TOURISME ET cUlTURE                 Tourisme et culture                                 De longue date, les technologies d...
Visites de territoires sonores en podcast                                                                                 ...
Dans les pas de Diderot                                                                                                   ...
Ma mairie sur Second Life                                                                                                 ...
Quand la musique est bonne                                                                                                ...
Des webcams au château                                                                                                    ...
Le Wifi se joue des montagnes                                                                                             ...
Patrimoine culturel pour tous !                                                                                           ...
Livres en ligne                                                                                                           ...
Tome 4 : Tourisme et culture
Tome 4 : Tourisme et culture
Tome 4 : Tourisme et culture
Tome 4 : Tourisme et culture
Tome 4 : Tourisme et culture
Tome 4 : Tourisme et culture
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Tome 4 : Tourisme et culture

611

Published on

À l’initiative de l’AMF, de l’AdCF, de l’AMGVF, de l’APVF, de la FMVM et de France Télécom Orange, le quatrième recueil pour une Europe innovante se caractérise par une ouverture européenne avec des initiatives émanant de collectivités de France métropolitaine et d’outre-mer, mais aussi d’autres territoires européens (Portugal, Espagne, Italie, Grèce, Autriche, Slovaquie, Belgique, Pays-Bas, Pologne, Lituanie et Finlande). Il a été réalisé sous l’égide de la présidence française de l’Union européenne, avec un avant-propos du président de la Commission européenne.

Published in: Education
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
611
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
11
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Tome 4 : Tourisme et culture

  1. 1. TOURISME ET cUlTURE Tourisme et culture De longue date, les technologies de l’information et de la communication ont participé à la promotion touristique, favorisant l’organisation et le travail quotidiens des acteurs France, lituanie, Pologne, Slovaquie du secteur (réservations de chambres d’hôtel, de tables au restaurant, informations en ligne, etc.). Le haut débit améliore l’accès à la culture et au patrimoine, il participe à une meilleure visibilité des territoires les plus enclavés. Dans le même temps, la part de l’e-tourisme prend de plus en plus de poids dans ce secteur économique en pleine expansion. Avec un objectif majeur : mieux servir le consommateur avant, pendant et après son voyage. 176 / paroles d’élus p pour une Europe innovante Tourisme et culture / 177
  2. 2. Visites de territoires sonores en podcast Territoires Sonores, ce sont les nouvelles technologies (baladeur MP3, site Internet collaboratif, etc.) etCrozon les loisirs (se promener en écoutant des récits) mis au service de la mémoire et de l’histoire des Crozonnais. Une grande rencontre humaine et je souhaite vivement que mon équipe poursuive le soutien assuré au projet depuis sa création.” Daniel Moysan, maire de crozon p Enjeux p Mise en œuvre p Bilan et perspectives Au départ, l’idée était de constituer un Depuis l’été 2007, la Maison des miné- L’équipe a également inventé un module recueil de témoignages à la rencontre raux (bientôt l’office du tourisme) propose autonome d’écoute collective (“Tenta- de ceux qui font et vivent la presqu’île à en location à bas prix des baladeurs cules sonores”). Ce système propose travers des enregistrements audios : un numériques pour effectuer des balades des séquences d’écoute dans différentsTOURISME ET cUlTURE géologue confiant les secrets de grottes sonores sur des sentiers balisés. Les lieux (plages, places de marché, rues), marines, un ancien instituteur racontant documents sonores sont téléchargea- et il complète ainsi le système des bala- l’école dans les années 50, une session bles gratuitement. La collectivité a fourni deurs. Riche de cette expérience en de surf sur la plage de la Palue, une pêche un soutien