éducation158 Allons enfants du numérique !
sur parolesdelus.comÉcole numérique                                   Nouvelle approche.                                  ...
l’avis de            			 l’expertéducation                                                                 Thibaut Kleiner...
Le défi est immense, et le                             potentiel énorme, en France                             et en Europ...
éducation            l’interview                         ’’       “Apprendre autrement à l’ère                            ...
■ Paroles d’élus Pourquoi vous avait-                    interactive et collaborative, m’a redonné           les deux pili...
La tablette en 6e, c’est classe !                                                                                         ...
Twitter, l’ouverture au monde                                                                                   Réseau so...
Écoliers en visioconférence                          Hoenheim (Bas-Rhin)                          Une commune de 10 750 ha...
Ordinateurs recyclés            Pont-Audemer (Eure)            Commune de 9 000 habitants en Haute-Normandie, au cœur     ...
retour sur…             Cinq ans après Alès (Gard)            Pour lutter plus efficacement encore contre l’échec scolaire...
Cinq ans après Bras-Panon (La Réunion)Plus de  100 élèves                         (au moins30 par an depuis cinq ans) ont ...
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Tome 8 : éducation

532 views
465 views

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
532
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
14
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Tome 8 : éducation

  1. 1. éducation158 Allons enfants du numérique !
  2. 2. sur parolesdelus.comÉcole numérique Nouvelle approche. L’équipement numériquerurale des trois écoles  de la Communauté■ Trois écoles équipées du haut débit. de communes permet de lutter contre■ Un espace numérique de travail (ENT). la fracture numérique,■ Un outil de gestion dédié au monde tout en offrantéducatif (administration, enseignants, une nouvelle approcheparents, élèves…). de l’éducation et des rapports entre l’écoleMiguel Leroy, président de la et son environnement.CC de la région de Signy-le-Petit (08)Apprendre Tablettes numériques. Deux écoles primairesen s’amusant du Puy-en-Velay ont équipé les élèves de■ Un prêt de 40 tablettes numériques tablettes numériques. Ces outils ludiquesà des élèves d’école primaire. favorisent à la fois■ Des apprentissages facilités. l’autonomie et l’esprit■ Des outils ludiques connectés à Internet. d’équipe grâce aux recherchesLaurent Wauquiez, maire du Puy- et aux apprentissagesen-Velay (43), député de la Haute-Loire, sur Internet.ancien ministreRetour sur Besançon.clic. Avec son “cartableClic Besançon numérique”, la Ville impulse une politique■ Un outil pédagogique au service de développement des usages du numériquede l’éducation. dans l’éducation,■ Un moyen de lutter contre la fracture favorisant la sensibilisationnumérique. aux outils informatiques■ Un moteur de cohésion sociale. et leur maîtrise par les plus jeunes, les famillesEmmanuel Dumont, adjoint au et les enseignants.maire de Besançon (25), délégué aux TIC,à la communication et à l’informatique,et vice-président du Grand Besançon parolesdelus.com 159
  3. 3. l’avis de l’expertéducation Thibaut Kleiner, membre du cabinet de Neelie Kroes, commissaire européenne en charge de l’Agenda numérique J amais les nouvelles générations – aussi appelées “natifs du numérique” – n’ont été autant confrontées au quotidien aux outils seul ordinateur. Mais l’enjeu actuel n’est pas tant de mettre les étudiants devant un ordinateur que de changer notre rapport à la formation interne. Malheureusement, l’Europe est à la traîne : 60 % du marché se trouvent aux États-Unis, contre moins numériques. Où qu’elles aillent, elles surfent sur à l’apprentissage. de 15 % en Europe. En France, où les leur téléphone mobile, jouent à des jeux vidéo, L’Europe manque de talents en informatique sommes obligatoires dédiées à la formation se connectent aux réseaux sociaux, écoutent