tourismeet culture128 Allons enfants du numérique !
sur parolesdelus.comTourisme et numérique                              Vitrine. Au-delà des                               ...
l’avis de                      			 l’experttourisme et culture                                                            ...
SoLoMoCo est un barbarisme                          bien pratique pour traduire                          l’actualité débor...
tourisme et culture                      l’interview                         ’’       Pour répondre aux demandes          ...
■  Paroles d’élus Quelle est votre vision               ou exercent des métiers qui supportent                 l’universit...
Le patrimoine au bout des doigts                                                                                          ...
Du graphisme au design interactif                                                                                 Multimé...
Must au Mont-Saint-Michel                                    Syndicat mixte Manche Numérique (Manche)                     ...
Mystères à la basilique             Communauté d’agglomération Plaine-Commune             (Seine-Saint-Denis)             ...
À la conquête de nouveaux lecteurs                                                                                        ...
Le NFC met le patrimoine en lumière                                                                               NFC    ...
Un beffroi numérique                                                                                                      ...
Bibliothèque en ligne                                                                                      Handicap      ...
L’Opéra sur mobile                                    Opéra de Dijon (Côte-d’Or)                                    Ville ...
Flânerie avec flashcodes            Salives (Côte-d’Or)            Petite commune de 275 habitants, située sur un vaste pl...
E-RAF pour mégalithe                                                              Flashcode                              ...
Narbonne dans une appli mobile                                                                                     M-tour...
Tourism4all = tourisme pour tous                                                                                         ...
Une appli qui ne perd pas le nord                                                                               Appli iPh...
Quercy : hotspot Wifi                                   Lacave (Lot)                                   Commune de 300 habi...
Patrimoine sur smartphone            CC de L’Orée du Perche (Eure-et-Loir)            Porte privilégiée du parc naturel ré...
Wifi au port caribéen                                                              Port de plaisance                     ...
Une appli pour balade messine                                                                                    Parcours...
Me former où et quand je veux !                                                                                           ...
Tome 8 : tourisme et culture
Tome 8 : tourisme et culture
Tome 8 : tourisme et culture
Tome 8 : tourisme et culture
Tome 8 : tourisme et culture
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Tome 8 : tourisme et culture

1,422

Published on

0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
1,422
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
9
Actions
Shares
0
Downloads
38
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Tome 8 : tourisme et culture

  1. 1. tourismeet culture128 Allons enfants du numérique !
  2. 2. sur parolesdelus.comTourisme et numérique Vitrine. Au-delà des possibilités économiques que fournit le numérique, ■ Le numérique, une nécessité. les collectivités■ Des innovations qui favorisent la mutation valorisent désormaisdu premier secteur industriel français. leur patrimoine grâce■ Des solutions numériques qui au numérique, offrant aux activités liées aufavorisent la croissance du marché. tourisme une véritableDavid Lisnard, président de la vitrine, comme à Gambsheim (67) etcommission Tourisme de l’AMGVF, à La Grande-Motte (34).premier adjoint au maire de Cannes (06)Innovation touristique Réalité augmentée. L’essor des smartphones accroît encore ■ Visite virtuelle et interactive du château l’imagination des acteursde Versailles. du tourisme. La réalité■ À distance ou sur place, avec augmentée permet ainsigéolocalisation et réalité augmentée. de superposer une vision■ Un jardin mis en lumière sur smartphone. supplémentaire au réel, grâce à un modèle virtuelJean-Jacques Aillagon, ancien 2D ou 3D, et d’offrirprésident de l’Établissement public une expérience inédite aux visiteurs.du musée et du domaine national deVersailles, ancien ministreBiblio révolution Partage. Ce service original permet aux internautes ■ Vers une démocratisation du savoir. de poser des questions■ Une nouvelle facette du métier pour approfondirde bibliothécaire. leurs recherches.■ La médiatisation revalorisée grâce Il donne une nouvelle coloration au métierà l’ingénierie de la connaissance. de bibliothécaire :Patrick Bazin, ancien directeur de la le partage d’informations plus précisesbibliothèque municipale de Lyon (69), et et pertinentes.Anne-Laure Collomb, bibliothécaireen charge du Guichet du Savoir parolesdelus.com 129
  3. 3. l’avis de l’experttourisme et culture Mathieu Bruc, blogueur (blog-etourisme.com) et rédacteur pour etourisme.info ■ Paroles d’élus Que se cache-t-il uniques chaque mois, ses 20 millions alentour, des activités à faire et des curiosités derrière le terme SoLoMoCo ? de membres et plus de 60 millions d’avis2. à voir. Certains commerces ou activités ■ Mathieu Bruc Derrière ce “mantra” Ces sites d’inspiration communautaire se sont ainsi lancés dans le “couponing”, mnémotechnique, il faut lire la contraction relativisent, voire anéantissent les discours en proposant des offres promotionnelles aux de plusieurs sujets : “So” pour social, purement promotionnels. utilisateurs connectés sur des applications “Lo” pour local, “Mo” pour mobile, et “Co” ■ Paroles d’élus Côté local, quelles sont de géolocalisation pour smartphones comme pour contenu, connexion et collaboratif. les tendances ? Dismoioù ou Foursquare. Dans le même ■ Paroles d’élus Qu’entendez-vous ■ Mathieu Bruc Sur Google, 20 % des esprit, les “greeters”, bénévoles, offrent, à par social ? recherches sont liées à la localisation, partir d’un site Internet, de faire visiter une ville ■ Mathieu Bruc Le bouche-à-oreille s’est un taux qui monte à 40 % sur les mobiles3. ou un quartier et partagent leur ressenti très bien adapté aux réseaux sociaux Il suffit de taper “hôtel” et “Paris” pour (à Marseille, Lyon, Nantes, Mulhouse, dans et à Internet. À l’heure du web 2.0, chacun qu’une carte enrichie apparaisse en tête la Creuse…). fait davantage confiance à son entourage des résultats. Les moteurs de recherche se ■ Paroles d’élus Côté mobile, quelles qu’aux annonceurs institutionnels et sont adaptés aux demandes géolocalisées, sont vos impressions ? à leur publicité. Le choix d’une destination optimisent leur réponse avec l’affichage ■ Mathieu Bruc La France compte de vacances peut désormais s’effectuer cartographique, les avis et même les indices 32 millions de mobinautes et il y a plus à partir de photos partagées sur Facebook, de disponibilité. La cartographie en ligne de téléphones portables et de tablettes 72 % des Français lisent les avis d’autres occupe aujourd’hui une place majeure, en circulation que d’ordinateurs. Ces voyageurs et 64 % en tiennent compte dans notamment associée à la géolocalisation évolutions modifient les usages, éloignent leur choix1. D’où le succès d’un site comme par GPS : le touriste s’est habitué à obtenir les supports comme la télévision Tripadvisor, avec ses 50 millions de visiteurs sur son smartphone la liste des hébergements et l’ordinateur ! En mobilité, le terminal 130 Allons enfants du numérique !
