Olmix-Press Clipping 2012
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Olmix-Press Clipping 2012

on

  • 3,417 views

 

Statistics

Views

Total Views
3,417
Views on SlideShare
2,430
Embed Views
987

Actions

Likes
0
Downloads
15
Comments
0

4 Embeds 987

http://www.olmix.com 970
http://olmix.des 13
http://translate.googleusercontent.com 3
http://olmix-tv.evernet.fr 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Olmix-Press Clipping 2012 Olmix-Press Clipping 2012 Document Transcript

  • REVUE DE PRESSE 2012 Olmix SA Le Lintan ZA du Haut du Bois 56580 Bréhan FranceTéléphone: +33 (0)297 38 81 03 Télécopie: +33 (0)297 38 86 58 Email: contact@olmix.com Website: www.olmix.com Société Anomyne au capital de 428 396, 20 € - RCS Vannes B 402 120 034 Siret: 402 120 034 00010 - Code NAF: 241 E - N° TVA Intracommunautaire: FR 20 402 120 034
  • 19 novembre 2012 QuotidienSUPPLEMENT Ecofutur
  • 19 novembre 2012 QuotidienSUPPLEMENT Ecofutur
  • 18 novembre 2012 QuotidienEconomie p28
  • 16 novembre 2012 QuotidienEntreprises et Innovation p14-15
  • 16 novembre 2012 QuotidienEntreprises et Innovation p14-15
  • 12 novembre 2012 QuotidienInstitutions - BDI, Bretagne Développement Innovation, publie une étude demarché sur les alguesCette enquête est de portée internationale, elle sinscrit dans le programme BreizhAlgqui vise à développer cette filière encore balbutiante dans la région quand la concurrencemondiale sactive.Cette enquête très complète a été réalisée avec le soutien de cabinets spécialisés, elle aété commandée par Bretagne Développement Innovation, elle permet de faire le pointsur le marché mondial des algues, les débouchés commerciaux et industriels, le poids depays comme la Chine. Dans cet ensemble, la Bretagne représente 1% du marchémondial, elle se situe au 10ème rang, elle assure 90% de la production française de cesvégétaux marins. 26 entreprises de transformation sont installées dans la région etvalorisent les produits principalement dans la cosmétologie et lalimentaire. Cetteenquête met en perspective cette filière qui dispose dopportunités, les fabricants français de lalimentation animale par exemple, vont être amenés à utiliser davantage desextraits dalgues, notamment pour le déploiement daliments naturels moins chargés enantibiotiques. Cette enquête concernant la filière algue a été réalisée en Bretagne dans lecadre du programme BreizhAlg. Bretagne Développement Innovation. * Le programme Breizh’Alg vise à fédérer les acteurs en région, à identifier les besoins de lalgoculture, à proposer des voies de diversification et à développer une filière durable. Programme mené en partenariat avec le cluster Produits de la Mer Nutrition Santé, le CNC (Comité National de la Conchyliculture) et le CEVA (Centre dEtudes et de Valorisation des Algues).Quotidien Électronique Numéro du 12 novembre 2012
  • 8 novembre 2012 HebdomadaireEVENEMENT Lopportunité dune filière algues en Bretagne p10-12
  • 8 novembre 2012 HebdomadaireEVENEMENT Lopportunité dune filière algues en Bretagne p10-12
  • 8 novembre 2012 HebdomadaireEVENEMENT Lopportunité dune filière algues en Bretagne p10-12
  • Novembre 2012 MensuelEntreprises
  • Novembre/Décembre 2012 BimestrielSupplier Update p67
  • NOV 12 Mensuel11 AVENUE FRANCIS DE PRESSENSE Surface approx. (cm²) : 19493571 SAINT DENIS LA PLAINE CE - 01 41 62 80 00 N° de page : 58 Page 1/1 ENVIRONNEMENT ULVANS : UNE NOUVELLE FILIERE DE VALORISATION DES ALGUES EN BRETAGNE Cinq PME bretonnes se sont regroupées pour creer une nouvelle filiere de valorisation des algues, de la recolte à la transformation en produits innovants pour les secteurs de la nutrition, de la sante animale et vegetale et de la fertilite des sols. Le groupement Ulvans réunit, sous limpulsion dOlmix (specialiste des solutions naturelles pour la nutntion et la sante animale et vegetale), PRP Technologies (fertilisants naturels), Melspnng (chaleurs naturels), Amadeite (sante animale), Agnval (valorisation des coproduits vegetaux par stabilisation et extraction de molecules d intérêt) et deux centres de recherche, universite de Bretagne Sud et CNRS de Mulhouse « Ce programme innovant doit notamment permettre dapporter une solution a la problématique des algues sur le littoral breton en les collectant avant de les transformer en produits naturels pour lagriculture, destines, a une commercialisation en France et a linternational », précise Herve Balusson, fondateur du groupe Olmix Inscnt dans un programme innovation strategique industrielle dOseo, Ulvans va permettre aux cinq PME douvrir de nouveaux marches a lexportation, y compris vers des destinations complexes comme la Chine UN TEST GRANDEUR NATURE Le projet Ulvans doit permettre la mise au point de chacune des phases de traitement de 15 000 tonnes dalgues vertes afin de valider la faisabilité du procede ainsi que le developpement des produits finaux Lobjectif final est de traiter plus de 60 000 tonnes d algues a lannée Des technologies innovantes seront mises en œuvre ainsi, la collecte des algues vertes en mer fait appel a une nouvelle technologie de pompage et de pressage qui permet de laisser une partie de I eau et du sable dans le milieu naturel Parmi les developpements attendus, de nouveaux produits pour le secteur de la sante animale substituant aux molecules chimiques des molecules biosourcees favorisant le developpement des défenses immunitaires, le remplacement de protéines animales utilisées dans lalimentation animale et lélevage aquacole, ou encore le remplacement de certains produits phytosamtaires et engrais par des produits naturels issus de matières algales M-C BOLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et6159604300505/GBM/ARN/3 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • 2012 Vol 20 n°9Review p23-25
  • 2012 Vol 20 n°9Review p23-25
  • 2012 Vol 20 n°9Review p23-25
  • Octobre 2012 MensuelMatières Premières p38-39
  • Octobre 2012 MensuelMatières Premières p38-39
  • Octobre 2012 MensuelMatières Premières p38-39
  • Octobre 2012 Mensuel p34
  • Sept.-Oct. 2012 Monthly p10-13
  • Sept.-Oct. 2012 Monthly p10-13
  • Sept.-Oct. 2012 Monthly p10-13
  • Sept.-Oct. 2012 Monthly p10-13
  • 14/20 OCT 12 Hebdomadaire Paris Surface approx. (cm²) : 23015 PLACE DE LA PORTE DE PARIS77000 MELUN - 01 64 37 05 64 Page 1/1 SOCIÉTÉ Les algues : un eldorado pour (agroalimentaire Bientôt des algues dans lassiette? tion. Lindustrialisation, cest aussi lob- production arrivent "à saturation", jectif dAleor, qui sappuie sur le modèle affirme M. Sassi. La Chine, qui a pris Plutôt mal perçu, ce "légume de la de la coopérative agricole pour déve- 60 % des parts de marché en 10 ans mer" encore sous-exploité en France lopper une filière de production des selon lui, se trouve confrontée à des dif- recèle un fort potentiel de croissance algues. Elle démarre à grande échelle ficultés "daccès au milieu maritime" et sur le marché de (agroalimentaire, en septembre, pour une première à la "dégradation de sa qualité", pour- récolte en janvier 2013 dont la tonne suit le spécialiste. Tous ces éléments prédisent chercheurs et entrepreneurs pourrait être rachetée I 300 euros. Len- font dire à M. Sassi que la Bretagne, "le qui se sont lancés à la conquête de cet treprise vise à se substituer aux impor- deuxième pays de lalgue vu du Japon", eldorado. tations en France, en surfant notam- a toutes ses chances. Dautant que cer- ment sur la vague "des sushis et des taines professions, comme les éleveurs salades préparées", affirme Jean-Fran- dhuîtres et de moules, qui ont accès au L a France, qui importe plus de çois Sassi, responsable du département domaine maritime, "sont prêtes à se 50 DOO tonnes dalgues par an algues produits au Centre détude et de diversifier dans la production dalgues", et en produit 70 DOO, consi- valorisation des algues (Ceva), parte- indique-t-il. Certains sont dailleurs par- dère les algues "comme un naire à la fois dAleor et dOlmix. tie prenante au projet Aleor. À terme, déchet", déplore Jean-Yves de Chaise- "on pense raisonnablement atteindre martin, maire de Paimpol (Côtes-dAr- Potentiel de croissance en Asie une production de lordre dun million mor) et vice-président dAleor, spécia- de tonnes par an", dans la région nord- lisé dans la culture et la transformation "Des entreprises de la grande distribu- ouest de lEurope, avance M. Sassi. À des algues à destination de lalimenta- tion et de lagroalimentaire" sintéressent titre de comparaison, ce sont 15 mil- tion et des cosmétiques. En dépit de dailleurs au sujet, affirme-t-il sans don- lions de tonnes dalgues qui sont pro- cette mauvaise image, liée notamment ner plus de détails. Actuellement, les- duites dans le monde par an pour un au scandale des algues vertes deve- sentiel des importations est toutefois chiffre daffaires de 8 milliards de dol- nues toxiques en se décomposant sur utilisé "comme matière première par lars, affirme le spécialiste. Ces algues les plages de Bretagne, plusieurs entre- lindustrie pour les gélifiants1 (flans, sont issues à 90 % de lalgoculture et uti- preneurs se sont engouffrés dans la cosmétiques...), précise M. Sassi, inter- lisées à 80 % comme "algue légume", brèche. Car la matière première dispo- rogé cette semaine en marge des ren- précise M. Sassi. • nible est abondante. Olrnix, un groupe contres dInnov Eco sur léconomie breton créée en 1995 par Hervé Balus- verte à Paris. En France, "nous ne Cécile de Corbière son et spécialisé dans la chimie verte, sommes pas sur une consommation de développe actuellement un projet de masse", prévient dailleurs M. de Chai- récolte en mer des algues vertes, brunes semartin, interrogé en marge du salon et rouges, notamment pour lalimenta- Invest in Blue sur léconomie marine, tion des poissons dans le cadre de qui sest tenu simultanément dans la laquaculture. Lentreprise veut mettre capitale. Ailleurs dans le monde, le sur pied une "filière de valorisation" potentiel de croissance est important, allant de la collecte à la transforma- notamment en Asie où les capacités deOLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et4455004300506/GGF/AAH/2 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • 11 OCT 12 Hebdomadaire Province OJD : 202321 PLACE SAINT-JACQUES Surface approx. (cm²) : 135776260 EU - 02 35 50 10 05 Page 1/5 Q^.^ — i Olmix peut transformer les algues vertes pour nourrir la planète. ITA refuse les 100 emplois proposés. bc79654c51800401527a4394790fe5512b88b859215f224OLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et9402783300505/GFD/ABA/2 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • 11 OCT 12 Hebdomadaire Province OJD : 202321 PLACE SAINT-JACQUES Surface approx. (cm²) : 135776260 EU - 02 35 50 10 05 Page 2/5 Dossier Faut-il valoriser les algues vertes qui enva- hissent les plages ou tenter par de lourds programmes de les éradiquer ? La question est dè plus en plus dactualité. Les élus tré- gorrois disent subir des pressions des in- dustriels. Les chefs dentreprise prétendent pouvoir valoriser en toute sécurité cette al- gue. Parmi eux Hervé Balusson, le PDG dOlmix. Spécialiste de solutions naturelles pour la nutrition et lhygiène animale, il a dé- veloppé une filière mondiale. La société bretonne veut accéjérer le mouvement et annonce une révolution verte. Les élus, eux, sont très frileux. Enquête. Christophe Canne Éradiquer plutôt que valoriser Pourquoi les élus sont contre as de valorisation nous P cherchons I eradication » Voila le message des elus qui planchent et œuvrent déjà depuis bon nombre dannées pour trouver une solution au ra- massage des algues vertes Une autre position que celle des indus- triels Jean Claude Lamande, I elu de Plestin en charge de ce dossier pour Lannion Tregor Aggloméra lion le reconnaît « ll y a beau- coup de pression de la part des in- dustriels pour prof iter de ce gise ment Cela vient surtout de deux industriels en particulier Lun est pret nous dit-il lautre est en cours de faire valider son process • Jean-Claude Lamande « Tant que les projets ne sont Cestvrai ça nous met en porte a faux On nest pas la pour faire du pas clairs, on ne peut pas business avec les algues vertes » jouer avec ça ». Travail ler en amont LÉtat doit prendre Pour les elus, il s agit aussi les choses en main dune autre strategie mise en place depuis des annees avec le Les elus locaux, et principale monde agricole sur les bassins ment les elus des quatre commu- versants «Le gros morceau dans nes concernées que sont Plestin, tout ça, cest le travail que nous Saint Michel,TreduderetTredrez, menons avec les agriculteurs se tournent dans ce cas aussi vers Nous jouons depuis le début la lEtat «C est a lEtat de prendre la carte de /amont avec le change- decision On ne peut pas engager ment de systeme agricole On la responsabilite de nos petites verra les resultats dans dix ans ll communes Un produit comme ça devrait y avoir des repercussions se degrade entre les différentes dabord dans la qualite de leau » etapes, entre le moment ou elles Face aux emplois promis, les sont récoltées, puis lavées et em elus résistent également « On menées a lusine La responsabi- nous parle demplois maîs ça ne lite des communes ne peut pas serait que des emplois precaires etre engagée car stl y a un pro Ou adviendra-t-il stl ny a plus de blême en bout de chaîne, quest- ressource ? Car e est le ramas- ce qui va se passer La on se sage en mer qui les interesse Lin tournera alors vers les commu- dusine! ne s engage pas sur des nes » financements, au contraire, il nous Pour Jean-Claude Lamande, demande dè les aider Je ne vois < on demande a quatre commu- franchement pas la population ac- nes de valider des process indus- cepter quelque chose de ce triels sans savoir ou ça les mené type » souligne le president du Ce n est pas possible On ne peut comite des bassins versants de la pas pérenniser un tel systeme Lieue de G reve Que lEtat le fasse et la on verra » bc79654c51800401527a4394790fe5512b88b859215f224OLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et9402783300505/GFD/ABA/2 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • 11 OCT 12 Hebdomadaire Province OJD : 202321 PLACE SAINT-JACQUES Surface approx. (cm²) : 135776260 EU - 02 35 50 10 05 Page 3/5 Olmix veut valoriser les algues vertes de Saint-Michel cc Je peux fabriquer le soja de la mer et créer uelle est votre inven- toxines dans les aliments pour sagit de capter les algues en la matière verte on a trouvé un Q tion à partir de lalgue verte? Les chercheurs du CNRS de entrer dans le cycle de la diges- tion Aujourdhui, cest devenu une poudre préventive que lon grand volume en mer, de sépa- rer les sucres, les jus et la marche spectaculaire Par un procédé dhydrolyse on en fait une sorte de soja de la mer. Et le Mulhouse plus ceux que jai en met à la place des antibiotiques matière marche, cest la substitution des interne ont mis au point en 2002 Donc, inévitablement, on a be- verte. Le farines de poissons Aujourdhui, un brevet à partir du sucre qui se soin de volumes dalgues vertes jus sert pour laquaculture des millions trouve dans I algue verte, et qui pour des de tonnes de poissons sont sappelle lulvan. Ce sucre a des herbidi- broyées en Amérique du sud capacites à faire gonfler de lar- « Notre produit ces etpour nourrir les poissons déle- gile de dix fois On a fait breveter remplacera pourvage en Chine et sur le continent ça, il a de gros intérêts, en cos- les larmes indien. Nous, nous proposons metique comme en beaucoup une technique de substitution de choses. On la appelé Ama- de poissons » Quavez-vous dit aux res- déite. Cest un nouveau maté- ponsables de ITA ? riau hybride avec des propriétés Pourtant, il y a quèlques Je les ai rencontres la se- de résistance incroyables. On a années, vous aviez déjà tenté maine dernière. Eux, ils sont sur levé des fonds, on a beaucoup des choses à Saint-Michel ? une position ferme et définitive, travaillé pour essayer de les A lépoque à Saint-Michel, on disant que les algues vertes, mettre dans les pare-chocs de avait essayé de travailler en en- cest la faute aux nitrates et donc voitures, dans des cosmetiques, voyant un bateau et tout ça, maîs elles doivent disparaître. Notre maîs lorigine algues vertes est ça na pas été tres concluant valorisation ne leur plaît pas du un gros problème et dans ce do- Aujourdhui, on a monté un pro- tout Pour faire un produit dex- maine, personne na jamais gramme avec Oseo. Jusquà cellente qualité, il faudrait les voulu nous en acheter un kilo ici present on avait un marché seu- prendre en amont Les prendre En Asie et aux Etats-Unis, ça lement pour les sucres avec les dans leau avant quelles narri- marche. Et pourtant, on sait par algues, or jai trouvé un autre • Hervé Balusson : « Je ne vent, et lidéal serait danticiper exemple fabriquer aujourdhui marche On va monter quatre cherche pas à cultiver les al- en allant les chercher quand el- de lanti-ride en fixant les toxi- usines en Bretagne (Plouenan, gues, je veux juste prendre les sont au repos lhiver en nes. On a aussi réussi à fixer les Nantes et deux à Bréhan) ll celles qui sont là ». haute mer, en les pompant. Dix-sept ans dexpériences dans le monde pour Olmix réée à Bréhan, à la limite Quinze ans plus tard, les an- nes doivent voir le jour prochai- deuros de lEurope pour payer C du Morbihan et des Côtes- dArmor, par le Costamori- cam Herve Balusson, Olmix tibiotiques sont montres du doigt et les soins au naturel devien- nent incontournables. nement aux Etats-Unis et en Asie. Mais le Costarmoricain sait que pour tenir et se dévelop- des chercheurs pour travailler sur le su/et. À lépoque on rn a dit que jamais mes mixtures à base sest fait un nom dans le monde per, ii faut miser sur linnovation dargile et dalgues nauraient eu entier dans la nutrition et le bien- 13 DOO tonnes paran ll embauche des ingénieurs et leur place par rapport à toute ètre animal. « Comme ici cétait difficile, investit dans la recherche. « En lindustrie de la pharmacie Sauf Depuis 1995, le groupe Ol- nous sommes alles nous déve- 2002, jai mis une equipe de quaujourdhui, les antibiotiques mix travaille pour trouver des so- lopper de façon spectaculaire en chercheurs pour travailler sur le dans les aliments on nen veut lutions alternatives naturelles Asie et aux Etats-Unis Au- digestif. En effet, si ce produit est plus » Doù des perspectives de aux additifs utilisés dans lagri- jourdhui on produit 13 000 ton- bon en hygiène extérieure, il doit marchés énormes. culture Cest devenu lun des nes de produits et on en vend lêtre aussi pour tout ce qui est Le Ceva de Pleubian a fourni spécialistes mondiaux de la chi- partout » Deux nouvelles usi- digestif. Jai obtenu un million des extraits d algues. Olmix a mie verte. « Au départ je livrais réalisé les tests. Dix ans après, de largile pour la cosmetique », ce projet a abouti à la creation se souvient le PDG. Cest alors dun nouveau matériau hybride que lui vient lidée dassocier original dénommé Amadéite, largile a des huiles essentielles une argile dont la structure a eté et des oligo-éléments pour soi- modifiée par des extraits dal- gner les animaux au naturel. gues — et notamment des al- « Quand on marque un petit ani- gues vertes— pour le rendre ul- mal à la naissance avec un pro- tra-résistant. "Aveclalgue verte duit, il sen souvient et le garde nous avons aussi, grâce a un en mémoire, il sen sert ensuite procéde, pu lui augmenter ses un peu comme un doudou. Mon capacités à booster la catalyse idée cest du spa pour digestive. » animaux » Le patron travaille, Le groupe compte mainte- développe le procédé et obtient, nant quatorze filiales et est pre- un prix dè linnovation en 1995. sent dans soixante pays dans le " On était des précurseurs dans monde ll emploie 250 salariés, ce quon appelle aujourdhui le est côté en bourse et réalise un bien-être animal, maîs le lobby chiffre daffaires de 54,5 millions vétérinaire et pharmaceutique • Les algues vertes de Saint-Michel-en-Grève seront-elles exploi- deuros, dont 80 % à lexporta- ne nous a pas fait de cadeaux » tées un jour dans une filière industrielle ? (Photo darchives) tion. bc79654c51800401527a4394790fe5512b88b859215f224OLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et9402783300505/GFD/ABA/2 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • 11 OCT 12 Hebdomadaire Province OJD : 202321 PLACE SAINT-JACQUES Surface approx. (cm²) : 135776260 EU - 02 35 50 10 05 Page 4/5 cent emplois, mais les élus nen veulent pas « Les élus ont une position dogmatique » Doù vient le blocage, alors ? Le blocage avec LTA, cest du dogmatisme Politiquement, ils se sont engages a les faire dispa- raître maîs elles sont la depuis 3 milliards et demi dannées Nous ne demandons pas a cultiver des algues sur toutes les côtes bre- tonnes La seule chose que je de- mande e est de pouvoir en col- lecter 20 a 30 DOO tonnes par an en Bretagne pour monter un schema industriel, pour le mon- ter ensuite sur la Chine et ailleurs dans le monde, maîs je veux bre- veter tout ça en France pour être protege Le blocage est-il définitif ? Je ne pense pas que les elus soient totalement bloques, cest I Depuis dix ans, les chercheurs dOlmix travaillent sur la separation des sucres, des jus et dè la une premiere reaction En effet, matiere verte. entre la position politique quils ont depuis dix ans et la réalité Que faudrait-il changer ? <( Refaire le coup Plouenan pour leur montrer On scientifique, il y a maintenant un Je compare le syndrome al- du Minitel, ce serait leur a prouve quil ny avait plus tournant 11 faut quon fasse beau- gues a celui du Minitel ALannion, de risque, que ça devenait une coup de pédagogie on était les premiers dans le dommage » matiere premiere, cest de la va- monde avec le Minitel et, derrière, leur ajoutee, de lemploi, cest de on na pas eu dindustrialisation Combien une telle filière lexport, une nouvelle filiere De- « Lalgue verte, ce Le problème de fond, cest le man- peut-elle créer demplois ? main les pays qui avancent vite nest pas lor vert » que de connaissances On a les Dans mon programme Oseo, comme la Chine cultiveront les meilleurs chercheurs en Bretagne jai promis cent emplois et jen ai algues vertes Je suis le premier maîs ils ne communiquent pas en- déjà embauche trente cette an- au monde a avoir travaille sur les Lalgue verte, ce nest pas I or tre eux Dans la Silicon Valley, on nee Maîs cest carrément une fi- algues vertes Les Chinois sont vert Cest une matiere renouve- ma propose des schémas de de- liere quil y a a monter, qui va de en tram de mattirer maîs, si je lable qui peut nous servir a met- veloppement incroyables Je la culture au processing pars, je sais quils vont me piller tre au point des produits utilisa- comprends la frilosité des politi- Comment voyez-vous la Malheureusement, ça ne se fera bles dans une agriculture dura- ques ll y a vingt ans, le politique suite ? peut-être pas en Bretagne maîs ble Lhistoire de la substitution qui sopposait au lobby porcin, il On va y aller doucement On ça se fera Sil faut partir au Ca- des farines de poissons, cest un en prenait plein la gueule et donc va commencer par le Finistere nada ou a Singapour, eh bien, reel enjeu Nourrir 9 milliards cest le balancier qui est revenu de avec Douarnenez ou ils sont on le fera Maîs ça serait dom- dhommes demain, cest un reel lautre côte Maintenant, il faut quil plus ouverts On a déjà fait venir mage On referait alors le sujet revienne au centre 50 elus en juillet a lusine de Minitel i bc79654c51800401527a4394790fe5512b88b859215f224OLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et9402783300505/GFD/ABA/2 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • 11 OCT 12 Hebdomadaire Province OJD : 202321 PLACE SAINT-JACQUES Surface approx. (cm²) : 135776260 EU - 02 35 50 10 05 Page 5/5 Une unité travaille déjà à Plouénan I A Plouénan, le travail sur les nouveaux produits a déjà com- mence peu avant lété. - -mn dernier, le groupe Cl- A partir de la, de nouveaux E ic sest associe avec qua- PME bretonnes pour creer une nouvelle filiere de valori- produits seront crées Notamment dans le domaine de la sante ani- male, le remplacement de protéi- sation des algues nes animales et la substitution de Ulvans, nom du projet, réutilise certains herbicides, insecticides le site industriel de Samt-Pol de etfongicides Lusine a commence Leon avec la Sica de Samt-Pol a travailler au début du mois de pour traiter dans un premier juillet sur le site de Plouénan Se- temps 15 000 tonnes dalgues, lon les initiateurs du projet, lentre- puis 60 DOO par an « La Sica cher- prise devrait dici a 2020 générer chait aussi a traiter 20 DOO tonnes un chiffre daffaires de 150 millions de legumes par an quils envoient deuros autrement au compost Ce sont les mêmes machines qui nous serviront a laveries algues et a les mettre en cuve Malheureuse- ment on comptait sur les gros vo- lumes de Saint-Michel et la il y a un blocage », explique Herve Ba- lusson 169 000 euros en 2012 Au 31 août 2012, il avait ete ra- Au final tout cela a un coût masse 25 545 m3 dalgues sur le Le ramassage va coûter pour sable de la baie contre 33 082 en lensemble des quatre com- 2011 18 660 m3 ont ete epandus munes concernées 169 338 en frais sur des parcelles agrico- les chez 133 agriculteurs cette an- euros en 2012 Soit un total de nee 180 m3 ont ete traites a la pla- 464 958 euros sur les trois teforme de Lantic en avril dernieres annees bc79654c51800401527a4394790fe5512b88b859215f224OLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et9402783300505/GFD/ABA/2 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • LE JOURNAL DES ENTREPRISES EDITION MORBIHAN OCTOBRE 12BP 243 Mensuel29205 MORLAIX CEDEX - 02 40 35 39 34 Surface approx. (cm²) : 52 N° de page : 13 Page 1/1 • EN BREF Olmix Invité spécial à Londres Hervé Balusson, P-dg du groupe Olmix basé à Bréhan pres de Pontivy, sera lun des intervenants de La convention daffaires Biomarine, qui se tiendra Les 24 et 25 octobre à Londres IL viendra y présenter son expertise en matière de recherche sur Les algues Lentrepreneur côtoiera Le secrétaire dEtat à la Mer portugais Manuel Pmto de Abreu ou Bernhard Friess, commissaire europeen aux affaires maritimes et pêche Sofiproteol tiendra également deux "think tank" Lévénement se déroulera au Fishmongers Hall de La capitale britannique, www biomarine orgOLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et9819583300503/GLB/ALA/3 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • 16 OCT 12 Quotidien Prov. avec dim. OJD : 762213 Surface approx. (cm²) : 9410 RUE DU BREIL35051 RENNES CEDEX 09 - 02 99 32 60 00 Page 1/1 « Marées vertes : un fléau, rien dautre ! » Nicolas Kerdraon, maire-adjoint de Saint- rechauffement climatique Vouloir valoriser Michel-en-Grève et Christophe Kergosien, les « marees vertes » est, par contre, contre conseiller municipal de Tréduder, sont productif