et devra former près de 700 000 experts pour professionnelle (1 % de la masse salariale) la radio sur leur ordinateur, téléchargent assurer sa compétitivité dans les prochaines ne sont pas dépensées, les entreprises des vidéos sur leurs tablettes, etc. Partout années. C’est pourquoi l’Agenda numérique devraient tirer davantage parti de l’e-learning. donc, sauf dans leurs salles de classe, fait des compétences en informatique l’un Pour les personnes en recherche d’emploi qui ressemblent encore beaucoup à celles de ses piliers, et qu’il recommande aux États ou de formation complémentaire, c’est aussi de Jules Ferry : le professeur sur son estrade membres d’inclure des cours obligatoires une vraie opportunité : flexible, assez bon et les élèves aux pupitres. Le défi est d’informatique à leur cursus scolaire. marché et efficace, avec des modules pourtant immense, et le potentiel énorme, Tirer parti de l’e-learning en autoapprentissage ou en enseignement en France et en Europe, pour faire entrer Il faut favoriser l’apprentissage des outils à distance. l’école et l’éducation dans l’ère numérique. informatiques tout au long de la vie. Selon Faire du numérique un tremplin scolaire Changer notre rapport à l’apprentissage Cegos1, un tiers des formations proposées Le défi le plus important reste celui de Les études de la Commission européenne par les entreprises en Europe concernent l’école. Les chiffres montrent que la majorité montrent que, en 2009, 50 % des écoles le numérique. L’e-learning est un marché en des enfants de 15 ans utilisent les outils européennes comptaient un ordinateur croissance annuelle rapide de plus de 10 %. informatiques à la maison, principalement pour deux élèves. Bien mieux qu’en 2000, De plus en plus d’entreprises acquièrent à des fins ludiques. De même, environ 50 % où 25 à 90 étudiants se partageaient un des modules d’e-learning qu’elles intègrent des lycéens de section scientifique n’ont 160 Allons enfants du numérique !
  4. 4. Le défi est immense, et le potentiel énorme, en France et en Europe, pour faire entrer l’école et l’éducation dans l’ère numérique.”jamais utilisé d’ordinateur dans le cadre en salle de classe qu’en dehors, à travers à son rythme et sans stress. Il renforcede leurs cours. Pourtant, le numérique est de nouveaux contenus numériques, des la créativité, le travail en groupe et la priseun tremplin pour l’apprentissage. À l’école méthodes pédagogiques et des outils inédits. d’initiative, tout en enrichissant le rôlede Cedars, à Greenock, en Écosse, les Imaginez la puissance de la combinaison de l’enseignant, qui peut se consacrerenfants travaillent exclusivement sur tablettes : d’outils portables comme les tablettes, à la pédagogie individuelle. Enfin, il offrerédactions, présentations orales, photos, connectées à un cloud pour y puiser du une plus grande continuité entre travailimages ou vidéos. L’enthousiasme est au contenu, lui-même développé sur un mode à l’école et vie à la maison, ce qui ouvrerendez-vous. À Helsinki, sept écoles ont digital (e-book, enseignement interactif, davantage le dialogue entre parents, élèvesadopté des outils mobiles. Les élèves tiennent jeux éducatifs…). Les éditeurs européens et enseignants.un blog, effectuent des recherches en devraient se saisir de cette opportunité, Le potentiel est réel, comme l’a identifiéligne et présentent des projets ; ils pratiquent à l’exemple de l’entreprise roumaine Siveco. l’association GSMA, qui prévoit avecl’enseignement à distance et en réseau. Apprendre de manière interactive et McKinsey un marché potentiel de 70 milliardsÀ coût similaire, les manuels scolaires ludique, à son rythme, sans stress de dollars à horizon 2020. L’Unionpourraient bientôt se faire plus rares, comme La Commission soutient depuis plusieurs européenne n’est pas en avance sur le sujeten témoigne la faillite, en mai 2012, de années des programmes de recherche, avec de l’éducation à l’heure numérique. Mais rienl’éditeur américain Houghton Mifflin Harcourt. des projets comme iClass (personnalisation n’est perdu et nous ne pouvons qu’espérerActuellement, le marché européen en est de l’enseignement), AtGentive (analyse un sursaut au bénéfice de nos enfantsencore au stade du potentiel plus que du de degré d’attention des élèves), ou Target et de l’apprentissage tout au long de la vie.réel. L’objectif de la Commission européenne (développement de jeux éducatifs). 