logistique et technique pour “baladocréation”, “Territoires Sonores” miraculeuse, etc. “Territoires Sonores” la mise en place de la signalétique et propose des formations à la création de est le fruit du travail d’une trentaine d’ac- l’entretien régulier des sentiers. Coût documents sonores et des guides dis- teurs, locaux, professionnels de la radio, du projet : 17 500 € (dont 2 700 € de ponibles sur Internet pour partager ce journalistes et scientifiques (Maison des fonctionnement annuel) avec l’aide de savoir-faire et le diffuser sur d’autres ter- minéraux). Il a été élaboré pour favoriser la Fondation de France, de la région, du ritoires. Quant aux randonneurs, ils sont FRancE l’échange et le partage : sessions de tra- conseil général et de la ville. ravis et de plus en nombreux à fréquenter Commune de Crozon vail conviviales, mailing list. le site Internet ! (Finistère) p Projet 8 000 habitants Pour découvrir autrement le patrimoine naturel et historique de Crozon, une p “Territoires Sonores” équipe de passionnés a eu l’idée d’enregistrer des histoires ou des expé- est un projet coopératif pour faire découvrir un territoire riences de Crozonnais et de les proposer sur baladeur numérique aux ran- à travers ceux qui y vivent, donneurs sur les sentiers. Le projet a été initié par la Maison des minéraux y travaillent, s’y divertissent, (Centre régional d’étude et de protection du patrimoine naturel), structure Presqu’île touristique connue qui rassemble sept communes et dont en utilisant le baladeur d’éducation à l’environnement partenaire du parc naturel régional d’Armo- la population triple en saison. numérique comme média contact Armel Ménez, rique et a été soutenu dès son lancement par la mairie de Crozon. Maison des minéraux sonore. Une manière originale Tél. : 02 98 27 19 73 de favoriser l’apprentissage Courriel : armel.menez@maison- des-mineraux.org ou le plaisir simple de l’écoute u www.maison-des- en valorisant un territoire. mineraux.org 178 / paroles d’élus p pour une Europe innovante Tourisme et culture / 179
  3. 3. Dans les pas de Diderot L’Encyclopédie Vivante est un projet numérique de territoire, une démarche contributive qui impliquePays de Langres les acteurs locaux et la population dans la production de contenus numériques pour valoriser l’identité du Pays de Langres.” christian Banfi, président du Pays de langres p Enjeux p Mise en œuvre p Bilan et perspectives Malgré un ralentissement de la décrois- Initiée en 2003, véritablement lancée en À peine ouverte, l’Encyclopédie Vivante sance, l’évolution démographique du 2006, l’Encyclopédie Vivante du Pays de du Pays de Langres affiche entre 800 et Pays de Langres est encore négative. Les Langres est en service depuis décembre 1 000 visites mensuelles. Près de 200 élus du Pays de Langres comptent sur 2007. Depuis, le grand public a accès à comptes ont été créés, donnant unTOURISME ET cUlTURE la “valorisation originale du patrimoine” une galerie multimédia de découverte du accès sécurisé aux ayants droit du terri- (comme Diderot en son temps) pour patrimoine du territoire ; et une applica- toire (160 communes, 12 communautés, redynamiser leur territoire. D’où la mise tion extranet de consultation des don- 3 syndicats, 3 offices de tourisme). Les en ligne de cet inventaire, organisé en nées cadastrales pour les collectivités du formations ont sensibilisé les collectivités grandes thématiques (patrimoine naturel territoire est désormais ouverte à près de à l’outil, et à terme, des services spécifi- et bâti, savoir-faire, gens d’ici et culture 200 élus et agents des collectivités qui quement destinés à la population (habi- locale), enrichi par un outil de représen- ont été formés à son utilisation. Pour un tat, administration, etc.) et des projets tation cartographique grand public avec budget (investissement + fonctionne- pédagogiques verront le jour. L’“esprit géopositionnement de couches d’infor- ment) de 288 000 € (dont 50 % financé de l’Encyclopédie” n’a pas fini d’irriguer FRancE mations touristiques. par le programme Leader). le Pays de Langres... Pays de Langres (Haute-Marne) p Projet 48 000 habitants Proposer la consultation en ligne d’une “Encyclopédie Vivante” sur le Pays- p l’objectif de cette de-Langres au xxie siècle, c’est renouer avec la démarche chère à Diderot “Encyclopédie des temps modernes” ? Être un portail et aux