Your SlideShare is downloading. ×
  • Like
Olmix Press Clipping 2008
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Now you can save presentations on your phone or tablet

Available for both IPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Olmix Press Clipping 2008

  • 2,134 views
Published

 

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
2,134
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
3

Actions

Shares
Downloads
1
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. REVUE DE PRESSE 2008 Olmix SA Le Lintan ZA du Haut du Bois 56580 Bréhan FranceTéléphone: +33 (0)297 38 81 03 Télécopie: +33 (0)297 38 86 58 Email: contact@olmix.com Website: www.olmix.com Société Anomyne au capital de 428 396, 20 € - RCS Vannes B 402 120 034 Siret: 402 120 034 00010 - Code NAF: 241 E - N° TVA Intracommunautaire: FR 20 402 120 034
  • 2. OCT 08 Mensuel OJD : 16072729 RUE DE CHATEAUDUN75308 PARIS CEDEX 09 - 01 75 55 10 00 Surface approx. (cm²) : 377 Page 1/1 Des procédés de transformation 100 % naturels Algues _./ Extraction^ ^ Sucres Amadéite " Ides sucres) ^ysaccharides) Jus et Energie biomasse (méthane et chaleur) Dechets Cuve de végétaux et • Broyage. Résidu ^ Filtration fermentation animaux Eau purifiée « Marée verte » dans la baie de Saint-Brieuc (Côtes-dArmor). LALGUE VERTE LE 150 kilowatts) dès mai 2009. Le tout étant 100% naturel. Son principe : les rési- dus dalgues sont DEVENT VRAIMENT broyés avec des déjec- tions animales et des déchets végétaux ou agroalimentaires, puis Lentreprise bretonne Olmix a mis au point un mis dans des cuves de fermentation où le mé- recyclage écolo de cette plante aquatique nuisible. thane et la chaleur pro- duits sont récupérés. « Nous arrivons à gé- lerte aux notamment aux Etats- en passe de faire de ce nourriture des ani- nérer des quantités de A algues Unis, au Canada et fléau une manne. maux. Restait encore gaz plus importantes vertes ! en Chine. Ce qui pose Créée en 1995, cette à valoriser le résidu que lors des méthani- Si les plusieurs problèmes. société dc chimie (jus et biomasse) des sations traditionnelles, côtes Outre F odeur nauséa- verte sest spécialisée algues vertes. assure Hervé Balus- breton- bonde qui sen dégage dans la conception Cest chose faite son, le PDG dOlmix, nes sont régulièrement et limpact négatif dadditifs naturels. En avec le projet Mor- mais sans utiliser victimes de proliféra- sur le tourisme, ces combinant les poly- gane. Derrière ce de produits alimen- tions massives millions de tonnes saccharides contenus nom, qui fait référence taires comme le blé dalgues vertes - ou dulves déséquilibrent dans les algues vertes à la fée des légendes ou lorge pour la ulves -, le phénomène les écosystèmes aqua- avec de largile, ses du roi Arthur, se cache fermentation. » est en recrudescence tiques, contrarient chercheurs ont ainsi la première raffinerie Après Morgane, partout dans le la pêche et bouchent mis au point lAma- verte européenne. deux autres installa- monde. Selon une les canalisations. déite, un matériau Construite à Ploërmel, tions sortiront de terre étude récente, ces Elles peuvent même nanostructuré totale- dans le Morbihan, elle en Bretagne en 2009 « marées vertes » tou- être dangereuses pour ment écologique sera en mesure de pro- afin de tester la chent déjà quelque la santé. vendu dans 80 pays duire des engrais, des technologie à plus 400 sites côtiers et Une PME bretonne, - il sert en particulier fongicides ainsi que grande échelle (entre près de 245 000 kilo- Olmix, située à Bré- dalternative aux anti- du gaz et de lélectri- 1,5 et 2 mégawatts de mètres de littoral, han (Morbihan), est biotiques ajoutés à la cité (une puissance de puissance).OLMIX Eléments de recherche : OLMIX : industrie chimique à Brehan (56), toutes citations3528117100507/GST/AYM
  • 3. OCT 08 Mensuel Surface approx. (cm²) : 56734 AVENUE DES CHAMPS ELYSEES75008 PARIS - 01 48 12 35 35 Page 1/1 Par Suzy Jourdan Le bon (dé)clic... De lélectricité produite grâce aux alguesL— On a peut-être trouvé quoi faire des quèlques 100 000 tonnes dalgues vertes qui envahissent les côfl um; bretonnes, mais aussi vendéennes, chaque année. En fait, on recycle déjà ces indésirables, mais cp Imaginez une caverne d Ali Baba recensant tes pas en totalité et parfois avec une production ue déchets importante. Cest le cas lors de la fabri; pas moins de 150 DOO eco-produits repar cation dAmadéite, un nouveau matériau très prometteur issu des algues et de largile, qui génèreflj tis en 11 catégories Toutes les marques 900 tonnes de marc dalgues pour 300 tonnes dAmadéite produites. Cest la société Olmix, détente représentées sont choisies en fonction de du brevet de lAmadéite, qui a elle-même découvert la façon de revaloriser ce coproduit en Litilisfl la dimension ecologique intrinsèque ou le procédé de mécanisation afin de produire de lénergie. Lironie de lhistoire est que pour RÉÊ^ «ajoutee» de leurs produits Ainsi, on ser, on utiliserait le lisier, en grande partie responsable de laugmentation de la teneur en nitr trouve même des téléviseurs et des ordi- cours deau et donc de la prolifération des algues vertes ! Un cercle qui aboutirait sans dou nateurs i On peut faire un geste pour la pla extinction. Pour continuer à produire de lAmadéite et de lénergie, il faudrait donc... les cul nete tout en vivant avec son temps Saura Sciences * Vie a tom . Pour les laboratoires Pierre Fabre, la rentrée 2008 est placée sous le sisne de la protection cles arbres avec le lancement depuis septembre de deux opé- rations denvergure : ^.^.CmiiiAne» lac» «avnasiBtigive I Largamer est en peril et sa disparition progressive laisse peu a peu place au desert dans la region d Essaouira au Maroc Les Agenda laboratoires Galenic, pionniers et experts de I utilisation de huile d argan pour ses exceptionnelles vertus cosmetiques, s engagent auprès de la fondation Mohammed Vl pour la Salon Maison lois 10édition recherche et la sauvegarde de I arganier avec une operation Parc nes Expositions dAngers ecologique Pour chaque soin visage Argane acheté de sep du 17 au 20 octobre 2008. tembre a decembre 9008, les laboratoires Galenic reverseront Lobjectif prioritaire du salon sera cette 1 € a la fondation pour replanter des arganiers Grâce a cette année de démontrer que le bois peut operation, plus de 4 DOO arbres pourront être replantes, répondre aux problématiques urbaines et recréant ainsi une arganeraie d environ 13 hectares sociales. La preuve en grandeur nature avec un immeuble collectif de 250 nf au milieu »Adoptez un arbre! de lexposition. On pourra également visi- Depuis leur creation, les laboratoires Plantes & Medecines explorent ter une maison modulaire évolutive et et exploitent les ressources de la nature afin de proposer des medi munie de toutes les nouveautés dont peu- caments et des produits de sante d origine naturelle, avec en fer vent disposer les habitats ëcologiques. de lance la marque Elusanes Afin de remercier la nature de ses bienfaits, la marque de phytotherapie lance I operation Babyt ree® Pour I achat de deux boites d Elusanes format 60 gélules ou trois boites format 30 gélules, chaque consommateur rece vra un Babytree8, une mini plante grasse ou cactus encapsule, symbole de I arbre qui sera replante dans les pays que menace la deforestation par I intermédiaire de I ONG Planete Urgence Lobjectif d Elusanes étant de diffuser 150 000 Babytree®, donc de replanter le même nombre d arbres Utilise comme porte-clé ou bijou de portable, le Babytree" pourra etre rempote apres trois a six mois pour devenir une grande et belle plante ! Plus dinfos sur www.sante-plantes.comOLMIX Eléments de recherche : OLMIX : industrie chimique à Brehan (56), toutes citations7375017100504/GDF/MAF
  • 4. SEPT 08 Mensuel OJD : 20749 Surface approx. (cm²) : 368 CITE PARADIS75493 PARIS CEDEX 10 - 01 40 22 79 00 Page 1/1 OLMIX Améliorer la durabilité des aliments . L e MIV1I est un produit à base dingrédients 100 % naturels. Il ^ contient un prémélange dadditifs composés de montmorillonite, de parois de levures, de terre de diatomée et dextraits dalgues. MMI fluidise les aliments farine et renforce la durabilité des aliments gra- nulés. Léleveur peut ainsi distribuer à son troupeau un aliment qui conserve toutes ses propnétés tout au long du stockage. Ce produit a été testé sur un troupeau de vaches primholsteins. ll a été observé une baisse de 35 % du nombre davortements. Quant au taux de gestion, il sest amélioré de 16 %. Ces vaches étaient complémentées à raison de 1,5 g de MMI par kilo de matière sèche ingérée, ce qui représente 36 g par vache laitière et par jour. • Space hall 9 allee B stand 28OLMIX Eléments de recherche : OLMIX : industrie chimique à Brehan (56), toutes citations6588196100505/GTH/MMC
  • 5. SEPT 08 Mensuel14 TERRASSE BELLINI Surface approx. (cm²) : 20292807 PUTEAUX CEDEX - 01 49 01 00 26 Page 1/1OlmixLES DÉCHETS : UNE ÉNERGIE RENOUVELABLE Nos voitures rouleront-elles un jour à lalgue verte ? Cest en tout cas désor-mais possible, grâce à une audacieuse PME bretonne. LUlva lactuca est le nomscientifique de cette algue apparue il y a quèlques années sur nos côtes commeailleurs dans le monde, qui gâche la beauté des paysages, fait fuir les touristeset dont le traitement grève les budgets de nos communes. Chez Olmix, grâce àune forte politique de recherche et développement, les chercheurs ont trans-formé ce problème en une solution. Ils ont doublement valorisé cette calamité.Non seulement ils extraient de la plante plusieurs substances qui entrent dans Olmix valorise deux fois les algues vertes qui polluent les plages bretonnes.la composition de produits cosmétiques, de fongicides et dantibiotiques, maisils valorisent le déchet final. Mélangé à des déjections animales - autre grand fléau en Bretagne -, le rebut se transforme en ungaz totalement respectueux de lenvironnement et qui, à linstar du GPL, peut être utilisé comme carburant pour les voitures!Hervé Balusson, créateur et dirigeant de lentreprise, a testé sa découverte dans le réservoir dune vieille voiture gazogène. EnFrance, la première raffinerie devrait voir le jour en 2009. Sa montée en puissance pâtit de ses difficultés à convaincre des clientset des investisseurs toujours sensibles aux arguments du lobby pétrolier. Ce nest pas le cas à linternational. Lentreprise a séduitdes industriels chinois et intéresse les Américains. Olmix nen est pas à son coup dessai. Lentreprise compte sept sites industrielset emploie déjà 250 personnes. Depuis 1995, date de sa création, elle cherche à revaloriser tous les produits réputés non greta,notamment dans les domaines de la santé animale. Elle travaille aussi à neutraliser les matières cancérigènes contenues dans leciment. Encore mieux que du plomb, ce sont les déchets que cette PME transforme en or.OLMIX Eléments de recherche : OLMIX : industrie chimique à Brehan (56), toutes citations1825217100508/GTG/AYM
