Livre Blanc Compteurs Intelligents d'électricité

3,144
-1

Published on

Le livre Blanc sur les compteurs intelligents pour l\’électricité, écrit en 2008 par Pierre-Yves Senghor en support de l\’offre (gagnée) par Atos Origin pour développer le SI du nouveau compteur intelligent développé par eRDF : Linky

0 Comments
3 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
3,144
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
118
Comments
0
Likes
3
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Livre Blanc Compteurs Intelligents d'électricité

  1. 1. LIVRE BLANCJuillet 2008
  2. 2. LE “COMPTEUR INTELLIGENT” (OU SMART METER EN ANGLAIS) PERMET DE SUIVRE ÀDISTANCE LA CONSOMMATION D’ÉNERGIE AU POINT DE LIVRAISON ET, DANS CERTAINSCAS, DE PILOTER À DISTANCE LA DISTRIBUTION AU CLIENT. CETTE TECHNOLOGIEINNOVANTE EST DÉJÀ IMPLÉMENTÉE AVEC SUCCÈS DANS DE NOMBREUX PAYS POURL’ÉLECTRICITÉ, ET VA BIENTÔT ÊTRE GÉNÉRALISÉE EN FRANCE À L’ENSEMBLE DESABONNÉS PARTICULIERS.AU-DELÀ DU PROJET TECHNIQUE (COMPLEXE) DE MISE EN ŒUVRE DE CESÉQUIPEMENTS MODERNES, LES COMPTEURS INTELLIGENTS ENTRAÎNENT UNEÉVOLUTION MAJEURE DU MARCHÉ. ILS INDUISENT EN EFFET UNE TRANSFORMATIONEN PROFONDEUR DE L’ACTIVITÉ DES OPÉRATEURS ÉNERGÉTIQUES, DE LEURSMODÈLES DE REVENUS ET MÊME DES HABITUDES DE CONSOMMATION DES CLIENTS.LE “COMPTEUR INTELLIGENT” CONSTITUE AUJOURD’HUI EN EUROPE UN PUISSANTMOTEUR DE LA TRANSFORMATION ET DE LA MODERNISATION DU MARCHÉ DEL’ÉNERGIE.Ce document a été rédigé en juillet 2008. Pour toutes informations complémentaires, veuillez contacter :Didier Laurent, Associé, Atos Consulting, Energy & Utilitiesdidier.laurent@atos-consulting.comPierre-Yves Senghor, Manager, Atos Consulting, Energy & Utilitiespierre-yves.senghor@atos-consulting.com 2
  3. 3. SOMMAIRE 3
  4. 4. I. QUELS SONT LES FORCES À L’ORIGINE DU CHANGEMENT ?La technologie du “compteur intelligent” arrive à maturité alors même que les principaux pays de l’Union Européenneachèvent leur évolution vers un marché de l’énergie ouvert à la concurrence. Pour permettre cette avancée, le contexte dumarché change : de nouvelles règles entrent en vigueur, les opérateurs historiques se transforment et de nouveaux acteursapparaissent.Ainsi en France, l’année 2008 correspond à la première année pleine de mise en œuvre effective des conditions d’un marchéde l’énergie ouvert à la concurrence : chaque entreprise ou particulier choisit désormais librement parmi différentsfournisseurs d’électricité ou de gaz naturel.1. Un nouveau contexte de marché 2. De nouvelles attentes à satisfaireDans ce nouveau marché, la Commission de Régulation Le compteur intelligent joue aussi, dans une large mesure,de l’Energie (CRE), autorité administrative neutre et un rôle de catalyseur des changements attendus par lesindépendante, veille au bon fonctionnement d’ensemble et consommateurs en matière d’énergie.au respect des règles par tous les acteurs, dans un cadre Partout dans le monde occidental, les attentes et lesde libre concurrence pour la fourniture d’énergie. pratiques d’achat des consommateurs évoluent. De mieuxLa production d’énergie reste globalement assez en mieux informés à l’ère d’internet, et disposant de pluscentralisée et concentrée entre peu d’acteurs. Ainsi, trois en plus de choix, ils veulent voir toutes leurs exigencesacteurs assurent 95 % de la production d’électricité en immédiatement satisfaites, ou bien ils changeront deFrance : Electricité de France (EDF), La Compagnie fournisseur. Trop souvent, en matière d’énergie, cesNationale du Rhône (CNR), et Endesa France... évolutions tardent à être prises en compte.Les producteurs, pour rester compétitifs, doivent croître Deux tendances de fond déterminent désormais lespour gagner en puissance, comme en témoigne la fusion modes de consommations de l’énergie :Gaz de France-Suez, ou à l’échelle européenne, le > La sensibilité au prix. La hausse importante du prix durapprochement entre l’espagnol Endesa et l’italien ENEL. baril de pétrole et sa répercussion sur le coût de l’énergiePour la fourniture d’énergie, c’est-à-dire sa (pourtant partiellement atténuée en France grâce aucommercialisation au client final, on voit apparaître de maintien de tarifs administrés) ont mal été acceptés parnombreux acteurs qui vont faire considérablement évoluer le grand public. Le sentiment -fondé- de perte dele jeu concurrentiel : pouvoir d’achat induit chez le consommateur une> Des entreprises "intégrées" tels que les opérateurs volonté forte de réduire ses dépenses, quitte parfois à historiques EDF