1. Cegos, 2009. Current learning trends in Europe and the United States. Disponible surest de promouvoir les outils numériques Le numérique permet d’apprendre de www.trainingindustry.com/articles/current-learning-à destination de l’enseignement, aussi bien manière autonome, interactive et ludique, trends-in-europe-and-the-united-states.aspx parolesdelus.com 161
  5. 5. éducation l’interview ’’ “Apprendre autrement à l’ère numérique”, c’est le titre de la deuxième mission parlementaire de Jean-Michel Fourgous, dont le rapport a été présenté en avril 2012. Le maire d’Élancourt y insiste sur la nécessaire évolution du système éducatif vers une pédagogie plus active, plus collaborative, différenciée grâce au numérique, qui prend aujourd’hui une place essentielle dans la scolarité des enfants depuis leur plus jeune âge et qui peut donc participer activement à leur réussite scolaire. Jean-Michel Fourgous, maire d’Élancourt, // Utilisation des ENT au ancien député lycée Blaise-Pascal des Yvelines à Longuenesse (62) 162 Allons enfants du numérique ! Allons enfants du numérique !
  6. 6. ■ Paroles d’élus Pourquoi vous avait- interactive et collaborative, m’a redonné les deux piliers de la réussite.on confié une deuxième mission sur confiance en moi et l’envie d’apprendre. ■ Paroles d’élus Parmi lesl’éducation numérique ? C’est aussi ce message que je souhaite 40 propositions présentées dans■ Jean-Michel Fourgous Pour plusieurs transmettre à travers ce rapport. votre rapport, quelles sont cellesraisons. La première étant que le ■ Paroles d’élus Quels enseignements qui vous paraissent les plus importantes ?Gouvernement Fillon souhaitait poursuivre peut-on tirer de cette deuxième mission ? ■ Jean-Michel Fourgous Pour renouerla réflexion sur les usages numériques ■ Jean-Michel Fourgous Ils sont nombreux. avec l’école de la réussite, il faut poursuivre,dans l’éducation. En 2010, j’avais réfléchi Le numérique est un formidable accélérateur du primaire à l’université, la politiquesur l’équipement des classes en outils de changement et un démultiplicateur d’équipements, notamment en très hautnumériques : tableaux numériques interactifs d’intelligence collective pour la société débit, sur TNI et tablettes. Ces dernières(TNI), ordinateurs, visioconférence, etc. de demain. Les auditions, les rencontres vont devenir très rapidement l’équivalentDeux ans après, il importait de savoir que j’ai effectuées, en France et à l’étranger, du cartable sous forme numérique.si la greffe numérique avait bien pris dans et les écoles que j’ai visitées prouvent Les élèves pourront y archiver tousles écoles, comment les enseignants que lorsqu’il existe une appropriation les contenus nécessaires : manuels, cahierset les élèves s’étaient approprié ces outils, pédagogique de ces outils par les enseignants, d’exercice, vidéos éducatives, courset s’il convenait d’adopter une pédagogie les élèves retrouvent le plaisir d’apprendre, de langues, etc. Ces équipements doiventspécifique à cet environnement numérique. s’investissent davantage, et les résultats être facilement accessibles et utilisables.Les objectifs ultimes restent toujours l’égalité scolaires s’améliorent. Parallèlement, il est indispensable de formerdes chances et la lutte contre l’échec Je constate aussi que la fracture numérique et d’accompagner les enseignants pourscolaire. n’est plus un problème d’équipement. qu’ils puissent transmettre les savoirs et lesLe Premier ministre m’a confié cette mission En effet, 97 % des familles avec enfant compétences : autonomie, pensée critique,parce que la ville d’Élancourt expérimente disposent d’un accès Internet. C’est créativité, etc.depuis sept ans l’éducation par le numérique. en revanche un problème culturel : quand N’oublions pas enfin que l’éducationNous sommes la seule ville en France on sait l’utiliser à bon escient, Internet et l’apprentissage constituent les piliersà posséder 100 % d’équipement en TNI démocratise l’accès à la connaissance. de la réussite d’un individu, d’unedans les classes primaires. Nous avons Une bonne pédagogie adaptée aux outils entreprise et d’un pays. Ce n’est pasaussi développé le soutien scolaire gratuit numériques permet de lutter efficacement sur l’éducation d’hier que nous bâtironsen ligne. Plus de 6 500 élèves, du CP contre l’échec scolaire. Les études les talents de demain.