0
Travail sérieux commence à 9h54 <br />
L’ordre du jour<br />
Travail indépendant en silence<br />
Vocabulaire No 1-9<br /> contrôle le 19 octobre<br />
Le quiproquo  - le malentendu<br />Accords et difficultés de quiproquo<br />Quiproquo/ malentendu. Ne pas employer l'un po...
No 2 <br />Cherchez les ardoises<br />
3. La tirade<br />longue réplique qu'un personnage adresse aux autres, pour développer une thèse ou raconter les actions q...
8. Le quiproquo<br />Le personnage est pris pour un autre.<br />…ou un objet<br />…ou un lieu<br />Dans Le Jeu de l’amour ...
2. La stichomythie<br />dialogue composé de brèves répliques de même longueur<br />exemple<br />« Le comte. — Ce que je mé...
9. Le malentendu<br />une illusion de compréhension entre deux (ou plusieurs) interlocuteurs<br />Bélise (à la bonne). — V...
6. L’adresse au public<br />un personnage apostrophe directement les spectateurs<br />« Le comte. — Ce que je méritais, vo...
1. Le dialogue<br />plusieurs personnages qui échangent des répliques<br />Chimène<br />Elvire, m'as-tu fait un rapport bi...
8. Les didascalies<br />(féminin, du grec didaskalia, « enseignement, notice, instructions [sur la manière de jouer les pi...
5 L’aparté<br />réplique qu'un personnage dit à part, pour lui-même, sans que les autres ne l'entendent<br />Le Comte, à p...
Numero 3 rangez les ardoises<br />
5. L’aparté<br />réplique qu'un personnage dit« à part» pour lui-même et pour le public, tandis que les autres personnages...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

A2.02.01langage théâtral

305

Published on

2 Comments
2 Likes
Statistics
Notes
  • Merci. Ce n'était pas toujours facile d'enseigner ce cours.
       Reply 
    Are you sure you want to  Yes  No
    Your message goes here
  • Efforts louables,grand merci.
       Reply 
    Are you sure you want to  Yes  No
    Your message goes here
No Downloads
Views
Total Views
305
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
12
Comments
2
Likes
2
Embeds 0
No embeds

No notes for slide
  • Journal: où vont-ils?Devoir conversationIdée: VocabulaireLe futur prochePratique:Bouger: Dégustation de croque monsieur et d’oranginaVidéo: Qui commande quoi?ConversationMusique / Audio : Pink Martini
  • Transcript of "A2.02.01langage théâtral"

