Tome 6 : Développement économique
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Like this? Share it with your network

Share

Tome 6 : Développement économique

  • 862 views
Uploaded on

Intitulé « liberté, égalité, connectés », préfacé par Nicolas Sarkozy, cet ouvrage présente 53 initiatives numériques portées par les territoires de France métropolitaine et d’outre-mer, menées......

Intitulé « liberté, égalité, connectés », préfacé par Nicolas Sarkozy, cet ouvrage présente 53 initiatives numériques portées par les territoires de France métropolitaine et d’outre-mer, menées dans tous les domaines de l’action publique locale : développement économique, gestion interne de la collectivité, santé et social, services rendus au public, tourisme, culture et éducation.

More in: Education
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
862
On Slideshare
862
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
6
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. > p L’avis de l’expert p Paroles d’élus Peut-on dresser un état Développement “Des réseaux des lieux de l’utilisation du numérique dans le domaine du développement économique par les collectivités territoriales en France ? Dans à haut débit quelle mesure le numérique permet-il une meilleure compétitivité des territoires ? aussi indis- p Paul Jeanneteau Le raccordement aux réseaux numériques est vital pour les en- pensables treprises. Les réseaux à haut débit sont au- jourd’hui aussi indispensables que les auto- qu’hier les routes hier. Ce sont les raisons pour lesquelles depuis 2004, lorsqu’il y avait insuffisance de autoroutes.” l’initiative privée, les collectivités ont réalisé économique et exploité des réseaux de communications électroniques. Cette démarche se poursuit, de plus en plus sous la forme de contrats de par- tenariats avec les opérateurs, pour des projets Paul Jeanneteau, de couverture des zones blanches : cette for- président du Conseil national des économies mule se développe dans les cas où l’économie régionales (CNER), maire de Champigné, des projets ne permet pas de procéder à une conseiller général, député de Maine-et-Loire délégation de service public. Les partenariats public/privé que France Té- p Paroles d’élus Comment se caractérise, lécom Orange passe avec des collectivités en 2010, l’intervention des collectivités territo- constituent ainsi un excellent exemple de riales françaises en matière de développement synthèse entre logique économique et souci économique et d’aménagement du territoire ? de l’intérêt général. p Paul Jeanneteau L’action économique p Paroles d’élus Quels sont les enjeux ma- des collectivités territoriales comporte plu- jeurs à relever dans le domaine du dévelop- sieurs niveaux : pement économique pour les collectivités - l’investissement : elles réalisent près de 70 % dans les prochaines années ? Selon vous, de l’investissement public, dans des domaines comment le numérique peut-il permettre d’y tels que les infrastructures, les transports pu- répondre ? blics, mais aussi le développement des zones innovation d’activités, des nouvelles technologies, etc. ; entrepreneur GPS - l’intervention économique proprement dite, qui comporte les aides aux entreprises, PMEurbanisme partenariat géographie en particulier, le financement de l’immobilier d’entreprise, mais qui s’oriente de plus en plus emploi vers des formes collectives : appui à la créa-aménagement développement économique tion, au développement, à l’accompagnement et au financement de clusters : pôles de com- pétitivité, grappes d’entreprises, etc. ainsi que aménagement pôles de compétitivité le soutien à l’innovation ; - enfin, depuis 2008, les collectivités se sont atta- réseau radio chées à combattre les effets de la crise ; elles sont territoire emploi nombreuses à avoir adopté des programmes de soutien à l’activité des entreprises, PME en positionnement par satellite particulier : accélération des délais de paiement, dispositifs d’avances remboursables, etc. 30 31
