Cahier des charges_sti2_d_-_stl2

  • 2,098 views
Uploaded on

 

More in: Business , Technology
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
2,098
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
17
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide
  • énergie cinétique : c’est l’énergie qui est contenue dans un corps ou un objet en déplacement. Rotor : c’est l’ensemble moyeu + pales de l’éolienne. Aéromoteur :

Transcript

  • 1. Mai 2010 RÉFORME DU LYCÉE Rénovation de la voie Technologique Séries STI2D & STL IA-IPR STI , SPCFA, Biotechnologie
  • 2. LES OBJECTIFS / LE CONTEXTE
  • 3. La réforme du lycée Après la rénovation de la voie professionnelle à la rentrée scolaire 2009, puis la publication des textes relatifs à l’organisation de la classe de seconde et des séries générales, la réforme du lycée se poursuit à la rentrée 2011 avec la rénovation des séries STI et STL de la voie technologique. Il s’agit d’une évolution en profondeur, qui s’inscrit directement dans l’objectif de promotion et de valorisation des formations et des carrières des domaines scientifiques et techniques.
  • 4. Rénovation de la voie technologique
    • Le nombre de baccalauréats des anciennes séries STI et STL a été réduit pour accroître la lisibilité et affirmer leur vocation à la poursuite d’études supérieures.
    • Pour cela, la réforme se traduit par :
          • des enseignements généraux renforcés, avec des programmes spécifiques mais des objectifs comparables à ceux des séries générales ;
          • des enseignements technologiques moins spécialisés, plus transversaux, permettant des choix d’orientation post baccalauréat plus ouverts afin de rendre ces séries plus attractives.
          • une plus large ouverture sur le monde grâce à l’apprentissage de deux langues vivantes.
  • 5. Les intentions de la rénovation Les différentes séries ont été révisées pour en accroître l’attractivité, notamment auprès des jeunes filles. Au côté du baccalauréat S-SI, la série STI2D , avec ses quatre spécialités , ouvre maintenant sur un large champ de formations supérieures, technologiques et universitaires. La série STL , avec ses deux spécialités , renforce, tout en conservant une dimension technologique forte, la dimension scientifique de ses enseignements.
  • 6. Les différentes séries L’actuelle spécialité «  arts appliqués  » constitue le cœur de la nouvelle série « Sciences et Technologies du Design et des Arts Appliqués » (STD2A)
    • La série «  sciences et technologies du laboratoire  » (STL) comporte deux spécialités  :
      • Biotechnologies
      • Sciences Physiques et Chimiques en Laboratoire
    • La série «  sciences et technologies de l’industrie et du développement durable  » (STI2D) est organisée autour de quatre spécialités :
      • Innovation Technologique et Eco-Conception
      • Systèmes d’Information et Numérique
      • Energies et Environnement
      • Architecture et Construction
  • 7. Un positionnement clair….. Les nouveaux baccalauréats technologiques sont maintenant clairement positionnés par rapport aux baccalauréats professionnels , que ce soit en termes de contenus ou d’objectifs. C’est pourquoi certaines options du baccalauréat STI génie mécanique (systèmes motorisés, structure métallique, productique bois ou matériaux souples) ont globalement laissé place à des baccalauréats professionnels dans le cadre de la rénovation. Le baccalauréat professionnel vise la maîtrise de savoirs et savoir-faire garantissant une aptitude immédiate à la réalisation de produits, d’ouvrages ou de services . L’objectif majoritaire est l’insertion professionnelle. Les baccalauréats technologiques des domaines STI2D et STL constituent un véritable socle de connaissances scientifiques et techniques ouvrant sur des poursuites d’études supérieures longues.
  • 8. Organisation de la série STI2D Il ne s’agit pas de quatre baccalauréats différents, mais d’un baccalauréat unique, avec quatre spécialités d’application clairement identifiés. STI2D
    • Une approche globale,
    • Matériaux structures
    • Energie,
    • Information,
    • qui constitue un véritable socle commun de connaissances technologiques :
    Enseignements technologiques transversaux Un éclairage particulier, porté par l’analyse et la création de solutions techniques relatives à EE ITEC SIN AC L’énergie et sa gestion Structure et matière Flux d’informations Ouvrages et constructions Enseignements technologiques spécifiques
  • 9. Organisation de la série STI2D : L’approche MEI L’approche MEI caractérise aujourd’hui la technologie industrielle dans tous les domaines techniques. Elle constitue le cœur des enseignement technologiques transversaux. C’est l’enseignement de base qui permet toutes les poursuites d’études et évite la spécialisation précoce.
      • C’est l’équilibre entre approche MEI et approfondissement d’un champ technologique qui garantit l’ouverture des orientations post bac et l’intérêt d’enseignements actifs et concrets (projet) caractéristiques de la voie technologique.
    MEI
  • 10. Organisation de la série STL Un approche commune, avec deux spécialités clairement identifiées. STL Une approche thématique, fortement ancrée dans les pratiques expérimentales, constituant un véritable socle commun de compétences scientifiques et technologiques dans le cadre d’activités de laboratoire. Enseignements technologiques transversaux Biotechnologies Sciences physiques et chimiques en laboratoire Enseignements technologiques spécifiques Un éclairage particulier, porté par l’expérimentation et l’investigation scientifique et technologique, décliné selon deux dominantes
  • 11. Organisation de la série STL
    • La dominante porte sur la mise en œuvre de technologies au laboratoire mettant en jeu des structures biologiques à des fins de production ou d’analyse.
      • L’approche scientifique des concepts liés aux différents phénomènes biologiques complète l’approche technologique des principes qui sous-tendent les méthodes.
