Your SlideShare is downloading. ×
Dossier de presse StelLab - 15 novembre 2013
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Dossier de presse StelLab - 15 novembre 2013

3,132
views

Published on

Pour rester à l’avant-garde des produits et des services automobiles, le Groupe noue des partenariats privilégiés en Europe et à l’international avec le monde académique. Les universités et les …

Pour rester à l’avant-garde des produits et des services automobiles, le Groupe noue des partenariats privilégiés en Europe et à l’international avec le monde académique. Les universités et les laboratoires les plus en pointe de leur domaine sont nos partenaires afin de bénéficier de leurs expertises pour explorer des voies de recherche en rupture.
En octobre 2010, PSA Peugeot Citroën a créé le StelLab (pour Science & Technologies Exploratory Lean Laboratory), la structure d’animation scientifique du Groupe.

Published in: Automotive

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
3,132
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
32
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. LES CLEAN TECHNOLOGIES ET LES ENJEUX CO 2 Combustion solide, une nouvelle forme d’énergie « Une nouvelle source d’énergie pour une mobilité décarbonnée à horizon 2030 » Contexte et enjeux PSA Peugeot Citroën explore de nouvelles alternatives aux chaînes de traction thermiques. Demain, nous pourrions proposer des concepts de motorisations thermiques alimentées par des carburants alternatifs dont la combustion ne produirait pas de CO2. Combustion de particules métalliques dans l’air et dans un mélange O2 / Helium Les métaux sont des matériaux énergétiques. La combustion des Descriptif scientifique particules métalliques dégage de l’énergie de la même façon qu’un hydrocarbure, mais sans émission de CO2. L’exploration scientifique a pour objectif de comprendre comment cette combustion se réalise, puis de déterminer les solutions pour l’exploiter dans l’automobile. > Etudier la combustion des métaux comme l’aluminium, le magnésium, le fer… et la récupération des fumées produites > Associer cette connaissance aux machines thermodynamiques (machines à combustion externe) > Identifier les opportunités d’initier au-delà du monde automobile une nouvelle filière de production et de recyclage des métaux Autonomie attendue Recharge aisée Filière de production / recyclage du matériau énergétique Synergie avec la chaîne de traction Bénéfices clients > Une nouvelle expérience de conduite écologique : silencieux, sobre, performant, facile à utiliser > Un véhicule électrifié à forte autonomie et recharge facilitée, sans aucun rejet de CO2 > La combustion des particules métalliques pourrait devenir une nouvelle source révolutionnaire d’énergie pour l’automobile ENERGETICS @ ORLEANS (FR)
  • 2. LES CLEAN TECHNOLOGIES ET LES ENJEUX CO 2 Conception d’actionneurs à mémoire de forme « Des matériaux intelligents pour des actionneurs compacts, performants et autonomes » Le développement de matériaux dits Contexte et enjeux « intelligents » dans l'industrie aéronautique au cours des dernières décennies a produit d'importantes avancées technologiques, notamment en termes d’actionneurs pour, par exemple, améliorer l’aérodynamique en fonction des conditions d’utilisation. Les alliages à mémoire de forme (AMF) ont été repérés pour leurs Fil d’alliage à mémoire de forme inséré qualités : dans une matrice polymère > facilité accrue d’industrialisation, > faible encombrement, > grande variété de formes possibles, > capacité de garder en mémoire une forme initiale et d'y retourner sous l’effet d’un chauffage, même après une déformation importante. Le ressort rouge est précontraint pour être positionné dans l’état « fermé de l’actionneur » Descriptif scientifique > Etude du comportement mécanique de ces alliages (effort et déformation limites, plage de température d’utilisation) > Etude du pilotage (courant électrique, récupération de la chaleur) Les ressorts de torsion vert et rouge en alliage à mémoire de forme sont dans leur position mémorisée, au repos Le chauffage du ressort vert lui fait retrouver sa position mémorisée tout en basculant l’actionneur en position fermée Le chauffage du ressort rouge lui fait retrouver sa position mémorisée tout en basculant l’actionneur en position ouverte Les premiers résultats, des actionneurs « passe-partout » > Maintien d’une forme donnée & transmission d’efforts importants une fois chauffés > Possibilité de développer des actionneurs à positions multiples et compacts, en combinant des alliages aux propriétés différentes (nombreuses formes possibles, faible encombrement, possibilité de pilotage par courant électrique et/ou simple récupération de chaleur) > De nouveaux habitacles, épurés, personnalisables, simples et avec de Bénéfices clients nouvelles fonctionnalités Exemple : camoufler des écrans, des supports dans des espaces confinés avec une accessibilité à la demande > Des véhicules plus écologiques, plus légers et plus économiques (gains aérodynamiques, diminution de la masse et de l’encombrement des actionneurs) > Développement de l’« Intelligence autonome » du véhicule Exemple : des systèmes de refroidissement automatique légers et directement pilotés par la chaleur Cible application > Actionneurs simples d’ici 1 à 2 ans > Actionneurs intégrés à des structures composites aux fonctionnalités plus complexes d’ici 10 ans MATERIALS AND PROCESSES @ METZ (FR)
  • 3. LES CLEAN TECHNOLOGIES ET LES ENJEUX CO 2 L’amélioration de l’aérodynamisme des véhicules par actionneurs fluidiques « Un contrôle fluidique pour des véhicules toujours plus aérodynamiques » Contexte et enjeux L’efficacité aérodynamique* est une des pistes de travail prioritaires afin de réduire les émissions de polluants de nos véhicules. Outre les solutions « passives » qui ont déjà été largement utilisées (comme les ailerons ou les déflecteurs par exemple), de nouvelles pistes de recherche sont ouvertes pour contrôler l’écoulement** autour du véhicule dont le contrôle par actionneurs fluidiques (voir figure 1). Ce sont des appareils miniaturisés injectant des jets secondaires dans l’écoulement principal. * Lorsqu’un véhicule se déplace sur la route, les frottements et recirculations de l’air autour du véhicule génèrent une force qui s’oppose à son avancement. Cette force s’appelle la traînée aérodynamique. ** Un fluide est formé d'un grand nombre de particules matérielles, très petites et libres de se déplacer les unes par rapport aux autres. Un fluide est donc un milieu matériel continu, déformable, sans rigidité et qui peut s'écouler . Lunette Pavillon Sillage derrière un véhicule Actionneurs fluidiques à la jonction entre la lunette et le pavillon Descriptif scientifique L’objectif de cette étude est d’atteindre des niveaux de performance plus élevés qu’avec les méthodes dites passives. Pour cela, il s’agit de jouer sur le développement du sillage à l’arrière du véhicule pour le modifier et obtenir une réduction de la traînée en : > utilisant des actionneurs fluidiques qui injectent de l’air pulsé dans l’écoulement à des endroits stratégiques > et en maîtrisant finement les paramètres d’actionnement comme la fréquence et le débit Bénéfices clients > Une consommation maîtrisée et une conduite écologique grâce à une rupture technologique qui réduit la traînée du Cible application véhicule > Un design épuré Horizon d’application long terme : 10 ans FLUIDICS @ POITIERS (FR)
