents occa- des barrières administratives, sionnels ou visiteurs qui peuvent ainsi garder le contact avec leurs proches ou leur entreprise techniques et psychologiques. ou encore découvrir les sites touristiques et Le service doit rester local.” événements locaux. L’opération a également Vanik Berberian, abouti à l’embauche d’une nouvelle salariée. maire de Gargilesse-Dampierre, La commune travaille désormais sur d’autres président de l’Association services à proposer à ses administrés. des maires ruraux de France p Projet p Enjeux p Mise en œuvre Suite à la suppression du bureau de poste, Le projet s’inscrit dans la double volonté de La borne avait fait l’objet d’une présentation en une solution devait être trouvée pour maintenir maintenir le service public en zone rurale et de octobre 2009 lors d’une journée destinée aux les mêmes prestations. La mairie, en accord créer des services là où ils n’existaient pas. Ce élus, organisée par France Télécom Orange. avec La Poste, a décidé de faire mieux encore projet s’adresse aux administrés mais aussi Après une étude interne, la commune a fait le et de mutualiser les moyens pour installer une aux touristes. Outre la pérennisation à l’année choix de l’installer (coût du projet pour l’agence agence postale et un point Internet couplés à de l’agence postale et la mise à disposition de postale : 30 000 €). La mise en œuvre s’est faite l’office du tourisme par le biais d’une structure l’information touristique, chaque habitant ou de janvier à juin 2010. La borne Internet, un associative. Cette agence postale accueille le touriste dispose de vingt minutes renouvelables ordinateur doté d’une ergonomie spécifique, premier point Internet multiservice Orange du de connexion gratuite sur la borne multiservice. est louée 115 € par mois à l’opérateur, qui as- département avec un accès gratuit à la Toile. Les utilisateurs accèdent à tous les services du sure l’accès à Internet haut débit et entretient le Implantée au sein même de l’office du tourisme web que ce soit pour accomplir des démarches matériel. Outre l’engagement de fonds propres ouvert toute l’année, cette agence bénéficie administratives, naviguer sur Internet ou utiliser de la commune, les modalités de financement d’une amplitude horaire plus importante que des outils bureautiques. du projet sont réparties entre l’État, La Poste celui de l’ancien bureau de poste. et France Télécom Orange. 112 113
  • 14. ‘‘ L’ADSL, Avec l’ADSL, tous les habitants de l’Indre Conseil général (Indre) le plus loin disposent d’un niveau de service équivalent à celui possible que l’on peut trouver en milieu urbain. Il est un élément fort de cohésion sociale et d’égalité territoriale.” Louis Pinton, p Contact sénateur de l’Indre, Laurent Bastide président du Conseil général Tél. : 02 54 27 34 36 Courriel : lbastide@cg36.fr www.indre.fr p Projet p Bilan et perspectives Dans l’Indre, 98 % des lignes téléphoniques Le déploiement se déroule progressivement. sont éligibles à l’ADSL. Pour connecter les Mi-2010, 696 lignes étaient déjà éligibles à 2 % restants au haut débit, soit 2 000 foyers, l’ADSL après la mise en service de 11 NRA le Conseil général a choisi d’étendre l’ADSL en ZO. Deux mille foyers supplémentaires en bé- installant 21 NRA ZO (Nœuds de raccordement néficieront début 2011, à la grande satisfac- des abonnés en Zone d’ombre). Cette solution tion des maires et des habitants. Le succès du permet aux lignes non éligibles au haut débit projet repose sur un partenariat efficace entre d’y accéder. Ainsi les foyers de 44 communes, les acteurs pour anticiper et résoudre les diffi- jusque-là trop éloignés des répartiteurs, béné- cultés sur le terrain. La prochaine étape dans ficient désormais du haut débit grâce à l’instal- l’Indre est de proposer le très haut débit aux lation de 21 sous-répartiteurs sur le territoire habitants de la couronne castelroussine et des départemental. Pour les foyers les plus isolés, principales villes du département. le Département soutient l’équipement indivi- duel, via notamment les solutions satellitaires. p Enjeux p Mise en œuvre Le déploiement du haut débit est un facteur