  • 6. SEPT 08 Mensuel OJD : 4575 Surface approx. (cm²) : 2813 SQUARE DU CHENE GERMAIN35510 CESSON SEVIGNE - 02 99 32 21 21 Page 1/1 OLMIX Hall 10-Allee G-Stand 132 Quand Ssiep et algues vertes font du biogaz Qui leût cru7 Mélangez du lisier aux non moins célèbres algues vertes et vous obtiendrez de lelec- tricité, du chauffage, des fongi- cides et autres engrais organiques naturels Ce pan audacieux, la so- ciété Olmix la réalisé au travers dun pilote dores et déjà en fonc- tionnement en plein cœur de la Bretagne Le concept, baptise Mor- gane, présente lintérêt dallier dé- chets végetaux et animaux sans recours aux cultures énergétiques « Usine à gaz » à découvrir dans le hall des agroénergiesOLMIX Eléments de recherche : OLMIX : industrie chimique à Brehan (56), toutes citations9361396100509/GAG/MJP
  • 7. SEPTEMBRE 08 Mensuel OJD : 27815143 RUE DU COLONEL PIERRE AVIA75503 PARIS CEDEX 15 - 01 46 48 48 64 Surface approx. (cm²) : 1512 Page 1/4 Snienœ & POLLUTII n sait enïïn quoi faire par les effluents agricoles, envahissent les plages bretonnes. Or, on a réussi à les recycler en un matériau doté de nombreuses propriétés. Mieux : _Jrès mécanisation, les déchets de leur trans- formation serviront à produire... de lélectricité !OLMIX Eléments de recherche : OLMIX : industrie chimique à Brehan (56), toutes citations3988486100506/GFP/MJL
  • 8. SEPTEMBRE 08 Mensuel OJD : 27815143 RUE DU COLONEL PIERRE AVIA75503 PARIS CEDEX 15 - 01 46 48 48 64 Surface approx. (cm²) : 1512 Page 2/4 I ) lentôt un mauvais souvenir, les monceaux dalgues I —^ malodorantes qui encombrent certaines plages r^ en pleine saison touristique 7 Cest ce que laisse es- pérer un projet à létude dans le Morbihan Déjà utilisa- trice dalgues vertes lors de la fabrication de certains de ses additifs pour la nutrition animale, la société Olmix affirme vouloir récupérer prochainement lintégralité de la "salade" qui séchoue sur les plages bretonnes Lidée transformer ces encombrants végétaux en matière pre- mière et en énergie, sous forme de méthane Et en plus, le procédé valorise un autre fléau breton les hsiers de porc riches en nitrates eux-mêmes responsables de la proli- fération des algues (voir encadré p 78) Le projet na pas eu de mal à retenir lattention Et pour cause cela fait plus de trente-cinq ans que les algues vertes (ou "ulves") exaspèrent les autochtones et les touristes. La désaffection des estivants nest pas la seule source de co- lère locale "Lan dernier, 16490 m1 dalgues [environ 20 000 tonnes] ont été collectés ici La facture sest élevée à 95 000 €pour St-Michel-en-Grà>e et 62 000 €pour Plestm- les-Grèves", énumère Gwenaelle Briand, chargée du dos- sier pour la communauté dagglomération Lanmon-Tré- gor Une addition salée, sachant que ces communes, situées à la frontière entre les Côtes-dArmor et le Finistère, comptent respectivement 400 et 3 500 habitants Pis le phénomène samplifie En 2003, le chercheur Alain Me- nesguen, cle lifremer, notait déjà " une spectaculaire aug- mentation depuis la fm des années 1970", tant des volumes que du nombre de sites concernés. DES DIZAINES DE MILLIERS DETONNES... Si seulement on pouvait tirer quelque chose des ulves. Cest lun des objectifs fondateurs du Centre détude et de valorisation des algues (Ceva), créé en 2002 Maîs la so- lution nest pas facile à trouver Pour lheure, les dizaines cle milliers de tonnes évacuées chaque année des plages bretonnes sont ma|ontairement épandues sur les terres agri- coles environnantes, où elles jouent le rôle de fertilisant Maîs cet engrais très salé et mé- langé au sable des plages sur lesquelles on le ramasse doit être utilisé en quantités rai- sonnables Or les longs trans- ports sont impossibles . les algues se décomposent en tes sur certains moins de deux jours, —>• sites bretons est manifeste. La region nest pas la seule touchée Le problème est internationalOLMIX Eléments de recherche : OLMIX : industrie chimique à Brehan (56), toutes citations3988486100506/GFP/MJL
  • 9. SEPTEMBRE 08 Mensuel OJD : 27815143 RUE DU COLONEL PIERRE AVIA75503 PARIS CEDEX 15 - 01 46 48 48 64 Surface approx. (cm²) : 1512 Page 3/4 Transformer les déchets en gaz Recréer artificiellement une panse de ruminant : tel est le principe de base de la méthanisation. Dans une cuve (ou "digesteur"), les matières premières (ordures ménagères organiques, boues de stations A Des ulves échouées à dépuration, sous-produits orga- perte de vue, —> et doivent donc être épandues rapidement Déplus,")/ niques des industries agroalimen- et aucun autre moyen que nest pas question de payer pour transporter un matériau com- taires, lisier, tontes de gazon...) dutiliser des posé à 90% deau [seulement 10% de matière exploi- sont transformées par des bactéries pelleteuses pour dégager table] Quant au séchage, il revient également très cher, sou- - généralement apportées par du lisier - en un gaz à forte teneur en ces plages ligne Yannick Lerat, responsable du service valorisation du désertées méthane (CH,]). Lequel peut être Ceva Du coup, la communauté dagglomération de Lan- brûlé pour générer de lélectricité. nmn envisage le mélange de ces algues et de déchets verts pour En France, ce procédé coûteux est fabriquer un compost non putrescible, qui serait vendu à assez peu utilisé. Toutefois, ce sys- dautres régions" Intéressante, cette piste pourrait concer- tème fermé, qui limite les problè- ner de gros volumes Maîs sa rentabilité reste à préciser mes de mauvaises odeurs et per- Dautres applications, à plus haute valeur ajourée, ont été met de transformer en énergie des envisagées En partenariat avec lIUT de Saint-Bneuc, le matières organiques au lieu de les Ceva a notamment imaginé de remplacer les pots de fleurs mettre en décharge, suscite un en tourbe, une ressource fossile, par des récipients "du- intérêt croissant. Ainsi, les quèlques dizaines de stations dépuration rables", fabriques avec lalgue, qui reviennent moins cher et dinstallations industrielles de " Nous sommes en phase de discussion avec des industriels qui traitement des eaux, les cinq instal- se sont montres intéressés par ce projet", précise Yannick lations dordures ménagères et Lerat Dautres pistes, de la cosmétique à lalimentation ani- les cinq exploitations agricoles male, ont eté explorées Lelue "Dans presque chaque cas, équipées en France de métnani- une autre matière permet les mêmes applications, pour seurs pourraient ètre rejointes par moins cher", résume Sylvain Ballu, responsable du labo- dautres fermiers et par des installa- ratoire cartographie et évolutions des ressources du Ceva. tions collectives fédérant, comme dans le projet dOlmix, industriels LAMAOÉITE, UN MATÉRIAU PROMETTEUR et agriculteurs, un effort encore Rien détonnant, dans un tel contexte, a ce quun industriel très modeste comparé à celui de qui affiche son intérêt pour des milliers de tonnes dulves ait nos voisins allemands. Car outre- Rhin, ce sont plus de 4000 fermes su focaliser lattention Olmix nétait pourtantpas prédestinée qui sont équipées de méthaniseurs ! a sintéresser aux algues Dans le cadre de ses activités de fa- brication dadditifs alimentaires pour la santé animale, dentreprise sest pencliée^sutlespropnétés détoxifiantes at-OLMIX Eléments de recherche : OLMIX : industrie chimique à Brehan (56), toutes citations3988486100506/GFP/MJL
  • 10. SEPTEMBRE 08 Mensuel OJD : 27815143 RUE DU COLONEL PIERRE AVIA75503 PARIS CEDEX 15 - 01 46 48 48 64 Surface approx. (cm²) : 1512 Page 4/4 A Le marc dalgue issu du procède de fabrication de lAmadeite peut ëtre valorise, grâce à la méthamsation > comme ici dans les locaux dOlmix avec le "digesteur", une cuve A Le methane produit sera finalement ou se déroulent les reac- stocke dans des accumulateurs, en attendant tions générant du methane dêtre utilise pour la production délectricité tribuées à largile Laquelle "est structurée en feuillets Or, simple coproduit, et la rentabilité pourrait être au rendez- lulve renferme des composés capables de smsérer entre ces vous avec un procédé au point " Nos travaux visent désormais feuillets, voire de les séparer Ce qui augmente la surface, donc à déterminer le mélange optimal entre marc et résidus agri- la capacité de fixer des molécules, sur laquelle reposent les pro- coles pour produire plus dénergie ", explique Thomas Cli- priétés de largile", explique Benjamin Saulnier, du dépar- vio, en gardant un œil sur le "digesteur "pilote Objectif être tement R&D Au final, ce mélange dargile et dalgues opérationnel en 2009 A cette date, annonce lindustriel, le aboutit à un nouveau matériau, lAmadeite, breveté fin Kcée agricole de Ploennel sera équipé dune installation (di- 2004 LAmadeite aiderait à capter les mycotoxines, émises gesteur et chaudière) fournissant 150 LW de puissance "Par notamment par les champignons présents dans les silos, doù la suite, nous espérons pouvoir développer des unités capables son interêt pour la santé animale Lindustriel parle aussi de de produire IMW, qui devraient utiliser chacune environ propriétés antirides, anti-âge (déjà connues avec certains ex- 6000t de marc, lui-même produit à partir de ZOOOOt traits dalgues vertes) II évoque enfin une utilisation mé- dalgues ", continue Thomas Chvio Si les financements res- canique lAmadeite pourrait entrer dans la composition de tent à trouver, la perspective ne peut que séduire matériaux composites pour en consolider la Néanmoins, " on ne peut pas dire que la va- structure Le renforcement des propriétés lorisation des ulves aide à préserver lenvi- structurales du béton est ainsi envisagé ronnement ", note Sylvain Ballu Une re- Alors que les recherches sur les applica- Le problème des marées marque qui fait écho à la préoccupation de vertes est apparu avec tions continuent, la production a déjà com- certains riverains craignant que la lutte lagriculture intensive et mence en janvier 2007 "Notre objectif est en lune de ses conséquen- contre la pollution des cours deau ne soit tout cas den produire 300 tonnes par an à ces laugmentation des abandonnée Maîs même si les ulves dis- lhorizon 2010 Or pour 3001 produites, on ré- teneurs en nitrates dans paraissaient des plages bretonnes - scéna- cupérerait environ 9001 de marc dalgue, dont les cours deau Dopées rio aujourdhui surréaliste -, leur exploi- nous ne faisions rien jusquà présent", sou- par ces apports en ele- tation ne serait pas en danger Car comme ments nutritifs, les ulves ligne Thomas Clivio, ingénieur chez Olrnix prolifèrent, séchouant en lexplique Yannick Lerat, " les ulves sont de Plutôt que de jeter ce dechet du procédé de France (surtout en Breta- véritables pompes a matières azotées elles af- fabrication, lentreprise sest tournée vers gne et en vendee) a raison fichent un taux de croissance de 20% par jour la "méthamsation" (voir encadré ci-contre) de plus de 100 DOO t par et sont tres faciles à cultiver en zones cô- Pourtant le Ceva avait abandonné cette an Maîs ce fléau est aussi tières, dans des sacs ou des bassins" Ainsi, connu a Venise, au Japon, piste envisagée un temps, maîs trop coû- aux Etats-unis par une curieuse ironie, la calamité dhier teuse II sjgit fptte fois dp valoriser un pniirraitdpypnirla resscnirce(cdemain IOLMIX Eléments de recherche : OLMIX : industrie chimique à Brehan (56), toutes citations3988486100506/GFP/MJL