  • 4. LES CLEAN TECHNOLOGIES ET LES ENJEUX CO 2 Simulation du comportement des matériaux « Comprendre la matière pour concevoir le véhicule léger de demain » Contexte et enjeux L’utilisation de nouveaux matériaux plus légers comme les composites est une piste explorée pour réduire les émissions de CO2. Pour déterminer la pertinence de ces nouvelles voies, il faut en évaluer la robustesse dans le temps (prise en compte des phénomènes d’usure, de dégradation...). Composite Descriptif scientifique > Observation du comportement des matériaux, notamment à l’échelle de la microstructure > Appréhension des phénomènes d’endommagement > Elaboration de modèles de comportement et d’endommagement Indiana Assemblages soudés Bénéfices clients > Introduction de nouveaux matériaux ou de nouvelles technologies pour des véhicules plus écologiques car plus légers et peut être aussi plus économiques (gains conception et consommation) Cible application Les différents volets de ces travaux ont des stades de maturité variés : > Court terme : renforcer l’expertise sur les nouveaux matériaux > Moyen terme (5 ans) : mieux appréhender le comportement des matériaux existants pour garantir une robustesse de conception optimum. COMPUTATIONAL MECHANICS @ PALAISEAU (FR)
  • 5. DES VEHICULES PLUS SURS GRACE AUX AIDES A LA CONDUITE (ADAS) Assistance au conducteur basée sur la conduite en formation de type « banc de poissons » « Une assistance individuelle au service de la sécurité collective » Le déplacement en essaim, ou « flocking », désigne les déplacements Contexte et enjeux d’individus en groupe, comme les bancs de poissons ou les essaims d’abeille par exemple. Le déplacement de chaque individu est caractérisé par une connaissance limitée à son environnement proche, lui permettant d’éviter toute collision. L’objectif des travaux de recherche est d’adapter ce principe au monde automobile au travers d’un système d’assistance au conducteur (ADAS). Afin de réguler les inter-distances et les vitesses, chaque individu peut Descriptif scientifique combiner 3 types de comportement lorsqu’il se trouve dans un essaim : > L’attraction : les individus se rapprochent lorsqu’ils sont trop éloignés > La répulsion : les individus s’éloignent lorsqu’ils sont trop proches > L’imitation : les individus se déplacent de la même manière lorsqu’ils sont à une distance adaptée Le comportement individuel de chacun provoque ainsi un comportement collectif qui améliore la fluidité des déplacements et la sécurité de tous. Banc de poissons Bénéfices clients Trafic Les bénéfices liés à ce type d’assistance individuelle sont : plus de sécurité, de meilleures performances énergétiques et une réduction des temps de parcours. Le comportement global obtenu grâce à la technologie est adapté à l’environnement routier : > Evitement des collisions entre véhicules et adaptation à la route (répulsion) > Optimisation de l’espace disponible en vue d’une gestion de trafic efficace (attraction) > Minimisation des temps de trajets, des émissions et de la consommation grâce à une vitesse véhicule adaptée (imitation) > Horizon 2025 : application sécurité, évitement des collisions entre véhicules et avec l’infrastructure > Le plein potentiel de l’approche pour la gestion du trafic nécessite des moyens de communication performants non disponibles actuellement ELECTRONICS AND SYSTEMS FOR AUTOMOTIVE @ BORDEAUX (FR) Cible application
  • 6. DES VEHICULES PLUS SURS GRACE AUX AIDES A LA CONDUITE (ADAS) Driving Behavior Modeling and Reasoning based on Multimodal Perception (DMARP) « Vers une meilleure compréhension des comportements de conduite complexes par la collecte et l’analyse de données enregistrées sur routes ouvertes » Ces travaux ont pour but de : Contexte et enjeux 1) collecter sur routes ouvertes, via un véhicule instrumenté, des données issues de différents capteurs, 2) créer un ensemble de données, cohérent et synchronisé, constitué des actions conducteur, des données du véhicule, d’information sur l’environnement de conduite (infrastructure, trafic et autres véhicules) pour des manœuvres de conduite spécifiques, 3) modéliser les comportements de conduite afin de prévoir les manœuvres futures par apprentissage et par analyse de données statistiques. Le projet DMARP se décompose en quatre parties : > Partie 1 : perception multimodale > Partie 2 : modélisation des comportements de conduite > Partie 3 : définition et test d’algorithme > Partie 4 : mise en place du véhicule instrumenté et intégration logicielle LMS291 The Instrumented Vehicle Omni-directional Vision UTM-3A0LX GPS/IMU Steering Angle Research Framework Driver (Driver’s operations) Vehicle (Location, heading, speed etc.) Task2 Task2 Driving behavior modeling (Behavior units and their evolution) LiDAR Coverage Reasoning Task1 Driving Context (Road environment and traffic participants) Multiple LiDARs Task3 Interactive Behavior Modeling and Reasoning Task4 Experiments & Examination Instrumented Vehicle Integration La recherche est basée sur l’étude des comportements en situation de Descriptif scientifique dépassement sur voies rapides en situation de trafic modéré. Un véhicule instrumenté est développé en l’équipant d’un système GPS, de caméras vidéos, d’un radar frontal et en récupérant les données véhicule (vitesse, vitesse de lacet,…). Deux types d’expérimentations seront menés au cours desquels le véhicule instrumenté sera conduit par : > différents conducteurs dans des conditions de circulation similaires ; ceci afin d’étudier les propriétés communes mais aussi individuelles > le même conducteur sur plusieurs jours de suite afin d’étudier la variabilité d’un comportement individuel Bénéfices clients Les résultats des recherches, bénéficieront aux applications ADAS, comme par exemple la conduite automatique, permettant une meilleure adaptation de la fonction au comportement conducteur et aux conditions de trafic. Cible application > Objectif : premières applications en 2017 MULTIMODAL @ PEKIN (CN)
