Les bibliothèques à l’heure du numérique : Glossaire
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Like this? Share it with your network

Share

Les bibliothèques à l’heure du numérique : Glossaire

  • 2,853 views
Uploaded on

 

More in: Education
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
2,853
On Slideshare
2,394
From Embeds
459
Number of Embeds
6

Actions

Shares
Downloads
24
Comments
0
Likes
2

Embeds 459

http://groupe09.ebdetu.net 376
http://www.groupe09.ebdetu.net 35
http://doc-adhoc.blogspot.com 30
http://doc-adhoc.blogspot.fr 16
http://doc-adhoc.blogspot.de 1
http://doc-adhoc.blogspot.it 1

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. 5e Forum de Lecture publique BDP de Vaucluse - 17 octobre 2011 Les bibliothèques à l’heure du numérique Glossaire : TIC et bibliothèques Claire OGGIONI en collaboration avec Catherine Canazzi, directrice de la BDP de Vaucluse
  • 2. Informatique : rappels• Le système d’exploitation (SE ou OS pour Operating System) sert d’interface entre le matériel (ordinateur, smartphone…) et les logiciels applicatifs. Ex. : Windows, Linux… SE des smartphones : Statistiques 2011• L’interopérabilité est le principe à l’origine de la compatibilité d’ un produit ou d’un système avec un autre système : sans restriction daccès ou de mise en œuvre. 2
  • 3. Informatique : rappels (2)• Un logiciel d’application est un ensemble de programmes informatiques créés pour faciliter le travail des utilisateurs Ex. : PAO, traitement de texte, gestion de données, courrier électronique, visioconférence…• Les applications documentaires se multiplient et offrent toujours plus de possibilités : feuilleter un journal, recevoir des informations, lire un livre… 3
  • 4. Le Livre numérique De quoi parle-t-on ?• Livrel (ou e-book) Un livre numérique est un fichier électronique contenant du texte, qui peut être téléchargé, stocké et lu grâce à un appareil de lecture. Attention : confusion possible avec la liseuse Cf. définition du Grand Dictionnaire terminologique de l’Office québécois de la langue française et du Wiktionnaire.• Formats des livrels Ils peuvent être téléchargés en différents formats (une vingtaine) Ex. : Epub , Kindle, PDF… 4
  • 5. Appareils de lecture Que choisir ? 5
  • 6. UNE TECHNOLOGIE = UN USAGE• Tablettes numériques (ou ardoise numérique) Ordinateur mobile qui prend la forme d’une ardoise électronique sur laquelle on peut naviguer facilement à l’aide de ses doigts ou d’un stylet grâce à un écran tactile. Le confort de lecture offert est celui d’un écran (rétroéclairage). Ex. : I Pad, Samsung Galaxy…• Écran LCD Lécran LCD est un écran plat à cristaux liquides. Le rétro-éclairage de ces cristaux permet une lisibilité optimale en milieu obscur, mais engendre des reflets gênants pour la lecture en extérieur. Il rend possible laffichage des couleurs (appréciable pour la lecture de bandes dessinées) mais offre une autonomie moins intéressante que l’encre électronique. 6
  • 7. UNE TECHNOLOGIE = UN USAGE (2)• Le papier électronique (ou technologie e-ink) Le papier électronique offre un confort de lecture identique au papier. Il ne nécessite pas de rétro-éclairage, même en extérieur, car il est réflexif et utilise la lumière ambiante. Il consomme très peu d’énergie, il est léger et peu être flexible. L’encre électronique est composé de microcapsules noires et blanches (la couleur devient possible grâce à des filtres) qui se déplacent grâce à un champ électrique.• Liseuse (ou e-Reader : lecteur d’e-book) Une liseuse est lappareil électronique spécialisé pour la lecture de livrels. Il permet de stocker de nombreux ouvrages et tente de se rapprocher du livre papier traditionnel : autonome, portable, léger, permettant principalement le parcours et la lecture de texte avec le confort de lecture offert par l’encre électronique. 7