  • 11. 2008 MensuelArticle p 36
  • 12. 2008 MensuelArticle p 36
  • 13. 12 août 2008 Quotidien Article p 12
  • 14. 14 août 2008hebdomadaire Article p 25
  • 15. Juillet-Août 2008 n° 4www.neoplanete.eu Le site Olmix par Teddy Follenfant Article en ligne p 45
  • 16. PARFUMS COSMETIQUES Juin-Juillet 2008ACTUALITES n° 201 p 58
  • 17. PARFUMS COSMETIQUES Juin-Juillet 2008ACTUALITES n° 201 p 58
  • 18. 22 juin 2008 QuotidienBERRE L’ETANG : UN ENGIN A ETE ESSAYE VENDREDI SUR LA PLAGE DES MERVEILLES Article p 8
  • 19. 9 mai 2008 HebdomadaireRubrique : ROHAN ET SON CANTON p : 27
  • 20. 1 mai 2008 MensuelHors série n° 8 LA BAULE 2008 LES COULISSES D’UN GRAND CONCOURS p:9
  • 21. Mai 2008Le professionnel du Spa, de l’hôtellerie de luxe Rubrique ECHOS : Les actualités de la profession p 48
  • 22. 29 avril 2008 Blogwww.oanisha.blogspot.comLabels bio : le point de vue de Ngub Nding - Pharmacien Nous abordons régulièrement la question des labels cosmétiques sur notre blog. Pour compléter nos articles, nous avons souhaité avoir la vision d’un cosmétologue très impliqué dans les cosmétiques bio : Ngub Nding, du bureau d’Etude EPHYLA3.Oanisha : Bonjour Ngug Nding, pour commencer, pouvez-vous nous présenter votreactivité en quelques mots ?NN : Je suis pharmacien de formation et Directeur du bureau d’étude EPHYLA 3.La vocation dEPHYLA 3 est de proposer des alternatives innovantes pour développer desproduits cosmétiques naturels et biologiques de qualité. EPHYLA 3 intervient auxdifférentes étapes du projet : définition de concepts produits, sourcing, sélection dactifs,formulations naturelles et biologiques, fabrication à façon.Oanisha : Qu’est ce qu’un label bio en cosmétique ?NN : Un label cosmétique sert à assurer au consommateur que le produit est conforme àune charte spécifique. Les labels bio attestent d’une certaine proportion de produits issusde l’agriculture biologique dans les ingrédients. Ces proportions peuvent varier suivantles labels.Oanisha : Existe-t-il un organisme de certification public ?NN : En France pas encore. Cette idée est en cours de développement au niveaueuropéen.Oanisha : Quels sont les différents labels que l’on peut trouver en France ?NN : On peut trouver différents logos sur les produits cosmétiques distribués en France.Les plus courants sont :Ecocert est un label et une société de certification privé qui propose la certificationcosmétique écologique et biologique depuis la fin de lannée 2002.Cosmebio et Cosmeco sont des labels régis par deux chartes qui certifientrespectivement les cosmétiques biologiques et écologiques pour la première etécologique pour la seconde. Tournez svp http://oanisha.blogspot.com/2008/04/labels-bio-le-point-de-vue-de-ngub.html
  • 23. 29 avril 2008 Blogwww.oanisha.blogspot.comBDIH est lié à une une charte lancée en 1996 par la fédération allemande des industriescosmétiques.Le label Nature & Progrès est géré par une association qui regroupe des producteurs etdes consommateurs de produits biologiques.Oanisha : Un label bio est-il un gage de qualité pour un produit cosmétique ?NN : Comme dit précédemment, un label atteste d’une certaine proportion de produitsissus de l’agriculture biologique dans les ingrédients. D’autres critères de qualité commela qualité de l’eau utilisée ne sont pas systématiquement pris en considération dans lesdifférentes chartes.Compte tenu de la proportion d’eau présente dans les formulations, elle est rapidementapparue comme un élément stratégique pour atteindre les pourcentages minimumd’ingrédients issus de l’agriculture biologique. L’eau n’étant pas un produit agricole, on luisubstitue volontiers des hydrolats et autres eaux florales (issus de la distillation desplantes aromatiques et donc constitués d’eau distillée et de molécules aromatiqueshydrosolubles). La quantité d’eau dans un hydrolat pourrait nous inciter à nouspréoccuper de son niveau de qualité.Oanisha : Que penser des cosmétiques qui se disent naturels mais ne sont pas labellisés?NN : Il faut d’abord rappeler toute l’utilité des labels bio pour le consommateur; il luiassure un certain niveau de naturalité des produits.Ceci dit, si ces chartes constituent des repères utiles pour les industriels, il est importantde souligner qu’un certain nombre de marques, non labellisés, vont plus loin dans leurdémarche qualitative : éco conception globale, commerce équitable, efficacité desproduits, …Les labels « issus de l’agriculture biologique » sont des outils utiles mais ne doiventcertainement pas être perçu comme une finalité.Oanisha : Comment le consommateur peut-il trouver de bons produits naturels nonlabellisés ?NN : Les produits qui se disent naturels ou bio hors labels ne doivent pas hésiter àcommuniquer efficacement sur la réalité de ce qu’ils font.Ils s’inscrivent dans le cadre d’une consommation plus exigeante et plus responsable.De fait, plus le consommateur demandera une information objective et exhaustive sur ladémarche des marques, plus il sera aisé de juger de la qualité d’un produit.Par ailleurs, on peut souhaiter que de plus en plus de revendeurs s’impliquent dans cesdémarches qualités en exigeant des marques plus de transparence et en participant àl’effort d’information des consommateurs. Cest donc à ces derniers que pourraitincomber le rôle de conseil auprès du consommateur pour lorienter. http://oanisha.blogspot.com/2008/04/labels-bio-le-point-de-vue-de-ngub.html
  • 24. 25 avril 2008www.bulletins-electroniques.com www.enerzine.com UNE ETONNANTE RAFFINERIE "VERTE" BAPTISEE "MORGANE"Créée en 1995 par Hervé Balusson, Olmix est une entreprise spécialisée dans la préparation dadditifs. Très tôt, celle-cia orienté sa stratégie vers lélaboration dadditifs naturels, notamment à base dargile, bientôt combiné à des alguesvertes. Cest à partir de ces matières premières que le département de R&D de cette entreprise a mis au point toute unegamme de produits naturels pouvant se substituer aux additifs de synthèse. Aujourdhui, ses additifs sontcommercialisés dans une soixantaine de pays, dans les secteurs du ciment, de la nutrition et de lhygiène animale, enfinde la cosmétique. Mais ce serait mal connaître Hervé Balusson que de penser quil allait sarrêter là. Aussi après avoirmené avec succès lentrée en bourse dOlmix dès 2005, il sapprête à relever un autre défi : concevoir la premièreraffinerie verte de France quil a baptisé "Morgane", en partenariat avec la Caisse des Dépôts, le Centre dEnseignementAgricole de la Touche et des coopératives agricoles. Bel exemple de partenariat public-privé. http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/054/54316.htm
  • 25. 25 avril 2008www.bulletins-electroniques.com www.enerzine.comUtilisation de la biomasse environnementaleOlmix sent bon la Bretagne, située quelle est à proximité de la forêt de Brocéliande, berceau de nombreuses légendesdont celle du roi Arthur. Dans ces conditions, le nouveau projet de Hervé Balusson ne pouvait que porter le nom dunecélèbre fée, Morgane. Cest au cours du premier semestre 2009, à Ploërmel, dans le département du Morbihan, que lesite pilote de "cette centrale pas comme les autres" devrait voir le jour. "Avec Morgane, il sagit pour Olmix daller encoreplus loin dans lapproche environnementale globale, en valorisant la biomasse de deuxième génération pour produire delélectricité tout en fabricant des fongicides et des engrais naturels", résume son fondateur et président. Lentreprisebretonne va en effet utiliser un cocktail déco-ressources présentes sur la région et, surtout, indésirables et sans valeurajoutée de départ, à savoir les déchets animaux, les déchets végétaux-agroalimentaires et les déchets dalgues vertes.Lune des particularités de Morgane sera dutiliser ces algues vertes dans son procédé. On pourra toujours rétorquerque des centrales du type de celle quOlmix va construire, il en existe déjà notamment en Allemagne et en Pologne.Elles sont en effet quasiment identiques à la seule différence quelles produisent de lélectricité à partir de ressourcesalimentaires que sont le blé ou lorge, mettant ainsi en concurrence directe filière alimentaire et filière énergétique."Certes, la France a sans doute du retard dans ce domaine. Mais lun des atouts de Morgane est de nutiliser que de labiomasse environnementale, ce qui est capital dans le contexte mondial actuel", souligne Hervé Balusson. Précisonsque lalgue verte utilisée pour le fonctionnement de cette future centrale est une sorte de "salade" résiduelle, issue de lafabrication de lAmadéite, un matériau nanostructuré 100% naturel inventé par Olmix et dont la fabrication résulte de lacombinaison de jus dalgues vertes et dargile.Une solution à des problèmes environnementauxAujourdhui, lalgue verte se développe sur lensemble de la planète de manière assez exponentielle. Rien quenBretagne où elle est présente depuis déjà longtemps -400.000 tonnes chaque année- sa croissance est de 15 à 20%lan. Doù lintérêt de Morgane. Qui plus est, cette algue, excellente au plan énergétique, est très riche en élémentsminéraux ce qui permet de concevoir un engrais de grande qualité. Autre atout de cette centrale, la possibilité quelleoffre de participer à lélimination des déjections animales (lisier), véritable problème actuel en Bretagne, mais qui aterme pourrait constituer un enjeu économique. Autrement dit, avec Morgane, Olmix va apporter une solution à deuxproblèmes environnementaux majeurs en Bretagne : la prolifération des algues vertes sur le littoral et la pollution par lesnitrates, tout en produisant de lélectricité, du gaz naturel liquide et de leau chaude, et en fabricant des engrais et desfongicides naturels. Un exemple à méditer ! http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/054/54316.htm
