p L’avis de l’expert                              compétences, de nouvelles aptitudes : auto-                             ...
>                                                                                                                         ...
‘‘p Interview                     p L’école numérique                                                                     ...
Les TIC, piliers                                                                                                          ...
‘‘Un outilpédagogique pour                           “As-tu fait                                                L’opportun...
Mon collège                                                                                                               ...
Lycées et                                                                                                                 ...
L’école rurale                                                                                                            ...
‘‘                          Un                                                            L’apprentissage, moteur         ...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Tome 6 : Éducation

565

Published on

Intitulé « liberté, égalité, connectés », préfacé par Nicolas Sarkozy, cet ouvrage présente 53 initiatives numériques portées par les territoires de France métropolitaine et d’outre-mer, menées dans tous les domaines de l’action publique locale : développement économique, gestion interne de la collectivité, santé et social, services rendus au public, tourisme, culture et éducation.
Ce nouveau tome propose cette année un traitement éditorial renouvelé, donnant largement la parole aux élus, experts, « grands témoins », dans le cadre d’interviews, de tribunes... Autant de points de vue qui mettent en perspective les stratégies des politiques locales numériques, au regard des enjeux et besoins spécifiques à chaque territoire.

Published in: Education
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
565
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
11
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Tome 6 : Éducation

  1. 1. p L’avis de l’expert compétences, de nouvelles aptitudes : auto- “Éducation nomie, adaptabilité, sens des responsabilités, initiative et prévision. La maîtrise de l’anglais et des outils numériques apparaît comme une et usage des évidence, comme l’est l’acquisition de com- pétences juridiques et citoyennes. nouvelles L’existence d’un lien entre amélioration des résultats scolaires et maîtrise de l’outil infor- technologies matique est aujourd’hui acquise. Les adoles- cents qui ont un ordinateur à la maison ont de pour les 6 à 8 % plus de chances de réussir leur lycée que les ados qui n’en ont pas. citoyens” Il est toutefois regrettable que, dans la ré- forme du lycée, ne figure pas “la culture nu- mérique”. L’instrumentalisation des TIC et des médias est une chose intéressante si elle Daniel Percheron, est située dans un projet éducatif plus global. Éducation Président du Conseil régional Nord On instrumentalise les TIC pour les langues, Pas-de-Calais, sénateur du Pas-de-Calais l’orientation, l’accompagnement personnalisé (telle une panacée), mais c’est au niveau des établissements que la responsabilité pédago- Le Nord Pas-de-Calais, avec ses quatre gique et éducative doit être prise, en intégrant millions d’habitants, sa jeunesse formi- une vision numérique comme composante de dable et son ambition affichée de continuer la mission centrale de l’institution scolaire. à jouer dans la cour des grandes régions L’arrivée de l’informatique et d’Internet dans européennes, doit être présent au rendez- les salles de classe modifie profondément la vous des nouvelles technologies. Il semble façon de faire cours et la place de l’ensei- essentiel que notre jeunesse puisse béné- gnant. Le mouvement est en marche, mais ficier des derniers équipements en matière force est de constater qu’il traîne un peu. de nouvelles technologies. Je dirais même L’ordinateur et Internet permettent l’irrup- qu’il s’agit là de notre