  • 2. > Développement économique p Au sommaire obstacles ne sont pas technologiques : en 1994-1995, il n’était pas question d’Internet, ni même de téléphonie mobile grand public. Les freins me semblent d’abord culturels ; ils Interview tiennent à la lenteur de l’évolution de la culture 34 Vincent Descœur, député managériale en France ; les modes d’organi- du Cantal, président du sation du travail et de la production ne se sont Conseil général, présidentp Paul Jeanneteau L’insertion des entre- pas suffisamment adaptés à l’économie de la de l’Association nationaleprises et des territoires dans les réseaux nu- connaissance. des élus de montagne (ANEM)mériques et le développement des nouveaux Il est cependant probable que la dématéria-usages continuent à représenter un enjeu lisation croissante de multiples opérationscrucial. Ce sont les raisons pour lesquelles contribuera à accélérer un mouvement, qui Initiativesdeux nouvelles problématiques sont de plus peut être hâté par l’action commune d’Orange 36 Les TIC, leviers deen plus présentes dans les réflexions des et des collectivités : le déploiement des Points la compétitivité BABacteurs territoriaux : la montée en débit et Visio-public en est un bon exemple. pla préparation de l’arrivée du FTTH (NDLR : 38 “Ports vivants”Fiber To The Home, câble de fibre optique à CCI Nice Côte d’Azurdomicile). Les questions désormais ouvertes 40 Innovact : l’innovationportent sur la montée en débit sur les réseaux au rendez-vousen cuivre ou via des technologies sans fil, leur CCI de Reims-Épernayarticulation avec la fibre optique, ainsi que la 42 Géoformat : optimiserconvergence entre les déploiements à l’initia-tive des acteurs privés et ceux à l’initiative des les décisions d’urbanismepouvoirs publics. Sem GersMais au-delà des infrastructures, il convient decontinuer de se préoccuper de l’utilisation de Retour surces technologies au service de l’innovation,de la création de richesse et d’emplois. Ce 44 TIC pour les jeunes poussesque réalise France Télécom Orange en matière p En chiffres Chamousset en Lyonnaisde systèmes d’information, d’enseignement,d’e-administration, de santé, de développe- 120 C’est le nombre d’agences dement de services aux citoyens va ainsi dans développement économique et comitésle sens du développement économique et de d’expansion en France.l’attractivité des territoires.p Paroles d’élus Comment, d’après vous, 2 milliards C’est la part du grandfavoriser la diffusion des outils de télétravail ; emprunt national dédiée au déploiementquels sont les freins qui en empêchent encorela diffusion ? du très haut débit. Surp Paul Jeanneteau Le CNER s’est beaucoup 71 C’est le nombre de pôles de compétitivité. parolesdelus.comintéressé à cette question puisqu’il avait misen place, en 1992, un groupe de travail et, retrouvez aussi :en 1995, organisé un colloque sur ce thème, p Gertrude… et le réseau urbainà Romans dans la Drôme. C’était la période devient fluideau cours de laquelle la Datar lançait des p Des écrans d’informations localesappels à projets sur le sujet et un quasi-in- p Un Don Giovanni en 3D accessible à tous p Entre vieilles usines et innovationconnu, du nom de Thierry Breton, présentait technologiqueun rapport sur “Les téléservices en France : p Cyvel 2.0 : les Pays de la Loire en lignequels marchés pour les autoroutes de l’infor- p Facilitateur de businessmation ?” (1994). Ce rappel montre que les …et d’autres sujets 32 33
