Tome 8 : focus

460 views

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
460
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
6
Actions
Shares
0
Downloads
3
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Tome 8 : focus

  1. 1. Villeneuve-sur-Lot 1 Une ville à l’ère du numérique Jérôme Cahuzac, actuel ministre délé- PointCyb, relais gué au Budget et conseiller municipal d’expression de Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne), dont il a été le député et le maire (2001- ■ Un relais d’éducation au multimédia a été déployé dans la ville, associé 2012), témoigne de sa perception de à la Valise Multimédia et à un réseau d’acteurs spécialisés de la région l’avènement de l’ère du numérique pour Aquitaine. ■ ■ ■ une ville moyenne comme Villeneuve 2 (près de 25 000 habitants). Il évoque l’évolution de cette collectivité à travers Bibliothèque les outils numériques qu’elle a mis en numérique place dans les domaines de l’éduca- ambitieuse tion, de la culture ou de l’administra- tion municipale. Mais aussi à travers les ■ La bibliothèque municipale multiplie les services pratiques en usages qu’en attendent les citoyens et s’appuyant sur le numérique pour favoriser la lecture publique. ■ ■ ■ les agents qui en assurent la gestion.26 Allons enfants du numérique !
  2. 2. 3 >Déploiement ■ L’élud’écrans “Je souhaite améliorer lesmultivues services rendus aux habitants■ Dans les bâtiments communaux,un nouveau mode de diffusion et aux entreprises.”d’information, souple, multiformat Jérôme Cahuzac, ministre délégué au Budgetet hyper réactif pour les mises et conseiller municipal de Villeneuve-sur-Lotà jour. ■ ■ ■4 ■ Paroles d’élus En tant qu’élu local, nouvelles technologies, avoir une vi- quelle est votre vision de l’apport sion prospective, mener une veille du numérique dans la gestion ter- technologique efficace pour évoluer ritoriale ? et proposer de nouveaux services etInformatiser ■ Jérôme Cahuzac Le numérique offre équipements.les écoles plus que jamais aux citoyens un accès ■ Paroles d’élus Comment la Ville a-t- illimité à l’information, à la culture, à elle amorcé ce virage vers l’ère du l’éducation et à de nouvelles pratiques numérique ? sociales. Il fournit aux entreprises un ■ Jérôme Cahuzac Villeneuve-sur-Lot réservoir de productivité et un poten- a effectivement pris très tôt le virage tiel de croissance. Je souhaite amé- du numérique. La mairie s’est engagée■ Le numérique se répand dans liorer les services rendus aux Villeneu- depuis trois ans dans une politique enles écoles, avec le renouvellement vois et aux entreprises en faisant de faveur de ces nouvelles technologiesdes salles numériques et la Villeneuve-sur-Lot une ville numérique. en développant des outils qui facilitentgénéralisation des tableaux blancs La Ville a toujours su associer moder- la vie des usagers de la commune.interactifs. ■ ■ ■ nité et tradition. Elle doit être présente C’est dans le domaine de l’éducation, de façon active sur ce secteur des en 2009, que l’histoire du numérique … parolesdelus.com 27
  3. 3. 1 une information associative sur des PointCyb, relais événements sportifs ou culturels, mais d’expression aussi des informations administratives pour les administrés ou les agents communaux. ■ Paroles d’élus Quels bénéfices attendez-vous de ces nouveaux usages ?… a débuté, à destination des po- ■ Jérôme Cahuzac La municipalitépulations les plus jeunes, avec le re- cherche autant à faciliter la vie denouvellement de l’ensemble des salles ses administrés qu’à améliorer l’inte-TICE et le déploiement de tableaux ractivité de sa communication avec ■ L’espace multimédia du centre culturel metblancs interactifs dans les neuf écoles ses citoyens et à optimiser la gestion à disposition différents outils innovants en vueélémentaires de la ville. interne de la collectivité locale. C’est d’aborder la vidéo, le son, la captation deAu niveau culturel, le développement la raison pour laquelle, très tôt, elle a mouvements, l’interactivité et les interfacesdu numérique est passé par une mo- souhaité mettre en œuvre de nouveaux tangibles. Ce PointCyb, structure relais de ladernisation de la bibliothèque et de services utiles et pratiques dans la vie Valise Multimédia d’Aquitaine en Lot-et-Ga-nouveaux services aux usagers : Wifi quotidienne. ronne, propose à différents publics (scolairegratuit et ouverture de trois postes et extrascolaire, adulte et famille) des sé-d’accès public à Internet. Villeneuve- ■ Biographie quences d’animation pour favoriser l’expres-sur-Lot a également été identifiée en Né le 19 juin 1952 à Talence sion et la citoyenneté des jeunes, et dévelop- (Gironde). Chirurgien de formation per les pratiques artistiques et culturelles de2011 comme unique structure relais et ministre délégué au Budgetde la Valise Multimédia en Lot-et-­ tous grâce à l’outil multimédia. Le travail du depuis le 16 mai 2012. Ancien PointCyb s’articule autour de quatre axes :Garonne. maire de Villeneuve-sur-Lot accès libre à des postes informatiques ; ate-Enfin, en 2012, la Ville va équiper les (mars 2001-juin 2012), député de la 3e circonscription du Lot-et- liers d’initiation ou de perfectionnement auxbâtiments communaux d’écrans multi- diverses technologies multimédias ; actions et Garonne (1997-2002, puis 2007-vues, un nouveau mode de diffusion 2012), président de la Commission projets de sensibilisation ou de découverte ;qui facilite l’accès à l’information mu- des finances à l’Assemblée participation à différentes manifestations or-nicipale. Les Villeneuvois y trouveront nationale (février 2010-juin 2012). ganisées par la Ville.28 Allons enfants du numérique !