  4. 4. SoLoMoCo est un barbarisme bien pratique pour traduire l’actualité débordante du numérique en général et dans le secteur du tourisme en particulier : Social, Local, Mobile et Contenu (entre autres).”ne se prête pas à une masse d’information, scénarisation. Plus que jamais, la richesse et des communications apparaissentet le mobinaute est pressé ! d’Internet, c’est le contenu. À ce titre, des mouvements alternatifs commeSur ce segment, une concurrence récente la réflexion qui se fait jour dans le secteur le “couchsurfing” et des applicationsest apparue entre acteurs institutionnels du tourisme sur le mouvement de l’open communautaires spécialisées commeet privés. C’est le cas, côté privé, avec data – ces contenus mis à disposition Everytrail. L’une des meilleures illustrationsGoogle+ Local, application pour mobile de tiers – montre bien que dans le contexte de cette tendance est un site, développéorientée tourisme et géolocalisation. Côté ultraconcurrentiel actuel, avec multiplication par l’office du tourisme de Lyon, quipublic, les répliques rivalisent difficilement des acteurs et des sites, l’enjeu s’est étendu s’appuie sur du “crowdsourcing”, du contenuen matière d’ergonomie. Certains acteurs de la production de contenu à sa diffusion. fourni par le public. Un réseau dese distinguent pour mettre en avant Derrière le “Co” se trouvent aussi les enjeux contributeurs (ambassadeurs, blogueurs,leur valeur ajoutée, comme la région PACA de la connexion : NFC, 3G, bientôt 4G, “greeters”, passionnés…) fournit desavec son application mobile consacrée et le Wifi ! Aujourd’hui, il est indispensable informations directement mises en ligne.au cinéma (CinéPaca), ou l’office du de mettre gratuitement à disposition L’office du tourisme n’est plus alorstourisme de Montpellier grâce à l’application des points d’accès Wifi, notamment pour producteur mais modérateur de contenu.sur l’architecture contemporaine créée les visiteurs étrangers, comme à Lacave > Dismoiou.com / Foursquare.com /par la Ville (Montpellier contemporain). (lire page 148). Il y a enfin le collaboratif. parisiendunjour.fr / everytrail.com / couchsurfing.■ Paroles d’élus Qu’y a-t-il derrière “Co” ? L’internaute n’est plus spectateur mais acteur org / lyon-france.com / globalgreeternetwork.info■ Mathieu Bruc Contenus, collaboratif et producteur de contenus, en publiantet connexion. Les contenus, car ils font des commentaires, photos, vidéos, etc. 1. Source : Baromètre Raffour Interactif 2012. 2. Source : Tripadvisor – comScore Media Metrix,la force des acteurs institutionnels, avec Il y gagne d’ailleurs un certain pouvoir Worldwide, janvier 2012.une tendance au “storytelling”, l’art de la et de l’expertise ! Ainsi, au gré des échanges 3. BIA/Kelsey Group/Google Blog. parolesdelus.com 131
  5. 5. tourisme et culture l’interview ’’ Pour répondre aux demandes spécifiques des collectivités en matière de technologies numériques sur son territoire, le Pays Nivernais Morvan, en Bourgogne, s’est doté d’une structure spécifique : la mission numérique, à laquelle les collectivités, soucieuses d’exploiter ces ressources technologiques nouvelles, font appel pour les accompagner dans leurs projets de développement. Christian Paul, président du Pays Nivernais Morvan, dresse ici un bilan de cette mission et en présente les actions prioritaires, principalement dans le secteur du tourisme. Christian Paul, président du Pays Nivernais Morvan, conseiller régional de Bourgogne, député de la Nièvre 132 Allons enfants du numérique ! Allons enfants du numérique !
  6. 6. ■ Paroles d’élus Quelle est votre vision ou exercent des métiers qui supportent l’université rurale et citoyenne, baptiséeen matière de technologies numériques le télétravail (communication, ingénierie, Coopérative rurale des savoirs, qui aurait lespour les territoires ? commerce…). Certains, souhaitant séparer plus grandes difficultés à exister sans son■ Christian Paul Pour la population rurale lieu professionnel et privé, s’installent site Internet, le pouvoir des réseaux, le travaild’aujourd’hui, native ou nouvelle, Internet, dans les télécentres que nous développons. à distance et l’apport du numérique.les réseaux, le téléphone mobile et le ■ Paroles d’élus Comment répondez- ■ Paroles d’élus Quels sont actuellementnumérique en général sont des outils de vous aux demandes du grand public, les projets numériques prioritaires dulien et de désenclavement sans précédent des entreprises et des collectivités Pays Nivernais Morvan ?depuis l’arrivée du chemin de fer. Cette territoriales vis-à-vis du numérique ? ■ Christian Paul Ce sont désormais lesrupture technologique a des conséquences ■ Christian Paul Dès la création du Pays, 15 projets intégrés à notre pôle d’excellencehumaines, économiques et culturelles de nous avons ressenti la nécessité de disposer rurale – le Pays 2.0 – présenté dans le cadretrès grande ampleur. Depuis quinze ans, le d’une équipe en mission permanente, jouant de l’appel à projets gouvernemental. Je vousnumérique est un thème prioritaire de notre un double rôle d’information sur les usages en donne trois exemples associés auaction collective vers un désenclavement et d’aide au montage de projets, voire tourisme : le Canal numérique, qui équipeglobal du territoire. Nous militons pour une d’accompagnement dans l’implantation les abords du canal du Nivernais d’accèsruralité moderne qui profite à 100 % des technologies. Au départ, comme partout Wifi pour les plaisanciers et les touristes.des mutations technologiques, qui y puise en France, la priorité était qu’un maximum En un clic, ceux-ci peuvent identifierde nouvelles forces et de nouveaux atouts d’habitants maîtrise rapidement l’outil. Nous sur un site d’informations l’ensemblede développement. L’appropriation des avons donc mis en place un “passeport des services et commerces dans un rayonusages confirme notre intuition. La demande Internet pour tous” : près de 300 personnes de 20 kilomètres. Ensuite, les galeriesde très haut débit arrive vite. Une stratégie ont été initiées. La mission assiste aussi numériques du Morvan, implantées dansactive pour le très haut débit et la “fibre rurale” les professionnels, les hôteliers et les une dizaine de lieux au riche patrimoineest donc indispensable. commerçants en matière de vente en ligne (musées Bibracte, François-Mitterrand…)■ Paroles d’élus Voyez-vous déjà ce ou de promotion sur Internet. Le numérique pour dynamiser la muséographienouveau paysage se dessiner ? en Nivernais Morvan, ce sont des services avec des moyens numériques. Enfin,■ Christian Paul Tout à fait ! Des agriculteurs publics modernisés de proximité. Nous les e-randonnées, qui permettent auxenregistrent les données de leur cheptel avons installé neuf visioguichets où Pole touristes de visualiser sur leur smartphonesur tablette numérique, des artisans emploi, la CAF, la CPAM, la MSA et la des informations actualisées au fil decommerçants et des producteurs locaux Préfecture sont accessibles à moins de leur visite ou de leur avancée sur lesouvrent des boutiques numériques quinze minutes de chez soi. Nous veillons chemins de grande randonnée (balladeset vendent en ligne. Je vois aussi arriver cependant à ce que la médiation humaine contées, chasse aux trésors…).sur nos territoires de nouveaux habitants guide l’implantation de ces visioguichets. > www.nivernaismorvan.net / www.cg58.fr /qui œuvrent dans des petites entreprises Autre illustration enfin, la création de www.christianpaul.frrepères■ Mission numérique l’achat de matériel et l’élaboration à plusieurs organismes (CAF, CPAM, à l’appel à projets des PER, faireElle favorise l’utilisation du numérique de leur cahier des charges jusqu’aux MSA, Pôle emploi ou services émerger des projets innovantspar tous. Elle initie et sensibilise entretiens avec les prestataires de l’État). L’usager échange avec et constituer un ferment d’innovationles habitants, les chefs d’entreprises, informatiques ou communicants. un conseiller aussi naturellement sociale. Le Pays 2.0 fait le pariles élus locaux et les associations ■ Réseau de neuf visioguichets qu’en face-à-face. 