  • 3. ‘‘p Interview p Sept télécentres pour télétravailleurs p Paroles d’élus RuraliTIC, dont “L’éclosion attendue du télétravail, favorisée par Dans le cadre du dispositif vous êtes l’un des fondateurs, fête l’évolution récente des nouvelles technologies,Cantal, CyberCantal 2011, le sa cinquième édition. Quelles leçons Département du Cantal et quels bénéfices retirez-vous de cette mani- constitue une opportunité historique de rééquilibrage démographique entre les zones urbaines et rurales.”terre a mis en place une festation ? politique ambitieuse de développement du p Vincent Descoeur Cette cinquième édition, Vincent Descoeur, député du Cantal, président du Conseil général,d’accueil des télétravail en ouvrant sept télécentres locaux orientée sur les possibilités d’intervention des collectivités locales dans le domaine du numé- président de l’Association nationale des élus de montagne (ANEM)télétravailleurs d’accueil pour les télétravailleurs. En rique, confère à RuraliTIC son statut de pla- teforme nationale d’échange des expériences parallèle, il a monté TIC innovantes. Ce positionnement, en phaseLe département du un programme de avec les objectifs du Département du Cantal et management associé.Cantal a fait figure de p TNT : aucune zone d’ombre en particulier avec le plan Cybercantal, montre entrés dans la seconde phase : la mise en La ministre indiquait que les zones non encorepionnier en saisissant Le basculement de la qu’au cœur des débats sur les réformes terri- place d’une stratégie locale d’animation et de couvertes en 2011 bénéficieraient d’autrestrès tôt l’opportunité télévision analogique vers toriales, les Départements sont plus que jamais développement du réseau des télécentres can- moyens de diffusion, comme le satellite, mais la Télévision numérique acteurs du changement et porteurs d’évolu- taliens afin de développer l’emploi en secteur toujours gratuitement, car il n’y avait aucunsdes technologies de terrestre (TNT) laisse tions. Le passage à la TNT, à l’aube de l’ex- rural. Cette animation s’articule autour de trois frais d’abonnement ni de location. J’avaisl’information comme outil de côté des dizaines tinction de la télévision analogique, et le déve- axes principaux : former et informer, faire vivre d’autre part demandé à la ministre de confir-de désenclavement. Et, de milliers de foyers, loppement du télétravail et des télécentres sont le réseau départemental par la mise en place mer que la télévision analogique ne cesserait majoritairement situésprofitant des évolutions en zone rurale et de des thèmes qui me sont chers et qui ont animé d’outils et de services, et renforcer la prospec- pas d’être retransmise avant qu’on se soittechnologiques, montagne. La loi Pintat débats et partages d’expériences de ce forum tion ainsi que la communication exogène. Nous assuré que les populations captent déjà la TNT.en engageant une pose le principe, porté 2010 aux côtés d’autres problématiques d’ac- avons été auditionnés, à ce titre, par la Datar Mme Albanel avait répondu que le gouverne- par l’Association nationaleréflexion sur les modes des élus de montagne tualité telles que le haut et le très haut débit, qui intègre ce volet dans son prochain appel ment serait attentif à ce qu’il n’y ait pas de frac-de communication, de (ANEM), que tout foyer qui les services publics ou encore l’e-éducation. à projets “Pôles d’excellence rurale” et par le ture numérique, à ce qu’il n’y ait aucune rupture p Paroles d’élus Le Cantal est leader en Commissariat général à l’investissement chargé lors du passage de l’analogique au numériqueconsommation, de travail, n’aura pas accès à la TNT par le biais de l’antenne matière de télétravail. Dans quelle mesure de mettre en place le grand emprunt qui définit et à ce qu’aucune population ne soit privée dede vie en adéquation avec “râteau” pourra bénéficier l’aménagement numérique du territoire peut-il dans quelle mesure l’État pourra accentuer ce télévision.les problématiques de d’une aide à l’acquisition contribuer à cette politique ? mouvement. p Paroles d’élus Le Cantal se place – résolu-développement durable. d’un matériel de réception p Vincent Descoeur En croissance régulière, p Paroles d’élus Vous êtes intervenu sur le ment – à la pointe des nouvelles technologies. satellitaire.Vincent Descoeur revient p Éducation : l’implantation le télétravail concerne déjà 7 % des salariés en dossier de la télévision numérique terrestre à Quels sont les prochains projets dont vous sou-sur cette problématique, d’ENT achevée en 2010 France, contre 25 % dans certains pays