  4. 4. ■ La problématique du territoire ■ Contact ■En ligneVille moyenne du Lot-et-Garonne, Service Communication www.ville-villeneuve-sur-lot.frVilleneuve-sur-Lot possède toutes Tél. : 05 53 41 53 37les qualités d’une grande. Loin des dircom@mairie-villeneuvesurlot.frpôles régionaux, elle rayonne surun large territoire qui englobe le nordet l’est du département jusqu’à laconfluence du Lot et de la Garonne.Son attractivité s’explique parson cadre de vie, ses équipements,ses commerces, son offre culturelleet de loisirs.2 3 4 Bibliothèque Déploiement Informatiser numérique d’écrans les écoles ambitieuse multivues■ Pour s’adapter au numérique et mieux ré- ■ Des écrans multivues vont être déployés ■ Les technologies numériques se répandentpondre aux attentes des usagers, la biblio- dans les bâtiments communaux à forte fré- dans les écoles grâce à des investissementsthèque municipale a développé, en parallèle quentation : hôtel de ville, centre culturel, mai- entièrement pris en charge par la municipalité.à sa nécessaire modernisation, son offre de son de la vie associative et complexe sportif. En deux ans, l’ensemble des salles numé-services. Après avoir renouvelé son logiciel Au départ, une demande avait été exprimée riques des écoles élémentaires et maternelles ade gestion en 2010, elle s’est dotée d’un par des associations villeneuvoises (450 pour été renouvelé pour un montant de 255 000 eu-portail Internet de services aux usagers à 26 000 habitants) en faveur d’un mode de dif- ros. La solution choisie (avec notamment undistance, se donnant ainsi une plus grande fusion d’information simple à mettre à jour, pla- serveur, une imprimante couleur multifonctions,visibilité. Parallèlement, elle fait bénéficier nifié et multiformat (vidéo, audio, web, bureau- un vidéoprojecteur et 15 postes de travail parles usagers sur place d’un accès gratuit au tique…). La solution retenue – mise en place école) est à faible consommation d’énergie,réseau en Wifi, qui équipe désormais l’en- par Orange –, dont l’administration est cen- élaborée à partir de matériaux recyclables etsemble des équipements culturels. En vue tralisée, diffuse rapidement des informations intégralement composée de logiciels libres etde réduire la fracture numérique, elle a ouvert associatives ou administratives à destination gratuits. Après l’installation dans une écoletrois postes d’accès public à Internet, avec le des citoyens ou des agents municipaux, dans élémentaire, en 2009, d’un premier tableausouci d’organiser l’accès aux ressources do- le cadre de la démarche Qualiville (la Ville s’est blanc interactif associé à un ordinateur et uncumentaires électroniques. Prochainement, engagée dans cette démarche de certification vidéo projecteur, puis d’un deuxième dans uneelle proposera aux usagers le téléchargement depuis 2009, quatre services en ayant déjà autre école à la rentrée 2011, toutes les autresde livres numériques, en partenariat avec le obtenu le label). En cas d’urgence, le recours écoles ont été équipées depuis la rentrée 2012Conseil général de Lot-et-Garonne. à ces écrans est évidemment possible. pour un coût de 40 000 euros. parolesdelus.com 29
  5. 5. Côte-d’Or Du très haut débit 1 sur tout le territoire François Sauvadet et les élus de la Kit satellitaire : Côte-d’Or sont convaincus que la dif- un programme fusion du numérique et des services d’aide correspondants constitue un enjeu ■ Le Conseil général a déjà reçu plus de 500 demandes d’aide majeur pour l’attractivité et le dévelop- pour l’acquisition d’un kit satellite de connexion à Internet dans les pement durable des territoires. Ayant zones très isolées. ■ ■ ■ pris toute la dimension de cet enjeu, 2 le Conseil général s’engage depuis plusieurs années dans une politique NRA-ZO : ambitieuse de couverture numérique aménagement de la Côte-d’Or. Il s’agit notamment numérique de mettre le numérique au service de la qualité de vie et du respect du cadre ■ Le Conseil général a adopté un plan NRA-ZO ; il s’est aussi engagé de vie. à une diffusion de la fibre optique sur tout le territoire d’ici 2025. ■ ■ ■30 Allons enfants du numérique !
  6. 6. 3 >Sati21 : services ■ L’éluet animation “Le Conseil général veut une connexion très haut débit■ Le réseau des 14 centres Satiporté par le Conseil général sur l’ensemble du territoire.”propose une gamme de services François Sauvadet, président du Conseilpublics numériques sur le territoire, général et député de la Côte-d’Or, ancien ministrenotamment en zone rurale. ■ ■ ■4 ■ Paroles d’élus Comment le dépar- ce schéma est également destiné au tement de la Côte-d’Or compte-t-il développement du très haut débit sur faire appel au numérique pour sou- l’ensemble du territoire, notamment tenir la compétitivité de son écono- dans les zones rurales, où l’accès àBourses et primes mie ? une offre triple-play permettrait deen téléprocédure ■ François Sauvadet Parce que le réduire la fracture numérique. numérique est un facteur clé de dé- ■ Paroles d’élus Quelles initiatives la senclavement, de compétitivité et Côte-d’Or privilégie-t-elle ? d’attractivité, la convention passée ■ François Sauvadet La Côte-d’Or est tout récemment avec Orange vise à un territoire très vaste – 4e départe- développer le très haut débit dans ment métropolitain par sa superficie –■ La demande de bourse, mise les zones urbaines, et principalement qui accueille des entreprises en zoneen place à la rentrée 2012, a été dans les zones d’activité économique rurale, dont de nombreuses TPE etinitiée comme expérimentation de Dijon et de Beaune. C’est l’une des PME. Toutes sont en attente de solu-de la prochaine mise en place des priorités du Schéma départemental tions mieux adaptées à leurs besoins.téléservices. ■ ■ ■ d’aménagement numérique voté par Pour y répondre, le Conseil général le Conseil général en mars 2012. Mais multiplie les offres techniques … parolesdelus.com 31
  7. 7. 1 bénéficient d’un accès à très haut Kit satellitaire : débit. Le taux d’équipement des col- un programme légiens en ordinateurs pédagogiques s’établit à 5,1 élèves par ordinateur, d’aide contre 5,6 au niveau national. Avec le vote du Plan collège numérique 2011-2013, le Conseil général a pour ambition de développer des collèges… appropriées : kit satellitaire, numériques disposant du meilleurNRA-ZO, Wifi, 3G. J’ai voulu cette accès à ces technologies afin d’offrirapproche pragmatique pour ne pas aux élèves et enseignants de Côte-développer un seul système contrai- d’Or des conditions matérielles d’en-gnant comme le Wimax, mais au seignement optimales. Dix collèges ■ Le Conseil général a mis en place un pro- gramme d’aide financière à destination descontraire apporter souplesse et réac- expérimentent déjà le cartable numé- foyers, agriculteurs, artisans, très petitestivité, notamment vis-à-vis des évo- rique Cloe (cartable en ligne évolutif). entreprises et très petites industries qui nelutions technologiques. Depuis 2006, disposent pas du haut débit, tant par ADSLplus de 8 millions d’euros y ont été que par Wifi, et qui feraient l’acquisition d’unconsacrés. La première étape du kit satellitaire. La subvention accordée est deSchéma départemental sera de pas- ■ Biographie 80 % du montant d’acquisition du kit dans laser à la vitesse supérieure : entre 2013 Né le 20 avril 1953 à Dijon, François limite de 320 euros. À ce jour, 522 demandeset 2015, les 200 communes les moins Sauvadet est d’abord journaliste sont éligibles. Ce programme vise à couvrir au Bien Public. En 1993, il est élu des zones particulièrement isolées qui nebien couvertes (sur 700) bénéficieront député de la Côte-d’Or, et devient peuvent être atteintes ni par une solution fi-directement du très haut débit. président du Conseil général laire – dans le cadre de l’offre NRA-ZO – du■ Paroles d’élus En matière d’édu- en 2008. Il a été maire de Vitteaux fait d’un éloignement important ni par unecation, quelle ambition guide votre de 1995 à 2008. Vice-président du groupe UDI à l’Assemblée nationale, solution radio Wifi ou Wimax – au regardplan départemental ? d’un relief compliqué ou de la présence de il a été ministre de la Fonction■ François Sauvadet Depuis 2004, masques nécessitant la pose d’un nombre publique de juin 2011100 % des collèges publics sont rac- à mai 2012 dans le gouvernement important de relais de diffusion.cordés à l’Internet haut débit et 64 % de François Fillon.32 Allons enfants du numérique !