premier devoir d’élu : tion du monde dans la classe. Ce n’est pas faire en sorte que nos enfants aient tous qu’une image : les cours de géographie, en accès à l’outil numérique. apprentissage pédagogieécole numérique rural pédagogie Nous savons aujourd’hui que la France ac- cuse un fort retard pour ce qui est de l’équi- savoirs mutualisation pement et de l’utilisation des Technologies pédagogie de l’information et de la communication (TIC) dans l’enseignement. De plus, malgré un forttableau interactif formation tableau interactif formation investissement dans son système éducatif, les résultats scolaires restent encore mé- ENT diocres. apprentissage pédagogie tableau interactif Les élèves évoluent dans un monde où l’image a pris le pas sur le texte, où la vi- tesse et les changements de rythme rem- mutualisation placent la patience. Les nouveaux modes formation école numérique rural d’organisation dans les entreprises, les nou- veaux métiers, l’utilisation des TIC dans l’en- semble de la société exigent de nouvelles 166 166 167 167
  2. 2. > Éducation p Au sommaire supérieures. C’est en préparant au mieux la jeunesse aujourd’hui que nous pouvons lui assurer un meilleur avenir. Les équipements individuels et collectifs, largement utilisés, Interview participeront à la réduction de la fracture 170 Jean-Michel Fourgous, sociale. maire d’Élancourt, député des J’ajoute que le Conseil régional Nord Pas- Yvelines, docteur en psychologie, de-Calais travaille depuis longtemps la ingénieur de rechercheprimaire ou dans le secondaire, suscitent question tellement sensible, car révéla- à l’Éducation nationaleun intérêt renouvelé de la part des élèves trice d’inégalités territoriales, de l’accès audepuis que les enseignants leur font utiliser très haut débit. Ainsi, en novembre 2009,le logiciel Google Earth. le Conseil régional Nord Pas-de-Calais a InitiativesL’enseignant devient celui qui valide les re- lancé la conférence numérique régionale 172 Les TIC, piliers de l’écolecherches, aide à repérer les sources dignes avec plusieurs chantiers importants dont le numérique ruralede confiance, développe l’esprit critique schéma directeur pour le déploiement du Signy-le-Petitd’élèves qui travaillent en groupes. très haut débit en Nord Pas-de-Calais. Avec 174 “As-tu fait tes devoirsLes technologies actuelles semblent donner ce schéma directeur, il s’agit d’élaborer unraison au discours tenu il y a dix ans an- outil de cadrage de la montée en débit des numériques ?”nonçant, avec l’ère du numérique, la fin de territoires, fixe et mobile, et de leur évolution Olmi-Cappellal’enseignement traditionnel. vers le très haut débit.p 176 Mon collège en un clicLes conseils généraux pour les collèges Eureet les conseils régionaux pour les lycées 178 Lycées en réseauconsentent de gros efforts financiers et l’on Limousinconsidère aujourd’hui que nombre d’éta-blissements scolaires sont suffisamment 180 L’école rurale entreéquipés. dans l’ère numériqueLes nouvelles technologies tirent le niveau Penchardde la classe vers le haut. Et pour cause. 182 Un EnvironnementDans une classe traditionnelle de lycée, p En chiffres numérique pour apprentisl’enseignant pose une question aux 30 ou Var35 élèves, l’un deux y répond et on passe 12 millions C’est le nombre d’élèvesà la suite. À l’inverse, ces technologies scolarisés dans les écoles, collèges et lycéespermettent un apprentissage individualisé : en France (2 millions dans le privé).chaque élève peut se repasser l’extrait so-nore jusqu’à ce qu’il l’ait assimilé. 565 000 C’est le nombre d’apprentis.Les nouvelles technologies permettent éga-lement d’améliorer l’expression orale. 857 000 C’est le nombre d’enseignants SurL’enseignement des langues vivantes, do-maine où la France accuse un certain retard, dans les écoles, collèges et lycées (publics et privés). parolesdelus.comme semble pouvoir bénéficier de l’utilisation retrouvez aussi :des nouvelles technologies.Ainsi le numérique peut et doit prendre 66 288 C’est le nombre d’écoles, p En direct d’Oxford… collèges et lycées (54 875 écoles, 7 031 collègestoute sa place pour permettre à l’école de p Pour une communauté d’e-éducation et 2 630 lycées). p Démarches en ligne pour les famillesrépondre à de multiples défis : motiver lesélèves, augmenter le niveau scolaire dans p L’école n’a plus de secret pour les parents !l’ensemble des métiers, aider nos élèves p Edunet, un portail des écolesqui, en Nord Pas-de-Calais plus qu’ailleurs, et des parentspeinent à poursuivre leurs études et prépa- p Gerville, premier sur la classe mobilerer les générations de demain aux études …et d’autres sujets 168 169