euro- l’Assemblée nationale. Pouvez-vous nous faire haitez voir le jour ?ouverte sur un concept Le Conseil général péens. Pas moins de 440 000 télétravailleurs part de votre position sur ce sujet et de vos p Vincent Descoeur L’inversion du solde migra- poursuit le déploiement salariés, et de plus en plus de télétravailleurs attentes ? toire est une préoccupation permanente. Aussi,de ruralité moderne. des Environnements indépendants s’installant à la campagne, p Vincent Descoeur Je m’inquiétais de consta- devons-nous être imaginatifs afin de proposer numériques de travail exercent leur activité à domicile ou de façon ter que, fin 2007, le taux de couverture en TNT des services innovants à forte valeur ajoutée (ENT) avec pour objectif leur généralisation en nomade. Une grande partie d’entre eux expri- n’atteignait que 30 % de la population dans le à la population. Nous poursuivrons notre pro- 2010. Conscient que ment le souhait de travailler, au moins une par- Cantal comme dans nombre d’autres dépar- gramme de développement du télétravail qui l’ensemble des élèves tie de leur temps, dans un espace professionnel tements ruraux. Alors que la loi du 5 mars commence à porter ses fruits et qui constitue ne sont pas équipés à proximité de leur domicile, de leur maison 2007 a fixé comme objectif la couverture une vraie réponse aux difficultés de l’emploiConseil général de micro-ordinateur, le de campagne ou de leur clientèle, par exemple de 95 % de la population métropolitaine en en milieu rural. Toujours dans les usages, j’ai(Cantal) Département les a dotés dans un “télécentre”. L’éclosion attendue du 2011 et que le Conseil supérieur de l’audio- souhaité initier un large programme “Collège de clés USB, tout comme les enseignants afin de faciliter l’intégration de leur discipline dans les ENT. Des tableaux blancs interactifs sont mis à disposition à raison d’un par collège. télétravail, favorisée par l’évolution récente des nouvelles technologies, constitue une opportunité historique de rééquilibrage démo- graphique entre les zones urbaines et rurales. Cette action s’inscrit en outre pleinement dans notre objectif de développement durable. À ce visuel estimait que les 85 % seraient atteints fin 2007, le contraste est saisissant entre les départements. Il s’agissait là d’une véritable injustice. Dans sa réponse, Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication, m’avait annoncé que, grâce à l’installation de ‘‘ numérique rural” qui verra le jour en 2011 et qui s’inscrit dans la continuité du déploiement des ENT présents dans tous nos collèges depuis 2009. Enfin, si l’on peut se satisfaire d’une couverture du département à Internet haut débit de 100 %, nous travaillons en p Contact jour, sept télécentres cantaliens labellisés par la dix nouvelles antennes, le niveau de couverture concertation étroite avec la Région à contact@descoeur.com Datar sont ouverts. Aujourd’hui, nous sommes du département serait porté à 75 % fin 2008. la desserte en très haut débit. 34 35
  • 4. ‘‘ Les TIC, Miser sur le futur, sur les technologies et Communauté p territoires numériques paroles d’élus de communes leviers de la sur l’innovation est Biarritz Anglet un défi. La Communauté et Bayonne compétitivité d’agglomération BAB veut (Pyrénées-Atlantiques) plus que jamais être un soutien pour les entrepreneurs. Nous récolterons bientôt ce que p Contact nous semons ensemble.” Manuel de Lara Guy Mondorge, Tél. : 05 59 41 53 94 président de l’aNTIC Pays basque, Courriel : premier adjoint au maire d’Anglet, contact@entreprisesnumeriques.net vice-président de la Communauté www.entreprisesnumeriques.net d’agglomération, conseiller général p Projet p Bilan et perspectives Depuis dix ans, l’Agence Pays basque des Dans le cadre du programme Espace entre- NTIC (aNTIC) a fait de l’accompagnement des prises numériques, 102 entreprises ont été entreprises dans la maîtrise des solutions Inter- accompagnées entre avril et décembre 2009 net professionnelles un axe déterminant de son