L’installation des 21 NRA ZO, pleinement opé- d’attractivité. Il favorise l’implantation d’entre- rationnels début 2011, a nécessité un partena- prises et de nouveaux habitants qui bénéficient riat, entre les maires des 21 communes où sont ainsi du même accès à Internet que dans les implantés les sous-répartiteurs, France Télé- grandes agglomérations. Pour les entreprises com Orange et les autres collectivités, dansDes solutions déjà implantées, le haut débit est porteur de le prolongement de la charte “Départementtechniques pour nouvelles opportunités de développement. Dans innovant” signée en 2004. Pour faire connaîtreapporter le haut le cadre de ses missions d’aménagement du le dispositif auprès des habitants et favoriserdébit dans les territoire, le Département réduit les inégalités ses usages, chaque sous-répartiteur installézones d’ombre liées à Internet en matière d’accès à l’emploi, est inauguré avec la population et la presseet améliorer aux services publics et aux démarches admi- locale. Le coût du projet s’élève à 1 662 000 €l’attractivité des nistratives. (TTC), dont le Département finance 56,2 %,territoires ruraux. l’Union européenne 35 %, l’État 7,2 % et la Région 1,6 %. 114 115
  • 15. La Villeneuve- la-Garennevidéosurveillance (Hauts-de-Seine)à l’heure du Wifi p Contact Jacques Chicoisne Tél. : 01 40 85 57 34 Courriel : jchicoisne@villeneuve92.com www.villeneuve92.com ‘‘ Nous avons souhaité p Bilan et perspectives bénéficier des Au bout de trois mois d’exploitation, ce réseau avancées liées à supervisé en permanence donne toute satis- l’utilisation de nouvelles faction et le réseau data ne donne aucun signe technologies, notamment de perturbation. Le transport des flux différents le Wifi, afin de renforcer se fait à moindre coût (30 % d’économie) et le les services rendus à déploiement du réseau de caméras est facilité, sans travaux de voirie. À noter que le recours à la population dans des ce réseau ne se limite pas à la vidéoprotection conditions de coûts minorés, mais s’étend à d’autres domaines : services de souplesse et d’efficacité.” pour les citoyens (réservation de prestations, Alain-Bernard Boulanger, carte de vie quotidienne, paiement électro- maire de Villeneuve-la-Garenne, nique) et en matière de gestion interne (intranet, 1er vice-président du Conseil général contrôle d’accès…). des Hauts-de-Seine p Projet p Enjeux p Mise en œuvre Pionnière en matière de vidéo urbaine, Ville- Le projet associe plusieurs avantages. Sur un Le marché de trois ans entre la mairie et France neuve-la-Garenne disposait de deux réseaux plan logistique, cette technologie favorise le Télécom Orange porte sur un budget de distincts pour la vidéosurveillance : un pour maintien de services et la reconfiguration d’im- 610 000 €. Sur le plan technique, il s’agit la vidéo, le second pour les flux de données plantations en fonction du déroulement des d’un réseau en étoile en fibre qui alimente d’interconnexion entre les différents sites travaux de réaménagement de la ville. Sur un des points d’accès Wifi sur lesquels sont rac- (écoles, centres techniques, police municipale, plan économique, la gestion d’un seul réseau cordés plusieurs équipements fonctionnant crèches…). Sur proposition de France Télécom s’avère de facto moins onéreuse. Enfin, sur le en Wifi. Le Wifi garantit une sécurité optimale Orange, la ville a décidé d’unifier ces réseaux plan technique, le déploiement et la densifica- grâce à des faisceaux directionnels et des si- en mixant les technologies fibre optique et Wifi tion du réseau de caméras seront améliorés gnaux cryptés. Le réseau, supervisé par l’opé- couvrant au sein d’un même réseau (Full IP et ainsi que la définition des images. Les caméras rateur, couvrira à terme 80 points (35 sites mixte) les besoins respectifs en voix, en don- IP sont pilotées depuis le centre de supervision municipaux et 45 caméras). nées et en vidéoprotection. urbain avec possibilité de zoomer et de balayer un large champ de surveillance. 116 117