et ne vise qua faire accepter la opposés au projet dexploiter à échelle pollution originale des nvieres Les tenants industrielle les algues vertes. « Elus de dun systeme agricole intensif se cachent communes sinistrées par les marees vertes, (mal) derrière des societes comme Olmix nous refusons les tentatives dexploitation du Pour ne pas résorber une pollution dont on fléau qui nous touche Depuis plus de 40 est responsable, il suffirait donc de lm ans, des milliers de tonnes dalgues vertes chercher une quelconque valeur Cest séchouent sur une plage autrefois réputée commode Surtout en période de cnse [ ] Ces algues sont naturellement présentes dans Les marees vertes sont bien un fléau, une le milieu et, en quantite normale, ne posent pollution symptomatique dune autre pas de problème Malheureusement, ces pollution, un grave danger et une plaie quantites normales nont plus ete observées a economique Les emplois détruits dans le Saint-Michel en Greve et a Tréduder depuis tourisme a léchelle de la Bretagne 1970 La prolifération de ces algues est le représentent bien plus que les quèlques symptôme visible et nocif dune pollution emplois sortis du chapeau par Ulvans [ ] » invisible celle de leau de nos rivières, par les nitrates Vouloir valoriser les algues sous formes de matenaux, daliments, de carburant ou dénergie est une demarche louable, potentiellement porteuse dinnovations positives contre la faim dans le monde ou le 557D759553101A0752F14404580E459123C9BC0B81E22E8805BA753OLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et4284293300504/GFS/FDP/2 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • 11 OCT 12 Quotidien Prov. avec dim. OJD : 762213 Surface approx. (cm²) : 179 N° de page : 1510 RUE DU BREIL35051 RENNES CEDEX 09 - 02 99 32 60 00 Page 1/1 Algues vertes : faut-il en tirer « profit » ?Beaucoup voudraient sen débarrasser. quaujourdhui on broie des poissons en sont dangereuses. Les personnels doiventQuèlques industriels en feraient bien leur Amérique latine pour nourrir... des être protégés dun bout à lautre de lamatière première. Les élus se retrouvent poissons chinoisexphque son PDG, Herve chaîne. Si Olmix apportait des garantiesface à un dilemme. Balusson Demain, il faudra nourrir là-dessus et si les missions de chacun« Je ressens des pressions de la part des 9milliards dhommes sur la planète; si les étaient bien établies, la discussion pourraitindustriels », lâche Jean-Claude Lamande, algues peuvent permettre davoir du se rouvrir avec lentreprise et souvrirelu réfèrent sur les algues vertes a Lannion poisson... » Olmix avance pour linstant un avec la population », estime Jean-ClaudeTregor agglomeration (LIA) « Les chiffre de 15 DOO tonnes dalgues par an a Lamande Sur ce point-la, la récente entrevuecourriers des entreprises qui veulent prelever dici trois ans si le projet est valide chez le prefet entre LIA et Olmix (a lasaccaparer le gisement, je les trouve Sur son site internet, « lobjectif final est de demande dOlmix) na pas porte ses fruitsinsistants. Ds veulent nous faire glisser traiter plus de 60000 tonnes dalgues à Lindustriel affirme pour sa part ne pas «vers leur stratégie. «Ils », ce sont deux lannée. » Lindustriel met aussi en avant remettre en cause le plan algues vertes desgroupes Au printemps, lun demandait VO lemploi la reindustrialisation dun site élus, surtout que ceux de LTA sont ceux000 tonnes dalgues (plus que la production inutilisé a Saint-Pol-de-Leon Dans bien qui ont le plus travaillé sur le sujet ».bretonne annuelle) pour en faire des dautres secteurs, les collectivites locales Maîs pour lui, « une fois lavées, broyées,emballages biodégradables « Au téléphone, seraient ravies dêtre ainsi sollicitées mises au congélateur, il ny a aucun risqueils promettaient 150 emplois et la création Seulement voila, avec les algues vertes, les avec les algues vertes. Si ça ne se fait pasdune unité de production. Je leur ai dit elus sont hyper prudents, et pas tres a laise en Bretagne, ça se fera ailleurs. » Peut-êtreEt si demain il ny avait plus dalgues?. Sur le fond, une industrie peut-elle miser sur la fameuse « pression » que ressentent lesIls mont répondu quil serait possible une matiere premiere que les collectivites elus Sylvie RIBOT (I) 55 millions dedutiliser dautres déchets verts. » espèrent éradiquer dici 15-20 ans ? « Si on chiffre daffaires prévu en 2012, 250 salaries,Lagglomération lannionnaise na pas donne commence à en faire un métier, souligne 15 filiales a létrangersuite Paradoxe Lautre demande vient du Jean-Claude Lamande,cest admettre que,groupe breton Olmix (I), base a Brehan finalement, il y aura toujours des algues(Morbihan), et positionne depuis longtemps vertes. On ne veut pas faire de business àsur le marche de lalgue Olmix compte se partir dune pollutionîOn craint que celaservir des algues pour les secteurs de la naboutisse à produire des algues quinutrition et de la sante animale et vegetale « deviendraient nécessaires pour lemploi.»On pourrait produire, par exemple, des Sur la forme, lélu trouve quil manque dealiments pour poissons. Alors garanties sur la secunte « Les algues vertes BF7C659B5340B60032EA45C43C0705E82948D65811202354B3170ECOLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et7799683300509/GNK/FDP/2 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • 11 OCT 12 Quotidien Prov. avec dim. OJD : 202381 Surface approx. (cm²) : 1907 VOIE DACCES AU PORT29672 MORLAIX CEDEX - 09 69 36 05 29 Page 1/1 VILLE Algues vertes. La lutte et rien dautre ?La valorisation desalgues vertes par une défenseur de lenvironnement «Si ces algues la qualite de leau et lon constate tres peupotentielle exploitation industrielle (*) sont valorisées, même ponctuellement, cela devolution Lamélioration est engagée maîscontinue de faire débat. Les associations voudrait dire quelles sont bonnes Notre personne nest capable de dire sil y auraenvironnemen- taies rejettent cette idée. point de vue sur les marees vertes pourrait encore des algues dans dix ans ou dansPour lesagriculteurs, elle demande en être change Ce nest pas les algues vertes quinze ans» En attendant, le responsableréflexion. quil faut valonser, cest leau de nos agricole se veut pragmatique et nest pasDes industriels auraient des vues sur les nvieres», conclut-il hostile a dautres solutions Pour lui, lealgues vertes de la baie de Lanmon le projet Lever toute ambiguïté procede curatif nest donc pas contradictoireOlmix dextraction de molecules pour les Lassociation Eau & Rivières de Bretagne avec une exploitation éventuelle des ditesplantes et de protéines dalgues pour nourrir dénonce, elle aussi, «la fuite en avant que algues «La dynamique est lancée et installée,les poissons, maîs aussi la production dun constituerait cette demarche» Pour Gilles on peut encore saméliorer Ici, il ne sagitnouveau type demballage par un grand Huet, son delegue general, cette pas de creer des algues pour alimenter ungroupe europeen Lun comme lautre «pseudo-valorisation encouragerait le projet industriel La bataille contre lulvepromettent a la fois embauches et solutions maintien des echouages dulves, étant déjà de longue haleine, coûteuse, sil ytoutes trouvées pour éradiquer les ulves nauséabondes et dangereuses pour la sante a des procedes industriels mis en place pournéfastes Pour Yves-Marie Le Lav, publique» Eau & Rivières demande donc «a leradiquer, pourquoi ne pas aussi lesresponsable de lassociation Sauvegarde du tous les acteurs publics de rejeter toute utiliser?»Tregor, aucun doute, on marche sur la tête demande de financement dune quelconque * Lire notre article du mercredi lOoctobre en«Dun côte, on engagerait des fonds pour demarche de collecte ou de transformation page9reduire les marees vertes, de lautre, on des algues » Lassociation demandera, en «Ce nest pas lesalgues vertes quil fautsolliciterait encore le contribuable pour les outre, que cette question «soit mscnte a valoriser, cest leau de nosnvieres» Ives-valoriser» «A nos yeux, lactuel Plan algues lordre du jour de la prochaine reunion du 4ane Le Lay, de lassociation Sauvegardevertes qui se donne pour objectif moitié comite de pilotage regional du Plan de lutte du Tregormoins dalgues dici a 2027 nest pas suffisant contre les algues vertes, afin que soit levéemaîs a au moins le mente dexister», toute ambiguïté a ce sujet » Marie-Hélène Clampoursuit-il Evoquant le refus des elus de Profiter de toutes les possibilitésLanmon-Tregor Agglomeration de céder aux Jean-Noël Sidaner, president du comitesirènes des entrepnses pnvees, Yves-Marie professionnel agncole de la Lieue de Greve,Le Lav applaudit des deux mains «Je ne a une approche plus nuancée «Je nepeux que les féliciter sur leur position dans comprends pas que les elus ne veuillent pasce dossier, notamment quand ils évoquent les profiter de toutes les possibilités On a déjàrisques sanitaires» Autre nsque pour ce modifie nos pratiques pour la reconquête de 6C7FD59C57D03903E27C4C94EA0425922AF8B05CE13129351F4736EOLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et7634683300503/GCP/FFG/2 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • 10 octobre 2012 QuotidienAlgues vertes. Fléau pour les uns, filon pour les autresRichesses ou déchets ? Alors que des industriels convoitent le gisementdalgues vertes en baie de Lannion, lagglo dénonce des «pressions». Et refusedhypothéquer le plan de lutte au nom de lemploi.«Est-ce la mort du Plan algues vertes?». Jean-Claude Lamandé, vice-président de Lannion-Trégor agglomération, ne mâche pas ses mots. La semaine dernière, au conseilcommunautaire, lélu de Plestin-les-Grèves a dénoncé des «pressions» dont serait victime lacollectivité. Pointés du doigt, des industriels, empressés de vouloir transformer le fléau enfilon. Également dans le collimateur, les services de lÉtat, suspectés de vouloir forcer lamain de lagglo (*). Pour Jean-Claude Lamandé, envisager «une filière sur un déchet» netient pas la route. Primo, parce que les algues vertes «ne sont pas une richesse». Secundo,parce que confier leur ramassage et leur exploitation au privé revient, «quelque part, àencourager la pollution. Cestléradication des algues vertes quon vise, non leurprolifération».250 emplois à la cléUn «problème majeur de déontologie» que Jean-Claude Lamandé étaye en évoquant ladangerosité de lulve, comparée à un «produit chimique. Tant quil ny aura pas deréglementation sur letransport, le stockage et lamanipulation de ces algues, cenest pasacceptable», estime lélu qui rappelle que la responsabilité des maires peut être engagée encas de pépin. Et ce ne sont pas «les150emplois» promis au printemps dernier «par ungroupe européenqui ne nous a pas dit son nom (il recherche 70.000tonnes annuelles pourpouvoir produire un emballage, NDLR) qui vont changer la donne», précise Jean-ClaudeLamandé. Lequel nest pas davantage séduit par le projet dUlvans, groupement qui associelentreprise Olmix (56) et la Sica de Saint-Pol-de-Léon (29). Un projet qui vise à extraire desmolécules stimulant les défenses des plantes ainsi que des protéines très nutritives pour lespoissons. Avec ces protéines, «on pourra nourrir des poissons en Asie », senthousiasmeHervé Balusson, P-dg dOlmix. À la clé, une centaine demplois, à Plouénan (29). «Cest uncomble! Plus on sera pollué et plus on créera de lemploi, cest ça?», sétrangle RenéRopartz, maire de Saint-Michel-en-Grève, qui renvoie au préjudice subi par lindustrietouristique. «On ne demande davoir accès quà 2.000 ou 3.000 tonnes dalgues (sur 20.000échouées chaque année), pour valider ces technologies et faire démarrer notre usine»,répond le patron dOlmix, qui rejette tout risque sanitaire dans le process. «Le principe deprécaution ne doit pas devenir une précaution de principe», prévient Éric Perchais, chargédaffaires dOseo, établissement public financier qui soutient le projet Ulvans. «Lesalgues nesont pas une pollution quand elles ne sont pas encore échouées. On peut en tirer desproduits qui améliorent lenvironnement. Je connais Olmix depuis une douzaine dannées etcest lune des entreprises les plus vertes de Bretagne.» Hervé Balusson regrette «cedogmatisme, selon lequel on doit faire disparaître les algues. En Bretagne, on connaît lesalgues et on sait les valoriser. Cest une technologie qui peut sexporter ». Etquil ne veut paslaisser à dautres.*Contactée, la préfecture sest dite dans limpossibilité de sexprimer hier sur le sujet.Jean-Luc Le Roux et Arnaud Morvan
  • 24 SEPT 12 Quotidien Prov. avec dim. OJD : 202381 Surface approx. (cm²) : 1857 VOIE DACCES AU PORT29672 MORLAIX CEDEX - 09 69 36 05 29 Page 1/1 LOCALE Algues et innovations. Un végétal surdouéLes premières rencontres scientifiques nches en ohgo-elements utilises en nutrition Deslandes, ont aussi donne la parole a Remysanté, mer et algues, au Quartz vendredi et sante animales et végétales Les produits Lucas, P-Dg dAlgopack Cette entrepnseet samedi, ont permis de mesurer le vaste permettent de reduire le recours aux engrais maloume fabrique des emballages abasepotentiel de ces végétaux aquatiques, chimiques et aux pesticides, pour les plantes, dalgues qui remplacent le plastique Certainsmême des indésirables algues vertes! et aux antibiotiques, pour les animaux Et, la produits sont constitues en totalité dalgues,Venise et les côtes du Finistere ont au moins aussi, ce sont les fameuses algues vertes qui maîs Remy Lucas reste discret sur sonun point commun les algues vertes Un sont utilisées Le ramassage pour Olmix a procede et sur lalgue brune utilisée «Onindustriel italien du papier, Favim, dont les déjà commence en Bretagne et en Vendee, a peut realiser tout objet en matiere ngide avecusines sont en Venetie, a ete sollicite il y a la fois en mer par des bateaux et sur le Algopack 100% a base dalgues, et20 ans par les responsables de la cite des nvage avec des engins adaptes totalement exempt de perturbateursDoges, confrontes a une prolifération Nee en 1995, Olmix est aujourdhui une endocriniens comme les phtalates Et dansdalgues dans la lagune lors des fortes entreprise de 250 salaries pour un chiffre notre gamme demballage alimentairechaleurs dete Une prolifération qui menaçait daffaires de 55M6 Algoblend, on introduit jusquà 50% deléquilibre ecologique de la lagune en captant Nourrir les poissons dérives dalgues Son utilisation industrielletout loxygène «Nous avons commence a «La nutrition des poissons daquaculture est facile et dun moindre coût energetiquefabriquer du papier en mélangeant 500kg de chinois ou indiens pourrait passer par les Lobjectif est de remplacer au maximum lespoudre dalgues desséchées a une tonne de algues également On ne va pas pouvoir matenaux issus du petrole On sait que lescellulose Actuellement, nous produisons des encore longtemps les nourrir de farines de biomatenaux issus du maîs ou de la pommepapiers contenant entre 30 et 50% dalgues, poisson produites en Amenque du Sud Le de terre sont limites par les capacites deon le remarque par les particules visibles prix de la tonne de farine est passe de production»dans le papier», dit Marc Boudahl, directeur ISOdollars a SOOdollars lan dernier, lacommercial de Favim France Le principe demande explose et la ressource sappauvnt Catherine Le Ouennest cependant pas tres diffuse, la demande Les protéines dalgues seraient une solutiondes clients reste limitée elle a porte en 2010 de substitution, il y a la un marche asur ISOtonnes, alors que la societe produit prendre, on pourra nourrir les neufmilliardsVO OOOtonnes de papiers divers par an dêtres humains en cultivant les algues», ditSoigner les animaux Herve Balusson, P-Dg dOlmixMaîs en Bretagne, dautres industriels Remplacer le plastiqueexploitent les qualites des algues Ainsi, dans Ces premieres rencontres scientifiques autourle Morbihan, la societe Olmix travaille-t-elle des algues, organisées par le groupe Batteurdes mélanges dargile et dextraits dalgues en partenariat avec lUBO et le Pr Eric 097085885260A402424547D48105854622662581E11522139C06DF0OLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et3979463300507/GVB/FDP/2 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • 24/30 SEPT 12 Hebdomadaire Paris8 BIS RUE JULES FERRY92100 BOULOGNE BILLANCOURT - 01 55 74 62 00 Surface approx. (cm²) : 68 N° de page : 4 Page 1/1 • Pontivy : capitale des sciences de la mer sous limpulsion dOLMIX En marge du t i ISPACE (13-16 1^..,, •> septembre - Rennes), la so- ciété bretonne OLMIX a orga- nisé un sympo- sium scientifique sur le thème : « Algues : la Révolution Bleue pour une chimie durable » Près dune trentaine de scientifiques de très haut niveau, spécialistes bretons des sciences de la mer et des algues, re- présentants des laboratoires de re- cherches, du CNRS Roscoff, de lUniversité de Bretagne Occidentale, de Luniversité de Bretagne Sud, de MNRA et des PME de la région, ont pré- senté la richesse et le potentiel des algues pour apporter des solutions aux problématiques mondiales de la nutri- tion et de la santé, en particulier ani- male et vêgétale.OLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et5272463300507/GHC/ARL/3 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • 14 SEPT 12 Hebdomadaire Province OJD : 82031 PLACE SAINT-JACQUES Surface approx. (cm²) : 35476260 EU - 02 35 50 10 05 Page 1/2Olmix Bréhan > Premier symposium dédié aux algues Des spécialistes du monde entier Pionnier dans lutilisation des algues en alimenta- tion animale, le groupe Olmix a organisé son pre- mier symposium dédié à lutilisation des algues dans les secteurs de la nutrition et de la santé. 22 nationalités étaient représentées. « Ce nest pas un hasard si nous avons choisi Pon- tivy (Napoléonville) pour organiser notre premier symposium consacré à lutilisation des algues La remise aux intervenants scientifiques du symposium du Trophée du savoir : une algue incrus- dans les secteurs de la tée dans une forme de Bretagne, symbolisant la richesse en algues de nos côtes. nutrition et de la santé, » et halieutiques de Côte possible daugmenter Ic gué ct dargile, breveté dans explique Hervé Balusson, dIvoire, le plateau dex- potentiel dadsoiption des Ic monde entier pdg de la société Olmix, perts, composé dune tren- argiles en v introduisant des basée a Bréhan. « Jean- taine de chercheurs a littéra- polysaccharides, extraits Révolution bleue claude Narcy, présenta- lement dissèque le thème des algues teur du symposium a dail- phare de ce symposium • Aujourdhui, le nouveau leurs rappelé quen son lutilisation dcs algues Lidée était daugmenter programme Ulvans - grou- temps, Napoleon avait su lespace interfoliaire naturel pement composé d Olmix élever la france au premier Amadéïte dune argile montmonllo- et de quatre PME, destine a rang des puissances scien- nite Un programme a ete creer une nouvelle filière de tiliques dominantes... » Lutilisation dcs polysac- développé avec le CNRS valorisation des algues en I ace a pres de 400 spécialis- charides et ohgo-eléments (Centre National de la Bretagne depuis leur récolte tes de la nutrition animale extraits des algues est Recherche Scientifique) ct le |usqua leur transforma- et de lélevage, représentant devenu un metier poui CLVA (Centie dEtude et de tion- (Gazette du 30 juin pas moins dè 22 pavs, en Olmix Tout a commence Valorisation des Algues) et a 2012) vise a fournir a ces presence de Kobenan quand léquipe recherche et donne naissance a lAma- marchés, des solutions Kouassi Ad]oumani, minis- developpement dOlmix a deitc®, matériau hybride incorporant plus de techno- tre dcs ressources animales eu la conviction quil était révolutionnaire, à base dal- logie, grâce à de nouvelles 2574c52d53406406b2cb4394a60ee5a420e5ab7c415226cOLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et0023553300502/GAW/AVH/2 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • 14 SEPT 12 Hebdomadaire Province OJD : 82031 PLACE SAINT-JACQUES Surface approx. (cm²) : 35476260 EU - 02 35 50 10 05 Page 2/2 techniques dhydrolyse lement permettre de dyna- enzymatique et de sépara- miser léconomie locale tion appliquées depuis la bretonne en favorisant la récolte jusquau produit création dune centaine final. demplois, avec notam- « Ce projet ambitieux ment la réindustrialisa- répond parfaitement aux tion du site industriel de enjeux de demain, dans Plouénan. Avec Ulvans, une période où linnova- nous nous engageons litté- tion, lécologie, lemploi et ralement dans ce que lon lexportation sont au cœur pourrait nommer la révo- de toutes les préoccupa- lution bleue des algues, tions », souligne Hervé pour une chimie dura- Balusson. ble... » Cette iniative doit éga- J.-M. F. ie ministre des ressources animales et halieutiques de Côte dIvoire : Kobenan Kouassi Adjoumani, avec Jean-Paul Simier de Bretagne Développement International et Jean Pierre Le Roch, députe du Morbihan. 2574c52d53406406b2cb4394a60ee5a420e5ab7c415226cOLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et0023553300502/GAW/AVH/2 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • TRIBUNE VERTE 13 SEPT 1223 RUE DUPONT DES LOGES Hebdomadaire Province57004 METZ CEDEX 01 - 03 87 69 18 18 Surface approx. (cm²) : 356 N° de page : 7 Page 1/1 ULVANS Une nouvelle filière de valorisation des algues Né de lassociation de plusieurs PME bretonnes, le groupement Ulvans a pour objectif de créer une nouvelle filière de valorisation des algues, de la récolte jusquà la commercialisation de produits finis algosourcés pour la nutrition, la santé animale et végétale. À terme, ce projet pourrait générer un chiffre daffaires de ISO millions deuros et la création denviron 100 emplois industriels. L a societe morbihannaise entendent passer a I échelle Olmix, specialiste des industrielle pour lélaboration solutions naturelles a de produits solides et liquides base dalgues pour la mobilisent dores et déjà leur nutrition, la sante animale et personnel et leurs lignes de vegetale vient dc s associer a production PRP devrait com- quatre PME bretonnes pour pléter ses equipes par des re donnei naissance a un groupe- crutements dédiés ment baptise Ulvans Lobjec tif 7 Créer une nouvelle filiere • DES MARCHÉS de valorisation des algues en À LEXPORTATION Bretagne Les produits finis algosourcés Parmi les partenaires indus- seront commercialises sur le triels figurent Agnval (filiale de marche français maîs surtout a la Sica de Saint Pol de Leon linternational (80 %), les prin- spécialisée dans la fabrication cipales zones ciblées a lexport dextraits vegetaux), PRP Tech étant I Europe les pays emer nologies (fertilisants naturels) En dépit de gisements conséquents de macro algues (par exemple 300 DOO t d algues gents, lAsie, lAmérique du Melsprmg (chaleurs naturels) vertes par an en Bretagne) la valorisation industrielle totale decette ressource sud et lAfrique ou PRP tech Amadeite A (sante animale) et n est aujourd hui pas maîtrisée nologies et Olmix sont déjà bien deux centres de recherche que implantées ou en cours dim- sont I universite de Bretagne animale et vegetale aliments dans le cadre dUlvans devrait plantation Grâce a Ulvans, les Sud et le CNRS de Mulhouse a forte valeur nutritionnelle sétendre du large de Caen différentes PME du consortium Tout en apportant une solution destines aux animaux d éle- (Calvados) jusqu aux Sables entendent commercialiser des perenne a la problématique des vage (des filieres agricoles et dOlonnes (Vendee) selon deux produits algosourcés pour dif algues sur le littoral breton, le aquacoles) premix immunos- techniques, le ramassage en ferentes applications les gran- projet vise a tirer profit du po timulants, gamme d engrais mer et le ramassage dans le fi des cultures et la viticulture par tentiel des macro-algues non et d amendements naturels et let deau Une fois récoltées, les lapport de fertihsanls el d ac alimentaires (algues vertes produits chaleurs stimulant les algues seront acheminées vers tivaleurs de sols naturels (pour brunes et rouges) le plus souvent défenses naturelles des plantes lentreprise Agnval a Plouenan PRP technologies), les cultures traitées comme des dechets ou « La filiere de valorisation des (29) pour y être traitées (des legumieres sous serre et I arbo sous-exploitées Ces dernieres algues n est aujourd hui pas sablées, egouttees, condition nculture fruiliere via les cha- contiennent de fortes concen- structurée bien que les mar nees avanl stockage au froid leurs (Melsprmg) la nutrition trations en molecules dintérêt ches soient en attente de pro négatif ) Puis la matiere et I hygiene animale avec sa telles que les mineraux, gluci- dmts algosourcés performants premiere congelée rejoindra le gamme ecoconcept (Olmix) et des lipides, vitamines et pro- a pri compétitifs Et seule une site Olmix de Brehan (56) pour la sante et nutraceutique ani- téines valonsables au sein de filiere structurée de I amont a un traitement en hydroly se en male (Amadeite) Dici 2020, le nombreux marches I aval pourra permettre d ap zymatique qui va permettre la projet Ulvans devrait permettre La stratégie s appuie sur une porter des solutions perennes liberation des elements d in de creer environ 100 emplois in- demarche visant a creer une au sujet des algues vertes » terêt Chaque complexe actif dustriels (en production, R&D filiere complète de valorisation oni indique les responsables cree sera ensuite utilise en for commerciaux contrôle et qua- des algues depuis la récolte du projel qui visent le traite mulation pour la nutrition et lite) et dégager un chiffre d af- jusquà la commercialisation de ment de plus de 60 000 tonnes la sante animale ou vegétale faires de I ordre de 150 millions produits destines aux secteurs d algues a I annee La collecte en fonction de ses propriétés deuros grâce a la commerciali- de la nutrition et de la sante des algues fraîches réalisée Les différents partenaires, qui sation des produitsOLMIX Eléments de recherche : ULVANS : groupement de 5 partenaires industriels bretons dont lobjectif est de créer une nouvelle filière de valorisation8147553300507/GJD/AVH/3 des algues en Bretagne, toutes citations