et Gaz de France qui ont leurs propres sacrifier la qualité. Aussi quand la différence entre moyens de production et contrats d’approvisionnement fournisseurs est difficilement perceptible, les en gaz naturel, ainsi que d’autres entreprises françaises consommateurs privilégieront l’alternative économique. ou étrangères qui peuvent compléter leurs offres au-delà Dans l’énergie, aussi le “low cost” est amené à se de leur capacités propres en achetant l’énergie à développer. dautres producteurs ; > La conscience environnementale. Suite aux dérègle-> Des nouveaux entrants “commercialisateurs” qui ments climatiques et autres bouleversements achètent l’énergie “en gros” pour la revendre ensuite écologiques, le consommateur devient plus respectueux “au détail” à leurs clients. Parfois, pour ne pas dépendre de la protection de l’environnement et de la préservation d’un modèle fondé exclusivement sur du négoce, des ressources. Ainsi, 55% des français déclarent qu’ils certains de ces acteurs décident de produire aussi une pensent devoir modifier de façon importante leur mode partie de leur énergie. C’est le cas de Poweo par de vie afin de limiter l’impact de l’effet de serre sur le exemple pour l’electricité qui investit aujourd’hui dans climat1. De plus en plus de consommateurs européens des capacités de production. apparaissent désormais prêt à modifier leurs comportements en matière d’énergie pour limiterL’ouverture à la concurrence induit des bouleversements l’empreinte de leur consommation sur la planète.sur le long terme. De nouveaux acteurs et un nouvelenvironnement de marché autour de l’énergie sont Le consommateur européen aspire désormais à undésormais en place en France. marché de l’énergie plus responsable, où il maîtrisera mieux sa dépense et l’impact de son comportement sur l’environnement.1 source : Direction Générale de lÉnergie et des Matières Premières, 2007. 4
  5. 5. 3. Une nouvelle solution technologiqueDans un marché de l’énergie ouvert à la concurrence, et Enfin, en France, ERDF, la nouvelle filiale de EDF opérantface à ces nouvelles attentes des consommateurs, les réseaux de distribution d’électricité, va remplacer d’iciplusieurs pays ont trouvé une réponse pertinente avec une 2015 l’ensemble du parc de compteurs électriquessolution moderne : le déploiement de compteurs résidentiels français par des compteurs intelligents. Avec àintelligents. terme un total de 35 millions de compteurs électriques intelligents installés, il s’agira du plus important projet AMMUn compteur intelligent rend les services suivants : au monde.> La relève automatique et à distance de la consommation Tous ces projets, menés à une échelle aussi vaste, d’énergie. L’information, plus fiable et plus complète, est constituent des défis industriels majeurs pour concevoir et obtenue à moindre coût car elle rend inutile le faire fonctionner le dispositif. Ils doivent reposer sur des déplacement pour intervention d’un agent de relève. Les systèmes d’information extrêmement performants capable données, obtenues par intervalles de temps réguliers de garantir la qualité et la continuité de service, y compris sont transmises automatiquement à un système dans la phase de remplacement des compteurs. Ils d’information centralisé de gestion des données. Cette nécessitent aussi des investissements considérables dans fonction de télé-relève à distance est appelée Automated les différents équipements du système et pour leur mise Meter Reading (AMR) ; en œuvre chez le client. Les coûts peuvent cependant être> Le pilotage à distance de la distribution au niveau du maîtrisés en respectant des principes simples : compteur. Ceci permet de piloter depuis un système > Assurer l’interopérabilité des équipements du système d’information central chaque compteur. Cette fonction, pour encourager la concurrence entre fournisseurs et plus complète, qui permet d’effectuer à distance de simplifier la maintenance ; nombreuses opérations liées à la distribution d’énergie, > Simplifier au maximum le compteur, pour un compteur est appelée Automated Meter Management (AMM). moins cher et plus pérenne ;Les premiers projets ont été initiés en Amérique du Nord,où les clients ont connu des ruptures majeures > Optimiser et raccourcir le temps de déploiement end’approvisionnement, ces gigantesques “black out”. Puis, prenant en compte en amont les modalités d’installationl’Italie vient de mener un projet à grande échelle, et le dispositif de comptage.notamment afin de réduire ses coûts de distribution de Les compteurs intelligents, qui commencent à imprimerl’énergie. En Europe de nombreux autres projets sont en fortement leur marque dans le paysage énergétiquephase d’étude, où même déjà engagés. mondial, vont fortement contribuer à transformer les marchés. Les grands projets de déploiement de compteurs intelligents NB : le coût global est défini comme le coût total du projet divisé par le nombre de compteurs 5