  • 26. Publícación para veterinarios Avril 2008y técnicos del sector n° 114de animales de producción
  • 27. avril 2008 MensuelleRubrique : Environnement n° 317
  • 28. le 1er avril Quotidien Semaine du développement durable p 14 de la rubrique Avis Financierhttp://www.lesechos.fr/journal20080401/lec2_avis_financiers/4708371.htm
  • 29. 17 mars 08Le seul site dédié à l’investissementsur des valeurs écologiquement responsables OLMIX livre des résultats satisfaisantsPour rappel OLMIX : la sociétéOlmix est spécialisé dans la préparation et la production dadditifs naturels destinés à lindustrie de la nutrition etde lhygiène animale, à lindustrie du ciment et au secteur de la nanotechnologie. Le CA par famille de produits serépartit en 3 parties :- Les oligo-éléments ;- Les produits écologiques dhygiène et de nutrition animale;- nanomatériaux;La société a démaré le projet "Mégane" en vu de lutilisation des algues vertes de Bretagne et des déchetsagricoles pour la production dénergie à Plöermel dans le Finistère (29).- Des performances financières encourageantes :CA : 29.236Marge brute : 11.664EBITDA : 343RN : 1218retrouvez tous les chiffres sur le site dOLMIXPro-forma 2006-2007 avec les acquisitions de Melspring et Phytolmix en date deffet au 1er juillet 2006.EBITDA : Résultat courant avant impôt, avant résultat financier et avant dotations nettes de reprises auxprovisions et aux amortissements.Un bon bilan dactivité- Sels inorganiques : une logique de conquêteOlmix, un des leaders européens de la préparation dadditifs à base doligo-éléments, a connu, au 1er semestre2007-08 une progression de 13,9% du chiffre daffaires de cette activité par rapport au 1er semestre 2006-07 àpérimètre comparable.Ce semestre a été marqué par une intégration verticale de la chaine de distribution des produits Poolcare deMelspring avec lacquisition de Detailchemie Breda B.V. en décembre 2007 et la création de Melspring PoolcareFrance, destinée à la commercialisation des produits de piscine dans le sud de la France.Malgré les tensions sur le marché du cuivre, la division sels inorganiques enregistre une marge brute denviron38%.- Eco-concept : croissance et rentabilitéLactivité Eco-concept a connu une croissance importante sur lensemble de sa gamme, avec une augmentationde 53,8% de son chiffre daffaires sur le 1er semestre et un doublement du chiffre daffaires des produits incluantlAmadéite(R) (MTX+).Olmix a accéléré sa pénétration des marchés et bénéficie désormais dune couverture géographique accrue.Ces bons résultats confirment la validité du business model :- des produits techniquement meilleurs, grâce à lintégration réussie de lAmadéite(R),- la confirmation, par le chiffre daffaires, dune forte attente du marché pour ces produits, 1
  • 30. 17 mars 08Le seul site dédié à l’investissementsur des valeurs écologiquement responsables(suite)- et des produits rentables avec une marge brute proche de 60%.- Chimie verte, un potentiel intactLa division Chimie verte connait des développements commerciaux dans la cosmétique à très fort potentiel :- les actifs sont prêts pour la commercialisation dun point de vue marketing et technique, avec des essais in vitroet in vivo validés ;- la capacité de production est disponible ;- quatre actifs sont actuellement en cours de référencement et de pré-commercialisation auprès de 5 grandsgroupes de la cosmétique mondiale (Emultime, Pleasantime, Protectime, Revertime)Par ailleurs, Olmix a engagé des partenariats ambitieux dans les domaines de la plasturgie et de la céramiqueavec notamment le lancement dun programme ANR sur lutilisation de lAmadéite(R) dans la céramique.Une nouvelle initiative partenariale dampleur a également vu le jour début 2008. Baptisée Morgane, elle vise àvaloriser des coproduits de lAmadéite(R) et permet à Olmix danticiper laugmentation des volumes delAmadéite(R), en sécurisant son approvisionnement, en réduisant ses coûts de production et en licenciant satechnologie.Des performances financières satisfaisantes- Une croissance du chiffre daffaires soutenueLa croissance du chiffre daffaires a fait lobjet dun communiqué de presse en date du 20 février 2008, disponiblesur le site internet de la société.- Un EBITDA positifEn dépit des tensions sur le marché des matières premières, Olmix présente une marge brute de 11 664kEUR,en amélioration de 58,3% par rapport au 1er semestre 2006-2007.LEBITDA est positif à 343KEUR, en nette amélioration par rapport au 1er semestre 2006-07.- Une structure financière saineLes capitaux propres du Groupe sélèvent à 20 575 KEUR. Laugmentation de capital daoût 2007, et leremboursement dune partie de la dette qui a suivi, permettent dafficher un gearing de 0,77 contre 2,64 au 30 juin2007.PerspectivesLe Groupe estime que le chiffre daffaires de ce 1er semestre 2007-08 représente environ 42% du chiffredaffaires annuel escompté pour lexercice 2007-08, dans lhypothèse où le marché des oligo-éléments neconnaitrait pas de nouvelles tensions.Par ailleurs, 2008 marquera :- pour lEco Concept, le lancement officiel du produit Eco Concept MFeed- pour la Chimie verte, le début de la commercialisation des actifs cosmétiques issus de lAmadéite(R). http://futuristiktrader.daily-bourse.fr/?s=olmix&sentence=AND 2
  • 31. 17 mars 2008http://www.boursier.com/vals/FR/olmix-moins-endette-mais-nettement-deficitaire-a-l-issue- du-premier-semestre-news-276583.htm
  • 32. 14 mars 2008www.developpementdurablelejournal.com CHIMIE VERTE : MORGANE, UNE RAFFINERIE VERTE UTILISANT DES RESSOURCES DESIRABLESLes algues vertes, dont la prolifération constitue un problème environnemental majeuren Bretagne, seront valorisées par la future raffinerie. « Morgane », une raffinerie verted’un genre nouveau sera bientôt construite dans le Morbihan par la société Olmix.L’unité valorisera les déchets animaux et végétaux de l’industrie agroalimentaire lesalgues vertes pour produire énergies renouvelables et produits naturels pourl’agriculture.L’entreprise Olmix, spécialisée dans la chimie verte va construire prochainement, àPloërmel, dans le Morbihan, une raffinerie verte unique en son genre. « Morgane », utiliseratant des déchets animaux, que végétaux et surtout des algues vertes pour produireélectricité, gaz, et chaleur. Les matières organiques et minérales seront ensuitetransformées en engrais et en fongicides naturels, pour ne laisser aucun rejet inutilisé. « Lasalade d’algue et les lisiers de porc sont très méthanogènes, de plus, ils permettent d’obtenirun cocktail riche en éléments minéraux pour produire des engrais » explique HervéBalusson, PDG et fondateur de la société Olmix. La Bretagne étant une région agricole etcôtière de premier plan, l’unité se trouvera à proximité des sources quasi-intarissables dematières premières. Une réponse aux problèmes environnementaux de la régionContrairement aux pôles de chimie verte de nos voisins européens, qui utilisent du blé ou del’orge, mettant ainsi en concurrence filière agro-alimentaire et filière énergétique,« Morgane » met à profit un « cocktail » de ressources naturelles indésirables. Elle constituedonc, en plus d’une source d’énergie propre, une réponse aux problèmes de pollution par lesnitrates et de prolifération des algues vertes que connaît la région. Une installation pionnièrequi devrait donner naissance à une quinzaine d’autres projets dans l’ouest de la France.« Cette initiative va permettre de régler le problème des déjections animales et des alguesvertes et contribue à améliorer l’image du monde agricole, qui y participe activement »,ajoute Hervé Balusson. http://www.developpementdurablelejournal.fr/spip.php?article2228&var_recherche=olmix
  • 33. 13 mars 2008 Blog BIOMASSE MARINE ET UNITE DE CHIMIE VERTE EN FRANCEMorgane (du nom de la fée) est une unité de production qui sera lancé en 2009 pour produire del’énergie à partir de la méthanisation de co-produits de l’industrie agricole et d’algues vertes.Cette première unité coûtera 4 millions d’euros. Son financement sera assuré par un partenariatpublic-privé intégrant la communauté de communes de Ploërmel, la Caisse des dépôts, descoopératives agricoles de Bretagne, d’autres investisseurs privés ainsi que Hervé Balusson, présidentd’Olmix. Le process de méthanisation développé par la société Olmix permet de produire dubiogaz à partir des déchets provenant de 30 000 tonnes dalgues vertes et 40 000 tonnes dedéchets agricoles et de lisiers de porcs. La production d’1 MW d’électricité ainsi que du gaznaturel et de la chaleur qui en découlera permettrait d’éclairer une ville de 2000 habitants. Pourcette première unité de production, l’énergie produite sera affectée aux besoins du Lycée agricolede la Touche (650 élèves). Les résidus de la méthanisation fourniront des engrais organiques, et desfongicides totalement naturels, qui seront testés dans ce lycée agricole. Cette première unitéMorgane, grâce à un concept original, permet d’offrir une alternative à la situation actuelle en,notamment, évitant d’intégrer dans le processus de méthanisation des produits céréaliers soumis àune très forte spéculation financière. Par ailleurs cette unité participera à la réduction de lapollution due aux nitrates grâce à un système spécifique de filtration des eaux et permettrad’apporter une solution à l’évacuation des algues vertes qui prolifèrent depuis plus de 25 anssur le littoral breton. Chaque année, 100 000 tonnes dalgues vertes (ulves) environ y sontramassées. Selon la DRIRE Bretagne, en 2004 le flux d’azote nitrique rejeté en mer qui provoque laprolifération d’algues vertes était de 62 000 T /an. Une tonne d’azote nitrique = 4,4 tonnes denitrates. Créée en 1995 par Hervé Balusson, la société Olmix travaille sur la valorisation des alguesvertes pour le développement de nouveaux matériaux innovants. Elle détient plusieurs brevetsmondiaux dont celui déposé en septembre 2004 pour l’Amadéite® avec le laboratoire des matériauxà porosité contrôlé de Mulhouse (unité mixte CNRS) et le Ceva de Pleubian (29). L’Amadéite® estconstituée dune structure dargile modifiée par des sucres extraits des algues vertes, les ulvanes.Ce sont les déchets des algues vertes pour produire de l’Amadeite® qui sont utilisés mélangés auxautres déchets verts. La société OLMIX est basée à Brehan dans le Morbihan. 52 millions d’euros,250 collaborateurs, 7 usines en Europe, présente dans plus de 80 pays. Olmix est cotée sur Euronextdepuis 2005 et a levé 14 millions deuros en août 2007 dans le cadre d’une OPO (offre à prix ouvert).Sources : Patrick Cassagne Cassagne Goirand Associés,.S. du Guerny Lettre quotidienne électronique de Bretagne22/02/2008, Christian Buchet Europe 1, Sciences Ouest, Société Olmix, 3B Conseils. Photos : 1. Usine Olmix de Bréhan ; 2.ramassage dulves http://energiesdelamer.blogspot.com/search/label/France