  • LES MARCHES HEBDO 13 SEPT 1284 BOULEVARD DE SEBASTOPOL Hebdomadaire Paris75003 PARIS - 01 42 74 28 00 Surface approx. (cm²) : 168 Page 1/1 Confidentiel •ACCORD DU3MAI... ET APRÈS? •MARIE-MONIQUE ROBIN EST DE RETOUR La répercussion de la hausse du prix des matières premières reste Lauteur du « Monde selon Monsanto » et de « Notre poison quo- un sujet très délicat au sein des filières malgré les initiatives prises tidien » revient à la charge contre les pesticides après deux ans lan passé. Laccord du 3 mai 2011 est incomplet, ont estimé les si- denquête avec la diffusion, le 16 octobre sur Arte, des « Moissons gnataires lors de la réunion du 10 septembre dernier organisée du futur », accompagnée de la sortie dun livre le ll octobre. par la FNSEA. Dans un contexte de fermeté durable des céréales, la nécessité de mieux échanger au sein des filières plutôt que de • UNE BRETONNE OBLIGÉE DIMPORTER DES ALGUES sopposer a été soulignée lors de la réunion, à laquelle Michel- Christine Le Tennier, PDG dAlgues de Bretagne, sest empor- Edouard Leclerc na pas pu se rendre. tée cette semaine lors dun colloque sur les algues : importer des paillettes dalgues déshydratées dIsraël « à 20 euros/kg » • LA DÉTRESSE EST DANS LE PRÉ est le comble pour une entreprise bretonne. Du coup, « nous ne Alors que la saison 7 de « LAmour est dans le pré » arrive à son épi- pouvons même pas nous placer sur le marché des industries logue sur Mo, Karine Le Marchand, présentatrice de lémission, agroalimentaires alors que la demande existe ». Elle attend planche sur un nouveau sujet pour son émission « Cest ma vie » : beaucoup du projet Ulvans, porté par Olmix et la Sica de St- « Les agriculteurs qui/ont face à des difficultés financières ». Pour Pol-de-Léon, pour valoriser les algues vertes, « maîs ladmi- ce reportage, la société de production MRP cherche « des agricul- nistration ne veut pas de récolte en mer. Or les algues teurs qui vont prochainement subir une liquidationjudiciaire ». ramassées ne sont bonnes quau compost ».OLMIX Eléments de recherche : ULVANS : groupement de 5 partenaires industriels bretons dont lobjectif est de créer une nouvelle filière de valorisation1893553300524/GFD/AJR/3 des algues en Bretagne, toutes citations
  • 13 septembre 2012Olmix chooses seaweed as focus of productionFrench firm Olmix, a pioneer in algae use for animal nutrition, has decided to produceits own raw materials, as a solution to both the shortage of algaes and the environmentalproblem of green algaes on the French Brittany coast.With a patent on Amadeite®, a combination of clay and algae, the company is familiar withthe processing of seaweed.“We, in Britanny, are now able to produce raw materials for food, feed and cosmetic but alsoproteins to replace fish meal in aquafeed” said Olmix CEO, Hervé Balusson speaking at thefirst Olmix symposium about ‘Algae, the blue revolution for a sustainable chemistry’.The symposium took place on 10th of September in Pontivy, Brittany and offered a wide rangeof data about the positive impacts of algae, from immunity boosting to gastronomy and anti-ageing creams.However as collecting algae can’t meet all the needs, France might take the opportunity todevelop its own seaweed farming. Some 3,000 hectares of coast are available for that allaround the Brittany peninsula, as shell and fish farming obtained administrative authorisationfor 10,000 hectares but only use 7,000.http://www.allaboutfeed.net/Process-Management/Aquafeed/2012/9/Olmix-chooses-seaweed-as-focus-of-production-1065695W/
  • 12 septembre 2012http://www.worldpoultry.net/news/olmix-opts-for-seaweed-production-10874.html
  • 11 SEPT 12 Quotidien Prov. avec dim. OJD : 202381 Surface approx. (cm²) : 1067 VOIE DACCES AU PORT29672 MORLAIX CEDEX - 09 69 36 05 29 Page 1/1 VILLE Olmix. Un symposium pour la filière algues Le palais des congrès de Pontivy a luniversité de Bretagne Sud et le CNRS de accueilli le temps dune journée, lundi, un Mulhouse» symposium sur les algues organisé par Un marché en Asie lentreprise Olmix. «Le fait de récolter, de cultiver ou même de Olmix, societe basée a Brehan dans le manger les algues nest pas une idée encore Morbihan, organisait, hier, un symposium sur tres acceptée en France Cest en revanche les algues au palais des congres «Olmix a plus répandu en Asie En Chine, quand ils commence par produire des ohgo-elements il ont eu des algues vertes, ils ont tout de suite y a 15 ans, explique Olivier Bianmc, pense a les exploiter Nous voulons faire la directeur marketing Puis nous nous sommes même chose» En Amerique du Sud, le Chili diriges vers lalimentation et la sante pour les sy met aussi «Ce sont deux marches animaux avec largile» Cest en voulant importants pour nous» Ce symposium était améliorer cette argile que la societe sest loccasion de partager les avancées dans le intéressée aux algues et sest lancée dans une domaine «Toute la journee, des conferences phase de recherche ont fait decouvrir ce que lon appelle Une filière algue léconomie bleue II y a des applications dans Un constat est alors tire la Bretagne a un plusieurs domaines la nutrition, la sante ou vrai potentiel pour developper la filiere «Les bien les cosmetiques par exemple» Un des côtes bretonnes regorgent dalgues en tous intervenants du jour a même explique les genres que lon peut exploiter, et pas effets des algues sur les cancers Et lavenir ? seulement dalgues vertes» Une filiere de «Nous voulons passer a lindustrialisation» valorisation des algues est créée en partenariat avec quatre autres PME bretonnes PRP Technologies, Melspring, Amadeite et Agnval Maîs le developpement de cette filiere serait impossible sans la recherche «Nous sommes en partenariat avec 3C7F35945270BA0292374BA4450515722195F45161802DC72CEFABAOLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et3792053300509/GBM/FBM/2 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • 11 SEPT 12 Quotidien Prov. avec dim. OJD : 762213 Surface approx. (cm²) : 94 N° de page : 8410 RUE DU BREIL35051 RENNES CEDEX 09 - 02 99 32 60 00 Page 1/1 La transformation des algues a de lavenir 500 responsables et scientifiques de 24 les secteurs de la nutrition et de la sante pays ont participé à un symposium sur la animale et vegetale, et dans celui de la valorisation des algues, à Pontivy. fertilite des sols Aujourdhui, les marches Trois questions a Olivier Biannic, sont en essor dans le monde entier LAsie et directeur marketing dOlmix (I) Quelles sont lEurope dabord, maîs aussi lAfrique, qui est les possibilités en matiere de valorisation des en train de souvnr Laquaculture va devenir algues, en Bretagne ? Elles sont immenses un enjeu majeur, pour nourrir neuf milliards Dabord parce que la ressource en algues est dhumains dans les vingt prochaines annees diversifiée et abondante Cest lie au fait que Quels sont les freins au developpement de la peu de pays dans le monde possèdent un filiere bretonne ? Il faut faire évoluer les marnage aussi important La region dispose mentalités et passer de létape de la dun autre atout le CNRS a Roscoff et recherche, qui durera encore quèlques lUniversité de Bretagne occidentale ont annees, a une industrialisation réelle, qui développe depuis des annees dambitieux nécessite des fonds Maîs le jeu en vaut la programmes de recherche Par ailleurs, des chandelle, car les algues offrent une etudes ont démontre les propnetes des formidable valeur ajoutee (I) Le groupe est algues, par exemple dans la lutte contre les base a Brehan inflammations ou les troubles du tube digestif Quels sont les débouches ? Olmix et Recueilli par Élisabeth PETIT. quatre PME bretonnes ont récemment donne naissance a un groupement, Ulvans, dont lobjectif est de creer une nouvelle filiere, depuis la recolte des algues jusquà leur transformation en produits innovants, dans AA7765195AE0500F82194DF41F07A50E2015A759D1382677B2DAE6COLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et1728053300524/XMB/FMI/2 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • 10 septembre 2012 Quotidien
  • 08 SEPT 12 Quotidien Prov. avec dim. OJD : 762213 Surface approx. (cm²) : 52 N° de page : 12910 RUE DU BREIL35051 RENNES CEDEX 09 - 02 99 32 60 00 Page 1/1 Un symposium sur la valorisation des algues à Pontivy La societe Olmix, de Brehan, spécialisée dans la fabrication déléments a partir des algues, organise un symposium sur le thème « Algues la revolution bleue pour une chimie durable », lundi a Pontivy La reunion, qui aura lieu au palais des congres, doit rassembler 400 personnes, spécialistes, chercheurs et chefs dentreprises, dont VO Asiatiques, 20 Africains, 40 Européens, 14 Russes et quèlques Nord-Américains La matinée sera présidée par Cathenne Boyen, du CNRS, directrice du laboratoire « Vegetaux manns et biomolecules » de Roscoff Laprès-midi sera placée sous la présidence de Christine Bodeau-Bellion, présidente de la Chambre syndicale des algues et des vegetaux marins Auparavant, dimanche en fin daprès-midi, lentrepnse accueillera a Brehan le ministre ivoirien des ressources animales et halieutiques, Kobenan Kouassi Adjoumam 8F71456B5330040E32C54654790DA56224759D21316C20ECED317E3OLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et0546843300506/GTA/FMM/2 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • 07 SEPT 12 Hebdomadaire Paris8 CITE PARADIS OJD : 13419375493 PARIS CEDEX 10 - 01 40 22 79 00 Surface approx. (cm²) : 900 N° de page : 26-27 Page 1/2 PRIX DE 2012* POUR LÉL CATEGORIE PRODUIT FLIEGL FRANCE Epandeur a fumier a fond poussant Integration du moteur JCB EcoMAX JCB SAS I JCB AGRI dans les nouveaux TELESCOP1C JCB T4 KEENAN FRANCE xeenati Ikeenan KVERNELAND Group France SAS I Kverneland Silokmg Wireless Conception innovante de landaineur LELY FRANCE SAS MACHINISME Lely HIBISCUS 1515 WI CDC (Merlo Controle dynamique MERLO du chargement) MERLO g) MERLO EPD «ECO POWER DRIVE» "•IT..* «JO» rf" RECKTECHNIK RBCH Epandeur d ensilage JUMBÔ ll BARENBRUG FRANCE •BARENBRUG FIBRAPIUS luzerne BIOMIN FRANCE =BiominiË LEVABON R Rumen E BONILAIT PROTEINES bonilait ptotetnes TECHNIQUE ONCE A DAY CALCIALIMENT VII (-OS W X ZELIT "«B" Croupe CCFA AXISCALE Vache laitiere INZO SAS if^Z.0* ALIPLAN GES NUTRITION LALLEMAND S AS TECHNOLOGIE HC (Haute Concentration) ANIMALE OBIONE OBIFIORF OLMIX MM! S PHYTAXIS SA DIGEXTRA BB VALOREX Indice DiVdl (Indice de Diversite Alimentaire) ADIVALOR EVPHEL CLASEL/ORNE CONSEIL ELEVAGE «*~"«£* -«r- é? .venir Avenir „„„„ Fl!0 •idicateur Acetonemie AVENIR CONSEIL ELEVAGE CONSEIL EUVAOE EILÉUVAC f^ MAISADOUR «MAlSADOUR PRF( O SFIVIiR SERVICES XPERTIA ITEM Lait L «INEL DOR» est la distinction que les jurys dexperts et déleveurs décernent chaque annee a des innovations qui vous rendront plus performant dans le developpement de votre exploitation Cet evenement est organise par L Eleveur Laitier et La France AgricoleOLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et6911743300507/GMA/OTO/3 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • 07 SEPT 12 Hebdomadaire Paris8 CITE PARADIS OJD : 13419375493 PARIS CEDEX 10 - 01 40 22 79 00 Surface approx. (cm²) : 900 N° de page : 26-27 Page 2/2 LINNOVATION EVAGE Présente par LaFranceAgricole CATEGORIE ENTREPRISE PRODUIT ADIVALOR EVPHEL ACROTEL GmbH _anterneau réglable motorise Association BLEU BLANC CŒUR ECO Methane INEL BOMLAIT PROTEINES TECHNIQUE ONCE A DAY SOCIÉTAL CIO UNES FRANCE CIO LINES KENOFIX Groupe CCFA AXISCALE Vache laitiere VALOREX VALOREM indice DiVal (Indice de Diversite Alimentaire) ACROTEL GMBH Lenterneau Regable Motorise ALE INNOVATION RLB Innovation ALERT VEL détection de volage BIORET AGR! SARL (b BMxettei Genouillère AQUA BOARD £±3 BiORFT AGR! SARL & Mawkgri Caoutchouc DIAMANT DELTA 6 DELAVAL A- Délavai Délavai Optimal EMILY Le mélangeur MELODIS 100° o herbe GUILBERT EXPRESS Ecorneur Express 144 ÉQUIPEMENT DELEVAGE ISAGRI Isaiait Tablette LELY VECTOR " I FLY SA le systeme d alimentation automatise NAUDOT SAS MAZERON Cage parage vache laitiere pro NAUDOT SAS MAZERON Nournsseur a fibres pour bovins PATURA KG Barriere a verrou automatique TS SATENE SA Nournsseur bovin JBSF30147 1BS30147 BIOMIK FRANCE =Biomiri= BIOTRONIC «Tops CT.H - IDEAL PROTECT CIO LINES FRANCE CIO LINES KENOFIX JÛRGEN KRUUSE A/S ^j BOVIVET Hoof Bandage + KRUUSE Houf Gel LHOIST FRANCE OUEST (QLhoist Agriculture san blanc R Litières Pediluve a sec SANTÉ MERIAL ^S CLOSAMECTIN POUR ON ANIMALE > MSD Trousse réfrigérante pour vaccins antib otiques MSD Sante Animale Sante An maîs et autres VIRBAC SPEED V DIAR VIRBAC BOVIDFC, vaccin bovin contre !a BVD MOOLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et6911743300507/GMA/OTO/3 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • LE JOURNAL DES ENTREPRISES EDITION MORBIHAN SEPT 12BP 243 Mensuel29205 MORLAIX CEDEX - 02 40 35 39 34 Surface approx. (cm²) : 237 N° de page : 8 Page 1/1 Algues. Un symposium international à Pontivy organisé par Olmix • FILIÈRE Pour amorcer la structuration dun pôle breton autour des algues, lindustriel Olmix organise un séminaire international à Pontivy. 400 personnes sont attendues. Changer le regard porté sur tifiques du CNRS de la station les algues bretonnes. En parti- biologique de Roscoff, de cher- culier les plus vertes dentre cheurs de lUBS et de lUBO ou elles. Et amorcer une véritable de lINRA Tours [recherche logique de développement agronomique) industrielle autour de ce copro- « Aujourdhui, nous avons un duit en devenir. niveau de connaissance sur les Voila quelques-uns des objec- algues qui dépasse ce qui avait tifs dOlmix, entreprise basée à été atteint à Lannion au cours Bréhan dirigée par Hervé des années Minitel », explique Balusson, qui organise dans ce Olivier Biannic, responsable but un séminaire international marketing chez Olmix. « Lob- le 10 septembre au Palais des jectif de ce symposium est aus- Congrès de Pontivy. Lobjectif si de présenter à nos clients la est détablir un rendez-vous valeur qui existe désormais régulier, sur un rythme bien- autour des algues en Breta- nal (tous les deux ans]. gne. En particulier aux Asiati- « Nous attendons environ 400 ques, qui sont déjà sur un personnes en provenance dA- autre cap dans leur perception sie, de Russie, dAfrique, Le docteur du CNRS Philippe Potin de la station biologique de Roscoff ani- de la ressource algues. Nous dAmérique du Nord...», avan- mera notamment la conférence « À la découverte de la chimie bleue ». avons mis en place un pro- ce Sébastien Balusson, direc- gramme de recherche étalé teur général adjoint et direc- sance de près de 40%. Maîs que sont Olmix et ses deux filia- sur quatre années. Pour pas- teur industriel dOlmix. ses activités restent mécon- les Amadéite et Melsprmg ain- ser à lindustrialisation, nous nues. «Lidée est de convier si que PRP et la Sica à Samt- aurons de nouveau besoin de Algues partout sur le globe des politiques, des industriels Pol de Léon via Agrival. la confiance des pouvoirs ll faut dire que des produits et des scientifiques pour sortir publics. » innovants contenant des poly- des idées reçues, tout en sap- CNRS Roscoff et INRA Tours sacchandes dalgues, Olmix en puyant sur le programme Avec à la clef 24 millions deu- N.M. expédie désormais un peu par- Divans. » ros investis en recherche et Début du séminaire à tout dans le monde: en Asie, Programme qui doit permettre développement, dont plus 8 h 30 avec dîner de gala en Amérique du Nord, au datteindre un premier cap de dune dizaine en provenance en clôture. Inscriptions via Nigéria, bientôt en Amérique 15.000 tonnes dalgues trai- de lÉtat. Le symposium propo- mlestrohanfaolmix.com, du Sud. Les flux sont en croîs- tées par les alliés industriels sera des interventions de scien- Tél.: 0 2 9 7 3 8 8 1 03OLMIX Eléments de recherche : ULVANS : groupement de 5 partenaires industriels bretons dont lobjectif est de créer une nouvelle filière de valorisation4476743300503/GFS/AVH/3 des algues en Bretagne, toutes citations
  •    Septembre 2012Dossier
  •    Septembre 2012Dossier
  •    Septembre 2012Dossier
  •    Septembre 2012Dossier
  •    Septembre 2012Dossier
  •    Septembre 2012Dossier
  •    Septembre 2012  Dossier
  • SEPT 12 Mensuel OJD : 518038 RUE CROIX DES PETITS CHAMPS Surface approx. (cm²) : 11675038 PARIS CEDEX 01 - 01 53 45 96 52 N° de page : 74 Page 1/1 Carnet Hervé Balusson, dévoreur dalgues À 48 ans, Hervé Balusson, le P-DG dOlmix, spécialiste de solu- tions naturelles pour la nutrition et la santé animale, est toujours aussi têtu Ce Breton persiste et signe en montant une filière complète de valorisation des algues avec quatre autres PME bretonnes Le nouveau groupement baptisé Ulvans va maîtriser toutes les étapes, de la collecte des algues à leur transformation. Car linnovation a toujours été le moteur de cet entrepreneur. « Apres avoir travaillé cinq ans dans un groupe dagrochimie, fai créé Olmixpour concevoir des solutions naturelles pour le bien-être animal et réduire lutilisation des antibiotiques » Et son premier produit, Mistral, mélange dargile, dalgues et dhuiles essentielles pour porcelets fait un tabac à linternational Fort de son partenariat dès lorigine avec les centres de recherche de luniversité de Bretagne-Sud et le CNRS de Mulhouse, il pour- suit ses recherches « Jusque-là, nous ne valorisions que les sucres des algues Désormais, nous allons exploiter le jus et la biomasse en vue de fabriquer un substitut aux farines de poissons », explique-t-il Malgre sa réussite, 55 millions de CA dont 80 % à lexport, et la confiance dOseo, le financement dun bateau de collecte des algues nest toujours pas cale Maîs ce petit contretemps ninquiète pas le solide Breton Celui qui a convaincu ses parents et ses frères éleveurs de porcs dadopter ses produits naturels veut rester en Bretagne, malgré les chants des sirènes asiatiques DBOLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et5981243300506/GAW/AAH/3 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • SEPT 12 Mensuel OJD : 20672 Surface approx. (cm²) : 9609 N° de page : 115-1408 CITE PARADIS75493 PARIS CEDEX 10 - 01 40 22 79 00 Page 4/25 VALOREX Agir sur la dive de lalimentation Le nouvel indice Dival incite à prendre en compte la diversité des matières premières de la ration, pour répondre aux besoins physiologiques du troupeau. ARTANT DU CONSTAT QUUN lipides Ceci permet daller plus P RÉGIME ALIMENTAIRE peu diversifié est de nature à provoquer des carences à lori- loin que la simple couverture des besoins energétiques et protéiques autorisée par la gine de troubles métaboliques, ration Cela permet aussi Valorex a mis au point un daller puiser dans de nom- des apports nutritifs tend a re- systeme qui privilégie la diversite indice de diversité alimentaire breuses matières premières, duire le coût global à élevage, en des matières premieres » appelé Dival Ce nouvel indice les nutriments (vitamines, limitant le recours a des additifs Cet indice peut être intégré au permet une analyse rapide des acides gras, antioxydants na alimentaires onéreux et le mon logiciel de rationnement utilisé aliments qui composent la ra- turels ) qui favoriseront une tant de la facture veterinaire en routine par les techniciens tion, propose des seuils dalerte amélioration de la sante des souligne Béatrice Dupont, des organismes de conseil ou et des recommandations visant animaux et par conséquent, de directrice commerciale de la par les éleveurs « Cest un mo- à alimenter les vaches autre- leurs niveaux de performances societe Par ailleurs lexplosion dele qui est également accessible ment, avec des sources variées et de leur bien-être du prix dun aliment aura moins via notre site intèrnet a partir de protéines, de fibres ou de « La recherche de cette diversité dimpact économique sur un dun code daccès. » • BIOMIN OLMIX> Des algues Des levures pour améliorer vertesccmtre les toxine^ lefficacité alimentaire *** Le MMi.S est un cofi alimentaire destin! o bovins pour les protéger Biomin met sur le marché qui se trouve ainsi stimulée », contre les effets des toxines explique Auréhe Levagnmi, une levure sous une forme chargée de communication de et des mycotoxines. Présenté sous forme de semoulette prédigérée, qui stimule le lentreprise À travers loptimi- il est formule uniquement a fonctionnement du rumen. sation du fonctionnement ru- minal, la digestibihte des four partir de produits naturels rages et lefficacité alimentaire notamment des levures des PÉCIALISÉ DANS LA RE- sont ainsi renforcées Levabon argiles et des polysacchar des S CHERCHE SUR LES MYCO- TOXINES, la microflore du tube digestif et la conservation Rumen E est recommande selon un dosage variable en fonction du stade physiolo- issus d extraits d algues vertes récoltées en Bretagne Ces polysacchandes ont la capacité d absorber les myco- des fourrages, Biomin innove gique des laitières, maîs aussi avec le Levabon Rumen E Cet chez le veau En outre, Biomin toxines et les toxines présentes ingrédient contient unique propose la pompe Spraymm, dans la ration limitant ainsi ment des levures autolysées destinée à lapplication de ses les dérèglements du système qui agissent ma un effet prébio- conservateurs biologiques den- digestif LasocétéOlmix qui tique « Lautolyse du contenu silage De plus, lentreprise met commercialise ce complément cellulaire de la levure libère des a disposition des outils daide alimentaire se tourne en effet composes nutntionneh, tels que a la gestion du risque myco- vers la valorisation des algues des acides aminés essentiels toxmes (table dévaluation du vertes avec I ambition de dé- despeptides des glucides et des risque en fonction de lespèce velopper une filière de fabrica- vitamines B directement dispo- analyse mycotoxines en colla tion locale nibles pour la flore rummale, boration avec le LDA22) UOLMIX Eléments de recherche : ULVANS : groupement de 5 partenaires industriels bretons dont lobjectif est de créer une nouvelle filière de valorisation1597943300506/GLB/OTO/3 des algues en Bretagne, toutes citations
  • AOUT/SEPT 12 Bimestriel Surface approx. (cm²) : 17713 RUE DU BREIL35063 RENNES CEDEX - 02 99 32 58 77 Page 1/1 ALGUES i VERS DE NOUVELLES FARINES POUR LAQUACULTURE ? Extraire les protéines des ulves pour Brehan, dans le Morbihan Selon lui, industriel avec le soutien financier les valoriser comme substitut aux pro- les protéines extraites des ulves peu- dOseo pour 10,7 millions d euros sur téines animales utilisées en aquacul- vent remplacer les protéines animales un total de 25 millions « Nous pré- ture, tel est lun des points cles du dans lalimentation piscicole Ce, que voyons de démarrer sur un site de la projet collaboratif Ulvans, porte par les espèces soient omnivores ou car- Sica, actuellement en sous regime la societe Olmix « Lidée est de valo- nivore Vu I essor de la pisciculture en Cette unite est spécialisée dans le riser les algues que nous récoltons Chine, en Inde et dans le monde, le traitement des sous-produits de dans leur totalité car nos autres acti- marche est colossal Olmix espère y legumes Lété, les mêmes machines vites nutilisent pas lensemble de la prendre pied rapidement peuvent soccuper des algues » Les biomasse », explique Herve Balusson, En sappuyant sur sa technologie, premieres ventes pourraient démarrer dirigeant de lentreprise basée a le projet devrait vite passer au stade des I an prochain Pour limiter les impacts sur leco- systeme, le projet Ulvans prevoit éga- lement le developpement dune nou- velle technologie de pompage et de pressage des algues « Ulvans inte- resse de nombreux pays, en proie aux algues vertes notamment A limage du Japon Grâce aux transferts de technologies, leurs industriels pour- ront eux aussi traiter et valoriser cette biomasse » A.L-G.OLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et9693423300508/GOP/ALR/3 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • AOUT/SEPT 12 Bimestriel Surface approx. (cm²) : 8513 RUE DU BREIL35063 RENNES CEDEX - 02 99 32 58 77 Page 1/1 SCIENCES & TECH SEAWEEDS I A MOVE TOWARDS NEW AQUACULTURE FISHMEAL ? One of the key points of the collaborative Ulvans project, suppor- ted by the company Olmix, is a process to extract proteins fram seaweed, specifically Ulvea, and to evaluate their use as a subs- titute for the animal proteins currently used in aquaculture The project should soon move onto the industrial scale, with financial backing from Oseo First sales could begm as soon as the start of next year The objective ? - to interest China and India To limit any impact on the ecosystem, the Ulvans project is also proposmg to develop a new pumpmg and compressmg technology for seaweedsOLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et0793423300504/GOP/ALZ/3 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • AOUT/SEPT 12 Mensuel100 ROUTE DE PARIS Surface approx. (cm²) : 8969260 CHARBONNIERES - 04 72 59 10 10 N° de page : 4 Page 1/1 Traitement des algues Lunion fait la force à lexport Cinq Pme bretonnes (Olmix, PPP, Mels- pnng, Amadeite Agnval) se sont regrou- pées pour donner naissance a un grou- pement baptise Ulvans Son objectif, creer une nouvelle filiere de valorisation des algues en Bretagne afin de developper une offre a I export, depuis la recolte jusquà leur transformation en produits innovants pour les secteurs de la nutrition et de la sante animale et vegetale et leur commer- cialisation dans le monde entier Le marche chinois est une des principales cibles de ce groupement « les autorites chinoises ont clairement besoin de competences pour reorganiser leur filiere lait, qui garde encore les stigmates du scandale lie a la mélanine » Ulvans réunit finalement un package dexpertises (fertilisants sante animale ehciteurs naturels, valorisation des produits vegetaux) pour proposer des solutions naturelles pour la nutrition et la sante animale et vegetale Ce projet intègre également la remdustria- lisation dune filiere au sem de la region Bretagne En effet, léconomie locale bre- tonne devrait profiter de la creation dune centaine d emplois et la reindustnalisation dun site industriel inutilisé a Saint Pol de Leon Dici 2020, ce projet devrait dail- leurs générer un chiffre d affaires denvi- ron 150 millions deuros Ce programme va également permettre dapporter une solution a la probléma- tique des algues sur le littoral breton en les collectant avant de les transformer en produits naturels pour I agriculture, desti- nes a une commercialisation en France et a linternational JJ.OLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et8804663300505/GCP/ARL/3 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  •    