  8. 8. ■ La problématique du territoire ■Contact ■ Dans la collection Paroles d’élusLa Côte-d’Or, dont les habitants 53 bis, rue de la Préfecture Lire “Mobile et culture à l’Opérabénéficient à 99 % d’une couverture 21035 Dijon Cedex de Dijon”, tome 7, page 132haut débit, a adopté un Schéma Tél. : 03 80 63 66 00départemental d’aménagementnumérique pour déployer, chez ■En ligneles particuliers comme dans les www.cotedor.frentreprises, un réseau Internet trèshaut débit sur tout le départementà l’horizon 2025. Le déploiementsera étalé dans le temps : la premièrephase, entre 2013 et 2015,concernera 200 communes sur les700 que compte le département.2 3 4 NRA-ZO : Sati21 : Bourses et aménagement services et primes en numérique animation téléprocédure■ Le Conseil général multiplie les solutions ■ Un réseau de 14 espaces publiques numé- ■ À la rentrée 2012, les familles pourront saisirpour permettre un accès à l’Internet haut riques (centres Sati) associé à une web TV et suivre en ligne leur dossier de demande dedébit dans tous les territoires : de façon col- interactive (Sati.TV) a été initié depuis 2004 bourse et de prime. Ce projet constitue unelective, par le biais du déploiement de l’offre par le Conseil général de la Côte-d’Or, avec expérimentation dans l’optique de mettre endite Nœud de raccordement abonnés zone l’appui de la Caisse des dépôts et de l’État. place des téléservices dédiés aux demandesd’ombre (NRA-ZO), ou encore de façon in- Chaque Sati propose des services en ligne de subventions. Accompagnant la dématé-dividualisée. Le Conseil général a adopté au public : accueil numérique, télétravail, ini- rialisation des actes administratifs, cette inno-en 2009 un plan NRA-ZO d’un montant de tiation et perfectionnement à l’utilisation d’In- vation est destinée à obtenir, tant en amont1 million d’euros, comprenant la construc- ternet et à l’informatique, aide à la recherche qu’en aval, un traitement homogène dans lation de dix nouveaux centraux ADSL pour d’emploi, réunion à distance, accompa- procédure d’attribution des aides. À la fois14 communes, soit 3 358 lignes télépho- gnement de projets, etc. Ce dispositif est justification et objectif du Schéma départe-niques concernées, dont 80 % rendues éli- complété par Sati.TV, web TV participative mental d’aménagement numérique, la dé-gibles à un service triple-play. L’intégralité du en direct. Grâce un équipement de visiocon- matérialisation des dossiers offre un gain deprogramme sera réalisée d’ici à la fin 2012. férence « haute résolution », le public peut, temps appréciable, une souplesse d’utilisationDans le cadre de son Schéma d’aménage- par exemple, assister à une conférence qui demandée par les utilisateurs en même tempsment numérique, le Conseil général s’est se tient à Dijon depuis le centre Sati le plus qu’une standardisation des procédures.engagé sur une généralisation de la fibre op- proche et poser des questions aux interve-tique devant apporter le très haut débit dans nants en direct ou sur www.sati.tv.tout le département d’ici 2025. parolesdelus.com 33
  9. 9. PaysChâtelleraudais Développer le numérique, atout 1 de l’attractivité du territoire Jean-Pierre Abelin, maire de Châtellerault Consommation et président de l’Agglomération du Pays d’énergie suivie Châtelleraudais (CAPC), souhaite renfor- à distance cer l’axe de développement numérique ■ Dans le cadre d’une démarche de développement durable et de sur le territoire. Comme autant de nou- réduction des consommations énergétiques, la CAPC a installé un veaux outils qui doivent servir à accom- dispositif de gestion et de contrôle pagner les grandes actions menées en des installations techniques 2 des bâtiments à distance. ■ ■ ■ matière d’économie, d’éducation, de culture, de sport, de patrimoine, etc. Son Collectes objectif et sa priorité sont de rendre simple des déchets et facile l’accès à l’information et de ren- par GPS seigner précisément ses administrés sur les thèmes qui les concernent. Un déve- ■ Pour optimiser les circuits de collecte des ordures ménagères, loppement qui s’adapte aux différentes la CAPC dispose d’un outil de suivi de ramassage avec points GPS cibles, professionnelles ou grand public. de collecte. ■ ■ ■34 Allons enfants du numérique !
