Egalité professionnelle statistiques officielles

  • 1,159 views
Uploaded on

Une compilation des quelques statistiques officielles sur l'égalité homme-femme en France et dans l'Union.

Une compilation des quelques statistiques officielles sur l'égalité homme-femme en France et dans l'Union.

More in: Business
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
1,159
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2

Actions

Shares
Downloads
17
Comments
0
Likes
1

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. ÉGALITÉ HOMMES/ FEMMES LA FRANCE, ÉLÈVE MOYEN Une étude Parménide 1mardi 17 juillet 2012
  • 2. Introduction Ce document compile l’essentiel des données contenues dans la brochure publiée par le Ministère des Droits des Femmes, intitulée L’égalité entre les femmes et les hommes, chiffres-clés 2011. La compilation porte essentiellement sur les chiffres liés à l’égalité professionnelle. Retrouvez sur http://www.parmenide.fr un dossier complet sur l’égalité hommes- femmes et sa mise en oeuvre dans l’entreprise. 2mardi 17 juillet 2012
  • 3. Le taux d’emploi féminin Plus d’enfants et de plus en plus tard : 3 Taux d’emploi des femmes et des hommes (en %) rapport entre emploi et fécondité et indicateur de fécondité2, 2010 Entre 2009 et 2010, les taux d’emploi des hommes et des femmes de 20 à 64 ans ont continué de diminuer Belgique 61,6 % 73,5 % 1,841 Le taux d’emploi masculin en Bulgarie 61,7 % 1,49 Avec un % d’emploi de 64,9%, dans la majorité des pays de l’Union européenne pour atteindre 69,1 % République tchèque 60,9 % 1,49 France est de 73,8%. En réalité, 62,1 %. Seules la Suède, l’Autriche, l’Allemagne, la Belgique, 79,6 % la France se situe au-dessus de la Roumanie et Malte ont échappé à la tendance et ont vu Danemark 73,1 % 79,0 % 1,87 il est le chiffre véritablement le taux d’emploi des hommes et des femmes s’accroître la moyenne UE, mais au-dessous légèrement. Le taux d’emploi des femmes dans ce groupe d’âge Allemagne 69,6 % 80,1 % 1,39 inquiétant de ce tableau. Il se Estonie 65,7 % a reculé, pour la première fois depuis 2000, en 2009 et de ses principaux concurrents: 67,7 % Irlande 60,4 % 1,63 2,07 situe à 1,3 point sous la a de nouveau diminué légèrement en 2010 pour atteindre 62,1 %. l’Allemagne atteint presque les 69,4 % Grèce 51,7 % 76,2 % 1,44 moyenne de l’Union Espagne 55,8 % Européenne, qui est à 75,1%. A en juin 2010 dans le cadreRoyaume-Uni 2020,situe à 70%! Le de la Stratégie Europe se Pour autant, le nouvel objectif fixé par le Conseil européen 1,39 69,1 % d’un taux d’emploi de 75 68%. Seule l’Italie presque % en 2020 pour les femmes France 64,9 % 73,8 % 2,01 titre d’illustration, le taux Italie 49,5 % 1,41 1 et les hommes de 20 à 64 ans n’est atteint en 2010 que demeure à 49,5%. dans quatre des États membres : la Suède (78,7 %), 72,8 % Chypre 68,5 % 1,511 d’emploi masculin en Allemagne est de 80,1%, au Royaume-Uni 82,5 % les Pays-Bas (76,8 %), le Danemark (76,1 %) et Chypre (75,4 %), En 2010, la France comptait l’Allemagne et l’Autriche en sont très proches (74,9 %). Lettonie 64,9 % 65,1 % 1,17 13,6 millions de femmes au En Estonie, en Finlande et en Lettonie, l’écart entre les taux Lituanie 65,1 % 63,6 % 1,55 de 79,3%. Il atteint 82,8% aux d’emploi masculin et féminin est relativement faible (inférieur à 5 points), àElles étaient 1 points) travail. l’opposé de Malte (36,3 million de Luxembourg 62,0 % 79,2 % 1,63 Pays-Bas. Hongrie 55,0 % 1,25 et de la Grèce (24,5 points). L’écart en France entre les taux d’emploi des femmes en 2003. est de 8,9 points 3 . moins et des hommes 66,0 % Malte 41,4 % 1,38 Autrement, la France compte 77,7 % Dans le même temps, Bien que le nombre de femmes en âge de procréer Pays-Bas 70,8 % 82,8 % 1,79 environ 8% d’hommes au travail soit en