• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Nicolas Sarkozy n'a pas convaincu les français
 

Nicolas Sarkozy n'a pas convaincu les français

on

  • 478 views

Après avoir « post-testé » le meeting de François Hollande au Bourget, puis l’annonce de candidature de Nicolas Sarkozy sur TF1, BVA-Orange et la Presse régionale ont mesuré les perceptions ...

Après avoir « post-testé » le meeting de François Hollande au Bourget, puis l’annonce de candidature de Nicolas Sarkozy sur TF1, BVA-Orange et la Presse régionale ont mesuré les perceptions des Français sur Nicolas Sarkozy après son grand meeting du 19 février dernier à Marseille.

Statistics

Views

Total Views
478
Views on SlideShare
424
Embed Views
54

Actions

Likes
0
Downloads
2
Comments
0

1 Embed 54

http://pspaysbrianconnais.e-monsite.com 54

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Nicolas Sarkozy n'a pas convaincu les français Nicolas Sarkozy n'a pas convaincu les français Presentation Transcript

    • Les Français et Nicolas Sarkozy après son meeting à Marseille Sondage réalisé par pour , lapublié dans les 60 titres de la Presse régionale et départementale et diffusé sur le portail Orange le 22 février LEVEE D’EMBARGO LE 22 FEVRIER - 04H00 Contact BVA : Gaël Sliman - Directeur Général Adjoint de BVA  01.71.16.88.34
    • Méthodologie Enquête réalisée auprès d’un échantillon de Français recrutés par téléphone et interrogés par internet les 20 et Recueil 21 février 2012. Echantillon de 1 045 personnes, représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, profession du chef de famille et profession de Echantillon l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération.2
    • Note sur les marges d’erreur Comme pour toute enquête quantitative, cette étude présente des résultats soumis aux marges derreur inhérentes aux lois statistiques. Le tableau ci-dessous présente les valeurs des marges d’erreur suivant le résultat obtenu et la taille de l’échantillon considéré : Intervalle de confiance à 95% Résultats obtenus Taille de l’échantillon 5 ou 95% 10 ou 90% 20 ou 80% 30 ou 70% 40 ou 60% 50%100 4,4 6,0 8,0 9,2 9,8 10,0200 3,1 4,2 5,7 6,5 6,9 7,1250 2,8 3,8 5,1 5,8 6,2 6,3300 2,5 3,5 4,6 5,3 5,7 5,8350 2,3 3,2 4,3 4,9 5,2 5,3400 2,2 3,0 4,0 4,6 4,9 5,0450 2,1 2,8 3,8 4,3 4,6 4,7500 1,9 2,7 3,6 4,1 4,4 4,5600 1,8 2,4 3,3 3,7 4,0 4,1700 1,6 2,3 3,0 3,5 3,7 3,8800 1,5 2,1 2,8 3,2 3,5 3,5900 1,4 2,0 2,6 3,0 3,2 3,31 000 1,4 1,8 2,5 2,8 3,0 3,1 Echantillon2 000 1,0 1,3 1,8 2,1 2,2 2,24 000 0,7 0,9 1,3 1,5 1,6 1,66 000 0,6 0,8 1,1 1,3 1,4 1,410 000 0,4 0,6 0,8 0,9 0,9 1,0 Exemple de lecture : Dans le cas d’un échantillon de 1 000 personnes, pour un pourcentage obtenu par enquête de 20%, la marge d’erreur est égale à 2,5. Le pourcentage a donc 95% de chance d’être compris entre 17,5% et 22,5%.3
    • Synthèse de Gaël Sliman (1/3)Le meeting du 19 février 2012 à Marseille ne sera pour Nicolas Sarkozy, ni le meeting du Bourget (du 22 janvier 2012)de Hollande, ni encore moins « sa » Porte de Versailles du 14 janvier 2007.Après une entrée en campagne plutôt réussie lors de son intervention télévisée dans le journal de Laurence Ferrari(Cf. sondage de post-test BVA-Orange-Presse Régionale du 24 et 25 janvier), notre sondage BVA-Orange-PresseRégionale montre clairement que le meeting du 19 février dernier à Marseille n’a pas aidé le Président-candidat àélargir son socle.1 – A Marseille, Nicolas Sarkozy a été vu et a