  • 8. MÉMOIRE• Mémoire intégrée ou extensible La mémoire intégrée dune liseuse électronique correspond à sa capacité de stockage. La mémoire intégrée peut savérer limitée pour le stockage de fichiers plus lourds (photos, vidéos, applications...). Dans ce cas, une carte mémoire peut être ajoutée si la liseuse le permet, afin détendre la capacité de stockage. 8
  • 9. MOBILITÉ• Nomadisme numérique Le nomadisme numérique ou la mobilité connectée désigne l’usage d’appareils portables permettant à la fois de communiquer, daccéder à des médias numériques, de les modifier… grâce aux technologies sans-fil.• Smartphone ou Ordiphone Téléphone mobile , « intelligent » au Canada, qui comme son deuxième nom l’indique est aussi un petit ordinateur de poche à écran tactile, proposant de plus en plus d’applications (agenda, GPS, courrier électronique, navigation web, jeux, vidéo, lecture numérique…) 9
  • 10. MOBILITÉ (2) Netbook et smartbook (marques déposées)• Un netbook, ou miniportable, est un ordinateur portable de très petite taille, vendu à bas prix, mais proposant moins d’applications qu’un ultraportable classique. Vendu par la société britannique Psion• Un smartbook, à la croisée d’un smartphone (grande autonomie) et d’un netbook. Il offre les avantages d’un téléphone intelligent tout en étant muni d’un clavier complet et d’un écran plus grand. Concept créé par un fabricant américain en 2009, puis commercialisé sous une marque déposé par une compagnie allemande Smartbook AG. 10
  • 11. ACCÈS INTERNET• Wifi (nom commercial des normes du réseau sans fil haut débit Wlan) Le Wifi permet de connecter différents appareils informatiques à l’Internet grâce l’existence de bornes Wifi (box, hot spot) émettant des ondes électromagnétiques (hertziennes) et à une carte normalisée Wifi intégrée aux appareils.• 3G Le réseau 3G est une autre norme de connectivité, créée pour l’usage des téléphones portables. Les antennes relais de téléphonie mobile font office de bornes 3G. C’est une version améliorée du Wifi, plus stable, plus rapide et plus sécurisée (le 3G+ permet une navigation plus rapide). 11
  • 12. Internet : rappels• Internet Réseau informatique mondial constitué dun ensemble de réseaux (nationaux, régionaux et privés) qui coopèrent (grâce à un protocole commun : le TCP/IP) pour offrir une interface unique à leurs utilisateurs. Cest un moyen daccès à des ressources de toutes sortes, un moyen de communication et un lieu déchange.• Adresse IP Numéro didentification qui est attribué à chaque nouveau branchement dappareil à un réseau informatique utilisant lInternet Protocol. 12
  • 13. Internet : rappels (2)• URL (ou adresse internet) Chaque page, image, dossier sur le Web possède sa propre adresse. On l’appelle URL (de langlais Uniform Resource Locator).• Hypertexte L’hypertexte va au-delà du texte, grâce à des hyperliens qui l’enrichissent. Ces liens relient entre elles des unités d’information (parties de texte, pages…). L’accès à linformation n’est plus linéaire, car il donne le choix à l’internaute.• Site Internet Un site Internet est un ensemble de pages web reliées entre elles grâce à des liens hypertextes et accessibles grâce à une URL commune (adresse de la page d’accueil).• Portail Site Web se présentant comme une porte d’entrée unique vers de nombreux sites. 13
  • 14. Multimédia Texte, image et son• Streaming (de langlais « stream », « courant ») Envoi de contenu en « direct » (ou léger différé) permettant la lecture dun flux audio ou vidéo (cas de la VoD) au fur et à mesure de sa diffusion. Elle se différencie du téléchargement de fichiers qui nécessite de récupérer lensemble des données dun morceau ou dun extrait vidéo avant de pouvoir lécouter ou le regarder.• VOD (Video on Demand) Service de diffusion de vidéos numériques à la demande.• Bouquet numérique de télédiffusion Offre multi-chaînes de télévision numérique par satellite. 14