  • 7. DES VEHICULES PLUS SURS GRACE AUX AIDES A LA CONDUITE (ADAS) La simulation de conduite au service de l’innovation « Conduire dans un monde virtuel afin de tester nos innovations en situation » Contexte et enjeux La simulation de conduite est un enjeu pour le développement des futures technologies automobiles : réduction du coût de développement et du temps de prototypage, et aussi sécurisation des essais. L’innovation de la R&D passe par le renforcement de l’efficacité de ses moyens de conception. SHERPA Dynamique Descriptif scientifique > Reproduire sur simulateur les sensations procurées par la conduite automobile est complexe. Il ne s’agit pas de reproduire à l’identique les stimulations sensorielles, mais de déterminer les meilleures combinaisons multi-sensorielles pour se rapprocher de la réalité des situations de conduite. Simulateur OKTAL ISM CAVE ISM Bénéfices clients Les travaux sur la simulation de conduite renforcent l’efficacité de la R&D : > Réduction des coûts de développement > Accélération de la mise sur le marché de technologies nouvelles > Validation robuste des innovations, en particulier dans les domaines des CleanTechs, des interfaces homme-machine et des aides à la conduite SHERPA Statique Cible application Deux thèses en cours et un processus d’amélioration en continu AUTOMOTIVE MOTION LAB @ MARSEILLE (FR)
  • 8. UN HABITACLE INTERFACE ADAPTATIF AU TRAVERS DE NOUVELLES IHMs Nouvelles interactions verbales et non verbales pour la Chine « Agir naturellement, interagir intuitivement » Contexte et enjeux Le développement de PSA Peugeot Citroën en Chine nous pousse à étudier les attentes de nos clients afin de leur proposer des innovations pertinentes, en adéquation avec leurs besoins. Afin de comprendre quelles sont les fonctions mentales mises en œuvre lors de l’activation des Interfaces Homme-Machine (IHM), le Groupe mène des études sur : la perception, l’action, la mémoire, le langage (verbal et non-verbal, gestes…), les apprentissages, les motivations etc. Descriptif scientifique Plusieurs disciplines en sciences humaines sont intégrées à ce domaine de recherche : philosophie, linguistique, sciences de l’information et de la communication, sociologie, éthologie, psychologie, sémantique et sémiologie… qui font appel aux méthodes des sciences humaines et sociales (questionnaires, observations in situ), et aux outils et technologies d’observation passive ou active. Bénéfices clients > Une expérience de conduite plus ludique, plus interactive, plus simple, plus intéressante grâce à l’utilisation d’IHMs naturelles et intuitives, et donc plus proches des attentes des clients chinois. Par exemple, un homme d’affaires doit se rendre de manière urgente à un RV professionnel, il s’attend à découvrir une interface de navigation intuitive répondant à ses attentes statutaires : facile à comprendre pour ne pas perdre la face, proche d’une utilisation Smartphone pour apparaître à la pointe de la technologie. Cible application Partenaire > Chaire Altérité > IHM Chine 2014-2018
  • 9. UN HABITACLE INTERFACE ADAPTATIF AU TRAVERS DE NOUVELLES IHMs Reconnaissance de gestes de doigts, mains sur le volant « Une voiture qui obéit au doigt et à l’œil en 2018 » Contexte et enjeux De manière naturelle, nous communiquons avec les mains pour interagir avec notre environnement. Aujourd’hui, il est possible de développer des systèmes de reconnaissance des gestes du conducteur permettant de contrôler des Interfaces Hommes Machines (IHM). Descriptif scientifique On imagine un conducteur qui bouge ses doigts posés sur le volant : une caméra placée derrière celui-ci capte le geste, qui, une fois analysé, permet d’activer ou de régler certaines fonctions comme la climatisation ou la radio. Interface du démonstrateur Démonstrateur pour l’étude faisabilité (volant, caméra, écran) Bénéfices clients > C’est une nouvelle expérience de conduite, répondant aux attentes des clients en termes de bien-être & de sécurité en voiture > Grâce à cette technologie, le conducteur peut commander différentes fonctions tout en gardant les yeux fixés sur la route Partenaires La collaboration entre PSA Peugeot Citroën et Les Mines ParisTech s’est établie grâce à la chaire Robotique et Réalité Virtuelle.
  • 10. @ EPFL LAUSANNE (CH) StelLab@EPFL « Une cellule d’innovation sur un campus d’excellence » Ambition : Une présence de la recherche du Groupe sur un grand campus européen, afin de détecter au plus tôt les dernières découvertes scientifiques et les transformer en ruptures technologiques Une structure innovante pour nourrir la vision long terme des produits et services de PSA Peugeot Citroën Composition : Une équipe permanente sur le campus Des personnels PSA Peugeot Citroën en mission occasionnelle pour les projets collaboratifs Des étudiants : thèses, masters et post-docs Localisation : Innovation Parc, Campus EPFL Lausanne Champs Scientifiques : Sciences et Techniques de l’Ingénieur · Electricité/Electronique, Mécanique, Matériaux, Robotique Technologies de l’information et de la communication Sciences de base · Chimie, Physique et Mathématiques Sciences de la vie Chiffres clés 2012 : Budget 800 Mi CHF 1ère université européenne dans classement de Leiden/Shanghai 7 000 étudiants de 120 nationalités différentes – 2000 PhD 320 laboratoires de recherche au meilleur niveau 355 professeurs de renommée internationale Innovation Parc de 55000m², 90 start-ups et des entreprises (Nestlé, Logitech, Crédit Suisse, Constellium, et CISCO…)
  • 11. AUTOMOTIVE MOTION LAB @ MARSEILLE (FR) Automotive Motion Lab « Les sciences du mouvement au cœur de la conception » Ambition : Exploiter les connaissances en Sciences du Mouvement (Physiologie, Biomécanique, Neurosciences Comportementales) pour imaginer les véhicules de demain et leurs moyens de conception (ex : interfaces bio-inspirées) Raison d’être : Amélioration du ressenti et des protocoles de tests sur simulateur de conduite Objectivation de l’état du conducteur et technologies de détection associées Partenaire : Institut des Sciences du Mouvement (ISM) Responsable Académique : Professeur universitaire et vice-doyen de la Faculté des Sciences du Sport, Aix-Marseille Responsables PSA Peugeot Citroën : Responsables « Sciences Cognitives et Facteurs Humains » & « Moyens Simulation Réalité Virtuelle » Moyens d'essais : ISM : plateforme d'analyse du mouvement, moyens d'évaluations physiologiques et psychologiques, CAVE et simulateur de conduite statique PSA Peugeot Citroën : CAVE et simulateurs de conduite (dynamique et statique) Programme Scientifique 1. Perception multi-sensorielle : cerner les interactions entre l’audition, la vision et le mouvement physique pour garantir au sein des simulateurs un comportement de conduite proche de la réalité 2. Immersion : développer des protocoles d’apprentissage et de tests sur simulateur de conduite dans le but d’atteindre des comportements de conduite représentatifs 3. Aides à la conduite et composants automobiles : identifier les critères physiologiques et cognitifs pour détecter et prédire un état dégradé du conducteur (endormissement, inattention…). Explorer des technologies bio-inspirées pour développer de futurs capteurs automobiles