  10. 10. 3 >Fibre optique ■ L’éluà moindre coût “Nous exploitons le numérique au service■ Les équipements, écoles et autresbâtiments de la collectivité sont des politiques publiques.”reliés à un nœud optique, maillage Jean-Pierre Abelin, maire de Châtelleraultqui limite les abonnements et offre et président de la CAPCun meilleur débit et davantage deservices. ■ ■ ■4 ■ Paroles d’élus En prônant une po- ritoire qui permettra prochainement à litique de développement des outils toutes les entreprises de bénéficier d’information, quel est votre objectif ? du très haut débit. L’objectif ? Rendre ■ Jean-Pierre Abelin En premier le THD accessible à tous dans lesRessources lieu, nous avons le devoir de nous 12 communes qui composent l’ag-THD mutualisées adapter aux nouvelles habitudes de glomération. Déjà, les entreprises de consommation de nos usagers. Nous la pépinière profitent de cette instal- constatons que le développement du lation. De plus, chacun a le choix de numérique a offert la possibilité aux in- souscrire à une offre mutualisée lui ternautes de se documenter et d’enri- permettant d’accéder à moindre coût chir leurs connaissances en quelques à de nombreux services.■ Les entreprises installées à la clics. Notre démarche s’est d’abord De nombreux autres projets d’accès,pépinière d’entreprises René- opérée par la création de réseaux of- d’accompagnement et d’aide à la dé-Monory de Châtellerault ont accès frant un accès le plus large possible cision ont été mis en place ces der-à un ensemble de ressources et à nos habitants. Depuis 2010, nous nières années. Citons, par exemple,services informatiques en très haut avons lancé un plan de déploiement la plateforme : sorte de boîte à outilsdébit. ■ ■ ■ de l’aménagement numérique du ter- construite en interne, qui nous a déjà … parolesdelus.com 35
  11. 11. 1 aux usagers un accès à une information Consommation complémentaire et rapidement réactua- d’énergie suivie lisée. La mobilité reste un objectif fon- damental, avec la mise en ligne depuis à distance 2011 de l’application iPhone de la Ville et, prochainement, l’accès à l’ensemble des sites et portails par mobile. L’orga- nisation, l’accompagnement et le suivi… permis de refondre totalement le sont aussi des composantes majeuressite de la Ville, de créer le portail de de notre réflexion. Le suivi informatisél’Agglomération, le portail économique des collectes par système d’informa-et le site culture, et de proposer une tion embarqué et le contrôle informa- ■ Dans le cadre d’une démarche de dévelop-offre touristique et patrimoniale com- tisé des consommations des bâtiments pement durable et de réduction des consom-plète à l’ergonomie personnalisée. à distance sont des exemples concrets. mations énergétiques, la CAPC a mis en■ Paroles d’élus Un point sur vos ac- Ces outils nous aident au quotidien à ré- place un dispositif de gestion et de contrôletions actuelles ? duire notre impact environnemental et à des installations techniques des bâtiments.■ Jean-Pierre Abelin L’objectif est d’offrir réajuster nos décisions. Voici une belle Six sites sont équipés de boîtiers GTB (ges-aux usagers un panel d’outils complet illustration du numérique au service des tion technique du bâtiment). En parallèle, unequi permette d’obtenir une information politiques publiques. Nous continuons architecture technique d’interconnexion desprécise et simple et de faire évoluer notre avancée, avec toujours la même bâtiments a été installée, dirigée via un logi-nos performances grâce au numérique. volonté : optimiser les outils pour amé- ciel spécifique, CapTechnoGTB. Par le biaisPour cela, nous renforçons notre action liorer le service rendu aux usagers. d’une interface web de pilotage et de suivivers de nouveaux modes de diffusion des installations, les services exploitants peu- vent contrôler leur consommation de fluides.d’information. C’est déjà le cas avec ■ Biographie Cette surveillance en temps réel permetles flashcodes, présents sur les publi- Jean-Pierre Abelin est maire de Châtellerault depuis 2008 et fut une vérification précise des consommationscations éditées par nos collectivités ; énergétiques, une adaptation affinée des ré- député jusqu’en juin 2012. Il estnous élargissons maintenant le projet en aussi président de la Communauté glages en fonction de l’occupation des sitesles apposant sur la signalétique de nos d’agglomération du Pays (possibilité de définir des plannings) et uneéquipements. Même but là encore : offrir Châtelleraudais (Vienne). diminution des temps d’intervention.36 Allons enfants du numérique !
  12. 12. ■ La problématique du territoire ■ Contact ■ Dans la collection Paroles d’élusLa CAPC, forte de ses 12 communes, Mairie de Châtellerault - CAPC Voir sur la web TV de parolesdelus.comrassemble 56 000 habitants, dont 34 000 78, bd Blossac – BP 619 le dossier “Tourisme : un autre mondepour la seule ville de Châtellerault. 86100 Châtellerault Cedex
 à Poitiers” ; lire “Dialoguer grâce auxDu développement économique Tél. : 05 49 20 20 20 Points Visio-public”, tome 7, page 106.à l’assainissement en passant par sylvie.dimattia@capc-chatellerault.frle tourisme, l’intercommunalité fédèreles énergies du Pays Châtelleraudais. ■ En ligneUn territoire aux dimensions humaines, www.ville-chatellerault.frriche de sa diversité, de ses ressources passculture.chatellerault.frnaturelles et de ses nombreux talents. economie.agglo-chatellerault.frAvec une particularité : réunir des tourisme.agglo-chatellerault.frcommunes rurales et des communesurbaines industrialisées.2 3 4 Collecte Fibre optique Ressources des déchets à moindre THD par GPS coût mutualisées■ Afin d’optimiser les circuits de collecte, la ■ Les équipements, écoles et autres bâtiments ■ Les entreprises installées à la pépinièreCAPC s’est dotée d’un outil de suivi précis de la collectivité sont progressivement raccor- René-Monory peuvent désormais accéder àdu ramassage des ordures ménagères. Les dés à des points centraux reliés à un nœud op- un ensemble de ressources et services infor-bennes et camions ampli’roll ont été équi- tique. Ce maillage permet de souscrire un seul matiques en THD. Chaque entrepreneur a lepés de boîtiers GPS associés à un logiciel abonnement par nœud, ce qui offre un meilleur choix entre deux formules : en usage exclusifde cartographie des points de collecte. En débit et davantage de services. Désormais, en ou en partage dans un espace multi-utilisa-parallèle, une organisation cartographique cas de travaux de voirie ou d’assainissement, teurs. Un accueil commun est mis en placeau niveau du système d’information géogra- des fourreaux sont implantés pour privilégier le pour toute la pépinière. Celle-ci met à dispo-phique assure la mise à jour des fonds de raccordement des chambres de tirage. Un lien sition des ressources numériques partagéescarte. Grâce au déploiement de ce système, est assuré avec les réseaux d’opérateurs pour avec téléphone, fax, imprimante multifonctionles circuits ont été redéfinis et les chauffeurs la pose de chambres de tirage. Le nœud cen- laser couleur et connexion à l’Internet THDdisposent d’une aide à la conduite. En cas de tral est équipé d’une infrastructure en haut dé- (10 Mbit/s par fibre optique). Chaque locatairetravaux sur un itinéraire, ce dernier peut rapi- bit relayée à partir des raccordements. Depuis peut disposer de connexions directes pardement être modifié. Les temps de parcours les plaques, les sites sont raccordés en fibre opérateurs (téléphones, accès web…) sanssont optimisés, ce qui permet de diminuer optique jusqu’au nœud central le plus proche passer par les infrastructures communes. Unles coûts kilométriques. Autre avantage non et bénéficient de haut débit. Châtellerault conti- catalogue de services gérés via un opérateurnégligeable, les usagers peuvent désormais nue de s’équiper : après l’implantation d’une externe (serveur de messagerie, espace deconnaître l’heure de passage d’un camion de plaque en 2012, deux plaques supplémen- stockage sécurisé, nom de domaine…) estcollecte à un point donné. taires seront installées en 2013. en cours de développement. parolesdelus.com 37
  13. 13. Territoires Les photos qui illustrent ces pages sur les territoiresruraux ruraux sont le fruit du concours photo amateur “Regards sur la ruralité”, organisé pour les 40 ans de l’AMRF. > www.amrf.fr rubrique Dossiers Pour une nouvelle ambition 1 de l’aménagement du territoire Vanik Berberian, maire de Gargilesse- campagnol.fr Dampierre (Indre), est président de l’As- sociation des maires ruraux de France. Avec près de 10 000 maires ruraux ■ Pour les habitants des campagnes, disposer d’un site web communal regroupés en un réseau convivial et soli- n’est pas encore systématique. campagnol.fr leur propose un outil daire d’associations départementales, mutualisé. ■ ■ ■ indépendantes des pouvoirs et partis 2 politiques, il s’engage pour défendre et promouvoir les enjeux spécifiques de L’école numérique la ruralité. Il nous présente ici plusieurs rurale usages numériques auxquels les élus ruraux sont particulièrement attachés : l’école numérique rurale, les enjeux de ■ Petit à petit, la pédagogie tire parti des outils de l’école numérique, dans l’aménagement du territoire, le site web le sillage du plan Écoles numériques rurales. Un développement des communal et la télémédecine. pratiques encourageant mais encore inégal. ■ ■ ■38 Allons enfants du numérique !
