• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Branches Info N°10 - 30 mai 2014
 

Branches Info N°10 - 30 mai 2014

on

  • 809 views

Branches Info est le quinzomadaire des branches. Au sommaire: l'appel d'offres ANI dans la CCN 66, les négociations de branche sur le pacte de responsabilité, la recommandation d'AG2R dans la ...

Branches Info est le quinzomadaire des branches. Au sommaire: l'appel d'offres ANI dans la CCN 66, les négociations de branche sur le pacte de responsabilité, la recommandation d'AG2R dans la branche de la photographie

Statistics

Views

Total Views
809
Views on SlideShare
809
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
46
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Branches Info N°10 - 30 mai 2014 Branches Info N°10 - 30 mai 2014 Document Transcript

    • 1   BranchesInfoestunepublicationdeParménide Branches Info N°10 30mai2014 N°10   30  mai   2014   Les  élections  européennes  ont   dominé  l’essentiel  de  l’actualité  et   ont  fortement  interrogé  la  situation   sociale  française.  En  devenant  le   premier  parti  de  France,  le  Front   National  a  en  effet  placé  au  premier   rang  le  vote  ouvrier  dont  il  est   devenu  le  large  récipiendaire.  La   défaite  du  Front  de  Gauche  souligne   le  basculement  des  milieux   populaires  dans  un  vote   protestataire  en  faveur  d’un  parti   longtemps  jugé  «  anti-­‐système  »  et   qui  n’a  jamais  jusqu’ici  exercé  de   responsabilité  gouvernementale.   Dans  le  même  temps,  la  majorité   présidentielle  a  subi  le  choc  d’une   défaite  électorale  qui  semble  la   laisser  impuissante.  Conjugué  aux   difficultés  internes  à  l’UMP,  cet   affaiblissement  du  pouvoir  exécutif   et  législatif,  cette  perte  de   légitimité,  rendent  l’exercice  du   pouvoir  et  la  possibilité  de  mener   les  réformes  à  bien  de  plus  en  plus   douteuses.  Les  retards  pris  dans  la   conduite  des  projets,  les   concessions  faites  à  l’opinion   (diminution  d’impôts,   assouplissement  sur  la  fonction   publique,  attentions  portées  à   diverses  catégories)  sont  autant  de   signaux  lancés  sur  la  difficulté  de   maintenir  l’effort  de  rigueur  tout  en   assumant  les  engagements  de  la   France  devant  l’Union  Européenne.   La  dégradation  de  l’emploi  ajoute  à   cette  difficulté.       L’appel  d’offres  ANI  de  la  CCN  66:  un   exemple  de  transparence  à  analyser  de  près     Comme  nous  l’avons  évoqué  à  plusieurs  reprises  dans  Branches  Info,  la   branche  «  santé  et  sociaux  »,  aussi  appelée  CCN  66,  dont  la   dénomination  exacte  est  la  branche  des  établissements  et  services  pour   personnes  inadaptées  et  handicapées,  mène  depuis  plusieurs  mois  une   négociation  sur  la  complémentaire  santé.  D’emblée,  les  partenaires  de  la   branche  ont  désigné  un  cabinet  d’experts  (en  l’espèce  le  cabinet  ARRA)   pour  organiser  l’appel  d’offres.   Une  Compagnie  d’assurance,  trois  institutions  paritaires  de  prévoyance   et  sept  mutuelles  ont  répondu  à  l’appel  d’offre,  soit  onze  candidats.   L’analyse  des  réponses  mérite  une  réflexion  attentive,  car  elle  illustre  les   risques  inhérents  à  la  procédure  en  principe  transparente.   Le  cabinet  a  en  effet  classé  les  offres  à  partir  de  plusieurs  critères,  dont   certains  sont  purement  statistiques  (notamment  les  écarts  de  tarif  par   rapport  à  la  moyenne  attendue),  et  d’autres  sont  présentés  comme   beaucoup  plus  «  qualitatifs  ».  