• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Facebook et communautes
 

Facebook et communautes

on

  • 1,749 views

 

Statistics

Views

Total Views
1,749
Views on SlideShare
1,749
Embed Views
0

Actions

Likes
1
Downloads
31
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Facebook et communautes Facebook et communautes Document Transcript

    • 2011[ANIMER DESCOMMUNAUTES WEB 2.0]
    • Intro : comprendre la puissance du Web 2.0 2Intro : comprendre la puissance du Web 2.0 ______________________________________ 5 A- Le « Web 2.0 » : Késaco ? ___________________________________________________ 5 1. Préambule : _______________________________________________________________________ 5 2. Essence du web 2.0 ________________________________________________________________ 5 3. Le web 2.0 : origines et developpement ________________________________________________ 5 4. Outils type du web 2.0 ______________________________________________________________ 6 B- Les évolutions apportées par le web 2.0 _______________________________________ 6 1. La participation de l’internaute _______________________________________________________ 7 2. La loi de la participation _____________________________________________________________ 7 3. La Pyramide de Maslow web 2.0 ______________________________________________________ 8Chapitre 1 : découverte de Facebook ____________________________________________ 9 C- Qui utilise Facebook ? ______________________________________________________ 9 4. Les principaux enseignements chiffrés _________________________________________________ 9 5. Un profilage assez clair à anlayser pour les professionnels du tourisme _______________________ 9 6. Le profil moyen de lutilisateur Facebook ______________________________________________ 10 7. Facebook : y aller ou pas ? __________________________________________________________ 11 8. Facebook ? Comme une relation amoureuse ___________________________________________ 11 9. Pas de commercial ________________________________________________________________ 12 10. Les fans et leurs rapports à la marque _______________________________________________ 12 11. Les promesses de marque ________________________________________________________ 13 D- Stratégie facebook et animation de sa communauté ____________________________ 14 E- Je crée quoi : un profil, une page ou un groupe ? _______________________________ 14 1. Un profil ________________________________________________________________________ 15 2. Une page (fan page) _______________________________________________________________ 15 3. Un groupe _______________________________________________________________________ 16 F- Groupe ou Fan page ? _______________________________________________________ 16 G- Premiers pas avec une Fanpage _____________________________________________ 17 1. Créer la page de sa structure sur Facebook _____________________________________________ 17 2. Bien choisir le nom de sa page _______________________________________________________ 18 3. La question de l’administration de la page _____________________________________________ 19Chapitre 2 : Quel usage professionnel pour Facebook ? ____________________________ 20 A- Facebook : analyse dune sucess story ________________________________________ 20 1. Facebook et les autres réseaux sociaux ________________________________________________ 20 2. Les forces de Facebook _____________________________________________________________ 21 3. La viralité, une communication de masse avec parfois peu defforts _________________________ 21 B- Facebook pour mes affaires ? _______________________________________________ 22 C- Facebook fait-il bon usage du temps que vous lui consacrez ? _____________________ 23 1. Communiquez sur un évènement et faites du buzz marketing sur un sujet: ___________________ 23 2. Recherchez des partenaires ou des clients : ____________________________________________ 23 3. Améliorez votre référencement. _____________________________________________________ 23 4. Utilisez un nouveau média de communication ciblé: _____________________________________ 24 D- Les limites professionnelles de Facebook… ____________________________________ 24
    • Intro : comprendre la puissance du Web 2.0 3 1. Pas de stratégie à court terme _______________________________________________________ 24 2. On ne peut pas tout gérer en interne à 100% ___________________________________________ 24 3. Facebook ne sait pas stocker vos posts de façon pérenne _________________________________ 25 4. Beaucoup de groupes sont très peu actifs ou fantaisistes__________________________________ 25 5. Facebook est chronophage : ________________________________________________________ 25 6. Attention à votre vie privée : ________________________________________________________ 25 7. Pas de compatibilité avec vos profils Viadeo ou linkedin __________________________________ 25 E- Conseils pour une utilisation professionnelle de Facebook : ______________________ 26 1. Attention à ne pas collectionner les amis ou les groupes __________________________________ 26 2. N’installez pas toutes les applications que l’on vous propose_______________________________ 26 3. Ne harcelez pas vos amis avec des questions, des tests comparatifs… ________________________ 26 4. Ajoutez dans votre compte des informations intéressantes ________________________________ 26 5. Spécialisez votre profil:_____________________________________________________________ 26Chapitre 3 : Comment bien démarrer son profil ? _________________________________ 27 A- Etapes pour gérer efficacement votre profil perso : _____________________________ 27 1. Remplissez votre profil avec les informations Pro / Perso _________________________________ 27 2. Ajoutez tous vos contacts pro sur ce compte ___________________________________________ 27 3. Créez une URL personnalisée de votre Profil Facebook ___________________________________ 27 4. Liez votre compte Facebook à votre compte Twitter _____________________________________ 27 B- Informez, communiquez ___________________________________________________ 28 1. Publiez régulièrement des informations sur votre activité _________________________________ 28 2. Agissez avec votre communauté _____________________________________________________ 28 3. Créez des évènements _____________________________________________________________ 28 4. Créez un groupe sur votre thématique et invitez vos contacts. _____________________________ 28 5. Chattez avec vos contacts quand ils sont en ligne. _______________________________________ 28 6. Lancez des campagnes publicitaires pour vos produits ____________________________________ 28 C- 10 conseils SEO pour votre page Facebook ____________________________________ 29 1. Choisissez le meilleur nom pour votre page et ne le changez plus. __________________________ 29 2. Choisissez la meilleure URL pour votre page ____________________________________________ 29 3. Utilisez la zone de texte « A propos » pour y ajouter des mots clés __________________________ 29 4. Utiliser l’onglet Info _______________________________________________________________ 30 5. Publier des liens vers votre site web. ____________________________________________________ 30 5. Compléter les descriptions __________________________________________________________ 30 6. Ayez des back links vers votre pages Facebook __________________________________________ 30 7. Créez du maillage de lien interne _____________________________________________________ 31 8. Renforcer les liens internes _________________________________________________________ 31Chapitre 4 : créer et animer une Fan-Page Facebook ______________________________ 32 A- Objectifs de conversion de laudience ________________________________________ 32 1. Transformer vos fans en lecteurs _____________________________________________________ 32 2. Transformer vos fans en acteurs _____________________________________________________ 32 3. Transformer vos fans en ambassadeurs________________________________________________ 33 4. Transformer vos fans en acheteurs ___________________________________________________ 33 B- Comment inciter les internautes à visiter votre page? ___________________________ 33 1. Votre site web ou votre blog ________________________________________________________ 33 2. Vos listes d’emailing _______________________________________________________________ 34
    • Intro : comprendre la puissance du Web 2.0 4 3. Autres supports __________________________________________________________________ 35 C- Recruter et garder ses fans _________________________________________________ 35 1. Les règles à respecter ______________________________________________________________ 35 D- Comment assurer la présence de vos publications dans le fil d’actualité de vos fans ? _ 35 1. Une audience pas si large que ça _____________________________________________________ 36 2. Le Edge Rank : algo-rythme de Facebook ______________________________________________ 36 3. Ce que le Edge Rank vous impose comme actions _______________________________________ 37Chapitre 5 - Facebook et la Vie Privée _________________________________________ 39Chapitre 6 - Les autres communautés pour communiquer efficacement _______________ 41 A- Plateformes photos : Flickr _________________________________________________ 41 1. Flickr : quest-ce ? _________________________________________________________________ 41 2. Flickr : une utilisation marketing pour quels professionnels ? ______________________________ 43 3. Quelques précautions avant de se lancer ______________________________________________ 43 4. Flickr : quels usages ? ______________________________________________________________ 43 5. Créditer ses photos, gérer ses licences. ________________________________________________ 44 6. Utiliser les tags et les champs descriptifs _______________________________________________ 44 7. Intégrer les galeries de photos de Flickr sur un site/blog __________________________________ 44 8. Connecter Flickr à Facebook_________________________________________________________ 45 9. Ajouter une vidéo sur Flickr _________________________________________________________ 45 10. Créer un groupe dans Flickr _______________________________________________________ 45 B- Concurrents de Flickr ______________________________________________________ 45 C- Youtube et autres plateformes vidéo _________________________________________ 46 1. Le phénomène Youtube, by Yahoo inc. ________________________________________________ 46 2. Concurrents de Youtube ____________________________________________________________ 47 3. Entre l’image et la vidéo : animoto ___________________________________________________ 48 D- Les brochures en ligne _____________________________________________________ 48 1. Calameo est un service proposant de la publication interactive _____________________________ 48
    • Intro : comprendre la puissance du Web 2.0 5INTRO : COMPRENDRE LA PUISSANCE DU WEB 2.0 A - Le « Web 2.0 » : Késaco ? 1. Préambule : Pour certains, le Web 2.0 désigne un gadget, un pur phénomène de mode qui ne mérite pas que l’on s’y attarde. Pourtant, une évolution importante a bien eu lieu sur le web, quelque soit le nom que l’on lui donne. Fin 2005, pour le compte de la prestigieuse revue scientifique Nature, des experts ont comparé des documents publiés sur Wikipedia, l’encyclopédie collaborative en ligne, réalisée par des internautes volontaires et bénévoles, avec ceux de la célèbre Encyclopaedia Britannica.Résultat : la qualité des deux sources est assez proche. Cette étude a abouti à une formidablecontroverse : comment une encyclopédie réalisée par des “non-spécialistes” peut-elle remettre encause les ouvrages classiques ?Il se passe donc bien quelque chose de nouveau via ce web nouvelle génération, où l’internautedevient actif et collaboratif. Mais tellement d’acteurs et d’applications se réclament de ce web 2.0que l’on a vite l’impression de naviguer en Terra Incognita. 2. Essence du web 2.0Comment définir de façon précise ce que recouvre cette notion parfois floue ?Une vision réductrice du Web 2.0 consisterait à n’y voir que la mutualisation de contenus produits etmis en ligne par les utilisateurs eux-mêmes, ou à résumer l’engouement actuel à un effet de modepassager.Plusieurs auteurs s’accordent sur l’idée selon laquelle le web 2.0 ne constitue pas une rupturetechnologique ni sociale. Il s’agirait plutôt d’un retour aux sources, d’une renaissance du web telqu’il a été conçu à l’origine, les utilisateurs s’étant entre-temps approprié les modes de création etde diffusion. 3. Le web 2.0 : origines et developpement - Sur le plan démographique, lInternet est désormais devenu un média de masse, laudience est massive et lavènement du Haut-Débit et surtout de la connexion permanente ont été des éléments déterminants.