  3. 3. ‘‘p Interview p L’école numérique p Paroles d’élus L’initiative présen- à Élancourt tée dans le tome 3 de Paroles d’élus, “Un consensus règne autour du développement Déploiement des Tableaux du numérique à l’école : la fracture n’est plus surRéussir numériques interactifs “En direct d’Oxford”, a-t-elle toujours (TNI), 100 % des classes cours à Élancourt ? A-t-elle connu des évolu- le matériel mais sur l’appropriation pédagogique.l’école élémentaires équipées ; mais aussi l’anglais tions, des développements ? Il s’agit désormais de transformer notre pédagogie en visioconférence, p Jean-Michel Fourgous Il faut savoir que la en un enseignement plus collaboratif, luttantnumérique les Environnements numériques de travail France se classe en 69e position au TOEFL, le classement mondial qui détermine le niveau ainsi contre l’ennui et l’uniformisation.” (ENT), les classes d’anglais. Du coup, à Élancourt, on a pris les Jean-Michel Fourgous, maire d’Élancourt, député des Yvelines,L’ordinateur portable à la mobiles… À Élancourt, devants. Nous avons commencé l’expérimen- docteur en psychologie, ingénieur de recherche à l’Éducation nationaleplace du cahier, la souris en l’école numérique, tation de la visioconférence avec une classe c’est maintenant !guise de stylo et un tableau p Les grandes étapes de CM2 dès 2007. À ce jour, l’expérimentationnumérique interactif au lieu 1997 : informatisation a été étendue à une vingtaine de classes dudu tableau noir… et formation de tous les CE2 au CM2. Le principe reste le même : le directeurs d’école. cours est dispensé depuis le Royaume-Uni parÀ Élancourt, les enfants 2001 : salles informatiques une professeur anglophone. Les enseignantsbénéficient depuis avec Internet. en classe, qui participent à ce projet, sont tousplusieurs années de la 2003 : Mémosaure, logiciel volontaires. Et la demande est de plus en plus ces raisons, de nombreuses collectivités vien- former notre pédagogie. En effet, le numérique de développement de laculture numérique avec mémoire pour les élèves. croissante. Il faut avouer qu’entendre parler nent visiter les écoles d’Élancourt pour consta- impacte considérablement la pédagogie à tousdes classes connectées. 2005 : Internet haut débit anglais par un anglophone améliore l’accent ter in situ la réussite du dispositif. les niveaux (temps scolaire, examens, manuelsJean-Michel Fourgous, dans toutes les écoles. des élèves, leurs concentration et participa- p Paroles d’élus Quelles sont les principales scolaires, programmes…). Il permet de sortir 2007 : ville pilote en tion. Certains cours se déroulent sous forme leçons de cette expérience locale qui vous du classique modèle de cours magistral etmaire d’Élancourt et matière de TICE : de jeu, les élèves intervenant directement sur ont inspiré lors de la rédaction du rapport de frontal pour évoluer vers un enseignementdéputé des Yvelines, a expérimentation de la le TNI pour répondre aux questions. Cela rend mission parlementaire sur la modernisation de plus collaboratif, luttant ainsi contre l’ennui etété sollicité par le Premier visioconférence en CM2. le cours très actif. l’école par le numérique que vous avez remis à l’uniformisation, facteurs d’absentéisme. Car 2009 : première ville àministre et a remis le équiper toutes ses classes p Paroles d’élus Comment se poursuit le Luc Chatel, ministre de l’Éducation nationale, aujourd’hui, à 15 ans, 88 % des élèves décla-15 février 2010 son rapport de primaires en TNI. déploiement du projet municipal “École du en février 2010 ? rent ne pas aimer l’école… Résultat : 26 % desde