diminution, la fécondité reste élevée en France. l’Allemagne est passée de 17,8 Selon les estimations d’Eurostat, l’indicateur conjoncturel Autriche 69,6 % 80,2 % 1,44 de moins qu’en Allemagne, 9% Pologne 57,7 % millions à 19 millions de femmes de fécondité (c’est-à-dire le nombre moyen d’enfants 71,6 % Portugal 65,6 % 1,38 1,36 de moins qu’aux Pays-Bas... par femme) dans l’UE à 27 varie de 1,4 en Pologne à 2 en France et 2,07 en au travail, soit une augmentation Irlande. La France et l’Irlande ont quasiment atteint 75,4 % Roumanie 55,9 % 70,8 % 1,381 Depuis 2003, la France compte le seuil de renouvellement des générations qui est de 2,1 enfants légèrement favorable à par femme 3 . Un fort contraste sépare les pays du Nord Slovénie 66,5 % 74,0 % 1,57 400.000 hommes de plus au l’Allemagne. et de l’Ouest de l’Europe, où la fécondité est supérieure Slovaquie 57,4 % 71,9 % 1,40 travail. L’Allemagne 500.000 à 1,7 enfant, de ceux du Sud et du Centre ou de l’Est, Finlande 71,5 % 1,87 où elle est presque partout nettement inférieure à 1,6 enfant. 74,5 % Suède 75,7 % 1,98 hommes. 81,7 % Royaume-Uni 67,9 %79,3 % 1,94 62,1 % 1,591 UE à 27 75,1 % Taux demploi des femmes Indicateur conjoncturel Taux demploi des hommes de fécondité 2 1/ Chiffres 2009. 2/ L’indicateur conjoncturel de fécondité, ou somme des naissances réduites, mesure le nombre d’enfants qu’aurait une femme tout au long de sa vie, si les taux de fécondité observés l’année considérée à chaque âge demeuraient inchangés. Lecture : en France 64,9 % de femmes et 73,8 % d’hommes de 20 à 64 ans ont un emploi. Champ : taux d’emploi des personnes de 20 à 64 ans vivant dans les ménages privés. Sources : Estimations nationales ou d’Eurostat. Enquêtes sur les forces de travail, Eurostat. 8 9 3mardi 17 juillet 2012
  • 4. ommes au Parlement européen, 5,9 % en 1998 5,7 % en 1988naux et dans les conseils municipaux 10,9 % en 2001* 6,1 % en 1993 16,9 % en 2004 10,9 % en 1997de 3 500 habitants. 12,3 % en 2002 La politique... 21,9 % en 2008 22,1 % en 2011 18,5 % en 2007 es * Entrée en vigueur de la loi dite sur la parité, loi no 2000-493 du 6 juin 2000 tendant à favoriser l’égal accès e la loi sur la parité, en juin 2000, des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives : chaque liste est composée alternativement d’un candidat de chaque sexe.t restent des lieux essentiellement Source : ministère de l’Intérieur. Observatoire de la parité entre les femmes et les hommes.lementaire sur cinq est une parlementaire. sénatrices a progressé de façon sensibleujourd’hui qu’une sénatrice pour cinq 7 Place des femmes dans les parlements des États membres :9 % des élus en 1998, les femmes sont Assemblée nationale ou Chambre unique On notera que les pays qui008 à 22,1 % en 2011 (soit 77 femmes 46,1 %es sont maintenant proportionnellement Suède 2010 réalisent les meilleurs scores en Finlande 2011 42,5 % Pas brillants, les scores des es députées mais leur nombre stagne Pays-Bas 2010 40,0 % matière de féminisation de leur 2004. femmes en politique. Moins d’un Belgique 2010 39,3 % chambre sont les pays où élu national sur 5 en France est Danemark 2011 39,1 %éputées s’est accrue de 12,3 % en 2002 Espagne 2008 36,6 % l’élection introduit au moins une une femme. Alors que la Suède, 107 femmes sur 577 députés). Allemagne 2009 32,8 % dose de scrutin à lat est encore éloigné de l’objectifou les Pays-Bas la Finlande fixé proportionnelle. L’élection par Autriche 2006 27,9 % République tchèque 2010 22,0 %s pénalités financières n’ont pasles l’effet En dépassent eu 40%. Royaume-Uni 2010 21,9 % suffrage direct, surtout Allemagne, près du tiers des élus Bulgarie 2009 21,3 % uninominal, défavorise fortemente la France en matière de paritésont des femmes. En nationaux Italie 2008 21,3 % les