  • 34. 6 mars 2008 Morgane, un projet de raffinerie verte unique en EuropePour la première fois, une unité de chimie verte est en mesure de combinerdéchets animaux, déchets végétaux et algues vertes pour les transformer enénergies renouvelables et produits naturels pour l’agriculture.Le site pilote de « Morgane » sera implanté à Ploërmel (Morbihan-56), au cœur de laBretagne, territoire d’origine du groupe international et à proximité des sources dematières premières. Morgane offre ainsi une réponse nouvelle génération à deuxproblèmes environnementaux majeurs de la région : la pollution aux nitrates et laprolifération des algues vertes sur le littoral.Chaque année, environ 700 000 tonnes dalgues vertes sont ramassées enBretagne. La société OLMIX a élaboré un process de méthanisation qui permettra detransformer les 30 000 tonnes dalgues vertes auxquelles il faut ajouter les 40 000tonnes de déchets agricoles, afin de produire du gaz.Ce méthane alimentera ensuite des turbines génératrices délectricité. Le procédéproduira également de la chaleur issue de la combustion. La finalité étant de fournirun éclairage pour la ville de Ploërmel (7 500 habitants) et de chauffer le lycéeagricole de la Touche (650 élèves).Enfin, les résidus de la méthanisation fourniront des engrais organiques, et desfongicides, qui seront testés dans ce lycée agricole.L’initiative « Morgane » est déjà soutenue par des organismes importants : Caissedes Dépôts, Communauté de Commune de Ploërmel, coopératives agricoles, Centred’Enseignement Agricole de la Touche. L’engagement de ces acteurs témoigne de laconvergence des intérêts publics privés pour le déploiement de ce projet ancré dansle développement durable.En lançant « Morgane », Olmix franchit un pas de plus dans son engagement pour ledéveloppement durable. Spécialisée dans les innovations haute technologie pourl’élaboration de produits respectueux de l’environnement, Olmix développe, fabriqueet commercialise, auprès des industriels du monde entier, des additifs naturels à laplace d’additifs de synthèse.Créée en 1995 par Hervé Balusson, la société OLMIX est spécialisée dans « lachimie verte ». Basée à Bréhan dans le Morbihan, elle a réalisé en 2007, 52 millionsd’euros de chiffre d’affaires. Depuis ses débuts, la société affiche une croissancerégulière moyenne d’environ 20% par an. Elle compte près de 250 collaborateurs, 7usines en Europe et demeure présente dans 80 pays dans le monde. http://www.enerzine.com/6/4353+Morgane-un-projet-de-raffinerie-verte-unique-en- Europe+.html
  • 35. 6 mars 2008 ENERGIES VERTES : VIVES LES ALGUES DE BRETAGNELa BRETAGNE, envahie par les Algues, vient de trouver un recyclage original de cette marée"Marée Verte" qui pollue ses plages.Certaines dentre elles sont employées dans lalimentation, dans la fabrication de produits demaquillages, mais cette nouvelle forme de recyclage, fera plaisir, au Ministère de lEcologie, etdu développement durable, puisquelle vise à produire de " lÉNERGIE VERTE"Cest en écoutant la chronique dEurope1 de Christian Buchet, que mest venue cette envie devous conter lhistoire de cette commune de PLOËRMEL, dans le Morbihan, qui va construire laPremière usine en EUROPE, de production dénergie , à partir des algues vertes récoltéeschaque matin sur ses plages.Il faut savoir que ces algues proviennent de lexcès de nutriments issus du lisier des élevagesde porcs, et des engrais agricoles qui aboutissent à la mer par le biais des rivières et desfleuves.Ces algues vertes viennent séchouer sur les côtes, se putrifient, répandent une odeurnauséabonde, et pour des raisons sanitaires, il faut les ramasser avant que narrivent lEté etson flot de Touristes.Ce sont environ quelques 700 000 tonnes qui sont ramassées chaque année en Bretagne.Lidée de la société OLMIX, cest de transformer 30 000 tonnes de ces algues vertes auxquellesvont sajouter 40 000 tonnes de déchets agricoles pour produire du GAZ, grâce à un procédéde méthanisation. Ce METHANE, animera des turbines génératrices dÉLECTRICITÉ quipermettront déclairer une ville de 7 500 habitants, comme PLOËRMEL, et ce nest pas tout, lachaleur issue de la combustion nira pas se perdre dans les airs, puisquelle sera fournie auLycée Agricole de la Touche, à Ploërmel qui compte près de 650 élèves.Rien ne se perd dans ce procédé, les résidus de la méthanisation fourniront des engraisorganiques, et des fongicides, qui seront testés dans ce lycée agricole.Ce projet appelé "MORGANE" (nom de la célèbre fée celtique qu hante les forêts du Morvan!),est le seul PÔLE "CHIMIE VERTE" à utiliser ces algues. Les autres raffineries vertes, quiexistent déjà dans les pays Européens utilisent des céréales comme lorge et le blé, majorantencore la demande de ces produits dont les cours flambent en ce moment! Ce nest pas pourrien que les BIOCARBURANTS annoncés comme la panacée, sont aujourdhui bien décriéspour mettre en concurrence directe les filières alimentaires et énergétiques.Ce beau PROJET est soutenu par la Communauté de communes de PLOËRMEL, lesCoopératives Agricoles, et la Caisse des Dépôts;Il ne fait aucun doute que cette première RAFFINERIE VERTE, fera des "émules". Le ProjetMORGANE devrait voir le jour dans tout le "GRAND OUEST" de la France; La construction decette première usine devrait être achevée dans la moitié du premier semestre 2009!!!Cest bien vrai que " LA FRANCE NA PAS DE PETROLE" mais avouons quelle ne manque pasdIDEES !!! http://www.come4news.com/environnement.html
  • 36. Mars 2008Mensuel n° 419 Article p : 11
  • 37. 28 février 2008 Naissance d’une raffinerie verte en EuropeUne unité de chimie verte combine pour la 1ère fois déchets animaux, végétaux et alguesvertes en vue de leur transformation en énergie verte et en produits pour l’agriculture.Explications avec son PDG, Hervé Balusson.Pouvez -vous nous expliquer en quoi consiste le projet Morgane lancé par votre société ?Morgane, cest lassociation de différents acteurs économique du centre Bretagne, Olmix, Coopératives Agricoles,Lycée Agricole de la Touche et la Caisse des Dépôts et consignations. Ce projet est lié à la première implantationdune raffinerie Verte au Lycée de la Touche, Pays de Brocéliande, Pays de la Fée Morgane à la Fée Électricité,Pays des légendes et du Roi Arthur d’où le choix du nom. Il s’agit d’une unité industrielle ou le coeur du réacteurest une unité de méthanisation qui va produire de lénergie à partir dalgues vertes, de déjections animales, dedéchets verts et de sous-produits de lindustrie Agri-Agro.Comment fonctionne-il ?Sur cette raffinerie, on extrait des sucres dalgues fournis à Olmix (fabriquant dadditifs) pour lindustrialisation deson nouveau matériau Amadeite. Les applications de ce matériau issu de la transformation dune argile par cessucres dalgues sont variés : cosmétique, cosméto-textile, nutrition animale (remplaceur dantibiotique).Le sous-produit algue mélangé aux déjections animales et aux coproduits ayant un fort pouvoir méthanogène, legaz est alors transformé en électricité par compression afin d’obtenir un gaz naturel liquéfié (carburant).La chaleur issue de la raffinerie va chauffer le lycée Agricole de la Touche et va sécher le digestat obtenu aprèsla production de gaz pour en faire un engrais naturel utilisant la technologie de lAmadeite pour vectoriser leséléments minéraux.Une partie de leau, issue de la séparation de phase chargée en éléments minéraux, va être le support de lafabrication dun fongicide naturel, toujours avec cette technologie Amadeite.Le reste de leau est quant à lui nano-filtré pour être rejeté de façon pure.Que va permettre cette innovation au plan environnemental ?Morgane est la première unité industrielle utilisant de la biomasse environnementale pour fabriquer de lénergieverte, des engrais naturels, des fongicides naturels. Cette unité dun coût de 4 K€ va produire 1 mégawatt et àpartir de 30 000 Tonnes de matières fabriquer 5 000 tonnes dengrais naturelspour démultiplier en plusieurs unités sur différents sites notamment dans les zones dexcédents structurels.Le programme Morgane peut résoudre les problèmes environnementaux (algues vertes, déjections animales) touten produisant des intrants nécessaires à une agriculture propre, rentable et durable. M.Hervé Balusson - PDG de OLMIX Bernard BOUSSO – Président et M.Hervé Balusson - PDG de OLMIX Représentant des Coopératives agro- Bernard BOUSSO – Président et Représentant alimentaires de Bretagne Des Coopératives agro-alimentaires Paul ANSELIN – Président de la de Bretagne Communauté de Commune de Ploërmel et Gilbert ROBIC Directeur Adjoint du Lycée Agricole de La Touche.http://www.pro-environnement.com/blogs/fil-infos,1/naissance-dune-raffinerie-verte-en-europe,1776.html
  • 38. Quotidien électronique n° 1534 du 28 février 2008Marchés - Forte croissance pour OlmixLa société spécialisée dans les compléments alimentaires pour la nutrition animale progresse aussigrâce à ses innovations dans les nanomatériaux.Pour le premier semestre de son exercice à cheval sur les années 2007 et 2008, la société Olmix,dont le siège social est situé à Bréhan dans le Morbihan, fait état dun chiffre daffaires de 27,9millions deuros en hausse de +18,9% à périmètre constant et de +80,9% à périmètre intégrantles croissances externes. La division nanomatériaux de lentreprise qui dispose de brevets pour la création de produits àbase dargile et dalgues progresse rapidement notamment pour son produit amadéite dont lesutilisations se font dans la cosmétologie et la plasturgie notamment.A noter quOlmix a récemment repris la société néerlandaise Detailchemie spécialisée dans ladistribution de produits de piscines.