Un dispositif de créer un territoire rural résolumentà l’informatique et à l’Internet grâce Le premier visioguichet a été qui contribue à maintenir les services tourné vers l’innovation numériqueaux nombreux ateliers et à sept inauguré en octobre 2011 à Lormes. publics en milieu rural. et l’intelligence collective d’Internetcyberbases. Elle accompagne les Ces bornes donnent à chacun ■ Pays 2.0 à travers une communautéprofessionnels, qui s’engagent depuis le moyen de se connecter à distance Il a été élaboré pour répondre de réflexion et de propositions. parolesdelus.com 133
  7. 7. Le patrimoine au bout des doigts  Interactif ✓  Numérique ✓  Patrimoine ✓ Société publique régionale Abbaye de Fontevraud (Maine-et-Loire) L’une des plus grandes cités monastiques d’Europe, abbaye du XIIe siècle transformée en prison au XIXe siècle, haut lieu touristique des Pays de la Loire avec 200 000 visiteurs par an.tourisme et culture ‘‘ Il est plus que jamais essentiel de faire travailler ensemble les entreprises régionales, les PME ‘pépites’ et les acteurs de l’économie et du tourisme. Pour lutter contre la récession mais aussi préparer l’avenir, nous devons être créatifs et innovants.” ■ Tactile. Depuis 2010, l’abbaye de Fontevraud ■ Prototype. Inauguré le 30 avril 2010, après propose une innovation muséographique, l’es- un an de travail, l’espace Multitouch est un Jacques Auxiette, président de la Région pace Multitouch. Mêlant design et numérique projet soutenu par la Région dans le cadre de Pays de la Loire et au service de la culture, une table tactile, com- Design’in/Pays de la Loire. Ce programme a président de la Société posée d’un écran de 1,50 m2, est installée au accompagné les acteurs régionaux, l’atelier publique régionale cœur de l’abbatiale. Les visiteurs la manipu- Mazedia et le designer Laurent Vié, en par- Abbaye de Fontevraud lent pour accéder à près de 150 documents, tenariat avec l’abbaye de Fontevraud. Estimé textes, animations 3D et vidéos sur deux cents à 147 500 euros HT, le projet associe la re- ans de l’histoire carcérale de l’abbaye. Cette cherche et l’innovation à un volet grand public. nouvelle expérience de visite individuelle ou Le design de cet espace interactif et la manipu- collective (jusqu’à 12 utilisateurs potentiels si- lation du prototype par les visiteurs diversifient multanés) permet de découvrir autrement ce les supports de médiation culturelle. site patrimonial d’exception. > d.martin@abbayedefontevraud.com 134 Allons enfants du numérique !
  8. 8. Du graphisme au design interactif  Multimédia ✓  Design d’interaction ✓  Écrans interactifs ✓ Chaumont (Haute-Marne)  Détecteurs ✓ Une “ville dans la verdure” au tissu économique diversifié (services administratifs, biomédical, de mouvements mécanique, packaging, bois, ameublement…) et au forte structures de formations supérieures. tourisme et culture ‘‘ Dans la perspective prochaine d’un Centre international du graphisme, le festival international de l’affiche et du graphisme étend son périmètre au design d’interaction. En regardant ainsi vers les développements futurs du signe et■ Interaction. Les organisateurs du festival ■ Mouvement. L’installation visait à transformer de l’image, il permetinternational de l’affiche et du graphisme de deux arches hautes de dix mètres en écrans in- à Chaumont, villeChaumont avaient souhaité consacrer, lors teractifs, les mouvements de bras et du corps du graphisme, dede l’édition 2011, une exposition aux récents donnant accès à une base d’archives d’affiches. dynamiser son projetdéveloppements du design d’interaction. Ils Pour chaque arche, trois vidéoprojecteurs resti-avaient mandaté le studio néerlandais Lust, in- tuaient une galaxie d’affiches. Chacun pouvait, culturel et sonternationalement reconnu, pour produire dans grâce aux détecteurs de mouvements, isoler rayonnement.”une ancienne chapelle jésuite une exposition en celles qui l’intéressaient. Par le biais de flash- Luc Chatel,lien avec le contexte du festival. Avec ce projet, codes, le visiteur pouvait importer le visuel sé- maire de Chaumont,l’équipe entendait moderniser la programma- lectionné et ses références sur son smartphone. ancien ministre detion du festival et y inclure le multimédia afin de Le réseau Wifi était relié à une imprimante pour l’Éducation nationale, de la Jeunessele positionner comme acteur de l’expérimenta- que chacun emporte son archive personnalisée. et de la Vie associativetion sur l’interactivité et les designs numériques. > ehervy@ville-chaumont.fr parolesdelus.com 135
  9. 9. Must au Mont-Saint-Michel Syndicat mixte Manche Numérique (Manche) Commune de 44 habitants dans le département de la Manche, le Mont- Saint-Michel est surtout un haut lieu touristique inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1979 et qui accueille plus de trois millions de visiteurs par an.  M-tourisme ✓  Technologie NFC ✓  Tourisme enrichi ✓tourisme et culture ■ Guide virtuel. Du 8 septembre au ‘‘ 14 octobre 2011, des visiteurs du Mont-Saint-Michel ont expérimenté une dizaine de mobiles multimédias sans contact (Must), téléphones mo- biles équipés de technologie sans contact (NFC), transformés en guides touristiques virtuels. En approchant L’expérimentation simplement son smartphone de ‘Must’ démontre que l’une des bornes Must qui jalonnent le Mont-Saint-Michel le site, le visiteur pouvait accéder, à est un haut lieu son rythme, à des centaines de docu- ments vidéo ou audio. Le mobile offrait touristique capable la possibilité de charger un billet dé- de mettre en valeur matérialisé pour le musée “l’Archéos- son patrimoine via cope”, que le gardien pouvait valider le numérique.” à l’entrée sur son PDA. Marc Yreux, ■ Expérimentation interactive. conseiller municipal Labellisé par le pôle de compétitivité du Mont-Saint-Michel Transactions électroniques sécurisées (TES) de Caen, le projet Must asso- cie des entreprises comme Orange Labs, CEV, Digital Airways, Gemalto, les collectivités Manche Numérique et le Conseil général de la Manche, ainsi que des acteurs universitaires (IUT de Saint-Lô, Nimec). L’initiative est soutenue par d’autres partenaires, notamment l’État (DGCIS), Manche Tourisme, ou encore le Syndicat mixte Baie du Mont-Saint-Michel. > morgan.herve@manchenume- rique.fr 136 Allons enfants du numérique !