    • Intro : comprendre la puissance du Web 2.0 6 - Sur le plan culturel, les internautes ont atteint une phase de maturité : ils sont passés dun Internet contemplatif à un Internet contributif. Hier, le Web était entre les mains de quelques structures publiques ou privées qui pensaient que les internautes navaient que des choses à entendre et rien à dire... Aujourdhui, les individus ont pris la parole massivement comme en témoigne la courbe de développement des blogs, nous en sommes à plus de 100 millions! - Sur le plan technologique, nous avons entre les mains des technologies nouvelles qui permettent de faire des choses très intéressantes. Le Web 2.0 ce nest pas seulement du marketing... Grâce à ces technologies, on peut envisager le Web non plus seulement comme un média mais aussi comme une application. Le navigateur Web devient un système dexploitation qui permet de faire fonctionner de véritables logiciels en ligne et de les interconnecter entre eux. - Ce qui est également intéressant de constater cest la place que prend lindividu dans ce dispositif... Lère de lutilisateur seul derrière son ordinateur est définitivement passée, aujourdhui les individus agissent en groupe et développent des pratiques collaboratives nouvelles et spontanées qui préfigurent une ère nouvelle dintelligence collective. 4. Outils type du web 2.0Les outils 2.0 ont dénormes avantages par rapport aux solutions dites "classiques" : - ils sont dabord centrés sur les individus qui sont tour à tour contributeurs et bénéficiaires ; - ils sont faciles à utiliser et demande peu ou pas de formation ; - ils en font moins que les autres, mais ce quils font ils le font bien ; - ils sont très économiques ; - ils sinterfacent très facilement et rapidement avec dautres outils ; - ils permettent une forte capitalisation et sadaptent à une large audience ; - ils sont encore plus asynchrones ; - ils permettent une diffusion élargie des informations ;- (...) B - Les évolutions apportées par le web 2.0
    • Intro : comprendre la puissance du Web 2.0 7 1. La participation de l’internaute En quoi le Web 2.0 se distingue-t-il de la vague précédente ? On a vu que l’une des caractéristiques majeures du phénomène est l’appropriation des contenus et des modes de diffusion par les internautes eux-mêmes, via des applications soupleset légères. Pour autant, les internautes vont-ils devenir tous acteurs de ce processus ?Selon un article de Charles Arthur dans The Guardian : - pour un groupe de 100 personnes, si l’une crée du contenu, - 10 seulement vont interagir en apportant commentaires et améliorations, - les autres se contentant d’une consommation passive. - Ce constat, obtenu via des retours d’expérience sur des sites collaboratifs, illustre la “règle des 1/10/89 %”, selon laquelle plus de 80% des contenus produits proviennent d’un nombre très restreint d’utilisateurs. 2. La loi de la participation Le Web 2.0, et tout particulièrement la blogosphere semble suivre la loi de la participation, édictée par Ross Mayfield, sous le nom de “Power law of participation". Cette “loi”, basée sur l’observation des pratiques et des seuils de participation aux dispositifs communautaires, constate que la participation s’amenuise à mesure que les formes de participation se complexifient. Le schéma ci-contre, qui rappelle celui de la Longue Traîne, distingue l’intelligence collective fondée sur des actions à faible niveau d’exigence (lire, enregistrer un signet, tagger, commenter), de l’intelligence collaborative, caractérisée par desformes de participations plus actives et intenses : écrire, collaborer, modérer…Le cabinet Forrester détaille encore davantage les niveaux d’implication dans la grille de laparticipation figurant dans son étude Social Technographics : la grille compte 6 échelonscorrespondant aux niveaux de participation : - les inactifs (52 %)
    • Intro : comprendre la puissance du Web 2.0 8 - les spectateurs (33 %) : consommateurs de contenus texte ou multimédia (blogs, vidéos mis en ligne par les utilisateurs, podcasts) - les menuisiers (19 %) : utilisateurs de réseaux sociaux - les collecteurs (15 %) : utilisent des flux RSS et taggent les pages web - les critiques (19 %) : postent des commentaires sur les blogs, des avis et critiques - les créateurs (13 %) : publient des contenus en ligne (blogs, vidéos..)3. La Pyramide de Maslow web 2.0
    • Chapitre 1 : découverte de Facebook 9CHAPITRE 1 : DECOUVERTE DE FACEBOOK C - Qui utilise Facebook ?Début 2010, Facebook a publié des données très intéressantes sur les profils des français qui utilisentce média social. 4. Les principaux enseignements chiffrésEn version française depuis seulement début 2008, Facebook a dépassé à lété 2011 les 23 millionsd’utilisateurs actifs en France ! (on entend par "utilisateurs" des personnes ayant utilisé leur comptedans les 30 derniers jours)Avec 1 français sur 4 désormais utilisateur de Facebook, les français sont particulièrementactifs :  Plus de la moitié d’entre eux se connectent chaque jour,  Plus de 2 millions de mises à jour de statuts chaque jour,  Plus de 135 millions de photos chargées sur le site chaque mois,  Plus de 100 000 événements créés chaque mois,  25% des utilisateurs de Facebook utilisent le service via leur téléphone portable.Le nombre dinternautes en France étant légèrement supérieur à 40 millions, on peut donc estimerque 50% des internautes français sont des utilisateurs de Facebook. 5. Un profilage assez clair à anlayser pour les professionnels du tourismeEgalité désormais entre "hommes" et "femme" en termes de taux dutilisation de ce média... àlimage de la répartition des sexes dans la société.Si la tranche dâge "15-24 ans" demeurent la plus représentée, les "25-34 ans" sont également trèsnombreux à utiliser Facebook... et ce sont de gros consommateurs de produits touristiques !
    • Chapitre 1 : découverte de Facebook 10 Si un professionnel du tourisme produit directement, ou disposede produits touristiques, pouvant intéresser des consommateursde moins de 34 ans, une présence sur Facebook est fortementconseillée (80% des femmes de moins de 24 ans sont utilisatricesde Facebook).Pour avoir des données en temps réel : visitez le sitehttp://www.checkfacebook.com/ 6. Le profil moyen de lutilisateur FacebookSelon les informations données par les créateurs de Facebooklutilisateur moyen a environ 130 amis. Les « amis » sont unpeu le moteur de facebook. Le groupe dami dun utilisateur defacebook représente sa communauté qui peut être plus ou moinsvivante.Par mois un utilisateur de Facebook recevrait huit demandes de« devenir ami ». Il passerait environ 55 minutes par jour sur le site, clique environ neuf foisdans un mois sur le bouton jaime et serait le créateur de 25 commentaires. Chaque mois ildeviendrait fan de quatre pages, se fait invité à trois évènements et est membre de 13 groupes.Lutilisateur moyen crée aussi 90 objets par mois tels que les pages, les évènements, lesgroupes, les liens.