pour un chiffre d’affaires cumulé de 24 millions engagement en faveur de l’économie numé- d’euros avec la création de 350 emplois, confir- rique. Dans ce cadre, elle s’inscrit résolument mant ainsi le dynamisme des TPE. Aujourd’hui, dans la stratégie de compétitivité régionale du l’aNTIC souhaite élargir sa cible de PME et TPE programme FEDER Aquitaine 2007-2013 pour concernées par ce projet et inciter les dirigeants construire un programme d’actions collectives d’entreprise à faire le pari de l’économie nu- TIC. Il s’agit de renforcer l’attractivité des en- mérique. À terme, l’aNTIC s’est fixé comme treprises, a fortiori celle des très petites entre- objectif d’obtenir le label de “Cellule de diffu- prises (TPE), avec la présence de cinq chargés sion technologies”, qui colle parfaitement à sa de mission qui les accompagnent à chaque mission. étape de leurs démarches de développement. p Enjeux p Mise en œuvre Le tissu d’entreprises de la BAB est constitué L’Espace entreprises numériques a été créé majoritairement de TPE et microentreprises. fin 2006 dans le but de répondre à l’appel à Bien qu’équipées en informatique, les TPE n’ont projets de la Datar “Espaces entreprises nu- pas intégré toutes les potentialités de l’écono- mériques et outils” et élargir ses services aux mie numérique. Le programme d’actions collec- TPE de la région. L’aNTIC Pays basque a en-Aider les tives TIC “Espace entreprises numériques” porte suite sollicité des fonds européens pour élargirentreprises sur un vaste plan d’action d’accompagnement. ses missions et professionnaliser son actiondans le domaine Il s’agit dans un premier temps de renforcer la auprès de ces entreprises. Lancé le 1 er avrildes nouvelles compétitivité de ce tissu de PME, puis de main- 2009, le projet a été porté par les membrestechnologies tenir l’attractivité du territoire auprès des inves- de l’aNTIC en partenariat avec divers acteurspar un soutien tisseurs économiques. de l’économie locale. Le coût du projet s’élèveconcret de à 756 000 €/HT composés de 63 % d’aidesl’institution publiques, 30 % d’autofinancement et 7 % depublique. contributions privées. 36 37
  • 5. ‘‘ “Ports vivants” Le projet « Ports vivants » permet de CCI Nice Côte d’Azur pour accroître dynamiser la gestion (Alpes-Maritimes) des places disponibles les places avec un meilleur suivi des disponibles mouvements de bateaux et représente le croisement de deux domaines de p Contact compétences spécifiques aux Anne-Sophie Peyran Alpes-Maritimes : technologies Tél. : 04 93 63 96 25 de l’information et nautisme.” Courriel : anne-sophie.peyran@ cote-azur.cci.fr Dominique Estève, www.riviera-ports.com président de la CCI Nice Côte d’Azur p Projet p Bilan et perspectives Pour remédier au manque d’emplacements Le bilan de l’expérimentation sur la supervision disponibles dans les ports français, le Grenelle environnementale, établi à Noël 2010, fournira de la mer encourage les dispositifs innovants de précieuses remontées utilisateurs afin d’ap- afin d’accroître les capacités d’accueil et les procher au mieux une solution industrielle pour modes de fonctionnement des ports existants. l’ensemble des ports de plaisance, et enrichir Orange Labs et la CCI Nice Côte d’Azur ont mis les travaux de R&D en matière de prospective. en place un partenariat sous la forme d’une À terme, ce service de positionnement par sa- convention d’expérimentation afin de tester dif- tellite préfigure la mise en place de nouveaux férentes solutions technologiques pour faciliter services en temps réel pour les plaisanciers la mise en place d’une politique de “Ports vi- (possibilité d’être localisé en cas d’urgence, vants” et inciter les plaisanciers ayant un abon- accès à la météo en temps réel et en fonction nement à l’année à sortir régulièrement. de sa localisation). p Enjeux p Mise en œuvre Un manque de place se fait sentir dans les L’expérimentation a débuté en juin 2010 au ports de plaisance français. La conduite de port de Golfe Juan et se déroulera en deux