encyclopédistes du siècle des Lumières. Et rendre un bel hommage de connaissances et une porte à l’écrivain-philosophe natif de Langres, co-auteur de l’Encyclopédie, édi- Territoire rural de 165 communes, d’entrée vers une large gamme tée au xviiie siècle. Une démarche unique comme l’Encyclopédie Vivante faiblement peuplé, au sud de la Haute-Marne, de services à la population. d’aujourd’hui est un vecteur d’image valorisante pour un coin de campagne en limite de la Champagne- Jusqu’à faire à terme de la Ardenne et de la Bourgogne. éloigné des centres de développement économique. Un outil de valorisation connexion à l’Encyclopédie contact Peggy Mingot du patrimoine constitutif de l’identité locale et des usages locaux qui se Tél. : 03 25 88 04 04 Vivante un réflexe pour tous : Courriel : mingot-paysdelangres@ acteurs locaux, population, veut une aide concrète à l’accueil et au maintien des populations et des orange.fr u www.encyclopedievivante. nouveaux arrivants. activités sur ce territoire. com 180 / paroles d’élus p pour une Europe innovante Tourisme et culture / 181
  4. 4. Ma mairie sur Second Life p En 2007, Second life comptait 1,3 millionLannemezan d’utilisateurs (61 % d’hommes). Et l’Europe était la première origine des avatars, avec 777 000 internautes (104 000 Français). nul ne sait combien d’habitants de lannemezan ! la ville, elle, y a déjà toute sa place. p Enjeux p Mise en œuvre p Bilan et perspectives Précocement avisé pour valoriser l’image Inaugurée fin juin 2007, simultanément Les chats et autres témoignages par numérique de sa ville, Bernard Plano, à la première lanparty (jeux en réseau) retour direct de courriels sont formels : maire de Lannemezan (et ancien cadre organisée sur le territoire, la mairie vir- la présence de Lannemezan par sa mai- de direction d’EADS), a compris avant tuelle – un chalet suisse, sans rapport rie dans l’univers virtuel de Second LifeTOURISME ET cUlTURE d’autres l’impact qu’aurait la présence avec le bâtiment original d’inspiration est un succès d’image avec des retom- virtuelle de sa mairie dans la vitrine 3D bourgeoise du xixe siècle ! – a incarné la bées presse conséquentes. À terme, de p Projet FRancE Commune de Lannemezan (Hautes-Pyrénées) 6 446 habitants la plus célèbre d’Internet, Second Life. L’objectif – s’adresser à de nouveaux uti- lisateurs du numérique, toucher un public plus large que celui intéressé par le site de la ville, et captif a priori – a été atteint, accordant une renommée mondiale à la modeste commune de Hautes-Pyrénées et à ses 6 500 habitants. ’’ présence communale officielle via un gui- chet d’accueil (avec un reroutage vers le site web communal), des renseignements sur les horaires d’ouverture des services municipaux, une salle de réunion, sans oublier le bureau du maire. Et depuis le 1er septembre 2008, une permanence régulière pour accueillir les visiteurs, et chater avec eux. nouvelles fonctionnalités pourraient voir le jour : un accueil élargi favorisant le dia- logue participatif entre élus et citoyens (avec l’avatar du maire), la possibilité d’organiser des vidéoconférences, d’ani- mer des forums, etc. En attendant, les (vrais) citoyens sont invités à se former à la “vie” sur Second Life dans le cadre de l’apprentissage d’Internet. Lannemezan a bel et bien été la première mairie virtuelle tricolore ouverte Après la mairie virtuelle, l’accent est aujourd’hui mis sur Second Life, ce monde parallèle créé de toutes pièces sur Internet en sur le « dialogue num@irique » : une nouvelle tribune 2003. L’occasion unique, saisie par le maire et son équipe, d’assurer une où, par avatars interposés, le dialogue numérique présence institutionnelle “à la française” dans l’univers international en 3D Située en zone de “revitalisation favorise le dialogue participatif, cher à Bernard Plano de ce monde parallèle original. La mairie virtuelle, avatar du véritable hôtel rurale” à faible densité de population, achevant sa phase et son équipe.” de ville, est vite devenue le symbole de la politique de développement de réindustrialisation grâce à l’implantation d’un des leaders numérique initiée à Lannemezan, à laquelle s’ajoute la récente création mondiaux dans la fabrication de matériaux d’isolation. d’un nouvel espace multimédia. contact Pascale Tilmant, administratrice principale du site Tél. : 0 673 673 791 u www.lannemezan.fr Roger Pham, premier adjoint au maire de lannemezan 182 / paroles d’élus p pour une Europe innovante Tourisme et culture / 183