femmes. Lettonie 2011 21,0 %s parlementaires la Espagne, le taux de féminisation placent désormais Pologne 2007 20,4 %Union européenne des assemblées atteint les pour ce qui concerne Luxembourg 2009 20,0 % 36,6%.ues à l’Assemblée nationale 7 Lituanie 2008 19,1 %i les 13 États ayant un sénat France 2007 18,9 % Estonie 2011 18,8 %mbre 8 . Grèce 2009 17,3 %ropéen que les élues sont les plus Slovaquie 2010 15,3 % Irlande 2011 15,1 %8 % de femmes élues, la France se place Portugal 2011 13,5 % ropéens 9 . Slovénie 2008 13,3 % Chypre 2006 12,5 % Roumanie 2008 11,4 % Hongrie 2010 9,1 % Malte 2008 8,7 % Assemblée nationale ou Chambre unique Source : Fondation Robert Schuman, données recensées en octobre 2011. 14 15 4 mardi 17 juillet 2012
  • 5. Italie 18,0 % ler territorial unique siégera Pologne 7,1 % il régional. La loi no 2010-1563 Roumanie 5,8 % ... au Parlement européenme des collectivités territoriales Slovénie 2,5 % Moyenne : 21,8 %pénalités financières calqué sur Source : Commission européenne, DG EMPL, Base de données sur les femmes et les hommes dans la prise de décision, données recensées en février 2011. en cas de non-respect de la parité.de 3 500 habitants et plus sur la parité) on comptait 48,5 % rs municipaux. Cependant dans 9 Part des femmes élues pour chaque État membre 00 habitants, qui représentent au Parlement européen, 2009 e France, 32,2 % de conseillères Finlande 61,5 % Suède 55,6 % Au Parlement Européen, où Estonie 50,0 %s dans les exécutifs municipaux 48,0 % l’élection se fait au scrutin Pays-Basur progression dans les conseils. Danemark 46,2 % proportionnel, les Françaises sontme la conséquence du faible France 45,8 % mieux représentées. La France de liste lors des élections Autriche 41,2 % Bulgarie 41,2 % atteint presque la parité et laisse Slovaquie 38,5 % loin derrière l’Allemagne (moins Lettonie 37,5 %es, le nombre de femmes élues Allemagne 37,4 % de 40% de femmes) ou Belgique 36,4 %ès faible. Dans les communes l’Espagne, qui maintient son taux Hongrie 36,4 % ne compte que 9,6 % de femmes Portugal 36,4 % de 36% de femmes élues. Une Roumanie 36,4 %on de 2,9 points d’une élection fois de plus, le scrutin majoritaire Espagne 36,0 % apparaît comme un élément Chypre 33,3 % Royaume-Uni 33,3 % négatif pour la féminisation de la Grèce 31,8 % vie politique.... Slovénie 28,6 % Irlande 25,0 % Lituanie 25,0 % Italie 22,2 % Pologne 22,0 % République tchèque 18,2 % Luxembourg 16,7 % Malte 0,0 % Moyenne des 27 35,1 % Source : Observatoire de la parité. 16 5 17 mardi 17 juillet 2012
  • 6. ntre des partis politiques qui 13,8 % en 2008ces légales en termes de parité. Les conseillères municipalesire et d’un suppléant de sexeections cantonales. Elle s’est lors des élections municipales Les femmes et l’encadrement 14 % en 1983 17,2 % en 1989 21,7 % en 1995 33,0 % en 2001 article unique étend 35,0 % en 2008ers généraux la procédure mise2007. Ce dispositif a été appliqué Source : ministère de l’Intérieur.anisées en mars 2008.tre une meilleure représentationque, l’article 1er de la Constitutiona loi constitutionnelle 11 Part des femmes parmi les cadres dans le privé ion des institutions de et semi-public, 2008 (en %)a loi favorise l’égal accès 34,2 mandats électoraux et fonctions ilités professionnelles et 28,9 30 servatoire de la parité entre les femmes e.gouv.fr). 20,4 Moins d’1/3 des cadres sont des femmes. Cette répartition est 13,5 relativement inégalitaire, puisque des secteurs comme les services font une part bien meilleure aux femmes que l’industrie ou la construction. Ces secteurs font Industrie Constrution Commerce Services Ensemble parfois plus appel à la force physique... Lecture : en 2008, 20,4 % des cadres travaillant dans l’industrie sont des femmes. Champ : les cadres travaillant à temps complet dans le secteur privé et semi-public. Source : Insee, DADS 2008.8 19 6 mardi 17 juillet 2012