cette expérimentation doit aider la CCI à valider phases : une phase liminaire de paramétrage la solution technique susceptible de répondre des installations, une seconde phase de deux au besoin de décompte automatique des en- à trois semaines au cours de laquelle six ba- trées/sorties des bateaux abonnés (et de faire teaux pilotes sortiront à leur gré afin de testerInciter les la chasse aux “bateaux ventouse”). La première la fiabilité des technologies mises en place etplaisanciers solution utilise un positionnement par satellites l’attitude des plaisanciers vis-à-vis de chaqueà naviguer (GPS), la seconde utilise une technologie de ré- solution. Ce projet, pour lequel la CCI a achetérégulièrement seau radio local faible consommation. Grâce à les équipements, a mobilisé l’équivalent de sixgrâce aux cette automatisation, le gestionnaire connaîtra ingénieurs R&D par mois dont quatre pour desnouvelles en temps réel l’occupation du plan d’eau dans développements informatiques.technologies. une optique d’optimisation des ressources, ca- ractérisée par un gain de temps et d’efficacité. 38 39
  • 6. Innovact : CCI de Reims- Épernayl’innovation (Champagne-Ardenne)au rendez-vous p Contact Mme Cécile Oudiette, CCI de Reims-Épernay Courriel : cecile.oudiette@reims.cci.fr www.innovact.com ‘‘ La CCI de Reims- p Bilan et perspectives Épernay est fière d’être Plus de 2 200 porteurs de projet européens ont à l’origine d’Innovact, été accueillis par Innovact depuis sa création. et d’autres actions comme Près de 90 % d’entre eux sont satisfaits et Génération Entreprendre l’adhésion des structures publiques et privées ou Créer au Féminin, qui liées à l’innovation est désormais un fait acquis. toutes participent à faire Impliquant de nombreux prestataires, l’impact social et économique total du salon sur le ter- de la Champagne-Ardenne ritoire se solde par la création de 22 emplois. une région inscrite dans une De nombreux partenariats ont été mis en place démarche entrepreneuriale et avec des acteurs régionaux, un pôle de com- innovante.” pétitivité champenois est né de ces rencontres François Cravoisier, et plusieurs entreprises innovantes se sont ins- président de la CCI de Reims-Épernay tallées sur le territoire. p Projet p Enjeux p Mise en œuvre Innovact est un salon de l’entrepreneuriat in- En favorisant la naissance de projets inno- Forum d’initiatives régionales depuis quinze novant, tous secteurs confondus, mettant en vants et structurants entre les acteurs locaux, ans, Innovact compte réunir pour sa pro- relation les porteurs de projet européens et nationaux et européens, Innovact positionne chaine édition en mars 2011 plus de 2 000 l’ensemble du réseau d’acteurs qui peuvent la Champagne-Ardenne comme une région participants autour de 200 porteurs de projet. les accompagner tout au long de leur déve- incontournable de l’innovation européenne. Mis en œuvre par une équipe de cinq per- loppement. Favoriser les échanges, proposer Dans la droite ligne de la stratégie de l’Inno- sonnes de la Chambre de commerce et d’in- des services complémentaires et personnalisés vation définie par le Conseil régional, Innovact dustrie (CCI), cet événement représente un (coaching, forum des capitaux, rendez-vous facilite l’accès des entreprises aux réseaux budget de 850 000 €, apporté par la CCI, le d’affaires… ) tout en permettant aux entrepre- émergents nationaux et européens, valorise la FEDER, la ville de Reims, le Conseil régional de neurs d’observer les tendances du marché à démarche entrepreneuriale locale tout en ren- Champagne-Ardenne et le Conseil général de l’échelle européenne : telle est la vocation d’In- forçant l’impact économique des deux pôles la Marne. De nombreux partenaires institution- novact depuis 1996. de compétitivité du territoire. nels et privés, dont France Télécom Orange, sont naturellement liés à ce projet de valorisa- tion des initiatives innovantes. 40 41