  5. 5. Quand la musique est bonne p “Fleuve fou !”... tout un programme pour un festivalToulouse de musique du monde, qui accueille chaque année au bord de la Garonne des artistes venus d’une même région (en 2009, le Maghreb central : algérie, Tunisie, Maroc). Un événement retransmis sur orange.fr. p Enjeux p Mise en œuvre p Bilan et perspectives Nul ne l’ignore aujourd’hui : Internet est Soutenu dès l’origine par les édiles Pour la mairie de Toulouse, au-delà des un formidable vecteur de médiatisation toulousains (depuis cette année, Pierre chiffres de fréquentation directe (184 160 pour un événement, a fortiori s’il est Cohen et sa nouvelle équipe élue en festivaliers, soit une hausse de 10 % par culturel et destiné aux jeunes adultes. mars 2008), le partenariat institutionnel rapport à 2007), l’équipe municipale estTOURISME ET cUlTURE En proposant à la mairie de Toulouse unissant France Télécom Orange à la comme chaque année dans l’attente de de retransmettre (en direct et en différé) ville de Toulouse porte chaque année l’audience des stations de radio (France la soixantaine de concerts programmés ses fruits. Pour l’édition 2008, chaque Inter et France Musique) ayant diffusé les p Projet Comme chaque mois de juin depuis 1995, Toulouse a accueilli le festival de FRancE Commune de Toulouse (Haute-Garonne) 762 000 habitants (agglomération) chaque année lors de l’édition du festi- val de musique du monde “Rio Loco !”, Orange a montré son savoir-faire de média au même titre que les deux radios publiques qui retransmettent la pro- grammation toulousaine. Ou comment démultiplier l’audience nationale d’un événement local. ’’ soir du 18 au 22 juin (“Cœur de fête”), trois techniciens et un directeur de projet ont supervisé la retransmission en direct des concerts programmés. À terme les concerts pourraient être retransmis libres de droits (en accord avec les artistes) sur les médias mobile et TV d’Orange. concerts. L’édition du Festival toulousain “Rio Loco !” a généré près de 4 000 visi- tes sur la page orange.fr tout au long de l’événement musical (non comptées cel- les post-festival). Un dispositif à même de démultiplier la renommée nationale de l’événement culturel phare toulousain annonciateur de l’été. Rio Loco, c’est l’ouverture culturelle de la ville musique du monde “Rio Loco !” (anciennement baptisé “festival Garonne”) sur le monde. Rio Loco, c’est le partage de la musique avec cette année comme thème “Sous les Balkans, la fièvre”. Une centaine et de l’art par tous les Toulousains et par ceux qui, de manifestations se sont déroulées, dont 62 concerts (d’Emir Kusturica, de Goran Bregovic, etc.), retransmis en direct et en différé sur www.orange.fr, Événement musical de l’année l’espace d’un instant, le deviennent...” pour Toulouse, ce festival depuis les quatre coins de la Ville Rose. L’occasion unique de démontrer de musiques du monde fait partie des rendez-vous culturels phares un savoir-faire technique au service du public et des clients de l’opérateur, de l’été en Haute-Garonne. via un partenariat original noué avec la mairie de Toulouse, organisatrice contact u www.rio-loco.org de l’événement. nicole Belloubet, première adjointe au maire de Toulouse 184 / paroles d’élus p pour une Europe innovante Tourisme et culture / 185
  6. 6. Des webcams au château Le « Grand Versailles Numérique » et ses webcams pilotables vise à imaginer de nouveaux outilsTOURISME ET cUlTURE Établissement public de Versailles numériques destinés à enrichir la visite de ce patrimoine et ainsi à contribuer à transmettre aux générations futures le « rêve Versailles ».” Jean-Jacques aillagon, ancien ministre, président de l’Établissement public du musée et du domaine national de Versailles p Enjeux p Mise en œuvre p Bilan et perspectives Avec la volonté d’ouvrir son patrimoine Face au succès des visites par un robot Près de 2 000 visiteurs de toutes les au plus grand nombre, le château de piloté à distance en 2007, un nouveau nationalités ont testé les visites à dis- Versailles réalise des projets tant pour le dispositif a été mis en place en février tance. Cette offre s’adapte en particulier à public français et international que pour 2008. Deux webcams sont implantées des régions comme l’Asie, forte consom- des