  • 7. sont majoritaires au sein on des postes de cadre est Industrie Constrution Commerce Services Ensemble La direction des sociétés françaises les secteurs. Le secteur de Lecture : en 2008, 12,8 % des dirigeants travaillant dans l’industrie sont des femmes. plus faible proportion de femmes Champ : les dirigeants de sociétés salariés hors agriculture, services domestiques, activités extraterritoriales, travaillant à temps complet. e est la plus élevée dans le secteur Sources : Insee, DADS 2008. adres, les femmes le sont encore 13 Part des femmes et des hommes parmi les cadres nts salariés d’entreprise (17,1 %). de direction et dirigeants d’entreprises privées, varie selon le secteur d’activité, 2008 (en %) n à 21,3 % dans le commerce 12 . France1 39,2 % 60,8 % ation de la taille ou du chiffre Italie 35,0 % 65,0 % Pologne 35,0 % 65,0 % La France réussit le meilleur Espagne 34,9 % 65,1 %uropéenne en 2007, seuls un tiers Lettonie 34,2 % 65,8 % score de l’Union Européenne en Royaume-Uni 33,2 % 66,8 % irigeants d’entreprises privées matière de place des femmes Lituanie 32,1 % 67,9 %’est à Chypre et à Malte qu’il y a Portugal 32,1 % 67,9 % dans les comités de direction. Leet dirigeantes (respectivement 9,7 % Estonie 31,9 % 68,1 % res, dont laministère prend soin de déclarer Autriche 31,9 % 68,1 % France, sont au-dessus Belgique 30,8 % 69,2 % 13 . que l’échantillon n’est pas Bulgarie 30,1 % 69,9 % représentatif... Cela dit, cette Allemagne 29,8 % 70,2 % Slovaquie 29,5 % 70,5 %nseils d’administration place la France, performance Hongrie 28,9 % 71,1 % avec près de 40% de femmes, ation équilibrée des femmes Grèce 28,7 % 71,3 % République tchèque 27,6 % 72,4 % très au-dessus de la moyenne de onseils d’administration et Pays-Bas 27,5 % 72,5 % professionnelle du Européenne, et très en l’Union 27 janvier 2011 Roumanie 27,1 % 72,9 % Danemark 26,2 % 73,8 % avance sur ses concurrentsmes et aux sociétés en commandite Slovénie 25,7 % 74,3 % comme le Royaume-Uni (33%) n bourse ou qui, trois ans durant, Suède 24,5 % 75,5 % Luxembourg 22,3 % 77,7 % n d’au moins 500 salariés (30%). ou l’Allemagne Irlande 21,1 % 78,9 % n montant net de chiffre d’affaires Finlande 17,4 % 82,6 % Malte2 12,3 % 87,7 %oins 50 millions d’euros de respecter Chypre2 9,7 % 90,3 % dévolus à chaque sexe au sein UE à 27 32,3 % 67,7 %n et de surveillance des sociétés 1/ Les chiffres excluent les directeurs et P.-D.G. pour lesquels les données ne sont pas disponibles. e 20 % d’ici à trois ans. 2/ En raison de la petite taille de l’échantillon, les données manquent de fiabilité. Lecture : en France en 2007 les femmes représentent 39,2 % des cadres de direction et dirigeants d’entreprises privées. Champ : la population concernée correspond aux catégories 12 et 13 de la nomenclature Isco « Dirigeant et cadre de direction d’entreprise privée » et « Dirigeant et gérant de petite entreprise ». tives en faveur de la parité », p. 18. Sources : Eurostat, enquêtes sur les forces de travail. 20 21 7 mardi 17 juillet 2012
  • 8. Et la fonction publique?au sein des instances 17 Les femmes dans les emplois de direction des trois fonctions publiquesns le public. Nombre Part desn moyenne un tiers Emploi d’emplois femmes delon l’organisation syndicale direction (en %)% dans la délégation Emplois civils de direction de la fonction publique de l’État 1 1 091 21,4 Seule la fonction publiqueement suivant le secteur hospitalière garantit une place Ambassadeurs 160 15,6entes dans les comités femmes dans satisfaisante aux Chefs de service, directeurs adjoints, sous-directeurs 451 30,6ue dans ses fonctions d’encadrement. ceux de Directeurs dadministration centrale 145 24,1 Mais seulement dans