  • 7. ‘‘ Géoformat : Face à la prochaine raréfaction de Sem Gers (Gers) optimiser l’ingénierie territoriale jusqu’alors dispensée par les décisions l’État, la Sem Gers entend d’urbanisme répondre aux demandes pressantes des élus via la boîte à outils Géoformat, p Contact formalisation du savoir-faire de Marc Ben Embarek la Sem Gers.” Tél. : 05 62 60 32 52 Courriel : marc.ben.embarek@semgers.fr Claude Bourdil, président de la Sem Gers, www.semgers.fr conseiller général du Gers p Projet p Bilan et perspectives Mieux connaître son territoire pour mieux anti- Le caractère innovant de Géoformat suppose ciper son évolution ? C’est la fonction de Géo- une forte communication autour de ce projet format, outil performant dédié à l’aménagement pour que chacun puisse découvrir et appré- et à l’urbanisme proposé par la Sem Gers. Il se cier le potentiel de l’outil. Géoformat devrait décline autour de trois prestations d’accom- rapidement évoluer vers une consultation car- pagnement contribuant à résoudre des situa- tographique personnalisée et interactive pour tions territoriales complexes : Géonanalyse, un chaque étude. Cette étude est réalisée à tra- inventaire cartographique accompagné d’une vers un portail Internet incluant une interface analyse spatiale ; Géoconseil, qui définit l’adé- cartographique (webmapping), déclinaison quation du projet avec son environnement ; et d’une offre de gestion de patrimoine immobilier Géoservice qui propose les compétences de en ligne. À moyen et long termes, Géoformat la Sem Gers en matière d’information géogra- vise à devenir une référence en matière d’in- phique. génierie du territoire auprès des collectivités. p Enjeux p Mise en œuvre En proposant Géoformat aux collectivités lo- Lancé au 1er semestre 2009, Géoformat est cales, la Sem Gers entend apporter une ré- intégralement piloté par la Sem Gers avec une ponse aux questionnements multiples des élus singularité : la cellule des Systèmes d’informa- d’un territoire rural tant en matière d’aménage- tion géographique (SIG) opérationnelle. La Sem ment du territoire que d’urbanisme. La finalité de Gers s’appuie sur une convention de partena- Géoformat est d’apporter un outil d’aide à la dé- riat avec le Conseil général pour la constitution,Un outil pour cision permettant aux élus de juger de la faisa- la mise à jour et l’exploitation d’une banquerenforcer bilité technique, administrative et financière d’un de données territoriales du Gers : les don-l’observation projet quelle que soit sa nature. Accompagnées nées spatialisées sont mises à disposition desdu territoire autravers de la par la Sem dans leurs stratégies d’urbanisation partenaires qui à leur tour coopèrent pour lamise en place réfléchie, les communes peuvent ainsi prendre création de données “métiers” et enrichissentd’une ingénierie en compte l’ensemble des composantes et ainsi la base de données. Les moyens enga-innovante. enjeux et garantir une meilleure intégration des gés s’élèvent à 10 000 € sur le plan matériel et projets d’aménagement. à 40 000 €/an pour un poste de géomaticien. 42 43
  • 8. Retour sur tiques ou des techniciens du son et de l’image“Le tout TIC pour les jeunes au sein de notre propre centre de formation. Soit dix emplois créés à ce jour. Une démons-pousses” tration du rôle essentiel que la pépinière et la collectivité jouent en contribuant activement au développement économique local. Aujourd’huiLa pépinière d’entreprises qu’Axone, la pépinière de la Communauté de nous sommes en mesure de quitter la pépinièreAxone est née de la volonté de communes Chamousset en Lyonnais, était la et de voler de nos propres ailes… Mais là en-la Communauté de communes seule qui me proposait de telles conditions d’ac- core, la pépinière nous a proposé des solutionsChamousset en Lyonnais de compagnement. Car, au-delà de la mise à dis- d’essaimage idéales et nous allons acquérir position de locaux ou de matériels, la spécificité un bâtiment sur le canton. Désormais, nousprendre dès 1988 le virage des d’Axone est de pouvoir proposer un encadre- consommons, nous habitons sur la Commu-NTIC. L’objectif