  6. 6. II. QU’EST-CE QU’UN SYSTÈME DE COMPTAGE ÉLECTRIQUE INTELLIGENT ?Un système de comptage intelligent de type AMM est un dispositif complexe reposant sur l’installation, dans chaque foyer(ou “point de fourniture”), d’un boîtier communiquant capable de “relever” puis de “transmettre” l’information sur laconsommation d’énergie ainsi que de “recevoir” des ordres et “d’agir” en conséquence (ex. interrompre la fourniture, réduirela capacité, …).La mise en place du comptage intelligent amène à concevoir et à opérer un système complexe d’équipementscommuniquant et impacte l’ensemble des acteurs du marché.1. Un compteur communiquantUn compteur intelligent est donc un équipement (classique) déperdition est complète au-delà d’une certaine distancede relève et de pilotage de la fourniture doté, en plus, de (au maximum, quelques centaines de mètres). Aussi, lecapacités de communication bidirectionnelle. Il peut CPL est utilisé uniquement pour acheminer l’informationtransmettre et recevoir des informations, en s’appuyant sur entre plusieurs compteurs et le concentrateur, situé àdifférentes technologies de télécommunication. proximité, généralement sur un ouvrage existant du réseau.Dans le système décrit par le schémaci-contre, le compteur intelligent associe Ensuite, au niveau des concentrateurs, les données sontdeux technologies modernes pour communiquer les codées sous format numérique puis transmises audonnées de relève et recevoir les ordres de pilotage. système d’information central en utilisant le réseau de téléphonie GPRS. Ce type de communication est sûr etTout d’abord, la communication s’effectue entre un adapté à la transmission des données sur de grandesensemble de compteurs et un “concentrateur” localisé à distances tout en ne nécessitant que peu de nouvellesproximité, par le Courant Porteur en Ligne (CPL). Un infrastructures (ex. antennes,…). L’optimisation des coûtsmodem CPL associé à chaque compteur et à chaque d’exploitation de transfert de l’information par le réseauconcentrateur permet de coder et décoder les données en GPRS de téléphonie est possible en veillant à utiliser lesun signal électrique et de les superposer au courant plages horaires à faible occupation de bande passante etélectrique à 50 Hertz. en compressant les données de façon efficace.Cette technologie du CPL, qui utilise le réseau de câbles Un compteur intelligent peut communiquer et recevoir deélectriques existant, constitue une solution pratique et l’information, à la fois par le réseau électrique (technologieéconomique, particulièrement adaptée en zone d’habitat CPL) puis au niveau du concentrateur par le réseau GPRS.dense. Cependant elle a une limite, car le signal de faibleamplitude se dégrade avec la distance couverte et la Un système de comptage intelligent AMM 6
  7. 7. 2. Un Système d’Information pour la gestion des donnéesLa mise en place de millions de “compteurs intelligents” Avec ce SI, le responsable du comptage peut opérer uneconnectés en permanence crée à terme un volume plate-forme de transit qui collecte, stocke et rendcolossal d’informations à transférer, stocker et traiter. Le accessible de façon automatique des données derapatriement quotidien de millions d’informations relevées comptage pour les différents autres acteurs de la filièrepar chaque compteur (toutes les 10 minutes, par exemple) concernée : commercialisateurs, producteurs, gestionnairecorrespond à des dizaines de téraoctets de données à du réseau de transport et de distribution, etc… Tous cesgérer de façon quotidienne. acteurs disposent alors des données de consommation précises et fiables.La gestion de ces données nécessite la mise en place d’unsystème d’information pour le Meter Data Management Le système d’information de gestion des données(MDM) puissant et très complexe, capable de stocker et télé-relevées constitue un point crucial véritablement aude traiter les données. Ce SI doit être à la fois hautement cœur du système de comptage intelligent.performant, totalement fiable, parfaitement sécurisé, maisaussi “scalable” pour s’adapter au rythme de déploiementde ces grands projets qui s’étendent généralement