  • 15. MULTIMÉDIA (2)• MP3 (abréviation de MPEG-1/2 Audio Layer 3) Il sagit dun fichier audio qui a été compressé (réduit). Le MP3 est parfaitement légal. Cest léchange libre de ce type de fichier qui empêche la rémunération des droits (d’auteur, producteurs…)• Peer to Peer (ou pair à pair) Réseau d’échange et de partage de fichiers entre internautes. Réseau de pair à pair (anglicisme) où chaque client est aussi serveur (décentralisation du système). 15
  • 16. DROIT• DRM Le Digital Rights Management, soit en français verrou numérique ou gestion des droits numériques, est une protection informatique placée sur les livres numériques, mais aussi les fichiers musicaux ou vidéos, pour éviter leur piratage et leur échange illégal. Cette protection peut engendrer des problèmes de compatibilité ou de transfert qui réduisent les libertés d’utilisation dans le cadre privé. Certains éditeurs français se sont dailleurs engagés à vendre des livres numériques sans DRM.• Open source et logiciel libre Un logiciel est qualifié de libre si chacun peut, en toute légalité, lutiliser, létudier, le modifier, le diffuser, et faire de même avec ses versions dérivées. Un logiciel est libre si sa licence respecte les critères de l’OSI (Open Source Initiative) : son code source doit être libre et ouvert. 16
  • 17. DROITS (2)• Licence Une licence est un contrat passé entre le titulaire des droits dauteur et son cocontractant (exploitant ou utilisateur) qui stipule les conditions dans lesquelles ce programme peut être utilisé, diffusé ou modifié.• Les licences Creative Commons Elles régissent les conditions de réutilisation et/ou de distribution dœuvres (notamment dœuvres multimédias diffusées sur Internet). Leur but est de fournir un outil juridique qui garantit à la fois la protection des droits de lauteur dune œuvre artistique et la libre circulation du contenu culturel de cette œuvre. 17
  • 18. Web, Web 2.0, Web 3.0… Où va-t-on ? 18
  • 19. WEB• Web Le Web est l’un des services d’Internet. Abréviation de World Wide Web ou « toile daraignée mondiale », et regroupe une gigantesque collection de documents hébergés par des millions de serveurs de part le monde, dans laquelle on peut naviguer (avec un navigateur) grâce, entre autres, à un langage normalisé (html) et un protocole de transfert hypertexte (http).• Web invisible (ou Web caché) Le Web invisible est la partie inaccessible du Web à partir des moteurs de recherche. Elle correspond à lensemble des documents qui ne sont pas indexés. Ex. : les bases de données (moteur de recherche interne), les intranet (accès sécurisé par un mot de passe)... 19
  • 20. WEB 2.0 Web participatif et collaboratif… Représente une étape de lévolution du web : lutilisateur n’est plus passif, il devient acteur du web !• Création et participation à des contenu grâce à des interfaces simplifiées et interactives (cms : blogs…)• Personnalisation de pages web (flux RSS et agrégateurs de contenu), de l’indexation de ressources (tags)• Partage libre de ressources personnelles (You tube, Flickr, Google Earth…)• Travail collaboratif (wiki, folksonomie…)• Réseaux sociaux Cf. L’Usager au cœur des « bibliothèques 2.0 » 20
  • 21. WEB 3.0C’est l’étape à venir… Peut désigner le Web 3D (Second Life…), le Web des objets (émergence de la réalité augmentée) ou le Web sémantique.• Web sémantique (ou web de données) Une multitude de données sont stockées dans des bases et ne sont pas visibles ni exploitables par les utilisateurs. Lobjectif du Web sémantique est donc de pouvoir manipuler ces données pour les rendre accessibles aux internautes. On parle de métadonnées.• Métadonnées Les métadonnées, sont des données sur des données . Elles sont la clé de voûte d’un projet d’indexation semi-automatique et accessible des ressources web. 21
