• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Des jeunes venus du monde entier
 

Des jeunes venus du monde entier

on

  • 233 views

 

Statistics

Views

Total Views
233
Views on SlideShare
233
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Des jeunes venus du monde entier Des jeunes venus du monde entier Document Transcript

    • Cahier Local 02 TEMPS FORT LE BIEN PUBLIC Lundi 24 janvier 2011 MEURSAULT SAVIGNY­LÈS­BEAUNE MAGNIEN Les messes dans le secteur paroissial Les pêcheurs en réunion Choucroute du Club des Jonquilles Demain, à 9 heures, messe à la chapelle Vendredi 28 janvier, à 19 heures, lassociation Le Club des Jonquilles organise un repas de Meursault ; à 15 heures, célébration à la APPMA (pêche et protection du milieu choucroute mercredi 2 février à la salle maison de retraite Les Opalines, à Santenay. aquatique), convoque ses adhérents des fêtes. Pour tout renseignement, sadresser Vendredi 28 janvier, de 17 heures à l’assemblée générale qui se déroulera à Juliette Laureau au 03.80.90.01.84, à 18 h 30, permanence à Meursault ; à 18 h 30, salle Saint­Paul. Ordre du jour : rapport moral Marguerite Ledoux au 03.80.90.06.99, messe à la chapelle de Meursault. et financier, alevinage, questions diverses. ou Andrée Laplante au 03.80.90.05.94.JEUNES ÉTRANGERS. Ils sont arrivés à Beaune pour apprendre un métier. Témoignages.Venus du monde entier Nationalités. Tous les continents sont représentés : Résider en France. Droits et formalités ne sont pas Amériques, Asie, Afrique, Europe et même… la Tasmanie. les mêmes si l’on est européen, japonais ou d’ailleurs.Apprendre l’œnologie ou lalangue française, venir vivreen France : ces raisons ontpoussé ces jeunes à tenterleurs chances à Beaune.U njour,HiroShojigoû- te un chassorneyàTo- kyo : il est enchanté.Ilse précipite sur Google poursavoir où est fait ce vin.Aujourd’hui, il travaille audomaine,àSaint-Romain.À Beaune, le foyer des jeunestravailleurs accueille beau-coup de jeunes étrangers. Ilsviennent passer de six mois àunanpourtravailler.“ Ce quiest sympa ici,c’est que touttourne autour Hiro, Pédro, Samantha, Julian, et Mijhao au foyer des jeunes travailleurs. Photo LBP Je travaille au Domaine des Comme Samantha Hall, de tourne autour du vin. Je fais L’EXPERT Verduns. Je suis en apprentis- Reading en Angleterre. des sorties le soir avec de jeu-du vin. ” sage : je passe trois semaine à «J’aimeraisdevenirtraductri- nesviticulteursdelarégion.» CHRISTOPHE travailler,puisjeretourneune ce.J’aipasséquatremoisenEs- QUÉANTJulian, Suisse semaineenAllemagneàl’éco- pagne, je vais rester six mois LerêveJaponais Chef le.» ici. Je travaille à Bligny-lès- Le rêve : ouvrir un restau- à l’Oiseau « Ils sont pris en charge par Beaune, dans une fabrique rant français au Japon. Tat- des vignesleursemployeursouilssonten Pasquelevin d’objetsdécoratifs.» suya Hada vit au foyer. Il a étéstagesconventionnésavecdes MijhaoLiuestarrivéilyaun PedroEftevef,estvenud’An- envoyéparl’écoleTsujidansle « Le savoir-écoles,»expliqueMarie-Hélè-ne Vincent, animatrice socio- an et demi, en provenance de Chine.Ilsuitsascolaritéauly- gola pour faire son apprentis- saged’électricien,«Jeviensde Rhône. Cette établissement franco-japonaise recrute des faire d’un pays »culturelleaufoyer. Hiro souhaite devenirsommelier ; Julian Huber, lui, cée viticole. « Je souhaite tra- vailleràParisdansl’informati- que. » Le jeune homme a déjà signermoncontrat.Jesuisarri- vé il y a un an et deux mois, et j’espère rester en France pour élèves pour deux ans d’études auJapon,puisenFrance.«Là- bas, la France jouit d’une ima- «L e s j e u n e s étrangers que nous accueillons dansva reprendre le domaine de unpieddanslemilieu.Ilpasse devenirélectricien.» ge de luxe. Pour les jeunes Ja- nos cuisines sontsonpère…àFribourg,pasloin ses vacances à Paris, chez un Est-ce que ces jeunes gens ponais, ouvrir un restaurant efficaces.de l’Alsace. « Ma famille a de réparateur d’ordinateur pour ont pris leurs marques dans luxueux de 15-20 couverts est « Au début, ils ont desnombreuses connections ici. financersesétudes. notre ville ? « Je trouve que unpremierpasversl’indépen- difficultés d’adaptation, c’estcalmeici,c’estunpeuiso- dance », détaille Pierre Béal, notamment avec la léparrapportàDijon,etlacha- directeurdel’école. langue. Travail : quels sont leurs droits ? leur me manque », ajoute Yuki Murata a trouvé son « Ils apportent le savoir- Pédro. « C’est un peu difficile propre appartement. Le mois faire de leurs pays. Ils Les jeunes en provenance des pays de l’Union européenne de trouver des choses à faire, prochain, il travaille pour un sont avec nous en cuisi- peuvent aller, venir et travailler en France comme ils le sou­ maisjesuisarrivédepuisdeux restaurant japonais. Attablé à ne : ils dressent les assiet- haitent. Les jeunes Japonais, quant à eux, font une deman­ semaines»,confieSamantha. uncafé,ilobservelarobed’un tes, cuisent les viandes, et de de permis vacances/travail à l’ambassade de France à «J’aimebiencetendroit,mais verre de chardonay. Le goû- lèvent le poisson. Tokyo. Du côté de Lyon, l’école Tsuji gère les formalités ad­ iln’yapasbeaucoupdechoses tant,ils’exclame :«Hmmtrès « Nous accueillons un ministratives directement avec la direction du travail et les pour s’amuser. Il y a plus de bon ! » Au Japon, il prenait stagiaire japonais par an. préfectures. Les autres étrangers doivent obtenir un titre de monde à Paris ou Dijon », lâ- déjà des cours du soir… en Dans le passé, nous séjour. Généralement, les stagiaires et apprentis étrangers che Mijhao. Julian, lui, est œnologie. Les vins n’ont déjà avons même accueilli des sont rémunérés à hauteur de 500 € par mois. commeunpoissondansl’eau, plusdesecretpourlui. Brésiliens. » « C’est super sympa ici ! Tout AURÉLIENMARTY