à la terminale, en bénéficient aujourd’hui. scientifiques démontrent que le numérique > Lire l’interview de Jean-Michel FourgousEnfin, issu d’une famille modeste, j’ai redonne confiance en soi, remotive parue dans le tome 6 de Paroles d’élus.souffert d’une pédagogie magistrale trop l’élève, le rend autonome et créatif, > Rapport de la mission Fourgous 2 suruniformisée qui me maintenait en position et valorise son travail. Il lui confère www.missionfourgous-tice.fr/missionfourgous2/passive. Une autre pédagogie, plus à la fois des compétences et des savoirs :repères■ Favoriser l’égalité des chances à son rythme et développer ainsi enfants passent en moyenne trente ■ L’avenir proche78 % des enfants de familles les compétences essentielles à son heures par semaine devant les écrans Les outils numériques sont defavorisées obtiennent un bac général, épanouissement. D’après l’étude et l’enseignant. Un élève retient formidables leviers pour fairecontre 18 % des enfants issus d’un Marzano, ces outils permettent 10 % d’informations en pédagogie progresser les pratiques traditionnelles.milieu défavorisé. L’éducation par le d’améliorer les résultats scolaires magistrale (passif), contre 90 % L’axe nouveau ? Introduire unenumérique est un des moyens pour jusqu’à 31 %. en pédagogie active. 30 % des dimension plus ludique (serious game)réduire cette inégalité dans notre ■ Chiffres clés du rapport professeurs français pensent que pour développer le plaisir d’apprendre.pays, car elle respecte les spécificités 97 % des enseignants perçoivent la créativité est importante dans 1. Technologies de l’informationde l’élève. Ce dernier peut travailler la valeur ajoutée des TICE1. Les le cursus scolaire. et de la communication pour l’éducation. parolesdelus.com 163
  7. 7. La tablette en 6e, c’est classe !  E-éducation ✓  Tablettes ✓  Contenus ✓ Conseil général (Val-d’Oise) pédagogiques Département d’Ile-de-France de 1 180 000 habitants dont 29 % ont moins de 20 ans, sur un territoire contrasté entre plaine rurale, forêts et zones urbanisées.éducation ‘‘ Cette expérimentation donne l’occasion à des collégiens de 6e et à leurs professeurs de travailler dans un environnement numérique total. La réussite scolaire et le comportement des élèves seront évalués par l’Éducation nationale afin de faciliter les décisions ■ Tablette. Pendant l’année scolaire 2011- ■ Connexion Wifi. Lancée le 21 novembre futures. Merci à 2012, le Conseil général du Val-d’Oise, en 2011, l’expérimentation est menée avec Orange pour ce partenariat avec l’académie de Versailles, a Orange, l’Éducation nationale, l’académie expérimenté le projet TEN (tablette élève no- de Versailles, le CRDP, les enseignants et les partenariat innovant made). Les élèves de 6e de trois collèges ont responsables d’établissements, notamment et dynamique.” bénéficié de tablettes à usage pédagogique, en termes de contenus. Le Conseil général fi- Marie-Christine sous l’égide de leurs enseignants (même opé- nance l’achat des tablettes pour 250 euros HT Cavecchi, ration dans trois collèges des Yvelines). Chaque au lieu de 600. Le budget de fonctionnement vice-présidente du Conseil élève a reçu une tablette légère et performante s’élève à 30 000 euros HT financés sur fonds général du Val-d’Oise, en au format 10 pouces, confortable pour la lec- propres. Les tablettes sont connectées en Wifi charge de l’éducation et de ture, soit 100 tablettes. Il la conserve tout au dans l’établissement et à domicile, ou ailleurs l’enseignement supérieur long de l’année, en classe, à domicile ou en en 3G. déplacement (sorties scolaires). > françois.jollivet@valdoise.fr 164 Allons enfants du numérique !