surplusieurs années.Vers la standardisation européenne d’un protocole CPL ouvert ?Le protocole de communication CPL spécifie les Si le protocole CPL ouvert utilisé à cette occasion devientfonctions d’accès bidirectionnel et temps réel aux une norme européenne, lensemble des acteurs ducompteurs. Dans le cas de système de comptage marché européen en bénéficieront :intelligent d’ampleur importante, un protocole de > Les fabricants de compteurs et de concentrateurscommunication CPL ouvert présente de nombreux auront accès à un marché de taille européenne pour laavantages. commercialisation des équipements développés dansIl permet l’interopérabilité des matériels de type compteur le cadre du marché français. Laugmentation desou concentrateur en autorisant des équipements ventes pourrait ainsi aider réduire les coûtsprovenant de différents fournisseurs de communiquer d’équipement ;entre eux de façon transparente. La fourniture > Les opérateurs responsables du comptage en Europed’équipements de comptage (compteur ou pourront développer leur activité sur plusieurs marchésconcentrateur) devient ainsi plus simple et économique. européens par des acquisitions, alliances ou fusionsTout équipement, étudié et conçu en amont pour être rendues plus faciles par l’interopérabilité des systèmes ;compatible avec le protocole CPL ouvert, peutpotentiellement être installé sur le réseau de comptage > La reconnaissance en tant que norme européenne serapar simple plug-and-play. un gage de pérennité pour les responsables du comptage et les fabricants d’équipements qui aurontLe projet français qui vient d’être initié constitue une intérêt à se conformer à cette norme et à orienter enopportunité historique d’aller vers la standardisation conséquence leurs efforts de R&D (et non plus de façoneuropéenne d’un protocole CPL ouvert. Il s’agira en effet dispersée).d’un des premiers et très probablement du plus grandprojet en Europe avec l’installation, à terme, de 35 millionsde compteurs électriques intelligents et 700 000concentrateurs. Dans ce cas, le protocole decommunication CPL ouvert utilisé pourrait être issu duprotocole CPL plan, mis en œuvre par EDF pour la relèvedes ses compteurs. 7
  8. 8. III. QUELS CHANGEMENTS POUR LES ACTEURS DU MARCHÉ DE L’ÉNERGIE ?Avec les compteurs intelligents ce sont globalement tous les acteurs de la filière énergétique concernée qui sont impactésdans la gestion de leurs opérations. Pour tous, l’innovation sera source de gains de productivité et d’une qualité de serviceaccrue au bénéfice du client final.L’évolution vers le comptage intelligent modernise l’activité de l’ensemble des opérateurs, et permet à tous des gains deproductivité et une meilleure qualité de service.Dans le cas de l’électricité, où la technologie de comptage intelligent est parfaitement à maturité, on peut facilement seprojeter pour faire un tour d’horizon de ce que les compteurs intelligents vont changer dans l’activité des différents acteursdu réseau. Rôles des acteurs du secteur électrique et transformations induites par le comptage intelligent1. Vers l’excellence opérationnelle du DistributeurLe Distributeur, lorsqu’il est bien responsable de l’activité > Le monitoring en temps réel de tous les points dede comptage (pour le compte des Fournisseurs), est consommation et de l’ensemble de la chaînel’initiateur naturel (et l’investisseur clé) des projets de communicante donne au distributeur une visibilitécomptage intelligent. Disposant d’une opportunité complète du réseau de distribution. Il peut ainsi intervenird’améliorer significativement à la fois sa productivité et sa plus vite et dans la plupart des cas à distance, par lesqualité de service au client final, avec le comptage mécanismes de télé-intervention et de télé-distributionintelligent c’est vraiment l’excellence opérationnelle qui est de logiciel, afin de corriger les pannes et/ou coupuresà la portée du Distributeur. détectées. Cela se traduit aussi en gains de maintenanceLes bénéfices en termes de productivité sont attendus à et d’interventions sur le terrain. A terme, le Distributeurplusieurs niveaux pour le Distributeur : peut envisager d’utiliser ces mêmes systèmes de transmission pour télé-exploiter d’autres équipements> La relève des index des compteurs pour établir la du réseau électrique (les transformateurs par exemple). facturation sera remplacée par une télé-relève à distance. Cette relève, étant automatisée, la disparition > La détection des anomalies de consommation est du “comptage à pied” permet