les emplois Préfets 191 10,5 Recteurs 31 25,8s paritaires, moins cotés. Les directeurs les 40 % Secrétaires généraux d’administration centrale 13 0,0onnel et d’hôpitaux restent 38,5 % de ceux Trésoriers-payeurs généraux 100 8,0es femmes. Les femmes des hommes. Le majoritairement Emplois de direction de la fonction publique territoriale 2 1 614 18 ministère des Finances (TPG) et élues par le personnel Conseils régionaux et généraux 601 16,6 le corps préfectoral apparaissent Villes de plus de 40 000 habitants 374 18,4 comme les champions de la Structures intercommunales 530 17,0 discrimination. Établissements publics nationaux 109 28,4 de direction Emplois de direction de la fonction publique hospitalière 3 1 775 40,2 Membres du corps des directeurs d’hôpitaux 617 16,0 Membres du corps des directeurs d’établissements 1 158 53,0 emplois des trois fonctions sanitaires, sociaux et médico-sociauxes 4 480 emplois supérieurs. 1/ Emplois civils au 31 décembre 2009. 2/ Directeurs généraux, directeurs généraux adjoints et directeurs généraux des services techniques, oriale que leur part au 31 décembre 2007. 3/ Chefs d’établissements au 31 décembre 2009. Source : ministère du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique et de la réforme de l’État, DGAFP, Rapport annuel sur l’état de la fonction publique, Faits et chiffres 2010-2011, La Documentation française, 2011.ants est de 21,4 %. Elle resteoritaire qu’elles occupentemplois civils de catégorie A 8ennent quejuillet % mardi 17 10,5 2012
  • 9. L’insertion professionnelleL’université comptait 57,2 % d’étudiantes en 2010-2011,pourtant les parcours universitaires demeurent eux aussi 25 Insertion professionnellenettement différenciés. Parmi les nouveaux entrants Taux Part d’emploisà l’Université en 2010-2011 les jeunes femmes représentent Part des femmes de chômage à temps73,2 % des étudiants en lettres, seulement 49,7 % en sciences. BIT (en %) partiel (en %) Écart salairesElles sont majoritaires en droit, économie, administration Hommes Hommes Femmes Femmes La présence des femmes est (en %)économique et sociale 24. particulièrement forte dans lesL’insertion professionnelle BEPC, CEP, sans diplôme 41,8 36,1 39,6 11,4 40,2 -18,5 licences en sciences humainesEn moyenne parmi les sortants de formation initiale de 2007 CAP, BEP Production et équivalent Services 12,9 17,5 30,6 4,7 32,8 -17,7 78,1 24,8 25,7 11,5 33 -13,7 et sociales, ou dans les licencesà 2009, 48 % des femmes sortent diplômées du supérieur Total 42,1 18,7 26,6 5,7 33,1 -16,7contre 35 % des hommessecteursde formation plus près des . Le niveau de services: élevé 1 Bac général S 39,2 15,6 13,5 10,1 20,3 -9,8des jeunes femmes explique leur léger avantage en matière ES, L 66,8 18,2 17 12,2 29,7 -12,1de chômage sur les de 2/3 Cependant, si les jeunes femmes hommes. des effectifs. Elle atteint Total 58,2 16,4 16,2 10,7 26,4 -14,3sont moins souventtoutefois des sont plus nombreuses au chômage, elles records dans les Bac technolo- Production 13,7 9,3 10,8 3,6 16,7 -15,1à temps partiel et en situation de sous-emploi : d’un à quatre ans gique et Services 72,7 19,7 17 14,5 26,3 -9,6 diplômes paramédicaux: 86%après la fin des études, c’est le cas de 13,1 % de celles qui professionnel Total 47,9 12,4 16,2 6,6 25,1 -15occupent un emploi, contre 6,5 % pour les jeunestaux de de femmes, avec un hommes. BTS, DUT et Production 19,7 8,5 11,1 2,7 9,2 -8,6 équivalent Services 65,8 13 10,7 5,5 10 -13,4À niveau de formation identique,de jeunes hommes s’insèrent chômage les moins de 3%. Total 51,7 10,7 10,8 4,1 10 -12,7souvent mieux car ils choisissent les spécialités porteuses(production et sciences exactes) qui conduisent en général et Dans les écoles d’ingénieurs Diplôme paramédical 86,1 4,7 2,8 6,6 10,4 -1,8 et social