    • Chapitre 1 : découverte de Facebook 11 7. Facebook : y aller ou pas ?En 10 ans d’entrepreneuriat touristique, les entreprises touristiques ont «gâché» beaucoup plusd’argent en relations presses improductives, salons mal ciblés ou commerciaux inefficaces qu’enstratégie sur les media sociaux.Les succès sur Facebook sont bien plus rentables que n’importe quelle autre stratégie. Les retours surinvestissement sont sans commune mesure… à condition de bien définir les objectifs recherchés.Cela peut sembler évident, et pourtant, cela ne l’est pas dans bien des cas. Bon nombre d’opérationsFacebook sont lancées sans vraiment savoir ce qui est attendu d’elles.Quand on démarre une course sans savoir quelle en sera la distance, difficile de savoirquand la ligne d’arrivée sera franchie ! Les objectifs peuvent être très variés :  Plus de ventes  Génération de leads (prospects)  Diffuser un message auprès d’une audience plus large  Améliorer le support client  Réduire le coût du support client  Améliorer l’image de marque  Augmentation de trafic vers votre site Internet  Mieux connaître les attentes de ses clients, de son marché Ce que veut le Fan dune marqueLa clé est d’en choisir 1 (ou 2) et de rester « focus ». Comme pour toute autre opération, il n’est nisouhaitable, ni raisonnable de vouloir accomplir tous les objectifs de l’entreprise en une seule fois età l’aide d’une seule initiative. Un pas à la fois… 8. Facebook ? Comme une relation amoureuse Si l’on devait faire une comparaison imagée, je prendrai celle des rapports amoureux. Si le monde de la communication traditionnel fonctionne un peu dans un mode papillonnage, celui de Facebook requiert les attentions d’une relation stable ! Quand je papillonne, je fais énormément d’efforts pour séduire et une fois la cible séduite, j’arrête tout.Quand je suis dans une relation stable, je dois faire des petits efforts, mais tous les jours ! Et il n’estpas question de se laisser aller, une fois engagé, il faut continuer.Même si elles demandent des efforts quotidiens, les relations stables, ça a du bon ! On se fait de plusen plus confiance, on se connaît, plus besoin de jouer la comédie ou de flamber pour attirerl’attention, mais surtout, les petits efforts quotidiens accroissent la fidélité du partenaire. Relationsde couple ou relation client, même jargon ;--‐)
    • Chapitre 1 : découverte de Facebook 12 9. Pas de commercialLa seconde tendance est le désamour de plus en plus marqué des « prospects » pour lapublicité traditionnelle, désormais considérée comme polluante et intrusive. Aussi, l’audiencedevient perméable aux messages qui lui sont imposés et ouverte à ceux qui lui sont proposés(marketing de la permission). Facebook s’inscrit parfaitement dans cette tendance et vous permet devous aguerrir à ces nouvelles façons de communiquer avec vos cibles. Cette tendance de fond ne vapas s’inverser, elle est à priori inéluctable, autant s’y essayer le plus rapidement possible. 10. Les fans et leurs rapports à la marque8 raisons principales qui poussent les internautes à suivre une marque sur Facebook40% souhaitent recevoir de réductions et de promotions 37% souhaitent montrer à leurs amis les marques qu’ils aiment 36% espère obtenir des échantillons gratuits, des coupons 34% souhaitent rester informés des activités de la marque 33% souhaitent avoir des informations sur les futurs produits 30% souhaitent avoir des informations sur les promotions à venir 27% cherchent à participer à des jeux et autres activités ludiques  25% souhaitent avoir accès à des contenus exclusifs
    • Chapitre 1 : découverte de Facebook 13 11. Les promesses de marqueL’actualité de la marqueC’est la promesse la plus simple : « suivez nous sur Facebook et vous en saurez plus sur nous ». Maisc’est aussi la promesse la moins motivante, surtout si vos audiences cibles ne sont pas déjà « fans ».L’actualité du domaine d’intérêt connexe à la marqueL’actualité de votre marque n’est peut-être pas la promesse la plus attractive pour vos audiences,par contre, celle d’un univers fortement affinitaire, connexe à votre marque, peut être avoir un bienmeilleur résultat. Si vous tenez un hôtel- restaurant ou un office de tourisme, lactualité de la région,ou des découvertes insolites (gastronomie, traditions locales…) sont probablement de meilleuressources de conversion.Les réductions / offres privilégiéesC’est l’une des promesses les plus génériques, les plus faciles, mais aussi les plus intéressantes pourvotre marque ET votre audience. En effet, si votre audience s’intéresse à votre marque, il ne faitaucun doute que la promesse de pouvoir accéder à ces produits et services pour un coût moindresera attractive. L’un des éléments qui peut rendre cette promesse encore plus attractive est deréserver ces réductions et offres privilégiées exclusivement aux personnes vous suivant surFacebook.Le dialogueC’est la promesse la plus naturelle sur Facebook. Ce dernier n’est-il pas le lieu rêvé pour y dialoguer,discuter, échanger, alors même que c’est probablement la principale raison pour laquelle lesinternautes s’y rendent chaque jour ? Effectivement, l’esprit du lieu et les outils qui y sont
    • Chapitre 1 : découverte de Facebook 14disponibles sont très favorables à l’établissement de conversations, entre les membres, c’est laraison première de Facebook, mais aussi entre vous et vos « fans ».De plus, l’être humain aimant particulièrement être écouté et entendu, lui promettre que sa voixsera importante, son avis pris en compte et ses problèmes résolus est une promesse qui ne peut pasne pas, au moins, interpeller le fan en devenir.L’événementielIl y a des événements qui intéressent les foules (ou tout au moins votre audience) mais auxquels tousne pourront se rendre. Permettre à vos fans de suivre ces événements grâce à Facebook peut êtreune vraie promesse !Dans la pratique, cette promesse pourra prendre la forme de flux vidéos live, de reportages vidéosou audios différés ou encore de textes et de photos. Le tout dépendra du temps et des moyens quevous pouvez y consacrer. D - Stratégie facebook et animation de sa communautéDepuis la nuit des temps du marketing, la question que tous les professionnels se posent est« comment vais‐je faire entendre ma bonne parole à mes (futurs) clients ». En d’autres termes,comment vendre plus et mieux mes produits et services et comment placer ces derniers plusefficacement devant les yeux (ébahis ? ;--‐) de mes prospects.La mauvaise nouvelle est qu’il va vous falloir oublier toutes ces mauvaises habitudes acquises aprèsde longues années de pratique de votre métier. A l’ère des media sociaux et de Facebook, la questionà se poser a radicalement changé. Elle se pose désormais en ces termes : « comment puis‐je apporterquelques chose à mes clients et prospects, comment puis‐je les aider, comment puis-je avoir unimpact positif dans leur vie ». Ce changement peut paraître radical, cependant, il ne l’est pas vraiment. Il s’agît en effet désormais de penser aux besoins et attentes de vos clients et prospects avant de penser aux vôtres. La plupart des marques ont des audiences très hétérogènes (jeunes, vieux, hommes, femmes, etc.). Il est souvent plus facile de cibler l’une d’entre-elles (en général la plus stratégique pour vous) et de concentrer vos efforts en articulant votre stratégie autour d’elle. Le consensus mou qui convient à tout le monde mais ne plaît à personne est rarement unestratégie payante. E - Je crée quoi : un profil, une page ou un groupe ?Si l’on procède par élimination, la réponse est claire : une marque doit créer une pageofficielle et rien d’autre.
    • Chapitre 1 : découverte de Facebook 15Les groupes sont assez connus sur Facebook pour regrouper des personnes aux points communsparfois très triviaux (comme « Lutte contre ceux qui font du bruit en mangeant !!») Les groupespeuvent être créés par n’importe quel membre du réseau et offre la possibilité de partager desdiscussions, des documents entre membres du groupe. Mais ce n’est clairement pas le but d’unemarque. 1. Un profil « Les Profils Facebook sont prévus pourreprésenter des individus, des personnesphysiques.» « Aucun organisme, quelle que soitsa nature, n’est autorisé à posséder un profil àson nom. »  Facebook peut supprimer un profil créé par un « non-privé » sans préavis.  Un « Profil » a des « amis »  Avec un « Profil », vous pouvez facilement accéder aux informations privées de vos « amis » 2. Une page (fan page) La "Page" est adaptée pour les professionnels du tourisme qui souhaite présenter leurs activités et développer leur promotion sur internet. La "Page" donnent accès à de très nombreuses fonctionnalités, dont certaines sont utilisables « Profil » (applications, statistiques, gestionnaire ciblé de publicités, etc...)  La plupart des évolutions techniques de Facebook destinées à une utilisation professionnelle de Facebook se font avant tout au niveau des « Page ».  Une « Page » a des « Fans »  Les Pages sont très personnalisables, même au niveau graphique.Conseil : Créer une page pour assurer votre promotion et utiliser le réseau social comme undiffuseur... mais pour cela il faut assurer beaucoup danimations et de contenus renouvelés sur cette"Page".Par exemple :  Le CDT de la Creuse  Cévennes Tourisme
    • Chapitre 1 : découverte de Facebook 16 3. Un groupeAu-delà de la mise en place dune "Page" pour assurer sa promotion sur le réseau social, une manièresimple de construire une communauté autour d’un métier, d’une pratique, dune thématiqueforte peut être la création dun Groupe.En créant un Groupe, vous créez pour votre réseau, vos professionnels... un vrai lieu d’échanges pourdes personnes qui partagent la même passion, le même intérêt...Par exemple  Le groupe de "Tourisme & handicap"  le groupe de ceux qui travaillent dans un office de tourisme. Il compte 336 membres à ce jour  Pratique du e-tourisme : http://www.facebook.com/groups/117530268351012/Les applications à venir sur les réseaux sociaux pour les professionnels du tourisme constituent deschamps dinvestigation et de travail immenses... mais complètement incontournables !>> Ne pas avoir une stratégie spécifique et efficace sur ces médias est clairement dores et déjà trèspénalisant pour une destination touristique. F - Groupe ou Fan page ?Pour les entreprises soucieuses de s’investir dans une présence durable, la Fanpage est à favoriser, jevous propose de développer les avantages et les éventuels inconvénients de ce choix.
    • Chapitre 1 : découverte de Facebook 17a. L’url : la fan page vous permet (dès 25 membres atteint d’avoir une url du type :http://facebook.com/entreprise ou encore http://fb.me/entreprise) tandis que pour le groupe, cen’est pas possible.b. Le nombre de fans. Le groupe est limité à 5.000 membres tandis que la page fan accepte unnombre illimité de fans.c. Stats : Facebook Insights met à votre disposition un certain nombre de statistiques sur vos fans.Cette fonction n’existe pas pour les groupes.d. Ce qui est posté sur une page fan apparaît dans la timeline des fans, idem pour les groupese. La fan page permet d’intégrer le flux d’un blog pour la parution automatique sur la page debillets de votre blogf. Facebook donne la possibilité de créer un widget qui vous permet de faire la promotion devotre fan page sur un autre site ou un autre blog.g. La fan page peut être couplée avec votre compte Twitter pour mettre à jour ce dernier lorsde chaque message posté sur le mur de la fan page. (l’inverse est moins plaisant)h. Le terme Fan a un caractère plus impliquant que d’être simplement « membre ».L’identification à la marque est plus forte grâce à l’usage d’une fan page.i. Les pages apparaissent dans les suggestions d’amis faites par Facebook, ce n’est pas le cas pourles groupesj. Le plus important à mes yeux : les applications qui sont disponibles pour les fans pages et paspour les groupes.k. Les facebookiens choisissent volontairement de devenir fan, pour un groupe, ladministrateur doitrajouter les candidats postulants ou non G - Premiers pas avec une Fanpage 1. Créer la page de sa structure sur FacebookCréer une page sur Facebook pour ma destination : à quoi ça sert? D’un coté, à intéresser desmembres de Facebook qui vont pouvoir indiquer à leurs amis “jaime…”. D’un autre, à renvoyer vosvisiteurs depuis votre site Internet vers votre page Facebook.Ca permet, pour pas cher du tout (c’est gratuit) de donner un petit air “web 2.0” à votre site.Et les membres de Facebook passant sur votre site, iront presque naturellement sur cette page: c’estl’effet “communauté”.