était de diversifier ment et un suivi assuré par son directeur, avec nauté de communes et contribuons largementl’activité économique marquée l’assistance d’ingénieurs ou de spécialistes juri- à un flux économique qui la renforce. Autrementpar l’agriculture et les métiers diques ou fiscaux. En outre, les incubateurs de dit, il est vraiment de l’intérêt de tous de s’en-du tissage en s’appuyant sur la pépinière, comme moi, peuvent gratuitement gager dans ce type de démarche. »l’implantation de la fibre optique. utiliser les installations du centre d’innovationsDémonstration à travers l’exemple numériques du département du Rhône, Érasme p La parole de l’élude la société Graphic Évolution… (ce bâtiment étant la propriété de la Communau- Vingt-deux ans après sa création, la pépinière té de communes) et disposer ainsi d’un studio de St-Laurent-de-Chamousset, première du de télévision et de montage, d’un studio son, de genre en milieu rural en France, c’est 1 300 em- Communauté serveurs, avec une connexion à très haut débit plois et 80 entreprises ou ateliers-relais. Soit de communes par fibre optique. Ce niveau d’équipement, que 10 % de la population de notre territoire ! Nous Chamousset nous avons pu continuer d’utiliser à des tarifs continuons aujourd’hui d’activer nos jeunes en Lyonnais très bas lorsque l’entreprise a passé le cap de pousses et d’accueillir les familles en mettant (Rhône) l’incubation, a été déterminant dans notre choix. à leur disposition un service rural emploi for- Mieux encore, après avoir monté un premier pro- mation, un office du tourisme, une halte-gar- jet qui n’a pas fonctionné, Axone nous a reconnu derie, une école ressources d’enseignement un droit à l’erreur, nous laissant le temps de re- artistique, un intranet, des bibliothèques dansp Historique bondir : il nous a ainsi fallu trois ans pour définir chacune des treize communes, un service deComment une Communauté de communes le concept actuel de notre activité, son business collecte des ordures ménagères avec une dé-essentiellement rurale peut-elle favoriser l’im- model et créer enfin, en 2007, notre entreprise, chetterie, et même une piscine… En fait, il s’agitplantation d’entreprises centrées autour des dont le deuxième bilan s’avère excellent. surtout pour nous de maintenir nos populationsnouvelles technologies ? Créer un dispositif En développant à Saint-Laurent-de-Chamous- sur le territoire. Aujourd’hui, nous souhaitonsde diversification économique particulièrement set plutôt qu’à Lyon des projets technologique- nous démarquer en mettant notre pépinière auperformant articulé autour d’une pépinière de ment très avancés, et grâce au soutien de la service des biotechnologies. Sans parler de laprojets d’entreprises innovantes Axone (1988) collectivité locale et de ses élus, nous avons fibre optique qui passe dans tous nos villages,(lire dans Paroles d’élus, tome 1, page 58), aussi procédé au recrutement de jeunes du grâce à la politique du Département.d’un centre d’innovations numériques Érasme canton, certains sans le Brevet des collèges,(1995) et de l’implantation de la fibre optique… dans le cadre d’un partenariat avec le Pôle Em- Jacques Cribier,créant au fil de l’eau près de 1 500 emplois sur ploi et la Région Rhône-Alpes. Nous leur avons maire de Saint-Laurent-le territoire. Et devenir ainsi une tête de réseau proposé de devenir des développeurs informa- de-Chamousset, ‘‘départementale en matière de TIC ? 1er vice-président de la Communautép Témoignage Il est vraiment de l’intérêt de tous de s’engager de communes« En 2004, j’ai cherché une pépinière pour ac- dans ce type de démarche qui renforce les flux Chamousset en Lyonnais,cueillir et développer mon projet de web agency économiques au sein de la collectivité locale.” délégué à l’économie,spécialisée dans les sites immobiliers. Après en au personnel, à l’emploi, aux nouvelles François Fargier, directeur de Graphic Évolutionavoir approché trois ou quatre, j’ai constaté technologies et au PER 44 45