Cp 160314

448 views

Published on

swingle singers
orchestre lamoureux
fayçal karoui
theatre des champs elysées
dimanche 16 mars 2014

Published in: Entertainment & Humor
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
448
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
3
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Cp 160314

  1. 1. Contact presse Marie de Lombardon 01 58 39 30 30, communication@orchestrelamoureux.com   1  
  2. 2. Dimanche 16 mars 2014 Théâtre des Champs-Elysées 15h00 Horaire exceptionnelle Fayçal Karoui Direction The Swingle Singers Programme de musiques ibériques et sud-américaines : Bizet, extraits de Carmen ; De Falla, Asturienne ; Albéniz, Asturias ; Paco de Lucia/Al di Meola, Mediterranean Sundance ; Dizzy Gillespie/Chano Pozo/Baden Powell, Tin Tin deo/Berimbau ; Ravel, Pavane pour une infante défunte ; DizzyGillespie, A Night in Tunisia ; Zequinha Abreu, Tico Tico no fuba ; Astor Piazzolla, Libertango ; Ginastera, Danse finale tirée de la suite de ballet Estancia ; …. Arrangements réalisés par Cyrille Lehn www.swinglesingers.com Ce programme a été créé suite à une commande de l’Orchestre de Pau-Pays de Béarn. A 14h : rencontre pour le public de 30 min dans la grande salle avec Fayçal Karoui et les membres des Swingle Singers. Tarifs de 5 à 40 euros Réservations auprès du Théâtre des Champs-Elysées : 15 avenue Montaigne 75008 01 49 52 50 50, www.theatrechampselysees.fr La Garderie Musicale est ouverte pour ce concert (cf. p.8) Suivez l’Orchestre Lamoureux sur   et 2  
  3. 3. Note de programme QUAND LE CLASSIQUE SWINGUE ! Les Swingle Singers sont les invités de ce concert du dimanche 16 mars au Théâtre des Champs-Elysées pour offrir aux spectateurs un concert décalé, comme aiment Fayçal Karoui et l’Orchestre Lamoureux. Au programme, des musiques ibériques et sud-américaines associant quelques pages de compositeurs français épris de l’Espagne, tels que Bizet ou Ravel, aux pièces chatoyantes d’Astor Piazzolla, Isaac Albéniz , Paco de Lucía, Dizzy Gillespie, etc. Après 50 albums, 5 Grammy Awards et plus de 4 000 concerts à travers le monde entier, les Swingle Singers sont la référence incontestée du groupe vocal à capella. Les membres actuels, Ward Swingle les appelle affectueusement ses petits-enfants, perpétuent dans leurs concerts le style qui fit la célébrité des Swingle Singers dans les années 60. Quelque soit le répertoire, leur son, unique et reconnaissable entre tous, est quasi instrumental, d’une extrême pureté qui émane de la rencontre singulière de sept voix. Ils constituent une référence mondiale sur le plan de la virtuosité, du mixage des voix et de l’agilité vocale. Pourtant, tout a commencé comme un simple exercice de lecture à vue, pour rompre la monotonie de la vie de choriste dans des groupes de jazz à Paris. Un jour, huit chanteurs commencent à lire quelques pièces de Jean-Sébastien Bach pour clavier : il y a un swing naturel dans cette musique ! Sans changer une seule note de la partition, en utilisant le "scat" et le phrasé propre au jazz, en ajoutant une section rythmique, ils persuadent le label Philips de les enregistrer pour sortir un disque destiné à servir de cadeau de noël. Aucun d’entre eux n’imaginait que cet enregistrement leur ouvrirait la porte du succès avec plusieurs places de numéro 1 dans les hit parades et de nombreux "Grammy Awards". Formés de huit membres depuis 1963, les Swingle Singers sont désormais sept : Joanna Goldsmith-Eteson (soprano), Sara Brimer (soprano), Clare Wheeler (alto), Oliver Griffiths (ténor), Christopher Jay (ténor), Kevin Fox (baryton) et Edward Randell (baryton/percussion vocale). Grâce au talent de l’arrangeur Cyrille Lehn, qui est par ailleurs l’arrangeur du Sirba Octet et d’Isabelle Georges pour son spectacle Padam Padam, ils associeront leurs voix aux musiciens de l’Orchestre Lamoureux pour un programme ardent qui réchauffera le cœurs des mélomanes et fera vibrer le Théâtre des Champs-Elysées.   3  