  14. 14. 3 >Un réseau ■ L’élude PVP, pour “Nous ne pouvons admettrequoi faire ? le très haut débit des villes■ Le déploiement d’un réseau et le trop bas débit desde bornes Internet développépar Orange rapproche desservices et produit des économies champs.” Vanik Berberian, présidentde déplacement. Une solution de l’AMRF, maire de Gargilesse-Dampierrenumérique déjà implantée dans plus4de 150 communes en France. ■ ■ ■ ■ Paroles d’élus Quelles sont vos faudra qu’Internet au “bon débit” entre attentes en matière de haut débit dans le service universel. et de très haut débit dans les terri- Le THD est synonyme d’abolition des toires ruraux ? distances, un concept particulièrementMédecine ■ Vanik Berberian Depuis plusieurs an- important en ces temps d’augmenta-à distance : nées, nous sommes engagés contre la tion du coût des déplacements. De plus fracture numérique qui menace toujours en plus de données et d’applicatifs neune urgence d’accroître les inégalités entre ruraux et urbains. Nous ne pouvons admettre le seront plus stockés sur place mais “dans le nuage”, avec un impact sur très haut débit des villes et le trop bas la santé, l’éducation, l’activité écono- débit des champs. Les maires ne veu- mique : impossible de se passer du bon■ Consultations à distance, lent pas attendre quinze ans pour dispo- débit dans un monde qui se numérise.échanges de radios et de ser du THD. Ils ont bien identifié l’enjeu. C’est pour cela que l’AMRF appelle lesdiagnostics, suivi de pathologies Il faut une véritable mobilisation générale élus à exercer une pression aux niveauxchroniques, etc. La télémédecine pour le “bon débit”. Les dernières zones local et national afin que s’accélère laplaide efficacement pour la blanches doivent être résorbées au plus mise en œuvre d’un plan national, initiégénéralisation urgente du THD. ■ ■ ■ vite. D’une manière ou d’une autre, il mais encore trop timide. … parolesdelus.com 39
  15. 15. 1 la relation de proximité reste un atout campagnol.fr essentiel dans de nombreux cas. ■ Paroles d’élus Où en sont les initia- tives en faveur du numérique dans les écoles en milieu rural ? ■ Vanik Berberian Le plan ENR a per- mis de déployer de nombreuses initia- tives, que l’Éducation nationale recense■ Paroles d’élus Comment faire appel et partage : nous sommes entrés dansau très haut débit pour lutter contre l’usage pédagogique. Il n’est pas en-la raréfaction des services publics ? core généralisé, car de nombreuses■ Vanik Berberian Le numérique doit écoles n’ont pas bénéficié du plan ■ Pour les habitants des campagnes, dispo-faciliter l’accès aux services publics ENR. Nous sommes dans une phase ser d’un site web communal n’est pas encoredans les territoires d’où ils avaient de mutation, un entre-deux inconfor- systématique. Surtout lorsque celui-ci, outredisparu, voire où ils n’avaient jamais table pour les élus appelés à financer des informations sur la commune, proposeexisté. C’est ce qu’ont permis de réali- les équipements sans disposer d’éva- un calendrier jamais périmé et donne accèsser les PVP en Auvergne, par exemple, luation de leur impact. Seule certitude : à des démarches d’état civil : les premiersen évitant aux usagers des déplace- l’école numérique a besoin du THD… pas vers la “mairie numérique”, ouverte enments longs et coûteux pour se rendre ■ Biographie permanence. L’innovation de campagnol.au Pôle emploi ou à la CAF. C’est aussi Né le 20 septembre 1955, Vanik fr est d’offrir aux communes rurales un outille bénéfice procuré par les sites web Berberian est titulaire d’un diplôme mutualisé évitant le recours à un prestataire d’études supérieures économiques, ou à un service informatique… dont elles nedes mairies, qui proposent d’effectuer option gestion des collectivités disposent pas ! Il fallait que l’équipe municipaleles démarches dématérialisées. Mais locales, et responsable de formation soit autonome pour créer et alimenter le site.pour lutter contre la raréfaction, les de profession. Maire de Gargilesse- Les deux premières années d’existence ontmaires ruraux restent vigilants. Il faut Dampierre (342 habitants dans l’Indre) depuis 1989, vice-président validé les choix fonctionnels. Et grâce à sonreconquérir les territoires avec les ou- assistance téléphonique, campagnol.fr est à de la CC du Pays d’Eguzon et vice-tils d’aujourd’hui, en évitant que le nu- président de l’association Les Plus l’écoute des demandes des utilisateurs : lesmérique ne soit utilisé comme prétexte Beaux Villages de France, il a été élu prochains mois devraient voir apparaître deà la suppression des services publics : président de l’AMRF en juin 2008. nouvelles possibilités.40 Allons enfants du numérique !
