PROFLUID Infos N°66 - Janvier 2014

  • 459 views
Uploaded on

Revue trimestrielle de l'association française des pompes et agitateurs, des compresseurs et de la robinetterie

Revue trimestrielle de l'association française des pompes et agitateurs, des compresseurs et de la robinetterie

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
459
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2

Actions

Shares
Downloads
3
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. PROFLUID infos ASSOCIATION FRANÇAISE DES POMPES ET AGITATEURS, DES COMPRESSEURS ET DE LA ROBINETTERIE N°66 JANVIER 2014 sommaire Actualités > P2 Maintien du crédit d’impôt sur les appareils de régulation du chauffage Obligation de réalisation d’un audit énergétique … A suivre... > P6 Normalisation & réglementation Vie de l’association > P7 Chez nos adhérents > P9 Evènements > P12 édito par Jérôme DUPREZ, Président de PROFLUID Chers collègues, C’est une équipe au complet qui attaque cette nouvelle année, ce qui doit nous permettre de renforcer encore le service rendu à nos entreprises. au-delà des sujets traditionnellement suivis par notre association, nous avons choisi de travailler sur 2 projets à moyen terme  : d’une part la surveillance des marchés et d’autre part la responsabilité élargie du producteur. deux constats ont guidé ces décisions : - l’absence de contrôle par une autorité de surveillance dédiée est régulièrement dénoncée par nos organisations car des produits non conformes se retrouvent commercialisés, entraînant une concurrence déloyale et des risques pour la santé et la sécurité. - Notre profession travaille depuis de nombreuses années sur l’éco-conception et nous avons donc logiquement décidé de nous intéresser à la fin de vie des équipements, aux systèmes de collecte et de recyclage disponibles. le Conseil d’administration de PROFlUId a confirmé cette orientation et l’implication de PROFlUId dans ces deux projets qui impactent ou impacteront directement nos entreprises à plus ou moins long terme. C’est donc pleine d’optimisme que toute l’équipe aborde la nouvelle année et que nous vous souhaitons, ainsi qu’à vos familles, une bonne et heureuse année 2014. 1 Bonne année 2014
  • 2. actualités > Maintien du crédit d’impôt sur les appareils de régulation du chauffage l’assemblée Nationale a finalement voté le 14 novembre dernier l’amendement qui permet de réintroduire les appareils de régulation du chauffage dans le Crédit d’Impôt développement durable (CIdd). PROFlUId s’est associé à l’aCR (syndicat des automatismes du Génie Climatique et de la Régulation) qui a mené une intense campagne d’information et de communication pour combattre l’exclusion des appareils de régulation du chauffage du Projet de loi de Finances initial. la régulation est un outil indispensable à la réalisation d’économies d’énergie et pour la mise en œuvre de l’efficacité énergétique active. Cette mesure pénalisait les classes moyennes puisque les autres dispositifs d’aide publique (eco-PtZ, taux de tVa réduit à 5,5 % et prime d’aide aux travaux) étaient également concernés. la filière impactée représente plusieurs milliers d’emplois, d’artisans installateurs, de distributeurs et d’opérateurs en efficacité énergétique. Iran : vers une levée progressive des sanctions ? les équipements des adhérents de PROFlUId rentrant dans le champ d’application sont les robinets thermostatiques ainsi que les vannes de régulation. Bilan du CIPEQ l’accord signé fin novembre entre l’Iran d’une part et l’Union européenne et les etatsUnis d’autre part est sans doute une première étape vers une reprise des relations commerciales. Concrètement, cela se traduira d’abord par un relèvement des seuils des transactions financières soumises à autorisation d’un facteur 10 ; l’amendement au règlement européen qui entérinera cette décision est attendu de façon imminente. en revanche, les restrictions sur les équipements et sur les entités avec lesquels il est interdit de commercer demeurent. l’Iran étant désormais autorisé à exporter du pétrole, on peut s’attendre à ce que les restrictions sur les équipements pour le marché du Oil & Gas soient, dans le cadre d’un deuxième accord, prochainement assouplies. l’ambassadeur d’Iran en France a accueilli une dizaine d’entreprises industrielles le 6 décembre dernier, dont plusieurs mécaniciens, pour échanger sur les relations commerciales entre nos deux pays. le message passé par les Iraniens a mis en évidence la perte de part de marché des Français (4,5 Mds euros en 2006, 1 Mds en 2012 et 0,4 Mds en 2013) au bénéfice des américains et des Italiens dont les volumes des exportations ont parallèlement augmenté au cours de la même période… 2 Congrès des Industries de Procédés et de leurs Equipementiers la première édition de ce congrès qui s’est déroulée du 13 au 14 novembre 2013 à la Cité Internationale de lyon a confirmé l’intérêt d’un événement pour favoriser le dialogue entre les équipementiers et les exploitants de process industriels. avec une fréquentation moyenne de 130 participants et plus de 200 inscrits, le congrès a enregistré une fréquentation honorable, même si le résultat est en deçà de nos attentes. au vu des échanges et des interventions de haut niveau ainsi que de la satisfaction des participants, visiteurs ou exposants, cette première édition a respecté ses promesses. animées par des experts reconnus dans leurs domaines, les conférences plénières et les sessions de travail ont traité une grande variété de thèmes, avec l’objectif de fournir de l’information exploitable et de grande qualité. la plupart des présentations sont disponibles sur le site internet du GIFIC : www. gific.fr PROFLUID infos • N°66 • janvier 2014