pleinement satisfait les sympathisants UMP, mais il n’a pas convaincu lesFrançais. Son positionnement étant jugé trop « à droite », il n’a pas amélioré son image suscitant le rejet tant au Fnqu’au MoDemCertes, plus de 8 Français sur 10 ont entendu parler de ce meeting (83%). Mais ils n’ont pas été convaincus : 30% de ceuxqui ont entendu parler du meeting de Marseille ont trouvé le Président « convaincant », contre 67% « pas convaincant ».C’est évidemment un résultat médiocre dans l’absolu, et surtout en comparaison avec Hollande qui avait, lui, convaincu56% des personne ayant entendu parler de son meeting du Bourget. Certes, il était difficile d’espérer faire mieux que sonrival, alors que le candidat est Président, dans un contexte de crise et impopulaire. Mais Sarkozy lui-même était parvenu àse montrer nettement plus convaincant dans son annonce télévisée. Mercredi dernier, près d’un Français sur deux (46%contre 53%) ayant suivi son intervention au JT de Laurence Ferrari l’avait trouvé « convaincant ».C’est donc bien l’angle choisi et les propositions faites à Marseille qui n’ont pas séduit les Français.Le bilan détaillé par sous-population ou « cibles électorales » n’est guère plus probant : le candidat Sarkozy n’a pasconvaincu les sympathisants du Front national (pas « convaincus » à 59% contre 38%) et encore moins ceux du MoDem (75%« pas convaincus »). Pourtant il a un besoin vital de ces deux électorats pour le second tour. Par comparaison, les électeurshors UMP, et notamment ceux du FN avaient été beaucoup moins sévères à propos de la prestation télévisée du Présidentsur TF1 (47% de « convaincus »).4
    • Synthèse de Gaël Sliman (2/3)Surtout, Hollande au Bourget avait manifesté une plus grande capacité à séduire d’autres électorats que le sien : 68% de« convaincus » auprès des sympathisants de l’extrême-gauche, 72% auprès des Verts et 53% auprès de ceux du MoDem (soitplus du double du score de Nicolas Sarkozy aujourd’hui).Finalement, les sympathisants de l’UMP, et eux-seuls ont été très majoritairement convaincus (88%) par « leur » candidat.C’est que les Français estiment majoritairement qu’à Marseille (contrairement à TF1) Nicolas Sarkozy a mis un trop fort« coup de barre à droite ». 55% des Français l’affirment contre 33% qui estiment qu’il se positionne « juste comme il faut »sur l’axe gauche-droite, et 8% qui jugent qu’il ne serait « pas assez à droite ».Encore une fois, la comparaison avec Hollande au Bourget est cruelle pour le Président. A l’époque, le résultat pour lecandidat socialiste était parfaitement inverse. 54% des Français jugeaient qu’il se positionnait « juste comme il faut », 23%qu’il n’était « pas assez à gauche » et seulement 18% qu’il était « trop à gauche ».Si des meetings comme celui de Marseille peuvent permettre à Nicolas Sarkozy de solidifier son socle, et peut-être deresserrer l’écart au premier tour avec François Hollande, ils ne pourront lui permettre de l’élargir pour le second tour enséduisant les électeurs du MoDem et du Fn.S’agissant de toucher une majorité de Français, le dosage n’est pas réussi, le Président-candidat mécontentant même toutle monde, à part les sympathisants de l’UMP les seuls à juger son positionnement « juste comme il faut » à 81%. Ainsi, les ,sympathisants du MoDem sont 61% à le juger « trop à droite » contre moitié moins (29%) qui pensent qu’il s’est positionné« comme il faut ». Inversement, auprès des sympathisants Fn il n’a pas été « assez à droite » pour une majorité (54%) etceux qui l’ont jugé « comme il faut » sont même moins nombreux que les frontistes l’ayant trouvé « trop à droite » (18%contre 20%).Pour finir, Marseille n’a pas amélioré l’image que les Français avaient de Nicolas Sarkozy.70% déclarent ainsi que leur image n’a pas changée et ceux qui jugent qu’elle s’est dégradée sont même – symboliquementavec 15% contre 14% - plus nombreux que ceux qui estiment qu’elle s’est améliorée. Après le Bourget, 51% des Françaisdéclaraient ne pas avoir changé d’opinion sur Hollande mais 44% affirmaient que leur image s’était améliorée contreseulement 3% qui déclaraient qu’elle s’était dégradée. Cela représente donc un solde d’amélioration de « -1 » pourSarkozy à Marseille contre un solde de « +41 » pour Hollande au Bourget …5
    • Synthèse de Gaël Sliman (3/3)Image détaillée des deux principaux favoris : Hollande domine Sarkozy sur presque toutes les dimensions, et toutparticulièrement sur celles sur lesquelles ce dernier vient de l’attaquer lui reprochant d’être le candidat « dusystème et des élites » et de « mentir ». Le Président-candidat écrase en revanche son rival sur deux dimensions : ledynamisme et l’autorité.Sur les dix items d’image comparée entre Hollande et Sarkozy que nous avons testés dans notre enquête, le socialistedomine le candidat de droite sur sept dimensions, fait jeu égal avec lui sur une (le courage), et se trouve dominé dansdeux domaines (le dynamisme et l’autorité).En moyenne sur les dix items, Hollande est crédité de 56% de jugements positifs contre seulement 35% à Sarkozy.La domination du socialiste est très nette sur son côté rassembleur (64% contre 28% à N.Sarkozy), rassurant (59% contre32%), sympathique (71% contre 21%) et convaincant (53% contre 38%).Surtout, il écrase Nicolas Sarkozy sur trois dimensions sur lequel le candidat de droite l’avait stigmatisé à Marseille,fustigeant en Hollande le candidat des élites et « du système », dénonçant ses mensonges (« on ment du soir au matin »)sur la finance, et se présentant comme étant – contrairement à lui – le plus proche du peuple (en faisant directementappel à lui par référendums). Patatras, dans ces trois domaines, Hollande écrase Sarkozy : pour 81% c’est ce dernier qui,bien plus que Hollande (12%) est « celui qui protège le plus les élites et le système », à l’inverse, pour 62% (contreseulement 27% à Sarkozy) c’est Hollande le plus sincère et pour 77% (contre 16% à Sarkozy) il est celui des deux qui est « leplus proche du peuple ».Si désormais, Hollande rivalise avec Sarkozy sur « le courage » (44% contre 46%), le Président écrase en revanche son rivalsur deux dimensions régaliennes par excellence : le dynamisme (61% contre 30%) et surtout l’autorité (72% contre 20%).C’est mince, mais cela pourrait s’avérer utile au candidat Sarkozy si le pays devait être confronté à une nouvelle criseaigüe de grande ampleur d’ici au premier tour de l’élection présidentielle.D’autant qu’un dernier résultat montre que, malgré la large domination de F.Hollande, les jeux ne sont pas faits :Si François Hollande avait été élu en 2007 plutôt que Nicolas Sarkozy, seulement 39% des Français pensent qu’il aurait faitmieux que lui. 29% estiment qu’il aurait été moins bon et autant qu’il n’aurait fait « ni mieux ni moins bien ».Malgré le succès du Bourget et les ratés de Marseille, le choix des Français n’est pas cristallisé et la large domination deF.Hollande dans toutes les intentions de vote reste en réalité fragile car repose toujours pour l’essentiel sur de l’anti-sarkozysme plutôt que sur une franche adhésion à son adversaire.6