  10. 10. Mystères à la basilique Communauté d’agglomération Plaine-Commune (Seine-Saint-Denis) Plaine-Commune, territoire au riche patrimoine, au cœur des enjeux du Grand Paris, regroupe huit villes (345 000 habitants) et prochainement neuf, en janvier 2013, avec Saint-Ouen.  Numérique et patrimoine ✓  Jeux de réalité alternée ✓  Chasse au trésor ✓ tourisme et culture■ Mi-virtuel, mi-réel. Plus de 500 in- ‘‘ternautes se sont inscrits en ligne pourparticiper au jeu de réalité alternée “Lesmystères de la Basilique”, du 31 marsau 28 avril 2012 : “une chasse au trésordes temps modernes” pour découvrirl’histoire et l’architecture de la basiliqueSaint-Denis à travers des énigmes.L’événement se déroulait dans des Cette expériencesites réels de Saint-Denis où surve- illustre le potentielnaient des événements mystérieux de notre territoireau cours desquels le joueur pouvait en matière de culturerepérer des indices : deux concerts, et de création.20 vidéos, scènes d’acteurs, musi-ciens, ­llusions d’optique… Le jeu a eu i Ici se conjuguentrecours à des supports numériques, à richesse deInternet et aux réseaux sociaux. l’héritage patrimonial■ Mutualisation de compétences. et innovation,Le projet a été conçu avec l’aide de et se nouentl’équipe de recherche Image numé- des partenariatsrique et Réalité virtuelle de l’université prometteursParis-VIII. Le scénario a été écrit avec le avec les universités,responsable technique de la basilique. les entreprisesDes comédiens et des musiciens ont et les habitants.”été recrutés pour tourner les films defantômes, les scènes présentées sur Patrick Braouezec, président deles réseaux sociaux et les scènes de Plaine-Communerue. Le coût prévisionnel de l’initiativeest de 112 400 euros, avec le soutiende Paris-VIII, du Centre des monumentsnationaux, de Saint-Denis, de Plaine- // ToutesCommune et du Conseil général. les infos sur> patrick.braouezec@plainecom- parolesdelus. commune.com.fr parolesdelus.com 137
  11. 11. À la conquête de nouveaux lecteurs  Presse en ligne ✓  Livre numérique ✓  Bibliothèque ✓ Assemblée des Pays de Savoie (Savoie et Haute-Savoie) L’Assemblée des Pays de Savoie (APS), créée par les départements de Haute-Savoie et de Savoie, met en œuvre un plan de développement de la lecture publique par le biais de Savoie-Biblio.tourisme et culture ‘‘ La rencontre du livre et du numérique, qu’elle soit une nouvelle manière de vivre sa passion ou un moyen de faire découvrir la lecture à des publics différents, est une démarche couronnée de succès. Nous sommes très fiers de porter cette ■ Double dispositif. L’APS a confié à Savoie- ■ Formation et suivi. L’APS a financé en fonds expérimentation Biblio, son service bidépartemental, la mise en propres l’opération, conduite par le personnel de en Pays de Savoie.” place d’un double dispositif sur son réseau de Savoie-Biblio : soit 25 000 euros pour la presse 22 bibliothèques de prêt : un service de presse (abonnement à un bouquet de titres) et 5 000 eu- Hervé Gaymard, en ligne donnant accès à un bouquet de titres ros pour l’expérimentation du livre numérique sur président de l’Assemblée en PDF (plus de 3 000) et l’équipement d’une la saison 2011-2012. En amont, une formation des Pays de Savoie et du Conseil général de Savoie, liseuse par bibliothèque, chacune chargée de des bibliothécaires a été engagée afin qu’ils ancien ministre 30 best-sellers et d’une sélection d’ouvrages s’approprient l’outil et définissent les besoins des libres de droit. L’APS souhaite ainsi soutenir des usagers. Un groupe de travail interne, constitué actions menées en direction de publics dits “em- des services transversaux de Savoie-biblio, suit pêchés” (ne pouvant se rendre à la bibliothèque) l’expérimentation et évoque tous les domaines ou éloignés (non usagers d’une bibliothèque pu- du projet lors de réunions mensuelles. blique et/ou ne pratiquant pas la lecture). > francois.deschamps@cg74.fr 138 Allons enfants du numérique !