    • Chapitre 1 : découverte de Facebook 18Une fois connecté, il suffit d’aller à cette adresse : http://www.facebook.com/pages/create.php.Inscrivez-vous dans la rubrique “services”. Vous n’avez besoin que d’une photo, et en quelquesminutes, la page de votre entreprise/office de tourisme est réalisée : rajoutez des articles, desévènements, des vidéos, etc. Il ne restera plus qu‘à trouver des “fans” qui viendront s’abonner àvotre page, car c’est tout le but de ce “buzz” que vous allez créer en publiant cette page. Elle doitvivre, être à jour, et ouverte à tous vos fans. 2. Bien choisir le nom de sa pageLe choix du nom est important : il ne faut pas se lancer à la va--‐vite, créer une page et penserpouvoir revenir dessus ensuite. Le choix du nom d’une page est possible dès que vousavez obtenu 25 fans, mais il devient définitif et non modifiable une fois les 100 fansatteints.Ce nom sera celui qui précédera chaque publication de statuts, de photos ou de vidéos. Il faut doncprendre le temps de le choisir avec soin. Ce nom sera également celui repris automatiquement entitre de votre publicité si vous souhaitez par la suite, mettre en place une campagne de promotions
    • Chapitre 1 : découverte de Facebook 19ciblées sur Facebook pour votre page. Le titre de la publicité étant limité à 25 caractères, votre titrede publicité sera automatiquement tronqué si le nom de votre page est long.Il est possible de contourner cette limitation, mais vous perdez dans ce cas la possibilité d’afficher unbouton « j’aime » directement dans votre publicité (et perdrez donc des fans dont une partie peutêtre générée directement depuis la publicité). 3. La question de l’administration de la pageLa page sera initialement administrée par son créateur, c’est-à‐dire vous. Mais vous pourrez inviterd’autres administrateurs, sans limitation, et les administrateurs peuvent être changés par la suite. Sil’un des administrateurs quitte la société, il peut être remplacé par un autre sans difficultés (ce quin’était pas le cas il y a quelques mois).En revanche, il n’y a pas de possibilité d’instaurer une hiérarchie au sein des personnes quiadministrent la page. Ce qui signifie qu’un administrateur invité par vos soins pourra vous retirer vosdroits d’administration sur la page que vous avez créée. Il faut donc donner ses droits à despersonnes de confiance pour éviter certaines déconvenues.Dernière question : faut-il administrer sa page avec son compte personnel ou créer un autre comptepour l’occasion ? Au-delà du fait que la création de deux compte pour une mêmepersonne est interdit par Facebook (et donc ouvre le risque d’une suppression de compte), ilest plus commode de pouvoir administrer sa page avec son compte habituel. Cette option ne risquepas de vous exposer personnellement puis que les publications effectuées sur la page le sont au nomde la page, aucun compte personnel n’est visible.
    • Chapitre 1 : découverte de Facebook 20CHAPITRE 2 : QUEL USAGE PROFESSIONNEL POUR FACEBOOK ? A - Facebook : analyse dune sucess story 1. Facebook et les autres réseaux sociauxL’intérêt d’un réseau social c’est avant tout ses membres, et surtout leur implication et leurdynamisme. Un réseau qui n’a pas d’animation est un réseau mort. Or le plus apporté parFacebook c’est justement un foisonnement de vie : à chaque fois que vous vous connectez voustrouvez de l’actualité sur vos contacts et vos groupes, de l’interactivité avec les autres membres, unesimplicité et une viralité bien plus importante que dans tout autre réseau social.Le graphique du service de partage de liens “AddToAny” montre que Facebook est le 1er outil pourpartager ses trouvailles sur le web :En effet, le gros problème des réseaux sociaux comme www.viadeo.com, www.ziki.com etwww.linkedin.com : c’est leur passivité. La phase d’inscription et de recherche des contactseffectuée, il n’y a plus grand-chose qui se passe.Mais pour la plupart des inscrits l’actualité se résume à recevoir tous les mois un récapitulatif desmembres qui se sont greffés à son réseau… En effet, à moins de payer l’abonnement Premium pourcontacter des prospects ou des partenaires, l’interactivité entre les membres se résume à desdemandes de mise en relation, on ne connaît pas vraiment les personnes, la vision des réalisations dechacun se limite à une lecture de CV…
    • Chapitre 1 : découverte de Facebook 21Seul Linkedin.com a (enfin) commencé à s’ouvrir à l’interactivité avec les Questions / Réponses, maison reste très loin de l’eco-système Facebook ! 2. Les forces de FacebookPourtant au départ Facebook.com avait été créé par un étudiant de Harvard (Mark Zuckerberg) dansle seul but de partager des informations entre les membres d’une école (prof malade, changementsde salle, partage de cours…). La vocation était universitaire et 100% non professionnel.Et c’est justement cet aspect résolument simple, transparent, automatique qui a séduit lesinternautes: fini les formulaires compliqués, les recommandations à donner, les profils àremplir en détail… sur Facebook en 2 minutes votre profil est en ligne, et quelques secondesen plus suffisent à créer son propre réseau d’amis pour partager des infos, des photos, desdocuments…Dans le même temps une des forces des Facebook c’est d’avoir créé une émulation dans le mondedes développeurs en autorisant à tous la création de mini application utilisables par la communauté :tous les mois de nouvelles applications voient le jour, imitant les services les plus utiles, adaptant desservices Web en application Facebook, voire en en créant de nouveaux services.Avec tous ces atouts, Facebook est devenu un outil très intéressant pour un professionnel, àcondition de savoir quoi en faire… 3. La viralité, une communication de masse avec parfois peu deffortsCe qui fait la beauté de Facebook et lui donne un attrait qu’aucun autre site Internet ne peut offrirest la capacité de fidélisation et de viralité inhérente à son fonctionnement. Diffuser unmessage intéressant sur Facebook ne se limite pas à la possibilité d’intéresser un à un les internautesqui peuvent être réceptifs à ce message, c’est surtout le potentiel de donner à ces internautes lesmoyens, très faciles, de transmettre ce message instantanément à leurs amis. Vous n’avez pas enface de vous un internaute, vous en avez potentiellement des dizaines, en une seule opération. Ilsuffit que ce message soit suffisamment intéressant pour qu’il soit rediffusé encore et encore.
    • Chapitre 1 : découverte de Facebook 22 B - Facebook pour mes affaires ?La majorité de vos clients et prospects utilisent déjà Facebook. Avec plus de 16 millionsd’internautes de plus de 18 ans ayant un compte sur Facebook, c’est pratiquement la moitiédes internautes qui s’y retrouve. Cette proportion est probablement beaucoup plus importanteparmi les internautes actifs. Or, quand on demande aux professionnels à quoi cela leur sert pour leuraffaires, la réponse est plus délicate et la plupart admettent ” faire comme les autres” ou succomberà l’effet de mode…Pourtant Facebook peut être un excellent outil professionnel, pour peu de savoir comment s’enservir :  Encourager les fans à partager leurs photos  Obtenir un nom d’utilisateur comme facebook.com/hotel (ndlr : accessible via la page Username)  Réaliser des vidéos à destination des fans, comme l’accès aux coulisses par exemple  Proposer un contenu inédit, unique et non diffusé sur d’autres plateformes  Annoncer des évènements qui seront suivis par une couverture photos  Inclure du contenu d’autres plateformes (twitter, youtube …) à l’aide d’applications Facebook  Attirer l’attention des fans en les interpellant sur leurs avis  Encourager les blogueurs à écrire autour de votre société et de leur expérience  S’assurer de la qualité de votre profil  Créer un groupe sur un thème plus large que votre nom d’établissement
    • Chapitre 1 : découverte de Facebook 23  Expérimenter la publicité sur Facebook Ads (attention : nous ne le recommandons pas en raison du faible retour sur investissement)  Réaliser des sondages en temps réel sur les tendances du marché  Tester des applications Facebook à ajouter pour accroître les fonctionnalités de votre page  Créer votre propre application, notamment si vous êtes une grande enseigne C - Facebook fait-il bon usage du temps que vous lui consacrez ?Cela dépend dépend de chaque cas et des objectifs que vous vous fixez. Demandez-vous :  Quelle cible voulez-vous atteindre ?  Que voulez-vous offrir sur Facebook que vous ne pouvez offrir ailleurs ?  Avez-vous du contenu original à partager que vous ne pouvez partager ailleurs ?  Avez-vous du temps à consacrer à la conquête de vos fans et l’alimentation de votre profil ?  Comment intégrez-vous Facebook dans votre stratégie marketing ? 1. Communiquez sur un évènement et faites du buzz marketing sur un sujet:Pour cela vous avez plusieurs méthodes :  utiliser votre réseau et ceux de vos amis pour lancer un message viral  offrir du gratuit pour attirer vos prospects vers un service payant (ex: offrir un ebook touristique sur la région),  informer vos contacts sur une manifestation que vous lancez,  rejoindre des groupes sur un sujet donné et leur faire part de votre actualité…Si vous publiez sur votre profil toutes les infos sur cet évènement vous pouvez même gérer lesinscriptions, mettre en ligne des FAQ, lancer des invitations, donner des résultats post-évènement…Il suffit de quelques minutes pour créer un évènement ou un groupe et transformer Facebook en unrelai interactif de votre communication (remarques, remontées, questions…). 2. Recherchez des partenaires ou des clients :C’est bien connu, les amis de mes amis sont mes amis… Et bien dans Facebook c’est aussi lecas : il suffit de piocher dans les groupes de ses contacts pour trouver des groupes ou des soiréesréseau potentiellement intéressantes.Et Facebook vous permet d’être encore plus proactif en recherchant vous-même des personnes dansun secteur particulier ou un groupe sur un sujet donné pour ou encore pour contacter directementles décideurs (sans subir le barrage de la secrétaire…). 3. Améliorez votre référencement.Depuis l’ouverture de Facebook aux moteurs de recherches un partie des informations que voussaisissez dans Facebook seront indexées sur Google (votre sites internet, votre nom…).