  • 15/21 AOUT 12 Hebdomadaire Paris OJD : 22977915/27 RUE MOUSSORGSKI75895 PARIS CEDEX 18 - 01 53 26 33 00 Surface approx. (cm²) : 44 N° de page : 19 Page 1/1 ECHOS DU JARDIN Vous reprendrez bien un peu datgues? Plutôt mat perçu, ce "légume de ta mer" est encore largement sous-exploité en France Les entrepreneurs ont cependant ptusieurs projets qui devraient aboutir très vite Lentreprise Olmix, à Bréhan (56), développe actuellement un projet de récolte en mer La société Aleor, a Lézardieux (22), voudrait, quant à elle, produire des algues Elle démarre la culture à grande échelle en septembre pour une première récolte en janvier 2013 A terme, 1 million de tonnes dalgues pourraient être produites Les plantes entendent-elles? La question peut sembler surprenante, maîs les études sur le sujet se multiplient Une équipe italo-australienne a exploré la com- munication entre deux plantes concurrentes, piment et fenouil apres avoir constaté que le premier germait et se développait plus vite lorsquil était en compétition avec le second Pour les chercheurs, le pimentaurait entendu le fenouil pousser Une étude australienne a montré que les racines de maîs "enten- daient" un son continu émis a des fréquences de 200 à 300 Hz Recherches à suivreOLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et4699623300503/XTT/ATA/2 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • ANTENNE QUOTIDIEN 13 AOUT 1232 AVENUE ANDRE ROUSSIN Quotidien Province13321 MARSEILLE CEDEX 16 - 04 91 33 25 81 Surface approx. (cm²) : 126 N° de page : 4 Page 1/1 Cote des marchandises Les algues : un eldorado à conquérir Bientôt des algues dans lassiette ? Plutôt matière première disponible est abondante. mal perçu, ce "légume de la mer" encore sous- Olmix, un groupe breton créée en 1995 par exploité en France recèle un fort potentiel de Hervé Balusson et spécialisé dans la chimie croissance sur le marché de (agroalimentaire, verte, développe actuellement un projet de prédisent chercheurs et entrepreneurs qui se récolte en mer des algues vertes, brunes et sont lancés à la conquête de cet eldorado. rouges notamment pour lalimentation des La France, qui importe plus de 50.000 tonnes poissons dans le cadre de laquaculture. dalgues par an et en produit 70.000, consi- Lentreprise veut mettre sur pied une "fi- dère souvent les algues "comme un déchet", lière de valorisation" allant de la collecte à la déplore Jean-Yves de Chaisemartin, maire transformation. de Paimpol (Côtes-dArmor) et vice-président Lindustrialisation, cest aussi lobjectif dAleor, spécialisé dans la culture et la trans- dAleor, qui sappuie sur le modèle de la coo- formation des algues à destination de lalimen- pérative agricole pour développer une filière de tation et des cosmétiques. production des algues. Elle démarre à grande En dépit de cette mauvaise image, liée no- échelle en septembre, pour une première ré- tamment au scandale des algues vertes de- colte en janvier 2013 dont la tonne pourrait venues toxiques en se décomposant sur les être rachetée 1.300 euros. plages de Bretagne, plusieurs entrepreneurs se sont engouffrés dans la brèche. Car la Cécile DE CORBIÈRE.OLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et8856623300506/GFP/AJR/3 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • JUIL/AOUT 12 Mensuel37 RUE DU CAS ROUGE Surface approx. (cm²) : 69445800 COMBLEUX - 02 38 55 02 23 Page 1/2 Algues vertes à la pointe des Guettes, commune dHillion (aoùt 2012) Algues vertes: vers une filière de valorisation La Société Olmix et quatre PME bretonnes viennent de donner naissance à un Groupement baptisé "Ulvans" dont lobjectif est de créer une nouvelle filière de valorisation des algues en Bretagne, depuis la récolte jusquà leur transformation en produits innovants. Si lon en croit ces promoteurs*, le pro- nombreuses années. Jusquà présent, les valorisation des algues nest pas structurée, gramme "Ulvans" va permettre dapporter algues ne sont pas récoltées en mer, mais bien que les marchés soient en attente de une solution à la problématique des algues seulement sur la plage une fois échouées, produits algosourcés performants à prix sur le littoral breton en les collectant pour si bien quelles ont alors perdu une grande compétitif. "Ulvans" devrait donc apporter, les transformer en produits naturels à des- partie de leur potentiel de valorisation dans au cours des prochaines années, des solu- tination de lagriculture (nutrition et santé la mesure où elles ont le plus souvent déjà tions pour valoriser ces produits de la mer, animale et végétale, fertilité des sols). Les subi les premières étapes de transformation le plus souvent traités comme des déchets algues sont intéressantes car elles contien- (fermentation, oxydation et lixiviation). Les (enfouissement) ou sous-exploités (métha- nent de fortes concentrations de molécules procédés de cracking/raffinage de ces algues nisation de lensemble de la biomasse), en valorisâmes (minéraux, glucides, lipides, ne sont pas maîtrisés pour pouvoir envisa- les traitant depuis lamont (récolte en mer) vitamines, protéines). En dépit de gisements ger une production industrielle de produits jusquà leur commercialisation. conséquents de macroalgues (300000 commercialisables. La pollution par le sable Lambition porte sur la mise au point des tonnes dalgues vertes par an en Bretagne des matières échouées entraîne des con- différentes phases de traitement sur envi- par exemple), la valorisation industrielle traintes dusure sur le procédé qui compli- ron 15000 tonnes dalgues vertes afin de totale de cette ressource nest pas maîtrisée, quent sensiblement le choix des équipe- valider la faisabilité du procédé ainsi que le même si des programmes de recherche et ments tandis quune récolte en mer permet développement des produits finaux, lob- développement ont été menés depuis de déviter ces handicaps. De plus, la filière de jectif étant de traiter plus de 60000 tonnesOLMIX Eléments de recherche : ULVANS : groupement de 5 partenaires industriels bretons dont lobjectif est de créer une nouvelle filière de valorisation3377553300503/GFS/AVH/2 des algues en Bretagne, toutes citations
  • JUIL/AOUT 12 Mensuel37 RUE DU CAS ROUGE Surface approx. (cm²) : 69445800 COMBLEUX - 02 38 55 02 23 Page 2/2 dalgues à lannée. Plusieurs étapes font vertes non échouées et les possibilités de ihère en participant aussi à la résolution des appel à des technologies innovantes, la col- conservation pour un usage différé dans le problématiques actuelles de disponibilité lecte des algues vertes en mer par pompage temps. Après un repérage par satellite des de molécules (protéines, engrais, produits et pressage, qui laisse une partie de leau et nappes ddlgues qui flottent entre deux eaux, phytosamtaires ou compléments alimen- du sable dans le milieu naturel, le stockage Ie travail portera sur leur pompage pour les taires) sans empiéter sur les productions dcs algues en quantité industrielle ; le raf- remonter et les stocker sur des barges, ou destinées à lalimentation humaine et ani- finage des algues par différentes méthodes. encore sur leur ramassage dans le filet deau male tout en préservant la ressource en eau mécaniques ou biologiques, la création de ce qui permet déjà de realiser des récoltes ct en contribuant pour partie au contrôle des nouveaux produits avec la valorisation de conséquentes et surtout de limiter certains marées vertes la totalité de la matiere algale traitée. La échouages massifs Le desablage des algues Dici à 2020, on met en avant le fait que mise au point de ces derniers vise plusieurs et un to des éléments indésirables sera fait le projet devrait générer une centaine dem- objectifs principaux: à Plouenan, puis leur conditionnement et le plois et un chiffre daffaires denviron - pour le secteur de la sante animale, la stockage à - 20 °C. La matière congelée I SO M€ On ne table pas par contre sur la substitution de molecules chimiques par des sera acheminée ensuite à Bréhan pour y disparition du plus gros de la matière pre- molécules bio-sourcées, bénéfiques notam- subir un traitement en hydrolyse enzyma- mière or, comme les industriels ne sont pas ment pour le développement des défenses tique pour permettre la liberation des élé- a priori de doux rêveurs, ll est fort à parier immunitaires, ments dintérêt tout en en préservant les que la fin des algues vertes en Bretagne nest - le remplacement de protéines animales principes actifs Une fois recueillis, en fonc- pas pour demain. On nattend sans doute utilisées dans lalimentation animale et léle- tion dcs applications qui en découlent, ces pas beaucoup daméliorations des actions vage aquacole, derniers seront ensuite concentrés ou séches entreprises, sur les causes elles-mêmes. Voilà - la substitution de certains produits phy- avant dêtre stockés dans dcs cuves toutefois un projet économique qui pour- tosamtaires et engrais par des produits natu- La partie nest pas gagnée davance rait, à défaut, en limiter les effets. D rels issus de matières algales, devenant ainsi même si les partenaires apportent et déve- des solutions durables, loppent, dans le cadre de ce projet, des com- * Olmix (specialiste des solutions naturelles pour la - la commercialisation de ces produits pétences scientifiques et techniques de pre- nutrition et la sante animale et vegetale à partir dalgues, dargiles et doligo-elements) compte aujour- naturels et innovants en France, maîs sur- mier ordre Celui-ci présente en effet des dhui 12 filiales a létranger, exporte dans 60 pays et risques technologiques forts qui ont été glo- a tecemment remporte le pax dexcellence de la PME balement bien cernés. De plus, des voies en Chine, PRP Technologies (fertilisants naturels), "Ulvans" labellisé par le pôle alternatives, qui demeurent concurrentielles Melspnng (chaleurs naturels), Amadeite (sante ani- de compétitivité Mer Bretagne male), Agnval (valorisation des coproduits vegetaux par rapport aux solutions existantes, sont par stabilisation et extraction de molecules d intérêt) possibles. et deux centres de recherche avec lUniversité de Le programme "Innovation stratégique Ulvans est appelé à créer une nouvelle Bretagne Sud et le CNRS de Mulhouse industrielle" (TSI) favonse lémergence dc champions européens. Il soutient des projets ambitieux dinnovation collabo- Leau de la Loire en cause rative à finalité industrielle, portes par Plus de peur que de mal, mais à Saint- conjuguées à la photosynthèse due à la dcs entreprises de taille intermédiaire et Nazaire comme à La Baule ou dans le Pays lumière en été, ont été à lorigine de lex- dcs PME, toutes innovantes. Ces projets de Retz, on a tout de même nagé cet été plosion de Lepidodmium chlorophorum sont très prometteurs en cas de succès : dans une eau aux reflets vert fluo en dans les zones moins brassées par le vent ils visent à commercialiser les produits quèlques lieux de la côte. Si ce nest pas et le courant, une micro algue du phyto- de ruptures technologiques et ne pour- une marée verte comme on en connaît en plancton denviron vingt millièmes de mil- raient se réaliser sans incitation publique Bretagne, lanalyse des eaux, réalisée par limètres. Si cette dernière est sans danger Laide cst dun montant de 3 à 10 M€, IFREMER (Institut français dc recherche pour pour lhomme et si elle ne se dépose pas ou sous la forme de subventions et davan- lexploitation de la mer) a permis den pré- peu sur le sable à maree basse, la vision des ces remboursables En 2011, ce sont 13 ciser lorigine ct la non nocivité Les pluies eaux quelle renvoie nest pas engageante, projets ISI qui ont été financés par OSEO abondantes en juin ont entraîné une éléva- pas plus que ne lest dailleurs lodeur désa- pour un montant daides de 107 millions tion des débits de la Loire et un lessivage gréable qui sen dégage lorsquelle meurt. deuros. OSEO a financé 73 projets colla- des sols, doù une charge en nutriments Sa prolifération a pour conséquence essen- boratifs du programme ISI depuis bon inhabituelle. Les eaux contenant plus de tielle de reduire loxygène dissout dans leau origine, pour un montant total daides de phosphore et dazote en provenance des et dentraîner, à partir dun certain seuil, de 1477 millions deuros entre 2006 et 2010 zones agricoles et des stations dépuration, fortes mortalités de poissons. D Ces projets ont mobilisé 356 entreposes et 198 structures de recherche publiques. Le bocage du charolais candidat à [UNESCO tout à lexportation sur des marchés à fort Le Syndicat mixte du pays Charolais- dans lexpertise et le conseil. Avec un tour potentiel comme en Asie du Sud-Est et en Bnonnais ne lésine pas sur les moyens mis du bocage en ULM, la visite du marché au Chine en œuvre pour assurer la pnse en compte cadran de Saint-Christophe-en-Brionnais, Les techniques de récolte des algues sont de sa candidature au patrimoine mondial la visite de plusieurs églises romanes et dif- en ce moment en cours de mise au point au de IUNESCO. Le syndicat, non content de férentes rencontres avec les élus et repré- large de Brest et de Douamenez. Ulvans" mener de très nombreuses actions sur le ter- sentants du pays, celui-ci a pu mesurer quels doit en effet permettre de mettre au point rain, a en effet missionne sur son territoire en étaient les atouts. De quoi préciser le dos- les méthodes de collecte en mer des algues Gérard Collin, un spécialiste expérimenté sier et venir en appui de la mobilisation. QOLMIX Eléments de recherche : ULVANS : groupement de 5 partenaires industriels bretons dont lobjectif est de créer une nouvelle filière de valorisation3377553300503/GFS/AVH/2 des algues en Bretagne, toutes citations
  • JUIL/AOUT 12 Mensuel2 RUE FELIX LE DANTEC29000 QUIMPER - 02 98 27 37 66 Surface approx. (cm²) : 890 N° de page : 40-41 Page 1/2 matières premières Mycotoxines Où sarrête la science, où commence le marketing ? Olmix, fabricant dadditifs orienté vers des alternatives naturelles, nous livre son point de vue sur la réalité des mycotoxines, ainsi quun aperçu général de ce que dit la littérature scientifique en la matière* Aujourdhui, Ic terme mycotoxine est en dcoxynivalnéol (DON), 23,4 % dcs la fumonisine empêcherait le renouvelle- devenu de plus en plus courant dans les échantillons (n=2 153) en zcaralénone ment cellulaire des cellules épithélialcs articles de la nutrition animale. Métabo- (ZEA), plus de 40 % des échantillons suite à une dégradation de ecs mêmes lites secondaires produits par des souches (n=674) en furaonisincs. cellules par la DON (4e Symposium de moisissures spécifiques, les myco- LAnses rappelle quil existe une varia- international sur les mycotoxines). toxines sont potentiellement toxiques et bilité dcs niveaux de contaminations peuvent donc altérer la santé des animaux selon les années. Mycotoxines et rumen qui les ingèrent. Leur toxicité varie selon La probabilité davoir une multi-conta- Dans une étude récente sur des vaches leurs structures chimiques, leurs concen- minations sur un échantillon de matière laitières, Dr Johanna Fink-Gremmels, de trations, les combinaisons entre elles, les première est très élevée, comme la mon- luniversité dUtrecht, a démontré que la animaux qui les ingèrent et létat de santé tre Martines et al en 2008 (Figure I). En détoxification des mycotoxines dans le de ces derniers. effet, les conditions dc développement rumen nest pas aussi importante quon Les échanges internationaux, le chan- dune moisissure sont souvent propices à le croyait. Aussi, les mycotoxines sont gement climatique, lamélioration des dautres moisissures, et celles-ci peuvent dangereuses pour les microbes du rumen, outils danalyses et le développement des produire différents types de mycotoxines. puisquelles déstabilisent la flore et connaissances sur les mycotoxines ont Des recherches suggèrent que les peuvent provoquer ainsi des pathologies abouti à la prise de conscience du risque effets toxiques des mycotoxines peuvent chroniques, troubles digestifs et acidose. des mycotoxines sur la santé et les per- se manifester à des concentrations plus Une étude allemande (Keese et al, formances des animaux. Dans son der- faibles que celles mentionnées dans la 2008) a analyse les paramètres rumi- nier rapport (2009), lAnses a détecté la littérature, lorsque dautres mycotoxines naux en fonction de la contamination présence de mycotoxines (>0,020ppm) sont présentes : cest leffet synergique. ou non en mycotoxines de type fusa- dans la plupart des échantillons de Une étude récente menée par Isabelle rium sur une ration riche en concentré. diverses matières premières. Plus de Oswald (2011) a démontré leffet syner- Suite à lingestion dune ration compo- 78 % des matières premières analysées gique entre la DON et la fumonisine sur sée de 50 % de concentré et contaminée (2 343 échantillons) étaient contaminées la paroi intestinale. Daprès ses travaux, en DON (5,3 mg/kg de MS), les vaches du groupe Mycotoxine ont présente des Figure I. Récurrence des multicontaminations modifications de léquilibre des fer- mentations ruminales par rapport aux % daliment labié I Capacite vaches du groupe contrôle : modifica- contaminé en ZEA dadsorption de la DON el de la NiVpji différents tion de léquilibre en acides gras vola- et en DON produits non-nutntion tils suivi dune baisse significative du ne/s Les produite ont ete testés a différents ph e! pH du contenu ruminai, à des niveaux différentes concentra- critiques de lacidose aiguë. Ceci illustre tions en mycctoxines la possible modification des microbes du rumen, en lien direct ou indirect avec les propriétés physiques et chimiques des % daliment matières premières contaminées. contaminé en DON, en ZEA et en T2 Agents détoxifiants La démonstration de lefficacité poten- tielle dun agent détoxifiant de myco- % daliment contaminé en DON toxines est souvent dabord réalisée in % daliment contaminé en ZEA et en T2 vitro ; cependant les mesures in vitro uti- et en T2 Adapté de Martines et dl, 2003 lisées sont simples mais très éloignées de la réalité in vivo. Les facteurs importantsOLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et6215313300509/GJD/OTO/3 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • JUIL/AOUT 12 Mensuel2 RUE FELIX LE DANTEC29000 QUIMPER - 02 98 27 37 66 Surface approx. (cm²) : 890 N° de page : 40-41 Page 2/2 de la digestion des aliments sont leur com- position, le pH des contenus gastriques et Réduction de la concentration en IEA et DON (% par rapport au intestinaux, les conditions de transit, la témoin) dans le surnageant dune solution tampon par différents bio-activité des enzymes et de la flore agents détoxifiants dans un test de détoxification in vitro (moyenne et écart-type de 4 répétitions indépendantes) Lactivité de ces différents facteurs cor- respond à un processus dynamique. Ainsi, ION DON Produits Ecart- Ecart- cette activité ne peut pas être reproduite Moyenne Moyenne type tvoe par un modèle in vitro statique Afin de Charbon actif 100a O 67a 6 démontrer lefficacité rn vitro dun agent Cholestyramine 94b 1 lOb IS détoxifiant de façon répétable et repré- sentative, le model TNO TIM-1 peut être Aluminosilicate modifié Sic 6 17b j 16 utilisé (www.tno.nl) Aluminosilicate modifié 55d 1 1b 2 Le modèle gastro-intestinal in vitro du Betaglucan estrifié de parois de levure 24e I 24b 18 TNO, stimule successivement les proces- Extrait de levure et zeohte activé 20ef 4 Ob 5 sus dynamiques de lestomac et du petit Combinaison dargile, denzymes détoxi- intestin (TIM-1) et du gros intestin (TIM- 17f 2 1b 4 fiante, de plante et dextrait dalgues 2) Ce modèle est un outil unique pour Bentonite 13f 12 1b I étudier le devenir des aliments tout au Silice colloïde acide avec argile mineral sg I 21 b 31 long de leur passage dans le tube digestif Combinaison denzymes 5f 2 2b 3 Comme labsorption des mycotoxmes se et dadsorbants minerals fait dans la partie proche du petit intestin, Seuil dc sign ficativite (P<0 OS) Extrait de Doll et al 2004 il est logique de tester ces agents détoxi- fiants dans le TIM-1 du TNO Lordina- le contrôle Lincorporation de 2 % de contrôle, là ou 2 % de charbon réduit teur du TIM-] contrôle les etapes succes- charbon actif a permis de sigmficative- Fadsorption de la DON de 45 % Leffi- sives de la digestion dans lestomac et les ment réduire labsorption intestinale des cacité de cette nouvelle matière première trois parties du petit intestin chez le porc mycotoxines de 51 à 28 % pour la DON a également été prouvée sur la fumoni- après lingestion daliment. et de 21 à 12 % pour la NT V. sme dans le TIM-1. labsorption de cette Daprès les études ci-dessus, le charbon mycotoxme par la paroi intestinale a été Efficacité et limite du charbon actif actif est le seul capteur de mycotoxines réduite de 60 % De plus lutilisation de En 2004, Doll et al., ont démontré que efficace, tous les autres produits commer- cette nouvelle matière première naltère la zéaialénone est moins difficile à cap- ciaux montrent une faible efficacité contre ni la digestibilité des protéines, glucides ter que la DON Ainsi, le challenge dun les mycotoxines de type fusanum. En ni la biodisponibihté des vitamines BI et agent détoxifiant de mycotoxines est de pratique, lutilisation de charbon actif en B2 (Déniais and Havennar, 2006). pouvoir également réduire labsorption nutrition animale présente des limites En intestinale des tnchotecens et de la furno- effet une concentration de charbon actif Conclusion nisme Dr Giussepma Avantaggiatto, du >0,5% de la MS ration peut réduue la La hausse du coût des matières pre- CNR Institut des sciences et industries valeur nutritionnel^ de la ration (NOSB. mières ct des énergies fossiles, ajoutées à alimentaires (ISFA), en Italie, a réalisé 2002 , Ramos et al, 1996). la volatilité des marchés actuels, implique plusieurs études dans ce système dyna- un niveau de performance élevé des éle- mique pour évaluer lefficacité de dif Modifier les matières premières vages pour le maintien de leurs marges férents capteurs commerciaux et subs- Désormais de nouvelles technologies Léquilibre et lefficacité de la ration reste tances potentiellement efficaces pour permettent de modifier les matières pre- un élement clé de la réussite dun trou- chclater les mycotoxines (Avantaggiatto mières, avec un effet sur Padsorption peau Néanmoins la meilleure exper- et al, 2003 , 2004 et 2007) Une de ses des mycotoxines. Ainsi, la structure des tise nutritionnelle peut savérer inutile études in vitro réalisées en 2004 a per- argiles peut être modifiée à une échelle en présence de mycotoxines, il est donc mis de tester 14 produits commerciaux nanométnque, afin daugmenter lespace indispensable de protéger les animaux utilisés pour déloxifier les mycoloxmes mter-feuillet et donc améliorer leur capa- en sécurisant la ration Loptimisation de type futanum déoxynivalenol cité dadsorption De cette façon, 100 % des pratiques culturales et délevage et (DON) ct nivalenol (NIV), à différents de lespace interfeuillet devient acces- lutilisation dun capteur de mycotoxines pH (3 et 8). Seul le charbon actif était sible, ce qui permet de nettement amélio- dans laliment, est la seule méthode de efficace pour capter 35,1 umol de DON rer la capacité et la rapidité dadsorption réduction des mycotoxines Les résultats et 8,8 umol de NIV/g de charbon actif des mycotoxines Ce procédé est breveté des essais ci-dessus prouvent que le choix selon les isothermes dadsorption Cette et IOU % écologique Cette nouvelle dun capteur efficace est déterminant étude a ensuite utilisé le modèle dyna- matière première a été testée au TNO mique (TIM-1) poui évaluei labsorption dans le système TIM-1 cité ci-dessus et a • Julia Laurainet de DON et NIV dans le petit intestin montré de meilleurs résultats que le char- Maria Angeles Rodriguez (Olmix) avec ou sans charbon actif Labsorption bon actif. En effet, dans le TIM-1, 0,1 % * Si cette analyse nengage que ses auteurs elle intestinale in vitro de DON et NIV, était de cette matière première réduit labsorp- presente aussi un intérêt que La Revue de I Ali- respectivement de 51 % et 21 %, poui tion de la DON de 40 % par rapport au mentation Animale a souhaite relayerOLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et6215313300509/GJD/OTO/3 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • LE JOURNAL DU VRAC JUIL/AOUT 12BP 16 Bimestriel29560 TELGRUC SUR MER - 02 98 27 37 66 Surface approx. (cm²) : 233 N° de page : 12 Page 1/1 Valorisation des algues Des entreprises bretonnes se regroupent Cinq entreprises bretonnes (*) don- 15 000 tonnes dalgues vertes afin de nent naissance à un groupement bap- valider la faisabilité du procédé ainsi que tisé Ulvans pour créer une filière de le développement des produits finaux valorisation des algues en Bretagne. innovants. Lobjectif final est de traiter Objectif : commercialiser des pro- plus de 60 000 tonnes dalgues à lannée duits innovants issus des algues pour lalimentation animale dans le monde Raffinage mécanique, chimique entier. et biologique Les cinq partenaires industriels bretons Plusieurs étapes faisant appel à des tech- réunis sous limpulsion dOlmix, spé- nologies innovantes seront mises en cialiste des solutions naturelles pour la œuvre, de la collecte des algues vertes en nutrition et la santé animale et végétale, mer en faisant appel à une technologie se sont associé avec deux centres de de pompage et de pressage permettant recherche de lUniversité de Bretagne de laisser une partie de leau et du sable Sud et du CNRS de Mulhouse Ce pro- dans le milieu naturel, au stockage des gramme innovant permettra dapporter algues en quantité industrielle, en pas- une solution à la problématique des sant par le raffinage des algues par diffé- algues sur le littoral breton en les collec- rentes méthodes mécaniques, chimiques tant avant de les transformer en produits ou biologiques, et la création de nou- tation animale et lélevage aquacole II naturels pour lagriculture, destines à veaux produits pour les secteurs de la sera également étudié la substitution de une commercialisation en France et à santé, de la nutrition animale et végétale certains herbicides, insecticides et fongi- linternational Et, au final, la valorisation de la totalité cides par des solutions phytopharmaceu- Inscrit dans un programme « Innovation de la matière algale traitée tiques durables Stratégique Industrielle » dOseo, le La mise au point de nouveaux produits groupement Ulvans va permettre aux pour les secteurs de la santé, de la nutri- (*) PEP (fertilisants naturels), PME douvrir de nouveaux marchés à tion animale et végétale vise notamment Melspring (éliciteurs naturels), lexportation, y compris vers des desti- le développement de molécules bio- Amadeite (santé animale), Agrival nations complexes comme la Chine Le sourcées bénéfiques pour les défenses (valorisation des coproduits végétaux projet devrait permettre la mise au point immunitaires et le remplacement de pro- par stabilisation et extraction de molé- de chacune des phases de traitement de téines animales utilisées dans lalimen- cules dintérêt)OLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et7613533300504/GAB/OTO/3 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • 12 JUIL/29 AOUT 12 Hebdomadaire ParisANTONY PARC II92186 ANTONY CEDEX - 01 77 92 92 92 Surface approx. (cm²) : 50 N° de page : 18 Page 1/1 Valorisation fleurs située à Saint-Pol-de-Léon (Fi- LES ALGUES nistère) a repris du service. Vingt-cinq millions deuros ont été investis, dont BRETONNES AU dix apportés par Oséo, dans ce projet MENU DES POISSONS qui générera une centaine demplois. Objectif: fabriquer des aliments pour Utiliser les algues vertes dans lali- les poissons, mais aussi des addi- mentation animale? Lidée semble tifs, des phytostimulants et des bio- enfin passer à la vitesse supérieure. matériaux. Hervé Balusson, le PDG Fondée en 1995, la société morbihan- dOlmix, espère que 15 000 tonnes naise Olmk a créé avec quatre PME dalgues seront valorisées en année bretonnes une filière de valorisation pleine. Et pourquoi pas la totalité des des algues, Ulvans. Depuis le