  12. 12. Le NFC met le patrimoine en lumière  NFC ✓  Mobile web édition ✓  Tag ✓ Sarlat-la-Canéda (Dordogne)  Patrimoine ✓ Ville d’art et d’histoire de 10 000 habitants, Sarlat constitue un ensemble architectural unique constitué de demeures datant du Moyen-Âge et de la Renaissance, témoignages de sa prospérité. tourisme et culture ‘‘ Tout ce qui tourne autour du NFC est généralement très concentré sur les grandes métropoles. Nous sommes fiers de pouvoir démontrer que de tels projets sont possibles à l’échelle d’une ville comme Sarlat.”■ Tags. En proposant en 2012 un service de Double accès. Sarlat, pionnière dans la démo- ■ Jean-Jacquesvisite guidée innovant, avec accès mobile aux cratisation du NFC au service des petites villes, a de Peretti,contenus par NFC, Sarlat franchit une nouvelle déployé en avant-première, sur les panneaux de maire de Sarlat-la-Canéda,étape : plus besoin de prendre une photo, le 42 bâtiments, 100 tags personnalisés qu’elle a ancien ministresimple fait de passer son mobile à proximité elle-même paramétrés grâce à la nouvelle fonc-d’un tag ouvre le site. La Ville met ainsi son pa- tionnalité proposée par Orange. Les visiteurs dis-trimoine en lumière tout en témoignant de son posent d’un double accès (flashcode + tag NFC) // Interview dedouble souci de rester à la pointe en matière de aux informations touristiques enrichies (texte, Jean-Jacques de Perettiservices mobiles et de valoriser son patrimoine, photo, audioguide…). Le coût du site Internet mo-grâce au recours à cette technologie simple, bile de cinq pages, son hébergement, le logicieléconomique (moins de guides imprimés) et peu de création des pages web et l’édition des flash-intrusive. Une parfaite complémentarité entre codes s’élève à 1 350 euros par an pour la Ville.tradition et modernité. > sr@sarlat.fr parolesdelus.com 139
  13. 13. Un beffroi numérique  Culture ✓  Archives numérisées ✓  Observatoire ✓ Béthune (Pas-de-Calais) multimédia Ville dynamique et moderne (26 000 habitants), sous-préfecture du Pas-de-Calais au riche patrimoine, dont sa Grand’Place et son Beffroi, lequel est classé au patrimoine mondial de l’Humanité.tourisme et culture ‘‘ Chaque lieu porte en lui la mémoire d’un territoire, d’une ville et de ses habitants. À Béthune, les lieux se revisitent, se réinventent ou se créent. Objets de toutes les attentions, de toutes les imaginations, et parés de leurs nouveaux atours, ■ Observatoire multimédia. Le “Beffroi nu- ■ Espace virtuel. La création du Beffroi nu- ils vont devenir des mérique” est un projet culturel qui veut restituer mérique, ouvert au public en mai 2011, a été lieux où vibre la vie.” sa place et sa fonction à ce monument, centre confiée par appel d’offres à l’association lilloise historique de Béthune depuis le Moyen-Âge. Koan (avec la participation d’Orange pour les Stéphane Saint-André, Ce cadre prestigieux accueille un observatoire flashcodes), à l’occasion du lancement de maire de Béthune et vice- multimédia, avec son extension par borne mo- l’opération “Béthune 2011”. Après avoir réalisé président d’Artois Comm bile, site Internet, blog et DVD. Il s’agit, à travers des portraits des différents lieux, elle a monté des archives numérisées, de valoriser l’histoire des séquences vidéo, recueilli des récits so- et l’identité de la ville. Chaque visiteur peut, d’un nores et des photographies, qu’elle a ensuite simple toucher, explorer virtuellement la ville et combinés dans un espace virtuel. Ce projet, consulter plans, photographies, productions d’un budget de 73 000 euros, a été soutenu par // Technologies visuelles et sonores enrichies de témoignages, le ministère de la Culture, la Région et la Ville. sans contact d’informations culturelles et historiques. > d.courcoux@ville-bethune.fr 140 Allons enfants du numérique !
  14. 14. Bibliothèque en ligne  Handicap ✓  Accessibilité ✓ pour déficients visuels  Diffusion culturelle ✓ Communauté d’agglomération Caen la mer (Calvados) Communauté d’agglomération réunissant 29 communes et comptant 222 000 habitants. tourisme et culture ‘‘ Ce site s’inscrit dans l’offre de services, en continuel développement, de la bibliothèque sonore de Caen. Sa création s’intègre au sein d’un projet global visant à donner l’accès le plus large possible aux services que propose Caen la mer.”■ Lieu d’échanges. Depuis fin 2011, la Com- ■ Étude et financement. Lancé le 1er octobre Alain Lepareur,munauté d’agglomération Caen la mer met à 2011, le site Internet a fait l’objet d’une étude vice-président déléguédisposition du public déficient visuel un fonds des besoins associant la bibliothèque et la direc- à la culture et au sportvirtuel de ressources sonores sur Internet, qui tion des Services informatiques. Un prestataire de la Communautévient compléter l’offre de la bibliothèque sonore extérieur a ensuite créé un site pour malvoyants ; d’agglomération CaenPierre-Villey créée en 1978. En complément de il ne s’agit pas seulement d’un habillage pour un la mer, maire de Bénouvillel’écoute intégrale de livres sonores à domicile, site existant. La création du site, d’un montantles internautes peuvent apporter des commen- de 5 263 euros, est cofinancée par la Régiontaires, noter les ouvrages, accéder à une partie Basse-Normandie (56 %) et par la Communautédes collections audio, dont des œuvres contem- d’agglomération Caen la mer (44 %). Cette der- // Retour surporaines, à des informations sur les activités de nière finance entièrement la diffusion et le stoc- la bibliothèquela bibliothèque et à des services en ligne, trans- kage pour un montant de 1 463 euros. sonoreformant ainsi le site Internet en lieu d’échanges. > bibliotheque.caen@agglo-caen.fr Pierre-Villey parolesdelus.com 141
  15. 15. L’Opéra sur mobile Opéra de Dijon (Côte-d’Or) Ville de 152 000 habitants du département de la Côte-d’Or, zone urbaine et capitale économique de la région Bourgogne.  Application iPhone ✓  Mobinaute ✓  M-culture ✓tourisme et culture ■ Première. L’Opéra de Dijon est ‘‘ le premier en France à proposer une application iPhone. Depuis no- vembre 2011, les mobinautes ont accès à une information fiable et à jour sur l’actualité de l’Opéra, le pro- gramme, avec les spectacles classés par date et par genre, ainsi que des L’Opéra de Dijon vidéos exclusives sur la saison et les s’est associé artistes. Le public peut réserver et à Orange pour acheter des places, et trouver l’itiné- développer cette raire menant aux lieux de spectacle. Des alertes avertissent les mélomanes application iPhone grâce à la synchronisation des agen- qui permet d’accéder das du mobile et de l’Opéra ! à l’actualité de la ■ Partenariat. Lancée le 2 novembre structure grâce à 2011, l’application iPhone, au design et du contenu interactif. à l’ergonomie soignés, prend en par- Utile, fiable et ludique, tie le relais du site Internet de l’Opéra cet outil soutient de Dijon. Fruit d’une collaboration la volonté de la Ville étroite entre le personnel de l’Opéra de rendre la et Orange, le projet de 19 000 euros programmation repose sur un partenariat technique. accessible à tous.” IT&Labs et Orange Business Services Nantes ont réalisé le développement Yves Berteloot, logiciel. Les autres prestataires sont adjoint au maire de Dijon, l’Atelier Chévara, à Paris, pour la délégué à la culture et au patrimoine municipal conception graphique ; Tiz, à Stras- bourg, pour le développement flux/ CMS ; et la société Rodrigue, dans le Val-d’Oise, pour la vente en ligne. // Mobile L’application est téléchargeable gra- et culture à l’Opéra tuitement depuis l’App Store. de Dijon > loshaughnessy@opera-dijon.fr 142 Allons enfants du numérique !