    • Chapitre 1 : découverte de Facebook 24Toutes les informations que vous et vos amis vont rentrer vont donc améliore votre positionnementsur Google (nb: à ce jour l’impact n’est pour l’instant pas encore estimable…).Et à l’inverse avec Facebook vous obtenez un nouveau canal de diffusion pour votre Blog enrelayant vos informations sur votre profil Facebook. Cela vous permet d’obtenir un nouveau canal dediffusion via le moteur de recherches de Facebook, votre réseau (amis, famille, ex-collègues,collègues, partenaires…) et tous ceux qui visiteront votre profil suite à un poste dans un groupe ouune question sur un sujet donné. 4. Utilisez un nouveau média de communication ciblé:Facebook permet de publier sur son site des “flyers”( http://www.facebook.com/advertise.php )publicitaires (des mini skyscrapers” que vous composez en moins de 2 minutes avec un outil prêt àl’emploi) ou des bandeaux de publicité. Comme cet outil a été conçu au départ pour annoncer dessoirées ou vendre des objets d’occasion, il est très simple d’utilisation, et met la publicité à la portéede toutes les entreprises.Le principe de l’affichage se fait à un certain nombre de pages vues / jour, et peut être ciblée grâceaux filtres inclus (moins 25 ans, pays, ville…). Et désormais vous pouvez faire de la publicité au clic(comme Google Adwords) D - Les limites professionnelles de Facebook…Avant de vous donner quelques conseils pour utiliser Facebook à titre professionnel, voici quelquesavertissements sur les limites de l’usage de Facebook à titre professionnel. 1. Pas de stratégie à court termeS’il y a bien une chose que Facebook ne sait pas faire, c’est de produire un effet immédiat de grandeampleur. Si vous avez un stock de nuitées à écouler rapidement, une action « coup de poing » à faireavant les fêtes , Facebook n’est pas le bon media, la radio, la télévision ou le marketing web plusclassique seront bien mieux adaptés.Vous devez construire votre audience d’abord. Pour cette construction d’audience, comptez aumoins 8 à 12 mois. Ensuite, le temps ne fera que l’accroître et vous offrir une base de plus en pluslarge. Il faut donc accepter de miser sur le moyen terme. Le court terme n’est pas envisageable. 2. On ne peut pas tout gérer en interne à 100%S’investir sur Facebook c’est se lancer dans de nombreux métiers différents :   L’animation de communauté ;   La création de contenu ;   La gestion de campagnes publicitaires ;   Le design ;   Le développement d’applications web ;   La communication ;   Le marketing ;   Et peut être plus encore (gestion de crise, relation client, modération, etc.).
    • Chapitre 1 : découverte de Facebook 25Très peu d’entreprises et d’organisations ont la capacité de réunir toutes ces compétences. 3. Facebook ne sait pas stocker vos posts de façon pérenneDu contenu partagé en temps réel : oui, mais vite perdu dans le flux discontinu d’actualitésdes amis et autres marques suivies par vos fans. Cette instantanéité qui fait la force de Facebook etqui peut représenter un véritable atout pour vous et aussi parfaitement antinomique avec la mise enplace d’une stratégie de contenu structuré et destiné à être accessible de manière pérenne. Page 4. Beaucoup de groupes sont très peu actifs ou fantaisistesComme il n’y a pas de vraie motivation professionnelle, il n’y a pas d’obligation de suivi, de qualité etde mise à jour des groupes.A contrario, le foisonnement des groupes permet la création de groupes sur des sujets très variés,alors que les autres réseaux Pro valident la création des groupes. A noter que sur Facebook vous êteslimité à l’appartenance à 300 groupes maximum, mais si nécessaire vous pouvez vous désinscrire degroupes. La fonction de recherche n’est pas très pratique: La recherche basique naffiche que lesinfos de base d’une personne (nom, photo..), ce n’est pas facile de savoir si on a trouvé la bonnepersonne… En effet la recherche avancée n’est utilisable que pour votre cercle d’amis. 5. Facebook est chronophage :Facebook peut très rapidement dévorer votre temps libre. Chatter, visiter des profils, tester desapplications, répondre à des questions… tout cela peut très rapidement prendre beaucoup de temps.Tout comme pour Outlook, il ne faut pas visiter son profil 20 fois dans la journée… limitez-vous àquelques visites / jours maximum, et évitez de trop papillonner. 6. Attention à votre vie privée :Tout comme au bureau, ne dites pas ou n’affichez pas n’importe quoi… Ne montrez que ce quevous souhaiteriez montrer à vos collègues (évitez les photos de soirées à picoler, les photos de vousen maillot de bain…). De plus n’oubliez pas de modifier dans les paramètres de votre compte lesinformations que les inconnus et vos amis peuvent voir dans votre profil (attention aussi au SPAM sivous laissez votre adresse email visible). 7. Pas de compatibilité avec vos profils Viadeo ou linkedinVous devrez recommencer une bonne partie du travail de création et d’animation de votre réseau,mais en plus vous perdrez dans doute une bonne partie de vos contacts qui ne sont pas surFacebook.
    • Chapitre 1 : découverte de Facebook 26 E - Conseils pour une utilisation professionnelle de Facebook : 1. Attention à ne pas collectionner les amis ou les groupesSinon vous risquez de vous retrouver très rapidement avec un flux d’informations d’une page àchaque ouverture de votre compte Facebook. Vous devez d’une part bien sélectionner vos amis (auminimum leur demander qui ils sont et pourquoi ils vous mettent dans leurs amis… vous verrez quecela sélectionne déjà beaucoup) et ensuite paramétrer le niveau d’information que vous recevezd’eux pour ne recevoir que les informations intéressantes (les nouvelles amitiés, les réseaux rejoints,les questions posées…).Pour les groupes, inscrivez-vous à des groupes vraiment pertinents pour vous, avec un maximum de20 à 30 groupes (sans faire attention on arrive vite fait à 50 groupes !). 2. N’installez pas toutes les applications que l’on vous proposeSinon votre profil va vite ressembler à une façade d’immeuble tagguée. De plus comme cesapplications sont développées par des sociétés non identifiées, il peut y avoir des risques de piratagede vos données. Enfin, si vous utilisez Facebook pour un usage professionnel évitez les applicationsmarrantes… 3. Ne harcelez pas vos amis avec des questions, des tests comparatifs…Tout comme vous vos amis n’ont pas forcément le temps de répondre à toutes les sollicitations. 4. Ajoutez dans votre compte des informations intéressantesVotre profil doit être une source d’informations et vous valoriser. Mettre des notes et utiliser le murpour publier des statistiques, des liens… est une bonne idée. Mettre l’adresse de votre Blog et un fluxde vos derniers articles est incontournable. 5. Spécialisez votre profil:Pour être trouvé dans les millions de profils sur le web, il faut se spécialiser dans un domaine donnéet le mettre clairement en avant. Pour être certain d’être trouvé, optimisez votre profil sur un motclé précis. Vous devrez l’inclure dans votre profil, votre description, vos groupes…- N’oubliez pas de récupérer vos contacts depuis Outlook
    • Chapitre 3 : Comment bien démarrer son profil ? 27CHAPITRE 3 : COMMENT BIEN DEMARRER SON PROFIL ?Il faut d’abord savoir qu’un profil Facebook ne peut être utilisé que pour une personne physique etpas pour une entreprise. Donc il conviendra de créer 2 comptes :- 1 profil perso pour une personne de l’entreprise (responsable web, chef d’entreprise…) qui sera le“porte parole de l’entreprise”. Cette page sera “officiellement” une page perso (pas de mention del’entreprise dans le nom du contact).- 1 page “Fan” qui présentera l’entreprise et qui permettra d’ajouter ses amis et contacts. Cettepage servira à envoyer des communication régulières (nb: une page Fan est généralement moinsperformante au niveau marketing qu’une page perso, car Facebook fonctionne autour du comptepersonnel, et non pas sur la page Fan). A - Etapes pour gérer efficacement votre profil perso : 1. Remplissez votre profil avec les informations Pro / PersoBlog d’entreprise, photo Pro, album photo de vos produits / conférences / actualités... N’oubliez pasde paramétrer les options de vie privées (voir ci dessous), néanmoins votre profil doit être avant toutun profil PRO, et donc vous ne devez pas y publier trop d’informations personnelles (pour cela créerun second compte “Perso”). Faites des petits groupes ciblés afin d’envoyer des emails ciblés sans êtrebloqué par les limitations d’envoi de messages de Facebook. 2. Ajoutez tous vos contacts pro sur ce compteVia l’ajout automatique de votre carnet d’adresse Outlook / Gmail / HotmailAttention à ne pas inclure vos contacts perso qui ne sont pas intéressés par votre métier, sinon vousallez les ennuyer avec vos messages Pro... Utilisez la fonction “Rechercher des amis” de Facebookafin d’avoir des suggestions d’amis.Ajoutez également les personnes influentes de votre secteur (bloggeurs…), vous devriez les retrouverfacilement via le moteur de recherches, via les groupes thématiques ou encore en “ajouter les amisde vos amis”A noter que si vous ajouter trop rapidement trop de personnes Facebook ou que vous envoyez àtout le monde le même message d’invitation vous serez bloqué temporairement par Facebook… 3. Créez une URL personnalisée de votre Profil FacebookCommuniquer sur son existence via votre signature d’email, un badge sur votre site internet… 4. Liez votre compte Facebook à votre compte Twitterhttp://www.facebook.com/apps/application.php?id=2231777543&ref=sEt avec votre Blog… pour la publication automatique de Flux RSS dans votre statut.
    • Chapitre 3 : Comment bien démarrer son profil ? 28 B - Informez, communiquez 1. Publiez régulièrement des informations sur votre activitéEn mettant de temps en temps des informations “perso” afin de créer une vraie relation avecvotre communauté. N’oubliez pas de vous intéresser à vos contacts et commenter leurs liens,leurs photos… 2. Agissez avec votre communautéSouhaitez les anniversaires, lorsqu’une personne devient votre ami n’oubliez pas de visiter sonprofil (son blog, ses photos…) et ensuite de lui envoyer un message personnalisé pour le remercierde vous avoir ajouté (au moins 20% des gens ne savent qui ils ajoutent comme amis). 3. Créez des évènementsSoldes, promotions spéciales, jeux… afin de faire participer votre communauté. 4. Créez un groupe sur votre thématique et invitez vos contacts.N’oubliez pas de participer activement aux autres groupes sur cette thématiqueA noter que peu de gens visitent les groupes Facebook, donc concentrez vous sur les plus gros etpubliez au moins 1 fois / mois des informations que cela soit des videos, des photos, des liens… 5. Chattez avec vos contacts quand ils sont en ligne.En effet nous avons constaté que l’envoi de messages via Facebook était très peu efficace… Il est bienplus efficace d’utiliser le Chat pour créer une vraie relation avec ses contacts. 6. Lancez des campagnes publicitaires pour vos produitsUne fois votre profil perso lancé, vous pouvez faire de même pour votre Page Fan !