mission parlementaire p Pourquoi investir futur” ? p Jean-Michel Fourgous Tout d’abord, j’ai été jeunes Français ont confiance en leur avenir dans l’écolesur la modernisation de La mission Fourgous p Jean-Michel Fourgous Le projet s’accélère frappé par l’aspect consensuel qui règne autour contre 55 % aux USA et 60 % au Danemark !l’école par le numérique a montré comment le au fur et à mesure de l’adhésion grandissante du développement du numérique à l’école. Outre la pédagogie, se profile aussi la question des enseignants et des cadres de l’Éduca- Tous les acteurs concernés sont conscients de l’inégalité des chances. Aujourd’hui, 30 %au ministre de l’Éducation numérique permettait de lutter contre l’échec tion nationale. Nous sommes à Élancourt des efforts à fournir. Le site Internet du rapport des fils d’ouvriers entreprennent des étudesnationale, Luc Chatel. scolaire, développer la l’une des très rares villes de France à avoir a enregistré tout au long de la mission plus de supérieures contre 80 % des fils de cadres.Il répond ici à quelques confiance des élèves, équipé toutes ses classes élémentaires de TNI 10 000 contributions et messages, preuve que Avec le numérique, cette fracture s’estompe.questions de Paroles d’élus diminuer les inégalités, (Tableaux numériques interactifs) alors que la ce sujet passionne le corps enseignant. Par Pour réussir l’école du futur, nous devons régler augmenter le niveausur l’école numérique. d’anglais et rendre plus moyenne nationale n’excède pas 5 % de taux ailleurs, j’ai découvert lors de cette mission les le problème de la formation des enseignants. attractif l’apprentissage d’équipements. À la rentrée prochaine, toutes multiples expériences locales dans le domaine À Élancourt, nous avons déjà une Cité numé- des sciences. Les outils les classes maternelles en seront également du numérique. Il s’agit désormais de les faire rique qui, sur la base d’un programme Apple, numériques facilitent le dotées. Ensuite, les écoles d’Élancourt sont connaître et de les soutenir. forme les enseignants et permet à tous cesÉlancourt(Yvelines) métier de l’enseignant, lui font gagner du temps dans la préparation de ses cours, lui permettent de mieux gérer l’hétérogénéité de sa classe. p Contact Tél. : 01 30 66 44 21 connectées à l’ENT (Environnement numé- rique de travail) et possèdent toutes une classe mobile (chariot multimédia). Mais ce n’est pas tout : nous lançons dès cet été le soutien sco- laire en ligne. En partenariat avec le site Internet Maxicours, la ville d’Élancourt offre les devoirs d’été à tous les élèves du CP à la terminale. p Paroles d’élus Quelles sont, d’après vous, les prochaines grandes étapes pour aboutir au plan national à cette école du futur, accélérateur d’apprentissage ? Quels sont les freins à lever ? p Jean-Michel Fourgous La première étape, c’est le changement culturel. La fracture n’est plus sur le matériel – la France se classe 8e sur supports numériques et de manuels numé- ‘‘ acteurs de se rencontrer et d’échanger leurs pratiques. Enfin, nous devons donner un coup d’accélérateur à la production de nouveaux riques interactifs. La révolution numérique est en marche. Demain, elle représentera 50 % de l’augmentation de la croissance mon- Courriel : service. C’est une première en France ! Enfin, en sep- 27 en nombre d’ordinateurs par élève – mais diale. C’est donc dès à présent qu’il communication@ville- elancourt.fr tembre, nous mettons en place un jeu sérieux sur l’appropriation pédagogique, la France se faut agir. Et vite. www.ville-elancourt.fr d’Histoire pour les classes de 3e. Pour toutes situant au 24e rang. Il s’agit désormais de trans- www.missionfourgous- tice.fr 170 171