niveau bac + 2 de commerce, la part desà une meilleure insertion professionnelle, tandis que les jeunes Licence, Sciencesfemmes privilégient celles des services et des sciences humaines licence exactes et femmes est relativementet sociales. Par conséquent, à diplôme identique, le taux profession- naturelles, 43,8 10,6 6,1 5,3 11,2 -1,9 nelle productionde chômage des femmes est plus élevédes effectifs, avec réduite: 30% et leurs salaires sont Sciencesinférieurs à ceux des hommes 25. une discrimination substantielle humaines et sociales, 67,9 11,7 8,1 8,3 16,4 -3,4La formation continue termes de salaires dans la en services Total 63,8 11,6 7,9 7,5 15,8 -4,7Les chances d’accès vie formation continue (professionnelle à la professionnelle: environ Master 1 et 2, Sciences 10%. La discriminationet non professionnelle) sont moins importantes dans le secteurprivé que dans le public et diminuent sensiblement pour doctorat hors exactes santé et naturelles, 38,1 8 12,7 6,8 8,2 -8,4les catégories socioprofessionnelles des ouvriers et plus salariale est toutefois employés. production Sciences forte dans les métiers recrutésDans ces deux catégories, les femmes accèdent moins que humaines et sociales, 61,2 12,1 11,7 8,9 14,5 -13,5les hommes à la formation ; l’écart le plus important est, au niveau bac et infra, où elledans le public, en défaveur des employées et, dans le privé, services Total 56,6 10,9 11,8 8,3 13,7 -13,9 peut atteindre près de 20%.en défaveur des ouvrières 26. École d’ingénieurs 30,9 8,4 8,3 1 3,8 -9,9 et de commerce Doctorat de santé 63,1 1,9 4,7 10,4 29 -26 Source : Mainguené A., Martinelli D., « Femmes et hommes en débuts de carrière, les femmes commencent à tirer profit de leur réussite scolaire », in Insee premières, n° 1284, février 2010. 91/ Béatrice Le Rhum, DEPP ; Daniel Martinelli, Insee ; Claude Minni, Dares, « Face à la crise, mardi 17 juillet 2012 le diplôme reste un rempart efficace contre le chômage ».
  • 10. rois mois. Contrats à durée déterminée1 11,6 7,6ombre Contrats à durée indéterminée2 86 87,5 e 15 ans ou plus. Les femmes et le temps partiel Total 1/ Y compris les emplois aidés. 100 100e nombre 2/ Y compris les emplois aidés, les salariés sans contrat, ainsi que les fonctionnaires stagiaires et les titulaires du secteur public.e nombre Lecture : en moyenne en 2010, 7,6 % des femmes ayant un emploi sont non salariées. en emploi. Champ : France métropolitaine, population des ménages, personnes en emploi de 15 ans ou plus (âge au 31 décembre).mbre Source : Insee, enquêtes Emploi du 1er au 4e trimestre 2010.t le nombreat ce champ 32 Proportion d’emplois à temps partiel (en %) nombre Proportion Proportion Part des femmes parmi les salariésemmes actives de femmes d’hommes à temps partiel à temps partiel À temps partiel À temps pleine donnée, 1980 15,0 2,0 83,8 36,4 es taux 1990 23,6 3,4 85,4 38,415 ans ou plus, 2003 29,5 5,4 82,3 38,9nte l’activité 2009 29,9 6,0 81,9 40,3omportements 2010 30,1 6,7 80,2 40,4ée. Il ne tient cours Lecture : en 2010, 30,1 % des femmes et 6,7 % des hommes sont à temps partiel. Parmi les salariés à tempsparente ». partiel, 80,2 % sont des femmes. Sources : Insee, enquêtes Emploi.s occupéesons suivantes : 33 Taux de sous-emploi dans l’emploi total, 2010 (en %)tilisée Conséquences de la dégradation constante du marché de l’emploi depuis trente le faire, ans, le temps partiel a explosé: près d’1/3 des femmes travaille à temps partiel, Femmes Hommes Ensemble non ; et alors que le phénomène touche 4 fois moins 8,8 hommes. Le temps partiel Ensemble les 3,0 5,9 demeure donc une prérogative féminine, avec les 4/5 des effectifs à4,8 Employé 12,4 temps 10,6omplet, mais partiel qui sont féminins. Ouvrier 12,7 4,1 5,7ne semainelentissement Note : taux non significatif pour les autres catégories.mauvais temps. Lecture : en moyenne en 2010, 12,7 % de l’ensemble des ouvrières sont en situation de sous-emploi. Champ : France métropolitaine, population des ménages, personnes en emploi 15 ans ou plus (âge au 31 décembre). 10 Source : Insee, enquêtes Emploi du 1er au 4e trimestre 2010. mardi 17 juillet 2012