  16. 16. Flânerie avec flashcodes Salives (Côte-d’Or) Petite commune de 275 habitants, située sur un vaste plateau (altitude moyenne 300 m) entrecoupé de nombreuses vallées. Flashcodes✓ Parcours interactif✓ Patrimoine culturel✓ tourisme et culture■ Cheminement interactif. Grâce ‘‘aux flashcodes, les visiteurs du vil-lage dotés d’un smartphone ont l’op-portunité de découvrir les “secretsde Salives” : l’église Saint-Martinet le donjon du XI e siècle, les rem-parts du XIII e siècle, le puits fortifiédu XIVe siècle, etc. Placés sur lesplaques du cheminement piéton, les Créé en 2011, leflashcodes permettent d’accéder au parcours découvertecontenu numérique correspondant à de Salives est devenuchaque halte : commentaires et anec- incontournable pourdotes composés de sons et d’images découvrir et valorisercomplètent l’histoire des monumentsvisités. le patrimoine■ Partenariat technique efficace. de notre commune.Dès les premières réflexions autour Depuis un an,du parcours découverte, l’office du il s’est numérisétourisme de Salives a souhaité faire grâce à desappel aux dernières technologies en flashcodes quinouant avec Orange un partenariat permettent, viatechnique à même d’assurer la mise une informationen œuvre d’une telle application inte- mobile, de localiserractive. Une convention a d’ailleurs les monumentsété signée en ce sens lors de l’édition et de bénéficier2011 du Salon des maires. La com-mune se démarque ainsi par rapport d’informationsà d’autres “Pays” de la Bourgogne, complémentaires.”développant une image jeune et dy- Alain Houpert, mairenamique pour un budget réduit de de Salives et sénateur de1 500 euros (coût d’investissement et Côte-d’Orde fonctionnement).> syndicatdinitiativedesalives@ya-hoo.fr / Mairie.salives@wanadoo.fr parolesdelus.com 143
  17. 17. E-RAF pour mégalithe  Flashcode ✓  Facebook ✓  Application mobile ✓ CC du Pays de La Roche aux Fées-CCPRF (Ille-et-Vilaine) Territoire rural de 28 000 habitants sur 18 communes, au patrimoine singulier, dont un château et une allée mégalithique couverte qui a donné son nom à la collectivité. ■ Stratégie touristique. En proposant l’e-RAF, avec Orange, en mai 2011, pour 6 200 euros) palette d’outils multimédias, la CCPRF a déve- vers le circuit de La Légende dorée ; site mo-tourisme et culture loppé un complément de stratégie touristique bile dédié aux professionnels du tourisme (mis autour du mégalithe éponyme (50 000 visiteurs en place en juillet 2011 pour 3 000 euros). Ce par an). Présence sur les réseaux sociaux, ap- projet a associé de nombreux professionnels plication mobile de guide géoréférencé, flash- du tourisme, des entreprises partenaires déve- code orientant vers un visioguide, toutes les loppant les technologies, les élus ainsi que les facettes du numérique y sont exploitées pour structures touristiques et culturelles du territoire. faire découvrir au visiteur la richesse et la variété Les professionnels du tourisme se sont formés du patrimoine local. autour de Facebook et du flashcode. Le plan ■ Dispositif multiple. L’e-RAF est constitué de communication a été adapté pour intégrer ‘‘ de plusieurs éléments : page Facebook (lan- et valoriser ces nouvelles technologies. cée en janvier 2010) ; flashcode (en partenariat > laurent.guiriec@ccprf.fr La CCPRF a orienté sa stratégie touristique vers le numérique en proposant l’e-RAF : présence et animation sur les réseaux sociaux, création d’une application numérique auprès des professionnels du tourisme labellisés (guide géoréférencé) et utilisation du flashcode.” Anne Renault, conseillère de la CCPRF et conseillère municipale de Boistrudan 144 Allons enfants du numérique !