  8. 8. Twitter, l’ouverture au monde  Réseau social ✓  Pédagogie ✓  Internet ✓ Crotenay (Jura) Commune rurale du Jura (Franche-Comté) comptant 663 habitants, nichée entre lacs et forêts. éducation ‘‘ Grâce au plan École numérique rurale, les enseignants de nos écoles peuvent utiliser le numérique avec les familles et le monde entier.” Bernard Plantard, maire de Crotenay■ Réseau social à l’école. À Crotenay, la ■ Collectif. Le projet est né à l’occasion d’unclasse de cycle 3 (CE2, CM1, CM2) utilise le voyage à Paris en juin 2010 comme un moyenréseau social Twitter. Sous l’égide de leur ensei- de communiquer avec les familles. L’utilisation degnante, les élèves partagent les travaux et pro- Twitter était possible depuis un smartphone, mêmejets de la classe ainsi que les sorties et voyages sans connexion Internet. Puisque l’ouverture d’unscolaires avec plus de 430 abonnés, familles, compte Twitter individuel est interdite avant 13 ans,professeurs et élèves d’autres classes dans le la classe a ouvert un compte commun sous la res-monde. L’utilisation de Twitter sert d’outil d’ap- ponsabilité de l’enseignante. Le projet, soutenu parprentissage de la langue française et devient l’inspection académique, se poursuit désormais àaussi l’occasion d’une éducation aux réseaux l’école et sans aucun surcoût car la classe possé-sociaux via la charte d’utilisation de l’informa- dait déjà un ordinateur et une connexion Internet.tique et d’Internet signée par les élèves et les > ecole.crotenay@ac-besancon.frparents. > Compte Twitter : @crotenaycycle3 parolesdelus.com 165
  9. 9. Écoliers en visioconférence Hoenheim (Bas-Rhin) Une commune de 10 750 habitants en périphérie nord de la dense Communauté urbaine de Strasbourg, entre Bischheim et Reichstett, à proximité de la frontière allemande.  Visioconférence ✓  Frontière ✓  Formation ✓  SDSL ✓éducation ■ Écran. Grâce à un équipement de ‘‘ visioconférence, les petits Hoenheimois de l’école Bouchesèche échangent chaque jour avec des élèves de classes allemandes et belges. À l’écran, les écoliers voient la réaction de leurs camarades dès qu’ils leur parlent. Ils oublient la distance, les frontières, et Grâce à la franchissent plus facilement l’obstacle visioconférence, de la langue. Bénéficiant d’une liaison l’école d’Hoenheim garantie SDSL 2 Mo, l’équipement est constamment installé par Orange profite aussi à la deuxième école de la commune, soit en lien avec des 150 enfants environ. Pour rentabiliser écoles allemandes le projet, la municipalité a eu l’idée et belges. Ces d’utiliser le dispositif pour la formation échanges permettent de son personnel et de le proposer au aux élèves de rectorat pour celle des enseignants. prendre conscience ■ Câble. Le quartier du Ried, où est de leurs diversités. située l’école, n’est pas suffisamment Ils oublient desservi par l’ADSL : l’école dispo- les difficultés sait d’un débit maximum non garanti de la langue de 512 Ko en bande passante des- et les frontières.” cendante et de 128 Ko en bande passante montante. La Ville a donc Vincent Debes, décidé de procéder au câblage infor- maire d’Hoenheim matique du cybercentre et à la mise et conseiller à la Communauté urbaine en place d’une liaison entre la tête de de Strasbourg réseau et les salles informatiques de l’école élémentaire. Les frais de mise en service se sont élevés à 700 euros, le budget de fonctionnement est éva- lué à 4 800 euros par an. > contact@ville-hoenheim.fr 166 Allons enfants du numérique !