mois de 60000 tonnes dalgues récoltées par mars, une ancienne usine de choux- an en Bretagne ? u A. e.OLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et7371103300506/GMA/ATA/3 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • JUIL/AOUT 12 Mensuel OJD : 979353 RUE DU CHEMIN VERT92100 BOULOGNE-BILLANCOURT - 01 46 10 21 21 Surface approx. (cm²) : 36 N° de page : 90 Page 1/1 Les algues, nouvelle filière pour la Bretagne Olmix, spécialiste des solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et végétale (55 millions deuros de CA dont 80% à linternational, dirigée par Hervé Balusson), sest associée à 4 autres PME bretonnes (PRP, Melspring, Amadeite et Agrival) et 2 centres de recherche (université de Bretagne Sud et CNRS de Mulhouse) pour donner naissance à un groupement, baptisé Divans, visant à créer une nouvelle filière de valorisation des algues, de la récolte à la transformation en produits innovants pour les secteurs de la nutrition et de la santé animale et végétale. Dici 2020, ce projet devrait générer un CA denviron 150 millions deuros.OLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et5550403300504/XVP/AJR/2 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • LE PROGRES LHEBDO DU FINISTERE 20 JUIL 1255 ROUTE DE BREST Hebdomadaire Province29018 QUIMPER CEDEX - 02 98 95 16 01 Surface approx. (cm²) : 183 Page 1/1 -> Nettoyage des plages Les algues restent indésirables Alors que les livrées à des agriculteurs problèmes sanitaires locaux ou à des centres de liés aux algues vertes recyclage. De ce fait, aucun restent dactualité tas sur la plage donc aucun sur certaines côtes risque toxique. Mais les agents de BMO ne relâchent bretonnes. Brest jamais leurs efforts pour Métropole océane est bichonner ce lieu forcément épargnée grâce à une prisé des baigneurs. grande vigilance quant à leur Expérimentations profilération au Moulin-Blanc. « Les quantités sont surtout importantes au cours dépisodes type tem- pêtes comme en jan- vier 2011 », analyse Thierry Fayret, vice-président de Vue du ciel, la propagation des algues près de la plage du BMO en charge de la Rade Moulin-Blanc est flagrante. En médaillon: Thierry Fayret. et du Littoral. « Elles peu- Brest (ainsi quà vent aller denviron 300 ton- A Guipavas et au Relecq concernées parla plage du Mou- lin-Blanc), le problème des algues est plus dordre nes lhiver à 1 DOO lété quand les courants chauds favorisent leur développe- ment. » Afin déviter, notam- nettoyage, Brest Métropole effectue des expérimenta- tions au large visant à ramasser les algues en mer puis à les valoriser. Les Bretagne (exploitation culi- naire des algues) sont déjà sur les rangs. Car les algues, cest aussi un mar- ché à conquérir. esthétique quécologique. ment, dembarquer de gros sociétés Olmix (aliments Elles sont ramassées et paquets de sable pendant le pour animaux) et Algues de Renan StrulluOLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et9432213300508/GMA/AJR/2 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • DECHETCOM 17 JUIL 12229 RUE SAINT-HONORE Hebdomadaire Paris75001 PARIS - 01 40 20 03 20 Surface approx. (cm²) : 1511 Page 1/3 J3ARO_N_: Date de publication :12/07/2012 Recyclage des algues : la Bretagne s u rte sur la vague... > Les algues ont beau être vertes, elles constituent un sacré point noir qui défigure le littoral breton en défrayant régulièrement la chronique. Dans ce contexte Olmix et quatre PME bretonnes se regroupent pour créer une nouvelle filière de valorisation des algues et ouvrir de nouveaux marchés à lexport... Pour ce faire, les cinq structures ont donné naissance à un Groupement baptisé Divans, dont lobjectif est de créer une nouvelle filière de valorisation des algues en Bretagne, depuis la récolte jusquà leur transformation en produits innovants pour les secteurs de la nutrition et de la santé animale et végétale, ainsi que celui de la fertilité des sols, et la commercialisation de ces nouveaux produits à lexport... * Lune des forces clés du projet est davoir réuni un ensemble de partenaires industriels et académiques complémentaires collaborant depuis de nombreuses années et ayant acquis un savoir faire reconnu dans lélaboration de nouveaux produits naturels, en phase avec les enjeux environnementaux et réglementaires des secteurs agricoles et aquacoles. Ulvans réunit ainsi 5 partenaires industriels bretons sous limpulsion dOlmix, PRP Technologies (fertilisants naturels), Melspring, Amadéite (santé animale), Agrival (valorisation des coproduits végétaux par stabilisation et extraction de molécules dintérêt) et deux centres de recherche avec lUniversité de Bretagne Sud et le CNRS de Mulhouse. Ces partenaires mailleront un tissu industriel structure depuis lapprovisionnement en ressources naturelles en amont jusquau développement des produits finis sur de multiples segments de marchés en aval en passant par les étapes clés de recherche fondamentale et applicative. Le budget global du programme sélève à 22,65 M€, dont 93 % porte par les PME du consortium et 7% par les académiques. *£/ Pour démarrer, on ne mégotte pas : 15 DOO tonnes dalgues par an * Linitiative est originale et ne manque pas dimpacts : elle permettra de dynamiser léconomie locale bretonne en y favorisant la création dune centaine demplois et de réindustrialiser un site industriel inutilisé à Plouénan. Dici 2020, selon les initiateurs, ce projet devrait générer un chiffre daffaires denviron de lordre de 150 millions deuros. Mais en outre, le projet a ceci de bien quil va largement participer aux nécessaires solutions à trouver eu égard à la problématique des algues sur le littoral breton en les collectant avant de les transformer en produits naturels pour lagriculture... Le projet va permettre la mise au point de chacune des phases de traitement de 15 DOO tonnes dalgues vertes afin de valider la faisabilité du procédé ainsi que le développement des produits finaux innovants. Lobjectif final est de traiter plus de 60 DOO tonnes dalgues à lannée. *"*Au cours de ce projet industriel, plusieurs étapes faisant appel à des technologies innovantes seront mises en oeuvre : t la collecte des algues vertes en mer en faisant appel à une nouvelle technologie de pompage et de pressage qui permettra de laisser une partie de leau et du sable dans le milieu naturel, » le stockage des algues en quantité industrielle, >• le raffinage des algues par différentes méthodes : mécaniques ou biologiques, t la création de nouveaux produits pour les secteurs de la santé, de la nutrition animale et végétale, et de la fertilité des sols, > la valorisation de la totalité de la matière algale traitée. *La mise au point de nouveaux produits vise plusieurs objectifs principaux : le développement de nouveaux produits pour le secteur de la santé animale en i substituant les molécules chimiques par des molécules bio sourcées i bénéfiques notamment pour le développement des défenses immunitaires, I» le remplacement de protéines animales utilisées dans lalimentation animale et lélevage aquacole, I» la substitution de certains produits phytosanitaires et engrais par des produits I naturels issus de matières algales, devenant ainsi des solutions durables, la commercialisation de ces produits naturels et innovants en France mais surtout à lexportation sur desOLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et4553803300502/GAW/ARN/3 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • DECHETCOM 17 JUIL 12229 RUE SAINT-HONORE Hebdomadaire Paris75001 PARIS - 01 40 20 03 20 Surface approx. (cm²) : 1511 Page 2/3 marchés à fort potentiel comme en Asie du Sud Est et en Chine •x/ Les algues : un concentré de molécules valorisâmes * En dépit de gisements conséquents de macroalgues (par exemple 300 000 tonnes dalgues vertes par an en Bretagne), la valorisation industrielle totale de cette ressource nest aujourdhui pas maîtrisée même si des programmes R&D ont ete menés depuis de nombreuses annees Les algues contiennent en effet de fortes concentrations en molécules d intérêt (minéraux, glucides, lipides, vitamines, protéines) qui sont valorisâmes au sem des marches vises par le projet •-^Néanmoins, la filiere de valorisation des algues nest aujourdhui pas structurée bien que les marchés soient en attente de produits algosources performants a prix | compétitif > Les algues ne sont pas récoltées en mer maîs seulement sur la plage une fois échouées , elles ont alors perdu une grande partie de leur potentiel de valorisation dans | la mesure elles ont où le plus souvent déjà subi de premieres etapes de fermentation d oxydation et de lixiviation »> Les procedes de crackmg / raffinage de ces algues ne sont pas maîtrises pour pouvoir envisager une production industrielle de produits commercialisables > La pollution par le sable des matières échouées implique des contraintes dusure sur le procede qui compliquent sensiblement le choix des équipements tandis que la recolte en mer évite ces handicaps K Afin de valoriser ces produits de la mer le plus souvent traites comme des dechets (enfouissement) ou sous exploités (méthanisation de lensemble de la biomasse), seule une filière structurée depuis lamont (récolte des algues en mer) à laval (commercialisation des produits algosources), telle que celle créée par Ulvans pourra permettre dapporter des solutions perennes au sujet des algues vertes H> Le projet base son développement sur les trois piliers du developpement durable, étant entendu que le but ultime de la filiere algues ainsi créée consiste a > Fournir au consommateur final un produit de qualite, ayant nécessite un minimum de produits chimiques tels que les engrais chimiques, pesticides et antibiotiques, » Transformer un problème écologique (la propagation des algues) en solution économique valorisant chaque partie de I algue qu elle soit verte, rouge ou brune, > Creer de la richesse et dynamiser I économie locale bretonne, notamment via la réindustnalisation du site de Plouénan •%/ La collecte : une déferlante du Calvados à la Vendée La collecte des algues réalisée dans le cadre dUlvans devrait s étendre du large de Caen (Calvados) jusqu aux Sables dOlonnes (Vendee) Les algues sont récoltées fraîches et, si possible, lorsqu elles sont encore dans leau car cest dans ces I conditions que nous pourrons exploiter les élements nobles dont elles sont composes I insolubles organiques (polysacchandes ), insolubles mineraux, protéines (acides (aminés ), sucres (oligosacchandes ) techniques de récolte seront utilisées • Le ramassage en mer il fait appel aux techniques de repérage par satellite des nappes d algues qui flottent entre 2 eaux Les techniques de récolte sont en ce moment même en cours de mise au point au large de Brest et de Douamenez Le travail porte sur le pompage des algues pour les remonter et les stocker sur des barges avant de les ramener au port. Le ramassage dans le filet deau, qui permet déjà de réaliser des récoltes conséquentes et surtout de limiter certains échouages massifs Dans les 2 cas I objectif est double se débarrasser au maximum de leau de mer et éviter les impuretés avec un ramassage d un minimum de 80 tonnes/heure Quelles soient récoltées par bateaux ou dans le filet deau, les algues sont déposées en caissons en bordure de plage ou au port avant d être acheminées par un camion à la maniere de legumes qu on livre au site de conditionnement *-»Le site de Plouénan a été rémdustnalise par le partenaire Agnval, notamment pour le traitement et la valorisation de principes actifs contenus dans les coproduits de legumes. Il est en cours dadaptation pour recevoir les algues dans le cadre de ce projet Dès réception, les algues seront soumises au process suivantOLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et4553803300502/GAW/ARN/3 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • DECHETCOM 17 JUIL 12229 RUE SAINT-HONORE Hebdomadaire Paris75001 PARIS - 01 40 20 03 20 Surface approx. (cm²) : 1511 Page 3/3 > Désablage et tri déléments indésirables, > Égouttage de leau inter algale, » Conditionnement avant stockage au froid négatif, à - 20°C *-*Olmix prend le relais pour transformer la matière première conditionnée sur le site de Plouénan en produit intermédiaire à haute valeur ajoutée : » La matière première congelée est acheminée depuis le site de Plouénan dAgrival jusquau site Olmix de Bréhan pour un traitement en hydrolyse enzymatique qui va permettre la libération des éléments dintérêt. Lhydrolyse enzymatique est un procédé de chimie verte qui respecte les propriétés des principes actifs. > Une fois libérés, ces éléments passent dans une centrifugeuse qui sépare les éléments dintérêt pour les répartir dans les différentes applications. Ces éléments sont ensuite concentrés ou séches par atomisation avant dêtre stockés dans des cuves. »"*La complexation a déjà donné lieu au dépôt dun brevet mondial par Olmix, le brevet de « lamadéite » (déposé en 2002 à la suite dun programme de recherche européen pour linnovation, Eurêka, ce brevet a permis à Olmix daccélérer son développement à linternational de maniére spectaculaire. A travers Ulvancs, la PME bretonne souhaite renouveler ce succès). Lenjeu est de mettre au point de nouveaux complexes actifs pour des applications en santé et nutrition animale et végétale, ainsi que pour la fertilité des sols. En parallèle, la recherche sur de nouveaux produits est développée par les équipes du laboratoire. Chaque complexe ainsi créé est ensuite utilisé en formulation pour la nutrition et la santé animale ou végétale, en fonction de ses propriétés. Certaines parties non valorisables en létat seront acheminées vers un process de méthanisation puis réintroduites dans des formulations de fertilisants ou damendements. A partir des formulations mises au point par les équipes R&D des différents partenaires, le passage à léchelle industrielle pour lélaboration de produits solides et liquides nécessite des installations et des savoir faire. A cette étape, Olmix et PRP Technologies mobilisent leurs équipes et leurs lignes de productions afin dintégrer les ingrédients, issus des phases de complexation et de formulation, dans de nouveaux produits à destination des animaux, des sols et des végétaux. Lobjectif est de fournir aux futurs utilisateurs des produits non seulement innovants mais aussi faciles demploi. Fort de ses brevets portant sur les procédés de granulation et de séchage, PRP Technologies met à contribution les capacités de production de son site industriel de Bréhan afin délaborer les outils tout dabord au stade pilote avant le déploiement sur ses lignes de production. "->Les produits finis algosourcés sont ensuite majoritairement commercialisés à linternational (80%) et sur le marché français. Les principales zones ciblées à lexportation sont lEurope sur laquelle PRP Technologies est déjà bien implantée, les pays émergents, lAsie avec la Chine en particulier où Olmix connaît déjà un important développement, lAmérique du Sud où Olmix et PRP Technologies sont en cours dimplantation, et lAfrique, où Olmix va ouvrir de nouvelles filiales en 2013. Les PME du consortium opèrent sur différents marchés, leur permettant de commercialiser les produits algosourcés grâce à Ulvans pour différentes applications : * PRP Technologies: les grandes cultures et la viticulture par lapport de fertilisants et dactivateurs de sols naturels, > Melspring : les cultures légumières sous serres et larboriculture via les éliciteurs, i» Olmix : la nutrition et lhygiène animale avec sa gamme Ecoconcept, > Amadéite : la santé et nutraceutique animale. > ll est bon de préciser pour conclure que Oséo soutient ce projeta hauteur de 10,7 millions deuros répartis comme suit : 4,0 millions sous forme de subventions et 6,7 millions sous forme davances remboursables.OLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et4553803300502/GAW/ARN/3 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • 12/13 JUIL 12 triHebdomadaire144 RUE DE RIVOLI75038 PARIS CEDEX 01 - 01 42 60 36 78 Surface approx. (cm²) : 242 Page 1/1 SOCIÉTÉ Les algues : un eldorado pour (agroalimentaire Bientôt des algues dans lassiette? tion Lindustrialisation, cest aussi lob- production arrivent "à saturation", jectif dAleor, qui sappuie sur le modèle affirme M Sassi La Chine, qui a pris Plutôt mal perçu, ce "légume de la de la coopérative agricole pour déve- 60 % des parts de marché en 10 ans mer" encore sous-exploité en France lopper une filière de production des selon lm, se trouve confrontée à des dif- recèle un fort potentiel de croissance algues Elle démarre à grande échelle ficultés "daccès au milieu maritime" et sur le marché de (agroalimentaire, en septembre, pour une première à la "dégradation de sa qualité", pour- récolte en janvier 2013 dont la tonne suit le spécialiste Tous ces éléments prédisent chercheurs et entrepreneurs pourrait être rachetée I 300 euros Len- font dire à M Sassi que la Bretagne, "le qui se sont lancés à la conquête de cet treprise vise à se substituer aux impor- deuxième pays de lalgue vu du Japon", eldorado. tations en France, en surf ant notam- a toutes ses chances Dautant que cer- ment sur la vague "des sushis et des taines professions, comme les éleveurs salades préparées", affirme Jean-Fran- dhuîtres et de moules, qui ont accès au L a France, qui importe plus de çois Sassi, responsable du département domaine maritime, "sont prêtes à se 50 DOO tonnes dalgues par an algues produits au Centre détude et de diversifier dans la production dalgues", et en produit 70 000, consi- valorisation des algues (Ceva), parte- indique-t-il Certains sont dailleurs par- dère les algues "comme un naire à la fois dAleor et dOlmix tie prenante au projet Aleor À terme, déchet", déplore Jean-Yves de Chaise- "on pense raisonnablement atteindre martm, maire de Paimpol (Côtes-dAr- Potentiel de croissance en Asie une production de lordre dun million mor) et vice-président dAleor, spécia- de tonnes par an", dans la région nord- lisé dans la culture et la transformation "Des entreprises de la grande distribu- ouest de lEurope, avance M Sassi À des algues à destination de lalimenta- tion et de ^agroalimentaire" sintéressent titre de comparaison, ce sont 15 mil- tion et des cosmétiques En dépit de dailleurs au sujet, affirme-t-il sans don- lions de tonnes dalgues qui sont pro- cette mauvaise image, liée notamment ner plus de détails Actuellement, les- duites dans le monde par an pour un au scandale des algues vertes deve- sentiel des importations est toutefois chiffre daffaires de 8 milliards de dol- nues toxiques en se décomposant sur utilise "comme matière première par lars, affirme le spécialiste Ces algues les plages de Bretagne, plusieurs entre- lindustrie pour les gélifiants" (flans, sont issues à 90 % de lalgoculture et uti- preneurs se sont engouffrés dans la cosmétiques ), précise M Sassi, inter- lisées à 80 % comme "algue légume", brèche Car la matière première dispo- rogé cette semaine en marge des ren- précise M Sassi • nible est abondante Olmix, un groupe contres dInnov Eco sur léconomie breton créée en 1995 par Hervé Balus- verte à Paris En France, "nous ne Cecile de Corbière son et spécialisé dans la chimie verte, sommes pas sur une consommation de développe actuellement un projet de masse", prévient dailleurs M de Chai- récolte en mer des algues vertes, brunes semartm, interrogé en marge du salon et rouges, notamment pour lalimenta- Invest in Blue sur léconomie marine, tion des poissons dans le cadre de qui sest tenu simultanément dans la laquaculture Lentreprise veut mettre capitale Ailleurs dans le monde, le sur pied une "filière de valorisation" potentiel de croissance est important, allant de la collecte à la transforma- notamment en Asie où les capacités deOLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et2821803300504/GAB/ALZ/2 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • 12 JUIL 12 Quotidien Prov. avec dim. OJD : 762213 Surface approx. (cm²) : 133 N° de page : 6110 RUE DU BREIL35051 RENNES CEDEX 09 - 02 99 32 60 00 Page 1/1 Un entrepreneur costarmoricain sinstalle en ChineLa société Olmix travaille avec luniversité Bréhand (Côtes-dArmor),est motivé par la e, de la collecte à la valorisation. Il y a unde Brest pour extraire, en Chine comme volonté de substituer des produits naturels réel intérêt économique pour la Bretagne.en Bretagne, les produits actifs des algues aux produits chimiques,explique David Ces stocks dalgues existent, leurvertes. Cherel, directeur du developpement du traitement coûte très cher aux collectivités,Apres les premieres marees vertes au groupe Olmix en Asie On a des produits cest dommage de les laisser échouer surmoment crucial des Jeux Olympiques de qui remplacent les antibiotiques, comme le les plages sans leur trouver une utilité. Ici2008, combattre les algues vertes est devenu, Mistral, produit au succès planétaire, et à Qindgao, ils ont carrément mobiliséa Qmgdao (Chine) une pnonte, comme en dont on enduit le porcelet pour larmée pour sen débarrasser. Ensuite, ilsBretagne Cest la raison pour laquelle limmuniser. » Cest en travaillant sur les ont réfléchi aux moyens de les combattresimplante a Qmgdao, ou sont également problématiques rencontrées en Bretagne de manière intelligente. Cest là quOlmixconcentres les instituts de recherche quOlmix sest développée « On importe a trouvé sa place. »océanographiques de Chine, la societe tous nos produits de Bretagne, cest unbretonne Olmix Groupe familial a 75 %, gage de qualité ici en Asie. Ils sont très Fredérique GUIZIOU.employant 250 salanes, un chiffre daffaires réceptifs, vu que les algues sont déjàde ôOmilhons deuros, Olmix est spécialise intégrées dans lalimentation. » Dansdans la chimie verte, secteur innovant Pour quèlques jours, sera lance un programmeextraire les produits actifs des algues vertes, appelé Ulvan, une association de PMEOlmix travaille en étroite collaboration avec bretonnes conduite par Olmix, avec la societelUniversité de Bretagne occidentale de Brest, Amadeite, specialiste en sante animale, lesqui fait une partie du travail de recherches engrais PRP, Meilspring specialiste en santepour la societe Une filiere algues vertes « vegetale et Agnval, pour les produits conçusFils déleveurs de porcs, Hervé Balusson, a partir des algues « Lidée est dequi a fondé la société il y a 15 ans à construire une filière algues vertes D778B51751F02A01027745049F0155151EF9FF45B1B02A86F32BE94OLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et2084103300524/GBM/FDP/2 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • 07 JUIL 02 Quotidien Prov. avec dim. OJD : 762213 Surface approx. (cm²) : 41 N° de page : 910 RUE DU BREIL35051 RENNES CEDEX 09 - 02 99 32 60 00 Page 1/1 Oséo soutient le projet Ulvans et la filière algue 10,7 millions deuros, cest laide quOseo, la banque publique de financement des PME, distnbue dans le cadre de son projet Innovation strategique industrielle (ISI) au projet Ulvans Ce consortium de cinq entreprises (Olmix, SAS Amadeite, Melspring Environnement, Agnval, PKP Technologies) et deux universités (CNRS de Mulhouse et lUniversité Bretagne Sud) développe des methodes de collecte en mer et de conservation des algues vertes, brunes ou rouges Sous limpulsion de la PME Olmix, de Brehan (Morbihan), Ulvans veut creer une filiere de valorisation des algues (IOU personnes) et dégager un chiffre daffaires de 150 millions dici a 2020 5B7305415570FB0432D94F746302B5421BD886981164255A00A0C18OLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et0344692300506/XMB/OTO/2 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • 06 JUIL 12 Hebdomadaire Province OJD : 77141 PLACE SAINT-JACQUES Surface approx. (cm²) : 20376260 EU - 02 35 50 10 05 Page 1/1 Chez nos voisins Bréhan Lunion fait la forceLes algues... On sait quil est possible de aux enjeux de demain, dans une période Destrésser les plantes... « Chez PRP, nousles valoriser, quil y a là un fort potentiel où linnovation, lécologie, lemploi et avions également commence a travailler sureconomique. Reste à activer les enjeux, en lexportation sont au centre de toutes les les algues La mise en place de ceterme de marché à linternational, préoccupations en France » Herve Balusson groupement Ulvans nous a semble être unedemplois régionaux... Cest lobjectif du dégustant une petite plaque dalgues bonne opportunite de travaillergroupement Ulvans. Au pays de lartichaut ? Cette initiative collectivement, avec dautres professionnelsLes societes Olmix (specialiste des solutions lancée par Olmix, lauréate du prix de la mobilises par ce domaine des algues Cestnaturelles pour la nutrition et la sante meilleure PME en Chine en 2011, devrait aussi une occasion davancer plus vite, »animale et végétale), PKP (fertilisants permettre de dynamiser léconomie souligne Bruno Dandon, directeur recherchesnaturels), Mels-pnng (eliciteurs naturels), bretonne « Une centaine demplois et developpement chez PRP TechnologiesAmadeite (sante animale), Agnval pourraient être créés, avec la PRP Technologies travaille depuis longtemps(valorisation des coproduits végétaux, réindustrialisation dun site inutilisé à a la mise en place de produits naturelsextraction de molecules dintérêt) et deux Saint-Pol-de-Léon. » Selon leurs destines a améliorer le sol, afin déviter quecentres de recherche avec luniversité de compétences respectives, les sociétés la plante soit trop sressee PendantBretagne sud et le CNRS de Mulhouse, associées pour raient développer différents longtemps, dans le milieu agncole et de laviennent de donner naissance a un produits destinés aux animaux, végétaux... culture, cet etat de choses a fait sourire igroupement baptise Ulvans Une nouvelle et pourquoi pas humains ? « Dici 2020, ce Aujourdhui, cest bien fini i Des societesfiliere de valorisation des algues en Bretagne, projet devrait générer un chiffre daffaires comme PRP ou Olmix sont reconnuesdepuis la recolte jusquà leur transformation de lordre de 150 millions deuros », Pour preuve, ne réalisent-elles pas chacune,en produits innovants pour les secteurs de la précise Hervé Balusson, reconnaissant que 50 % de leur chiffre daffaires anutrition et de la sante animale et végétale et la ressource en algues est importante, « linternational i Alors si toutes les deuxleur commercialisation dans le monde entier depuis Lannion jusquà Quimper voire au- sintéressent a la valorisation des algues, onAu centre des preoccupations « Cet delà... » Le projet Ulvans va permettre la peut effectivement penser que dici peuambitieux projet régional de création mise au point de chacune des phases de temps, elles sortiront quelque chose de leurdune filière de valorisation des algues, traitement de 15 000 tonnes dalgues vertes chapeau igràce à lassociation de cinq PME afin de valider la faisabilité du procede ainsibretonnes, est aussi le fait dOséo ayant que le developpement des produits finaux J.-M. F.réussi à élaborer un programme pour innovants Lobjectif final serait de traiterfaire collaborer ces cinq entités ensemble plus de 60 DOO tonnes dalgues a lannée «», souligne Herve Balus-son, PDG dOlmix On peut trouver diverses applications aux« Ces cinq entreprises, chacune sur leur algues... Pourquoi pas les travailler, lesposition, ne peuvent concrètement rien mettre en œuvre afin quelles deviennentfaire... Par contre, à cinq (elles partie intégrante de notre alimentationreprésentent pas moins de 1000 salariés) humaine ? » interroge Herve Balusson,elles voient souvrir des opportunités... Le ayant peut être une idée a caractèreprogramme Ulvans répond parfaitement gastronomique en tête i F077E5425260D70C226F46542503E5141158327871A12D65EB3A53FOLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et0090592300503/FCM/OTO/2 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • LE JOURNAL DES ENTREPRISES EDITION MORBIHAN JUILLET 12BP 243 Mensuel29205 MORLAIX CEDEX - 02 40 35 39 34 Surface approx. (cm²) : 129 N° de page : 14 Page 1/1 Ulvans. Une filière pour valoriser les algues Cest début juillet que le groupement Ulvans sera officiellement lancé. Celui-ci rassemble cinq PME bretonnes et deux universités Le projet doit favoriser la mise au point de nouveaux produits naturels et innovants pour les secteurs de la santé, de la nutrition animale et végétale, maîs aussi de lalimentation humaine à partir dalgues Lidée est de rémdustrialiser la région, avec un site à Samt-Pol-de-Léon, tout en offrant une solution à la problématique des algues. La société Olmix à Bréhan, spécialiste de la nutrition et de la santé animale et végétale, et son P-dg Hervé Balusson (photo), sont à linitiative du projet. Les autres PME sont Agrival, la filiale de valorisation de coproduits de la Sica de Samt-Pol-de-Léon, PRP, également basée à Bréhan et des filiales dOlmix: Melsprmg et Amadéite. Ulvans doit démarrer avec un test " grandeur nature " de 15.000 tonnes dalgues traitées par an. Lobjectif final est datteindre 60.000 tonnes dalgues par an Le groupement vise une perspective dactivités de 150 millions deuros dici à 2020, dont 80% à lexportation vers des marchés à fort potentiel comme la Chine et lAsie du Sud-Est. Contact. Olmix: 09 65 04 63 72.OLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et4986892300502/GGF/ACR/3 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  •    