  • 39. 27 Février 2008OLMIX (BREHAN).UN CHIFFRE D’AFFAIRES QUI EXPLOSENouvelle performance pour le groupe morbihannais Olmix, spécialiste des produitsnaturels destinés à l’hygiène animale et la nutrition animale : au premier semestrede son exercice 2007-2008, il a réalisé un chiffre d’affaires de 27,9 millions d’euros(en progression de 18,9 % à périmètre comparable et de 80,9 % au total).La performance de l’entreprise tient notamment aux produits de la division EcoConcept contenant de l’Amadéite, qui ont vu leur chiffre d’affaires s’envoler de106,5 % à 920.000 euros. Olmix a d’ailleurs poursuivi au cours du semestre ledéveloppement et la commercialisation de l’Amadéite sur ses différents débouchés(plasturgie, céramique...), avec des efforts particulièrement importants sur la miseen marché des principes actifs cosmétiques qui en sont issus. La direction a ainsifranchi des étapes importantes dans ses relations avec certains des acteursmajeurs du marché de la cosmétique.Par ailleurs, Olmix a acquis en fin d’année Detailchemie Breda, une sociéténéerlandaise de distribution de produits de piscine, principalement ceux de lagamme poolcare de Melspring. Claude Tigalehttp://www.letelegramme.com/gratuit/generales/economie/olmix-brehan-un-chiffre-daffaires-qui-explose-20080226-2596534_1233933.php
  • 40. 26 février 2008 Hebdomadaire Morgane produit de lélectricité à partir de lisierLa Bretagne accueille un projet de raffinerie verte unique en Europe. Lunité Morganetransforme les déchets agricoles en énergie.Dans une Bretagne malheureusement connue pour ses eaux polluées aux nitrates et ses maréesvertes, le lisier et les algues vertes passent du statut de déchets encombrants à celui de matièrepremière. Cest leffet baguette magique de Morgane, unité de chimie verte en projet à Ploërmel,dans le Morbihan. A partir de déchets animaux et végétaux, cette raffinerie produira, dès 2009,électricité, eau chaude, engrais et fongicides naturels. In fine, zéro déchet.Plusieurs partenaires privés et publics entourent le projet (pour un investissement de 4 millionsdeuros), mais la société Olmix en est linitiatrice. Créée en 1995 et cotée sur le marché libre de laBourse de Paris depuis 2005, Olmix développe, fabrique et commercialise des additifs naturels àpartir de sucres dalgues et dargile. Elle affiche 52 millions deuros de chiffre daffaires et unecroissance régulière denviron 20% par an. "Des algues vertes, nous nutilisons que les sucres.Doù notre idée de développer une raffinerie verte pour valoriser le reste en énergie", préciseHervé Barusson, fondateur et directeur de la société.- Une quinzaine de projets en réflexion dans la région -A partir de 3 000 tonnes de déchets, lunité produira chaque année 1 MW délectricité(léquivalent des besoins de 2 000 habitants) et suffisamment deau chaude pour chauffer le lycéeagricole voisin (partenaire du projet). Les premiers engrais et fongicides naturels, issus demélanges entre le substrat sorti de la raffinerie et les additifs naturels dOlmix, seront testés sur laferme du lycée agricole.La véritable valeur ajoutée du projet est certainement son intégration à léchelle du territoire. Etcela commence avec lutilisation déco-ressources naturelles présentes en abondance dans larégion, indésirables et sans valeur ajoutée de départ. "Morgane est une raffinerie verte pionnièrequi donnera naissance à une quinzaine dautres projets dans louest de la France", espère HervéBalusson. Une bonne nouvelle car avec ce type de projets, la compétition "alimentaire contrenon-alimentaire" est dépassée. Les déchets agricoles deviennent désormais source dénergie. http://www.eco-life.fr/Morgane_produit_de_l_electricite_a_partir_de_lisier.php
  • 41. 21 février 2008 DECHETS : Un projet de co-méthanisationOlmix, groupe breton producteur d’additifs respectueux de l’environnementpour la nutrition et l’hygiène animale, les ciments et depuis peu pour lacosmétique (nanomatériaux à base d’argile et d’algues vertes baptisésAmadéite) vient de présenter son projet de co-méthanisation de déchetsorganiques industriels et agricoles.Celui-ci, évalué à 4 M€ (encore à financer), devrait voir le jour en 2009 et sedifférencie sur le marché français des autres projets de cométhanisation (Thouars,Geotexia à Méné, Lycée d’Obernai, Ikos Environnement– lire EnvironnementMagazine n° 1661) par le fait qu’il intègrera les dé chets d’algues vertes (un marc),résidu de son activité de production de nanomatériaux. Les algues ont tout d’abordl’intérêt d’être très méthanogène, comme les déchets graisseux de l’agro-alimentaire.Mais surtout, après méthanisation, les digestats seront valorisés non seulement enamendement agricole (phase solide) mais également en biofongicide (phase liquideavec ajout en suspension d’amadéite) à un coût très compétitif.Le premier site baptisé Mégane, monté en Partenariat Public-Privé, aura unecapacité de réception de 45 000 tonnes de déchets organiques dont 6000 tonnes demarcs produits pour l’activité Olmix. Sa puissance énergétique sera d’un mégawattélectrique et de 2 MW de chaleur (valorisée par Olmix et par le lycée agricole voisin).D’ores et déjà, Olmix envisage un déploiement d’autres unités électriques pluspuissantes (jusqu’à 5 MWe) ou produisant du biogaz valorisable sous forme de gazliquide. Cécile Clicquot de Mentque, La Lettre de lEnvironnement.http://www.environnement-magazine.fr/
  • 42. 21 février 2008 L’élixir de Morgane15 février 2008, la société Olmix* est très fière de vous annoncer la naissance de«Morgane». Pedigree : production dénergie à partir dalgues vertes.Morgane : sous ce nom féérique se cache un projet de raffinerie "verte" unique enEurope. Après avoir combiné déchets animaux, déchets végétaux et algues vertesdans un "élixir" peu attirant, Olmix les broie, puis leur fait subir une méthanisation.Après filtration, les déchets sont transformés en gaz et électricité. Ce nest pas tout:le mélange de jus dalgue verte et dargile donnera aussi des engrais et desfongicides naturels, qui pourront être réutilisés pour l’agriculture. Ce cocktail d’éco-ressources (jus d’algues vertes et d’argile) repose sur une une innovation,l’Amadéite®, un "matériau nano structuré 100% naturel", inventé par Olmix.Le site pilote de «Morgane» sera implanté dans le Morbihan, à Ploërmel, en pleincœur de la Bretagne à proximité des sources de... matières premières. Pour lesconcepteurs du projet, cest une réponse à deux problèmes environnementauxmajeurs de la région : la pollution aux nitrates et la prolifération des algues vertes surles littoraux. "Morgane" devrait donc protéger l’environnement, en utilisant des produits naturels,sans aucun rejet, tout en participant à la résolution de problèmes agricoles et enproduisant de lénergie verte.Le projet associe la Caisse des Dépôts, la Communauté de communes de Ploërmel,des coopératives agricoles et le Centre d’enseignement agricole de la Touche.La raffinerie ouvrira officiellement ses portes au premier semestre 2009.http://www.energie2007.fr/
  • 43. www.capitol.fr www.bourse.direct.fr www.bolsamania.fr www.boursorama.comwww.agefi.fr www.bousier.com www.finances.voila.fr www.euroinvestor.fr 20 février 2008 Olmix : chiffre daffaires de 27.936 KE au S1Le chiffre daffaires du groupe Olmix sest élevé à 27.936 KE sur les six premiersmois de lexercice 2007-08 (du 1er juillet 2007 au 31 décembre 2007), enprogression de 18,9% par rapport au chiffre daffaires du 1er semestre 2006-07 àpérimètre comparable.Le groupe a enregistré une entrée de périmètre ce semestre avec lacquisition débutdécembre 2007 de Detailchemie Breda BV, une société néerlandaise de distributionde produits de piscine, principalement ceux de la gamme Poolcare de Melspring.Cette société a contribué au chiffre daffaires du groupe de ce premier semestre àhauteur de 673 KE. Elle a par ailleurs réalisé sur la période du 1 janvier 2007 au 31décembre 2007 un chiffre daffaires de 5.024 KE pour un résultat net avant impôt de680 KE.Lacquisition de Detailchemie, dont le coût sest élevé à 3.200 KE, a été financée parle Groupe à concurrence de 60% par emprunt et de 40% en trésorerie.Le chiffre daffaires du Groupe est marqué par une saisonnalité liée à ses différentsmarchés notamment celui de la division Sels Inorganiques (Melspring).Ainsi, le Groupe estime que son chiffre daffaires du 1er semestre 2007-2008représente environ 42% du chiffre daffaires annuel escompté pour lexercice 2007-2008Les produits de la division Eco Concept contenant de lAmadéite(R) ont vu leurchiffre daffaires progresser de 106,5%, passant de 444 KE sur le 1er semestre2006-07 à 917 KE sur le 1er semestre 2007-08.Par ailleurs, le Groupe a poursuivi au cours de ce semestre le développement et lacommercialisation de lAmadéite(R) sur ses différents débouchés (plasturgie,céramique...), avec des efforts particulièrement importants sur la mise en marché desprincipes actifs cosmétiques qui en sont issus. A cet égard, la société a franchi desétapes importantes dans ses relations avec certains des acteurs majeurs du marchéde la cosmétique.La société communiquera sur ses résultats du 1er semestre 2007-08 lors duneréunion SFAF qui se tiendra le 17 mars prochain à 11h30. Boursier 20/02 (18:07)