  • 3. actualités > Application de la Directive Ecodesign à la robinetterie sanitaire l’étude préparatoire concernant le lot de produits « Robinetterie sanitaire et douches » se poursuit, dans le cadre de la directive ecodesign. l’étude, sous pilotage de la dG environnement de la Commission européenne, a été confiée au Joint Research Center (JRC) de la Ce. Une première puisque c’est le premier lot de produits géré par la dG eNV, et la première étude préparatoire réalisée par le JRC. l’étude avance à un rythme soutenu : sur le total de 8 étapes prévues dans son déroulement, 5 ont déjà été couvertes en quelques mois. le rapport préliminaire de ces 5 étapes a fait l’objet des discussions de la première réunion des parties prenantes, le 29 octobre 2013, à séville. les premières conclusions, malgré quelques approximations, semblent confirmer le potentiel important d’économies d’eau et d’énergie, via un choix approprié des équipements. les prochaines étapes permettront d’affiner l’analyse, et surtout, contiendront les recommandations à la Commission européenne pour atteindre les meilleurs résultats en termes d’économie d’eau et d’énergie. Pour l’heure, plusieurs scénarios sont envisageables : interdiction des produits les plus consommateurs d’eau et/ou étiquette énergétique obligatoire, accord volontaire de la profession… sans dévoiler ses intentions, la Commission européenne a fait savoir qu’elle souhaite que le consommateur soit mieux informé ; il est donc probable qu’un étiquetage fasse partie de la solution choisie. Application de la Directive Machines : la robinetterie industrielle hors périmètre la situation semblait claire et établie : la robinetterie indus tri elle ne relève pas de la directive Machines. Hormis quelques désaccords ponctuels, four nis seurs et clients étaient convaincus du bien-fondé de cette position, notamment publiée par le CeIR (Comité européen de l'Industrie de la Robinetterie), dont PROFlUId est membre. Néanmoins, un certain nombre de questions ont amené nos collègues allemands à revoir leur position, pour en venir à considérer les vannes actionnées comme des machines, au titre de la directive du même nom. Ne comprenant ni la logique ni les bénéfices attendus d’un tel revirement, le CeIR a décidé de maintenir sa position et de la soutenir auprès de la Commission européenne. Une rencontre a ainsi été organisée courant novembre 2013 au cours de laquelle le CeIR a exposé son raisonnement. Il semble que ce raisonnement ait été approuvé et que la Commission européenne soit en accord avec le fait qu’une vanne actionnée ne soit pas une machine (ni une quasi machine). Un certain nombre de cas particuliers ont été abordés et pourraient néanmoins faire l’objet d’un traitement différencié (vannes à contrepoids et vannes murales notamment). le CeIR va préciser sa position suite aux discussions avec la Commission européenne et devra probablement la défendre devant le « WG Machinery », qui réunit les différents etats Membres et est seul à pouvoir statuer l’étude préparatoire va se prolonger jusqu’à mi 2014, suite à quoi, la dG environnement s’emparera du sujet, jusqu’à publication éventuelle des mesures d’exécution appropriées. PROFlUId participe activement aux discussions et continuera à tenir informé les parties prenantes des différentes avancées. Nouvelle brochure ADEME l’adeMe vient de publier une nouvelle brochure sur l’efficaLe savoir-faire français L’EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE cité énergétique élaDANS L’INDUSTRIE borée en partenariat avec le Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, Ubifrance et les orga nisations professionnelles, dont PROFlUId. destinée à promouvoir le savoir-faire français à l'international, ce document (disponible en français et en anglais) présente l’offre française publique et privée, de la R&d à la mise sur le marché, des produits ou services, dans le secteur de l’efficacité énergétique dans l’industrie. Certains adhérents y ont contribué à travers des exemples. dans le domaine de Vous pouvez télécharger cette brochure sur www.ademe.fr (Médiathèque) officiellement. 3 PROF LUID infos • N°66 • janvier 2014