  4. 4. Les TIC, piliers Signy-le-Petit p territoires numériques paroles d’élus (Ardennes)de l’écolenumériquerurale p Contact Miguel Leroy Tél. : 03 24 53 51 01 Courriel : comcom.signy@orange.fr www.signy-le-petit.com ‘‘ Promouvoir une ruralité p Bilan et perspectives attractive et active Après cette mise en place de l’ENR, premier dans un cadre contrat Orange signé en France, la Commu- préservé. L’utilisation nauté de communes a témoigné de sa satisfac- du numérique à l’école est tion en s’associant pour un partenariat sur les l’un des moyens permettant usages innovants des TIC en milieu rural, tant de répondre à cette volonté, au niveau éducatif que culturel et touristique, et en prolongeant son partenariat par l’ENT. À pour le plus grand bénéfice l’issue de l’expérimentation, il est prévu d’équi- de nos enfants.” per toutes les écoles d’ici à 2012. À terme, ce Miguel Leroy, projet est susceptible de faire également office président de la Communauté de référence auprès de toutes les collectivités de communes de la région de la région Champagne-Ardenne. Enfin, la de Signy-le-Petit collectivité se dote d’une image résolument dynamique et innovante. p Projet p Enjeux p Mise en œuvre Le projet d’École numérique rurale (ENR) de la Il s’agit de lutter contre l’enclavement des ter- La solution École numérique rurale (ENR) et la Communauté de communes de la région de Si- ritoires ruraux en garantissant aux enfants sco- convention Espace numérique de travail (ENT) gny-le-Petit porte sur l’équipement de ses trois larisés l’accès aux outils technologiques pour ont respectivement été mises en service en écoles en TIC. L’ENR proposé par France Télé- mieux appréhender les matières scolaires en septembre 2009 et en juin 2010. Développée com Orange va au-delà du cahier des charges facilitant les relations entre l’école et son en- en partenariat avec ITOP, l’expérimentation a du ministère de l’Éducation nationale ajoutant vironnement. Par extension, l’ENT va favoriser nécessité la formation de l’équipe enseignante au matériel de base, quatre tableaux blancs le développement des usages pédagogiques et la mobilisation des élus, de l’inspecteur et interactifs et dix micro-ordinateurs portables multimédias et l’utilisation optimale de l’en- animateur TICE de l’Inspection académique, supplémentaires. Dans son prolongement, la semble des moyens déployés dans les écoles. avec la création d’un CDD de 400 heures. Les Communauté de communes poursuit cet effort investissements financiers s’élèvent à 40 000 € en s’associant avec le Conseil général des Ar- pour l’ENR dont 9 000 € financés par l’État dennes et Orange pour développer un Espace dans le cadre du plan de relance en faveur de numérique de travail (ENT) sur ses trois écoles l’équipement numérique dans les écoles ru- et son collège. rales et un forfait de 18 500 € pour l’ENT. 172 173
  5. 5. ‘‘Un outilpédagogique pour “As-tu fait L’opportunité de l’école numérique rurale pour Olmi-Cappella (Haute-Corse)rompre l’isolement tes devoirs une commune située en zone de montagne, souventet réduireles inégalités numériques ?” isolée, permet de réduireterritoriales la fracture numérique et offrescolaires par la ainsi aux élèves de la classemaîtrise des TIC. unique les mêmes chances de réussite.” Frédéric Mariani, p Contact maire d’Olmi-Cappella Frédéric Mariani Courriel : mairie-olmi-cappella@wanadoo.fr www.olmi-cappella.fr p Projet p Bilan et perspectives Désormais, les montagnes corses environ- L’évaluation des premiers mois de fonction- nantes résonnent des clics des jeunes nou- nement de la nouvelle École numérique rurale veaux internautes d’Olmi-Cappella : les dix éco- n’a pas encore été faite, mais les élèves d’Ol- liers de sa classe unique nouvellement équipée mi-Cappella s’étaient déjà familiarisés avec du dispositif “École numérique rurale” (ENR). les TIC par la création d’un site Internet très Ordinateurs, tableau blanc interactif, connexion documenté de l’école. L’équipement innovant Internet haut débit avec Wifi supplantent les et les contenus pédagogiques liés devraient craies et le tableau noir dans le quotidien sco- les aider à maîtriser parfaitement ces outils de laire des enfants du village. Le projet donne à communication en leur donnant les mêmes l’enseignement une autre dimension, l’adaptant chances qu’aux élèves des écoles publiques au monde auquel il faut préparer les enfants et citadines. La réduction de la fracture numérique contribuant à rompre l’isolement géographique. est d’ailleurs l’objectif majeur