  16. 16. ■ La problématique du territoire ■Contact ■ Dans la collection Paroles d’élusL’AMRF souhaite une nouvelle Hervé Cassagne Lire notamment “campagnol.fr”, tome 6,ambition en matière d’aménagement Tél. : 04 72 61 77 20 page 96 et tome 7 page 112 ; l’infographiedu territoire, indissociable d’un herve.cassagne@amrf.fr sur le Point Visio-public, tome 5, page 162rééquilibrage des ressources et sur parolesdelus.com ; “Mon école à(dotations, péréquation) entre espaces l’heure numérique” (Saint-Lieux-Lafenasse),ruraux et urbains. La croissance de la tome 7, page 146 ; “E-valise et expertisepopulation rurale ne fera qu’accentuer médicale à distance” (Alpes-Maritimes),l’urgence d’une prise en compte des tome 6, page 82, etc.charges assumées par les collectivités.Nouvelles gouvernance des territoires,vision gouvernementale et stratégie ■En lignedoivent s’exprimer à travers une www.amrf.frvolonté politique et industrielle. www.campagnol.fr2 3 4 L’école Un réseau Médecine numérique de PVP, pour à distance : rurale quoi faire ? une urgence■ S’aider du tableau blanc interactif pour maî- ■ Le déploiement d’un réseau de bornes Inter- ■ La télémédecine peut être une réponse àtriser le passé simple ? Développer son voca- net répond à la désertification des campagnes l’isolement des praticiens : consultations àbulaire avec son correspondant partout dans et à l’isolement des populations rurales, sou- distance, échanges de radios et autres élé-le monde par la visioconférence ? Réaliser un vent fragilisées, en particulier des personnes ments de diagnostics, suivi de pathologiesexposé sur la faim dans le monde sous forme âgées ou isolées : ce réseau les rapproche des chroniques, etc. De nombreuses expérimen-de diaporama ? Petit à petit, la pédagogie tire services et produit des économies de déplace- tations ont été menées avec succès, mais unparti des outils de l’école numérique, dans ment, tant pour les administrations que pour grand pas reste à franchir pour que l’usagele sillage du plan Écoles numériques rurales. les populations. Comme le montre l’exemple de ces techniques se généralise et se systé-Mais le développement des pratiques reste de l’Auvergne, qui compte plus de 60 Points matise. Pour les patients ruraux, la rapiditéinégal. Un rapport, publié cette année par Visio-public (PVP), cette implantation répond du diagnostic ou celle de la prescription thé-l’Inspection générale de l’Éducation natio- aux exigences d’un aménagement équitable rapeutique sont plus qu’un progrès, commenale, a confirmé le succès du plan ENR de du territoire. En Haute-Saône, Pôle emploi, l’économie de transport quand cela est pos-2009. Depuis, rien n’est venu alimenter les la CAF, la Mutuelle sociale agricole et l’Assu- sible. La médecine à distance a un besoin im-communes qui ont manifesté un intérêt en rance maladie sont les premiers experts à s’y pératif de “gros tuyaux” et d’un débit puissantvoyant le succès des solutions chez leurs voi- engager. Cette solution est déjà installée dans pour véhiculer ses données complexes. Celasins… Quid de l’avenir et d’une pédagogie plus de 150 communes en France par Orange plaide efficacement pour la généralisation ur-ouverte aux nouvelles pratiques comme le et contribue, au-delà du rapprochement des gente du très haut débit sur tout le territoire.travail collaboratif ? À quelle échéance ? Nul services, à l’animation des espaces PVP, no-ne le sait, mais la voie est désormais ouverte. tamment par la présence d’un agent d’accueil. parolesdelus.com 41
  17. 17. Mulhouse Un projet urbain 1 nommé “à venir” Jean Rottner a tracé trois priorités Le NFC aide pour son mandat : la renaissance de les personnes Mulhouse autour du projet “Mulhouse handicapées Grand-Centre” ; la jeunesse, avec ■ Mulhouse fait appel à une application mobile NFC pour indiquer un véritable projet de vie ; la famille, à un utilisateur son positionnement et les directions possibles dans les en rendant plus lisible les politiques espaces ou les bâtiment publics. menées en direction des familles, des Avec des déclinaisons à venir dans 2 le tourisme, l’information, etc. ■ ■ ■ seniors et des jeunes. C’est le sens du projet “Mulhouse à venir”. Acteur Diagnostics du pôle métropolitain avec Mulhouse d’accessibilité Alsace Agglomération, la Commu- ERP et voirie nauté urbaine et la Ville de Strasbourg, Mulhouse est sur l’offensive, grâce à ■ La Ville de Mulhouse a développé deux outils de diagnostic : accessibilité son projet urbain, pour s’affirmer parmi des établissements recevant du public (ERP), accessibilité à la voirie et les villes influentes du Grand Est. aux espaces publics. Disponible à la rentrée 2012 sur un site dédié. ■ ■ ■42 Allons enfants du numérique !
  18. 18. 3 >En tchat ■ L’éluavec le maire “Une ville numérique doit être mise au service de ses■ Parce qu’il est important habitants. Innovation ditde s’adapter à son publicet de diversifier l’offre pour êtreen contact avec le plus grand aussi attractivité territoriale.”nombre, le maire de Mulhouse Jean Rottner, maire de Mulhouseparticipe à des tchats sur le site4de la Ville. ■ ■ ■ ■ Paroles d’élus Quels sont vos pro- les autorisations depuis leur smart- jets numériques en matière de ges- phone. Nous avons aussi entamé le tion interne de la collectivité ? processus conduisant à la dématériali- ■ Jean Rottner Nous avons choisi de sation, en 2013, des pièces comptablesStationnement moderniser notre administration avec et administratives entre la collectivitépayant par SMS la mise en œuvre d’une GED (gestion et des organismes comme la sous- électronique de documents) et du pa- préfecture de Mulhouse ou encore la rapheur électronique. Dans une mairie, trésorerie générale, avec lesquelles nombre d’arrêtés, notamment dans le nous échangeons quotidiennement. domaine du commerce, de la gestion Là aussi, des économies conséquentes de l’espace public, de la voirie ou du seront effectuées ; cela s’inscrit égale-■ Plus besoin de monnaie stationnement, sont requis : le para- ment dans une démarche durable.ni d’horodateur pour payer pheur électronique permet un gain de ■ Paroles d’élus Quelles sont les pers-son stationnement. Le mobile temps pour les bénéficiaires, une éco- pectives, à moyen terme, en matièresert dorénavant de moyen nomie de papier et une meilleure effica- d’usages du numérique et du trèsde paiement. ■ ■ ■ cité. Les élus délégués à ces politiques haut débit sur votre territoire ? publiques sont ainsi à même de gérer ■ Jean Rottner Le raccordement des … parolesdelus.com 43
  19. 19. 1 Le NFC aide ■ Paroles d’élus Comment rêvez-vous les personnes d’une Mulhouse connectée ? ■ Jean Rottner La question de l’open handicapées data est centrale dans la gestion et le quotidien des administrations et des collectivités pour être en pointe sur le sujet numérique, avec une trans-… écoles à la fibre optique est enga- parence appréciée des administrés.gé et sera achevé d’ici deux ans. Cela Comme pour les autres services nu-permettra de proposer de nouveaux mériques, il s’agit de créer de la valeur,services et de nouvelles activités pé- en s’alliant également avec des parte- ■ La Ville de Mulhouse a souhaité répondre àdagogiques pour les enfants. Actuelle- naires économiques susceptibles de la l’appel à projets Ville Numérique pour mettrement, nous étudions avec notre service produire. La ville numérique devra aussi en avant des actions innovantes orientéesdes eaux la mise en place du paiement pouvoir proposer des services comme vers les personnes souffrant de handicap.des factures par Internet (c’est déjà le des télécentres et des visioservices (vi- L’objectif est d’utiliser les technologies NFCcas au niveau de l’agglomération avec sioconférence et webconférence) pour pour aider les personnes à mobilité réduite oule télépaiement pour le périscolaire), les entreprises et les citoyens. malvoyantes à se déplacer en toute sécuritéet la mise en œuvre de télécompteurs dans les différents espaces urbains, via laqui permettraient aux usagers de ■ Biographie mise à disposition d’une application mobilesuivre leur consommation en ligne. Le Né le 28 janvier 1967, Jean NFC qui indiquera à l’utilisateur son position- Rottner a été médecin urgentiste nement et les directions possibles dans unPV électronique, pour la police muni- et directeur du pôle Samu-Smur-cipale, est sur les rails et devrait être espace ou un bâtiment public. Cette applica- Urgences. Maire de Mulhouse tion, ciblée vers des publics prioritaires, seraopérationnel à l’automne. En matière depuis 2010, il est vice-président déclinée pour répondre à d’autres enjeux quede très haut débit, Mulhouse dispose de Mulhouse Alsace Agglomération (M2A), en charge de la politique sont l’attractivité touristique, la transmissiondéjà de 100 Mo par prise avec le câble. d’informations multilingues, la valorisation de du logement et de l’habitat.Demain, Orange déploiera le THD, que Il préside la Société d’équipement sites d’exception de l’agglomération commepourront utiliser Free, Bouygues et SFR. de la région mulhousienne (Serm) le parc zoologique et botanique, ainsi queUne véritable offre concurrentielle ! et l’Agence d’urbanisme (AURM). l’attractivité économique du territoire.44 Allons enfants du numérique !