  • 4. actualités > « Conflict Minerals » : vers de nouvelles exigences en termes de traçabilité des matières premières ? dans certaines zones du monde, l’industrie de l’extraction et du traitement des matières premières minérales est sous le contrôle de factions armées qui y trouvent une source de financement. Pour lutter contre les milices participant aux conflits en République démocratique du Congo, les américains ont choisi de légiférer à travers l’article 1502 du doddFrank act américain. les « minéraux du conflit » (« conflict minerals ») identifiés comme participant au financement des groupes armés sont le tantale, l’étain, le tungstène et l’or. dans ce contexte, la loi impose aux entreprises étasuniennes proposant des produits qui contiennent ces métaux de déclarer si leurs matériaux proviennent de la République démocratique du Congo (Cd) ou des pays avoisinants. Ces entreprises devront faire « un effort raisonnable » pour déterminer l’origine des métaux spécifiques utilisés dans leurs produits et fournir un rapport officiel à la « securities and exchange Commission » (seC), avant mai 2014, précisant : les produits de la société ayant recours à ces minéraux et les usines dans lesquelles les minéraux sont transformés ; le pays d’origine des métaux utilisés ; les efforts réalisés par l’entreprise pour déterminer l’origine des métaux. les donneurs d’ordre américains ont donc commencé à solliciter leurs fournisseurs via des questionnaires et via la création de plateformes sur internet permettant de regrouper les déclarations. Parallélement, la Commission européenne s’est saisie de la problématique et réfléchit à une règlementation similaire. l’industrie mécanique européenne s’est d’ores et déjà prononcée contre ce genre d’initiative, considérant qu’elle créerait une surcharge administrative importante, sans aucune garantie de résultat sur le terrain. Projet de loi sur les retraites : travaux autour des seuils de pénibilité vibrations, agents chimiques, températures, postures, manutention, hyperbarie). l’une des innovations de ce dispositif réside dans la fixation de seuils réglementaires (précédemment déterminés par les entreprises dans leurs accords ou plans d’action), une nouvelle catégorie juridique, qui pose un certain nombre de questions non encore tranchées : Quelle définition : ira-t-on en deçà ou au-delà des actuelles valeurs limites réglementaires (Vle/VMe) ? Quelle rétroactivité pour ces seuils ? Quel contrôle pour ces seuils ? le projet de loi sur les retraites, en cours d’adoption, comporte une partie sur la définition de la pénibilité. le texte prévoit un volet « prévention » avec entre autres une obligation de prévention de la pénibilité, l’ouverture de négociations et la mise en place d’accords ou de plans d’action. Un compte épargne « pénibilité » sera créé pour chaque salarié qui prendra en compte les 10 facteurs réglementaires de pénibilité (travail de nuit, travail posté, travail répétitif, bruit, 4 les seuils de pénibilité seront fixés à travers les décrets d’application qui suivront. Franck GaMBellI, directeur juridique de l’UIMM, suit ce sujet pour le compte de la métallurgie. les spécificités propres à nos métiers, production mais également maintenance doivent être prises en compte. le sNCt, syndicat de la Chaudronnerie tuyauterie & Maintenance Industrielle, a mis en place un groupe de travail sur le sujet. PROFLUID infos • N°66 • janvier 2014
  • 5. actualités > Obligation de réalisation d’un audit énergétique : pour qui ? comment ? la transposition en droit français de la directive européenne 2012/27/Ue sur l’efficacité énergétique fait l’objet d’une grande vigilance de la part de nombreux secteurs industriels, notamment pour ce qui concerne les audits énergétiques obligatoires pour toutes les entreprises de plus de 250 personnes ou 50 millions d’euros de Ca. risqueraient de se contenter de recommandations « standards » non adaptées à la réalité de chaque système industriel, voire contreproductives. la réalisation de ces audits, d’ici décembre 2015, puis tous les 4 ans, est un marché considérable mais les enjeux vont au-delà puisque ces audits devraient aboutir à des chantiers de rénovation énergétique dans tous les secteurs d’activité. Conscient de la part importante d’électricité utilisée par nos produits et du potentiel d’économie réalisable, PROFlUId suit attentivement le projet et a décidé de contribuer aux discussions en faisant valoir la position des équipementiers. les administrations européennes et françaises souhaitent mettre en place des règles du jeu précises assurant la qualité et l’indépendance des audits. Ce double objectif est louable et nous le partageons. toutefois, en voulant aller trop loin dans les exigences d’indépendance, certaines propositions risquent d’affecter la qualité des audits. en effet, il a été proposé d’interdire les auditeurs liés à des activités de conception, fabrication, exploitation, maintenance… des objets audités ; les utilisateurs gardant une possibilité de réaliser des audits en se soumettant à de lourdes contraintes. Cette dispo sition reviendrait à confier les audits à des consultants généralistes. Or, pour nos équipements et les installations dans lesquelles ils sont utilisés, les audits énergétiques nécessitent une expertise pointue, difficilement présente chez les généralistes qui