d’économiser les facilitée, par simple comparaison de la puissance fournie déplacements et le temps des agents d’intervention : en sortie d’un transformateur, à la puissance consommée par les particuliers reliés à ce - L’envoi d’un agent sur place, au moins une fois par an transformateur (déduction faite des pertes en ligne). Ceci (voire plus selon l’obligation légale en vigueur) pour permet de surveiller les pertes en analysant relever la consommation, devient inutile. Des dizaines continuellement le rendement des transformateurs et de millions de déplacements et d’heures de travail amène plus de réactivité lorsque ces pertes seront sont ainsi économisées tous les ans ; détectées. - Les opérations de connexion ou déconnexion du > La fraude aussi est plus facilement détectée et peut donc compteur (ex. en cas de déménagement, de être réduite. Ainsi, en Italie, une diminution significative changement de tarif ou de puissance maximale des “pertes non-techniques” a été observée, contribuant autorisée, …) deviennent possibles à distance et donc, fortement à la rentabilité économique du projet. plus rapidement et à moindre coût. 8
  9. 9. Des activités de relève à faible valeur ajoutée (et fortement 3. Vers des producteurs plus performantsconsommatrices du temps des agents) seront suppriméeset des activités nouvelles de télé-exploitation du compteur La production d’électricité requiert des investissementsseront rendues possibles. Tout cela générera d’importants lourds à long terme et une grande flexibilité à court termegains de productivité pour le Distributeur. pour répondre aux variations de la demande. Ce sont ces aspects fondamentaux du métier de la production qui sontDe plus, le Distributeur peut aussi trouver de nouvelle facilités par les compteurs intelligents.sources de revenus en vendant aux acteurs de la filièresous forme de “panels” des données qu’il a collectées et Les producteurs peuvent disposer avec le déploiement detraitées sur les heures, modes et habitudes de compteurs intelligents sur leur marché, d’informationsconsommation des clients aux différents points de détaillées pour optimiser à court terme leur capacité defourniture. production, et décider de lancer – ou non – des investissements structurants à long terme.Enfin, la qualité de service du Distributeur peut êtreaméliorée, notamment pour les prestations à destination Une connaissance profonde et exhaustive, de ladu client particulier : consommation de chaque client permet au producteur d’optimiser l’outil industriel de production d’électricité.> La prise/report de rendez-vous, le temps à attendre le passage de l’agent de relève et la nécessité d’être Les producteurs utiliseront la précision apportée par les présent lors de l’intervention n’existeront pratiquement données de relevage (toutes les 10 minutes) pour mieux plus pour le particulier ; anticiper des pics – et des creux – de consommation, et donc optimiser les moyens de production qui sont> Le changement de fournisseur ou d’option de puissance arrêtés/démarrés en fonction de la demande (hydraulique, seront plus fluides car ils s’effectueront sans attendre le nucléaire, charbon, fioul, gaz, etc.). L’avantage est à la fois déplacement et l’intervention sur place d’un agent du économique et écologique. distributeur ; Grâce à ses choix faits à J-1, les producteurs limiteront le> Le distributeur remettant au fournisseur des données de recours à des unités de production non démarrées en relèves plus précises et plus fréquentes, ce dernier réponse aux pics de la demande, qui sont souvent plus pourra alors effectuer une facturation sur la base de la coûteuses et émettrices de CO2 (faisant appel à des consommation réelle. centrales thermiques à gaz, charbon et fioul).Ainsi, avec le comptage intelligent, le service du En ce sens les compteurs intelligents contribueront aussi àDistributeur, débarrassé des “intrusions” chez le client les une production d’électricité plus respectueuse deplus fréquentes, peut à la fois s’enrichir et se recentrer sur l’environnement.les contacts véritablement à valeur ajoutée pour le client De même, les producteurs anticiperont les besoins à longfinal. terme des clients, dans chaque zone géographique. Ils pourront prévoir plus exactement et plusieurs années à2. Pour un équilibrage du réseau facilité l’avance les moyens de production nécessaires, et notamment les unités réservées à subvenir à la demandeL’équilibrage est une problématique spécifique mais en temps de pointe de consommation.fondamentale pour tout réseau