  • 16. Points Visio- Communauté de communespublic : pour des 3 Valléesfaciliter les (Meurthe-et-Moselle)démarchesadministratives p Contact Cyril Muller Tél. : 03 87 33 60 77 Courriel : cyril.muller@lorraine.eu www.lorraine.eu ‘‘ En plus de créer p Bilan et perspectives une relation directe Le dispositif est complètement opérationnel avec un interlocuteur depuis juin 2010. La mise en relation visio- géographiquement éloigné, ces phonique avec les agents de Pôle Emploi, de visioguichets permettent de la Mission Locale et de la Mutualité sociale restituer la qualité d’un entretien agricole constitue déjà un début de réponse à physique en facilitant l’échange l’amélioration des échanges administratifs par les TIC. D’ici à la fin de l’année, l’analyse des de documents d’un simple premiers échanges entre usagers et services clic. Une expérimentation pour publics réalisés sera l’occasion d’un premier faciliter l’accès aux démarches bilan. En fonction du succès rencontré, une administratives.” extension du périmètre initial pourra être envi- Jean-Pierre Masseret, sagée de manière à étendre progressivement président du Conseil régional Lorraine, ce dispositif à l’ensemble de la région Lorraine. ancien ministre p Projet p Enjeux p Mise en œuvre Le projet de Points Visio-public sur la Commu- Les élus de ce territoire sont soucieux de déve- Une présentation de Points Visio-public, en nauté de communes des 3 Vallées (Meurthe- lopper des services de proximité à la population, 2005, avait séduit les élus de la CC3V, qui y et-Moselle) consiste à mettre en relation au- en particulier dans le cadre de leur Agenda 21. avaient renoncé faute de financement. Lorsque diovisuelle et interactive des interlocuteurs Un RSP a déjà été créé, qui offre aux habitants la Région a souhaité développer une expéri- éloignés géographiquement pour réaliser des des permanences de professionnels en matière mentation, la Communauté, labellisée RSP, démarches administratives. Il s’inscrit dans une d’emploi et de protection sociale : Pôle emploi, s’est proposée. France Télécom Orange a été politique globale engagée depuis 2004 par la Mission Locale pour les jeunes et Mutualité retenue pour la fourniture de deux bornes pu- Région Lorraine consistant à s’appuyer sur les sociale agricole (MSA) pour les exploitants du bliques et trois bornes agents, pour l’intercon- TIC pour développer les services et usages à secteur agricole. Grâce au dispositif Point Vi- nexion et la maintenance sur trois ans. Inau- valeur ajoutée à destination des usagers, par- sio-public qui reproduit la qualité d’un entretien guré en mars 2010, ce projet a fait l’objet d’une ticulièrement en milieu rural. Labellisée “Relais physique, les citoyens peuvent accomplir des convention d’usage produite par la Région, de service public” (RSP), la Communauté de démarches administratives de manière simple, maître d’œuvre, et cosignée par l’ensemble communes des 3 Vallées est le territoire d’ex- sécurisée et autonome en limitant ainsi les frais des acteurs. Le coût total du projet s’élève à périmentation choisi par la Région Lorraine. de déplacement. 84 884 €/HT entièrement financé par la Région. 118 119
  • 17. Le xxie siècle Parisa sa cabine p Contact Francis Golovine Courriel : francis2.golovine@orange-ftgroup.com www.orange.com/cabine ‘‘ Cette nouvelle cabine p Bilan et perspectives est un premier pas La nouvelle cabine a tout de suite trouvé son vers ce que pourrait public, en particulier aux Champs-Élysées et au être le futur mobilier urbain Quartier Latin. Il semble qu’elle réponde à un communicant dont nous besoin réel de consultation de messageries et souhaitons doter Paris d’Internet, ainsi que de localisation de services rapidement. Nous suivons ou de commerces. Sont d’ores et déjà prévus des développements vers une navigation libre avec attention cette et des contenus en anglais, avant un éventuel expérimentation.” élargissement des services rendus. En fonction Jean-Louis Missika, du bilan de cette expérimentation, de l’intérêt adjoint au maire de Paris, des usages, de la fréquentation, de l’exploita- chargé de l’innovation, tion de la cabine, un déploiement pourrait être de la recherche et des universités prochainement décidé au niveau national dans le centre-ville des grandes agglomérations. p Projet