  • 12. βχφ @ PARIS - VERSAILLES (FR) OpenLab βχφ « La physique, la biologie et la chimie au service de la création de nouveaux matériaux à fonctionnalités innovantes » Ambition : Synthèse de nouveaux matériaux à fonctionnalités innovantes pour des applications automobiles Raison d’être : Matériaux pour la production d’énergie, le stockage de l'énergie ou de gaz, la catalyse… Matériaux fonctionnels dits intelligents, matériaux composites pour accession à de nouvelles propriétés, matériaux bio-sourcés Partenaires : Université Pierre et Marie Curie/Collège de France : LCMCP (Laboratoire de Chimie de la Matière Condensée de Paris), Université de Versailles-Saint Quentin : Institut Lavoisier et Centre National de la Recherche Scientifique Responsables Académiques : Directeur du LCMCP Professeur titulaire de Chaire au Collège de France Directeur de l’Institut Lavoisier Responsable PSA Peugeot Citroën : Responsable du StelLab Expert Matériaux Moyens d'essais : Moyens de caractérisation de tenue mécanique, techniques d’analyse physico-chimique des matériaux, plateforme de caractérisations des surfaces, moyens de synthèse des matériaux (hydrothermal, micro-onde, ...), moyens de traitement de surface, … MIL - 100 (Al) et (Fe) MIL - 127 (Fe) Programme Scientifique 1. Matériaux pour la production d’énergie, le stockage de l'énergie ou de gaz, la catalyse… Etude des matériaux polymères pour la production d’électricité, des matériaux nanoporeux pour le stockage de l’énergie (exemple : utilisation de graphène ou de nanotube dans des supercapacités,…), des matériaux d’interface pour les piles à combustible et les matériaux pour les piles, … 2. Matériaux fonctionnels dits intelligents Objectif de développement de matériaux à propriétés catalytiques, pour le stockage de gaz, pour la réalisation de circuits « intégrés » transparents, autoréparants organiques et/ou hybrides organiques/inorganiques, thermodurcissables postformables, à luminescence persistante, à coloration contrôlée, ... 3. Matériaux composites pour accession à de nouvelles propriétés Développer des nanocomposites hybrides pour accompagner l’allègement des véhicules 4. Matériaux bio-sourcés Développer de méthode de synthèse des polymères intégrant la bio-ressource, et des voies de synthèses chimiques permettant de réaliser des matériaux biomimétiques pour remplacer les polymères pétro-sourcés Institut Lavoisier Versailles
  • 13. COMPUTATIONAL MECHANICS @ PALAISEAU (FR) Computational Mechanics « Concevoir avec de nouveaux matériaux » Ambition : Favoriser l’intégration de nouveaux matériaux dans la conception des véhicules de demain, notamment dans un objectif de maîtrise de la masse Raison d’être : Développer de nouvelles solutions technologiques pour les structures mécaniques automobiles en intégrant les avantages du couplage à d’autres domaines de la physique, par exemple la chimie (couplage corrosion, phénomènes de combustion) ou l’électronique (systèmes pilotés actifs ou semi-actifs, mécatronique). Développer les outils numériques et les modélisations qui permettront d’intégrer ces technologies dans l’automobile Partenaires : Laboratoire de Mécanique des Solides (LMS) (Ecole Polytechnique) Centre des Matériaux (Ecole des Mines) Responsables Académiques : Directeurs des deux laboratoires Responsable PSA Peugeot Citroën : Entité Mécanique des Solides et Matériaux de la Direction Scientifique Moyens d'essais : Des moyens de caractérisation permettant de couvrir un large spectre d’utilisations Des matériaux et des outils numériques de pointe permettant de simuler leur comportement Programme Scientifique 1. Comportement et durabilité des structures : appréhender les phénomènes de fatigue des structures sous sollicitations mécaniques variées, couplées à d’autres sollicitations (thermique, physico-chimique…) 2. Matériaux composites pour applications structurales : explorer un levier nouveau dans le domaine automobile pour réussir le challenge de la réduction de la masse 3. Méthodes numériques : imaginer des outils de plus en plus efficaces pour simuler les processus multi-physiques (couplages, simulation des procédés, modélisation multi-échelle…) et le comportement mécanique des structures 4. Milieux complexes : explorer des solutions matériaux nouvelles pour l’automobile de demain (matériaux multi-fonctionnels, matériaux micro- ou nano-structurés, matériaux pilotables…)
  • 14. Openlab Competitive intelligence « L’analyse des signaux faibles au service de la stratégie de l’innovation » Ambition : Apporter une « vision stratégique de l’innovation» et être en capacité d’anticiper les grandes mutations d’origine technologique et économique du secteur automobile Raison d’être : oter PSA Peugeot Citroën d’outils et de méthodes d’intelligence économique et D technologique renouvelés Partenaires : GREThA (Groupe de Recherche en Economie Théorique et Appliquée) Responsable Académique : Responsable opérationnel Plateforme Via Inno – GREThA UMR CNRS 5113 Responsable Master 2 « Economie de l’Innovation et Veille Sectorielle » Responsable PSA Peugeot Citroën : Responsable Open Innovation Moyens d’essais : · ases de données technologiques : Orbit, Thomson Innovation B · ases de données scientifiques : Web of Science, Scopus, Inspec B · ases de données financières : Zephyr, Tobo, Venture Source, Capital Iq, Lexis Nexis, B Infinancials, Amadeus, Diane, DB Outils d’analyse : Intellixir, Gephi, Hiscite, Pajek Programme Scientifique Axe 1 : Intelligence Technologique / veille stratégique · Les outils et méthodes de veille technologique stratégique, · Les Systèmes d’Information Géographique appliqués aux réseaux d’innovation, · Les dynamiques d’innovation à l’œuvre dans l’industrie automobile, · Le lien entre Finance Innovation : pertinence des nouveaux modèles dans le secteur automobile (émergence des « Innovation Brokers » en tant qu’accélérateur du processus d’innovation, Corporate Venture, Open Innovation et partage des risques…), l’analyse des flux financiers comme outil de veille stratégique technologique. Axe 2 : Dynamique industrielle de la filière automobile · Enjeux de la modularité : son lien avec l’implémentation des stratégies de plateforme chez les constructeurs et ses effets sur les équipementiers de rang 1 · Quelles activités « cœur de métier » pour le constructeur automobile ? · Analyse de la chaîne de valeur · Les nouveaux entrants (Google, LDD…) et l’émergence des constructeurs issus des pays émergents. · La modification des espaces de production : localisation/délocalisation des constructeurs ; la globalisation des chaînes d’approvisionnement et les risques liés Axe 3 : Economie de la Mobilité · Quels moyens de transport pour la ville de demain ? · A quel coût ? Pour qui ? · L’arbitrage entre les critères économique, sociétaux et environnementaux · Les nouveaux usages : location, multi-modalité, auto-partage…