  • JUIN 12 Trimestriel Surface approx. (cm²) : 117844 RUE DU LOUVRE75001 PARIS - 01 42 36 39 60 Page 1/4 Jean-Marc Roche, consultant en agro-process, • De Sangosse prévoit propose une technologie innovante dinvestir 30 millions deuros pour lapplication des traitements de semences et ouvre son capital La société De Sangosse, spécialisée dans la production et la fourniture de Après la liquidation judiciaire, pronon- accord, par les entreprises Le Garrec solutions innovantes de protection cée en mai 2011, de sa sociéte industrielle et Stolz, fonctionne depuis quèlques des cultures, de nutrition des plantes Creatis, Jean-Marc Roche, désormais années dans lAveyron (Mehla, a et de contrôle des nuisibles (240 consultant agro-industriel, propose aux Rodez) Prochainement, au début du millions d€ de chiffre daffaires), semenciers un nouveau concept dins- mois daoût, une nouvelle unité de entend consolider sa place de leader tallation de traitements de semences traitement de semences sera mise en sur ses marchés stratégiques A cet Cette technologie est développée en par- route a la cooperative GPS Manosque effet, elle lance son projet dentre- tenariat avec trois industriels, disposant (groupe Provence Services), a laquelle prise CAP 2016, qui a pour objectifs dune longue experience, chacun dans aura travaillé léquipe constituée par délargir son portefeuille produits son domaine les quatre partenaires par linnovation et de doubler son - Stolz, entreprise de 200 salaries, dont Parmi eux, Le Garrec est le chef de file chiffre daffaires a linternational lusine est basée a Wailly Beaucamp industriel II assure la conception du dici cinq ans (Pas-de-Calais), constructeur denro- projet et le bureau détudes CAP J-M Dans les trois prochaines annees, beuses, notamment dans le domaine Roche prend en charge lexpertise lentreprise prévoit dinvestir 30 mil- alimentaire Cette entreprise travaille du projet, la définition du cahier des lions d€, afin de mettre au point des déjà largement pour lindustrie agro- charges et la coordination des travaux solutions innovantes Afin de finan- ceréaliere et semencière A noter que Le Garrec et Stolz ont déjà cer ce projet, elle ouvre son capital - Le Garrec SAS, a Ponhvy (Morbihan), lhabitude de travailler ensemble sur à hauteur de 8 %, a un groupe din- entreprise dune quarantaine de salaries, dautres types déquipements vestisseurs composé dUnigrams, spécialiste des fluides industriels Autre domaine dactivité pour Sofiproteol, Multicroissance (groupe - KMS (robotique - maintenance - ser- CAP J-M Roche, lexploitation, pour Banque populaire occitane) et BNP vice), à Lens (Pas-de-Calais), concepteur les semences dun tout nouveau brevet Paribas Developpement et développeur dautomatismes indus- obtenu par lécole dagriculture La- Détenue majoritairement par ses triels avec 25 salaries Salle Beauvais (projet Deco 3), consis- salariés, De Sangosse compte 600 Léquipement proposé par les quatre tant a dépolluer les semences traitées collaborateurs dans le monde opérateurs est une machine à hatch déclassées, par un procedé original dont loriginalité est davoir un bol fixe, dozomsation a sec En moins dune • Syngenta commercialisera la répartition des produits de traitement minute, les semences sont débarras- les variétés de Maribo sur les semences étant assurée par un sées de plus de 99 % de leurs produits La société Maribo Seed a confie brassage lent dans le bol Les produits de traitements, sans modification de a Syngenta la mise en marché en peuvent être injectes sur une duree létat physique des grains Ceux-ci France des variétés issues de sa sélec- variable, de 20 a 50 secondes, chaque peuvent donc être valorises, maîs pas tion au Danemark Celles-ci étaient cycle se déroulant sur Imn30 a 2mn30, en alimentation animale ou humaine précédemment distribuées par la remplissage et vidange compris La (contrainte du brevet) Le procédé societe Rmgot Syngenta disposera taille des cuves peut varier de 20 litres a sapplique aussi a la depollution des donc de deux gammes de variétés I DOO litres, pour des debits horaires qui effluents liquides, sans laisser de sous deux marques distinctes Syn- séchelonnent de 4 a 30 tonnes/heure La dechets résiduels genta et Maribo Les deux societés vidange est gravitaire, ce qui reduit les Jean-Marc Roche proposera aux se- resteront indépendantes au niveau risques dattntion des semences Selon menciers des unites de traitements de la selection Jean-Marc Roche, les semences sont par ce procede, conçues et installées Pour commercialiser les variétes is- sèches à la sortie du hatch Le système avec ses trois partenaires industriels sues de ces deux gammes, Syngenta ne nécessite pas de préparation préalable II semble que plusieurs semenciers a fait le choix dune seule équipe dun mélange de produits, ce qui limite envisagent de valoriser les semences commerciale, animée par Patrice Hu- lexposition des operateurs et évite les ainsi décontammees pour la produc- bau, qui assure la fonction de respon- stocks de bouillies Léquipement, IOU % tion dénergie Actuellement, les tem- sable « grands comptes », appuyé par inox, est autonettoyant et est annonce pératures habituelles de combustion deux ingénieurs Gauthier Lecomte comme faible consommateur dénergie sont insuffisantes pour détruire les pour le nord de la zone betteraviere (- 30 % par rapport à un hatch classique) produits de traitements de semences et Noel Samson pour la zone sud Issue de process utilisés dans le domaine Seules les cimenteries, qui travaillent Patrick Cossard, ex-directeur com- alimentaire (enrobage de corn flakes ), a très hautes températures, sont habi- mercial pour les betteraves, garde cette technologie semble tres perfor- litées a incinérer les semences traitées lanimation de lactivité semences mante pour la qualité de la répartition déclassées, à des coûts élevés pour les des produits et la limitation des pous- semenciers sières En semences, une installation F.H. basée sur ce procedé, réalisée avant cetOLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et2227313300506/GAW/AJR/3 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • JUIN 12 Trimestriel Surface approx. (cm²) : 117844 RUE DU LOUVRE75001 PARIS - 01 42 36 39 60 Page 2/4 dè betteraves pour lensemble des Siddhi Outre cette participation, Ro- dune maniere générale, nutilisent que régions II devient également res- quette est déjà présent en Inde à Mum- la moitié des apports azotés, lexcédent ponsable Nord pour lensemble de la bai (Bombay), la capitale economique pouvant être lessive dans le sol ou vola- gamme de Syngenta qui comprend les du pays, via sa filiale commerciale Ro- tilisé », affirment les spécialistes des semences, les traitements de semences quette India Private Ltd créée en juin deux societes Le développement et la protection des cultures 2007 et un laboratoire dapplications de betteraves sucrières NFU devrait alimentaires en 2010 permettre aux planteurs de diminuer • Semences Vertes devient Pour Guy Talbourdet, directeur géné- leurs apports dazote, contribuant Semences de France ral de Roquette, « lInde sera le premier ainsi à une agriculture durable Comme prévu, la marque de semences pays au monde en termes de population Arcadia Biosciences est une société de de fourragères et de gazons Semences à lhorizon 2030 ll bénéficie dune crois- biotechnologies agricoles américaine Vertes, propriété à 100 % de Semences sance annuelle très importante, de 15 basée à Davis, en Californie Quant de France depuis fin 2009, disparaît à 20 % dans la nutrition santé, secteur a SESVanderHave, il sagit du leader au profit de la marque mère Ce strategique qui représente deux-tiers des mondial des semences de betteraves changement doit amener de la force, ventes du groupe Avec cette acquisition, à sucre de la cohérence et de lefficacité dans Roquette devient le premier amidonnier la communication de Semences de international present en Inde et a pour • Technisem se développe en France, explique la société projet daccompagner la croissance de ce Afrique La transition entre ancienne et nou- marché avec un plan dinvestissement Technisem, spécialisée dans les se- velle sachene, aux couleurs de Se- ambitieux » mences potagères adaptées aux pays mences de France, est en cours Une Roquette, groupe familial français tropicaux, sagrandit de 8 DOO m2 pour fois achevée, lensemble des activités de dimension internationale, a pour un investissement qui, à terme, totali- de Semences de France bénéficieront activite la transformation de matières sera 3,2 millions d€ après lachat de de la même signalétique premières végétales maîs, blé, pomme chambres froides Créée en 1985 à Lon- Lactivité fourragères et gazons reste de terre, pois et microalgues Figurant gue-Jumelles dans le Maine-et-Loire, autonome dans son fonctionnement parmi les cinq leaders mondiaux de lentreprise, dirigée par Renan Gorm, Elle sera représentée sur le terrain par lindustrie amidonnière, il offre à ses sélectionne, produit et distribue essen- une équipe commerciale spécialisée, clients une large gamme de produits tiellement des semences de tomates, dont lorganigramme reste inchangé dans les domaines de la nutrition hu- doignons et de carottes annonce un maine, de la pharmacie-cosmétologie, chiffre daffaires de 11,4 millions d€ • Roquette rachète du papier-carton ondulé, de la chimie- pour 2011-12 La création variétale est le premier amidonnier indien biomdustne, et de la nutrition animale basée principalement sur la sélection Roquette, lun des leaders mondiaux Présent dans plus de 100 pays, Ro- massale effectuée dans quatre stations de lindustrie amidonnière, a an- quette réalise un chiffre daffaires de de recherche implantées au Senegal, nonce lacquisition des trois sites de plus de 3 milliards deuros au Burkina Paso, au Cameroun et à production du premier amidonnier Madagascar « Nous avons encore beau- indien, Riddhi Siddhi Gluco Blois Ltd • Des avancées sur les coup de marge de progrès avant dutiliser Roquette cree ainsi une nouvelle so- betteraves optimisant lazote les techniques modernes de sélection mo- ciété qui sappellera Roquette- Riddhi Les sociétés SESVanderHave et Ar- léculaire », constate le dirigeant dont Siddhi, dont il sera lactionnaire majo- cadia Biosciences ont annonce des lentreprise sest installée en France ritaire II renforce ainsi sa position de avancées concernant la mise au point pour profiter des moyens logistiques leader sur le marche indien de variétés de betteraves sucrières inexistants en Afrique « Pour linstant, Roquette avait noue dès 2006 une al- optimisant les apports dazote Ces nos efforts portent aussi sur la qualite des liance stratégique avec cette entreprise betteraves, baptisées « NUE » (mtro- semences » familiale, en rentrant à hauteur de gen use efficiency), montrent, selon les 14,9% dans son capital Lamidonmer deux sociétés, un potentiel significatif indien, qui a réalisé en 2011 un chiffre pour lamélioration des rendements • DClic veut devenir le leader daffaires de 150 millions d€, détient sous différentes conduites azotées, de lagrofourniture pour le 25% du marché de ce pays et emploie notamment dans les situations pré- négoce agricole dici 2015 plus de 1000 collaborateurs Coté au sentant moins dazote Ces résultats Pour ses 10 ans, la centrale dachat Bombay Stock Exchange, il est devenu prometteurs proviennent de trois pour les négociants agricoles et viti- en 15 ans la plus importante entreprise annees dexpérimentation au champ, coles DClic sest dotée dune signa- de production et de transformation menées par les deux partenaires pour ture, qui résume ses ambitions « une damidon en Inde évaluer le rendement de la techno- force en marché » Créée en 2002 à Ses trois amidonnenes de maîs sont logie NUE dArcadia associée aux linitiative de quatre négociants, celle- intégrées depuis le 31 mai dernier dans varietés de betteraves sucrières de SES ci regroupe aujourdhui 98 entreprises, la nouvelle société Roquette-Riddhi VanderHave « Les betteraves sucrières, et se dit prête à accueillir dautresOLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et2227313300506/GAW/AJR/3 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • JUIN 12 Trimestriel Surface approx. (cm²) : 117844 RUE DU LOUVRE75001 PARIS - 01 42 36 39 60 Page 3/4 membres, en France et à terme en Eu- 8 sites de production, et emploie 250 pour maintenir un bon alignement rope. En dix ans, son chiffre daffaires salariés. de la machine. Par ailleurs la machine a bondi de plus de 100 %. DClic a dispose en option dun correcteur de désormais lambition de sapproprier • La nouvelle planteuse pente afin de conserver une densité 15 % du marché français dici 2015 et Grimme CB 330, identique en montée comme en des- de devenir « a première entreprise de une innovation pour les cente. Enfin, la planteuse peut être france » dans son métier des achats producteurs de semences équipée dun distributeur dengrais pour les grandes cultures, la vigne, de pomme de terre de 900 kg. Lengrais est déposé par des larboriculture et les cultures spécia- Cette nouvelle planteuse Grimme GE disques ou des dents devant les socs, lisées. 330, commercialisée dès cette année, un peu plus en profondeur. Outre lélargissement à dautres né- a été élaborée pour répondre à la de- goces, DClic sest donné pour axe stra- mande des producteurs de semences tégique le renforcement de la structure, de pommes de terre. Ses caractéris- • Lallemand Animal Nutrition notamment par une augmentation des tiques révolutionnent le débit des lance Lalsil Combo, un nouvel fonds propres, et lélargissement des chantiers de plantation puisquelle additif pour lensilage gammes (engrais). Elle souhaite aussi plante 3 rangs de pommes de terre à Lallemand Animal Nutrition, spé- être pour ses partenaires un acteur 42 cm sur billon tamisé de 1,80 m, et cialiste des additifs pour lensilage, majeur dans les évolutions technolo- permet ainsi daugmenter les popula- a développé Lalsil Combo pour la giques et agronomiques, et cite à ce tions / ha tout en obtenant des calibres conservation des ensilages dè maïs propos la gestion de la fertilité des sols, de plants homogènes. La machine a grain humide. Cette nouvelle solution les méthodes de lutte alternative et les été conçue semi-portée. Elle bénéficie complète le Lalsil Fresh que la firme outils daide à la décision. dune trémie hydraulique de 3 tonnes commercialise déjà depuis une dizaine se déversant dans trois tapis entraî- dannée pour la conservation du maïs • Cinq sociétés bretonnes nés hydrauliquement, qui alimentent plante entière. Lalsil Combo combine créent une filière de les éléments planteurs suivant leurs les propriétés de deux bactéries acidi- valorisation des algues besoins, pilotes par deux palpeurs. fiantes et antifongiques déjà connues : Sous limpulsion de la société Olmix, La machine a été prévue pour planter la bactérie lactique acidifiante L. plan- spécialisée dans les solutions natu- vite et bien. tarum MA 18/5U, appréciée pour sa relles pour la nutrition et la santé Chaque élément planteur comprend rapidité dacidification, et la bactérie animale et végétale, vient de se créer six courroies de plantation en caout- lactique antifongique brevetée L. buch- une filière de valorisation des algues chouc, et deux tapis de retour pour neri NCIMB 40788, largement décrite en Bretagne. Baptisé Ulvans, ce projet les plants excédentaires qui sont pour ses propriétés anti-échauffement. réunit, outre Olmix, PKP (fertilisants renvoyés vers larrière de lélément. Des essais conduits par Arvalis en naturels), Melspring (éliciteurs na- Un rouleau en mousse, réglable en France montrent la capacité de Lal- turels), Amadeite (santé animale) et vitesse et en écartement, régule la sil Combo à lutter efficacement contre Agrival (valorisation des coproduits chute des pommes de terre dans les les pertes de matière sèche pendant la végétaux par stabilisation et extraction socs. Le comptage se fait par capteurs conservation ou après ouverture du de molécules dintérêt), ainsi que luni- ultrasons pour un comptage fiable. silo (moisissures, échauffements...). versité de Bretagne Sud et le CNRS de Ainsi pour calibrer la machine, on ac- Lalsil Combo ainsi que Lalsil Fresh Mulhouse. tive ces capteurs qui ajustent la vitesse sont aujourdhui disponibles avec Ulvans, qui est inscrit dans un pro- des courroies jusquà obtenir la densité la technologie HC (Haute Concen- gramme Innovation stratégique in- recherchée. Puis on les désactive. Ils tration), une innovation de la re- dustrielle dOseo, va permettre la mise continuent de compter les plants mais cherche Lallemand compatible avec les au point de chacune des phases de nagissent plus sur la densité plantée. pompes à bas volume (jusquà lOmL/ traitement de 15 DOO tonnes dalgues Seule la vitesse davancement influe tonne de fourrage) offrant confort vertes, afin de valider la faisabilité du sur la vitesse des éléments planteurs dutilisation et efficacité optimale dans procédé, ainsi que le développement (DPAE). La cape de buttage en inox les chantiers rapides. Les additifs HC de produits finaux innovants. Il vise, Flow-board, montée sur parallélo- sont formulés afin de pouvoir être ap- à terme, à traiter plus de 60 DOO tonnes gramme, régule la profondeur de pliques à Ig/tonne de matière fraîche, dalgues par an. Un site industriel plantation sélectionnée depuis lécran assurant une application homogène inutilisé, à Saint-Pol-de-Léon, sera tactile de commande en cabine. Pour pendant une demi-journée de travail, réindustrialisé, qui pourrait employer les parcelles en dévers, le timon de la puisque linoculant reste en suspen- une centaine de personnes. planteuse est équipé dun vérin de sion homogène dans la cuve. Créée dans le Morbihan en 1995, Ol- déport latéral pour recentrer les socs Lallemand Animal Nutrition est un mix réalise un chiffre daffaires de 53 sur le billon. des principaux fournisseurs de pro- millions d€, dont 80 % hors de France. Les roues directrices à larrière sont biotiques et dagents densilage dans Elle compte 12 filiales à létranger et appréciées lors des manœuvres, et le monde. La société sest spécialiséeOLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et2227313300506/GAW/AJR/3 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • JUIN 12 Trimestriel Surface approx. (cm²) : 117844 RUE DU LOUVRE75001 PARIS - 01 42 36 39 60 Page 4/4 dans le développement, la production supportés directement par Perten de matériels est réputée auprès des et la commercialisation de solutions Instruments France, la nouvelle organismes stockeurs, a encore étoffé naturelles, profitables et différenciées filiale de Perten Instruments AB, sa gamme de produits en rhéologie en santé et nutrition animales. Ses dont le siège est en Suède. Ils étaient avec les matériels Texvol, volumètre principaux produits comprennent auparavant distribués par Maes, laser B VM et analyseur de texture TVT. des bactéries vivantes rentrant dans la société multicarte de distribution Une innovation devrait être bientôt fabrication de probiotiques et dagents bien implantée dans le domaine des proposée pour la mesure du comporte- densilage, des levures actives lyophi- céréales. Selon laccord signé entre ment des farines au pétrissage avec un lisées pour probiotiques, et des dérivés Perten Instruments et Maes, le per- temps de réponse fortement diminué. de levures à haute valeur ajoutée. sonnel de Maes Laboratoire impliqué Dans le domaine des analyses rapides, dans la vente et la maintenance cles les analyseurs nouvelle génération • La gamme de solutions instruments Perten a été repris au Aquamatic 5200 et Inframatic 9500 analytiques Perten, distribuée sein de Perten Instruments France, sont disponibles à la vente. par Perten Instruments France pour assurer la continuité du service Depuis le 15 mai 2012, tous les produits aux clients existants. de la gamme Perten sont distribués et Perten Instruments, dont la gammeOLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et2227313300506/GAW/AJR/3 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  •         
  • 02 JUIL 12 Hebdomadaire Paris OJD : 2401 Surface approx. (cm²) : 90 N° de page : 3ANTONY PARC II92186 ANTONY CEDEX - 01 77 92 92 92 Page 1/1 Algues Création dune filière de valorisation en Bretagne Des industriels et centres académiques bretons viennent de créer Ulvans, un groupement dedié à la création dune filière de valorisation des algues en Bretagne Ce projet régional réunit cinq entre- prises bretonnes Olmix (qui a lance linitiative et qui est spécialiste des solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et végétale), PPP (fer- tilisants naturels), Melsprmg (editeurs naturels), Amadeite (santé animale), Agnval (valorisation de coproduits vegétaux par stabilisation et extraction de molécules dintérêt) Deux centres de recherche de lUniversité de Bretagne Sud et du CNRS de Mulhouse font aussi partie de ce programme Dans le cadre de ce projet, Ulvans va rémdustria- liser un site industriel appartenant à Agnval, situé à Plouénan (Finistere) ll transformera les algues récoltées sur la côte Nord de la Bretagne Olmix mettra également à contribution son usine de Bré- han (Morbihan) qui transformera les algues de la côte sud Ces deux sites traiteront 15 DOO tonnes dalgues vertes courant 2013 A terme, Ulvans dis- posera dun troisième site, appartenant a Olmix et situe a Nantes DICI quatre ans, 60 DOO tonnes par an dalgues devraient être ainsi traitées dans le cadre de ce projet Elles permettront de fabri- quer divers types de produits, notamment des molecules bio-sourcees pour le secteur de la santé animale, des produits phytosanitaires naturels issus de matières algales, etc Ceux-ci seront com- mercialisés en France, maîs aussi en Asie du Sud Est et en Chine À lhorizon 2020, ce projet devrait générer des ventes de lordre de 150 millions deuros tt A.F.OLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et2581092300509/XHM/AJR/3 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • 02 JUIL 12 Quotidien Paris Surface approx. (cm²) : 237311/15 PLACE DE LA BOURSE75061 PARIS CEDEX 02 - 01 40 41 46 46 Page 6/6 - Fin des défilés haute couture automne-hiver 2012-2013 - Divers lieux, Paris - VENDREDI 6 JUILLET - I/ ECO - 08H30 - GNIS: petit déjeuner de presse sur lactualité de la propriété intellectuelle sur les plantes, en particulier le brevet unique européen - Au Pied de Cochon, 6 rue Coquillère 75001 Paris - AIX-EN-PROVENCE (Bouches-du-Rhône) - Les 12èmes Rencontres Économiques dAix-en-Provence 2012 - Jusquau 8 2/ SOCIAL - Pas dévénement prévu 3/ DIVERS - 12HOO - Conférence de presse dOLMIX sur le lancement du groupement ULVANS, filière complète de valorisation des algues en Bretagne regroupant les savoir-faire de 5 PME de la région - Mandarin Oriental, 251 rue Saint-Honoré 75001 Paris - NANTERRE - Fin du jugement de lanimateur et producteur Jean-Luc Delarue pour acquisition et détention de cocaïne dans le cadre dune vaste affaire de trafic de stupéfiants - Tribunal correctionnel - 12ème chambre éco/bg/mcf/glOLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et2594882300504/GAD/OTO/4 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • 29 JUIN 12 Hebdomadaire Province OJD : 5234 Surface approx. (cm²) : 2031 PLACE SAINT-JACQUES76260 EU - 02 35 50 10 05 Page 1/1 Rohan et son canton Des PME sassocient Lunion fait la forceLes algues... On sait quil est possible de aux enjeux de demain, dans une période Destrésser les plantes... « Chez PRP, nousles valoriser, quil y a là un fort potentiel où linnovation, lécologie, lemploi et avions également commence a travailler suréconomique. Reste à activer les enjeux, en lexportation sont au centre de toutes les les algues La mise en place de ceterme de marché à linternational, préoccupations en France... » groupement Ulvans nous a semble être unedemplois régionaux... Cest lobjectif du Au pays de lartichaut ? Herve Balusson bonne opportunite de travaillergroupement Ulvans. dégustant une petite plaque dalgues Cette collectivement, avec dautres professionnelsLes societes Olmix (specialiste des solutions initiative lancée par Olmix, lauréate du pnx mobilises par ce domaine des algues Cestnaturelles pour la nutrition et la sante de la meilleure PME en Chine en 2011, aussi une occasion davancer plus vite, »animale et vegetale), PKP (fertilisants devrait permettre de dynamiser léconomie souligne Bruno Dandon, directeur recherchesnaturels), Melspnng (eliciteurs naturels), bretonne « Une centaine demplois et developpement chez PRP TechnologiesAmadeite (sante animale), Agnval pourraient être créés, avec la réindustria- PRP Technologies travaille depuis longtemps(valorisation des coproduits vegetaux, lisation dun site inutilisé à Saint- a la mise en place de produits naturelsextraction de molecules dintérêt) et deux Pol-de-Léon. » Selon leurs competences destines a améliorer le sol, afin déviter quecentres de recherche avec luniversité de respectives, les societes associées pourraient la plante soit trop sressee PendantBretagne sud et le CNRS de Mulhouse, developper différents produits destines aux longtemps, dans le milieu agncole et de laviennent de donner naissance a un animaux, vegetaux et pourquoi pas culture, cet etat de choses a fait sourire igroupement baptise Ulvans Une nouvelle humains ? « Dici 2020, ce projet devrait Aujourdhui, cest bien fini i Des societesfiliere de valorisation des algues en Bretagne, générer un chiffre daffaires de lordre de comme PRP ou Olmix sont reconnuesdepuis la recolte jusquà leur transformation 150 millions deuros », précise Herve Balus- Pour preuve, ne réalisent-elles pas chacune,en produits innovants pour les secteurs de la son, reconnaissant que la ressource en algues 50 % de leur chiffre daffaires anutrition et de la sante animale et vegetale et est importante, « depuis Lannion jusquà linternational i Alors si toutes les deuxleur commercialisation dans le monde entier Quimper voire au-delà... » Le projet sintéressent a la valorisation des algues, onAu centre des préoccupations « Cet Ulvans va permettre la mise au point de peut effectivement penser que dici peuambitieux projet régional de création chacune des phases de traitement de 15 DOO temps, elles sortiront quelque chose de leurdune filière de valorisation des algues, tonnes dalgues vertes afin de valider la chapeau igràce à lassociation de cinq PME faisabilité du procede ainsi que lebretonnes, est aussi le fait dOséo ayant developpement des produits finaux J.