  10. 10. Ordinateurs recyclés Pont-Audemer (Eure) Commune de 9 000 habitants en Haute-Normandie, au cœur d’un triangle Rouen-Caen-Le Havre, labellisée “Plus beaux détours de France” et 5@ au label villes Internet 2012. Logiciels libres✓ Recyclage✓ Pédagogie✓ éducation■ Recycler. En 2011, l’école primaire ‘‘du centre-ville a reçu un don de12 ordinateurs vieux de quatre ansde la part d’une société privée quirenouvelait son parc informatique. Leservice Informatique de la ville, le di-recteur et les professeurs de l’écoleont alors lancé un projet de recyclagedes postes sous Linux, système d’ex- Aider nos élèves àploitation libre. Dès la rentrée scolaire maîtriser le numérique2011-2012, les élèves et les ensei- est primordial. Cegnants ont bénéficié de deux postes projet d’ordinateursopérationnels par classe. L’initiative recyclés permetdevrait se poursuivre dans toutes lesécoles de la ville. d’équiper les classes■ Économique. Le projet de recyclage de la ville en prenantdes ordinateurs a été mené en interne en compte leentre l’école et les deux informaticiens volet développementde la collectivité. À partir des besoins durable avec ledes professeurs, la distribution Linux recyclage des déchets“OpenSuse” a été intégrée au parc d’équipementsinformatique existant, sous Windows. électriques etAprès une formation des utilisateurs, électroniques.”le projet a été lancé le 1er septembre2011. Il est économique, grâce au don Michel Leroux, maire de Pont-Audemerd’ordinateurs et aux logiciels gratuits.La mairie a seulement financé l’achatde nouveaux écrans plats pour unmeilleur confort visuel.> communication@ville-pont-audemer.fr parolesdelus.com 167
  11. 11. retour sur… Cinq ans après Alès (Gard) Pour lutter plus efficacement encore contre l’échec scolaire, Aimé Cavaillé (conseiller municipal d’Alès, délégué à la Maison de la Science) a souhaitééducation développer le dispositif des “Arobases de la Fraternité”, qui avait débuté en décembre 2010 afin de lutter contre la fracture sociale et numérique en s’appuyant sur les élèves ingénieurs de l’École des Mines d’Alès. En 2011, ce programme de parrainage comportait deux volets, collège et lycée, pour mieux répondre aux attentes des établissements scolaires privés et publics : ■ “Arobase collège”  une quinzaine d’étudiants de l’École des Mines d’Alès ont accompagné ponctuellement les : jeunes dans différents lieux de culture. Ces “mentors” ont établi des liens permanents avec les jeunes via Internet, au moins une fois par semaine, pour différents échanges liés à la formation, l’emploi, la culture, etc. ■ “Arobase lycée”  les “mentors” se sont déplacés dans les établissements scolaires afin de dispenser un : accompagnement scientifique d’une heure et trente minutes par semaine. Ils ont tous participé aux forums de discussion mis en place par les élèves de l’École des Mines d’Alès. En 2010-2011, 43 étudiants de l’École des Mines d’Alès ont pris part à ce dispositif, avec un taux de réussite de 39 %. Paru dans le tome 4 de Paroles d’élus > Découvrez l’initiative des “Arobases de la Fraternité” sur parolesdelus.com Cinq ans après Aubazine (Corrèze) Quatre ans après Saint-Germain-de-Fresney (Eure) L’objectif était de rattraper ou de compenser le retard accumulé depuis 7 ordinateurs reliés en réseau à Internet sont disponibles gratuitement au point multimédia 1984 et de s’intégrer au plan Informatique pour tous. Les moyens limités des très petites communes rurales n’auraient pas permis à Saint- Germain-de-Fresney de se doter d’équipements numériques. Le plan du mardi au samedi. ENR a donc été plus qu’une aubaine et a créé une dynamique scolaire et extrascolaire. Il a également valorisé les efforts effectués par la 650 850 personnes commune depuis des années pour maintenir une école rurale de qualité, efficace et de proximité. à La hauteur de la subvention, même si elle était plafonnée, a encouragé fréquentent le point multimédia depuis 2010. la Ville à investir au-delà de ce qu’elle avait initialement prévu, 16 enfants soit 16 000 euros pour 9 000 euros subventionnés (5 % d’aide). se retrouvent à la cybergarderie Paru dans le tome 5 de Paroles d’élus du point multimédia pour s’initier à l’informatique. > Pour en savoir plus sur l’école numérique de Saint-Germain-de-Fresney, 2 groupes rendez-vous sur parolesdelus.com de 8 personnes, guidés par l’instance de gérontologie du canton de Beynat, // ENR à Saint- se sont formés ou perfectionnés à l’informatique. Germain- Paru dans le tome 4 de Paroles d’élus de-Fresney 168 Allons enfants du numérique !