les fabricants d’équipements ont une expertise sur leurs produits et mènent déjà parfois des actions d’audits des procédés. Il faut donc les autoriser à réaliser des audits énergétiques au même titre que d’autres experts venant des ingénieries ou des exploitants. Une solution simple pour encadrer l’indépendance consiste à se reposer sur l’application des normes, actuellement en cours de développement. Il est important que l’administration fasse confiance aux industriels qui travaillent depuis des années sur cette thématique dans le cadre de la normalisation et des travaux collectifs au CetIM. Une norme existe déjà sur les systèmes de compression d’air et une norme d’audit énergétique des systèmes de pompage est depuis des années en préparation. PROFlUId a fait part de ces remarques à la direction Générale de l’energie et du Climat à travers une position professionnelle et nous restons vigilant sur l’évolution des textes. la mise en place d’audits obligatoires simplifiés, à l’image de ce qui s’est pratiqué pour les diagnostics des logements individuels ne nous semble adapté ni à nos usines ni à celles de nos clients. Cela risque d’une part d’aboutir à des propositions de travaux non pertinentes qui ne seront pas suivies d’effets et d’autre part à empêcher la réalisation d’audits de qualité. a une volonté louable d’amélioration des performances environnementales se substituerait une nouvelle charge financière pour les entreprises, sans bénéfice pour l’environnement… Les métiers de l’industrie du nucléaire vous ouvrent l’avenir C’est le titre de la pochette qui regroupe 13 fiches métiers dans le nucléaire et pour lesquels edF, comme ses prestataires, vont avoir d’importants besoins de recrutement dans les années à venir. PROFlUId, avec les syndicats FIM energétique et sNCt, ont contribué à la rédaction des fiches « Mécanicien sur machines tournantes », « Mécanicien robinetier » et « Chaudronnier et tuyauteur » en répertoriant les formations professionnelles qui conduisent à ces métiers. Ces fiches sont disponibles sur http://prestataires-nucleaire.edf.com ainsi que sur le site de PROFlUId. elles seront également diffusées lors d’actions plus ciblées de rencontres ou d’échanges avec des centres de formation. Pour recevoir ces fiches, veuillez en faire la demande auprès de Roxane NICOlas : rnicolas@profluid.org 5 PROF LUID infos • N°66 • janvier 2014
  • 6. à suivre... > Normalisation & réglementation : des armes pour défendre la compétitivité des entreprises Le système européen de normalisation pousse ses avantages : M. alain COstes, directeur de aFNOR Normalisation, est intervenu lors du comité d’orientation de l’UNM pour illustrer comment « la normalisation est au cœur des stratégies d’influence des différentes régions du monde ». Pour les européens, plusieurs moyens d’actions sont disponibles : peser plus à l’international (IsO) ou nouer des partenariats internationaux. ainsi plusieurs normes harmonisées (directive Machines par exemple) ont été reprises par l’IsO. l’influence actuelle de l’europe au sein de l’IsO est supérieure à notre poids économique ; si l’on compare le nombre d’experts des différents pays membres de l’IsO, le premier est l’allemagne (19 % des sièges) suivi par les Usa puis, en troisième position, la France ! le Japon et la Chine sont en forte progression et vont probablement rattraper leur retard (respectivement 9 et 5 % des sièges). des américains qui préfèrent les normes développées par ces organismes sectoriels, réputés plus favorables aux industriels… derrière cette position de principe, les américains reprochent à au-delà des 33 pays membres du système européen CeN (et CeNeleC pour les produits électriques), 17 membres affiliés ont signé des accords avec l’europe pour reprendre intégralement les normes européennes dans leur système national de normalisation. C’est un bon moyen de faire percoler les normes européennes et de renforcer leur poids. des ambassadeurs de la normalisation européenne ont également été nommés en Chine et en Inde pour créer des passerelles avec ces pays et améliorer la visibilité des normes européennes. donneurs d’ordre lors des appels d’offre internationaux… Un système international de normalisation mis à mal par les Américains : Même si la balance commerciale entre les deux zones est des accords bilatéraux sont également possibles, dans le cadre de la mise en place d’accords de libre échange. les négociations qui ont démarré en 2013 entre l’Union européenne et les etats-Unis vont devoir s’emparer de ce sujet. Un projet d’accord cadre avec l’aNsI (organisme normalisateur américain) devrait être signé en début d’année ; accord qui prévoira des accords spécifiques techniques, branche par branche. le rôle des organismes sectoriels américains (qui sont accrédités par l’aNsI) tels que l’aPI (american Petroleum Institute) et l’asMe (american society of Mechanical engineering) pour l’énergie seront donc à suivre avec attention pour nos professions. l’europe souhaite que le niveau international, donc l’IsO, soit privilégié, ce qui n’est pas la