-M. F.réussi à élaborer un programme pour innovants Lobjectif final serait de traiterfaire collaborer ces cinq entités ensemble plus de 60 DOO tonnes dalgues a lannée «», souligne Herve Balusson, PDG dOlmix « On peut trouver diverses applications auxCes cinq entreprises, chacune sur leur algues... Pourquoi pas les travailler, lesposition, ne peuvent concrètement rien mettre en œuvre afin quelles deviennentfaire... Par contre, à cinq (elles partie intégrante de notre alimentationreprésentent pas moins de 1000 salanes) elles humaine ? » interroge Herve Balusson,voient souvrir des opportunités... Le ayant peut être une idée a caractèreprogramme Ulvans répond parfaitement gastronomique en tête i 1E74C5705320C904D2074EE4F405A58411987006C100233CBCD2F91OLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et3536682300505/GFD/FAG/2 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • TERRA ED.FINISTERE 29 JUIN 12MAISON DE LAGRICULTURE RENNES Hebdomadaire Province35042 RENNES CEDEX - 02 23 48 25 85 Surface approx. (cm²) : 62 Page 1/1 Une filière pour valoriser les algues OLMIX et 4. PME bretonnes viennent de donner naissance à un groupement baptisé Ulvans, dont lobjectif est de créer une nouvelle filière de valorisation des algues en Bretagne, depuis la récolte jusquà leur transformation en pro- duits innovants pour les secteurs de la nutrition et de la santé animale et végétale La commer- cialisation est envisagée dans le monde entier "Ulvans" réunit ainsi 5 partenaires industriels bretons sous limpulsion dOlmix PPP, Mels- prmg, Amadeite, Agnval et deux centres de recherche avec lUniversité de Bretagne Sud et le CNRS de Mulhouse Cette initiative devrait favoriser la création dune centaine demplois et la réindustrialisation dun site industriel inu- tilisé à Saint Pol de Léon Au cours de ce pro- jet industriel, plusieurs étapes faisant appel à des technologies innovantes seront mises en oeuvre Lobjectif final est de traiter plus de 60 DOO tonnes dalgues à lannéeOLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et9987682300509/GMA/AHL/3 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  •  
  •      
  •  
  • DECHETCOM 26 JUIN 12229 RUE SAINT-HONORE Hebdomadaire Paris75001 PARIS - 01 40 20 03 20 Surface approx. (cm²) : 398 Page 1/1 Auteur : Sébastien CURTY - Date de publication : 21/06/2012 - Rubrique : Dépêches - © dechetcom.com 2012 Algues vertes : une nouvelle filière de valo se prépare > En ce moment, pas un jour ne passe sans que les algues vertes et les déchets [quelles engendrent ne squattent lactualité (voirnotre article)... Dernière nouvelle en date Olmix et 4 PME bretonnes viennent de donner naissance à un Groupement baptisé I Ulvans, dont lobjectif est de créer une nouvelle filière de valorisation de ces algues en Bretagne, depuis la récolte jusquà leur transformation en produits innovants pour les secteurs de la nutrition et de la santé animale et végétale et leur commercialisation dans le monde entier. Une initiative ambitieuse... * Le projet régional Ulvans réunit 5 partenaires industriels bretons sous limpulsion dOlmix (spécialiste des solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et végétale), PRP (fertilisants naturels), Melspring (éliciteurs naturels), Amadeite (santé animale), Agrival (valorisation des coproduits végétaux par stabilisation et extraction de molécules dintérêt) et 2 centres de recherche avec lUniversité de Bretagne Sud et le CNRS de Mulhouse. H^ Cette initiative, déjà lauréate du Prix de la meilleure PME en Chine 2011, va également permettre dapporter une solution à la problématique des algues sur le littoral breton en les collectant avant de les transformer en produits naturels pour lagriculture, destinés à une commercialisation en France et à linternational. Inscrit dans un programme Innovation Stratégique Industrielle dOSEO, Ulvans devrait ouvrir aux 5 PME de nouveaux marchés à lexportation, y compris vers des destinations complexes comme la Chine. Par ailleurs, il va également permettre de dynamiser léconomie locale bretonne en y favorisant la création dune centaine demplois et la réindustrialisation dun site industriel inutilisé à Saint-Pol-de-Léon (29). Dici 2020, ce projet devrait dailleurs générer un chiffre daffaires denviron 150 millions deuros. *-*• Concrètement, Ulvans va permettre la mise au point de chacune des phases de traitement de 15 DOO tonnes dalgues vertes afin de valider la faisabilité du procédé ainsi que le développement des produits finaux innovants. Lobjectif final est de traiter plus de 60 DOO tonnes dalgues à lannée. Au cours de ce projet industriel, plusieurs étapes faisant appel à des technologies innovantes seront mises en oeuvre, comme par exemple le stockage des algues en quantité industrielle,, le raffinage des algues par différentes méthodes (mécaniques, chimiques ou biologiques), ou encore la valorisation de la totalité de la matière algale traitée. ••*• La mise au point de nouveaux produits pour les secteurs de la santé, de la nutrition animale et végétale vise plusieurs objectifs principaux, à savoir : > le développement de nouveaux produits pour le secteur de la santé animale eni substituant les molécules chimiques par des molécules bio-sourcées bénéfiques [ notamment pour le développement des défenses immunitaires ; > le remplacement de protéines animales utilisées dans lalimentation animale et| lélevage aquacole ; > la substitution de certains herbicides, insecticides et fongicides par des produits naturels issus de matières algales, solutions phytopharmaceutiques durables ; > la commercialisation de ces produits naturels et innovants en France, mais surtout à lexportation sur des marchés à fort potentiel comme en Asie du Sud Est et en Chine. •-* En rapport avec le sujet, nous vous renvoyons à la lecture de notre article : Algues : une ressource à exploiter et un déchet à valoriser. Ce rédactionnel provient du site www.dechetcom.com - contact@dechetcom.comOLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et0398582300503/GGF/OTO/3 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  •   
  •  
  •    
  • 22 JUIN 12 Hebdomadaire Province OJD : 836213 RUE DU BREIL Surface approx. (cm²) : 12635063 RENNES CEDEX - 02 99 32 58 77 N° de page : 23 Page 1/1 aiguesvertes Le projet Ulvans entre dans la phase de pré-industrialisation Les entreprises et centres craquer les algues, cest-à-dire males, ete techniques associés dans le en extraire les composants les Le président fondateur projet de recherche Ulvans (la- plus intéressants (protéines, mi- dOlmix, fabricant dadditifs à belhsé en 2011 par le Pôle mer- néraux, oligo-éléments.. ), et le base dohgo-éléments utilisés Bretagne pour valoriser les al- concentrer en un jus avant sa dans la nutrition animale et lin- gues ou ulves en nutrition et congélation dans les frigos in- dustrie du ciment (55 millions santé animale et végétale) vien- dustriels dAgrival, ancien site de deuros de chiffre daffaires dont nent dentrer dans une nouvelle surgélation de légumes. 80 % à lexpert), travaille dans phase Ulvans est désormais un Le site naura donc aucun les algues, riches en protéines, groupement de cinq PME qui mal à stocker dans un premier minéraux et oligo-éléments. Il entre en phase de pre-mdus- temps le jus tire de 15 000 a assure quil a déja des débou- tnalisation « Nous avons dé- 20 000 tonnes dalgues avant chés pour ce jus à haute valeur marré en mai les premiers la- passage à létape industrielle À ajoutée vages dalgues collectées en terme, Ulvans prévoit de traiter Lactivité pourrait générer, dici mer sur un site dAgrival, une sur site 60 000 tonnes dalgues à 2020, 150 millions deuros de filiale de la Sica Saini-Pol à à lannée, avec une centaine chiffre daffaires La France, sep- Plouénan (nord Finistère) », demplois nouveaux à la clé. tième producteur dalgues au explique Hervé Balusson, prési- Les applications sont mul- monde rejoint ainsi les nations dent dOlm ix et porteur du projet tiples substituant aux protéines qui investissent dans lextrac- Les algues, vertes pour les- animales utilisées dans la nu- tion des composants des algues sentiel, proviennent de la baie trition animale (elles sont inter- « comme le Japon ou lInde de Douarnenez où elles ont été dites en France depuis la crise qui se posent bien moins de pompées dans le rideau deau. de la vache folle, maîs pas dans question que chez nous », sou- Collectées le matin et raffinées dautres pays) , biostimulant ligne Hervé Balusson en journée lopération réalisée pour les plantes ; développeur à Plouénan consiste à laver puis des défenses immunitaires ani- Franck JOURDAINOLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et9907772300509/XTT/ALZ/3 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • 22 JUIN 12 Quotidien Prov. avec dim. OJD : 202381 Surface approx. (cm²) : 1757 VOIE DACCES AU PORT29672 MORLAIX CEDEX - 09 69 36 05 29 Page 1/1 ECOGENE Ulvans.Un avenir industriel pour les algues vertesElles sont un poison quand elles échouent sante et lalimentation des animaux et creer Sud de la Bretagne sont traitées sur le sitesur le rivage. Mais récoltées dans la mer, des substituts aux molécules chimiques industriel dOlmix a Bréhan (56) Celles de lales algues vertes ont un bel avenir utilisées en agriculture Linitiative dUlvans côte Nord partent a Plouénan (29), dansindustriel dans les secteurs de la santé, de revient a Hèrve Balusson, le P-DG dOlmix lancienne usine (l,5hectare) de lala nutrition animale et végétale. Ulvans en (56), une PME spécialisée dans les produits Compagnie bretonne des artichauts (CEA) oufait son affaire. naturels destines a la nutntion et la sante Agnval sest deja installée Le rapprochementLa recolte des algues vertes (ulves) a deja animale et vegetale Deux filiales dOlmix, entre la valorisation des dechets de légumescommence dans le Nord Finistère et ainsi Melspring et Amadeite, ont apporte leurs et celle des algues vertes tombait sous leque dans la baie de Douamenez Elle devrait competences au groupement qui a ete rejoint sens Les frigos sont communs et ce sont lessétendre cet ete a la côte atlantique, entre les par PRP (fertilisants naturels) et la SICA de mêmes machines qui sont utilisées pourSables dOlonnes et Sarzeau Deux Saint-Pol-de-Leon via sa filiale Agnval en extraire les molécules des ulves en ete ettechniques sont utilisées Quand les algues charge de la valorisation des coproduits celles des légumes, en hiversont entre deux eaux et accessibles par le (dechets) légumiers Une filière pérennerivage, le ramassage se fait par un engin Une centaine demplois à Bréhan et Une question se pose inévitablement sur laagncole adapte Quand elles sont a 20 a 30m Plouénan pérennité de cette nouvelle filière commentde profondeur, il faut recourir a un bateau Deux centres de recherches sont aussi approvisionnera-t-on les usines si despompeur Les ulves sont ensuite lavées a impliques dans Ulvans le CNRS de pratiques agricoles vertueuses font disparaîtreterre pour en retirer le sable Transformées Mulhouse et un labo vannetais de lUBS les algues vertes «On fera avec des alguesen concentre apres evaporation, elles peuvent Pour financer le lancement de la future rouges et des algues délevage », assureêtre stockées et congelées en grosses filière de valorisation des algues vertes, la Hèrve Balussonquantités pour une utilisation industrielle banque OSEO a apporte son soutien enCest a partir de ce concentre que lon avances remboursables sur quatre ans Au Flore Limantourprocède a lextraction et a la séparation des total, le groupement Ulvans représente unprincipes actifs engagement de 25M€ Hèrve Balusson tableDes produits innovants sur un chiffre daffaires de 150M6 et uneDes principes actifs qui intéressent au plus centaine dembauchés en trois anshaut point cinq PME bretonnes qui ont Lobjectif est de traiter 5 000 tonnes dalguesmonte le groupement Ulvans Leur ambition des cet ete, puis 15 000 tonnes par an, desdevelopper de nouveaux produits pour la lan prochain Les algues récoltées sur la côte 907B35C15F205504E2724FF45E0815BD11477F49E1F428F417AD2ABOLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et1903772300509/FCM/OTO/2 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • 21 JUIN 12 Quotidien Prov. avec dim. OJD : 762213 Surface approx. (cm²) : 96 N° de page : 9810 RUE DU BREIL35051 RENNES CEDEX 09 - 02 99 32 60 00 Page 1/1 Olmix sassocie à quatre entreprises pour valoriser les algues Lentrepnse Olmix et quatre PME bretonnes Finistere Son point de depart est le viennent de creer un groupement baptise recyclage des dechets de legumes et en Ulvans Lobjectif est de lancer « une particulier dartichauts Elle en extrait des nouvelle filière de valorisation des algues complements nutritionnels ou des fibres en Bretagne », explique la societe Des servant a fabriquer des barquettes Deux algues, et pas seulement les vertes, seront centres de recherche sont associes au projet valonsees depuis la récolte jusquà leur Ulvans lUniversité de Bretagne-sud et le transformation et leur commercialisation CNRS de Mulhouse Un test grandeur nature dans le monde entier ». Cette avec 15 DOO tonnes dalgues par an va être transformation concernera des produits pour réalise Lambition dOlmix est grande Cette « les secteurs de la nutrition et de la santé initiative va « favoriser la création dune animale et végétale ».Cest-a-dire la centaine demplois et la réindustrialisation spécialité dOlmix Ses quatre partenaires dun site industriel inutilisé à Saint- sont Amadeite, Melspring, PKP et Agnval Pol-de-Léon »,declare la direction Dici Amadeite et Melspring sont des filiales 2020, ce projet devrait « générer un chiffre dOlmix La premiere fabrique son fameux daffaires denviron ISOmillions deuros », nanomatenau a base dargile et dalgues affirme-t-elle vertes destine a lautomobile, les cosmetiques, la plasturgie, appelé Amadeite Claude LEMERCIER. La seconde propose des fertilisants pour les golfs PRP est une autre entrepnse de Brehan, spécialisée dans les fertilisants a base de mineraux Agnval est une societe créée en 2007 a Samt-Pol-de-Leon, dans le 2A79650C56308E0D52AD4F843203559310A7013C913F2780FE4DECEOLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et7937672300509/GGF/FMM/2 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • 21 JUIN 12 Quotidien Prov. avec dim. OJD : 202381 Surface approx. (cm²) : 427 VOIE DACCES AU PORT29672 MORLAIX CEDEX - 09 69 36 05 29 Page 1/1 ECOGENE valorisation des algues, une filière industrielle en bretagne Le groupe de nutrition et de sante animale et vegetale Olmix vient de sassocier a quatre PME bretonnes pour donner naissance a un groupement baptise Ulvans, dont lobjectit est de creer une nouvelle filiere de valorisation des algues en Bretagne Parmi les cinq partenaires industriels figurent Agnval, filiale de la Sica a Saint- Pol-de-Leon, et deux centres de recherche que sont lUniversité de Bretagne Sud et le CNRS de Mulhouse A terme, ce projet pourrait générer un chiffre daffaires de 15 ((millions deuros 1677F5D35940510BC27349F4B70AC54314170F38215124F2281F9A7OLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et2980672300524/XBF/FBM/2 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • FLASH INFOS ECONOMIE EDITION BRETAGNE/PAYS DE LA LOIRE 21 JUIN 121 BIS RUE HURTEBISE Quotidien format revue60202 COMPIEGNE CEDEX - 03 44 97 34 82 Surface approx. (cm²) : 78 Page 1/1 BRETAGNE © Projets 56 / 22 / INNOVATION : Création dune nouvelle filière de valorisation des algues OLMiX / O 02 97 38 81 52 (siege à Bréhan /56), spécialiste des solutions naturelles a partir dalgues, dargiles et doligoeléments pour la nutrition et la sante animale et végétale, vient de créer le groupement ULVANS avec quatre PME bretonnes PRP / O 02.97.38.83.06 (sites à Bréhan/56, Pace /35, fertilisants naturels), MELSPRING / O 02962678.89 (siege à Saint-Etienne du Gué de //ste 722, éliciteurs naturels), AMADEITE (siège à Bréhan /56, santé animale) et AGRiVAL / Q 02 98 15.84 95 (siège à St Pol de Léon 29, valorisation des coproduit vegetaux par stabilisation et extraction de molecules dintérêt) et deux centres de recherche (UNIVERSITE DE BRETAGNE SUD et le CNRS DE MULHOUSE. Lobjectif est de créer une nouvelle filière de valorisation des algues en Bretagne, depuis la récolte jusquà leur transformation en produits innovants et leur commercialisation dans le monde entier Cette initiative va dynamiser léconomie locale en favorisant la création dune centaine demplois et la rémdustrialisation dun site industriel inutilisé a Saint-Pol-de-Léon. Elle devrait aussi apporter une solution a la problématique des algues sur le littoral, qui seront collectées, transférées et transformées en produits naturels pour lagriculture, et ouvrir de nouveaux marchés à lexpert aux PME du groupement.OLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et0480772300506/GRT/AAH/3 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  •    
  •  
  •    
  • PME - INOVATION EXPORTATIONCOMMUNIQUE DE PRESSE ENVIRONNEMENT OLMIX ET 4 PME BRETONNES SE REGROUPENT POUR CREER UNE NOUVELLE FILIERE DE VALORISATION DES ALGUES ET OUVRIR DE NOUVEAUX MARCHES A LEXPORTOLMIX et 4 PME bretonnes viennent de donner naissance à un Groupement baptisé ULVANS,dont lobjectif est de créer une nouvelle filière de valorisation des algues en Bretagne, depuisla récolte jusqu’à leur transformation en produits innovants pour les secteurs de la nutritionet de la santé animale et végétale et leur commercialisation dans le monde entier.Cet ambitieux projet régional répond parfaitement aux enjeux de demain, dans une périodeoù l’innovation, l’écologie, l’emploi et l’exportation sont au cœur de toutes les préoccupationsen France.« ULVANS » réunit ainsi 5 partenaires industriels bretons sous limpulsion dOLMIX (spécialistedes solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et végétale), PRP (fertilisantsnaturels), MELSPRING (éliciteurs naturels), AMADEITE (santé animale), AGRIVAL (valorisationdes coproduits végétaux par stabilisation et extraction de molécules d’intérêt) et deux centresde recherche avec l’Université de Bretagne Sud et le CNRS de Mulhouse.Une initiative de réindustrialisation en BretagneCette initiative lancée par OLMIX, déjà lauréate du Prix de la meilleure PME en Chine 2011, vaégalement permettre de dynamiser l’économie locale bretonne en y favorisant la créationd’une centaine d’emplois et la réindustrialisation dun site industriel inutilisé à Saint Pol deLéon. D’ici 2020, ce projet devrait dailleurs générer un chiffre d’affaires d’environ 150 millionsd’euros.Une solution à la problématique des algues en BretagneCe programme innovant va également permettre dapporter une solution à la problématiquedes algues sur le littoral breton en les collectant avant de les transformer en produits naturelspour l’agriculture, destinés à une commercialisation en France et à l’international. Inscrit dansun programme Innovation Stratégique Industrielle d’OSEO, ULVANS va permettre aux 5 PMEdouvrir de nouveaux marchés à l’exportation, y compris vers des destinations complexescomme la Chine.ULVANS : un test grandeur nature avec 15 000 tonnes d’algues par anLe projet ULVANS va permettre la mise au point de chacune des phases de traitement de 15 000tonnes d’algues vertes afin de valider la faisabilité du procédé ainsi que le développement desproduits finaux innovants. Lobjectif final est de traiter plus de 60 000 tonnes dalgues à lannée. AGENCE DOGNIN COMMUNICATION - 11 rue du Chemin Vert – 75011 Paris –Tél : 01.48.05.19.00. – Fax. : 01.43.55.35.08 e-mail : adocom@adocom.fr - site : www.adocom.fr Qualification : Agence Certifiée OPQCM
  • OLMIX ET 4 PME BRETONNES SE REGROUPENT POUR CREER UNE NOUVELLE FILIERE DE VALORISATION DES ALGUES ET OUVRIR DE NOUVEAUX MARCHES A LEXPORTAu cours de ce projet industriel, plusieurs étapes faisant appel à des technologies innovantesseront mises en œuvre :  la collecte des algues vertes en mer en faisant appel à une nouvelle technologie de pompage et de pressage qui permettra de laisser une partie de l’eau et du sable dans le milieu naturel,  le stockage des algues en quantité industrielle,  le raffinage des algues par différentes méthodes : mécaniques, chimiques ou biologiques,  la création de nouveaux produits pour les secteurs de la santé, de la nutrition animale et végétale,  la valorisation de la totalité de la matière algale traitée.Un projet favorisant la création de produits naturels innovantsLa mise au point de nouveaux produits pour les secteurs de la santé, de la nutrition animale etvégétale vise plusieurs objectifs principaux :  le développement de nouveaux produits pour le secteur de la santé animale en substituant les molécules chimiques par des molécules bio-sourcées bénéfiques notamment pour le développement des défenses immunitaires,  le remplacement de protéines animales utilisées dans l’alimentation animale et l’élevage aquacole,  la substitution de certains herbicides, insecticides et fongicides par des produits naturels issus de matières algales, solutions phytopharmaceutiques durables,  la commercialisation de ces produits naturels et innovants en France mais surtout à lexportation sur des marchés à fort potentiel comme en Asie du Sud Est et en Chine.En savoir plus sur OLMIXOLMIX est le chef de file du Groupement Ulvans. Créée en 1995 dans le Morbihan, Olmix met au pointdes solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et végétale à partir d’algues, d’argiles etd’oligo-éléments. Olmix compte aujourd’hui 12 filiales à l’étranger, exporte dans 60 pays et a récemmentremporté le prix d’excellence de la PME en Chine.Le brevet Mondial AMADEITE® déposé en 2002 à la suite d’un programme de recherche européen pourl’innovation, EUREKA, a permis à Olmix d’accélérer son développement à l’international de manièrespectaculaire. A travers ULVANS, OLMIX souhaite renouveler ce succès. Le Service de Presse OLMIX : ADOCOM – RP vous remercie de votre attention Tél. : 01 48 05 19 00 – Courriel : adocom@adocom.fr AGENCE DOGNIN COMMUNICATION - 11 rue du Chemin Vert – 75011 Paris –Tél : 01.48.05.19.00. – Fax. : 01.43.55.35.08 e-mail : adocom@adocom.fr - site : www.adocom.fr Qualification : Agence Certifiée OPQCM
  • 16 juin 2012 QuotidienLes algues: un eldorado pour lagro-alimentaire quireste à conquérir en FrancePARIS - Bientôt des algues dans lassiette? Plutôt mal perçu, ce légume de la merencore sous-exploité en France recèle un fort potentiel de croissance sur le marchéde lagro-alimentaire, prédisent chercheurs et entrepreneurs qui se sont lancés à laconquête de cet eldorado.La France, qui importe plus de 50.000 tonnes dalgues par an et en produit 70.000,considère les algues comme un déchet, déplore Jean-Yves de Chaisemartin, mairede Paimpol (Côtes-dArmor) et vice-président dAleor, spécialisé dans la culture et latransformation des algues à destination de lalimentation et des cosmétiques.En dépit de cette mauvaise image, liée notamment au scandale des algues vertesdevenues toxiques en se décomposant sur les plages de Bretagne, plusieursentrepreneurs se sont engouffrés dans la brèche. Car la matière première disponibleest abondante.Olmix, un groupe breton créée en 1995 par Hervé Balusson et spécialisé dans lachimie verte, développe actuellement un projet de récolte en mer des algues vertes,brunes et rouges notamment pour lalimentation des poissons dans le cadre delaquaculture. Lentreprise veut mettre sur pied une filière de valorisation allant de lacollecte à la transformation.Lindustrialisation, cest aussi lobjectif dAleor, qui sappuie sur le modèle de lacoopérative agricole pour développer une filière de production des algues. Elledémarre à grande échelle en septembre, pour une première récolte en janvier 2013dont la tonne pourrait être rachetée 1.300 euros.Lentreprise vise à se substituer aux importations en France, en surfant notammentsur la vague des sushis et des salades préparées, affirme Jean-François Sassi,responsable du département algues produits au Centre détude et de valorisation desalgues (Ceva), partenaire à la fois dAleor et dOlmix.Potentiel de croissance en AsieDes entreprises de la grande distribution et de lagro-alimentaire sintéressentdailleurs au sujet, affirme-t-il sans donner plus de détails.Actuellement, lessentiel des importations est toutefois utilisé comme matièrepremière par lindustrie pour les gélifiants (flans, cosmétiques...), précise M. Sassi,interrogé cette semaine par lAFP en marge des rencontres dInnov Eco surléconomie verte à Paris.En France, nous ne sommes pas sur une consommation de masse, prévientdailleurs M. de Chaisemartin, interrogé par lAFP en marge du salon Invest in Bluesur léconomie marine, qui sest tenu simultanément dans la capitale.http://www.romandie.com/news/n/_Les_algues_un_eldorado_pour_l_agro_alimentaire_qui_reste_a_conquerir_en_France54160620120830.asp?