    • Chapitre 3 : Comment bien démarrer son profil ? 29Ensuite vous devez consacrer tous les jours 15 minutes à votre compte Facebook :- Gérer les demandes d’amis (voir leurs profils, laisser un message personnel…).- Souhaiter les anniversaires- Publier des liens (via votre compte Twitter afin de gagner du temps).- Ajouter des amis ciblés ou publier des informations sur vos groupes.- Répondre à vos emails Facebook C - 10 conseils SEO pour votre page Facebook Facebook vous propose plusieurs solutions afin d’optimiser votre référencement naturel ( SEO ), mais à côté de cela, des conseils très simples d’application feront remonter vos pages dans les moteurs de recherche et aussi dans Facebook. Votre objectif en tant qu’entreprise est de vous faire connaitre aumieux, de pouvoir vendre et de fidéliser. Si vous êtes déjà présent sur Facebook, vous avezcertainement une page de fans, encore faut-il s’en occuper et l’optimiser afin d’en obtenird’avantage. 1. Choisissez le meilleur nom pour votre page et ne le changez plus.Choisir le bon nom pour votre page de Fan Facebook ne doit pas se prendre à la légère, en effet,une fois que vous avez choisi votre nom, il n’est pas conseillé de le changer par la suite au risque quecertain fan ne vous reconnaissent plus et finissent par ignorer votre message.Deuxièmement, ne vous laissez pas tenter par un nom de page comprenant une multitude de motsclés, vos fans auront tendance à penser que vous spammez. Dans ce cas, ils finiront par voussupprimer tout simplement. 2. Choisissez la meilleure URL pour votre page Vous le savez certainement, depuis plusieurs semaines, Facebook vous propose de changer d’URL pour obtenir une adresse du style :www.facebook.com/MonNom. L’avantage est que vous pouvez au moins entrer un mot clégénérique ayant un rapport avec votre activité. Mais attention, Facebook a pris des précautions afind’éviter l’utilisation abusive du service. Vous devez donc avoir une page de 100 fans minimum pour yeffectuer cette modification. 3. Utilisez la zone de texte « A propos » pour y ajouter des mots clésCette zone de texte est souvent oubliée, c’est bien dommage puisque techniquement, son contenuest lu très tôt dans la page par les moteurs de recherche. Vous l’aurez bien compris, il vous faut bienévidemment la compléter avec vos mots clés.
    • Chapitre 3 : Comment bien démarrer son profil ? 30 4. Utiliser l’onglet InfoCet onglet ne doit pas non plus être négligé, il vous offre la possibilité d’y inclure les mots clés lesplus importants ainsi que vos liens (votre site, blog & twitter par exemple ). N’oubliez pas non plus desélectionner la catégorie de commerce dont vous vous positionnez. 5. Publier des liens vers votre site web.Grâce au haut positionnement dans le code de la structure CSS des statuts, il est conseillé d’ajouterune adresse URL dans votre statut Facebook puisque celle-ci sera plus facilement lue par les moteursde recherche. De plus, Google attribue plus d’importance à une page lorsque celle-ci pointe vers unsite pertinent, mais attention de ne pas en abuser. 5. Compléter les descriptionsQue cela soit pour les évènements ou des photos, les commentaires peuvent toujours contenir desmots clés. N’hésitez donc pas à compléter tout ce que vous pouvez et ajouter du contenu là où il estpossible. Autant utiliser au maximum tout ce que Facebook nous propose. 6. Ayez des back links vers votre pages FacebookLes back links ou rétro liens sont une porte d’entrée supplémentaire pour vos fans, il existe plusieursmoyens d’en obtenir : bouton « Retrouvez nous sur Facebook », Fan Box (voir plus loin).Vous pouvez également poster le lien de votre page de fan sur certains blogs par exemple ou utiliserdes techniques de Link Baiting consistant à inciter les internautes à pointer des liens vers votre page,que cela soit par l’originalité de la customisation de votre page ou par une réelle valeur ajoutée…(concours, bon de réduction,…)
    • Chapitre 3 : Comment bien démarrer son profil ? 31 7. Créez du maillage de lien interneBeaucoup de personnes laissent la confidentialité de leur profil Facebook par défaut. Si cespersonnes sont fans de votre page, vous obtiendrez des liens internes vers votre page, et ceci seradonc visible par tous, même les personnes non inscrites sur Facebook. Vous pouvez également fairede même sur votre propre page afin de rendre vos liens visibles de tous. 8. Renforcer les liens internesSusciter l’envie de l’internaute à laisser un commentaire ou un attribut « J’aime » sur votre page defan. Évidemment cela est plus facile à dire qu’à faire, mais n’oubliez pas que les amis de vos fans sontdes fans potentiels puisqu’ils ont la possibilité de visualiser les centres d’intérêts de leurs amis, d’oùl’utilité d’avoir une URL bien entière et définie ainsi qu’un nom de groupe ou fan page optimisé.
    • Chapitre 4 : créer et animer une Fan-Page Facebook 32CHAPITRE 4 : CREER ET ANIMER UNE FAN-PAGE FACEBOOK A - Objectifs de conversion de laudience 1. Transformer vos fans en lecteursC’est l’objectif le plus simple car le fan reste passif, c’est donc l’action la moins impliquante pour lui.Le seul moyen de mesurer cet objectif est de mesurer le nombre d’affichage de vos publications. Al’instar des taux d’ouverture d’emails, vous n’avez pas la certitude qu’elles ont été luesintégralement, mais vous savez au moins celles qu’elles ont été affichées dans les fils d’actualité devos fans. Chaque affichage, même s’il a lieu plusieurs fois dans le même fil d’actualité, estcomptabilisé. Un membre qui affiche 4 fois son fil d’actualité dans la même journée donnera donclieu à 4 affichages, le comptage s’approche donc plutôt du nombre de visites et ne correspond pasaux visites uniques.D’une manière générale, on estime que l’objectif minimum est un affichage de chaque publicationau moins égale au nombre de fans. 2. Transformer vos fans en acteursLes fans acteurs sont ceux qui commentent et aiment vos publications. Ils sont plus importants queles lecteurs car ils participent à la note qu’attribue Facebook à vos publications et à votre page. Pluscette dernière est importante, plus vos publications ont de chance de se retrouvées affichées dansles fils d’actualité de vos fans.Un taux de 0,1% doit être considéré comme un plancher, 0,2% est un objectif raisonnable, 0,4% estun objectif très ambitieux. L’essentiel est de conserver un taux à peu près consistant au fur et àmesure du développement de votre audience, cela vous permettra de vérifier que vous avezcontinué à acquérir des fans réactifs.
    • Chapitre 4 : créer et animer une Fan-Page Facebook 33 3. Transformer vos fans en ambassadeursL’un des principaux intérêts de Facebook est que vous pouvez mesurer précisément les interactionsde vos fans avec vous. Plus un fan aime et commente ce que vous pouvez écrire, plus il fait desuggestions sur votre application de feedback, plus il participe à vos événements, bref, plus il répondprésent quand vous le sollicitez, plus il est susceptible de porter la bonne parole, la vôtre ! 4. Transformer vos fans en acheteurs C’est le stade ultime, plus que lorsqu’ils réagissent à vos messages, les font passer à leurs amis, c’estprobablement lorsqu’ils achètent vos produits ou service que vos fans auront le plus de valeur à vosyeux. Et vous n’avez pas tout à fait tort. B - Comment inciter les internautes à visiter votre page?Il est inutile de crier dans le désert. Et vous aurez beau avoir mis en place la plus belle page Facebookqui soit, elle n’aura pas d’impact si personne n’en est informé. Il y a schématiquement deux façonsde faire grossir votre base de fans :  faire venir vos clients (ou prospects) existants  recruter de nouveaux prospects qui ne sont pas encore dans vos bases de données.Dans le premier cas de figure, vous utiliserez vos propres supports de communication, dans lesecond, la meilleure arme sera la plateforme publicitaire Facebook. 1. Votre site web ou votre blogLa plupart des marques ayant une forte stratégie de présence sur Facebook le signalent sur leur siteweb. Ce signalement prend soit la forme d’un simple logo « retrouvez-nous sur Facebook » commeici sur le site du Prieuré de la Fayolle.
    • Chapitre 4 : créer et animer une Fan-Page Facebook 34L’intégration du widget Facebook a un avantage important, celui de permettre de devenir fan depuisle site lui--‐même sans même avoir à cliquer pour voir la page. Un clic en moins est l’assuranced’avoir un meilleur taux de transformation. L’autre avantage est de pouvoir afficher les autres amisdéjà fans de la page 2. Vos listes d’emailingSi vous avez déjà l’habitude d’adresser à vos audiences des mailings réguliers, vous avezprobablement déjà mis en place le levier de recrutement de fans le plus efficace et le moins onéreux.Vous démultipliez l’impact de votre mailing : les destinataires peuvent réagir à vos offres, cliquer surles liens menant à vos contenus ou s’inscrire à vos listes, comme d’habitude, mais ils peuvent aussivous rejoindre sur Facebook. Cette nouvelle action ne vous coûte pas un centime de plus, pourquois’en priver !