publics spécifiques comme les per- dans la chapelle royale, tandis que deux matrice de contenus en ligne et de haut sonnes handicapés ou les scolaires. Pour autres offrent une découverte panorami- débit. À terme, le service s’appuiera sur les écoles, l’installation de webcams au que des jardins du château depuis les un modèle économique équilibré combi- château offre un outil pédagogique inédit toits, face à la grande perspective de Le nant accès gratuit et accès payant. Ce aux enseignants, rendant plus facile et Nôtre. Des zooms sur des détails, assor- nouveau service pourra s’intégrer à l’en- attractif l’accès des élèves au patrimoine. tis de commentaires historiques sont semble de l’offre en ligne du château. Les Il s’agit en outre d’enrichir l’offre cultu- proposés à l’internaute. L’expérimenta- visites à distance et en direct devraient relle du château via Internet. Les visites tion a nécessité un accès Internet haut attirer le public sur le portail web, mais à distance créent un rapport actif avec le débit et le développement spécifique de aussi à Versailles pour prolonger l’expé- FRancE lieu, différent de la 3D ou du film, ce qui l’interface de visite. rience virtuelle. Établissement public du explique le succès de l’expérience. musée et du domaine p Projet national de Versailles (Yvelines) Le château de Versailles mise sur le numérique pour faire découvrir à un p la mise en œuvre de visites large public international ses monuments et ses collections. En 2007, le du château à distance et en direct sur Internet château avait proposé en première mondiale une visite d’espaces habituel- améliore l’accueil, l’information lement fermés au moyen d’un robot équipé d’une caméra que l’internaute et l’orientation du public pouvait piloter à distance (cf. Paroles d’élus, tome 3). En 2008, nouvelle Creuset de l’Histoire de France, sur place. le projet facilite inscrit au patrimoine mondial expérimentation du projet Grand Versailles Numérique : une flotte de web- de l’Unesco, accueille 7 millions la préparation, enrichit de visiteurs par an. cams de haute définition ont été installées dans la chapelle royale et à et prolonge la visite. contact Il encourage aussi le partage l’aplomb des jardins que l’internaute peut désormais visiter en direct. Préa- u www.gvn.chateauversailles.fr de connaissances et les lablement testé dans les écoles, le dispositif était accompagné des com- échanges entre visiteurs. mentaires d’une conférencière et d’un jeu avec les enfants en classe. 186 / paroles d’élus p pour une Europe innovante Tourisme et culture / 187
  7. 7. Le Wifi se joue des montagnes p Que font les 200 habitants d’un village de la montagneMérens-les-Vals ariégeoise lorsque la bise souffle et que la neige tombe à gros flocons, au cœur de l’hiver ? Grâce au Wifi, ils surfent sur Internet, avec leurs visiteurs, touristes. comme des urbains en pareilles conditions climatiques. p Enjeux p Mise en œuvre p Bilan et perspectives En conduisant ce projet, la municipalité Dix-huit mois auront suffi (de début Six mois après la mise en service de de Mérens-les-Vals répond aux attentes 2006 à juillet 2007), avec 50 000 € d’in- cet accès Internet haut débit par le Wifi, de ses concitoyens : disposer librement vestissement communal, pour que les 50 abonnements étaient d’ores et déjà du haut débit désamorce le sentiment habitants du village de Mérens-les-Vals enregistrés (contre la trentaine initia-TOURISME ET cUlTURE d’exclusion parfois ressenti par des villa- connaissent les satisfactions de l’Internet lement prévus lors de l’appel d’offres, geois montagnards, et offre aux visiteurs haut débit. Grâce au Wifi, les commer- remporté par France Télécom Orange). p Projet FRancE Commune de Mérens-les-Vals (Ariège) 200 habitants de passage (en résidence secondaire, à l’hôtel, en villégiature) les mêmes ser- vices que n’importe quel centre urbain des vallées voisines. Un désenclavement numérique fruit de la volonté du maire du village, alors que sa commune était a priori exclue du projet de schéma numé- rique développé par le conseil général de l’Ariège. ’’ ces liés au tourisme, activité saisonnière mais primordiale pour la commune, sont désormais armés pour se développer dans les meilleures conditions d’accueil. Enjeu stratégique pour la municipalité, le déploiement du haut débit octroie à un petit village de montagne l’assurance