  12. 12. Cinq ans après Bras-Panon (La Réunion)Plus de 100 élèves (au moins30 par an depuis cinq ans) ont participé à ce projet Près de 30 %. C’est le plus fort taux d’élèves en section européenne sur l’île de La Réunion, obtenu enet aux voyages ; ils ont pu découvrir de nombreux aspects 2012 par le lycée de Bras-Panon.du développement durable, dans huit pays différents. Paru dans le tome 4 de Paroles d’élusAu baccalauréat, les élèves de la section européenne ont > Pour en savoir plus sur l’initiative de Bras-Panon à La Réunion,une expérience à restituer. Les initiatives de la commune rendez-vous sur parolesdelus.comet du lycée ont été présentées à différents auditoires dansune dizaine de pays (Europe et Afrique du Sud).2 nouvelles sections européennesont été ouvertes en août 2011 dans le lycée. Le projeta pris beaucoup d’ampleur, avec de nombreux nouveauxpartenaires européens. Les apports des enseignants dedifférents pays ont pu être mis en commun pour proposerde nouvelles activités.Quatre ans après Laguenne (Corrèze)Un peu plus d’un an après avoir mis en ligne (juin 2010) sur le site "École-Mairie" deLaguenne l’initiative intitulée “Cartes postales anciennes et photos de classes depuis1889”, et après avoir collecté et scanné de très nombreux clichés et documents, uneexposition a été organisée le 19 novembre 2011 à la salle des fêtes de Laguenne.La classe mobile (neuf ordinateurs portables de 14,5 pouces) a servi à diffuser lesdiaporamas réalisés par les enseignants. De nombreux panneaux ont été conçus pourl’événement à partir de photos scannées. L’espace Facebook de Laguenne a reçude nouveaux clichés, les contributions ont été très importantes. Dernière nouveautémajeure : de nombreux liens permettent désormais de surfer entre l’espace Facebook etle site École-Mairie (plus de 100 000 visiteurs). À noter également que l’école est très fière d’avoir été saluée en tant que dauphin,pour son dynamisme, à travers le trophée “RuraliTIC 2011”, dans la rubrique éducation, pour son site Internet à l’école.Paru dans le tome 5 de Paroles d’élus> Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page Facebook de l’école de Laguenne et sur parolesdelus.comQuatre ans après Gerville (Seine-Maritime)L’objectif était de favoriser l’usage du numérique par les élèves qui fréquentent les classes rurales. Les ordinateurs les ont aidés à bienpréparer le B2I. Les enfants, dont certains défavorisés, ont pris l’habitude d’utiliser le numérique à l’école et à la maison. Les enseignantsleur proposent des activités plus attractives, tout en les initiant à des usages moins ludiques que ceux qu’ils pratiquent à la maison.Ce premier investissement a été rapidement complété par une dotation du plan École numérique rurale, soit une dizaine d’ordinateurs etun tableau blanc interactif. Depuis, deux autres tableaux ont été installés pour que, dans les trois villages, chaque école soit équipée. Lacommune de Gerville envisage désormais d’investir dans des tablettes numériques encore plus mobiles.Paru dans le tome 5 de Paroles d’élus> Pour en savoir plus sur ces dispositions, rendez-vous sur parolesdelus.com parolesdelus.com 169

×