    • Chapitre 4 : créer et animer une Fan-Page Facebook 35 3. Autres supportsQuels que soient les supports de communication (brochure, flyers) de nouveaux espaces peuventêtre mis à profit pour faire la promotion de votre page Facebook. Contrairement à un site web, votrepage Facebook vous permet détablir un lien permanent avec vos fans. Si vous n’en abusez pas, vouspourrez échanger avec ces nouveaux « fans » des semaines, mois voire des années après avoir établice premier contact. Un simple site web ne permettrait jamais un tel résultat. C - Recruter et garder ses fans 1. Les règles à respecterUne mise à jour, comme le contenu d’un email, se doit d’être un message intéressant pour celui quiva le lire et d’être en phase avec les raisons qui l’ont poussé à « s’abonner » à telle ou telle page encliquant sur le bouton « j’aime ».Il n’existe pas de règle unique sur ce point, mais un principe qu’il faut garder en tête avant chaquepublication :  Suis‐je entrain d’apporter de la valeur à mon lecteur ?  Vais-je l’intéresser ?  Suis-je en phase avec la promesse initiale qui lui a été faite lorsqu’il m’a rejoint ?  Va-t‐il se divertir ou s’instruire en me lisant ?Les messages commerciaux ne sont pas interdits, mais ils sont à manier avec précaution. On dit engénéral qu’un message sur quatre peut-être commercial si 3 sur 4 ne l’étaient pas. Ici encore, pas derègle à ériger en vérité absolue, dans certains cas, le ratio pourra être plus important, dans d’autres,beaucoup moins. Vous en serez le meilleur juge.En tout état de cause, sachez doser finement, dans le cas contraire, la sanction ne se fera pasattendre.La fréquence des mises à jour est également un point régulièrement abordé. Une page qui inonderaitles fils d’actualité de ses fans risquerait d’en agacer plus d’un, mais en même temps, des mises à jourtrop sporadiques abaisserait les chances de diffusion des messages et donnerait l’image d’unemarque peu actives et donc peu intéressante.Enfin, plus important encore que le rythme de publication, vous vous devez d’être extrêmementréactif sur les commentaires. Si vous utilisez Facebook pour diffuser des contenu à travers des misesà jour, c’est avant tout pour avoir un retour de la part de votre audience, retour qui prend la formede commentaires et de « j’aime » sur les publications concernées. Il vous faut donc impérativementréagir rapidement à ces commentaires. Ils peuvent être des questions auxquelles il faut répondre,des suggestions dont il faut prendre note, des mots encourageants qui attendent un remerciementou encore des critiques qui exigent que l’on trouve une solution. D - Comment assurer la présence de vos publications dans le fil d’actualité de vos fans ?
    • Chapitre 4 : créer et animer une Fan-Page Facebook 36 1. Une audience pas si large que çaLe Fil d’actualité (« newsfeed » en version anglaise) de Facebook est probablement la pierre -ngulaire de votre stratégie Facebook. En effet, une fois vos cibles devenues fans de votre page, c’està travers l’apparition de vos publications dans leur fil d’actualité que vous pourrez garder le contactavec eux.Certains spécialistes estiment même que 99,5% des interactions entre la marque et ses fans sonteffectuées directement depuis le fil d’actualité de ces derniers et non sur la page de la marque.En fait, la quasi-totalité des interactions avec vos fans se fera dans leur fil d’actualité mais seul untrès petit nombre de publications aura de chance de parvenir à y être affiché. Il est crucial de bienmaîtriser les éléments qui influent sur l’apparition de vos contenus dans le fil d’actualité de vos fanset de les optimiser efficacement. 2. Le Edge Rank : algo-rythme de FacebookL’algorithme n’est pas dévoilé, mais on connaît au moins les éléments qui le composent. Enl’occurrence :  L’affinité entre le créateur du contenu et son lecteur ;  Le « poids » du contenu en terme d’interactions (nombre de « j’aime » ou de commentaires la plupart du temps) ;  Date de publication du contenu.Sur cette base, on peut déjà déduire qu’un contenu doit être récent, être le fruit du plus grandnombre d’interaction possible et que le lecteur doit avoir exprimé son intérêt (affinités) pour lecréateur par le passé (en consultant / aimant / commentant son contenu, la plupart du temps).
    • Chapitre 4 : créer et animer une Fan-Page Facebook 373. Ce que le Edge Rank vous impose comme actions
    • Chapitre 4 : créer et animer une Fan-Page Facebook 38
    • Chapitre 5 - Facebook et la Vie Privée 39CHAPITRE 5 - FACEBOOK ET LA VIE PRIVEEDe nombreux articles et reportages TV ont mis en avant les problèmes de confidentialité posés parFacebook. Pour éviter ces désagréments il est conseillé de créér 2 profils (1 Pro et 1 Perso), et doncvoici 7 règles essentielles pour faire en sorte que votre profil Perso facebook reste bien limité à vosavis.1 – Publier des données vers des cibles.Nouveauté qui fait un petit peu penser au fonctionnement de Google+ : la possibilité de choisir àchaque nouvelle publication quelles seront les personnes à même d’avoir accès à l’informationpartagée. Évidemment la fonctionnalité sera bien plus utilisée en mode “exclusion”… En clair, il serabeaucoup plus simple et intuitif de priver l’accès à certaines informations à certaines personnes ougroupe de personnes plutôt que de publier uniquement à destination d’une ou plusieurs personnes.2 - Ne plus apparaître dans les résultats du moteur de recherches de FacebookC’est particulièrement utile si on a 2 profils (pro/perso), ou que l’on est professeur, fonctionnaire… etque l’on ne veut pas que le “public” ait accès à vos données.Pour cela cliquez sur Paramètres (en haut à droite), puis confidentialité et enfin “Recherches”3 - Supprimez-votre profil des recherches GoogleVotre profil Facebook (très limité), est accessible depuis Google, mais vous pouvez l’empêcher encliquant sur Paramètres (en haut à droite), puis confidentialité et “Recherches”, et enfin endécochant “Créer un profil public…”4 - Empêchez que les photos où vous êtes taggué puissent être vues par tout le monde.C’est un classique : vous faites une grosse soirée, et le lendemain vous apparaissez sur des photos entrain de faire le con et comme on vous a taggué tout le monde est averti ! Pour éviter cesdésagréments, il faut aller dans Paramètres, puis confidentialité et “Profil”, et choisir à qui l’on veutafficher les photos où vous êtes marqué.5 -Limitez l’accès aux photos que vous postez sur votre profil.Pour cela il suffit d’indiquer qui a le droit de voir vos photos parmi vos profils d’amis (Paramètres,
    • Chapitre 5 - Facebook et la Vie Privée 40puis confidentialité et “Photos”). Vous pouvez faire de même sur vos coordonnées afin de ne donneraccès à votre N° de tél et email qu’à vos amis, voir limiter la visibilité de vos amis.6 - Ne publiez pas d’informations sur votre statut relationnelSi vous venez de vous séparer, vous marier… tout le monde n’a pas besoin d’être au courant. Pourcela il suffit d’aller dans Paramètres, puis confidentialité et “Profil” pour limiter l’accès à la visibilitéde votre statut ou “Actualités et Mur” et décocher “Situation amoureuse”.7 - Evitez que tout le monde visualise ce qui est posté sur le mur.Vous pouvez parfois écrire des blagues sur les murs de vos amis, ou vos amis en écrire sur votremur… pour éviter que tout cela soit public, visitez votre mur et cliquez sur les paramètres du mur (enhaut du mur à droite).
    • Chapitre 6 - Les autres communautés pour communiquer efficacement 41CHAPITRE 6 - LES AUTRES COMMUNAUTES POUR COMMUNIQUEREFFICACEMENT A - Plateformes photos : FlickrLe partage de vos ressources ne se limite pas au texte, adresse de sites ou page Facebook. Il estégalement possible de publier/partager et promouvoir vos photos et vidéos. 1. Flickr : quest-ce ?Flickr , racheté par Yahoo!Inc. en 2005, est lapplication type de partage dimages voire mêmelarchétype du service Web 2.0 : ce site permet de mettre en ligne ses photos, de les partager avecses proches, ses collègues ou de les laisser en accès privé.Il est possible dutiliser un moteur pour rechercher à travers les millions de photos mises en ligne parles autres utilisateurs.Via le menu Organiser, vous pouvez accéder à une véritable table de montage virtuelle pourorganiser vos photos. Comme sur les bookmarks sociaux, la recherche peut seffectuer sur le titre oula description mais aussi sur les tags : chaque internaute qui partage ses photos leur attribue desmots clés pour les définir, les expliquer, les contextualiser voire donner son opinion.
    • Chapitre 6 - Les autres communautés pour communiquer efficacement 42Chaque liste de résultats, chaque photo est accompagnée par ses tags. Ceux-ci permettent aussidaffiner ou délargir votre recherche lorsque vous en sélectionnez un. Il est possible de recherchersur les photos, les utilisateurs mais aussi sur les groupes. En effet, la notion de communauté estégalement importante. Les "groupes" rassemblent les utilisateurs qui partagent les mêmes centresdintérêt photographiques. Des forums de discussions sont intégrés à ces groupes, permettantdentrer en contact direct avec certains membres.Ci-dessus : Bretagne balnéaire est un des 14 groupes thématiques créé par le CDT Haute Bretagne.Le groupe est alimenté par des internautes qui aiment la Bretagne et souhaite le partager.Le CDT met chaque jour un photographe à l’honneur sur Facebook.