    1. 1. Travail sérieux commence à 9h54 <br />
    2. 2. L’ordre du jour<br />
    3. 3. Travail indépendant en silence<br />
    4. 4. Vocabulaire No 1-9<br /> contrôle le 19 octobre<br />
    5. 5. Le quiproquo - le malentendu<br />Accords et difficultés de quiproquo<br />Quiproquo/ malentendu. Ne pas employer l'un pour l'autre ces deux mots que sépare une importante nuance de sens. <br />Quiproquo= méprise qui fait prendre une personne, une chose pour une autre. Il y a eu un quiproquo, la lettre adressée à Claude Duval a été ouverte par Claudine Duval. <br />Malentendu = incompréhension entre deux ou plusieurs personnes, reposant notamment sur une interprétation différente d'une parole, d'un mot. C'est un malentendu : j'ai dit que vous étiez insouciant de nature, je n'ai pas dit que vous étiez négligent.<br />
    6. 6. No 2 <br />Cherchez les ardoises<br />
    7. 7. 3. La tirade<br />longue réplique qu'un personnage adresse aux autres, pour développer une thèse ou raconter les actions qui ne peuvent être représentées sur scène (on parle alors de récit)<br />"Ah ! non ! c'est un peu court, jeune homme !On pouvait dire... Oh ! Dieu !... Bien des choses en somme.En variant le ton, -par exemple, tenez :Agressif : "Moi, monsieur, si j'avais un tel nezIl faudrait sur-le-champ que je l'amputasse !"Amical : "Mais il doit tremper dans votre tasse :<br />….<br />Cyrano de Bergerac, Edmond Rostand<br />
    8. 8. 8. Le quiproquo<br />Le personnage est pris pour un autre.<br />…ou un objet<br />…ou un lieu<br />Dans Le Jeu de l’amour et du hasard, Marivaux fait jouer aux valets le rôle de leurs maîtres.<br />DansUn chapeau de pailled’Italie de Labiche, un personnage se croit à la mairealorsqu’ilestdans un magasin.<br />
    9. 9. 2. La stichomythie<br />dialogue composé de brèves répliques de même longueur<br />exemple<br />« Le comte. — Ce que je méritais, vous l’avez emporté.Don Diègue. — Qui l’a gagné sur vous l’avait mieux mérité.Le comte. — Qui peut mieux l’exercer en est bien le plus digne.Don Diègue. — En être refusé n’en est pas un bon signe. »<br />Le Cid, Corneille<br />
    10. 10. 9. Le malentendu<br />une illusion de compréhension entre deux (ou plusieurs) interlocuteurs<br />Bélise (à la bonne). — Veux-tu toute ta vie offenser la grammaire?Martine.— Qui parle d'offenser grand-mère ni grand-père?<br />Molière, Les Femmes savantes, Acte II, scène 6, 1672.<br />
    11. 11. 6. L’adresse au public<br />un personnage apostrophe directement les spectateurs<br />« Le comte. — Ce que je méritais, vous l’avez emporté.Don Diègue. — Qui l’a gagné sur vous l’avait mieux mérité.Le comte. — Qui peut mieux l’exercer en est bien le plus digne.Don Diègue. — En être refusé n’en est pas un bon signe. »<br />Le Cid, Corneille<br />
    12. 12. 1. Le dialogue<br />plusieurs personnages qui échangent des répliques<br />Chimène<br />Elvire, m'as-tu fait un rapport bien sincère ?<br />Ne déguises-tu rien de ce qu'a dit mon père ? Elvire Tous mes sens à moi-même en sont encor charmés : Il estime Rodrigue autant que vous l'aimez, Et si je ne m'abuse à lire dans son âme, Il vous commandera de répondre à sa flamme. <br />
    13. 13. 8. Les didascalies<br />(féminin, du grec didaskalia, « enseignement, notice, instructions [sur la manière de jouer les pièces] »*)Dans un texte de théâtre, les didascalies sont des indications scéniques fournies par l’auteur sur le jeu des acteurs.<br />Molière (1622-1673), Tartuffe (1669), III, 3.<br />
    14. 14. 5 L’aparté<br />réplique qu'un personnage dit à part, pour lui-même, sans que les autres ne l'entendent<br />Le Comte, à part .- Ah! voilà mon fripon du billet<br />
    15. 15. Numero 3 rangez les ardoises<br />
    16. 16.
    17. 17. 5. L’aparté<br />réplique qu'un personnage dit« à part» pour lui-même et pour le public, tandis que les autres personnages sont censés ne pas l'entendre.<br />« MÉGADORE. — Bonjour, Euclion ; le ciel te tienne toujours en joie.<br />EUCLION. — Et toi de même, Mégadore.<br />MÉGADORE. — Comment te portes-tu ? Cela va-t-il comme tu veux ?<br />EUCLION, à part. — Les riches ne viennent pas parler d'un air aimable aux pauvres sans quelque bonne raison. Il sait que j'ai de l'or ; c'est pour cela qu'il me salue si gracieusement3. » Mais déjà alors, Plaute joue, pour faire rire le spectateur, sur l'artificialité de la convention théâtrale:<br />« MÉGADORE. — Par Pollux ! si tu as une âme raisonnable, tu as ce qu'il faut pour être heureux.<br />EUCLION, à part. — Oui, la vieille lui a fait connaître mon trésor. La chose est sûre ; c'est clair. Ah ! je te couperai la langue et t'arracherai les yeux. MÉGADORE. — Pourquoi parles-tu là tout seul3? » L’Avare, Molière<br />
    1. A particular slide catching your eye?

      Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

    ×