Your SlideShare is downloading. ×
Feu à la maison de retraite
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Feu à la maison de retraite

59
views

Published on


0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
59
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. LE BIEN PUBLIC Lundi 28 mars 2011 FAITS DIVERS / CÔTE-DOR 05BEAUNE VAROIS-ET-CHAIGNOT Secouristes à l’entraînement Secouristes sans frontières vient d’organiser une opé­ ration nationale, de nuit, au fort de Varois­et­Chaignot. Cette ONG, pour partie ba­ sée à Dijon, vient en aide aux populations sinistrées. P rovenant des déléga- tions de Bourgogne,Hier matin, rue Rousseau­Deslandes. Un incendie s’est déclaré Lorraine, Rhône-Al-dans l’une des chambres de la maison de retraite. Photo LBP pes, Auvergne et Pays Basque Aquitaine, une trentaine deFeu à la maison de retraite sauveteurs de l’association Secouristes Sans Frontières Médecins, infirmiers, logisticiens, tous ont participé vendredi soir à une manœuvre grandeur nature. Photo Michel Broyer Les sapeurs-pompiers ont résidents a été placé dans la ont effectué cette semaineété appelés hier matin vers salle à manger. Cet incendie a une manœuvre nationale de10 h 30 pour un incendie à la été circonscrit rapidement, nuit au fort de Varois-et-Chai- des survivants. Répartis en tion et qui a été extraite desmaison de retraite de la Chari- sans se propager aux cinq gnot. deux équipes composées de décombres par un puitsté, rue Rousseau-Deslandes. chambres voisines. Elles sont, Cette association humani- secouristes, maîtres-chiens, étroit. La deuxième équipe aLe feu serait parti d’une des pour le moment, inutilisables taire intervient lors de catas- médecins, infirmiers et logis- sauvé un homme après avoirchambres situées au 2e étage à cause des odeurs de fumée trophes naturelles pour aider ticiens, et équipés de deux à percé un mur. Dans les deuxde l’établissement. Une qua- et des infiltrations d’eau. Il les populations sinistrées, en trois tonnes de matériel, ils cas, les survivants ont été lo-rantaine de personnes ont été aura tout de même fallu vingt dépêchant sur place du per- ont tout d’abord installé rapi- calisés grâce aux chiens.évacuées, dont trente-sept ré- à vingt-cinq pompiers sur les sonnel de secours spécialisé. dement leur camp de base Organisant trois ou quatresidents. lieux. Huit pensionnaires ont Cette ONG, dont le pôle lo- comprenant poste de com- manœuvres nationales par Dès le début du sinistre, le été relogés dans les différentes gistique est basé à Dijon, mandement avec liaison ra- an, il s’agissait là de la premiè-personnel de l’établissement maisons de retraites de l’Hô- créée en 1978, est composée dio, lieu de vie pour les secou- re manœuvre de répétitiona tout de suite isolé les lieux en pital de Beaune. Le sinistre exclusivement de bénévoles. ristes et poste médical en vue de l’obtention defermant les portes coupe-feu. n’a fait aucun blessé. Une en- Elle compte vingt-cinq mis- avancé. l’agrément qui sera sollicitéLes pompiers de Beaune et de quête de police a été ouverte sions à son actif, dont au Sri Faisant preuve d’une réelle auprès de l’ONU en novem-Nuits-Saint-Georges ont été pour déterminer les circons- Lanka, en Birmanie et en organisation et après de nom- bre 2012. Cette accréditationdépêchés sur place. Après tances exactes de l’incendie. Haïti. Objectif de l’entraîne- breux efforts, une équipe a dé- opérationnelle est nécessairel’évacuation, l’ensemble des A. M. ment : suite à un séisme, ces gagé une survivante coincée pour que l’association soit ha- spécialistes de l’urgence ont sous une dalle de 15 cm qu’il bilitée à intervenir et soit re- investi le fort pour rechercher a fallu découper avec précau- connue dans le monde entier. EN BREFDIJON DIJONUn mineur interpellé pour port d’arme prohibéUn mineur de 17 ans, porteur d’un couteau, a été interpellé di-manche, vers 3 h 50 du matin. Il a fait l’objet d’un rappel à la loi. Interpellations de conducteurs ivres Dans la nuit de samedi à di- voituresenstationnement.Ila Dijon et interpellé rue duIl volait du matériel à la déchetterie de Chenôve manche, plusieurs interpella- d’ailleurs été maintenu sur les Transvaal.Letestàl’éthylotestInterpellation hier à 15 heures d’un homme de 50 ans, tionsliéesàdesconduitessous lieuxdel’accidentparlesdeux s’est révélé positif ; à l’éthylo-originaire de Géorgie, domicilié à Talant. Il venait de dérober l’empire d’un état alcoolique propriétairesdesvéhiculesac- mètre, le taux était dedeux magnétoscopes et trois télécommandes usagées. ont été réalisées par les poli- cidentés. Le conducteur avait 0,59 mg/l, soit 1,18 grammeEntendu, il a reconnu les faits et un rappel à la loi lui a été ciers de la brigade anticrimi- un taux de 2,30 grammes d’al- d’alcool par litre de sang. Res-notifié. Il a été laissé libre. nalité. cooldanslesang.Placéengar- tequel’hommen’apasétépla- Dimanche, vers 4 heures du de à vue, il sera convoqué de- cé en garde à vue puisque c’est matin, rue d’York, un automo- vant le tribunal correctionnel safemmequil’aprisencharge. biliste âgé d’une trentaine quand les plaintes et devis se- Ilseraconvoquéetentenduul- d’années et domicilié à Dijon, ront établis. térieurement par la brigade en état d’ivresse, a été arrêté Autre affaire, celle de ce desaccidentsetdélitsroutiers. aprèsqu’ilavoiremboutideux quinquagénaire, domicilié à E.H. 2409171 2400471

×