    • Chapitre 6 - Les autres communautés pour communiquer efficacement 43Comme avec le social bookmarking, vous pouvez vous attacher à "suivre" les membres qui partagentles mêmes centres dintérêt que vous ou votre organisation : après sélection de la page delutilisateur, la mise en surveillance de son flux RSS permet dêtre averti dès que cette personneajoute de nouvelles photos. 2. Flickr : une utilisation marketing pour quels professionnels ?Flickr et un site de partage de photos et vidéos qui a vocation a mettre en valeur des créationsvisuelles de bonne qualité. Un grand nombre de catégories de professionnels peuvent utiliser laplateforme dans le cadre de leur stratégie marketing. A condition de respecter une charte depublication stricte : les photos doivent être originales et témoigner dun effort artistique pour attirerlattention de la communauté Flickr.A noter quune utilisation poussée de Flickr nécessite louverture dun compte professionnel,notamment pour bénéficier dun espace de stockage illimité.La plateforme convient plus particulièrement aux :- Photographes professionnels/Freelance : pour créer des portfolios, améliorer la visibilité de sescréations, rencontrer dautres professionnels, et éventuellement vendre les photos à la banquedimages « Getty Images » qui est partenaire de Flickr.- Professionnels du tourisme- Professionnels de limmobilier 3. Quelques précautions avant de se lancerLa publication de photos à des fins de publicité enfreint les règles dutilisation du service Flickr. Enoutre, un affichage commercial trop « évident » aurait pour effet de détourner la communautédutilisateurs. Les professionnels doivent donc utiliser le service de manière subtile. Le but étant debénéficier dune exposition « indirecte » via la mise en ligne de leurs photos/vidéos. 4. Flickr : quels usages ?Plusieurs applications :- Génération de trafic vers un site web/blog- Recrutement de prospects/clients (ex : touriste en quête de destinations de rêve)Bien utiliser son profil FlickrCest la première étape pour bien être identifié sur la plateforme et gagner en visibilité.Plusieurs astuces :
    • Chapitre 6 - Les autres communautés pour communiquer efficacement 44- Créez un pseudo signifiant (ex : nom de domaine de votre site web)- Renseignez entièrement votre profil Flickr : décrivez votre activité, ajoutez votre site web.- Profitez de loutil de mise en forme disponible dans le champ « description » : il permet dajouterdes vidéos, photos, et surtout des liens. Vous pouvez ainsi pointer vers vos autres comptescorporate: Twitter, Linkedin, Fan Page Facebook- Assurez-vous que vos photos sont ouvertes au moteur de recherche de Flickr : cette option estactivée par défaut.- Paramétrez laffichage : pour déterminer laccès à vos galeries (public, restreint, etc.).Utiliser la fonctionnalité « Expo »Elle vous permet de regrouper jusquà 18 photos ou vidéos publiques, sous la forme de « coups decœur ». Cest loccasion daffirmer vos goûts, de saluer le travail dautres membres, et donc denrichirsimplement votre compte et dattirer lattention de la communauté Flickr. 5. Créditer ses photos, gérer ses licences.Noubliez pas de créditer vos photos, si possible avec une incrustation sur lillustration (ex : site web).Cest une astuce facile utile si vous utilisez Flickr pour générer du trafic vers votre site/blog.De nombreux utilisateurs de Flickr placent leurs œuvres sous licence Creative Commons. Affecter unelicence à vos créations vous permet de savoir ce que les utilisateurs sont autorisés ou non à faire silsveulent les diffuser. 6. Utiliser les tags et les champs descriptifsCest une étape cruciale, qui permettra à vos photos/créations dêtre bien référencées sur Flickr,mais aussi sur les moteurs de recherche. La description doit refléter le plus fidèlement possible lecontenu de limage. Si lillustration figure un produit que vous vendez, évitez de lier la description àdes offres promotionnelles explicites.Le choix des tags ou mots-clés est particulièrement important : il permet à la communauté Flickr detrouver plus rapidement vos photos selon leurs centres dintérêts. Vous pouvez affecter jusquà 75tags à chaque photo ou vidéo. Pensez à « taguer » vos photos avec des mots en anglais. 7. Intégrer les galeries de photos de Flickr sur un site/blogVos galeries/albums de photos Flickr peuvent être exportées vers votre site internet/blog. PlusieursCMS proposent des plugins permettant dintégrer Flickr à son site : notamment Wordpress, qui offrrede très nombreuses extensions permettant par exemple de créer des diaporamas.Vous pouvez également intégrer à votre site un bouton Flickr sur la Home Page de votre blog/site, unmoyen simple daméliorer la visibilité de vos albums photos.
    • Chapitre 6 - Les autres communautés pour communiquer efficacement 45 8. Connecter Flickr à FacebookVous pouvez connecter Flickr à votre compte Facebook pour partager automatiquement sur votremur les photos que vous mettez en ligne sur Flickr. Vous devez pour cela configurer votre compteFlickr en vous rendant sous longlet Partage/Extensions. A noter toutefois que sur un envoi groupé dephotos vers Flickr, celle-ci sont publiées individuellement sur le fil dactualité. Ce qui peut polluervotre compte. 9. Ajouter une vidéo sur FlickrFlickr permet dajouter deux vidéos par mois si vous disposez dun compte gratuit et un nombreillimité si vous disposez dun compte payant. Celles-ci sont limitées à 90 secondes. Comme lesphotos, Elles sont visibles dans les résultats de recherche, les galeries, la rubrique Explorer et les filsRSS. Un bon moyen de présenter vos activités sous la forme dun lipdub par exemple. 10. Créer un groupe dans FlickrSi vous souhaitez attirer lattention de la communauté sur un thème particulier de vos activités, vousavez la possibilité de créer des groupes autour du sujet de votre choix (groupe Public, Public surinvitation et Privé). Vous en devenez alors ladministrateur et les utilisateurs peuvent sy abonner.Vous avez la possibilité de nommer des membres pour vous aider à gérer le groupe. Vous pouvezaccorder à vos membres le statut de modérateur ou dadministrateur. Vous avez également lapossibilité de créer des discussions relatives au thème du groupe. B - Concurrents de FlickrDautres services permettant le partage de photos existent. Toutefois, ils ne vont pas aussi loin queFlickr dans la logique Web 2.0.Panoramio est un site web de partage de photographies géopositionnées. Certaines photos mises enligne par les utilisateurs sont visibles depuis Google Earth, elles viennent enrichir linformationvisuelle du lieu : ce sont en général des photos prises au sol, créant une mise en perspective avec lesvues satellite de Google. Les photos sélectionnées dans Google Earth sont choisies pour leursqualités documentaires. Google a racheté Panoramio en juin 2007 pour la complémentarité avecGoogle Earth.Vue géolocalisée de Vaux sur Mer
    • Chapitre 6 - Les autres communautés pour communiquer efficacement 46 C - Youtube et autres plateformes vidéo 1. Le phénomène Youtube, by Yahoo inc.YOUTUBE- 48 heures de vidéos sont mises en ligne par minute – mai 2011- 3 milliards de vidéos sont vues chaque jourYouTube et ses concurrents Web 2.0 fonctionnent à peu près de manière équivalente à Flickr sans enatteindre toutefois sa clarté ergonomique. Tous ces sites de vidéos vont permettre d"uploader"(charger vers le site) et partager vos vidéos (converties automatiquement au format FlashVideo), etaussi bien sûr de rechercher parmi les vidéos des autres utilisateurs. Sur ces applications, on retrouvede nombreuses caractéristiques du Web 2 : les vidéos, classées par catégories, sont accompagnéesde tags qui aident à les contextualiser et les décrire, en plus du titre et de la description renseignéspar lutilisateur.Liste des vidéos de la chaîne de Charente Maritime Tourisme : il suffit de s’abonner à la chaînepour être alerté dès qu’une nouvelle vidéo est publiéePour trouver une chaîne sur base d’un mot clé, allez dans les options de recherche et demandez« chaîne ».
    • Chapitre 6 - Les autres communautés pour communiquer efficacement 47Ces services contiennent des favoris intégrés où lon peut sauvegarder ses vidéos préférées. Il estpossible de partager sa vidéo par mail ou messagerie instantanée, de la poster sur son blog.Dailleurs, de nombreux blogueurs utilisent les services de type YouTube (ou Flickr pour la photo)pour stocker leurs fichiers multimédias, trop volumineux pour les hébergeurs de blogs.Vidéo Youtube sur mon blog, inséré via un code HTML <embed>La notion de groupe, comme sur Flickr est présente : des communautés rassemblent des utilisateursautour de grandes thématiques liées par exemple à la politique, aux sports et aux voyages. 2. Concurrents de YoutubeYouTube a de nombreux concurrents, aux fonctions très proches. Impossible de tous les mentionner.Mais on peut retenir cependant le français DailyMotion, très populaire, dailleurs né quelquessemaines avant YouTube.
    • Chapitre 6 - Les autres communautés pour communiquer efficacement 48Citons également Yahoo! Videos, Viméo, Metacafe, Wideo, MySpace... Certains de ces servicesproposent du contenu amateur ainsi que des films professionnels, issus des networks de TV et decinéma. Mais les plus petits services se cantonnent aux vidéos envoyées par linternaute, que celles-ci aient dailleurs été copiées ou non. 3. Entre l’image et la vidéo : animoto C’est un outil de mashup (le mélange de l’image et du son) qui permet en fait de créer une vidéo, simplement à partir de quelques images et de la musique. Loin d’être un simple outil de création à la "slideshow", Animoto possède une particularité étonnante : il utilise l’intelligence artificielle pour offrir un service unique. Le résultat ? La vidéo finale se rapproche bien plus d’une création professionnelle que d’un diaporama musical fait à la va-vite. Animoto intègre les images et la musique de telle façon que le résultat présente toutes les caractéristiques d’un trailer de film. Côté pratique, il est ensuite possible d’intégrer facilement le clip réalisé dans Flickr et d’autres sites de partage de photo, mais aussi dans nombre d’autres plateformes (réseaux sociaux). À noter quela réalisation d’une vidéo de moins de 30 secondes est gratuite.Une vidéo, que j’ai faite en moins de 60 secondes :http://animoto.com/play/Zf4Z8uNcr0EjHB4UkSkAwA D - Les brochures en ligne 1. Calameo est un service proposant de la publication interactiveIl sagit dun document électronique interactif consultable à partir dun ordinateur et capable derecréer limpression de lire un document papier : feuilleter les pages, marquer les pages, zoomer…des magazines, brochures, catalogues de vente, rapports annuels, plaquettes de présentation
    • Chapitre 6 - Les autres communautés pour communiquer efficacement 49Les avantages dune publication interactive  Economie sur les coûts et les temps de production, dimpression, denvoi papier des publications et de logistique. Communication innovante, originale et ludique qui capte instantanément lintérêt du lectorat.  Rapport daudience, statistiques de lectures, … et dautres fonctionnalités e-marketing pour mesurer lefficacité de vos publications.  Facilité daccès et de stockage de fichiers accessibles sur Internet à tout moment  Vente en ligne de magazines  Consulter rapidement les publications des concurrentsIssuu est un concurrent anglophone de calaméo