vision 6 l’IsO le poids européen trop fort que nous avons à l’international (un pays, une voix !) et préfèrent ainsi mettre en avant les normes américaines. Ces dernières sont bien souvent imposées par les Normes, réglementation et certification au co eur des négociations UE/US : la problématique des discussions Ue/Us a été abordée début septembre lors de la venue d’une délégation de la FIM à Bruxelles. équilibrée, l’europe a un excédent de 300 Milliards euros sur les produits manufacturiers ; elle a donc une position défensive sur ce point. l’intérêt que les deux parties voient à ces discussions réside dans un renforcement du pouvoir normatif et réglementaire des occidentaux face à la Chine ou l’Inde, qui apparaissent eux beaucoup moins divisés que l’europe (et ses etats membres) ou les etats Unis (poids du pouvoir fédéral et des etats…). dans le mandat de négociation, outre l’exclusion de la culture et de l’audiovisuel, la prise en compte de la réciprocité sur les marchés publics figure en bonne place, l’europe promettant d’être offensive sur ce point. le rôle des normes sociales et environnementales ainsi que des normes techniques sera au cœur de bien des discussions, comme les tarifs douaniers et la définition du marquage d’origine. davantage de transparence et de cohérence réglementaire, des normes compatibles, une évaluation de conformité facilitée, la prise en compte de la spécificité des secteurs : autant de sujets sur lesquels les négociateurs, appuyés par les équipes techniques, vont devoir se battre… PROFLUID infos • N°66 • janvier 2014
  • 7. > vie de l’association Programme des formations mutualisées Initialement demandées par les membres du Club achats, les formations mutualisées sont spécifiquement adaptées pour les adhérents de PROFlUId. Cette formule « sur mesure » permet de répondre au plus près aux besoins spécifiques de nos adhérents, d’ouvrir la formation à tous et de la réaliser dans nos locaux, ce qui la rend financièrement attractive par rapport à une formule dite « classique ». depuis la mise en place de ce service, 3 modules sur le thème des « achats » ont été dispensés par la CeGOs : « achats et négociations efficaces en PMe » « les aspects juridiques des achats » « l’achat international ». 4 modules ont été dispensés par a3F – CtIF : « Principes de conception des pièces de fonderie » (suite à une forte demande une deuxième session a été proposée) « analyse de défauts - contrôles de pièces moulées en ferreux » « analyse de défauts - contrôles de pièces moulées en non ferreux » Nous arrivons ainsi à un total de 75 participants pour 7 modules dispensés avec un taux de satisfaction élevé. Fort de ce constat, PROFlUId renouvelle ce service aux adhérents. Pour vous inscrire à l'une de ces formations pour 2014, veuillez contacter Ghislaine GOdeFROY : ggodefroy@profluid.org Partenariat MERCURIAL a l’occasion du dernier Club achats de l’année, les membres avaient décidé de travailler sur un atelier « Qualification des Fournisseurs ». Philippe BOIsseaU, ancien animateur du Club achats et maintenant directeur Général de MeRCURIal, a animé cet atelier. Pour rappel, MeRCURIal, avec qui PROFlUId a un accord de partenariat depuis 2012, propose une mutualisation des achats, en particulier sur les frais généraux. Pour tout renseignement : www.mercurial.fr & p.boisseau@mercurial.fr ou memzivat@profluid.org Vous trouverez ci-dessous les modules déjà au programme pour 2014 : Négociation d'Achats - Niveau 2 Formations EXPORT (CEGOS) Achats et conduite de projet : une synergie efficace 3 et 4 avril 2014 Sensibilisation à la réglementation douanière - Niveau 1 12 février 2014 Optimisez le management de votre réseau de vente à l'international 10 et 11 avril 2014 Module 1 : Principes de conception de pièces de fonderie Formations ACHATS (CEGOS) 29 et 30 janvier 2014 11 et 12 juin 2014 Formations Module 2 : FONDERIE Analyse de défauts - contrôles (A3F - CTIF) de pièces moulées en ferreux Module 3 : Analyse de défauts - contrôles de pièces moulées en non ferreux 30 septembre et 1er octobre 2014 (durée 1 jour ½) 1er et 2 octobre 2014 (durée 1 jour ½) Parcours étudiants sur le salon Interclima+elec Un parcours étudiants pour des élèves en Bac Pro et stagiaires GReta du lycée Jean Moulin du Chesnay (78), lycée des métiers électro-énergétiques, a été organisé le mardi 5 novembre dernier sur le salon Interclima+elec. l’objectif de ce parcours est de proposer un programme de visites à des étudiants sur les salons, avec un planning défini à l’avance et un interlocuteur dédié sur chaque stand, pour les recevoir et répondre à leurs questions sur nos métiers et produits. Jeunes et enseignants ont apprécié d’avoir un contact privilégié avec nos adhérents et de pouvoir dialoguer avec les industriels. PROFlUId tient à remercier les cinq entreprises adhérentes qui ont accepté de participer à ce parcours : Clesse INdUstRIes, delaBIe, GRUNdFOs, KsB et Watts INdUstRIe. 7 PROF LUID infos • N°66 • janvier 2014