électrique. L’électricité nese stockant pas, il s’agit donc de faire en sorte qu’à tout Un des bénéfices directs pour le client est de renforcer lainstant la demande soit égale à la production électrique. sécurité d’approvisionnement électrique. La décision d’investissement en unités de production sera plusEn France, par exemple, RTE, le gestionnaire du réseau de pertinente dans chaque zone de population, grâce à destransport, est le principal responsable de l’équilibre des flux projections plus fines de l’évolution de la demande. Led’électricité. risque de coupure sera minimisé grâce à une meilleureLes compteurs intelligents ouvrent tout un champ de réactivité à court terme et une anticipation à long termenouvelles possibilités pour la gestion de l’équilibre du plus exacte.réseau. Les compteurs intelligents contribueront à mieux protégerLa finesse des données fournies par les compteurs l’Europe des gigantesques “black out” comme ceuxintelligents permettra une planification plus précise de la connus en Amérique du Nord.charge prévue et donc de mieux prévoir les besoins enmoyens de production à mettre à disponibilité pourrépondre à la demande.La modélisation à partir d’un historique constitué dedonnées de consommation plus précises et plusexhaustive permettra d’optimiser l’équilibrage du réseau. 9
  10. 10. 4. Une concurrence relancée entre fournisseursLes compteurs intelligents vont, au moment même où celaest nécessaire, stimuler la concurrence entre fournisseurshistoriques et fournisseurs nouveaux venus sur le marché.Une des conséquences importantes des compteursintelligents sera de renforcer la fluidité, la rapidité et le bonfonctionnement des processus du marché ouvert à laconcurrence.En effet, le marché de la fourniture d’énergie, s’il est ouvertà la concurrence, n’est pas nécessairement dynamiquepour autant. Ainsi, en France 6 mois après l’ouverture dumarché à la concurrence seuls 0,3% des particuliers Demain, des réseaux électriques intelligentsavaient quitté le fournisseur historique, beaucoup préférantgarder le tarif “administré”, déterminé sous le contrôle de Les producteurs d’électricité anticipent une évolutionl’Etat. significative avec le développement des réseaux intelligents (AMI : Automated Meter Infrastructure).Ce dispositif transitoire prendra fin en 2010 : les clientsparticuliers devront choisir entre les offres concurrentielles L’enjeu est de passer de “réseaux monolithiques” bâtisdes différents fournisseurs. Cela peut amener une autour de quelques grandes unités de production, à unconsidérable accélération du marché, avec des risques “réseau intelligent” où la production sera répartie en deforts d’engorgement et de délais si l’on doit procéder à des multiples points interconnectés grâce à la généralisationchangements massifs de fournisseur en peu de temps. d’équipements “intelligents” et “communiquants”. Les compteurs intelligents seront naturellement au cœur deCependant, grâce aux compteurs intelligents, les ces réseaux électriques du futur.principales opérations d’ouverture et de clôture d’uncontrat de fourniture au client final pourront être menées à Les unités de “micro production” électrique devraientdistance (par ex. relève des index, mise en/hors service, connaître une croissance exponentielle dans les années à venir, surtout pour les sources d’énergie renouvelables.modification de puissance souscrite,…). Le distributeur On verra se développer les unités de micro-hydraulique,pourra fournir, quasiment en temps réel, les données du des éoliennes mais aussi des sources de productioncompteur au nouveau fournisseur. directement au domicile du client (notamment lesCes gains de rapidité et fluidité faciliteront le changement panneaux solaires photovoltaïques, géothermie pour lede fournisseur d’électricité et/ou d’options contractuelles. chauffage).Pour les consommateurs, changer pour un fournisseur Avec l’installation de compteurs intelligents au niveau deprésentant une offre plus attractive sera possible tous les points de fourniture les producteurs seront mieuxrapidement, simplement et à moindre coût. dotés pour intégrer cette micro-production au sein de leurAinsi, en facilitant les mouvements de la clientèle entre capacité globale.fournisseurs, les compteurs intelligents contribueront à la L’ensemble de ces équipements étant communiquant àmise en place d’un jeu concurrentiel ouvert pour l’énergie. tous niveaux, les différents opérateurs pourront optimiser leur outil de production et améliorer la qualité de service grâce à : >La détection des pannes plus rapide et à distance ; > L’amélioration du service et de la qualité de l’électricité ; > L’automatisation des contrôles ; > Le comptage précis des soutirages et injections dans le réseau. Les compteurs intelligents impulseront une modernisation des activités de l’ensemble des acteurs du réseau électrique. Ils constituent aussi la première pierre d’une modernisation globale et complète de toutes les infrastructures du réseau électrique en Europe. 10