p Enjeux p Mise en œuvre Une nouvelle cabine téléphonique multimédia a Face à des citadins qui se déplacent de plus Prolongement des premières bornes Internet, été installée au printemps 2010 pour six mois en plus et recourent toujours plus à Internet, le projet a associé, d’avril 2009 à avril 2010, la d’expérimentation renouvelable à Paris sur la cabine multimédia s’adapte aux besoins en ville de Paris, France Télécom Orange comme douze sites de quartiers touristiques, résiden- mobilité en fournissant en toutes circonstances fournisseur de publiphonie et JCDecaux pour le tiels, commerçants ou étudiants. À partir de (mobile en panne ou sans connexion Internet) un mobilier urbain. Le comité de projet s’est ouvert son écran tactile, il est possible de surfer, de terminal communicant. Dotée d’une fonction de aux start-ups innovantes de la capitale, avec consulter et d’envoyer des courriels, de recher- géolocalisation (elle indique les services à proxi- organisation d’un Barcamp à La Cantine sur cher et de consulter un service de proximité mité), cette cabine renforce aussi les moyens le mobilier urbain communicant et ouverture (horaires de train, de bus, localisation de ser- d’information et de communication mis à dis- sur un site Internet d’un système de recueil de vices) ou de téléphoner en VoIP avec une qua- position des citoyens, des touristes ou popu- propositions de codéveloppement. lité de son parfaite. D’un design renouvelé et lations de passage. Elle renouvelle la fonction adapté au mobilier urbain de la capitale, cette publiphone de la cabine publique… cabine a suscité l’intervention d’acteurs de l’innovation parisienne (Fing, Silicon sentier…). 120 121
  • 18. ‘‘ Internet La borne Internet installée en mairie, Lehaucourt (Aisne) en libre-service disponible en libre- service tous les matins du à la mairie lundi au samedi, permet à chaque habitant de Lehaucourt d’accéder facilement et gratuitement p Contact à Internet. Elle contribue à Raymond Froment l’innovation et au maintien Tél. : 03 23 64 31 55 des services en zone rurale.” Courriel : mairielehaucourt@wanadoo.fr Raymond Froment, maire de Lehaucourt, Conseiller général de l’Aisne p Projet p Bilan et perspectives Première en Picardie, la commune de Lehau- L’utilisation de la borne et la satisfaction des court met à disposition du public un accès In- utilisateurs doivent être évaluées fin 2010 après ternet gratuit, en libre-service tous les matins six mois de service. D’ores et déjà, la commune du lundi au samedi. Installée dans la mairie, la peut se targuer d’offrir un service moderne à borne Internet comprend un ordinateur avec ses habitants, d’avoir fait l’objet d’articles dans navigation Internet, traitement de texte et ta- la presse et d’être pionnière sur la région Picar- bleur. Les administrés qui ne sont pas équipés die. À noter l’installation d’un filtrage d’accès d’un accès à Internet ou les visiteurs de pas- à Internet par un serveur proxy d’Orange et la sage peuvent y gérer leurs démarches admi- possibilité d’accéder à des données person- nistratives et leurs recherches d’emploi ou ac- nelles depuis des supports externes (clé USB, céder à leur messagerie en ligne. Des sessions carte mémoire…). Un tel projet, tant dans sa de 20 minutes doivent donner au plus grand mise en œuvre que dans sa réussite, contribue nombre l’accès à l’outil. à la défense du territoire et repose sur la volonté du maire à innover en milieu rural. p Enjeux p Mise en œuvre Avec la borne Internet, la municipalité apporte Le projet a été rapidement mis en œuvre : des services innovants à la population et contri- le contrat signé le 13 avril 2010 a été suivi bue à réduire la fracture numérique. Les habi- d’une mise en service dès le 7 mai suivant. Il tants de Lehaucourt non équipés d’un accès s’agit d’une mise à disposition/exploitation de ADSL à leur domicile, peuvent ainsi accéder à 12 mois reconductible. La location du matérielOffrir à ses Internet facilement, gratuitement et en bénéfi- est de 109 € HT par mois comprenant l’ac-administrés ciant en plus de l’accompagnement du person- cès à l’ADSL et la maintenance. Le coût totall’accès à Internet nel de la mairie. La collectivité a particulièrement incluant la construction de l’accès ADSL, lagratuitement et apprécié l’offre clés en main proposée par le fourniture, l’installation de la borne et l’accès àréduire la fracture prestataire. France Télécom Orange fournit en Internet pendant une durée d’un an s’élève ànumérique dans effet l’ensemble du matériel, se charge de la 1 510 € HT, financé par le budget communal.les campagnes. maintenance sur site et propose une hot line. 122 123