  • 8. vie de l’association > Bienvenue à : Nouveau Directeur Général THERMODYN Corso BALBONI a été nommé directeur Général de tHeRMOdYN, filiale française de Ge Oil&Gas au Creusot, le 1er août dernier. depuis 2004, il a occupé plusieurs postes de management au sein de l’organisation mondiale achats de Ge, incluant deux années au Creusot en tant que directeur des achats en 2006 et 2007. Nouveau Président Directeur Général COMAP directeur Général de Clesse INdUstRIes depuis 2011, Vincent GRANGIER a été nommé en octobre dernier Président directeur Général de COMaP par le groupe aalberts Industries. Ingénieur en mécanique, il a occupé diverses fonctions, de la technique au management, au sein du même groupe depuis 1999. Nouveau Directeur Général CLESSE INDUSTRIES Bernard HADACEK remplace Vincent GRaNGIeR au poste de directeur Général de Clesse INdUstRIes et sera basé à l’usine de COURNON d’aUVeRGNe. Présent depuis 25 ans au sein de COMaP, il a joué un rôle important dans le développement de l’activité Gaz. Nominations Commission Technique d’EUROPUMP Robert DODANE (salMsON) succède à Jean-Claude BOURICet (eNsIVal MORet) au poste de Président de la Commission technique d’europump. Comité de Normalisation ISO TC153 suite à la demande de la commission française UNM761, appuyée par PROFlUId, Alexandre POPA (PeNtaIR) est le nouveau Président de l’IsO tC153 pour la robinetterie industrielle. Participation au salon L’Aventure des Métiers Pour la première année, PROFlUId était présent sur le salon l’« aventure des Métiers » qui s’est tenu à la Porte de Versailles du 21 au 24 novembre dernier dans le cadre du salon de l’education. le collectif emmené par la FIM, 5 professions mécaniciennes et le centre de formation sUPii Mécavenir, était présent cette année sur un « Village des Industries technologiques ». l’objectif partagé : faire découvrir l’étendue des métiers qu’offrent nos industries et qui sont souvent méconnus des jeunes et de leurs parents. Outre la mécanique, cet espace de 170 m² rassemblait également les fédérations de l'aéronautique, du naval et de l'automobile autour de l'Observatoire des Métiers de la Métallurgie. de nombreuses animations ont été mises en place avec notamment un kart à air comprimé, un simulateur de soudage et une machine-outil pour les métiers de la mécanique. Chiffres clés 2012 Rapport EIF la nouvelle étude eIF Pompes est disponible auprès de PROFlUId : « Marché mondial des pompes de 2013 à 2018 » au tarif préférentiel de 250€. Cette étude couvre 63 pays dont la France, par types de produits et par marchés. Pour la commander, veuillez contacter Mélanie eMZIVat : memzivat@profluid.org le nouveau dépliant sur les chiffres clés de la profession, réactualisé avec les données INsee 2012, est disponible sur demande auprès de Roxane NICOlas : rnicolas@profluid.org 8 PROFLUID infos • N°66 • janvier 2014
  • 9. chez nos adhérents > WILO et SALMSON se rapprochent et mutualisent leurs forces dans un contexte d’évolutions réglementaires majeures, de concentration et d’internationalisation des marchés, les marques des structures françaises du Groupe WIlO se, WIlO et salMsON, se rapprochent pour mieux répondre aux défis actuels et futurs ainsi qu’aux besoins et ambitions de leurs clients. sur le marché du Bâtiment, salMsON et WIlO poursuivront un développement différencié sur le segment Résidentiel. salMsON restera la marque leader sur le segment du Collectif. salMsON sera la marque nationale pour la distribution standard et WIlO sera la marque internationale du Groupe pour le traitement de l’eau pour le marché du Water Management. WIlO sera également la marque de l’intégration (OeM / IeM) pour le marché de l’Industrie. a compter du 31 décembre 2013, Wilo salmson France sas est la nouvelle raison sociale qui abritera les deux marques WIlO et salMsON. DELABIE confirme sa croissance et acquiert la société SENDA delaBIe vient de reprendre la société portugaise seNda, acteur majeur dans la fabrication d’appareils sanitaires Inox (vasques, urinoirs, toilettes). seNda, installée à aveiro, au sud de Porto, exporte déjà dans plus de 30 pays et réalise 70% de son chiffre d’affaires à l’export. l’entreprise va pouvoir désormais s’appuyer sur la notoriété et toute la force du réseau commercial de delaBIe. le groupe familial français, créé en 1928, qui a racheté en 2012 Kuhfuss sanitär, N° 2 du sanitaire Inox en allemagne, va ainsi compléter son offre et renforcer une nouvelle fois sa position de leader en europe. delaBIe a doublé son chiffre d’affaires en à peine 5 ans et poursuit ainsi sa politique de croissance rapide à l’international. « Un de nos objectifs est d’exporter rapidement plus de 60 % de notre production. Les récents rachats de SENDA et Kuhfuss Sanitär qui sont des parfaits compléments de nos gammes de robinetteries pour collectivités et pour hôpitaux, sont de fantastiques opportunités de développement pour notre société » affirme luc delaBIe. JACOB DELAFON lauréat « Bronze » du concours de l'innovation sur IdéoBain JaCOB delaFON a été distingué pour son système de vidage déporté « Freedrain » dans le cadre du Concours de l'Innovation 2013 du salon Idéo Bain. Parce