  • 44. 19/02/08 Lisier et algues vertes - De l’énergie par l’alchimie de « Morgane »« Morgane », l’unité de chimie verte imaginée par Olmix va produire électricité, gaznaturel, eau chaude, engrais et fongicides naturels à partir de lisier et d’algues vertes.La société Olmix vient de présenter un projet de raffinerie verte. Basé sur le procédé de laméthanisation, la raffinerie va combiner déchets animaux, déchets végétaux et algues vertespour les transformer en énergies renouvelables et produits naturels pour lagriculture.L’originalité du procédé réside dans l’utilisation d’algues vertes comme ingrédient de laration. Là où d’autres procédés de méthanisation utilisent des cultures énergétiques, Olmixn’utilise pour sa raffinerie verte que des déchets (lisiers, fumiers, déchets végétaux et agro-alimentaires et algues vertes). L’intérêt est d’apporter une réponse à deux problèmesenvironnementaux récurrents : la pollution aux nitrates et la prolifération des algues vertes. Broyage Méthanisation Filtration Algues Jus pour l’Amadéite Eliciteurs Energies : KWatt + Déchets AA GNV + trigénération Engrais naturels Coproduits Eau purifiée animaux Methanisation et filtration du digestat (résidu de méthanisation) Principe de fonctionnement de la rafinerie verte Morganee site pilote de « Morgane » va être implanté à Ploërmel (Morbihan-56). Les déchetsanimaux et végétaux seront issus de la ferme de la Touche et de coopératives agricoles.Combinés aux algues vertes, ces déchets fourniront de l’électricité et du chauffage au centred’enseignement agricole de la Touche et alimenteront en énergie des chambres froides etdes installations de stockage de la société Olmix pour sa production de nanomatériaux àbase d’argile et d’algues vertes.Les premiers engrais et fongicides naturels issus de « Morgane » seront testés par la fermedu lycée de La Touche. Béatrice Colleuhttp://www.web-agri.fr/
  • 45. Quotidien électronique N° 1526 du 19 février 08
  • 46. Energies - Brève publiée le : 18/02/2008Olmix présente un projet de raffinerie verte en BretagneLa société de chimie verte Olmix a présenté le 14 février le projet de raffinerie Morgane fonctionnant avecdes algues vertes et des déjections animales à Ploërmel (Morbihan). Pour la première fois, une unité de chimieverte est en mesure de combiner déchets animaux, déchets végétaux et algues vertes pour les transformer enénergies renouvelables et produits naturels pour l’agriculture, a souligné Olmix dans un communiqué.La centrale devrait produire de lélectricité, du gaz, de la chaleur, des engrais et des fongicides naturels pourlagriculture. Sa construction devrait démarrer lan prochain. Selon le Groupe, Morgane devrait répondre auproblème de pollution aux nitrates et celui de la prolifération des algues vertes sur le littoral en Bretagne.Sont associés au projet Morgane : la Caisse des Dépôts, la Communauté de Commune de Ploërmel, descoopératives agricoles (la CAM, la CECAB, COOPAGRI Bretagne) ainsi que le Centre d’Enseignement Agricolede la Touche.R. BOUGHRIEThttp://www.actu-environnement.com/ae/news/olmix_raffinerie_verte_bretagne_4514.php4
  • 47. Vannes19:15 - lundi 18 février 2008Une raffinerie verte sinstallera bientôt à PloërmelOlmix, entreprise créé en 1995 et spécialisée dans la chimie verte, a tiré lesconclusions du « Grenelle de lEnvironnement ». Le groupe a ainsi présenté au grandjour un projet pilote de raffinerie verte unique en Europe : Morgane, né le 11 janvierdernier devrait être opérationnel en 2009. Le montant de linvestissement sélève à 4millions deuros environ. Le site, dune superficie de 0,5 hectare, comptera 3 à 4salariés.Implanté prochainement à Ploërmel, Morgane combinera les déchets animaux,végétaux et algues vertes pour les transformer en énergies renouvelables (électricité,gaz) et en produits naturels pour lagriculture (engrais et fongicides naturels). Le butest également de réduire la pollution aux nitrates et la prolifération dalgues vertes surle littoral. La raffinerie ne produira aucun rejet inutilisé.Le site de Ploërmel nest pas un hasard. En effet, il est situé à proximité des matièrespremières utiles à la conduite du projet et les éco-ressources utilisées sont enabondance dans le département.http://www.ouest-france.fr/Une-raffinerie-verte-s-installera-bientot-a-Ploermel/re/ofdernmin/_-564148--BKN----_actu.html
  • 48. 18 février 2008 Quotidien Paris17 rue d’Uzes75108 PARIS Cedex Un projet de raffinerie aux algues vertes et au lisier en BretagneUn projet de raffinerie fonctionnant avec des algues vertes et des déjections animales àPloërmel (Morbihan) a été présenté jeudi à Paris par des responsables de la société de"chimie verte" Olmix et ses partenaires.La construction de la centrale "Morgane" en forêt de Brocéliande, habitat selon la légendede la fée du même nom, doit démarrer lan prochain.Elle produira de lordre dun mégawatt délectricité, du gaz naturel composé à 65% deméthane et de leau chaude pour le chauffage, ainsi que des engrais et des fongicidesnaturels pour lagriculture."Cest un bloc de chimie verte qui utilise différentes sources de biomasse et rejette deleau propre" après filtration, a expliqué lors dune conférence de presse le PDG dOlmix,Hervé Balusson.Il a reconnu que lAllemagne avait "20 ans davance" dans lutilisation de la biomasse (quiregroupe lensemble des matières organiques et peut servir de sources dénergie). Mais,souligne-t-il, chez notre voisin "lénergie est basée sur les produits alimentaires", unconcept selon lui aujourdhui dépassé à cause de laugmentation de la demande des paysémergents.Lalgue verte, productrice de méthane, qui servira de matière première à la centrale, esten progression depuis 30 ans et sa prolifération représente une nuisance pourl’environnement : sur une production naturelle de 300.000 à 400.000 tonnes par an lelong des côtes bretonnes, 70.000 sont actuellement récoltées pour des raisons sanitaires,a précisé le directeur scientifique dOlmix, Hervé Demais.Sont associés au projet Morgane, lancé le 11 janvier dernier, le lycée agricole de laTouche, où une petite centrale pilote est en cours de réalisation, la Caisse des dépôts etplusieurs coopératives agricoles, qui fourniront le lisier et les autres déjections animales.Pour le méthaniseur qui constituera le coeur de la raffinerie, Olmix regarde du côté delAllemagne, a encore indiqué M. Demais.Le maire de Ploërmel Paul Anselin sest déclaré partisan du projet, soulignant quil faisaitentrevoir "à terme, la possibilité de régler le problème des nitrates dans leau" présentsen grande quantité à cause de lépandage excessif du lisier dans les champs. Il a ajoutéque ce point était "capital pour la Bretagne".©AFP http://www.lemoniteur-expert.com/depeches/depeche.asp?id=DCB4C27D1&acces=5&numPage=
  • 49. 15 février 2008 Olmix : présente MorganeEn pleine prise de conscience environnementale corollaire du "Grenelle delEnvironnement" et à quelques semaines du Salon International de lAgriculture, quiva donner lieu à de nombreux débats sur lagriculture et le développement durable,Olmix crée lévénement. Lentreprise présente "Morgane", un projet de raffinerieverte unique en Europe.Pour la première fois, une unité de chimie verte est en mesure de combiner déchetsanimaux, déchets végétaux et algues vertes pour les transformer en énergiesrenouvelables et produits naturels pour lagriculture.Le site pilote de "Morgane" sera implanté à Ploërmel (Morbihan-56), au coeur de laBretagne, territoire dorigine du groupe international et à proximité des sources dematières premières. Morgane offre ainsi une réponse nouvelle-génération à deuxproblèmes environnementaux majeurs de la région : la pollution aux nitrates et laprolifération des algues vertes sur le littoral.Linitiative "Morgane" est déjà soutenue par des organismes importants : Caisse desDépôts, Communauté de Commune de Ploërmel, coopératives agricoles, CentredEnseignement Agricole de la Touche. Lengagement de ces acteurs témoigne de laconvergence des intérêts publics-privés pour le déploiement de ce projet ancré dansle développement durable.En lançant "Morgane", Olmix franchit un pas de plus dans son engagement pour ledéveloppement durable. Spécialisée dans les innovations haute-technologie pourlélaboration de produits respectueux de lenvironnement, Olmix développe, fabriqueet commercialise, auprès des industriels du monde entier, des additifs naturels à laplace dadditifs de synthèse.http://www.lerevenu.com/
  • 50. Quotidien électronique N° 1524 du 15 février 08
  • 51. 15 février 2008 Olmix : présente "Morgane"En pleine prise de conscience environnementale corollaire du "Grenelle delEnvironnement" et à quelques semaines du Salon International de lAgriculture, quiva donner lieu à de nombreux débats sur lagriculture et le développement durable,Olmix crée lévénement. Lentreprise présente "Morgane", un projet de raffinerie verteunique en Europe.Pour la première fois, une unité de chimie verte est en mesure de combiner déchetsanimaux, déchets végétaux et algues vertes pour les transformer en énergiesrenouvelables et produits naturels pour lagriculture.Le site pilote de "Morgane" sera implanté à Ploërmel (Morbihan-56), au coeur de laBretagne, territoire dorigine du groupe international et à proximité des sources dematières premières. Morgane offre ainsi une réponse nouvelle-génération à deuxproblèmes environnementaux majeurs de la région : la pollution aux nitrates et laprolifération des algues vertes sur le littoral.Linitiative "Morgane" est déjà soutenue par des organismes importants : Caisse desDépôts, Communauté de Commune de Ploërmel, coopératives agricoles, CentredEnseignement Agricole de la Touche. Lengagement de ces acteurs témoigne de laconvergence des intérêts publics-privés pour le déploiement de ce projet ancré dansle développement durable.En lançant "Morgane", Olmix franchit un pas de plus dans son engagement pour ledéveloppement durable. Spécialisée dans les innovations haute-technologie pourlélaboration de produits respectueux de lenvironnement, Olmix développe, fabriqueet commercialise, auprès des industriels du monde entier, des additifs naturels à laplace dadditifs de synthèse.http://bourse.challenges.fr/news.hts?menu=news_actualites&urlAction=news.hts%3Fmenu% 3Dnews_actualites&idnews=FPS080215_20272798&numligne=37&date=080215 http://www.boursier.com/vals/FR/olmix-presente-morgane-news-272798.htm