  • 16 JUIN 12 Quotidien Paris Surface approx. (cm²) : 414 N° de page : 539 RUE LUCIEN SAMPAIX75010 PARIS - 01 53 19 89 50 Page 1/2Maison / Alimentation - 2012/06/16 09:18Les algues: un eldorado pour lagro-alimentaire qui reste à conquérir en France(AFP) - Bientôt des algues dans lassiette? Plutôt mal perçu, ce"légume de la mer" encore sous-exploité en France recèle un fortpotentiel de croissance sur le marché de lagro-alimentaire, prédisentchercheurs et entrepreneurs qui se sont lancés à la conquête de ceteldorado.La France, qui importe plus de 50.000 tonnes dalgues par an et enproduit 70.000, considère les algues "<em>comme vm déchet</em>",déplore Jean-Yves de Chaisemartin, maire de Paimpol(Côtes-dArmor) et vice-président dAleor, spécialisé dans la cultureet la transformation des algues à destination de lalimentation et descosmétiques.En dépit de cette mauvaise image, liée notamment au scandale desalgues vertes devenues toxiques en se décomposant sur les plages deBretagne, plusieurs entrepreneurs se sont engouffrés dans la brèche.Car la matière première disponible est abondante.Olmix, un groupe breton créée en 1995 par Hervé Balusson etspécialisé dans la chimie verte, développe actuellement un projet derécolte en mer des algues vertes, brunes et rouges notamment pourlalimentation des poissons dans le cadre de laquaculture.Lentreprise veut mettre sur pied une "<em>filière devalorisation</em>" allant de la collecte à la transformation.Lindustrialisation, cest aussi lobjectif dAleor, qui sappuie sur lemodèle de la coopérative agricole pour développer une filière deproduction des algues. Elle démarre à grande échelle en septembre,pour une première récolte en janvier 2013 dont la tonne pourrait êtrerachetée 1.300 euros.Lentreprise vise à se substituer aux importations en France, ensurfant notamment sur la vague "des sushis et des salades préparées",affirme Jean-François Sassi, responsable du département alguesproduits au Centre détude et de valorisation des algues (Ceva),partenaire à la fois dAleor et dOlmix.OLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et4621172300505/FCM/AJR/4 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • 13 juin 2012 QuotidienUne garantie bancaire pour rassurer les partenaires Cest une alternative aux produits chimiques et aux antibiotiques. A partir dalgues, dargiles et dhuiles essentielles, Olmix met au point des solutions naturelles pour la nutrition animale et la santé végétale. Créée par Hervé Balusson en 1995, dans le Morbihan, la société compte 250 salariés, possède 12 filiales à létranger et exporte dans 60 pays (avec un chiffre daffaires de 60 millions deuros). « Nous sommes partis de zéro il y a près de vingt ans et chaque étape sest faite relativement facilement. Mais, au moment de la crise, nous avons connu de lourds problèmes de trésorerie », explique Hervé Balusson. Suite à de mauvais résultats en 2009, Olmix a dû faire face à un trou de trésorerie de 5 millions deuros. Le pool de banques régionales et nationales partenaires de lentreprise depuis sa création a alors eu un doute sur la capacité dOlmix à rembourser ses dettes. « Alors que nous traversions une période difficile et quenotre endettement savérait conséquent, la plupart des banques qui nous suivaient ontdénoncé leurs engagements. Heureusement, Oséo nous a accordé une garantie bancaire àhauteur de 4 millions deuros, se souvient Hervé Balusson. Cest cette garantie qui nous apermis de surmonter la crise. Si Oséo nétait pas intervenu, nous aurions dû licencier lamoitié de nos effectifs et revendre les filiales étrangères qui sont aujourdhui des relais decroissance. » Au bilan 2012, Olmix a finalement inversé la tendance : lentreprise affiche20 millions deuros de fonds propres pour 10 millions de dettes.JULIE LE BOLZERhttp://www.lesechos.fr/supplement/20120613/les_echos_entrepreneur/0202090749046-une-garantie-bancaire-pour-rassurer-les-partenaires-333271.php
  • 12 juin 2012 QuotidienLE MONDE Supplément ÉCO&ENTREPRISE p5
  • E-LETTRE API 13 JUIN 125 PASSAGE DOUARD Quotidien Province44003 NANTES CEDEX 1 - 02 40 35 65 37 Surface approx. (cm²) : 225 N° de page : 3 Page 1/1 Chimie : Olmix veut valoriser les algues vertes 56 - Olmix veut valoriser les algues de k côte atlantique, de k Normandie jusquà la Vendée. « Les vertes, mais aussi les rouges et les brunes », précise Hervé Balusson, son PDG. Soutenu par Oséo, le fabricant dadditifs pour lalimentation et k santé animale est engagé dans le projet Ulvans aux côtés notamment des entreprises PKP et de k Sica Saint-Pol-de-Léon. Un projet de 25 M€ sur 4 ans. Dans ce cadre, un centre de collecte et de séparation des éléments (sucre, jus, biomasse verte) doit voir le jour à Plouénan (22) sur lancien site de k Sica St-PoL Hydrolisée, k biomasse verte pourrait être utilisée en élément de substitution aux protéines animales dans les farines de poisson. Pour ce nouveau marché, Olmix pourrait reconfigurer son usine de Brains. Une machine a déjà été mise au point pour collecter ses algues. Reste maintenant à créer une filière de collecte. Linternational moteur du développement En attendant, k société continue à avancer ses pions, notamment à linternational où elle réalise 80 % de son activité. Un chiffre encore appelé à progresser selon son dirigeant. « Cest linternational qui porte aujourdhui notre développement et notamment le grand export. » Ses produits à base dalgues sont ainsi très bien reçus en Asie, où le fabricant compte 4 filkles (Chine, Vietnam, Inde et Indonésie) et un bureau (Cambodge). En ligne de mire également lAmérique du nord, où k société réussit une belle percée. Ohnix sintéresse aussi de très près à lAmérique du sud où Hervé Balusson dit étudier des dossiers de croissance externe pour prendre rapidement des positions. Enfin, k société suit aujourdhui ses clients en Afrique. Elle vient douvrir un bureau à Abidjan (Côtes dIvoire). 100 M€ dici à 4 ans Forte de son savoir-faire et des perspectives avec un marché de k nutrition animale qui pourrait passer de 800 millions de tonnes daliments dans le monde à 1,5 milliard de tonnes dici à 20 ans, k société se fixe un objectif ambitieux. « Notre business plan nous porte à 100 M€ dici à 4 ans », souligne Hervé Balusson. Sur lexercice 2011-2012, clos au 31 juin, lentreprise devrait dépasser les 55 M€ (53,4 M€ en 2010). Olmix emploie 250 sakriés. Florence Le Névé (k lettre api du 13 juin 2012)OLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et3290962300509/GFS/MAG/3 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • May-June 2012 Monthly p46-47
  • May-June 2012 Monthly p46-47
  • 11 avril 2012Hebdomadaire Article p 24
  • 11 avril 2012Hebdomadaire Article p 24
  • Avril 2012 MensuelPierre Lellouche soutient Olmix dans sesprojets vers la ChineOlmix, spécialiste des solutions naturelles, a reçule secrétaire dÉtat chargé du commerce extérieur,Pierre Lellouche, le 22 mars dernier dans seslocaux à Bréhan (56). L’occasion pour la sociétéde présenter son projet de coopération avec lesproducteurs de lait chinois, dans le cadre de lamise en place d’une « filière d’excellence » deproduction laitière voulue par la RépubliquePopulaire de Chine. Olmix, qui se développedepuis 10 ans vers la Chine et a créé en 2007 unefiliale commerciale Olmix Chine, précise parailleurs dans un communiqué qu’elle a reçu à cetitre le prix d’excellence de la meilleure PME enChine en novembre 2011 à Pékin, prix décernépar la CCI française et qui « récompense lastratégie et le succès commercial de la PME surun marché à fort potentiel ». Olmix commercialisesur le marché chinois des alternatives naturellesaux antibiotiques issues des algues et destinées àl’élevage, « en s’appuyant sur un réseau de 29distributeurs agréés lui permettant de couvrir tout le territoire ». La société réaliseaujourd’hui un chiffre d’affaires de 1,3 million d’euros et emploie 12 collaborateurs.La visite de Pierre Lellouche s’inscrit par ailleurs dans une stratégie de soutien àl’exportation de l’agriculture et du secteur agro-alimentaire français, menée aux côtésde Bruno Le Maire, ministre de l’agriculture. Annoncée à l’occasion du salon del’agriculture, cette stratégie vise en particulier à « aboutir à la levée des barrièressanitaires et à l’ouverture des marchés essentiels pour l’agriculture et l’industrieagroalimentaire française ».Actualités
  • PAYSAN BRETON ED.ILLE ET VILAINE 30 MARS/05 AVR 12BP 224 Hebdomadaire Province22192 PLERIN CEDEX - 02 96 74 40 40 Surface approx. (cm²) : 177 N° de page : 5 Page 1/1 Olmix, Sersia et PKP, ensemble sur le marché laitier Chinois MARCHÉS « Nos PME ne moderniser ses filières de pro- i savent pas tra- duction de protéines ani- vailler en réseau. Elles satta- males. quent a ux marchés export en Le ministre a salué linitiative ordre dispersé. Lune des clés de ce pool dentreprises fran- de la réussite est pourtant dy çaises. « Cest un exemple à aller en filière », Les propos suivre pour lutter contre la du ministre du Commerce ex- lente érosion du commerce térieur, Pierre Lellouche, ont extérieur français. Nouspou- conforté les responsables des vons aider nos PME à expor- entreprises Olmix, (nutrition ter dès lors quelles sorgani- et santé animale et végétale), sent pour offrir des solutions PKP, (nutrition animale) et complètes à leurs interlocu- Sersia (génétique bovine), qui teurs étrangers ». Porteur du développent, ensemble, une projet, la société Olmix (250 collaboration avec des pro- salariés), qui réalise 80% de ducteurs de lait Chinois. son chiffre daffaires à lexport, « Lobjectif est de leur propo- a reçu, en novembre 2011 à ser une offre globale: géné- Pékin, le prix dexcellence de tique, alimentation, sanitaire la meilleure PME en Chine, et management, susceptible décerné par la CCI française. de répondre à leur de- Elle commercialise sur le mar- mande », précise Alain Réo- ché chinois des alternatives creux, responsable du déve- naturelles aux additifs utilisés loppement international en agriculture, issues des dOlmix. La Chine montre au- algues, destinées à lélevage, jourdhui, un intérêt pour les en sappuyant sur un réseau compétences et produits de 29 distributeurs agrées, lui dimportation, notamment de permettant de couvrir tout le France, pour développer et territoire. Bernard Laurent De nombreux dirigeants de PME bretonnes du secteur de lélevage étaient présents, jeudi 22 mars à Bréhan (56), dans les locaux de la société Olmix, pour échanger avec le ministre du Commerce extérieur.OLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et4001391300508/XAL/ACR/3 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • 30 mars 2012Hebdomadaire Article p 2
  • 23 mars 2012 Quotidien p7
  • 23 mars 2012 Quotidien p7
  • COMMUNIQUE DE PRESSE OLMIX reçoit à BREHAN le ministre du commerce extérieur, Pierre LelloucheBréhan, 22 mars 2012 : La Société française Olmix, spécialiste des solutionsnaturelles pour la nutrition et la santé animale et végétale, reçoit le ministre ducommerce extérieur, Pierre Lellouche, ce Jeudi 22 Mars à Bréhan (56). L’accentest porté sur l’exportation des équipements et solutions d’élevage des PMEBretonnes vers la Chine.En collaboration avec la société PRP, solutions pour la nutrition animale, et lasociété SERSIA, société d’exportation de génétique bovine, OLMIX est aujourd’huiporteur d’un projet d’envergure visant une coopération avec les producteurs delait chinois. Ce projet, qui s’inscrit dans le cadre lancé par la RépubliquePopulaire de Chine pour la mise en place d’une filière d’excellence de productionlaitère, est soutenu et vivement encouragé par le ministre du commerce extérieur,Claude Lellouche, qui témoigne de son soutien à l’occasion de sa visite àBREHAN.Cette rencontre, coordonnée par la CCI internationale de Bretagne, est aussil’occasion pour des PME Bretonnes, expertes du domaine de l’élevage, de se faireconnaître auprès d’interlocuteurs privilégiés pour le commerce en Chine,l’ambassade de Chine et la Banque de Chine.Nourrir 9 milliards d’habitants, sujet de la conférence organisée par la sociétéOlmix en septembre 2010, à l’occasion de son 15ème anniversaire, est un enjeu deplus d’actualité. La Chine montre aujourd’hui concrètement un intérêt pour lescompétences et produits d’importation, notamment de France, pour développer etmoderniser ses filières de production de protéines animales.OLMIX : un savoir faire reconnu sur le marché chinoisOLMIX, se développe déjà depuis 10 ans vers la Chine et a, à ce titre, reçu, ennovembre 2011 à Pekin, le Prix d’Excellence de la meilleure PME en Chine décerné parla CCI française. Ce prix remis à Hervé Balusson (PDG d’OLMIX) par François Drouin(PDG d’OSEO) récompense ainsi la stratégie et le succès commercial de la PME sur unmarché à fort potentiel, qui représente 50% de la production mondiale de porcs, 67% del’aquaculture et qui est le 2ème producteur de volailles au Monde. Créée en 2007, lafiliale commerciale Olmix Chine réalise aujourd’hui un chiffre d’affaires en croissanceconstante de 1,3 million d’Euros avec 12 collaborateurs. Olmix commercialise sur lemarché chinois des alternatives naturelles aux antibiotiques issues des algues etdestinées à l’élevage, en s’appuyant sur un réseau de 29 distributeurs agréés luipermettant de couvrir tout le territoire.
  • OLMIX : une entreprise en expansion dans le monde entierLe Groupe Olmix est né en France, en 1995, de la volonté de trouver des alternativesnaturelles aux additifs utilisés dans l’agriculture et il est, aujourd’hui, devenu l’un desgrands spécialistes mondiaux de la chimie verte. Olmix est ainsi présent dans 60 pays àtravers le monde, emploie 250 collaborateurs et réalise un chiffre d’affaires de53 millions d’euros, dont 80 % à l’exportation. L’entreprise cotée à la Bourse de Parisdispose de 15 filiales et 8 sites de production à travers le monde avec une forteprésence en Asie.A partir des algues, matières premières naturelles, le département Recherche etDéveloppement du groupe Olmix a mis au point une large gamme de solutionsnaturelles pouvant se substituer aux additifs de synthèse, notamment dans le mondeagricole. Ainsi, Olmix propose avec sa gamme Eco-concept des alternatives naturellesaux antibiotiques et facteurs de croissance utilisés dans la nutrition animale. Son produitphare, le fameux MISTRAL destiné à l’hygiène naturelle des élevages, est issu destechnologies de la cosmétique française. Le Service de Presse OLMIX : ADOCOM – RP vous remercie de votre attention Tél. : 01 48 05 19 00 – Courriel : adocom@adocom.fr
  • 19 mars 2012 Quotidien p11
  • MARS 12 Mensuel OJD : 834113 SQUARE DU CHENE GERMAIN Surface approx. (cm²) : 53935510 CESSON SEVIGNE - 02 99 32 21 21 N° de page : 77 Page 1/1 Gens du lait 25 ans, 25 pays 33 ans, marié, deux filles au compteur BTS PA CS lait de Montardon (64) Ludovic Thomas est commercial sur lEurope Loisirs: pratique du triathlon ; suivi de lEst pour la société Olmix. de lactualité Deux BTS cest déjà un bon bagage, maîs Ludovic Thomas sportive souhaitait acquérir une expérience internationale. « Jaipos- tulépour une école ata Pays-Bas et pourront je ne parlais pas anglais! » Candidature acceptée. Ludovic entame un cursus dingénieur européen au CAH de Dronten en échange avec lESA dAngers. «Aujourdhui, je parle anglais tous les jours, Trois sports, lons ceux gui se souviennent de mon mauvais anglais davant en sourient » Ludovic voulait «découvrir le monde voir du pays. «Aujour- trois races dhui, son secteur commercial couvre 14 pays, des Balkans à Damien Lechat est multi-races comme lItalie, en passant par la Grèce, Chypre et lalurquie. Et, Ludovic totalise 25 pays visités, à la rencontre des éleveurs. « Je fais il est multi-sports avec le triathlon. beaucoup de photos de paysages et détables. Jai noué plein de Pas question davouer une préférence entre primholstein et contacts ». Anglais ou pas, i I y a une langue universelle • « le parler éleveur ». Ludovic a grandi sur une Fiers brunes Damien Lechat trouve au contraire dans chaque race de quoi enrichir son activité dans lautre race. Certes, la prim holstein sapproprie lessentiel de son temps de travail de techni- cien génétique à Amélis, chargé du schéma IsyCreation. ht les 25 N ,,, " DCS Balkans ferme. « Je sais ce que e est. ,. a I Italie, en passant Pour engager la discussion, - ceia m aide ». Lors a une vlsite d une ferme de 60 de jours par an consacrés à la brune peuvent sembler bien modestes. Mais la brune passant à la génomique cette année, I )amien appor- tera lexpérience accumulée depuis quatre ans dans le génoty- par la Grèce, Chypre ° * •"• Ct la Turquie. vaches en Turquie, il se sou- vient dune vache en bien mau- vaise posture dans le box de leur page des mâles et des femelles. Race à effectif réduit, la brune demande davantage de polyva- lence à ses techniciens. Le suivi du schéma bien sûr mais aussi vêlage. « Léleveur estparti pourlaider. Je lai accompagné. Nous avons tiré les veaux. Je suis allé chercher de leau, mis les doigts dans la gueule pour le dégager. En se lavant les mains, métier le pointage, lanimation des syndicats de race, le chppagc ct la pré- sentation sur les expos. Des compétences que Damienjuge inté- ressantes et enrichissantes dans léleveur ma dit quej avais mon billet dentrée pour venir lui la diversité de son poste de tech- "Le travail dans parler de mes produits » nicien. . . Projet immédiat, pour Ludovic : faire le In de toutes ses photos Comme en holstein, la sélection la Mime apporte dans son ordi. « Peut-être que je pourrais vous les montrer dans en brune sappuie sur linterna- iftc ouverture PLM-» A suivre. A.V. tional. Juge off iciel dans la race, U lthomas@olmix.com Damien Lechat participe régu- Supplémentaire. lièremcnt aux sessions dhar- monisation europeenne dc pointage et de jugement. Loccasion Ludovic Thomas, dc pratiquer langlais quil avait prévu daméliorer lors dun stage 25 ans, de fin détudes au Canada anglophone finalement reporté... Bts PA, Bts technico- «Je pourrais me consacrer entièrement à la prim holstein » pré- commercial, puis cise Damien. « Maîs le travail dans la brune, les caractéristiques diplôme dingénieur propres de la race et les relations avec les éleveurs apportent européen. une ouverture supplémentaire ». Loisirs: photos, Cette aptitude à travailler simultanément dans différentes races, voyages, œnologie. Damien Lechat la tient peut-être de ses parents qui étaient éleveurs de primholstein et de noimandes dans la Sarthe. Elle vient aussi sans doute de sa première expérience professionnelle à lUrcecof, lunité de sélection normande pour la Seine-Maritime, le Nord de la France et la Belgique. La dimension internationale delà... U damien.lBchat@amelis.fr JE] BE QEDi SSEEEEDD Le management de la traite ete A à Z avec Yossi Braun, consultant Grand Troupeau. La Top Liste des races rouges et brunes. Les bons signes pour prédire la réussite à lIA.OLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et5281271300524/GST/MSL/3 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • 17 février 2012 Quotidien Article p 27
  • FEVRIER 12 Mensuel OJD : 3431 Surface approx. (cm²) : 142 N° de page : 2213 SQUARE DU CHENE GERMAIN35577 CESSON SEVIGNE CEDEX - 02 99 32 21 21 Page 1/1 Nutrition animale. Olmix reçoit le prix de lexcellence de la PME en Chine La Société française Olmix, sés dans lagriculture et il est de- spécialiste des solutions natu- venu lun des spécialistes mon- relles pour la nutrition et la santé diaux de la chimie verte. Présent animale et végétale, a reçu le Prix dans 60 pays, il emploie 250 col- dexcellence de la PME en Chine. laborateurs et réalise un ÇA de Décerné par la CCI française 53 millions deuros, dont 80 % à dans le pays, ce prix a été remis lexportation. Lentreprise cotée à Hervé Balusson, le p.-dgde len- à la Bourse de Paris dispose de treprise, qui voit ainsi la stratégie 15 filiales et huit sites de produc- et le succès commercial de la tion avec une forte présence en PME récompensés sur un mar- Asie. La filiale commerciale en ché à fort potentiel, et qui nest Chine, créée quant à elle en autre que le second producteur 2007, réalise aujourdhui un ÇA de volailles au monde. en croissance constante de À partir des algues, matières 1,3 million deuros avec 12 colla- premières naturelles, le départe- borateurs. Elle commercialise sur ment Recherche et Développe- nous proposons des alternatives française et destiné par exemple le marché chinois des alterna- ment du groupe a mis au point naturelles aux antibiotiques et fac- à lhygiène naturelle des éle- tives naturelles aux antibiotiques une large gamme de solutions teurs de croissance utilisés dans vages. issues des algues et destinées à naturelles pouvant se substituer la nutrition animale », indique Pour rappel, le groupe Olmix lélevage, en sappuyant sur un aux additifs de synthèse, en par- Hervé Balusson. Lun de leurs est né en France en 1995, de la réseau de 29 distributeurs agréés ticulier dans le monde agricole. produits, Mistral, est issu des volonté de trouver des alterna- lui permettant de couvrir tout le «Avec notre gamme Eco-concept, technologies de la cosmétique tives naturelles aux additifs utili- territoire. •OLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et6714721300502/GJD/ARL/3 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • 13 JAN 12 Hebdomadaire Province OJD : 77141 PLACE SAINT-JACQUES Surface approx. (cm²) : 14476260 EU - 02 35 50 10 05 Page 1/1 Bréhan Une filiale en Turquie Olmix se mondialiseOlmix a ouvert une filiale en Turquie, Biannic Olmix se positionne donc dans un international La societe a annonce le rachatsigne de la bonne santé du spécialiste en pays en voie de developpement qui est en en cours de la societe vietnamienne Vipha-additifs naturels pour lalimentation tram dorganiser sa production agricole et son vet qui intervient dans les différents metiersanimale. élevage dOlmix Elle envisage également deOlmix, la societe basée a Bre-han et Trois salaries a Istanbul La filiale va renforcer ses positions en Amerique du Nordspécialisée dans les additifs naturels pour commercialiser la gamme Eco-concept, des Des signes de developpement qui confirmentlalimentation animale, nen finit pas de se additifs naturels destines au bien-être des la bonne sante du specialiste de la chimiemondialiser Déjà presente en Europe, Asie, animaux et parfois utilises comme une verte II emploie 250 personnes et réalise unAmerique du Sud et Russie, la societe réalise alternative aux antibiotiques Le specialiste chiffre daffaires de 53,4 millions deuros au80 % de ses activites hors de France Avec utilise les algues, largile et les huiles cours de lexercice 2010-2011, en hausse de+ses huit usines en France et en Europe, son essentielles comme matières premieres a ces 5 % par rapport a lan demier Et sacircuit de production couvre 52 pays Depuis additifs « Ce sont des produits naturels. reconnaissance elle aussi augmentele mois de novembre, lentreprise est Cela a rassuré les autorités turques pour puisquOlmix vient de recevoir le pnx de ladésormais presente en Turquie Elle vient en linstallation de notre filiale » Une PME en Chine, décerne par la CCI françaiseeffet dinaugurer sa 12 e filiale, a Istanbul « installation qui a mis un an pour aboutir en ChineAvec cette ouverture, explique Olivier malgre la presence, a Istanbul, dun salarieBiannic, directeur du marketing, lobjectif franco-turc qui a facilite le processus Pour Gaëlle Chironest daborder un marché de demain repondre aux besoins des producteurs deimportant pour le secteur de la volaille. » volailles, dœufs et de lait, Olmix a dores etEn effet, la Turquie est en plein déjà installe son equipe Elle est composeedeveloppement avec pres de 10 % de dun responsable des ventes, dun vétérinairecroissance du PIB (produit interieur brut) en pour la partie technique et dun salane pour2010 « Cest un pays qui compte aussi 80 ladministratifmillions dhabitants, essentiellement des Etendre le reseau international Cette nouvellemusulmans qui consomment donc filiale en Turquie repond a la strategiebeaucoup de volaille », renchérit Olivier dOl-mix qui consiste a étendre son reseau 2C75055053403705D2214254530995A40B11192B315E295C3ADAFF6OLMIX Eléments de recherche : Toutes citations : - OLMIX : société spécialisée dans les solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et5219090300524/GCD/FBM/2 végétale - HERVE BALUSSON : dirigeant de Olmix
  • Janvier 2012 MensuelINDUSTRIE p10
  • Janvier 2012 MensuelHorizons > France p 28