de pouvoir maintenir – voire de développer – le volume d’emplois sur la commune. Aujourd’hui, grâce à la mobilisation de toute la chaîne d’acteurs impliqués dans le projet, les utilisateurs semblent satisfaits du service offert. Le village de Mérens-les-Vals répond avec cet atout aux exigences des concitoyens et peut avoir accès à l’e-administration. Les montagnards, amoureux de la solitude ? Pour la plupart sans doute ! Ce projet était une nécessité pour le développement Sauf qu’au xxie siècle, cet isolement est choisi et que les nouvelles géné- économique de notre village, un outil pour rompre rations, même à l’écart en montagne, se sont approprié le numérique au notre isolement, et pour la démocratie. quotidien. À Mérens, village situé sur la RN 20 vers l’Andorre, avec l’aide Il permet d’assurer la continuité territoriale de la technologie Wifi, les populations ont enfin accès au haut débit, à des Située entre 1 000 et près de 3 000 mètres au plus haut, au dans les zones rurales.” flux jusqu’à 2 Mégabits/s. Soit la garantie d’une ouverture permanente sur confluent de trois vallées : l’Ariège, le Nabre et le Morgouillou. le monde pour les habitants – même en cas de chutes de neige importan- contact Jean-Pierre Sicre tes – comme pour les commerçants dont l’activité est liée au tourisme et Tél. : 06 03 40 42 07 Courriel : dont les clients sont en quête de “stations 100 % numériques”. mairie.merens@wanadoo.fr u www.merenslesvals.fr Jean-Pierre Sicre, maire de Mérens-les-Vals 188 / paroles d’élus p pour une Europe innovante Tourisme et culture / 189
  8. 8. Patrimoine culturel pour tous ! La politique patrimoniale dynamique de la ville d’Arles nécessitait un outil performant de médiationArles à même d’informer sur l’ensemble des monuments, opérations de restauration et animations pédagogiques, surtout à l’intention des scolaires. La mise en œuvre d’un site Internet du patrimoine m’a paru être le meilleur moyen de communication.” christian Mourisard, adjoint au maire d’arles, délégué au patrimoine p Enjeux p Mise en œuvre p Bilan et perspectives Lieu d’art et d’histoire, la ville d’Arles Initiée en 2002 avec le projet de valori- Aujourd’hui, environ 140 thèmes (ville, pratique depuis de nombreuses années sation du patrimoine antique européen, villages, quartiers, sites et édifices, une politique dynamique de valorisation la création d’un service gratuit du patri- œuvres, personnages) sont consulta- de son patrimoine, sur tout son territoire moine arlésien pour tous les publics a été bles sur le site du patrimoine arlésien. SiTOURISME ET cUlTURE provençal et camarguais, dans un projet achevée en 2004 : description hiérarchi- l’expérience est globalement très positive plus global de développement durable. sée des patrimoines, médiation entre avec un public au rendez-vous (près de Une démarche illustrée par la restauration professionnels et publics, outil d’interpré- 8 700 visiteurs et plus de 58 500 pages des monuments, la révision du plan de tation de l’architecture et du patrimoine, consultées en avril 2008), des progrès sauvegarde du centre ancien, l’inventaire lieu d’échange entre professionnels, lieu sont attendus pour le rendre plus vivant. du patrimoine du xxe siècle, les actions de ressources pédagogiques pour sco- À terme, une refonte complète est pré- de médiation (publications, expositions, laires, etc. La mise en œuvre a été réali- vue, avec notamment l’introduction d’un ateliers pédagogiques, etc.). Le site Inter- sée dans le cadre du réseau VPAH (Arles, plus grand nombre de vidéos et une net, qu’elle a consacré à son patrimoine, Vienne, Thouars, Montbéliard, Besançon, version du site en anglais. FRancE participe à la sauvegarde et à la mise en Parthenay, Joigny, Vallée-de-Dordogne et Commune d’Arles valeur de ses richesses. Pays-de-Montmorillon). (Bouches-du-Rhône) p Projet 51 614 habitants La valorisation du patrimoine, antique en particulier, est une problémati- p De renommée nationale et que culturelle transfrontalière. Le projet européen Reside en témoigne qui internationale, arles accueille chaque année 1,5 million réunit cinq villes (Mérida en Espagne, Mertola au Portugal, Constanta en de touristes au cœur de la Roumanie, Kasserine en Tunisie, Arles en France) avec un objectif com- Inscrite au patrimoine mondial Provence. Un cadre idéal pour mun : le développement économique, touristique