  20. 20. ■ La problématique du territoire ■ Contact ■ Dans la collection Paroles d’élusMulhouse est la plus grande ville 2, rue Pierre-et-Marie-Curie Lire sur parolesdelus.com “Les élus etdu Haut-Rhin avec 112 000 habitants, BP 10020 l’e-démocratie” avec Joseph Spiegel,mais son aire urbaine regroupe près 68948 Mulhouse Cedex 9 président délégué de Mulhousede 280 000 habitants (environ 40 % Tél. : 03 89 32 78 78 Alsace Agglomération ; “SMS commede la population du département). système d’alerte” (Kingersheim),Ville de France métropolitaine tome 3, page 131 ; et “Le haut débità la plus forte proportion de jeunes, rythme la vie de la mairie” (Zillisheim)elle continue d’intégrer les outils tome 5, page 154.numériques dans son fonctionnement(dématérialisation) pour faciliterses relations avec les citoyens ■En ligneainsi que les démarches et activités www.mulhouse.fren lien avec la collectivité.2 3 4 Diagnostics En tchat Stationnement d’accessibilité avec payant ERP et voirie le maire par SMS■ Mulhouse a développé deux outils de ■ Avec le souci permanent d’être toujours ■ Mulhouse expérimente une solution de mi-d­ iagnostic. Le premier pour l’accessibilité des plus en lien direct avec les Mulhousiens, cropaiement par SMS accessible aux clientsERP (établissements recevant du public), le la Ville a instauré un nouveau moment des trois principaux opérateurs mobiles : lesdeuxième concernant l’accessibilité à la voirie d’échange interactif : le tchat. Un mois avant automobilistes peuvent payer et prolongeret aux espaces publics. En cours de redéve- la session de tchat, une date est fixée et leur stationnement en voirie au moyen deloppement sous la licence libre CeCILL, ils annoncée sur le site web de la municipa- leur téléphone mobile. Le montant du sta-seront mis à disposition fin 2012 sur un site lité. Dix jours avant, les internautes peuvent tionnement est automatiquement reporté surweb dédié. Les diagnostics s’effectueront via poser une question via le site. Le tchat se la facture mobile ou décompté de la rechargedes tablettes et les résultats seront consul- déroule en direct pendant une heure, en fin prépayée. L’automobiliste envoie simplementtables en ligne. L’autre innovation consistera de journée, pour permettre à un maximum par SMS le numéro de sa plaque d’immatri-à ouvrir ce site à toutes les collectivités qui de personnes d’y assister. Cette nouvelle culation et choisit la durée de son stationne-voudront réaliser des diagnostics. Les don- “rencontre” avec les habitants a été relayée ment. À la fin de la période, il est averti parnées ainsi obtenues seront accessibles par par la revue municipale, L’Écho mulhousien, SMS pour la prolonger s’il le souhaite. Cetous via la rubrique open data du site. Elles les journaux locaux, la newsletter de la Ville, service ne nécessite pas de renseigner sespermettront de créer des services à forte va- les réseaux sociaux ainsi que par des spots données personnelles ou ses coordonnéesleur ajoutée pour les populations à mobilité radios. Résultat concluant : 568 internautes bancaires. L’automobiliste n’a plus besoinréduite. ont participé au premier live. d’avoir de monnaie sur lui, de chercher un horodateur ou de se préoccuper de son heure de fin de stationnement. parolesdelus.com 45
  21. 21. Saint-Jean-de-Luz 1 Cap sur le numérique Peyuco Duhart, maire de Saint-Jean- E-adminis- de-Luz, a résolument orienté sa collec- tration tivité vers le numérique. La signature de la convention “Saint-Jean-de-Luz ■ Entre élus et services, dans les relations avec les usagers ville numérique”, en octobre 2011 et les institutions, la dématérialisation est depuis 2008 un des grands avec France Télécom Orange, sym- axes de la politique numérique bolise le top départ de cette démarche municipale. ■ ■ ■ 2 pour laquelle la cité des corsaires révèle une aisance et une constance Accès permanentes. Les premières bouées gratuit ont été franchies avec succès (Wifi à Internet municipal, Contact Everyone), les sui- vantes ne sont qu’à quelques enca- ■ Qu’ils soient emblématiques, comme la place Louis-XIV ou les blures (mobile web édition…). Halles, ou que ce soient des vitrines, comme l’office du tourisme, certains lieux de la ville bénéficient du Wifi municipal. ■ ■ ■46 Allons enfants du numérique !