  • 15. OpenLab Design « Les usages et l’innovation dans l’expérience utilisateur au cœur de la mobilité » Ambition : xplorer, imaginer et concevoir les interactions et interfaces au service du dialogue E utilisateur/véhicule tout au long du cycle de vie de la relation client Scénariser les « user expériences » mondiales de demain, en situation de mobilités multiples et dans une logique de continuité de service Raison d’être : Rester à la pointe des méthodologies de conception et des processus d’innovation Partenaires : trate Collège (Sèvres) S ENSCI-les ateliers (Paris) Ecole de Design de Nantes Atlantique (Nantes) Responsable Académique : Comité de Pilotage OpenLab Design Responsable PSA Peugeot Citroën : Entité User eXperience INnovation (UXIN) Moyens d’essais : ab Lab, Paris Design Lab, CEDRIC Equipe MIM, IIAC EHESS-CNRS, Laboratoire CH2ST, F LABEX CAP, LCPI ENSAM, Chaire MoDem, IRI, Labos associés Carnot, Antennes Shangai et Bangalore, ENSAM-Telecom Bretagne, Laboratoire READI, Réseau FDE et Cumulus. Infinancials, Amadeus, Diane, DB Programme Scientifique Axe 1 : Scénarisation de nouveaux usages à court, moyen et long terme Axe 2 : Apport des méthodologies et outils du design pour l’innovation dans l’expérience utilisateur Axe 3 : Conception et prototypage d’interfaces et d’interactions homme-machine
  • 16. EFFICIENT OMNIVOROUS ENGINES AND BIOFUELS @ RIO DE JANEIRO (BR) Moteurs omnivores à hauts rendements « Développement durable et plus écologique avec les carburants alternatifs » Ambition : Mettre en place une politique scientifique durable avec un partenaire Proposer des programmes de recherches en biocarburants allant de la capacité de production aux impacts moteurs de ces nouvelles filières Rechercher des nouveaux systèmes de combustion en adéquation aux biocarburants pour des gains CO2 extrêmes Raison d'être : Proposer des changements de technologies moteur adaptées à l´utilisation de biocarburants et réaliser le bilan complet du cycle de vie de ces filières Partenaires : PUC - Rio de Janeiro Responsable Académique : Directeur de l´institut de technologie de la PUC – Rio Responsable PSA Peugeot Citroën : Team Leader et spécialiste en biocarburants pour l’Amérique du sud Moyens d'essais : Bancs moteurs, véhicules, laboratoires d´analyses de la combustion Programme Scientifique 1. Etude de la combustion des moteurs par compression ou par allumage commandé dédiés aux biocarburants 2. Etude des cycles de vie et potentiels des biocarburants
  • 17. ENERGETICS @ ORLEANS (FR) Energetics « L’énergie d’une mobilité durable » Ambition : Proposer des concepts de chaînes de traction explorant des approches énergétiques innovantes Raison d’être : Etudier concrètement de nouvelles approches énergétiques, grâce aux compétences académiques de notre partenaire et à ses moyens d’essais appliqués à l’automobile, pour améliorer nos chaînes de traction Partenaires : Laboratoire PRISME (Université d’Orléans – Polytech’Orléans) Responsable Académique : Responsable du laboratoire PRISME Responsable PSA Peugeot Citroën : Entité Physique de la Combustion, des Emissions et de l’Architecture Moteur de la Direction Scientifique Moyens d'essais : · Une enceinte de visualisation d’injections, générant les conditions thermodynamiques d’un moteur · Une enceinte de combustion turbulente, pour mesurer la vitesse de flamme dans les conditions aérodynamiques moteur · Un moteur transparent avec des accès optiques pour visualiser ce qu’il se passe dans la chambre de combustion · Un banc moteur monocylindre « classique » permettant de tester de nouveaux concepts de combustion · Un banc moteur multicylindres dynamique permettant de simuler un fonctionnement de chaîne de traction Programme Scientifique 1. Machines thermiques et convertisseurs primaires d’énergie : améliorer au maximum le rendement des moteurs à combustion interne et élargir le périmètre à d’autres convertisseurs thermodynamiques d’énergie pour trouver éventuellement des voies alternatives aux moteurs à pistons classiques 2. Gestion énergétique de la chaîne de traction globale : optimiser la gestion énergétique des chaînes de traction hybridées et tester différentes associations d’énergies
  • 18. ELECTRONICS AND SYSTEMS FOR AUTOMOTIVE @ BORDEAUX (FR) Electronics and Systems for Automotive « L’Electricité-Electronique au cœur de l’automobile de demain » Ambition : Développer les compétences et la recherche dans les domaines de la conception, la modélisation, le dimensionnement et le pilotage des systèmes embarqués automobiles pour concevoir une voiture intelligente et connectée Raison d’être : Développer nos compétences scientifiques autour de l'architecture électrique et électronique embarquée, le système chaîne de traction électrique et hybride et la liaison au sol, sécurité active et aide à la conduite Partenaires : Laboratoire de l’Intégration du Matériau au Système (IMS), UMR 5218 CNRS : (Université de Bordeaux 1, IPB [Institut Polytechnique de Bordeaux] et CNRS) Responsable Académique : Responsable du Pôle « Systems Integration » du laboratoire IMS Responsable PSA Peugeot Citroën : Responsable du pôle Science de l’Information Electronique Photonique contrôle commande Moyens d'essais : Enceintes climatiques batterie, système d’excitation et d’acquisition batterie Fauteuil instrumenté Chambre Compatibilité Electromagnétique (CEM) Banc électrothermique (mesure câbles, faisceaux, connecteurs, boîtiers) Plateforme « Véhicule du Futur » Programme Scientifique 1. Architecture électrique et électronique embarquée · Limiter le coût de l’architecture · Anticiper l’arrivée de nouvelles fonctions (télématique…) · Faciliter la conception par une meilleure compréhension des phénomènes en jeu (électrothermique, électromagnétique...) 2. Système chaîne de traction électrique et hybride · Répondre aux nouveaux enjeux qu’entraîne l’électrification de la chaîne de traction des véhicules, notamment en développant nos connaissances sur les stockeurs d’énergie électrique 3. Liaison au sol, sécurité active et aide à la conduite · Favoriser l’émergence d’une suspension innovante apportant un gain significatif dans le compromis isolation vibratoire / tenue de route et de caisse · Développer de nouvelles solutions pour les petits véhicules · Dans le domaine des ADAS (Advanced Driver Assistance Systems), lever certains points durs tels que la synthèse d’informations issues de différentes sources afin d’apporter une aide efficace au conducteur