qu'il est logé au sein d'une cavité située dans la plage de robinetterie et relié à la cuve par une fente discrète, « Freedrain » permet de combiner la fermeture de la cuve avec le rôle du trop-plein. le siphon se retrouve à l’arrière près du mur et libère l’espace sous le lavabo. la capacité de rangement du tiroir placé en dessous est totale pour un meilleur accès. Une simple poussée sur la touche de commande assure la fermeture de la bonde et l’activation du trop-plein en cas 9 PROF LUID infos de débordement. le système se nettoie entièrement et très facilement pour une hygiène parfaite. la cuve apparaît ainsi épurée de la bonde et du trou de tropplein, permettant de mettre en avant une esthétique soignée. «Freedrain est un système unique qui nous a permis de travailler le design et la fonctionnalité pour libérer de l'espace. L'innovation est un leitmotiv pour JACOB DELAFON, c'est donc pour nous une grande satisfaction et un grand plaisir de voir cette démarche reconnue» a déclaré alberto MORGaNdO, directeur Marketing et Communication europe de JaCOB delaFON à l'occasion de cette remise de trophées. • N°66 • janvier 2014
  • 10. KsB a livré 328 robinets à papillon équipés d’actionneurs pneumatiques dans le cadre des opérations de renflouement du paquebot Costa Concordia qui s’est échoué au large de l'île de Giglio le 13 janvier 2012. Ces robinets de la gamme Isoria (marque aMRI) sont fabriqués dans l’unité de production KsB de 450 personnes de la Roche Chalais. Ils servent ici au remplissage en eau des caissons en acier qui, pour les quinze premiers d’entre eux, ont été soudés sur le côté bâbord de la coque du bateau et font office de ballasts lors du redressement de l’épave. dès que la brèche d’une cinquantaine de mètres ouverte sur le flanc du navire aura été colmatée, ils serviront au remplissage d’air des caissons bâbord et tribord afin de permettre au navire de flotter. avant leur mise en service, les robinets et leurs actionneurs ont été soumis à des essais de pression spéciaux à l’usine KsB de Concorezzo, en Italie. les techniciens ont simulé une pression ambiante correspondant à une profondeur d’eau de 40 mètres. les actionneurs des robinets sont conçus de telle sorte qu’ils se mettent dans une position de sécurité préréglée en cas d’alimentation insuffisante en air comprimé. Par ailleurs, des plongeurs peuvent activer l’actionneur manuellement en cas de défaillance de leur commande. > chez nos adhérents KSB fournit des robinets pour renflouer le Costa Concordia VEOLIA fait confiance à CAPRARI pour le pompage d’eau très chargée en fer sur le site de captage d’eau potable de Fondettes en Indre et loire, l’exploitant VeOlIa agence de langeais a opté pour une pompe immergée en inox moulé série eNdURaNCe de CaPRaRI. Ce forage qualifié de stratégique, puisqu’il alimente à lui seul une bonne partie du besoin en eau de la commune, présente la particularité d’avoir une eau « très ferreuse ». les pompes immergées captant l’eau en profondeur doivent donc répondre à un cahier des charges très précis. elles doivent être, en tout premier lieu, très résistantes à la corrosion liée au fer, qui peut bloquer les machines en fonte et même percer les diffuseurs, mais ces machines se doivent également d’être robustes et fiables dans le temps pour sécuriser le captage et donc l’alimentation en eau de nappe de l’usine de traitement d’eau potable (ou le fer est précipité). la pompe CaPRaRI eNdURaNCe présente l’avantage d’être en inox massif usiné, il en est de même pour les paliers de son moteur. en outre, une protection galvanique brevetée y est montée en série (defender®), ce qui permet une passivation correcte de l’alliage et donc la totale protection aussi bien de la partie hydraulique que du moteur, même quand l’électro-pompe est immergée longtemps dans un milieu hostile et conducteur en présence de courants électriques « vagabonds ». 10 PROFLUID infos • N°66 • janvier 2014
  • 11. chez nos adhérents > Nouveaux régulateurs de niveau FINDER les nouvelles séries de régulateurs de niveau à flotteur 72a1 & 72B1 de FINdeR sont destinés aux installations d’eaux usées, d’eaux potables et industrielles, aux stations de relevage et installations hydrauliques en général. le flotteur 72a1 comprend une double chambre étanche pour le traitement d’eau potable. le 72B1, destiné en aux usées et eaux industrielles, comprend lui une triple chambre étanche permettant d’assurer une parfaite étanchéité. la forme ronde du flotteur 72a1, sans prise, permet une grande stabilité en cas de mouvement de la surface de l’eau. le conditionnement comprend un contre poids équipé d’un presse étoupe (72a1) ou d’un kit de fixation (72B1). Nouvelle gamme FLEXIKIT de CLESSE INDUSTRIES PCM accueille des députés sur son site de Champtocésur-Loire Bruno le ROUX, député de la 1ère circonscription de seine saint denis et Président du Groupe socialiste Républicain et Citoyen à l’assemblée nationale et serge BaRdY, député de la 6ème circonscription du Maine et loire, ont rendu visite à PCM vendredi 18 octobre dernier à Champtocé-sur-loire