  • 52. Un projet de raffinerie aux algues vertes et au lisier en BretagnePARIS - Un projet de raffinerie fonctionnant avec des algues vertes et des déjections animales à Ploërmel (Morbihan) aété présenté jeudi à Paris par des responsables de la société de "chimie verte" Olmix et ses partenaires.La construction de la centrale "Morgane" en forêt de Brocéliande, habitat selon la légende de la fée du même nom, doitdémarrer lan prochain.Elle produira de lordre dun mégawatt délectricité, du gaz naturel composé à 65% de méthane et de leau chaude pour lechauffage, ainsi que des engrais et des fongicides naturels pour lagriculture."Cest un bloc de chimie verte qui utilise différentes sources de biomasse et rejette de leau propre" après filtration, aexpliqué lors dune conférence de presse le PDG dOlmix, Hervé Balusson.Il a reconnu que lAllemagne avait "20 ans davance" dans lutilisation de la biomasse (qui regroupe lensemble desmatières organiques et peut servir de sources dénergie). Mais, souligne-t-il, chez notre voisin "lénergie est basée sur lesproduits alimentaires", un concept selon lui aujourdhui dépassé à cause de laugmentation de la demande des paysémergents.Lalgue verte, productrice de méthane, qui servira de matière première à la centrale, est en progression depuis 30 ans etsa prolifération représente une nuisance pour lenvironnement: sur une production naturelle de 300.000 à 400.000 tonnespar an le long des côtes bretonnes, 70.000 sont actuellement récoltées pour des raisons sanitaires, a précisé le directeurscientifique dOlmix, Hervé Demais.Sont associés au projet Morgane, lancé le 11 janvier dernier, le lycée agricole de la Touche, où une petite centrale piloteest en cours de réalisation, la Caisse des dépôts et plusieurs coopératives agricoles, qui fourniront le lisier et les autresdéjections animales.Pour le méthaniseur qui constituera le coeur de la raffinerie, Olmix regarde du côté de lAllemagne, a encore indiqué M.Demais.Le maire de Ploërmel Paul Anselin sest déclaré partisan du projet, soulignant quil faisait entrevoir "à terme, la possibilitéde régler le problème des nitrates dans leau" présents en grande quantité à cause de lépandage excessif du lisier dansles champs. Il a ajouté que ce point était "capital pour la Bretagne".(©AFP / 14 février 2008 17h09)
  • 53. Olmix crée Morgane à Ploërmel - Innovation en Bretagne2 Page 1 sur 1 P Actualités Annuaire Infos Europe R Agenda Aides à linnovation Aides C Études et publications Ils innovent... Vos conseillers Europe Bretagne Innovation Mes alertes Boîte à outils Boite à outils Nos services Notre équipe LES ACTUALITÉS INITIATIVE / PROJET Olmix crée Morgane à Ploërmel Morgane sera la première unité de chimie verte en France et Sec visera à produire de l’énergie en utilisant des produits Agr naturels sans aucun rejet. Ce projet est le fruit d’un Ene partenariat public / privé. Mat Ser L’unité valorisera les déchets animaux, les déchets végétaux, et des Info résidus d’algues vertes pour produire de l’électricité, du gaz, de la Rec chaleur, des engrais, et des fongicides naturels. Dév Les premiers débouchés de Morgane concernenront la fourniture d’électricité et de chauffage pour le centre d’Enseignement Agricole de la Touche en Bretagne et l’alimentation en énergie des chambres froides et des installations de stockage dOlmix pour sa production de nanomatériaux à base d’argile et d’algues vertes. Pub Bre Con Pau pub 25 j Projet cofinancé par le FEDER au titre du Programme R dActions Innovatrices Bretagne Innovation Plan du site Recherche avancée FAQ Contact CrédBretagne Innovation - CS 26927 - 18 place de la Gare - F 35069 RENNES CedexTél. (33) 2 99 67 42 00 - Fax (33) 2 99 67 60 22http://www.bretagne-innovation.tm.fr/innover/actualites/fiche.php?actualite_id=1257 30/01/2008
  • 54. février 2008Mensuel Volume 12 n°19
  • 55. Février 08La première raffinerie verte globale sera bretonne Le groupe breton Olmix vient de présenter un projet avancé d’unité de chimie verte qui produira de l’électricité,du gaz naturel liquide, de la chaleur, ainsi que des engrais et des fongicides naturels, à partir de trois fléaux de larégion : les déchets animaux, végétaux et les résidus d’algue verte.Le groupe breton Olmix, 52 millions d’euros de chiffre d’affaires, vient de présenter Morgane, un projet deraffinerie verte unique en Europe. Pour la première fois, une unité de chimie verte sera en mesure de combinerdéchets animaux, déchets végétaux et algues vertes pour les transformer en énergies renouvelables et produitsnaturels pour l’agriculture.Le site pilote de Morgane devrait être implanté prochainement à Ploërmel (Morbihan-56), au cœur de laBretagne, territoire d’origine du groupe international et à proximité des sources de matières premières. Morganeoffre ainsi une réponse de ‘‘nouvelle génération’’ à deux problèmes environnementaux majeurs de la région : lapollution aux nitrates et la prolifération des algues vertes sur les littoraux.L’initiative Morgane est soutenue par des organismes importants : la Caisse des Dépôts ; la Communauté deCommune de Ploërmel ; plusieurs coopératives agricoles (la CAM, Coopérative des Agriculteurs de la Mayenne ;la CECAB, Centrale Coopérative Agricole Bretonne ; COOPAGRI Bretagne, groupe agricole et agroalimentairebreton) ; le Centre d’Enseignement Agricole de la Touche. L’engagement de ces acteurs témoigne de laconvergence des intérêts publics-privés pour le déploiement de ce projet ancré dans le développement durable. Broyage Méthanisation Filtration Algues Jus pour l’Amadéite Eliciteurs Energies : KWatt + Déchets AA GNV + trigénération Engrais naturels Coproduits Eau purifiée animaux Methanisation et filtration du digestat (résidu de méthanisation)Les premières applications concrètes déjà planifiées. Le Centre d’Enseignement Agricole de la Touche et lescoopératives agricoles sont au cœur des premières applications de Morgane. Associé depuis le début au projet,le Centre d’Enseignement Agricole fournira les déchets animaux et végétaux issus de sa ferme, comportant uneporcherie de 1 000 têtes, à la raffinerie verte, tout comme les coopératives agricoles.Combinées aux algues vertes, ces éco-ressources fourniront de l’électricité et du chauffage au Centred’Enseignement et alimenteront en énergie des chambres froides et des installations de stockage de la sociétéOlmix pour sa production de l’Amadéite. De plus, les premiers engrais et fongicides naturels sortis du pôle dechimie verte seront testés par la ferme du lycée de La Touche.Et si l’on en croit Hervé Balusson, président fondateur d’Olmix : « Morgane est une raffinerie verte pionnière quidonnera naissance à une quinzaine d’autres projets dans l’Ouest de la France ». On veut bien le croire quand onsait que 300 à 400 000 tonnes d’algues vertes envahissent tous les ans le littoral breton, dont 70 000 tonnes sontmises en décharge pour des raisons sanitaires ou touristiques. Si on peut les valoriser... Jean-François Prevéraudhttp://www.industrie-technologies.com/
  • 56. Enviro2b - http://www.enviro2b.com Page 1 sur 1 24/01/08 - société & écologie Première unité de chimie verte en France Olmix, société spécialisée dans la "chimie verte" basée à Bréhan, dans le Morbihan vient de créer une nouvelle unité unique en France. Morgane, cest son nom, aura pour mission de produire de lénergie tout en protégeant lenvironnement. Grâce à la valorisation des déchets animaux, des déchets végétaux et des résidus dalgues vertes, Morgane produira ainsi de lélectricité , du gaz, de la chaleur mais aussi des engrais et des fongicides naturels. Il sagit donc de produire de lénergie tout en protégeant lenvironnement en utilisant des produits naturels, sans aucun rejet, et en participant aussi à résoudre les problèmes agricoles. Morgane devrait alors fournir lélectricité et le chauffage du centre dEnseignement Agricole de la Touche en Bretagne. Lunité alimentera également en énergie les chambres froides et les installations de stockage de la société Olmix pour sa production de nanomatériaux à base dargile et dalgues vertes. Sous légide de la communauté de communes de Ploërmel, tous les parrains et partenaires ont signé lacte de naissance de Morgane le 11 janvier 2008 dans une démarche volontariste et exemplaire de partenariat public privé pour un projet commun de protection de lenvironnement et de développement durable : on retrouve donc parmi eux, la société OLMIX, la Caisse des Dépôts et consignations, le Centre dEnseignement Agricole de la Touche, et les coopératives agricoles (la CAM, la CECAB, COOPAGRI Bretagne). Tags : développement durable, chimie © 2008 Enviro2B - Tous droits réservésabout:blank 25/01/2008