    • Couverture médiatique du meeting de N. Sarkozy à Marseille Q1. Nicolas Sarkozy a fait un meeting dimanche dernier à Marseille retransmis à la télévision. Vous personnellement, avez-vous … Base : A tous (1 045) Vu ce meeting en entier 4% A ENTENDU PARLER Vu ce meeting en partie 11% DE CE MEETING 83% Rappel Hollande Bourget : 88%Vu, lu ou entendu des commentaires sur ce meeting 68% Pas du tout entendu parler de ce meeting 17% 7
    • Force de conviction de N. SarkozyQ2. Globalement, lors de ce meeting, avez-vous trouvé Nicolas Sarkozy tout à fait convaincant, plutôt convaincant,pas vraiment convaincant ou pas convaincant du tout ? Base : A ceux qui ont vu, lu ou entendu des commentaires sur ce meeting (864) S/T Pas S/T convaincant Convaincant 67% 30% Rappel Hollande Rappel Hollande Bourget : 39% Tout à fait Bourget : 56% (NSP) convaincant 3% 9% Plutôt convaincant Pas du tout 21% convaincant 41% Pas vraiment convaincant 26%8
    • Force de conviction de N. Sarkozy selon la proximité partisaneQ2. Globalement, lors de ce meeting, avez-vous trouvé Nicolas Sarkozy tout à fait convaincant, plutôt convaincant,pas vraiment convaincant ou pas convaincant du tout ? Base : A ceux qui ont vu, lu ou entendu des commentaires sur ce meeting (864) S/T S/T Pas Convaincant convaincant ENSEMBLE 9% 21% 26% 41% 3% 30% 67% Sympathisants de gauche 4% 27% 66% 3% 4% 93% Sympathisants du MoDem 5% 17% 39% 36% 3% 22% 75% SYMPATHISANTS DE DROITE 25% 46% 17% 9% 3% 71% 26% Dont sympathisants de lUMP 34% 50% 11% 4% 1% 84% 12% Dont sympathisants du FN 4% 34% 26% 33% 3% 38% 59% Tout à fait convaincant Plutôt convaincant Pas vraiment convaincant Pas du tout convaincant (NSP)9
    • Impact du meeting de Marseille sur l’image de N. SarkozyQ3. Et diriez-vous que ce meeting a plutôt amélioré, dégradé ou n’a pas changé l’image que vous aviez de NicolasSarkozy ? Base : A ceux qui ont vu, lu ou entendu des commentaires sur ce meeting (864) Amélioré (NSP) 14% 1% Rappel Hollande Bourget : 44% Dégradé 15% Rappel Hollande Bourget : 3% Na pas changé 70% Rappel Hollande Bourget : 51%10
    • Impact du meeting de Marseille sur l’image de N. Sarkozy selon la proximité partisaneQ3. Et diriez-vous que ce meeting a plutôt amélioré, dégradé ou n’a pas changé l’image que vous aviez de NicolasSarkozy ? Base : A ceux qui ont vu, lu ou entendu des commentaires sur ce meeting (864) ENSEMBLE 14% 70% 15% 1% Sympathisants de gauche 1% 74% 25% Sympathisants du MoDem 14% 72% 13% 1% SYMPATHISANTS DE DROITE 36% 60% 3% 1% Dont sympathisants de lUMP 47% 51% 2% Dont sympathisants du FN 12% 77% 9% 2% Amélioré Na pas changé Dégradé (NSP)11
    • Perception du positionnement à droite de N.SarkozyQ4. Vous personnellement, trouvez-vous que Nicolas Sarkozy est trop à droite, pas assez à droite ou juste comme ilfaut, ni trop ni pas assez à droite ? Base : A tous (1 045) (NSP) 4% Il se positionne juste comme il faut 33% Rappel Hollande Il se positionne comme il faut : trop à droite 54% 55% Rappel Hollande trop à gauche : Il ne se 23% positionne pas assez à droite 8% Rappel Hollande pas assez à gauche : 18%12