  18. 18. Narbonne dans une appli mobile  M-tourisme ✓  Application mobile ✓  Réalité augmentée ✓ Narbonne (Aude) Station balnéaire et centre urbain (50 000 habitants) chargé d’histoire, au cœur d’un parc naturel au bord de la Méditerranée. tourisme et culture ‘‘ Avec l’application smartphone Narbonne Tour, nous proposons en temps réel toutes les informations utiles aux Narbonnais et aux visiteurs.” Jacques Bascou, maire de Narbonne■ Ludique. Au printemps 2012, la réalité aug- ■ Enrichissement. Le projet de réalité aug-mentée fait son entrée dans Narbonne Tour, mentée proposé par des étudiants de l’IUPl’application mobile disponible sur Androïd, Miage de Toulouse est venu enrichir l’appli-iPhone et mobi. Le mobinaute, qu’il soit tou- cation mobile qui était en cours de création.riste, Narbonnais ou randonneur, peut faci- Lancée en mai 2012, Narbonne Tour, mis enlement trouver un restaurant, une attraction place par l’agence Raccourci, n’a pas entraînétouristique ou un point d’eau potable à proxi- de surcoût. Ce développement était en effetmité grâce à la réalité augmentée. En faisant compris dans la maintenance évolutive et cor-pivoter son téléphone, la liste des fiches d’in- rective du site Internet, financé par des fondsformations apparaît. Même chose à partir d’une propres et européens via la Région. Le projet aphoto prise avec le téléphone. Le smartphone fait l’objet d’une campagne sur les réseaux so-devient ensuite une boussole jusqu’à la desti- ciaux et de démonstrations publiques sur iPad.nation souhaitée. > juge@mairie-narbonne.fr parolesdelus.com 145
  19. 19. Tourism4all = tourisme pour tous  M-tourisme ✓  Handicap ✓  Smartphone ✓ Joux (Rhône)  GPS ✓ Dans le Rhône, en zone montagneuse, l’une des 16 communes du Beaujolais (674 habitants) constituant la Communauté de communes du Pays de Tarare.tourisme et culture ‘‘ Face à un développement touristique naissant, nous avons fait le choix, pour notre communication, du téléphone portable. Nous avons mis en place notre premier parcours de découverte accessible aux personnes ■ Accessibilité. Tourism4all propose depuis ■ Identification par GPS. Le dispositif aide les handicapées septembre 2011 des visites touristiques sur personnes handicapées à découvrir la faune et (site pilote) et nous smartphones autour du barrage de Joux et sur la flore. Devant un point d’intérêt, le téléphone, la commune des Olmes. Après un télécharge- repéré par GPS, vibre et diffuse des informa- venons de préparer ment initial gratuit, le téléphone mobile vibre et tions. Outre Joux et Les Olmes, la CC du Pays une découverte délivre une information audio ou vidéo, un texte de Tarare, la Région Rhône-Alpes, le magazine ludique de notre ou une carte dès que l’utilisateur est repéré par aufeminin.com et l’École privée des sciences in- village via une coordonnées GPS et passe à proximité d’un formatiques de Lyon sont partenaires du projet chasse au trésor point d’intérêt. Le dispositif, mis en place avec le (coût de fonctionnement de 5 000 euros, finan- sur smartphone.” soutien d’Orange, est accessible à tous, en par- cés sur fonds propres et européens), qui a reçu Guy Hofstetter, ticulier aux personnes présentant une déficience le premier prix régional au challenge Bemyapp maire de Joux visuelle, mentale, motrice ou auditive, ainsi qu’au et le 3e prix au niveau national. public familial et aux touristes étrangers. > mairiedejoux@yahoo.fr 146 Allons enfants du numérique !
  20. 20. Une appli qui ne perd pas le nord  Appli iPhone ✓  Réalité augmentée ✓  Géolocalisation ✓ Communauté intercommunale du nord de La Réunion (Cinor) Appelé “le Beau Pays”, le territoire nord de La Réunion s’étend de Saint-Denis à Sainte-Suzanne, en passant par Sainte-Marie. Il regroupe 190 624 habitants. tourisme et culture ‘‘ Nous soutenons fortement les démarches innovantes qui mèneront le territoire du Beau Pays vers un développement touristique et économique encore plus important et pérenne.” François Javel,■ Guide touristique virtuel. Le “Beau Pays” ■ Partenariats efficaces. Lancée en juin 2011 conseiller municipal deréunionnais s’est doté d’une application iPhone à l’initiative de l’OTI du nord, l’application est Saint-Denis de La Réunionpour découvrir la partie nord de l’île de La Réu- le fruit d’une conception partenariale, entrenion. L’appli mêle réalité augmentée, géolocali- la Communauté intercommunale du nord desation (pour trouver un lieu de spectacle, un cir- La Réunion (Cinor), la Région Réunion, qui acuit, un prestataire…) et partage d’informations financé à hauteur de 80 % le projet d’un mon-(via Facebook ou Twitter), le tout gratuitement tant total de 20 000  euros, le développeuret sans connexion à un réseau cellulaire. Pour C ­ AHRI, et Orange, qui a mis à dispositionceux qui n’en disposent pas, l’office de tou- un chef de projet technique dédié au suivi derisme intercommunal du nord de La Réunion l’opération. Entre l’appel d’offres, la conception(OTI du nord) propose des smartphones à la et le développement de l’application, trois moislocation le temps d’une demi-journée, d’une se sont écoulés.journée ou d’un week-end… > direction@lebeaupays.com parolesdelus.com 147
  21. 21. Quercy : hotspot Wifi Lacave (Lot) Commune de 300 habitants au cœur des vallées de la Dordogne quercynoise et de l’Ouysse.  Hotspot ✓  Wifi ✓  Accès au numérique ✓tourisme et culture ■ Hotspot Wifi en mairie. Chaque ‘‘ année, près de 90 000 visiteurs tran- sitent par Lacave, un beau village du Lot niché au cœur de la vallée de la Dordogne, en plein Quercy. Afin d’offrir le meilleur accueil à ce public de pas- sage, le conseil municipal de la com- mune a été séduit par la proposition Lacave, situé d’Orange d’installer un hotspot Wifi dans le périmètre à la mairie. Depuis son implantation, des deux grands les visiteurs, touristes ou travailleurs sites touristiques saisonniers, comme les habitants, peuvent se connecter gratuitement. que sont la vallée ■ Gratuit et confortable. Le hotspot de la Dordogne Wifi a été installé en juillet 2011 dans et Rocamadour, les locaux de la mairie, laquelle prend ne possédait pas en charge sa location par contrat de d’accès Wifi libre. 90 euros HT par mois (maintenance Nous avons ainsi du service assurée par l’opérateur). répondu aux attentes Cet outil met à disposition des inter- des habitants nautes un accès gratuit pour surfer à et des touristes.” volonté. Pour parfaire cet accueil, la mairie a procédé à l’aménagement André Lestrade, maire de Lacave et d’un kiosque confortable dans le jar- conseiller général du Lot din qui jouxte le bâtiment administratif. > mairie-lacave@info46.fr 148 Allons enfants du numérique !