  • 11. Services aux ménages 13,5 4,1 s de progression et licité du plan d’action Enseignement, santé, action sociale 12,8 4,1 ntreprise, insertion Ensemble 100 100 munication à toute Les femmes et les salaires Lecture : sur 100 créatrices d’entreprises, 28,1 ont créé une entreprise dans le secteur du commerce et de la réparation. Source : Insee, Enquête SINE, interrogations 2006 et 2009.es hommes reflètent e les deux sexes. s temps de travailnférieurs de 27 % 40 Écarts de salaires nets mensuels moyens entre les femmes et les hommes dans le secteur privé et semi-public et dans la fonction publique, 2008 (en %)es travailleurs à tempsune femme est dans Catégorie Secteur privé Secteur e 20,1 % à celui socioprofessionnelle et semi-public FPE FPT hospitalier public publique de l’État (FPE) Si le secteur privé est plus Cadres -23,4 -18,7 -16,4 -22,3 es écarts sont un peu vertueux en termes Professions intermédiaires -13,8 -10,3 -9 -6,4 3 %). C’est dans d’accessibilité des femmes, la le plus politique salariale menée dans le important avec Employés -8,6 -6,6 -9,25 -2,1% à celuiservice public est plus égalitaire. des hommes. Ouvriers -18,1 La fonction publique territoriale Ensemble -20,1 -14,55 -9,3 -21,2 vité, c’est parmi est deux fois discriminante que t entre les femmes Lecture : en 2009, dans le secteur privé et semi-public, les femmes ont en moyenne un salaire inférieur le secteur privé. Toutefois, les de 20,1 % à celui des hommes. nt 23,4 % de moins approchantes inégalités sont Champs : emi-public, 22,3 % pour les cadres. - secteur privé et semi-public et FPT : salariés à temps complet, France entière ; - FPE : agents des services civils de l’État. Les salaires sont évalués en année-travail et en équivalent temps plein, r, 18,7 % de moins France métropolitaine ; - SHP : salariés à temps complet (hors stagiaires, internes, apprentis et emplois aidés) des établissements T 40. publics ayant une activité économique principale hospitalière. Définition : écart des salaires nets mensuels entre femmes et hommes en % des salaires nets mensuelsivent en moyenne des hommes. Source : Insee, DADS (fichiers définitifs, exploitation au 1/12e). urs homologues Sources : ministère du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique, Rapport annuel sur l’état de la fonction publique - Politiques et pratiques de ressources humaines, faits et chiffres 2010-2011,oint depuis 2007 dû la Documentation française.r de l’industrieplus importantss où le salaire moyen oyenne de 40 % 11 mardi 17 juillet 2012
  • 12. horaire brut entre les femmesences de caractéristiques individuelles Lecture : en 2008, le salaire net moyen des dirigeantes travaillant dans l’industrie est en moyennemes, à savoir le niveau de diplôme, de 49 500 € par an. Il est en moyenne inférieur de 28,9 % à celui de leurs homologues masculins. Les écarts de rémunération en Europe Champ : les dirigeants de société salariés hors agriculture, services domestiques, activités extraterritoriales,prise, le type de contrat de travail, travaillant à temps complet. quent plus d’un tiers de cet écart. Définition : écart des salaires nets annuels entre femmes et hommes en % des salaires nets annuels des hommes. Source : Insee, DADS 2008. alaires entre les hommes et les femmes ersistantes », Premières informations, 4.5, octobre 2008, Dares. 