    • Perception du positionnement à droite de N.Sarkozy selon la proximité partisaneQ4. Vous personnellement, trouvez-vous que François Hollande est trop à droite, pas assez à droite ou juste comme ilfaut, ni trop ni pas assez à droite ? Base : A tous (1 045) ENSEMBLE 55% 33% 8% 4% Sympathisants de gauche 83% 12% 2% 3% Sympathisants du MoDem 61% 29% 4% 6% SYMPATHISANTS DE DROITE 12% 65% 19% 4% Dont sympathisants de lUMP 7% 81% 10% 2% Dont sympathisants du FN 20% 18% 54% 8% Trop à droite Juste comme il faut Pas assez à droite (NSP)13
    • Capacité de F.Hollande à faire mieux que N.SarkozyQ5. Selon vous, si François Hollande avait été élu Président de la République en 2007, aurait-il fait mieux, moins bienou ni mieux, ni moins bien que n’a fait Nicolas Sarkozy ? Base : A tous (1 045) (NSP) 3% Ni mieux, ni moins bien 29% Mieux 39% Moins bien 29%14
    • Capacité de F.Hollande à faire mieux que N.Sarkozy selon la proximité partisaneQ5. Selon vous, si François Hollande avait été élu Président de la République en 2007, aurait-il fait mieux, moins bienou ni mieux, ni moins bien que n’a fait Nicolas Sarkozy ? Base : A tous (1 045) ENSEMBLE 39% 29% 29% 3% Sympathisants de gauche 69% 27% 2% 2% Sympathisants du MoDem 24% 43% 30% 3% SYMPATHISANTS DE DROITE 5% 19% 74% 2% Dont sympathisants de lUMP 2% 14% 83% 1% Dont sympathisants du FN 13% 28% 53% 6% Mieux Ni mieux, ni moins bien Moins bien (NSP)15
    • Image comparée de François Hollande et de Nicolas Sarkozy Q6. Qui de François Hollande ou de Nicolas Sarkozy est selon vous … ? Base : A tous (1 045) Le plus proche du peuple 77% 16% 7% Le plus sympathique 71% 21% 8% Le plus rassembleur 64% 28% 8% Le plus sincère 62% 27% 11% Le plus rassurant 59% 32% 9% Le plus convaincant 53% 38% 9% Le plus courageux 44% 46% 10% Le plus dynamique 30% 61% 9% Celui ayant le plus dautorité 20% 72% 8%Celui protégeant le plus les élites et le système 12% 81% 7% François Hollande Nicolas Sarkozy (NSP) 16
    • Image comparée de François Hollande et de Nicolas Sarkozy Selon la proximité partisane F. N. F. N. (NSP) (NSP) Hollande Sarkozy Hollande Sarkozy Le plus proche du peuple 77% 16% 7% Le plus sincère 62% 27% 11% Sympathisants de gauche 94% 1% 5% Sympathisants de gauche 91% 2% 7% Sympathisants du MoDem 81% 10% 9% Sympathisants du MoDem 69% 17% 14% Sympathisants de droite 50% 42% 8% Sympathisants de droite 17% 73% 10% Le plus sympathique 71% 21% 8% Le plus rassurant 59% 32% 9% Sympathisants de gauche 93% 2% 5% Sympathisants de gauche 90% 5% 5% Sympathisants du MoDem 79% 9% 12% Sympathisants du MoDem 67% 23% 10% Sympathisants de droite 36% 57% 7% Sympathisants de droite 15% 77% 8% Le plus rassembleur 64% 28% 8% Le plus convaincant 53% 38% 9% Sympathisants de gauche 88% 7% 5% Sympathisants de gauche 85% 9% 6% Sympathisants du MoDem 71% 19% 10% Sympathisants du MoDem 52% 37% 11% Sympathisants de droite 27% 65% 8% Sympathisants de droite 10% 83% 7%17
    • Image comparée de François Hollande et de Nicolas Sarkozy Selon la proximité partisane F. N. F. N. (NSP) (NSP) Hollande Sarkozy Hollande Sarkozy Le plus courageux 44% 46% 10% Celui ayant le plus d’autorité 20% 72% 8% Sympathisants de gauche 71% 19% 10% Sympathisants de gauche 35% 57% 8% Sympathisants du MoDem 40% 51% 9% Sympathisants du MoDem 14% 78% 8% Sympathisants de droite 7% 88% 5% Sympathisants de droite 3% 93% 4% Celui protégeant le plus les Le plus dynamique 30% 61% 9% 12% 81% 7% élites et le système Sympathisants de gauche 53% 38% 9% Sympathisants de gauche 12% 85% 3% Sympathisants du MoDem 19% 71% 10% Sympathisants du MoDem 5% 87% 8% Sympathisants de droite 4% 91% 5% Sympathisants de droite 16% 75% 9%18