  4. 4. L’Orchestre Lamoureux Formation fondée en 1881 par Charles Lamoureux Son fondateur Charles Lamoureux lui avait à l’époque donné pour nom "Société des nouveaux Concerts". Lamoureux était un violoniste et chef d’orchestre d’origine bordelaise. C’était un grand admirateur - entre autres - de la musique de Richard Wagner. Ce n’est donc pas un hasard si c’est à Charles Lamoureux, et à l’orchestre qu’il venait de créer, (quelques petites années auparavant) que l’on doit d’avoir entendu en France, pour la première fois, Lohengrin : c’était en 1887, dans une version de concert donnée à l’Eden Théâtre (en lieu et place de l’actuel Théâtre de l’Athénée). Les décennies qui suivirent ont imposé l’Orchestre Lamoureux dans le répertoire français. Debussy et Ravel lui doivent les premières auditions de La Mer, du Concerto en sol, de La Valse, du Boléro… et puis l’histoire du Lamoureux est aussi liée aux noms de quelques grands chefs, de Paul Paray à Igor Markevitch, de Jean Martinon à Yutaka Sado, qui a présidé aux destinées de cette formation pendant 17 ans. Aujourd’hui, l’Orchestre Lamoureux regarde vers l’avenir avec son nouveau directeur musical. Il s’appelle Fayçal Karoui. Il a une formidable ambition pour ses musiciens. Stéphane Grant Saison 2013-2014 de l’Orchestre Lamoureux Après une première saison inoubliable de Fayçal Karoui à la tête de l’Orchestre Lamoureux, marquée par l’émotion de la série exceptionnelle de trente concerts pour la Folle Journée à Nantes et au Japon, la saison 2013-2014 de l’Orchestre s’inscrit dans la continuité. Depuis maintenant 132 ans, les sonorités de l’Orchestre Lamoureux sont façonnées par les richesses du répertoire français. Pour la saison 2013-2014, Fayçal Karoui et l’Orchestre s’attachent toujours à faire entendre au plus large public les œuvres de Saint-Saëns, Berlioz, Fauré ou Magnard, comme les dernières pages de la création, avec Thierry Pécou ou Pascal Zavaro. Aussi, cette saison sera l’occasion d’entendre le Chœur Lamoureux, dirigé par Patrick Marco, chanter des œuvres trop peu jouées jusqu’ici, comme la Messe des Pêcheurs de Villerville de Fauré et Messager et le Requiem de Duruflé.     4  
  5. 5. Crédit : Rouge 202 Fayçal Karoui Directeur musical de l’Orchestre Lamoureux Fayçal Karoui prend ses fonctions à l’Orchestre Lamoureux en septembre 2012. Le français succède au japonais Yutaka Sado, chef principal de la formation durant dix-sept ans (1993-2010), et ajoute son nom à une liste de baguettes prestigieuses. Il anime également l’Orchestre de Pau depuis sa fondation en 2002 et a assuré la direction musicale du New York City Ballet de 2006 à 2011. Né à Paris en 1971, Fayçal Karoui obtient en 1997 son premier prix de direction d’orchestre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, ainsi que l’entrée en classe de perfectionnement. La bourse « Aida » lui permet alors de travailler comme assistant de Michel Plasson à l’Orchestre national du Capitole de Toulouse, poste qu’il occupe jusqu’en 2002. Cette collaboration l’amène à diriger avec passion les œuvres du répertoire français. Musicien complet, architecte et bâtisseur infatigable de projets riches, originaux et divers, Fayçal Karoui fait partie de ces rares jeunes chefs français remarqués en France et à l’étranger par les plus grands orchestres. Il est invité à diriger l’Orchestre de Paris, l’Orchestre de l’Opéra National de Paris, l’Orchestre National de France, l’Orchestre Philharmonique de Radio-France, L’Orchestra Giuseppe Verdi de Milan, l’Orchestra Accademia Santa Cecilia de Rome, l’Orchestre de Chambre de Lausanne, l’Orchestre Philharmonique de Liège, l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo.   5  
  6. 6. Crédit : Benedetta Pitscheider The Swingle Singers Les Swingle Singers (parfois appelés Swingle Sisters) est un groupe vocal formé à Paris en 1962, fondé par Anne Germain, Jeanette Baucomont et Jean Cussac, et aujourd’hui établi à Londres. Christiane Legrand, la soeur du compositeur Michel Legrand, était la première soprano du groupe qui comprenait huit membres au total : deux sopranos, deux altos, deux ténors et deux basses, Jean-Claude Briodin, Claudine Meunier, Alice Herald et Claude Germain. Les autres membres ont été jusqu’en 1972 : Jo Noves, José Germain, Nicole Darde, Hélène Devos, Claude Chauvet. Le groupe vocal, dirigé au départ par Ward Swingle (qui avait fait partie auparavant des Double Six), s’est constitué pour participer à des accompagnements vocaux. Parfois accompagnés d’un orchestre, ou d’une basse et d’une batterie, ils produisent des reprises d’un haut niveau technique vocal qui vont des Beatles à la musique classique (Tchaïkovski, Bach) en passant par l’opéra (Rossini). Les arrangements sont souvent proches des harmonies du jazz, influencés par Nat King Cole. Le groupe a connu rapidement un grand succès international avec son album Jazz-Sébastien Bach qui a obtenu le Grand Prix du disque de l’Académie Charles-Cros. Leur large répertoire leur a permis de parcourir le monde, de La Scala à Ronnie Scotts, des musiques des séries Sex and the City ou Glee. Ils ont remporté 5 Grammy Awards et ont près de 50 albums, dont récemment « Ferris Wheels » (versions uniques des titres de Björk, Joni Mitchell et Nick Drake) et l’EP « Yule Songs ». Ils ont chanté avec Style Council sur le morceau “The Story of Someone’s Shoe” (sur l’album Confessions of a Pop Group de 1988). Le leader de Style Council, Paul Weller, a déclaré que ce morceau était inspiré de l’album que les Swingle Singers avait enregistré en 1967 avec le Modern Jazz Quartet : Place Vendôme. En 1996, ils font les choeurs de l’album Eden, de l’icône pop français Étienne Daho et lui donnent notamment la réplique dans la chanson “Timide intimité”. Ils ont enregistré “Air on the G String”, une transposition de Bach avec le Modern Jazz Quartet. Luciano Berio a écrit pour eux une symphonie post moderne Symphonie pour huit voix et orchestre. Ils ont aussi enregistré “Ci-Git Satie” et “Visions and Spels” de Ben Johnston. En 2005, leur enregistrement du Prélude en fa majeur du Clavier bien tempéré de Bach a été intégré dans le disque “They” de Jem Griffith ; ce morceau fait aussi partie de la bande originale du film de 2006 Les Gigolos. En 2006, les Swingle Singers ont aussi enregistré la Fugue en sol mineur (BWV 578) de Bach qui peut être entendue dans le film Thank You for Smoking. www.swinglesingers.com   6  
  7. 7. Crédit : Dimitri Finker Cyril Lehn Arrangement Pianiste, compositeur et improvisateur, Cyrille Lehn, a étudié au Conservatoire de Strasbourg puis au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, notamment auprès de Jean- Claude Raynaud, Thierry Escaich et Jean-François Zygel. Ses affinités avec le jazz l'ont également conduit à étudier à la Berklee School of Music de Boston. Ses compositions et arrangements sont joués par les orchestres, ensembles et solistes de la scène française, parmi lesquels l’Orchestre National de France, l’Orchestre de Pau-Pays de Béarn, l’Orchestre des Pays de Savoie, Eric Lesage, Franck Braley, Natalie Dessay, le quatuor Debussy… Il arrange le répertoire du Sirba Octet, dont quatre disques ont été publiés : A yiddishe Mame, Du Shtetl à New-York, Yiddish Rhapsody et Catherine Lara au coeur de l’âme yiddish. Il est aussi l’arrangeur du spectacle Padam Padam mené par Isabelle Georges qui a été donné plus de 200 fois à Paris. Passionné par l'art de l'improvisation, qu'il aime à mêler au répertoire classique ainsi qu'à d'autres disciplines, il travaille régulièrement avec des chanteurs lyriques et de chanson (Hélène Delavault, Karine Deshayes, Isabelle Georges, Anne Sylvestre, Serge Hureau…), des danseurs (Philippe Decouflé), des comédiens (l’équipe des Livreurs, lecteurs sonores) et bien entendu des musiciens d’horizons variés (Claude Barthélémy, Philippe Berrod, Vincent David…). Il accompagne également des films muets (Musée d'Orsay, Musée du Louvre, Centre Pompidou). Cyrille Lehn est professeur d'harmonie et d'arrangement au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.   7  
  8. 8. Créé et dirigé par la famille Lamoureux pendant ses quarante premières années, l’Orchestre conserve aujourd’hui l’atmosphère conviviale qui ne l’a jamais quitté : c’est pourquoi cette saison voit la mise en place d’une Garderie Musicale pour les enfants de 3 à 6 ans. Pendant que les parents assistent au concert, les enfants sont accompagnés par un ou plusieurs musiciens de l’Orchestre Lamoureux à la découverte du monde magique de l’Orchestre et du Théâtre des Champs-Elysées. Dans la vie de tous les jours, les tout-petits jouent spontanément avec leur voix ou des objets familiers. La Garderie Musicale les guide dans cette exploration du monde sonore. En plus d’aider les parents à la garde des enfants, cette activité a pour objectif de favoriser la mémoire et la concentration, de stimuler la curiosité et l’imagination, et de développer le goût du collectif. Ce programme concerne le concert du dimanche 16 mars au Théâtre des ChampsElysées. Plus d’informations sur notre site internet www.orchestrelamoureux.com Au menu : 1/ On écoute le concert, comme les grands : Depuis la grande salle du Théâtre, les enfants assistent à la première œuvre du concert. Une première expérience de spectateur ! 2/ On en parle, avec nos mots : Les enfants partagent leurs impressions et discutent avec l’intervenant de ce qu’ils viennent de vivre : on imite le chef d’orchestre, on parle des instruments, des histoires que la musique raconte, etc. 3/ On s’amuse, en musique : Tout est prévu pour s’amuser jusqu’à la fin du concert : des jeux, des coloriages, des comptines d’éveil musical et même un bon goûter. Tarif : 15 euros par enfant Offre soumise à l’achat d’une place de concert pour l’adulte accompagnant. Inscription obligatoire avant le jeudi 6 mars Réservation : 01 58 39 30 30, communication@orchestrelamoureux.com   8  

×