42 Écart de rémunération non ajusté entre hommes et femmes, 2009 (en %) Slovénie 4,4 % Italie 5,5 %2 Malte 6,9 %2ce, les femmes présentent un taux Roumanie 12,5 %elui des hommes. L’écart est de 0,2 % Belgique 8,8 %2 Avec une moyenne de 16% d’écart deFrance 43. Pologne 9,8 %2 rémunération entre hommes et Portugal 12,8 % ment entre les taux de chômage Luxembourg 12,0 % femmes, la France occupe une place Bulgarie 15,3 %2 moyenne dans l’Union Européenne, oùes s’est accélérée avec la crise Lettonie 17,6 %enne moins diplômés et travaillent Lituanie 14,6 % cette différence est de 17%. Elle est hés). L’écart est passé de 1,8 point Suède 15,8 % toutefois mieux placée que ses Espagne 16,7 %3 Danemark 16,8 %2 principaux concurrents: Allemagne de la population immigrée Irlande 12,6 %2 (23%) et Royaume-Uni (19,5%). Mais Hongrie 17,6 %hômage des hommes et des femmes France 16 %2,3 beaucoup moins bien placée que fois plus élevé que celui Pays-Bas 18,5 % l’Italie, où les différences de salaireeurs, comme les autres femmes Finlande 19,4 % homme-femme sont seulement de Chypre 21 %3rées ont toujours un taux de chômage Royaume-Uni 19,5 % 5,5%.mes immigrés 29. Slovaquie 20,7 % Grèce 22,0 %1me obtenu et l’ancienneté, le risque Allemagne 23,1 % ur les femmes de se trouver Autriche 25,5 %3 r celles qui ont le niveau supérieur République tchèque 25,5 % Estonie 30,9 %0 UE à 27 17,1 %2 0/ Chiffres 2007. 1/ Chiffres 2008. 2/ Chiffres 2009. 3/ Données provisoires. Lecture : En France, les femmes gagnent en moyenne 16 % de moins que les hommes. Champ : la population comprend tous les salariés des entreprises, occupant 10 salariés et plus, de l’agrégat C à O (sans L) de la Nace Rev. 1.1. Définition : l’écart de rémunération non ajusté entre hommes et femmes représente la différence entre l’écart de rémunération horaire brute moyenne des hommes salariés et des femmes salariées en pourcentage de la rémunération des hommes salariés. Sources : Eurostat, enquête sur la structure des salaires depuis 2006, données harmonisées. 50 51 12 mardi 17 juillet 2012
  • 13. Avantages de réversion 7 10 14 18 35 15 xposées que Hom Avantages accessoires1 58 67 71 78 82 68 verbales au cours Minimum vieillesse 9 11 11 9 12 9ntage exposéesvent être appréhendés Les femmes et l’encadrement Retraite totale 1 749 1 825 1 762 1 743 1 755 1 749 1/ Bonifications pour enfants, majoration pour conjoint à charge, majoration pour aide constante d’une tiercees en 2003, au travers personne, minimum vieillesse.k, qui les définit Lecture : en 2008 les femmes retraitées âgées de 65 à 69 ans percevaient par mois, une retraite totale de 1 153€. Champ : retraités de droit direct d’un régime de base, résidents en France, au 31 décembre 2008. de psychologique Sources : EIR 2008, Drees. omplexité) etune femme sur troise c’est le cas pourioprofessionnelle e psychologique » 50 Proportion de salariés exposés à la tension au travail par catégorie socioprofessionnelle (en %)osent plus souvent t parmi les ouvriers, Femmes Hommes art est le plus Cadres 15,0 10,3 Professions intermédiaires 23,3 16,3 ce ou de service Employés administratifs 31,6 30,1gravée par un faible Employés de commerce ou de service 30,5 24,7 rs supérieurs Ouvriers qualifiés 36,3 22,8 Ouvriers non qualifiés 36,1 23,3 Ensemble 28,2 19,6 Champ : secteur concurrentiel et hôpitaux publics, hors particuliers employeurs. Source : enquête SUMER 2003, in Guignon N., Niedhammer I, Sandret N. « Les facteurs psychosociaux au travail, une évaluation par le questionnaire de Karasek dan l’enquête Sumer 2003 », Premières informations, premières synthèses, n° 22.1, mai 2008, Dares. Les femmes se déclarent plus exposées que les hommes à la tension au travail. Plus d’1/4 des femmes est dans cette situation pour 1/5 des hommes. Le phénomène est très marqué dans les métiers pénibles. Mais il existe aussi pour les cadres. 13 mardi 17 juillet 2012