      • La mise en œuvre de manipulations au laboratoire, concrètes et réelles, permet l’accès à la compréhension des phénomènes complexes et abstraits et contribue au développement de compétences d’observation, d’analyse et de synthèse, dont la rigueur est une composante majeure.
    • La dominante porte sur la pratique soutenue de la démarche scientifique dans le cadre d’activités de laboratoire, dans tous les domaines de la physique et de la chimie .
      • Les concepts scientifiques sont développés autour de situations concrètes en privilégiant l’observation, la maîtrise des instruments et des techniques de laboratoire et le travail en équipe.
      • La mise en œuvre des manipulations permet de confronter l’analyse théorique à la réalité expérimentale.
    Biotechnologies SPCL
  • 12. LA MISE EN ŒUVRE DE LA REFORME
  • 13. L’évolution des effectifs… RS 2009
  • 14. Une projection sur l’organisation des formations Une enveloppe horaire est laissée à la disposition des établissements pour assurer des enseignements en groupes à effectif réduit. Son volume est arrêté par les recteurs d’académie, sur la base de 16 heures hebdomadaires par division, pour les divisions comportant 21 élèves ou plus.
    • Classe de première :
      • 19 heures d’enseignement général
      • 13 heures d’enseignement technologique STI ou STL
    • Classe de terminale :
      • 17 heures d’enseignement général
      • 15 heures d’enseignement technologique STI ou STL
    Enseignement technique en langue vivante : 1 heure Accompagnement personnalisé : 2 heures
  • 15. La parution des documents
    • Pour chaque spécialité de baccalauréat, le document d’accompagnement précisera:
      • les objectifs de formation ;
      • les stratégies pédagogiques à privilégier ;
      • l’organisation des locaux (pérennité du concept de laboratoire, disparition du concept d’atelier)
      • les matériels et équipements nécessaires
        • Logiciels de modélisation, simulation, calcul, pilotage
        • Maquettes et systèmes (disparition des outils de production)
      • des pistes concernant les mutualisations possibles (locaux, équipements, plateformes technologiques).
    Les groupes d’experts chargés d’écrire les programmes doivent rendre leur copie au ministre pour la mi-juillet, pour un passage au CSE en novembre. Les «  documents d’accompagnement  » devraient être disponibles au premier semestre 2011.
  • 16. L’accompagnement des enseignants
    • NIVEAU NATIONAL
    • Au CSE du 1 er avril, le ministre a annoncé la mise en œuvre d’un « plan d’accompagnement à la rénovation » de la voie technologique d’un montant de sept à dix millions d’euros sur trois ans.
    • La DGRH travaille actuellement avec l’IGEN à la définition de ce plan de formation qui semble devoir se dessiner selon quatre axes :
      • Formations « légères » 
      • Formations « normales » 
      • Formations « lourdes  »
      • Adaptations / Reconversions
  • 17. L’accompagnement des enseignants NIVEAU NATIONAL Création de plateformes pédagogiques collaboratives destinées à la conception et la mise en œuvre de ressources dédiées à la formation à distance. Six jours de formations pour 80 IA-IPR et 180 formateurs en académie au 1 er trimestre 2011
  • 18. Le dispositif d’accompagnement
    • NIVEAU ACADÉMIQUE
    • A partir du cadrage national et en fonction des moyens qui auront été délégués, la réflexion académique s’articulera autour de :
      • La formalisation d’un plan de formation spécifique, qui s’appuiera sur les recommandations ministérielles et tiendra compte de la nouvelle carte des formations ;
      • La mise en œuvre de formations adaptées à la maîtrise des connaissances et compétences attendues dans les nouveaux programmes (à définir pour chaque baccalauréat) ;
      • Des formations plus lourdes d’adaptation, voire de reconversion de professeurs si cela est nécessaire.
    • Les orientations nationales trouveront, dès que possible, une déclinaison dans le Plan Académique de Formation.
  • 19. Le dispositif d’accompagnement
    • NIVEAU ETABLISSEMENT
    • Sous l’autorité du chef d’établissement et dans la connaissance de la structure de formation arrêtée par le Recteur, le chef de travaux sera chargé :
      • de piloter la mise en œuvre locale de la rénovation,
      • d’impulser une dynamique de changement perceptible dans et hors l’établissement,
      • d’identifier les professeurs les plus aptes à s’adapter rapidement aux évolutions attendues et ceux dont l’adaptation nécessitera un délai plus important,
      • de définir, à partir du cadrage académique, le plan de formation adapté au besoin de ses équipes et le plan de mise à niveau des laboratoires et salles spécialisées (gestion des ressources humaines et des équipements),
      • de proposer une organisation des services d’enseignements adaptée aux exigences de la réforme et au contexte de l’établissement,
      • d’optimiser l’utilisation des compétences de chacun en constituant des équipes pédagogiques homogènes.
  • 20. Stratégie académique
    • Pour chaque baccalauréat, un groupe de réflexion composé de chefs de travaux et d’enseignants sera constitué dès la RS 2011.
    • les « groupes ressource académique », pilotés par les IA IPR, auront pour mission :
      • De réfléchir à la définition et à l’organisation des modules de formation disciplinaires à mettre en place dans chaque spécialité de baccalauréat ;
      • D’analyser les référentiels et les documents d’accompagnement pour définir et prioriser les éventuels compléments d’équipements à réaliser dans les établissements.
  • 21. L’information Les groupes d’inspection STI et STL réaliseront un document de présentation de la rénovation sous forme « Power-Point ». Ce document sera présenté et mis à disposition des IIO, des directeurs de CIO, des correspondants de bassins et, plus généralement, de l’ensemble des acteurs concernés par l’information des élèves de troisième et de seconde.
  • 22. Le débat est ouvert ! MERCI DE VOTRE ATTENTION