  • 19. FLUIDICS @ POITIERS (FR) Fluidics « La science des fluides au service de l’élégance et de la performance automobile » Ambition : Améliorer la performance environnementale de nos véhicules grâce à de nouveaux concepts technologiques dans les domaines suivants : · Aérodynamique en vue de réduire les émissions de gaz à effet de serre de nos véhicules · Aéroacoustique en vue de réduire la masse de nos véhicules tout en maintenant le confort acoustique au plus haut niveau · Refroidissement véhicule et récupération de chaleur pour diminuer la dépense énergétique Raison d’être : Détecter les signaux faibles dans le domaine de la fluidique et pérenniser l’acquisition et la maîtrise de nos connaissances scientifiques grâce à des partenaires d’excellence Partenaires : Institut Pprime (CNRS, ENSMA et Université de Poitiers) Responsable Académique : Directeur adjoint de l'institut Pprime Responsable PSA Peugeot Citroën : Responsable Entité Bruit Origine Aérodynamique - Pôle Sciences des Fluides, Thermique et Aéroacoustique Moyens d'essais : Souffleries aérodynamiques, soufflerie aéroacoustique, mesures de vitesse 3D et résolue dans le temps basées sur la technologie L.A.S.E.R., mesures instationnaires de pression en paroi et de localisation de sources Programme Scientifique 1. Aérodynamique externe : Etudier l’impact de perturbations fluidiques sur l’écoulement autour du véhicule. Développer des stratégies de contrôle pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de nos véhicules 2. Aéroacoustique : Réduire le bruit perçu dans l’habitacle via l’identification, l’analyse et la modélisation des mécanismes aérodynamiques, source de bruit et de leur propagation 3. Refroidissement véhicule : Dans le cadre de l’électrification progressive de nos véhicules, rationaliser la fonction globale du refroidissement véhicule (GMP, habitacle, batteries…) et améliorer son efficacité
  • 20. MATERIALS AND PROCESS @ METZ (FR) Materials Process « L’innovation matériaux et procédés au service de la réalisation du véhicule du futur » Ambition : Apporter la connaissance nécessaire au développement et à l’utilisation de matériaux et de procédés en rupture pour des applications automobiles Raison d’être : Développer des matériaux innovants et mettre en place leurs conditions d’intégration dans l’automobile Partenaires : L'Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers, GeorgiaTech Lorraine, le Centre National de la Recherche Scientifique et le Centre de Recherche Publique Henri Tudor Responsables Académiques : Directeur de l’UMI GeorgiaTech, Directeur du département matériaux avancés du Centre Henri Tudor, Professeur des Arts et Métiers département matériaux composites Responsable PSA Peugeot Citroën : Responsable du plan matériaux futur Moyens d'essais : Des moyens à la pointe pour étudier les matériaux et les procédés innovants : Moyens de caractérisation de tenue mécanique, techniques d’analyse physico-chimique des matériaux, dispositifs de croissance des matériaux semi-conducteurs, moyens de simulations numériques, réalisation d’outillages prototypes, laboratoire de robotique, … Programme Scientifique 1. Matériaux Métalliques : développer de nouveaux couples matériaux métalliques et procédés de transformations associés en appréhendant leur comportement mécanique et leur robustesse 2. Matériaux Polymères et Composites : appréhender les phénomènes d’endommagement des pièces polymères ou composites en mettant en place des techniques de contrôle adaptées 3. Matériaux Semi-Conducteurs : développer des matériaux pour les nouvelles générations de capteurs (Ex : capteurs de gaz sélectifs ou développement de matériaux organiques) 4. Robotique : accroître l’implication de robots autonomes travaillant en collaboration avec les opérateurs humains, en développant des technologies pour la manipulation, la perception et en mettant au point un système de décision pour les robots industriels
  • 21. MULTIMODAL @ PEKIN (CN) Perception multimodale et véhicules intelligents Ambition : Les recherches ont pour but de définir un système de prise de décision par la connaissance du contexte en détectant les situations de conduite anormales et en anticipant les manœuvres afin d’avertir d’un risque potentiel Raison d'être : Le programme se concentre sur la perception multimodale et les systèmes intelligents permettant une meilleure compréhension de l’environnement et du conducteur par l’utilisation de systèmes multi capteurs embarqués lors de la collecte et l’analyse de données sur routes ouvertes Partenaires : PSA Peugeot Citroën, Département Recherche et Ingénierie Avancée (DRIA), Vélizy, FRANCE PSA Peugeot Citroën, China Technical Center (PCAT), Shanghai, CHINE PKU-KLMP : Key laboratory on Machine Perception (Ministère de l'Education), Peking University, Beijing, CHINE Le CNRS et l'Université de Technologie de Compiègne, laboratoire HEUDIASYC, Compiègne, FRANCE Responsable Académique : Associate Professor, Key Lab of Machine Perception (MOE), Peking University Responsable PSA Peugeot Citroën : Pilote innovation aides à la conduite, Département Recherche et Ingénierie Avancée - ADAS Moyens d'essais : PSA Peugeot Citroën fournit une C4 Picasso et un radar frontal 24 GHz PKU fournit un système GPS, un système de vision omnidirectionnel, quatre lidars et développe un véhicule instrumenté sur la base du C4 Picasso. Omni-directional Vision PCs GPS/IMU Rear LiDAR Side LiDAR Side LiDAR Front LiDAR Radar Display Electricity Supply CAN Gateway Programme Scientifique Ce programme associe la robotique, la vision par ordinateur, les systèmes d’apprentissage et la fusion de données. Ces travaux doivent permettre de proposer et de comparer des systèmes intelligents d’analyse de l’environnement en utilisant des méthodes d’analyse multimodale. Les algorithmes seront embarqués et testés sur des prototypes de chacun des partenaires aussi bien en France qu’en Chine. Les spécificités de chaque pays comme l’environnement de conduite seront ainsi identifiées permettant d’améliorer les méthodes de perception et d’apprentissage. Ce programme se décline selon trois axes scientifiques : Axe 1 : perception multimodale des environnements de conduite dynamique Axe 2 : analyse des scénarios de conduite, compréhension des comportements et des interactions Axe 3 : perception contextuelle