  22. 22. 3 >Alertes ■ L’éluSMS “La mairie, lien numériquevocales des services délivrés aux■ Dans le cadre de la refonte dusite Internet, un nouveau service de citoyens.”diffusion de l’information municipale Peyuco Duhart, maire de Saint-Jean-de-Luzse fera par SMS. Il aura vocationà s’étendre à des domaines variéscomme la gestion des inondations4ou les informations culturelles. ■ ■ ■ ■ Paroles d’élus Saint-Jean-de-Luz de la Ville par le biais de l’e-adminis- multiplie les initiatives en faveur du tration (dématérialisation des actes, numérique. Pouvez-vous nous faire traitement des demandes, partage part des grands axes de votre poli- de l’information en temps réel…) etFlashcode, tique dans ce domaine ? développer la palette des servicesoutil de ■ Peyuco Duhart Le numérique est aux publics (communication, culture aujourd’hui durablement installé et mise en valeur du patrimoine, ta-valorisation dans le quotidien des usagers. L’ex- plosion, ces dernières années, de la bleaux numériques dans les écoles, télépaiement, Wifi public…). téléphonie et des tablettes tactiles a Le champ d’application numérique accéléré le phénomène en y ajoutant est immense. Il est néanmoins es-■ Dans le cadre du label “Saint- la mobilité. Le rôle d’une collectivité sentiel que chacune de nos actionsJean-de-Luz ville d’art et d’histoire”, comme la nôtre, porteuse de projets réponde à un besoin, apporte unles 20 plaquettes existantes vont et de services, est d’accompagner “plus” aux usagers. C’est dans cetintégrer des pictogrammes avec les cette évolution. Deux grands axes esprit que notre politique numériquetechnologies QR code et NFC. ■ ■ ■ complémentaires ont donc guidé se déploie et c’est ce qui assure sa notre démarche : améliorer la gestion cohérence. … parolesdelus.com 47
  23. 23. 1 riences d’usage public des tablettes E-adminis- tactiles sont excellentes. À la mé- tration diathèque, par exemple, l’accès à la presse en ligne remporte un grand succès. Tout comme le livre numé- rique, qui s’installe progressivement mais avec constance, dans les habi- tudes des lecteurs. C’est un outil au■ Paroles d’élus Quels premiers en- potentiel remarquable, facile d’accèsseignements tirez-vous de cette po- et d’utilisation. Nous envisageonslitique volontariste ? aujourd’hui un projet en direction■ Peyuco Duhart Il est indispensable spécifique des seniors : les tablettes ■ Le souci constant d’améliorer le fonction-de consolider un service ou une ac- numériques peuvent être un formi- nement de ses services a naturellementtion numérique avant d’en lancer dable outil de lien social et intergé- amené la Ville à franchir le pas numérique.d’autres. Nous avons choisi la poli- nérationnel. Dès 2008, les 33 conseillers municipaux setique du “pas à pas” afin de proposer sont vus attribuer un ordinateur portable, uneune offre numérique utile et pérenne adresse de courriel personnelle et un accès à ■ Biographiequi s’inscrive dans la durée. Pour au- Né le 21 mars 1947 à Saint- l’intranet des élus. Objectifs : réactivité, trans-tant, les besoins évoluent très rapide- Jean-de-Luz et issu d’une ancienne versalité et partage de l’information. Au-delàment. Il est fondamental d’anticiper famille basque, Peyuco Duhart du gain de temps, l’économie de matière pre-certaines attentes afin d’offrir les nou- développe très rapidement une mière s’est révélée précieuse : 70 000 feuillesveaux services au bon moment. Le passion pour la vie locale et l’action de papier par an. Ce premier succès a en- publique auprès de son père, traîné une politique globale de dématériali-travail de veille, l’accompagnement adjoint au maire. Après des études sation des documents et des actes adminis-et le partage d’expériences en amont de commerce et une activité tratifs, internes ou externes, via la passationsont donc essentiels. dans l’assurance, il se consacre entièrement, dès 2002, à ses de conventions avec les partenaires institu-■ Paroles d’élus Sur la base de ce mandats locaux : alors maire, il est tionnels. La dernière étape est l’adoption, enconstat, avez-vous d’autres chan- réélu en 2008. Peyuco Duhart est 2011, des tablettes tactiles par le maire et lestiers en perspective ? également chevalier de la Légion directeurs généraux, pour une gestion numé-■ Peyuco Duhart Nos premières expé- d’Honneur. rique communale en temps réel.48 Allons enfants du numérique !
  24. 24. ■ La problématique du territoire ■Contact ■ Dans la collection Paroles d’élusLa baie de Saint-Jean-de-Luz est Éric Soreau Lire “Les TIC, levier de la compétivité”,située au fond du golfe de Gascogne. Eric.Soreau@saintjeandeluz.fr tome 6, page 36C’est la seule rade abritée entreArcachon et l’Espagne. Grâce à sesdigues qui la protègent des colères ■En lignede l’océan Atlantique, elle a la faveur www.saintjeandeluz.frdes baigneurs et est devenue unestation balnéaire réputée de la côtebasque, à tel point que cette villede 14 500 habitants voit sa populationquadrupler durant l’été.2 3 4 Accès gratuit Alertes SMS Flashcode, à Internet vocales outil de valorisation■ La ville plonge dans l’ère du sans-fil et ce ■ Contact Everyone est utilisé par le CCAS ■ Lors des fêtes de la Saint-Jean, du 21 aun’est qu’un début. Depuis avril 2012, tout un comme dispositif de gestion des alertes ca- 25 juin 2012, les affiches et les 15 000 pro-chacun peut se connecter gratuitement sur nicule. Une liste des personnes à risque a grammes distribués ont été dotés de pic-la place Louis-XIV et les terrasses des nom- été recensée dans un fichier, leurs aidants togrammes à technologie QR code ; lesbreuses brasseries, à l’intérieur et l’extérieur et leurs familles dans un autre. En phase 4 500 pages web ouvertes en cinq jours ontdes Halles fraîchement rénovées, ou à l’office d’alerte, les scénarios de messages prédé- témoigné du réel intérêt des utilisateurs pourdu tourisme. La mairie se veut, d’une part, finis sont activés. Dès la première heure, il ce type d’informations dématérialisées. Ceporteuse de la cohérence du projet par une est possible d’envoyer instantanément par premier essai marqué et transformé ne res-signalétique homogène et, d’autre part, ga- SMS l’information de mise en alerte canicule tera pas sans suite sur cette terre de l’Ovalie.rante de la bonne utilisation de ce service, à la famille et aux aidants afin de leur rap- En effet, depuis l’obtention du label “Saint-en priorisant un “surf propre” dans le respect peler les bonnes pratiques face aux fortes Jean-de-Luz ville d’art et d’histoire”, un vastedes préconisations de l’Association des four- chaleurs et l’intérêt du Numéro Vert natio- programme de réhabilitation et d’extensionnisseurs d’accès (réglementation des accès, nal ou départemental. Pour les personnes à des 20 plaquettes patrimoniales existantespossibilité de déclarer des sites illicites). Les risque, une fonction de vocalisation du SMS est lancé. Les flashcodes munis de QR codesfonctionnalités, comme la réservation d’une est disponible sur la ligne téléphonique fixe et NFC permettront d’accéder à des informa-chambre d’hôtel ou la billetterie des musées, pour appuyer ces bons conseils. En com- tions enrichies en cinq langues.sont déjà fort appréciées par les Luziens et plément, les personnes qui n’ont pas écoutéles visiteurs. Le champ des possibles s’élargit. les messages sont identifiées et appelées personnellement, voire visitées à domicile. parolesdelus.com 49

×