  11. 11. 5. Plus d’économies pour le client … 6. … et un plus grand choix de services !Si, avec l’ouverture d’un marché à la concurrence on a pu La révolution technologique liée à la mise en place deauparavant observer des réductions pour le compteurs intelligents s’accompagnera d’unconsommateur allant de 3% à 10% de la facture bouleversement d’une ampleur comparable dans l’offre eténergétique annuelle, la hausse du coût du pétrole limite les services commercialisés vers les clients.les espoirs de baisse significative et à court terme du coût Avec aux compteurs intelligents, les clients finaux vontde l’énergie. pouvoir rapidement observer l’enrichissement des offres etGrâce au compteur intelligent, le consommateur paiera des services des fournisseurs d’électricité en concurrence.peut-être moins cher l’énergie, mais il sera certainement Le premier axe d’innovation sera celui de la “gestion deassuré de payer juste pour la quantité qu’il a consommée. l’énergie à la maison”. Avec les compteurs intelligents,En effet, la facture énergétique est faite, une fois par an, c’est l’ensemble des foyers qui rentreront dans l’ère de lasur la base de l’index réel relevé par un agent, et, en cours gestion moderne de la consommation énergétiqued’année sur une estimation (corrigée ensuite par rapport à domestique. Des données de consommation précisesl’index réel). Ces estimations pouvant donner lieu à des traduiront fidèlement les modes de vie et l’utilisation desécarts considérables, dans la plupart des pays européens équipements par chaque client. Sur cette base, les clientsles mouvements de consommateurs et les associations de se verront proposer une multitude d’offres de servicesconsommateurs tendent à exiger une facturation exacte sophistiquées afin de mieux suivre l’évolution et piloter leurde l’énergie, pour chaque paiement demandé par le consommation énergétique. En parallèle du compteurfournisseur. intelligent, le développement de l’“utility box” amplifiera le phénomène.C’est le principe de la facturation sur index réel, dite Time-of-Use (ToU). De façon complémentaire, on ira vers une meilleure “maîtrise de la dépense d’énergie”. Les fournisseurs serontAvec les compteurs intelligents, les fournisseurs pourront de plus en plus incités pour aider le client à faire baisserproposer des factures basées sur la consommation sa consommation. Ils le conseilleront pour une meilleureréelle : le client ne paiera que ce qu’il a consommé dans la utilisation de son chauffage et des équipements les pluspériode écoulée. “gourmands” en énergie, selon son profil individualisé deLes compteurs intelligents procureront aussi aux consommation. Connaissant précisément lafournisseurs, automatiquement et à moindre coût, des consommation du client, ils pourront même décider dedonnées de comptage très fréquentes et précises. Toutes récompenser une baisse de la consommation par unsortes de découpages fins des tranches tarifaires au regard meilleur tarif. Les premières offres de ce type ont déjà étédu moment de consommation, sont donc envisageables. lancées en France, dès l’ouverture du marché à la concurrence pour les particuliers, et elles ne pourront queLes fournisseurs pourront proposer des offres où le prix se développer avec le comptage intelligent.payé dépendra du moment précis où l’énergie estconsommée, afin que les clients à la recherche d’offres Avec les compteurs intelligents, le jeu concurrentiel entreéconomiques puissent adapter leur consommation pour fournisseurs va pouvoir s’exercer à plein pour construirebénéficier des plages horaires les moins chères. de nouvelles offres répondant de plus en plus finement aux attentes d’un segment précis de clients.Poussés par le jeu de la concurrence et comme cela a étéobservé dans d’autres industries (les télécoms enparticulier) les fournisseurs iront sans doute plus loin etinnoveront dans leurs tarifs : formules horo-tarifaires,périodes à tarif réduit, formules low-costs, prépaiementetc…Les compteurs intelligents favoriseront l’émergenced’offres plus économiques pour la fourniture de l’électricité. 11