  • 22. VIBRO ACOUSTIC TRIBOLOGY @ LYON (FR) Vibro-Acoustic-Tribology@Lyon « Maîtriser et réduire les pertes d’énergie, les bruits et les vibrations dans l’automobile » Ambition : Développer les nouvelles technologies et méthodologies, dans les domaines des contacts/frottements, du bruit et des vibrations, nécessaires à la réalisation de véhicules plus économes, respectueux de l’environnement, confortables et légers. Raison d’être : Constituer une plate-forme de travail commune intégrant les ingénieurs automobiles PSA des domaines « vibro-acoustique » et « tribologie » et les nombreux chercheurs impliqués dans ces domaines basés à Lyon, afin de permettre une diffusion optimale des meilleures connaissances scientifiques actuelles dans le milieu automobile et leur valorisation par des applications aux technologies des nouveaux véhicules à venir. Partenaires : CNRS, École Centrale de Lyon, ENTPE, INSA de Lyon, UCBL et l’Institut Carnot « I@L » Moyens d'essais : Multiples bancs d’essais, permettant des caractérisations sur éprouvettes ou systèmes élémentaires (tribomètres, ...), ainsi que des analyses sur système complet (moteur tournant, boîte de vitesse sous excitation contrôlée, caisse véhicule, ...) Programme Scientifique 1. Tribologie surface-interface systèmes tribologiques du GMP : réduire les pertes d’énergie par frottement et retarder la dégradation des pièces moteur 2. Pièges à vibrations, absorbeurs et matériaux acoustiques : dispositifs, les plus discrets et légers possible, pour réduire les bruits et les vibrations parasites subis par les clients 3. Analyse et contrôle vibro-acoustique des systèmes tournants : maîtriser, comprendre, savoir diagnostiquer rapidement les phénomènes vibratoires produits par les moteurs, les boîtes de vitesses, systèmes à engrenage, ... 4. Modélisation des systèmes dynamiques amortis, non linéaires et incertains : développer et mettre au point des modèles de simulation virtuelle de certains sous-systèmes automobiles complexes, générateurs de vibrations ou bruits 5. Moyennes fréquences : sources, transferts, modèles aéro-acoustiques : simuler les bruits perceptibles arrivant dans l’habitacle, concevoir des véhicules plus confortables 6. Analyse perceptive des signaux automobiles : savoir prendre en compte le ressenti humain des vibrations et du bruit dans les véhicules du futur, intégrant les nouvelles chaînes de traction et motorisations en rupture 7. Contrôle robuste et optimisation vibro-acoustique de nouveaux véhicules : comment bien représenter et concevoir l’architecture globale de la structure du véhicule pour la vibro-acoustique, en y intégrant et validant les nouveaux concepts technologiques anti-vibrations et anti-bruit
  • 23. Chaire sur l’Altérité « Entrer dans les pensées et discours des cultures » Ambition : Intensifier les recherches sur l’Altérité et accompagner PSA Peugeot Citroën dans son développement en ASIE. L'altérité est un concept philosophique signifiant « le caractère de ce qui est autre » ou la reconnaissance de l’autre dans sa différence, aussi bien culturelle que religieuse. » (source wikipedia) Raison d’être : Contribuer à l’innovation dans divers champs disciplinaires: sociologie, cognition, économie de la connaissance, pratiques managériales, efficacité à l’international. Former aux enjeux technologiques et stratégiques de l’Altérité. Réfléchir aux questions d’efficacité et de stratégie en les ouvrant à la diversité des cultures Faire travailler ensemble des personnes de cultures diverses en élaborant les conditions d’une entente entre eux, source de cohésion et d’engagement Partenaires : PSA Peugeot Citroën / Fondation maison des sciences de l'homme / Université Paris Diderot Responsable Académique : Francois Jullien Responsable PSA Peugeot Citroën : Annick Genes-Kruch, Directeur Université PSA Sylvain Allano, Directeur scientifique et des technologies du futur Jean-Marc Mousset, partenariats coordination et projets Programme de Recherche « Réflexion sur le concept de l’altérité entre pensées chinoise et européenne, dialogue entre Mencius, Freud et François Jullien, une contribution à l’innovation dans un contexte interculturel » 1. Recherche théorique : une réflexion approfondie sur les écarts entre deux pensées et une interrogation sur les causes essentielles des différentes modes de pensée. 2. Expérimentation dans l’innovation interculturelle - Projet scientifique IHM Sino-Français : un travail de terrain (questionnaire qualitatif, focus group) et une étude sur le rapport entre corps et perception, et le rapport entre conscience et expérience. 3. Construction de la méthodologie : A travers un dialogue entre Mencius, Freud et François Jullien, et en croisant les approches de la phénoménologie, de la psychanalyse et de l’analyse sémantique, la thèse construira sa propre méthodologie pour traiter les écarts entre deux pensées, et notamment dans l’innovation interculturelle.
  • 24. Chaire André Citroën « Améliorer les matériaux de structure par une approche multi-physique » Ambition : L’objectif de la chaire est d’imaginer les matériaux et les structures qui permettront d’avoir le véhicule le plus efficace possible d’un point de vue énergétique. La chaire a donc pour rôle d’effectuer des recherches sur l’allègement des véhicules et l’optimisation des matériaux utilisés pour la structure du véhicule. Raison d’être : - Matériaux et structures mécaniques : axe de recherche relatif aux matériaux constituant le véhicule et ayant pour rôle d’assurer la tenue, la durabilité du véhicule tout en garantissant la sécurité des usagers. - Physique des surfaces : axe de recherche relatif aux propriétés des matériaux, notamment à leur évolution dans un environnement donné, face à un élément externe donné. - Modélisation numérique : axe de recherche relatif aux travaux de simulation, d’anticipation par calcul numérique. - Couplages multi-physiques : axe de recherche relatif au dialogue interdisciplinaire. L’enjeu ici est d’analyser matériaux et structures dans un environnement complexe comme par exemple un matériau composite dont les propriétés vont évoluer s’il est situé sous le capot d’un véhicule (effet de la température). Partenaires : PSA Peugeot Citroën / Laboratoire de Mécanique des Solides / Laboratoire de Physiques des interfaces et des Couches Minces (LPICM) Responsable Académique : Habibou Maitournam, Patrick Le Tallec (LMS), Yvan Bonnassieux (LPICM) Responsable PSA Peugeot Citroën : Laurent Rota Programme de Recherche La Chaire André Citroën développe la recherche, l’enseignement, organise des stages et l’accueil d’étudiants étrangers dans le domaine de la mécanique des matériaux et des structures, des couplages multi-physiques, de la modélisation numérique. Ses ambitions en matière de recherche, sont orientées autour du développement de sujets liés aux matériaux (composites, nanomatériaux,…), à la durabilité des structures (fatigue, usure, choc, …) aux procédés d’assemblage et à leur tenue, aux modélisations multi-échelles et à la simulation numérique. Le lien étroit entre les enseignements et le programme de recherche permet de renforcer les contenus des cours en lien avec les thématiques identifiées comme importantes et novatrices dans le domaine automobile, mais insuffisamment ou pas traitées jusqu’à présent. Elle prépare ainsi les étudiants à affronter les situations d’innovation caractéristiques de ce domaine et permet de diffuser théories et expériences dans le monde industriel, et plus largement au travers de publications et ce, de façon internationale.