Ainsi,  selon  les  partenaires  sociaux,  «  trois   organismes  ont  présenté  des  réponses  complètes,  de  qualité  et  se   positionnent  donc  devant  les  autres  candidats.  Quatre  organismes   suivent  avec  des  dossiers  également  rigoureux  et  de  qualité.  Les  autres   candidats  ont  des  réponses  moins  étayées  ou  n’en  ont  pas  sur  certaines   questions...  Après  discussion,  la  CNPN  retient  six  organismes  (…)  ».   Ces  six  organismes  sont  :  INTEGRANCE,  MALAKOFF  MEDERIC,  la  Mutuelle   Générale,  CHORUM,  AG2R  et  KLESIA.  On  retrouve  donc  trois  institutions   de  prévoyance,  rôdées  à  l’exercice,  et  trois  des  sept  mutuelles  qui   avaient  candidaté.  L’assureur  a  disparu.  En  soi,  il  ne  s’agit  pas  d’un  indice   suffisant  pour  montrer  que  l’analyse  technique,  notamment  dans  son   volet  qualitatif,  est  orientée  sur  des  critères  partiaux.  En  revanche,  il  est   évident  que  ce  volet  ouvre  un  biais  dans  la  concurrence.   D’ailleurs,  les  esprits  les  plus  malicieux  feront  remarquer  que  si  le  cabinet   ARRA  préconise  de  retenir  au  moins  trois  opérateurs,  il  n’en  va  pas  de   même  pour  les  partenaires  sociaux,  qui  se  satisferaient  d’un  mécanisme   beaucoup  plus  restrictif.  Rappelons,  au  passage,  que  les  organismes  qui   seront  auditionnés  pour  les  frais  de  santé  sont  déjà  les  assureurs  de  la   branche  pour  la  prévoyance…   La quinzaine sociale en bref
    • 2   BranchesInfoestunepublicationdeParménide Branches Info N°10 30mai2014 Protection sociale complémentaire Les  négociations  s’enlisent   Un  pacte  de  responsabilité  sans   contrepartie   Quelques  branches  ont  finalement  commencé  leurs  négociations   attendues  sur  les  contreparties  du  pacte  de  responsabilité.  Le  tour   d’horizon  des  premières  discussions  montre  que  ceux  qui    s’attendaient  à   des  résultats  rapides  et  foudroyants  resteront  forcément  sur  leur  faim.   Globalement,  une  petite  vingtaine  de  branches  aurait  ouvert  des   négociations  sur  les  contreparties.  Ces  branches  représentent  4  millions   de  salariés  (information  donnée  par  Jean-­‐François  Pilliard  aux  Echos),  soit   un  quart  environ  des  salariés  du  secteur  privé.   La  métallurgie  est  la  branche  qui  a  réuni  la  première  commission  sur  les   contreparties,  comme  Branche  Infos  l’évoquait  dans  son  précédent   numéro.  Toutefois,  les  options  présentées  aux  partenaires  sociaux  ne   comportent  aucune  création  nouvelle  d’emplois  et  consolide  simplement   les  engagements  pris  pour  l’emploi  des  seniors  et  les  contrats  de   génération.     Dans  la  chimie,  une  réunion  a  eu  lieu  le  21  mai,  qui  a  permis  un  premier   échange  de  vues  entre  les  partenaires  de  la  branche.  A  ce  stade,  les  sujets   que  la  chambre  patronale  entend  évoquer  sont  le  niveau  de  recrutement,   l'emploi  des  jeunes  et  des  seniors,  le  développement  des  compétences  et   des  qualifications,  et  pour  finir,  la  modernisation  du  dialogue  social.  Les   discussions  ne  devraient  donc  déboucher  sur  aucune  création  sèche   d’emplois.     Dans  la  branche  assurance,  une  réunion  a  également  eu  lieu.  Les   organisations  patronales  y  ont  exposé  leur  méthode  et  fixé  leur  objectif  :   la  consolidation  des  engagements  déjà  pris,  mais  aucun  engagement   nouveau  ne  devrait  voir  le  jour.   Dans  la  branche  du  médicament,  le  LEEM  a  décidé  de  «  boycotter  »  le   gouvernement  pour  protester  contre  le  prix  imposé  à  la  profession  dans   le  plan  d’économies  du  gouvernement.  