  22. 22. Patrimoine sur smartphone CC de L’Orée du Perche (Eure-et-Loir) Porte privilégiée du parc naturel régional du Perche, La Ferté-Vidame est une cité au patrimoine architectural et historique riche et varié, qui fait partie de la CC de L’Orée du Perche (huit communes, 2 931 habitants).  iPod Touch ✓  Appli multimédia ✓  Tourisme ludique ✓ tourisme et culture  Visite commentée ✓■ Guide virtuel. N’ayant pas les ‘‘moyens d’organiser des visites indivi-duelles commentées du domaine deLa Ferté-Vidame, le syndicat d’initiativeet le comité départemental du tourismed’Eure-et-Loir ont eu l’idée de créerune application multimédia, téléchar-geable sur l’App Store. Résultat : desdonnées sur les lieux visités, consul- Notre objectif esttables en temps réel tout au long de la de rendre accessiblevisite, par exemple sur l’œuvre littéraire notre patrimoine aude Saint-Simon ou l’architecture. Grâce plus grand nombreà cet outil, qui ne se substitue pas au et de transformermonument, mais respecte l’esprit dulieu et le replace dans son contexte nos principauxhistorique, la fréquentation du site a sites historiques enaugmenté de 20 %. véritable attraction■ Pratique. Lancée en mai 2010, ludique pour toutel’application multimédia “Oreedu- la famille, parperche.com” pour iPhone et iPod la mise en placeTouch (console Apple sans fonction d’un servicetéléphonique), en location sur place, basé sur l’innovation :a nécessité un investissement de la visite multimédia27 500 euros, financé grâce au parte- sur smartphone.”nariat noué entre la mairie de La Fer-té-Vidame, la Région Centre, le co- Jean-Pierre Jallot, président demité départemental du tourisme et le la Communautésyndicat d’initiative. Cette application de communesludique est facile à mettre à jour et de L’Orée du Perchepeut être déclinée sur d’autres sites.Elle est susceptible de toucher 50 mil-lions d’utilisateurs (audience actuellede l’App Store d’Apple).> cdclaferte@wanadoo.fr parolesdelus.com 149
  23. 23. Wifi au port caribéen  Port de plaisance ✓  Internet à bord ✓  Bornes mobiles ✓ Le Marin (Martinique) Située au sud de la Martinique, dans une région comportant de nombreux mornes (monts d’origine volcanique), petite ville portuaire (8 926 habitants) aux deux façades maritimes et aux espaces verts protégés. ■ Connexion garantie. L’initiative vise à cou- ■ Financement et technique maîtrisés. vrir tout le territoire maritime et le bord de mer Lancé en mars 2010, le projet a été mis entourisme et culture (bas-bourg compris) en Wifi, dans un rayon service en novembre 2011, pour un investis- de trois kilomètres, grâce à la sécurisation des sement total de 59 640 euros HT (hors abon- connexions via différentes bornes (démon- nement mensuel de 459 euros par mois), en- tables en cas d’intempéries). Objectif : per- tièrement financé par des fonds européens, en mettre à l’ensemble des plaisanciers (du petit partenariat avec le Conseil régional, le Conseil canot au gros yacht en provenance d’Europe général, la Ville du Marin et la capitainerie du ou des États-Unis) de se connecter sur leurs port du Marin – sinistrée après le passage du embarcations et assurer ainsi la continuité des dernier cyclone. Sans oublier la maîtrise tech- liaisons online (par Internet ou intranet), dans nique de la mise en œuvre du projet, confiée ‘‘ le cadre de leurs activités professionnelles ou à France Télécom Orange. de détente. > Mairie.marin-info@orange.fr La mise en Wifi de notre zone portuaire est un projet structurant qui hisse Le Marin en première position des villes portuaires des Caraïbes, et en fait la première infrastructure des DOM. De quoi lui conférer un caractère incontournable pour tous les événements nautiques…” Rodolphe Désiré, maire et sénateur honoraire du Marin 150 Allons enfants du numérique !
  24. 24. Une appli pour balade messine  Parcours multimédia ✓  Week-end touristique ✓  City trip ✓ Metz Métropole (Moselle) Proche de Paris grâce au TGV, l’agglomération de Metz (40 communes, 230 000 habitants) est un carrefour d’échanges entre l’Europe du Nord et du Sud, doté de toutes les voies de communication frontalière avec l’Allemagne, la Belgique et le Luxembourg. tourisme et culture ‘‘ L’opération ‘Un grand week-end à Metz’ s’inscrit dans notre stratégie de développement touristique. La mise en œuvre de l’application smartphone du guide Hachette éponyme nous permet de valoriser notre■ Metz au creux de la main. Destinée aux ■ Du papier au numérique. Lancée en territoire auprès desadeptes du City trip, pour un week-end en juin 2011 et gérée par l’éditeur Hachette, l’ap- nombreux touristesamoureux, en famille ou entre amis, l’application plication iPhone “Un grand week-end à Metz et français et étrangersiPhone “Un grand week-end à Metz et ses en- ses environs” est la déclinaison (en français, al- qui nous visitent.”virons” propose de nombreuses fonctionnalités lemand et anglais) de la version papier du guidepratiques et ludiques pour se repérer facilement éponyme. Financée à 50 % par la Ville et à Thierry Hory,(plan interactif), visiter la ville, ses lieux culturels 50 % par Metz Métropole (budget total de fonc- maire de Marly, vice-président de Metz(Centre Pompidou-Metz), trouver les bonnes tionnement de 36 000 euros), la version iPhone Métropoleadresses (plus de 300 adresses commentées de a réclamé un important travail iconographiquerestaurants, boutiques, hôtels, marchés, cafés, et rédactionnel. Au-delà de la découverte desthéâtres, galeries…) et réussir son séjour. Un ou- richesses de Metz, le guide en ligne démontretil en adéquation avec l’image que veut donner que l’agglomération a su évoluer.ce territoire : dynamique, attractif et précurseur. > vosquestions@metzmetropole.fr parolesdelus.com 151
  25. 25. Me former où et quand je veux !  Formations ✓  Bibliothèques ✓  Portail Internet ✓ Metz (Moselle) Zone urbaine, préfecture de Moselle et chef-lieu de Lorraine, avec 121 800 habitants, Metz mise sur le développement des ressources numériques dans le cadre de son pôle métropolitain, le Sillon lorrain.tourisme et culture ‘‘ La consigne politique donnée aux bibliothèques- médiathèques de Metz est ‘Hors les murs !’. Les ressources numériques gratuites transforment les services et constituent un nouvel outil pour aller vers ■ Autoformation. Le portail en ligne des bi- ■ Évolutif. Après l’offre de méthodes de les publics éloignés bliothèques-médiathèques de Metz (BBM), langue sur CD et DVD, le service des biblio- de la culture.” http://biblio.toutapprendre.com, offre à ses thèques-médiathèques, avec l’aide de la di- adhérents un accès à des ressources péda- rection des Services informatiques, a déma- Antoine Fonte, gogiques en ligne. Toute personne inscrite térialisé l’accès à ses contenus via un portail adjoint au maire de Metz, aux BBM dispose d’identifiants pour consul- Internet. La mise à jour des inscrits s’effectue chargé de la culture et des cultes ter des ressources d’autoformation, comme simplement à partir des numéros de carte de des cours de code de la route, d’informatique, bibliothèque et respecte ainsi la confidentialité de langues étrangères et de développement des données nominatives imposée par la Cnil. personnel. Gratuitement et 24 h/24, différents Le coût de l’initiative est de 20 000 euros par apprentissages sont ainsi disponibles simul- an. Financé sur fonds propres, il comprend tanément pour l’ensemble des utilisateurs du l’accès à un catalogue étendu. portail. > mediatheque@mairie-metz.fr 152 Allons enfants du numérique !

×