  • 22. Ressources numériques• Dématérialisation La dématérialisation utilise des moyens électroniques pour effectuer des opérations de traitement, d’échange et de stockage d’informations sans support papier. A priori, elle n’a aucun effet sur le contenu de ces informations qui restent ce qu’elles sont indépendamment de la forme que prend leur support.• Numérisation La numérisation est la conversion dun signal (vidéo, image, audio, caractère dimprimerie, impulsion, etc.) en une suite de nombres permettant de représenter cet objet en version numérique. 22
  • 23. Ressources numériques (2)• Livre homothétique (ou livre numérisé) Il correspond à la reproduction à l’identique d’un livre papier en format numérique. C’est aujourd’hui le type d’ouvrage le plus communément disponible.• Livre enrichi Le livre « enrichi » ou « augmenté » est l’expression la plus utilisée pour qualifier les nouveaux livrels proposés par les éditeurs numériques. Leur particularité est d’intégrer du contenu multimédia et interactif aux textes. 23
  • 24. FINMerci de votre attention ! Rendez-vous sur bloggidoc… 24
  • 25. MédiagraphieDictionnaires, encyclopédies et glossaires• Francis Balle. Lexique d’information communication. Dalloz, 2006.• Premier ministre, Commission générale de terminologie et de néologie de la Délégation générale de la langue française et aux langues de France. « Vocabulaire des techniques de l’information et de la communication (TIC) », in Journal officiel. DGLF, 2009 [en ligne] http://www.dglf.culture.gouv.fr/publications/vocabulaires/Vocabulaire_TIC_09.pdf• « Glossaire des TIC Région Rhône-Alpes », in RhôneAlpes.fr, RRA, [2010], [en ligne] http://www.rhonealpes.fr/105-technologies-information-communication.htm• « Liseuses et tablettes numériques », in Dazibao, no 28, ARL PACA, Mars 2011 [en ligne] http://www.livre-paca.org/index.php?show=dazibao&id_dazibao=114&type=0&article=1817• Antoine Oury. « Notre glossaire du livre numérique », in Viabooks. Billet du 27 février 2011. http://www.viabooks.fr/diaporama/notre-glossaire-du-livre-num%C3%A9rique-21245• « Dictionnaire » , in Futura-Techno.com. Futura-Sciences [en ligne] http://www.futura-sciences.com/fr/definition/t/internet-2/d/internet_3983/• « Glossaire », in InfoSphère. Bibliothèques de l’UQA *en ligne+ http://www.bibliotheques.uqam.ca/InfoSphere/sciences_humaines/module5/url.html• Wikipédia http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Accueil_principal• Wiktionnaire http://fr.wiktionary.org/wiki/Wiktionnaire:Page_d%E2%80%99accueil 25
  • 26. Médiagraphie (2)Articles• Florent Taillandier. « Ereader, tablette, smartphone…..quel appareil pour les ebooks ? », in Cnetfrance.fr. Billet du 4 octobre 2010. <http://www.cnetfrance.fr/blog/ereader-tablette- smartphonequel-appareil-pour-les-ebooks-39755122.htm>• Marc Jahjah. « Le « livre enrichi » : définitions, précisions, mises au point (pas encore très au point) », in SoBookOnline.fr. Billet du 28 novembre 2010. <http://www.sobookonline.fr/livre- enrichi-social-interactif/le-livre-enrichi-definitions-precisions-mises-au-point-pas-encore-tres-au- point/>• « Livre enrichi : les grands éditeurs sauront-ils innover ? », in L’Actu des ebooks : le blog. Billet du 10 février 2011. <http://actu-des-ebooks.fr/2011/02/10/livre-enrichi-grands-editeurs-innover/>• « Mp3, c’est quoi ? », in memoclic.com. <http://www.memoclic.com/467-mp3/6166- mp3.html#ixzz1asg9YVIp> Guillaume Belfiore. « Retour sur les enjeux du web sémantique », in clubic.com. Billet du 18 janvier 2011. <http://www.clubic.com/internet/actualite-391340-retour-enjeux-web- semantique.html#ixzz1asnjcoLO>Mémoire• Claire Oggioni. L’Usager au cœur des « bibliothèques 2.0 » : Analyse interdisciplinaire d’une mutation en cours. Mémoire de Master 2 Littératures françaises, Monde du livre, 2009 [en ligne] <http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notice-47981> 26
  • 27. Licence juridique :Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. 27