Il  est  donc  à  peu  près  évident   qu’aucune  contrepartie  ne  devrait  intervenir  dans  ce  secteur.     Selon  toute  vraisemblance,  le  gouvernement  devrait  donc  ressortir  de   cette  campagne  de  négociation  avec  assez  peu,  voire  très  peu,  d’éléments   concrets  à  fournir  aux  organisations  syndicales.  Beaucoup  de  branches   considèrent  en  effet  qu’elles  ont  déjà  fourni  un  effort  important  en  2013   en  négociant  un  volume  de  contrats  de  génération.  Aller  au-­‐delà  semble   d’autant  moins  réaliste  que  ni  la  CGT,  ni  FO,  ni  la  CGC  n’ont  signé  le  pacte.   La  transposition  de  celui-­‐ci  au  niveau  local  apparaît  donc  comme  une   gageure  difficile  à  soutenir.   Les  leaders  syndicaux  nationaux,  en  particulier  Laurent  Berger  de  la  CFDT,   ont  d’ores  et  déjà  mis  en  doute  la  loyauté  du  patronat  dans  cette   opération  de  moins  en  moins  simple  à  comprendre.   LE  LEEM  SIGNE  UN  ACCORD  DE   BRANCHE  SUR  L’EMPLOI   Cet  accord  –  signé  pour  une  durée   de  5  ans,  de  2015  à  2019  –  poursuit   l’ouverture  des  entreprises  du   secteur  à  ceux  dont  l’emploi  est   fragilisé  par  un  accident  de  la  vie,   une  maladie  ou  une  déficience   motrice,  cérébrale,  psychique  ou   sensorielle.  Il    fixe  notamment  un   nouvel  objectif  de  440  de   recrutements  d’ici  le  31  décembre   2019,  instaure  des  aides  financières   incitatives  à  l’embauche,  financées   par  HandiEM,  en  fonction  de  la   nature  et  de  la  durée  des  contrats   signés  et  initie  des  actions   expérimentales  sur  le  trouble   psychique.   GREVE  DANS  LES  CENTRES   D’APPEL  POUR  UN  ACCORD   PREVOYANCE   Les  salariés  des  centres  d’appel  sont   appelés  à  débrayer  le  3  juin  pour   réclamer  des  augmentations  de   salaires  et  l’ouverture  d’une   négociation  sur  la  prévoyance  de   branche.  Ce  mouvement  fait   notamment  suite  aux  négociations   sur  les  rémunérations  minimales   annuelles  de  branche,  qui  ont  déçu   les  salariés  par  les  faibles   concessions  patronales  qu’elles  ont   permises.   ACCORD  DE  BRANCHE  SUR  LE   TEMPS  DE  TRAVAIL  DANS  LA   DISTRIBUTION  DE  PROSPECTUS   Après  la  mise  en  cause  de   Mediapost,  une  filiale  de  la  poste,   pour  travail  dissimulé  (la  filiale  ne   comptabiliserait  pas  toutes  les   heures  supplémentaires   effectuées),  un  accord  de  branche   serait  en  cours  dans  ce  secteur  pour   mettre  à  plat  la  durée  du  travail.  
    • 3   BranchesInfoestunepublicationdeParménide Branches Info N°10 30mai2014 La vie des branches professionnelles LES  PROFESSIONS  DE  LA  PHOTOGRAPHIE  ONT   RECOMMANDE  AG2R     Le  Bulletin  officiel  vient  de  publier  l’accord  santé  des  professions  de  la   photographie  (IDCC  2162,  avec  8.600  salariés  dans  près  de  2.000   entreprises).  Cet  accord  a  été  signé  le  20  décembre  2013.  Il  remplace   l’accord  initial,  en  date  du  5  septembre  2012,  qui  avait  désigné  AG2R.   Cette  fois,  AG2R  n’est  plus  désigné  mais  recommandé,    à  tarif  constant   (1,08%  du  PMSS  mensuel).  En  revanche,  les  garanties  sont  revues  selon   une  approche  très  différente.   Dans  l’accord  de  2012,  les  garanties  étaient  énumérées  de  façon   «  classique  »,  sous  forme  de  tableau  listant  les  taux  de  remboursement.   Celles-­‐ci  étaient  de  bonne  tenue,  sans  être  excessives.  Le  remboursement   de  l’optique  montait  jusqu’à  150  euros  par  verre  complexe  par  an.   Le  nouvel  accord  modifie  cette  logique.  