  • 19. Morteau sort Morteau (Doubs)sa carte libre p Contact Patrice Monnet Tél. : 03 81 68 56 76 Courriel : patrice@morteau.org http://77.245.134.36:8088/morteausig/ ‘‘ Un système p Bilan et perspectives d’information Deux mois après la mise en place, 300 habi- géographique est tants, soit cinq utilisateurs par jour, ont déjà dorénavant disponible sur utilisé les différents services du plan de la ville le site de Morteau. Cet outil, disponible sur Internet sans avoir à se dépla- qui organise et présente des cer en mairie. Ils ont pu avoir accès au plan données à l’aide de cartes, détaillé avec numéros et noms des voies, des parcelles, gestion des calques, visualisation permet l’affichage du plan du POS, des servitudes, ou télécharger le de la ville grâce à un logiciel règlement du POS. L’outil s’avère totalement « libre », conformément à paramétrable et ouvert à l’ajout de données « France numérique 2012 ».” (sentiers pédestres, pistes de ski, curiosités, Annie Genevard, etc.) ou de photos… maire de Morteau p Projet p Enjeux p Mise en œuvre Conçu à partir d’un Système d’information Pour mettre au point ce plan interactif, le tech- Le technicien territorial a procédé seul à la géographique (SIG) local, le plan de la ville de nicien informatique territorial a procédé par mise en place du logiciel libre retenu, hébergé Morteau est désormais disponible sur le site tests et exploration des solutions existantes, sur le serveur municipal. Il a fait appel à un Internet de la ville. Différentes couches cadas- toujours dans le respect du souci de la munici- outil développé par l’Université du Minnesota trales peuvent y être visualisées simplement via palité d’utiliser un logiciel sous licence GPL. La (États-Unis), qui autorise la libre redistribution des cases à cocher : limites des parcelles, sec- ville souhaitait en effet enrichir son site web, en de l’application, l’accès au code source et la tions, zones du Plan d’occupation des sols et particulier mettre en ligne le cadastre, proposer création de travaux dérivés. Autrement dit, les servitudes. Quant au règlement du POS, il peut aux habitants de télécharger le PLU et amélio- utilisateurs peuvent participer à l’amélioration être téléchargé au format PDF. Autant de gain rer ainsi son image par la mise en avant de ses du logiciel. de temps et de déplacements évités pour un compétences et de son savoir-faire. coût limité grâce au recours à un logiciel libre. 124 125
  • 20. Bornes Béthune (Pas-de-Calais)numériquesau cimetière p Contact Yvon Bultel Tél. : 03 21 63 00 00 Courriel : y.bultel@ville-bethune.fr www.ville-bethune.fr ‘‘ Les réactions ont été p Bilan et perspectives très positives : liberté Les cinq gardiens des cimetières sont très d’aller au cimetière satisfaits de mettre à disposition ce matériel sans contrainte administrative, et d’initier les visiteurs, plutôt surpris et sa- réponse immédiate et à toute tisfaits d’y découvrir un dispositif numérique heure. Au niveau du personnel pour positionner la tombe du défunt (à savoir : communal, cette installation chaque citoyen peut de son vivant s’opposer à apparaître dans un fichier informatique de améliore leurs conditions de ce type). Prochainement, les bornes seront travail.” accessibles via le site de la ville, qui souhaite Yvon Bultel, se maintenir comme une vitrine d’avant-garde adjoint au maire de Béthune en matière de dématérialisation et de nouvelles technologies… p Projet p Enjeux p Mise en œuvre En quelques clics, les visiteurs de trois cime- Après avoir renouvelé son site web, la ville de La mise en place de ces bornes n’est que la tières de Béthune peuvent facilement trouver le Béthune