en présence de Valérie leVeQUe, Maire de la commune. Ils ont été accueillis par Frédéric GaRde, directeur Général délégué. a l’issue d’une présentation du Groupe et de ses perspectives de développement, une visite du site de production a permis de découvrir l’outil industriel et d’échanger sur le rôle économique de l’etat vis-à-vis de l’entreprise. a l’occasion du salon Interclima+elec, Clesse INdUstRIes a présenté sa nouvelle gamme pour la tuyauterie pliable inox : FleXIKIt, la référence Plt facilitant la mise en œuvre des installations gaz. le système FleXIKIt est composé de : FLEXIPIPE : tuyau Plt, pliable en acier inoxydable revêtu d’une gaine de protection jaune, livrable en couronne ou en touret jusqu’à 75m. Véritable alternative aux installations traditionnelles gaz en tube cuivre, Pe ou acier, il peut être utilisé avec des combustibles gazeux selon la norme eN 437, et avec une pression de service (MOP) inférieure ou égale à 0,5 bar. FLEXICLIC : Raccords à visser manuels livrés montés sans nécessité de rajouter des demi-coques qui compliquent le montage. Il se « ClIC » facilement sur le tuyau FleXIPIPe dénudé sur 6 ondulations avec une double étanchéité métal-métal et un joint élastomère eN 549. FLEXISERT : Raccord laiton à sertir qui apporte un sertissage simple et rapide réalisé à l’aide d’un pistolet à sertir unique sur le marché français. Un outillage restreint, des raccords innovants manuels à visser ou à sertir procurent aux utilisateurs des gains de temps de pose indéniables et l’assurance d’un travail bien fait. 11 PCM réalise aujourd’hui un chiffres d’affaires de 95 millions d’euros et recrute en permanence de nouveaux talents en France et à l’étranger. les effectifs du Groupe ont cru de plus de 50 % depuis 2005. PCM a ainsi créé plus de 100 emplois ces 2 dernières années et ce plus particulièrement en France sur le site de Champtocé-sur-loire. Pour accompagner son développement, PCM vient d’investir dans la construction d’un nouveau bâtiment de 840 m² pour 1.5 million d’euros. la création de 30 emplois supplémentaires est prévue dans les 3 ans avec essentiellement des emplois de cadres et d’ingénieurs. la Région des Pays de la loire a décidé un accompagnement de ce programme d’actions à hauteur de 50 000 euros. le département du Maine et loire contribue également pour un montant de 33 000 euros et la Communauté de Communes loire-layon participe avec une subvention de 17 000 euros. PROF LUID infos • N°66 • janvier 2014
  • 12. évènements > World Nuclear Exhibition : un nouveau salon international au Bourget Agenda des prochaines réunions Sous réserve de confirmation Vendredi 17 janvier du 14 au 16 octobre 2014 se tiendra au Bourget la première édition du World Nuclear exhibition, un salon biennal pour promouvoir l'industrie nucléaire française à l'export. Département Industrie Mardi 4 février le WNe réunira tous les grands acteurs internationaux engagés dans la prescription et la décision pour les projets de l’énergie nucléaire : achats, conception, ingénierie, recherche et développement, exploitation, contrôle, maintenance, sécurité, environnement... 6 000 visiteurs internationaux sont attendus. l’opportunité pour les entreprises de toutes tailles de présenter leur savoir-faire et leurs compétences sur tous les maillons de la chaîne de l’industrie de l’énergie nucléaire. Club Achats Mardi 11 février Département Bâtiment-Sanitaire Jeudi 13 février Section Robinetterie Industrielle au programme : des espaces d’exposition (plus de 400 exposants attendus), des ateliers techniques, des cocktails de networking, des conférences d’actualité avec des speakers internationaux et des visites de sites industriels et de centres de recherche… Plus d'informations sur www.world-nuclear-exhibition.com Jeudi 20 mars Club Export Mercredi 26 mars Département Cycle de l'eau Agenda des manifestations SEPEM Industries - Edition Sud-Est Salon des Services, Equipements, Process Et Maintenance Mardi 8 avril Département Bâtiment-Sanitaire Mercredi 9 avril Conseil d’Administration Du 28 au 30 janvier 2014 • AVIGNON www.sepem-industries.com Carrefour des gestions locales de l’eau 29 & 30 janvier 2014 • RENNES L PROF www.carrefour-eau.com CFIA - Carrefour des Fournisseurs de l'Industrie Agroalimentaire Du 11 au 13 février 2014 • RENNES www.cfiaexpo.com Semaine de l’industrie fos U ID in ’un de ire part d z nous fa ne innovation le Vous vou phares, d’u à votre ts vos proje tout autre sujet lié nvoyez u se, e produit o e entrepri et/ou votr és et photos à : activité uniqu vos comm S NICOLA Roxane rg rofluid.o 84 @p rnicolas 7 62 1 (0)1 47 Tél. +33 Du 7 au 13 avril 2014 www.semaine-industrie.gouv.fr ASSOCIATION FRANÇAISE des POMPES et AGITATEURS, des COMPRESSEURS et de la ROBINETTERIE PROFLU ID infos 45, rue louis Blanc - 92400 Courbevoie tél. : +33 1 47 17 62 98 Fax : +33 1 47 17 63 00 e-mail : profluid@profluid.org www.profluid.org directrice de la publication : laure HÉlaRd Conception graphique : c-toucom.com (Moulins) Photos : fotolia© Impression : Neuville Impressions • s.R.G.: 01 49 12 59 33