  • 25. Chaire Armand Peugeot « Technologies hybrides et économie de l’électro-mobilité » Ambition : ouvrir des champs pluridisciplinaires variés et complémentaires, nécessaires pour C aborder la complexité des questions posées par le futur de l’industrie automobile dans le contexte de développement de l’électro-mobilité Raison d’être : nimer une réflexion économique et technologique sur l’électro-mobilité. A Mettre en place des enseignements permettant aux étudiants des 3 grandes écoles de mieux appréhender les enjeux de l’électro-mobilité Partenaires : École Centrale Paris, ESSEC Business School et Supélec Responsable Académique : Professeurs chercheurs titulaires : Danièle Attias (Ecole Centrale Paris), Carole Donada (ESSEC Business School) et Marc Petit (Supélec) Responsables PSA Peugeot Citroën : ean-Marc Mousset, Université PSA J Sandrine Delenne, Direction Scientifique et Technologies Futures Puissance (MW) Puissance de pointe (possible pour V2G) Réserve “tournante” 30min (possible pour V2G) Régulation (le meilleur pour V2G) Puissance de base (non adapté pour V2G) Temps (une journée) Thèses de doctorat 1. ncadrement de thèses de doctorat : E · « Filière de recyclage des batteries » (analyse du cycle de vie, construction de modèles exploratoires) » · « Intégration des véhicules rechargeables dans le système électrique : quel modèle économique pour les constructeurs ? » 2. rganisation d’ateliers, Organisation de séminaires internationaux O 3. Cours annuel aux étudiants de la filière sur les enjeux de l’industrie automobile face à l’électro-mobilité
  • 26. Chaire Bio-carburants « Les bio-carburants pour une énergie respectueuse de l'environnement et économique » Ambition : Explorer les nouvelles filières Carburant bio-sourcées, d’un point de vue énergétique, environnemental, comme économique. Raison d’être : Les travaux de la chaire s’intéressent aux carburants et à leur filière de production (filières biocarburants, carburants à base d'algues, nouveaux biocarburants et leur impact sur la société, …), ainsi qu’à leur utilisation sur moteur (Éthanol pour Diesel, interactions biocarburants / encrassement / systèmes de dépollution, problématiques cliquetis / RON* / composition du carburant, …) Partenaires : PSA Peugeot Citroën / IFP School / Fondation TUCK Responsable Académique : Anne Jaecker-Voirol, titulaire de la chaire Responsable PSA Peugeot Citroën : Erwann Samson, responsable pôle scientifique énergie propulsion conversion *Indice d’octane Programme de Recherche 1. La viabilité économique et environnementale · S'assurer de la viabilité des différentes filières de production · Evaluer l'impact sur les émissions de CO2 et sur la qualité de l’air · Evaluer l'impact en termes de cultures et d'occupation des sols 2. Rendement énergétique associé et les impacts sur la consommation · Evaluer l'impact des biocarburants sur les émissions de polluants, le rendement de combustion et la consommation 3. Impact organique · Evaluer l'impact sur les matériaux et sur le post traitement
  • 27. Chaire Optoélectronique et Photonique « De nouvelles fonctions véhicule éclairées par l’optoélectronique et la photonique » Ambition : ccompagnement de la recherche, diffusion des connaissances et développement A de nouvelles technologies en optoélectronique et photonique pour de nouvelles fonctions des véhicules de demain Raison d’être : e but de cette chaire est, en plus d’apporter un soutien à la recherche académique L amont, de faire connaître la plasmonique, et plus généralement l’optoélectronique et la photonique aux concepteurs et experts PSA Peugeot Citroën mais aussi de montrer aux étudiants que ces thématiques ont des applications en automobile par l’intermédiaire des axes suivants : · echerche : Travaux scientifiques pour la compréhension physique et l’évaluation R des propriétés spécifiques des plasmons · nseignement : Mise en place de cours pour les étudiants et les collaborateurs et E possibilité de stages, thèses ou apprentissages à PSA Peugeot Citroën · éveloppement international : Invitation de professeurs reconnus dans le domaine D et participation/organisation de colloques scientifiques Partenaires : Laboratoire Institut d’Electronique Fondamentale de l’Université Paris Sud Responsable Académique : Béatrice Dagens, Titulaire de la chaire Responsables PSA Peugeot Citroën : avid Barat, Ingénieur de recherche optique D Programme de Recherche 1. entille plate à base de nanoparticules métalliques : L · Design, fabrication et caractérisation d’un métamatériau plasmonique pour l’obtention d’une surface de dimension macroscopique aux propriétés de réflexion sélective et focalisante · Applications: Vision Tête Haute et réalité augmentée 2. ource planaire grande surface à base de guides d’ondes : S · Utilisation de l’optique guidée, de la résonance de plasmon localisée et des OLEDs pour le design, la fabrication et la caractérisation d’une source plane macroscopique émettant dans le rouge · Applications : Éclairage et signalisation 3. anoparticules métalliques ou nanostructures magnéto-optiques N · Simulation par éléments finis de nanoparticules métalliques magnéto-optiques et anisotropes pour comprendre les phénomène physiques inhérents à la plasmonique
  • 28. Chaire Robotique et Réalité virtuelle « Des outils novateurs pour la conception de l’usine du futur » Ambition : es objectifs de la chaire « Robotique et Réalité Virtuelle » sont de développer L la recherche ainsi que la formation et l’organisation de stages dans les domaines de la robotique, de l’automatique, de la reconnaissance d’images, de l’intelligence artificielle et des techniques de réalité virtuelle Raison d’être : Développer la connaissance dans les domaines de la robotique et de la réalité virtuelle, en particulier sur la collaboration de l’homme avec les robots et sur la problématique de l’homme immergé en environnement virtuel 3D Diffuser des connaissances liées aux nouvelles technologies en relation avec le thème de la Chaire auprès des personnels de PSA Peugeot Citroën et des étudiants de MINES ParisTech. Diffuser ces théories et expériences dans le monde industriel, et plus largement au travers de publications internationales Partenaires : Centre de Robotique de MINES ParisTech Responsable Académique : Philippe FUCHS Responsables PSA Peugeot Citroën : Nahid ARMAND, Experte Technique Robotique, Chef du projet NOVA Stéphane MASFRAND, Réalité virtuelle et simulation de conduite Alexandre MORAIS, Ergonomie Programme de Recherche Mise en œuvre de la collaboration hommes/robots, définition des conditions d’acceptabilité en utilisant la réalité virtuelle : De nouveaux types de robots, capables d’interagir en toute sécurité avec des humains apparaissent. Leur utilisation va permettre d’améliorer l’efficacité de l’outil de production, sous réserve que le travail collaboratif avec des robots soit accepté par les opérateurs. Les caractéristiques du robot influent nécessairement sur son acceptabilité : sa taille, son aspect, la forme de ses mouvements, son bruit, sa vitesse, etc. Déterminer ces caractéristiques est l’objet principal du présent thème de recherche. La réalité virtuelle est utilisée afin d’expérimenter un grand nombre d’hypothèses dans un temps réduit. Robots intelligents, capables de percevoir leur environnement et de s’y adapter : Afin de développer des robots capables d’interagir en toute sécurité avec des êtres humains, il faut développer des algorithmes et des capteurs permettant au robot de comprendre l’activité des opérateurs humains. Les capteurs renseigneront le robot sur son environnement (proximité d’êtres humains par exemple), et sur les actions des opérateurs. Le traitement de ces informations (intelligence artificielle), permettra au robot de s’adapter à son environnement et de collaborer en toute sécurité avec les opérateurs humains. Le choix de la combinaison de capteurs, et le développement des algorithmes d’analyse temps-réel de leurs données constituent le socle du présent thème de recherche.

×