était attachée à maintenir jusqu’aux partie émergée d’un chantier de mise à jour de positionnement des tombes qu’ils souhaitent cimetières une certaine continuité des nouvelles 20 000 noms des registres de cimetières, ainsi visiter grâce aux bornes numériques que la technologies dans la sphère publique. C’est en que des dates de naissance et de décès qui ville a mises en place. Ces écrans précurseurs 2008 qu’elle a sollicité quelques entreprises in- y sont associées. Ces bornes – d’un coût de fournissent instantanément et à toute heure, formatiques locales avec l’objectif d’une instal- 8 000 € chacune – servent à la fois à optimiser même après la fermeture de la mairie, les in- lation du dispositif pour la Toussaint 2009 et de l’espace funéraire (à mieux gérer l’espace in- dications sur l’allée et le numéro du lot où re- la mise à jour des fichiers des 10 000 tombes suffisant) et à faciliter la vie des citoyens. Les pose le défunt, informations complétées d’une de trois cimetières béthunois. photos aériennes qui complètent le dispositif photo aérienne. Un nouvel outil qui simplifie, ont été modélisées par une société locale. La voire annule, les tâches répétitives des services collectivité a investi un peu moins de 41 500 € chargés des cimetières municipaux. dans ce projet en fonds propres. 126 127
  • 21. ‘‘ Borne Internet Pour les plus démunis, bénéficiaires du RMI Setques (Pas-de-Calais) en libre-service ou du RSA, chômeurs, jeunes sans emploi, personnes âgées…, l’accès Internet reste inaccessible en raison du prix élevé d’un micro-ordinateur. C’est pour cette raison que le conseil municipal a souhaité p Contact faciliter et rendre gratuit Sylvain Lefebvre l’accès à ce service.” Tél. : 03 21 39 73 61 Courriel : communedesetques@wanadoo.fr Sylvain Lefebvre, maire de Setques p Projet p Bilan et perspectives La commune a pris l’initiative de mettre gratui- Lorsque l’usage de l’ordinateur s’est trouvé tement à disposition de la population un accès démythifié, les utilisateurs ont adhéré au projet Internet via une borne publique. Dans la com- et en sont pleinement satisfaits. Mais il a fallu mune, de nombreux foyers ont des ressources que les habitants s’approprient l’outil et se fa- trop faibles pour acquérir un ordinateur. L’usage miliarisent avec le local. L’objectif affiché par d’Internet, devenu quotidien pour beaucoup, la mairie est de servir le plus possible de ci- demeure inaccessible aux bénéficiaires du RMI toyens et d’étendre les services dématérialisés. ou du RSA, aux chômeurs, aux jeunes sans Elle souhaite renforcer la communication autour emploi ou aux personnes âgées. Pour le maire, de cette démarche par le bulletin municipal et offrir l’accès aux services publics sur Internet développer l’usage de la borne par les élèves est un moyen d’accompagner et de promouvoir de CM1 et de CM2. l’usage des TIC. p Enjeux p Mise en œuvre La borne Internet en libre-service vise les per- Suite à la visite du maire au stand France Té- sonnes aux ressources modestes et les habi- lécom Orange lors du salon des maires et des tants de la commune qui ne sont pas équipés collectivités locales 2009 à Paris, un contact d’un ordinateur ou d’une connexion Internet. a été pris en février 2010 et s’est concrétisé Les usagers sont accueillis et aidés en cas de par une mise en service d’une borne InternetEntre démocratie besoin par la secrétaire de mairie. La municipa- en avril suivant. Les frais de mise en serviceparticipative et lité entend ainsi aider ses administrés à réaliser s’élève à 130 € et la location mensuelle est dedéveloppement en ligne les formalités administratives, sociales 115 € HT.durable, le ou éducatives, la recherche d’emploi, mais aussiwiki est un lien s’informer sur les activités culturelles ou spor-d’avenir entre tives de la région. Et s’efforce de contribuer àune collectivité rompre la fracture numérique.et ses habitants. 128 129