de ce projet. p Enjeux p Mise en œuvre En l’équipant du dispositif ENR, le maire d’Ol- Suite à un appel à projets de l’Inspection aca- mi-Cappella donne aux dix élèves de l’unique démique de Haute-Corse, l’école d’Olmi-Cap- classe l’opportunité de maîtriser très tôt les pella a été retenue en juin 2009 pour bénéfi- outils TIC, atout majeur d’une insertion future. cier du plan de développement du numérique Mais au-delà de l’apprentissage technique de dans les écoles rurales initié par le ministère leur usage, le dispositif leur donne accès à un de l’Éducation nationale. L’installation de la so- contenu pédagogique de haut niveau, ainsi lution proposée par France Télécom Orange, qu’à une multitude de sources d’information et a été faite en janvier 2010. D’un coût total de de documentation pour compléter les cours, 12 000 € TTC, le projet a été financé à 80 % comme si bibliothèques et autres centres clas- par l’État et à 20 % par les fonds propres de siques de ressources étaient au coin de la rue. la commune. 174 175
  6. 6. Mon collège Conseilparoles d’élus p territoires numériques (Eure) généralen un clic p Contact Aurélie Lefebvre Tél. : 02 32 31 93 53 Courriel : aurelie.lefebvre@cg27.fr www.eure-en-ligne.fr ‘‘ Nous avons mis en p Bilan et perspectives place des politiques Les résultats de cette expérience dépendent du permettant de degré de maturation dans la maîtrise des TIC contribuer à la réussite des différents collèges. La réussite du projet est éducative des collégiens très directement liée à l’implication des chefs de l’Eure et de réduire d’établissement et des professeurs, ainsi qu’à les inégalités sociales et la formation et l’accompagnement par le four- nisseur. L’identification des apports de l’ENT territoriales. Les TIC ont et des facteurs-clés de succès alimentera un constitué à cet égard un outil cahier des charges en vue d’une éventuelle essentiel pour atteindre nos généralisation de l’expérience sur l’ensemble objectifs.” du territoire régional à l’horizon 2011. Jean-Louis Destans, président du Conseil général de l’Eure p Projet p Enjeux p Mise en œuvre Plateforme collaborative, l’Espace numérique L’objectif de l’ENT est de bénéficier de l’apport Initialement mise en œuvre sur une plateforme de travail (ENT) établit une relation permanente des TIC dans les processus d’apprentissage. de logiciel libre (Collaba) pour la première année entre les membres de la communauté éduca- Pour les chefs d’établissement, il expérimente scolaire 2008-2009, l’ENT a migré vers une tive (enseignants, élèves, personnel, parents…) une nouvelle organisation du travail et une autre plateforme technique (ITOP) à la rentrée et leur offre un point d’accès unique selon leurs meilleure communication entre les membres de 2009, dont l’ergonomie permet une appropria- fonctions : espace personnel de travail, travaux la communauté. Pour les collégiens de l’Eure, tion plus rapide et bénéficiant d’un meilleur en groupe, accès à l’emploi du temps, notes l’ENT offre un espace de travail confortable et support technique. L’adaptation des différents et ressources en ligne (encyclopédie, logiciel de interactif, tout en les formant à la maîtrise des acteurs à ce nouvel outil technique a mis en remédiation scolaire). Déployé sur six collèges TIC et au mode de travail collaboratif dans un lumière l’importance de l’accompagnement pilotes (3 000 élèves), en partenariat avec le souci de réussite éducative, afin que leur niveau au changement par le partenaire (Orange et rectorat de Rouen, l’ENT facilite le développe- de formation initiale soit équivalent au niveau ITOP) dans la réussite de ce type d’expérience, ment des usages et des projets avec la com- national. intégralement financée par le Conseil général. munauté éducative. 176 177