et culturel, par et pour de l’humanité, vaste commune rurbaine, de faible densité créer un prototype de site le patrimoine. Conçu d’abord au sein d’un programme européen, le projet de population. Internet voué à la promotion de site Internet consacré au patrimoine de la ville d’Arles a été développé contact Antoine Lemaire ; du patrimoine et qui puisse Odile Caylux. ensuite dans le cadre de la convention “Villes et pays d’art et d’histoire” Tél. : 04 90 49 95 67 et 36 89 servir au réseau des Villes et Courriel : a.lemaire@ville-arles.fr / pays d’art et d’histoire (VPaH). (VPAH), servant de modèle pour les autres villes de ce réseau. o.caylux@ville-arles.fr u www.patrimoine. ville-arles.fr 190 / paroles d’élus p pour une Europe innovante Tourisme et culture / 191
  9. 9. Livres en ligne La mairie de Maxéville a toujours accordé une grande importance à la promotion des nouvelles technologies.Maxéville Aujourd’hui, alors que le livre prend une dimension électronique incontestable, c’est au service public d’en faire la promotion afin de sensibiliser nos populations, et notamment les jeunes, à cette évolution.” Henri Bégorre, maire de Maxéville p Enjeux p Mise en œuvre p Bilan et perspectives L’objectif de la bibliothèque électronique Les habitants de Maxéville ont pris le Portée par les élus, soutenue par la biblio- mise en ligne par la ville de Maxéville est virage des nouvelles technologies, utili- thèque intercommunale Laxou-Maxéville double : promouvoir la lecture et le livre sant notamment depuis 2001 une carte et les centres informatiques municipaux grâce aux nouvelles technologies de la de vie quotidienne, “Tout Max”, pour m@xnet, la médiathèque en ligne est enTOURISME ET cUlTURE communication, et préparer le lecteur à l’inscription en ligne au restaurant sco- phase de lancement : malgré un retour l’ère du livre électronique. Ce nouveau laire, la mise à jour de la situation fami- très positif des premiers utilisateurs (plus mode de lecture rend les ouvrages plus liale, etc. En 2007, le projet de bibliothè- de 20 prêts de documents par mois), accessibles, que ce soit aux personnes que en ligne (3 000 € d’investissement ses responsables constatent encore atteintes de handicap visuel (grâce à et 2 000 € d’acquisition documentaire peu d’intérêt des associations et aucun l’agrandissement de la page-écran), par an) s’est logiquement inscrit dans la retour d’utilisateurs atteints de handicap aux personnes éloignées ou aux jeunes. continuité de cette politique : depuis sa visuel. En 2009, la municipalité prévoit Une approche innovante, mise au point mise en ligne en janvier 2008, “Tout Max” de s’équiper de livres électroniques et grâce aux exemples de dématérialisa- est fourni avec un identifiant et un code de les mettre en consultation auprès du FRancE tion de la lecture observés dans d’autres secret qui donnent accès à deux docu- public. Pour l’instant, les droits d’auteur Commune de Maxéville, collectivités. ments électroniques pour 15 jours. se règlent au cas par cas ! (Meurthe-et-Moselle) p Projet 9 124 habitants Mettre en place une bibliothèque en ligne, c’est donner à chacun accès p Un projet de bibliothèque à une collection de documents électroniques à lire ou à écouter. Le projet électronique municipale peut aussi être l’occasion de lutter “m@xnet” s’adresse à tous les publics, en particulier aux personnes éloi- contre certains préjugés... gnées ou atteintes de handicap visuel. La création d’un tel service municipal ainsi, au xxie siècle, le livre oblige à anticiper sur l’avenir de cet objet culturel unique qu’est le livre, au Située aux portes de Nancy, en bordure de la Meurthe, n’est plus seulement ce sein de la nouvelle société de l’information et de la communication. C’est au sein de l’agglomération nancéenne “parallélépipède de papier” aussi faire patienter les citoyens-lecteurs de Maxéville, en attente d’une cher à Queneau : son avenir contact Tél. : 03 83 32 30 00 médiathèque à l’horizon 2011, en leur proposant une approche nouvelle Courriel : mairie.maxeville@ passe aussi par les TIc. mairie-maxeville.fr de la notion habituelle de bibliothèque municipale. u www.numilog.com/ bibliotheque/ mairie-maxeville/ 192 / paroles d’élus p pour une Europe innovante Tourisme et culture / 193
  1. A particular slide catching your eye?

    Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

×