  • 22. Retour sur“Alerte sur l’île”Pour informer au plus vite la popu- d’un dispositif d’alerte tempête, je suis allée p La parole de l’élulation des diverses coupures, aléas m’inscrire. J’y ai simplement rempli une fiche Notre insularité nous expose à des risques etet dysfonctionnements, la mairie de avec mes coordonnées téléphoniques (fixe et aléas particuliers : tempêtes, marées d’équinoxel’île d’Aix diffuse désormais des mes- mobile). C’est plus tard, en le testant, que je me à fort coefficient, perturbations des liaisons avec suis rendue compte de son intérêt. le continent, mais aussi rupture d’approvision-sages d’alerte par téléphone. Valérie Car pour nous, en cas de tempête, il est essen- nement en eau et coupures d’électricité. CesValade, qui organise des visites de tiel de mettre les animaux à l’abri. La veille ou, phénomènes peuvent mettre la population enl’île en calèche, en a besoin pour en tout cas, plusieurs heures avant, nous rece- situation d’isolement (il y a 237 habitants per-mettre ses percherons à l’abri et vons des messages d’alerte automatiques sur manents, 1 400 résidents temporaires et jusqu’àaussi anticiper des retours difficiles les deux téléphones à la fois (fixe et portable). 6 000 visiteurs par jour en été). Il est importantdu continent de son fils collégien. Elle C’est une voix enregistrée : lors de la tempête de pouvoir informer rapidement les habitants,témoigne… Xyntia par exemple, on a tout de suite été au mais aussi les gestionnaires d’équipements. courant d’un gros coup de vent avec éventuelle Lors du passage de la tempête Xynthia, entre le montée des eaux. Le lendemain, quand nous 27 février et le 3 mars, Contact Everyone nous a Île d’Aix avons vu les dégâts, le fait d’avoir été prévenus beaucoup aidés. Des alertes ont pu être effica- (Charente-Maritime) nous a évité la panique et tout de suite, sponta- cement et rapidement relayées. Nous avons pu nément, l’entraide s’est mise en place. mieux garantir la sécurité des personnes. Mais Une autre fois, j’ai appris qu’une liaison par ba- aussi la continuité du service public, notamment teau était supprimée encore à cause d’un coup la collecte des ordures ménagères. Après 18 de vent. Prévenue, je ne me suis pas inquiétée mois d’usage, la solution nous apporte pleine pour mon fils qui est collégien sur le continent satisfaction. Par sa simplicité, ce dispositif de et j’ai pu immédiatement m’organiser pour qu’il communication est particulièrement adapté à la puisse dormir chez un copain… faiblesse des moyens humains dont dispose lap Historique Lors des premières annonces, j’ai eu un peu municipalité. Plus de 80 % de la population estPour faire face aux aléas de l’insularité, la muni- de mal. On me répétait : “Vous allez recevoir un abonnée à ce service gratuit pour les utilisateurscipalité de l’île d’Aix s’est équipée d’un système message de la mairie”. Moi, j’attendais. Et puis et très apprécié. En 2009, nous y avons eu re-d’information par message vocal simultané sur j’ai compris qu’il fallait simplement appuyer sur cours cinq ou six fois, pour un coût inférieur àtéléphones fixes et mobiles en cas de phéno- une touche et qu’à la fin du message, il fallait 1 000 euros.mènes pouvant mettre la population et les biens appuyer sur une autre pour bloquer les envois,en situation d’isolement (Paroles d’élus, tome 5, sinon toutes les demi-heures, je recevais un Alain Burnet,page 162). Comment a fonctionné le dispositif nouvel appel… Depuis je me suis habituée. maire de l’île d’Aixlors de la tempête Xyntia ? Les habitants sont-ils Sincèrement, c’est facile d’utilisation. Ce quisatisfaits de ces messages d’alerte ? me gênerait, c’est que le message prenne le pas sur le côté humain. Pour l’instant, il ren-p Témoignage voie sur des personnes physiques, sur des« Sur une île, on se sent toujours plus vulné- permanences en mairie. C’est rassurant et lerable… Sur l’île d’Aix, j’ai une double activité : fait d’être prévenu apaise. »dans le tourisme par des promenades en ca-lèche avec visite commentée, et dans l’agricul-ture puisque j’assure l’élevage des percherons Le fait d’être prévenu apaise. On peut aussi anticiper,qui tirent mes calèches. prévoir éventuellement une solution de rechange.”Dès que j’ai eu l’information par affichage, peu Valérie Valadeavant l’hiver 2008-2009, de la mise en place 130 131
  • 23. paroles d’élus p liberté, égalité, connectés132 133