Désormais,  le  tableau  est   remplacé  par  une  liste  de  prises  en  charge  minimales,  sans  plafond,  mais   en  indiquant  les  principes  du  contrat  responsable.   Cette  technique  de  présentation  permet  à  l’organisme  recommandé   d’afficher  son  prix  sans  dévoiler  ses  garanties,  ou,  en  tout  cas,  sans  être   contraint  par  un  accord  sur  le  niveau  maximal  de  garanties  qu’il  offre  (en   dehors  des  dispositions  applicables  aux  contrats  responsables,  bien   entendu).   La  Confédération  Française  de  la  Photographie  explique  sa  position  de  la   façon  suivante  :     «  En  juin  2013,  le  Conseil  Constitutionnel  est  venu  invalider  tous  les   accords  de  branches  qui  prévoyaient  une  clause  de  «  désignation   obligatoire  »,  c’est-­‐à-­‐dire  le  fait  pour  une  entreprise  d’adhérer  à  un   assureur  imposé  par  la  branche.   Du  fait  de  cette  décision,  de  nombreuses  branches  ont  été  obligées  de   revoir  leurs  accords  «  Frais  de  santé  ».   Avec  l’accord  du  20  décembre  2013,  tous  les  employeurs  devront  souscrire   une  mutuelle  pour  leurs  salariés  mais  ils  seront  libres  de  choisir  leur   mutuelle.   Néanmoins,  la  CFP  et  les  syndicats  de  salariés  ont  voulu  faciliter  l’accès  à   une  mutuelle  aux  entreprises  qui  ne  sauraient  pas  quel  assureur  choisir  :   Les  signataires  de  cet  accord  ont  ainsi    négocié  un  contrat  d’assurance   avec  l’AG2R  visant  à  garantir  aux  entreprises  qui  le  souhaitent    une   couverture  d’assurance  avantageuse  au  regard  des  niveaux  de  garanties   et  de  cotisations  conventionnellement  imposés.  »   COIFFURE  :  NOUVEAU   PRESIDENT,  NOUVELLE  UNION   Réunis  en  congrès  à  Dijon,  la   Fédération  nationale  des   entreprises  de  coiffure  (FNEC)  et  le   Conseil  national  des  entreprises  de   coiffure  (CNEC)  viennent  de   fusionner  pour  créer  l’Union   nationale  des  entreprises  de   coiffure  (UNEC).  Ce  nouveau   syndicat  est  présidé  par  Bernard   STALTER.  Cette  fusion  devrait   donner  une  impulsion  à  une   politique  de  branche,  notamment   dans  le  domaine  de  la  formation.  La   FNEC  était  présidée  par  Pierre   MARTIN,  et  la  CNEC  par  Franck   PROVOST.   LA  FNAIM  REND  POSSIBLE  LES   ADHESIONS  COLLECTIVES   La  Fédération  Nationale  de   l'Immobilier  vient  par  décision   unanime  de  son  assemblée   générale  de  ménager  un  accès   facilité  à  ses  rangs  aux  enseignes   nationales,  groupes  ou  encore   réseaux  de  franchises  d’agences.   Cette  adaptation  des  statuts  vise  à   prendre  acte  de  l’évolution  du   marché,  en  accordant  une  place   particulière  aux  adhésions   collectives.     JACQUES  CHANUT  REMPLACE  A   LA  FFB  DE  RHONE-­‐ALPES   Elu  à  la  présidence  de  la  Fédération   Française  du  Bâtiment  (FFB),  en   remplacement  de  Didier  RIDORET,   Jacques  CHANUT  est  à  son  tour   remplacé  dans  ses  fonctions  de   président  de  la  FFB  Rhône  Alpes.   C’est  Jacques  BLANCHET,  président   de  l’entreprise  familiale  «  les   métalleries  du  Forez  »  à   Montbrison,  qui  lui  succède.  Il  a  48   ans.  