  7. 7. Lycées et Conseil régionalcentres (Limousin)de formationlimousinsen réseau p Contact Julie Chupin Courriel : j-chupin@cr-limousin.fr www.region-limousin.fr ‘‘ Lorsque les TIC p Bilan et perspectives s’insèrent dans la Depuis le 1er janvier 2010, tous les établisse- relation pédagogique ments du Limousin sont reliés au réseau Relief. entre le professeur et l’élève, Le projet a reçu le prix de l’innovation techno- elles la transforment ; elles logique au salon Educatec-Educatice qui s’est conduisent à placer dans tenu à Paris du 18 au 20 novembre 2009, dans les mains des élèves un outil le cadre du salon européen de l’éducation. La prochaine étape porte sur la mise en place d’un puissant de production et ENT (Environnement numérique de travail). De d’exploration des savoirs nouveaux services et usages sont également qui bouleverse les conditions attendus, notamment des formations à dis- de l’apprentissage.” tance, des visioconférences et l’accès à des Jean-Paul Denanot, supports éducatifs vidéo-régionaux. président du Conseil régional du Limousin p Projet p Enjeux p Mise en œuvre Baptisé Relief, le nouveau réseau à très haut Ce projet s’inscrit dans la stratégie d’aménage- Lancé en 2008, le projet a fait l’objet d’un ap- débit (10 Mbits/s montants et descendants) ini- ment numérique du territoire. Il vise à promou- pel d’offres de 3 millions d’euros sur quatre tié par le Conseil régional du Limousin relie les voir le développement de dispositifs innovants ans (300 000 € d’investissements, 2,6 millions 45 lycées et sites de formation, que la Région d’apprentissage et participe à la réduction des d’euros de fonctionnement et 70 000 € de tra- finance. Ce réseau assure la communication inégalités dans l’accès au savoir et à l’appren- vaux de génie civil dans les lycées pour leur entre tous les sites et offre des services Inter- tissage. Ainsi les enseignants bénéficient de raccordement). La proposition retenue, issue net ou de téléphonie à moindre coût. Outre un dispositifs innovants d’apprentissage tels que d’Obiane, la filiale d’Orange, a été construite stockage mutualisé des données, Relief sera les formations à distance, par exemple pour les sur une solution intégrée. Elle utilise le réseau bientôt le support à la mise en place d’un En- Instituts de formation de soins infirmiers en lien du syndicat mixte Dorsal et de son délégataire vironnement numérique de travail (ENT) afin avec les CHU. Premier réseau régional reliant Axione Limousin pour 34 sites et le réseau de favoriser les échanges entre élèves, ensei- en fibre optique les lycées, il place le Limou- Orange pour les onze autres. Financé sur fonds gnants, parents, directions des lycées et col- sin en tête des régions françaises en matière propres du Conseil régional, le réseau Relief a lectivités locales. d’éducation, sans compter les économies liées été inauguré en juin 2009. à la téléphonie sur IP. 178 179
  8. 8. L’école rurale Penchard (Seine-et-Marne)entre dans l’èrenumérique p Contact Anne Dumaine Tél. : 01 64 34 10 86 Courriel : mairiedepenchard@wanadoo.fr http://perso.wanadoo.fr/mairiedepenchard ‘‘ Éligible à l’école p Bilan et perspectives numérique rurale, Le village de Penchard a mené à bien le projet notre projet s’est grâce au soutien de l’Inspection académique révélé être le seul retenu en de Seine-et-Marne. Cette solution d’école Seine-et-Marne. L’enjeu pour numérique rurale s’est déployée au cours de nous était capital car les l’année scolaire 2009-2010, notamment avec seules ressources de notre la formation des enseignants à leur nouvel environnement numérique. Opérationnel à la commune ne nous avaient pas rentrée 2010, le projet fait entrer trois classes permis d’initier nos enfants à primaires de cette école rurale dans l’ère du l’informatique.” numérique. Anne Dumaine, maire de Penchard, vice-présidente de la Communauté du Pays de Meaux p Projet p Enjeux p Mise en œuvre La solution “École numérique rurale” de France L’École numérique rurale aide à lutter contre Éligible aux critères définis par l’Inspection aca- Télécom Orange a projeté les trois salles de la fracture numérique et à donner à tous les démique, notamment une population inférieure classe primaire de Penchard dans l’environne- mêmes chances de réussite. Elle s’adresse à à 2 000 habitants, la commune a lancé le projet ment numérique. Les écoliers apprennent ainsi tous les acteurs impliqués dans l’école : élèves, en mai 