  12. 12. A titre d’exemple, voici quelques offres que l’on verra peut- avec ceux des fournisseurs d’accès internet, sont destinésêtre apparaître dans les marchés qui généraliseront le à se généraliser dans les années à venir.comptage intelligent pour l’électricité : L’équipement qui peut être doté d’un écran, communiqueL’électricité “à la carte”. Avec les compteurs intelligents, avec le compteur via une connexion sans fil, et permet del’activation et la désactivation du compteur seront suivre la consommation d’électricité du foyer, avec unecommandées à distance, et pourraient même être foule de détails possible (ex. par pièce, par appareil,programmées pour une période de temps donné. On peut etc,…). Connecté à internet par ailleurs, il propose dealors imaginer l’émergence d’offres d’électricité pré-payée. nombreux autres services liés à l’énergie. Des services dePar exemple, pour des locations saisonnières, le client gestion bien sûr (ex. factures détaillées et personnalisées,pourrait se voir proposer un “crédit d’électricité” espace-client en ligne,…), des services de paiement (ex.correspondant à son besoin pour une période, une tarifs personnalisés,…) mais aussi de nombreux servicesquantité donnée. de communication (i.e. envoi d’alertes en cas de sur- consommation,…) voire même des services pourL’électricité “en fourniture minimum”. Les compteurs étant programmer et/ou piloter à distance les équipementstélé-exploités, la puissance disponible pourra être limitée électriques de la maison…ponctuellement. L’utilisation de cette fonctionnalitépermettra peut-être d’assurer une fourniture minimumd’électricité dans le cadre d’une assistance solidaire aux“clients démunis”, ou en cas d’incident de paiement pouréviter la coupure complète, ou bien encore, pour proposerune offre économique “low cost”.L’électricité “en Demand Response”. Dans le cadre d’uneoffre de type Demand-Response, les fournisseurspourraient proposer à leurs clients particuliers, contre unecompensation financière, d’accepter de restreindre leurconsommation lors d’une période de pointe, c’est-à-direautoriser “l’effacement” de leur demande. De ce fait, lesresponsables de l’équilibre du réseau seront en capacitéd’adapter la demande à l’offre disponible et dans le mêmetemps les consommateurs réaliseront des économies. Detelles offres émergent actuellement aux USA.Le consommateur final profitera pleinement et directementdu développement des compteurs intelligents. Lesfournisseurs d’énergie vont pouvoir user de créativité pourproposer des offres tirant partie de cette technologie, dansl’intérêt du consommateur et en réponse à ses attentes. Aujourd’hui en France, les “power box” en sont encore à leurs balbutiements. Deux fournisseurs proposent une offre7. L’émergence des “Power box” apparentée : Poweo (Poweo Box) et EDF via sa filiale Edélia (Energie Box).Placés dans une maison, un compteur électrique intelligent Les “power box” se nourrissent, des possibilitésdispose de 2 technologies de communication : apportées par les compteurs intelligents, tout en ouvrant> le signal CPL pour véhiculer vers l’extérieur du domicile un champ immense de nouveaux services possibles. Leuret via les câbles d’alimentation électrique les données de développement imminent rendu possible en France avecrelève et de pilotage jusqu’au concentrateur, le déploiement du comptage intelligent à grande échelle annonce une autre transformation majeure, cette fois non> Le branchement dit de “Télé-Information Client” (TIC) pas sur le marché de l’énergie, mais bien dans nos foyers.pour envoyer à l’intérieur du domicile des données sousformat numérique et en continu (ex. index, tarif, puissancemaximale autorisée, etc.).Grâce à la sortie TIC, le fournisseur peut enrichir son offrede fourniture d’électricité en utilisant cette technologie et enla couplant avec un gateway numérique, ou “box”. Cesboitiers communiquant appelés “power box” par analogie 12
  13. 13. A PROPOSD’ATOS CONSULTINGAtos Consulting, le pôle conseil d’Atos Origin, est l’un des leaders sur le marché des services deconseil en management et en systèmes d’information.Avec plus de 2 500 collaborateurs dans le monde, Atos Consulting accompagne ses clients dansleurs projets de transformation organisationnelle et technologique en leur apportant des solutionspragmatiques et innovantes dans les télécommunications, l’industrie, les services financiers et lesecteur public.© Atos Origin - Marketing & Communication Atos Consulting France - 200807 - Image : Getty

×