    • 4   BranchesInfoestunepublicationdeParménide Branches Info N°10 30mai2014   En bref LA  CGT  DE  L’ENSEIGNEMENT  PRIVE  FAIT  CAMPAGNE  POUR  ADEIS   La  CGT  de  l’enseignement  et  de  la  formation  privés  a  publié  un   communiqué  rappelant  son  attachement  à  la  mutualisation  de  branche   au  détriment  des  compagnies  d’assurance.  Ce  communiqué  affirme  :   «  Salariés  de  nos  secteurs  (SNPEFP-­‐CGT),votre  entreprise  doit  être   couverte  par  le  GNP  (institution  de  prévoyance),  organisme  désigné  par   nos  branches  (dans  l’intérêt  des  salariés)   BIENTOT  UN  CONFLIT  SOCIAL  MAJEUR  A  LA  POSTE  ?   Il  est  de  plus  en  plus  évident  que  la  transformation  de  la  Poste  ne  devrait   pas  se  passer  comme  sur  des  roulettes.  Déjà  de  nombreux  bureaux  sont   paralysés  par  des  mouvements  de  grève  sporadiques  qui  illustrent  le   désarroi  des  salariés  face  à  la  révolution  numérique  qui  affecte  le  volume   des  courriers.  Divers  projets  de  réorganisation  dans  les  filiales  suscitent   également  une  forte  réactivité  de  la  part  des  organisations  concernées.   Les  syndicats  de  l’entreprise  manifestent  une  véritable  effervescence  qui   devrait  tôt  ou  tard  se  traduire  par  un  mouvement  majeur.   PREVENTION  DE  LA  PENIBILITE  DANS  L’AIDE  A  DOMICILE   Le  BOCC  publie  l’accord  sur  la  prévention  de  la  pénibilité  signé  dans  la   branche  de  l’aide  et  des  services  à  domicile,  signé  le  25  juin  2013.  Cet   accord  traite  notamment  de  la  formation  et  de  la  réduction  des  poly-­‐ expositions  aux  facteurs  de  pénibilité.   MUTEX  SE  SUBSTITUE  A  L’UNPMF  DANS  LA  BIJOUTERIE   Le  BOCC  publie  l’avenant  n°1  à  l’accord  prévoyance  (création  du  régime   en  décembre  2010)  de  la  bijouterie-­‐joaillerie.  Cet  avenant  substitue   Mutex  à  l’UNPMF,  organisme  désigné  à  l’époque  par  la  branche.   L’avenant  date  du  17  octobre  2013.   L’UNION  DES  PORTS  DE  FRANCE  AJUSTE  SON  REGIME  DE  RETRAITE   Le  BOCC  publie  également    un  accord  de  la  branche  des  ports  et  de  la   manutention  ajustant  le  financement  du  régime  de  retraite   supplémentaire  fermé  en  2009  en  application  de  la  loi  Fillon.  L’IGRS  créée   à  cet  effet  ne  disposait  plus  en  effet  de  moyens  de  financement  suffisants   pour  assumer  ses  obligations.   L’ACTUALITE  DE  TRIPALIO   Tripalio  est  une  base  de  données   sur  le  travail  et  la  convention   collective.  Elle  propose  des  Web   services  adaptables  selon  la   méthode  AGILE  à  la  demande  de   ses  utilisateurs.   L’OUTIL  DE  GEOLOCALISATION   DES  ENTREPRISES  BIENTOT  LIVRE   Tripalio  s’est  doté  d’une  base  de   400.000  entreprises  sur  l’ensemble   du  territoire  d’ores  et  déjà   opérationnelle.  D’ici  à  la  fin  de   2014,  ce  chiffre  devrait  monter  à  2   millions.   Tripalio  livrera  dans  les  jours  à  venir   un  outil  de  géolocalisation  pour   l’ensemble  de  ces  entreprises.   Grâce  à  cette  innovation,  il  sera   possible,  pour  chaque  utilisateur,   de  lire  sur  une  carte  la  ventilation   des  entreprises  par  code  APE.   En  outre,  Tripalio  recueille   actuellement  les  données   nécessaires  pour  estimer  la  masse   des  entreprises  par  code  APE  sur   une  zone  donnée.  La  visualisation   géographique  de  ces  données   constituera  une  AIDE   INDISPENSABLE  à  la  prospection.   SOMMAIRE  :     <page  1>  CCN  66  :  un  appel  d’offres  ANI  à  étudier  de  près  <page  2>  un   pacte  de  responsabilité  sans  contrepartie  <page  3>  les  professions  de  la   photographie  ont  recommandé  AG2R,  coiffure  :  nouvelle  union,  nouveau   président,  la  FNAIM  rend  possible  les  adhésions  collectives,  J.  Chanut   remplacé  à  la  FFB  Rhône-­‐Alpes  <page  4>  en  bref   L’EQUIPE  TRIPALIO   Eric  Verhaeghe  et  Kevin  Le  Jeune,   co-­‐fondateurs  de  Parménide   Bruno  Rivals,  rédacteur  des  lettres   de  veille  sur  la  dépendance  et  la   retraite   Fabrice  de  Korodi,  avocat  au   cabinet  spécialisé  en  assurance   Avens