2009. La mairie et l’équipe enseignante, à maîtriser les nouvelles technologies tout au enseignants, parents et collectivité locale. Outil motivée, ont travaillé conjointement. La com- long de leur parcours en classe primaire. Les pédagogique innovant, cette solution numérique mune a ainsi bénéficié d’une subvention de enseignants bénéficient d’une véritable plate- rend désormais possible l’échange et la diffusion 9 000 € du ministère de l’Éducation nationale forme interactive et des usages innovants en de voix, de données et de vidéos, ainsi que le et a financé sur fonds propres (14 500 €) l’ac- termes de pédagogie, de gestion et de sécurité suivi individualisé des élèves. Du point de vue de quisition de dix ordinateurs courants et de deux des informations. L’école a accès au réseau la commune, l’outil par son ergonomie et son ordinateurs plus performants pour les ensei- Internet à haut débit, à des équipements ma- conditionnement est totalement autonome et gnants. Elle a en outre mis à disposition une tériels et logiciels, mais aussi à l’assistance, la précâblé. salle de la maison des associations, afin d’as- maintenance et la formation des utilisateurs. surer une utilisation optimale de ce matériel. 180 181
  9. 9. ‘‘ Un L’apprentissage, moteur de la modernité. Des Chambre d’élus p territoires numériques paroles de Métiers Environnement services numériques et de l’Artisanat en réponse aux attentes numérique de l’entreprise formatrice. (Var) de travail Un système permanent de ressources et d’échanges.” pour apprentis Jacques Montano, président de la Chambre p Contact de Métiers et de l’Artisanat du Var José Gomez Tél. : 04 94 99 51 80 Courriel : Jose.gomez@cma-var.fr www.cfalesarcs-frejus.fr p Projet p Bilan et perspectives Les apprentis du Var vont bénéficier d’un En- Le premier bilan montre que les échanges entre vironnement numérique de travail (ENT), pano- les acteurs de la formation alternée sont plus plie de nouveaux outils portés par le réseau faciles et que ce projet d’Environnement numé- Internet. Cette plateforme offre, entre autres, rique de travail a généré le développement de des espaces personnalisés et sécurisés aux nouveaux outils. Il est prévu d’étendre demain utilisateurs apprentis mais aussi aux maîtres cette solution à d’autres sites de formation en d’apprentissage et aux formateurs. Tous peu- alternance. Grâce à ce dispositif, l’artisanat, s’il vent ainsi accéder aux ressources et services prend sa source dans le passé, est bien armé numériques, tels que le bulletin de notes élec- face aux enjeux de l’avenir. tronique, le livret de formation en ligne et les ressources pédagogiques numériques parta- gées. Ce projet dématérialise les outils péda- gogiques et administratifs et favorise les liens entre les différents acteurs de la formation. p Enjeux p Mise en œuvre Avec l’ENT, apprentis, parents, maîtres d’ap- Suite à l’expérimentation de Formation ouverte prentissage et formateurs peuvent travailler en- à distance (FOAD), un partenariat avec France semble. En effet, l’ENT améliore les échanges, Télécom Orange a été initié pour la mise en réduit les distances et s’adapte aux contraintes œuvre d’une plateforme de partage de don- de la formation par alternance. Les utilisateurs nées. Un comité de pilotage a été constitué,La transmission peuvent travailler hors temps de classe et en composé de techniciens d’Orange, de lades savoirs et tout lieu connectés à Internet. L’organisation de société ITOP et du Centre de formation desdes pratiques la vie scolaire est aussi facilitée avec une consul- apprentis (CFA) des Arcs-sur-Argens. Mis ense modernise tation à distance des emplois du temps, des service en février 2009, ce dispositif d’Environ-au bénéfice évaluations ou des ressources pédagogiques. nement numérique de travail a été adapté auxdes apprentis, Autant d’atouts pour développer la formation spécificités de l’apprentissage, étant le premiersalariés ou chefs par l’apprentissage. du genre en France.d’entreprise. 182 183
  1. A particular slide catching your eye?

    Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

×