Olmix Press Clipping 2011

925 views
833 views

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
925
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
348
Actions
Shares
0
Downloads
3
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Olmix Press Clipping 2011

  1. 1. REVUE DE PRESSE 2011 Olmix SA Le Lintan ZA du Haut du Bois 56580 Bréhan FranceTéléphone: +33 (0)297 38 81 03 Télécopie: +33 (0)297 38 86 58 Email: contact@olmix.com Website: www.olmix.com Société Anomyne au capital de 428 396, 20 € - RCS Vannes B 402 120 034 Siret: 402 120 034 00010 - Code NAF: 241 E - N° TVA Intracommunautaire: FR 20 402 120 034
  2. 2. 8 décembre 2011 InternetOlmix invests in sea lettuceFeed ingredient specialist Olmix, based in Bréhan(Morbihan) in France is to launch a program in conjunctionwith supporting organisation Oséo to treat fresh ulva (sealettuce) for use in animal and plant nutrition.Olmix (established in 1995) manufactures additives foranimal feed, hygiene products for farms, plastics, cosmetics, cement, etc., and also processes clay-based Montmorillon, trace elements and algae.Olmix now wants to create a new product line from green algae "fresh, not fermented," said HervéBalusson, founding president of the company. A new machine has been built in Plestin-les-Greves (Côtes dArmor, Brittany) to collect the algae. Itconsists of a plateau, a treadmill and a device to ensilage the sea lettuce.Testing had already been done in Plestin in 2008, but the ulva were mixed with sand, and resultswere not conclusive. The algae will now be collected in the water.Products from sea lettuceFree from sea water, algae are then frozen, refined and processed, separating the sugars, juices andgreen matter. Among the opportunities: a product called Ecofish, which will be used in fish nutrition inaquaculture. It has already been tested in Vietnam and plants will be build in Korea, China, Canada,said Balusson.The project will commence January 2, and is supported by Oséo, the bank of innovation, in itsStrategic Industrial Innovation program.Scientific supportThe project is carried out in conjunction with several partners: INRA, Ifremer, the University ofWestern Brittany, the University of South Brittany, and Technopole Brest.Olmix expects to refine 600 to 800 tons of dry algae per week, part of which will go to anotherBréhan company, PRP, which produces fertilizers.Hervé Balusson said the project requires an investment of €25 million of which €17 million is fromOlmix. Once in place, about a hundred jobs will have been created.http://www.allaboutfeed.net/news/olmix-invests-in-sea-lettuce-12514.html
  3. 3. 2 décembre 2011 QuotidienPontivy p15
  4. 4. 2 décembre 2011 QuotidienOlmix valorise les algues et pas que les vertes Hervé Balusson, PDG dOlmix (à gauche), a présenté son dossier à Bernard Le Menn, sous-préfet de Pontivy. Dans les tonneaux : des algues vertes congelées.La société, basée à Bréhan (Morbihan), va lancer un programme, en lien avec Oséo, pourtraiter des ulves fraîches qui seront utilisées dans la nutrition animale et végétale.Olmix fabrique, depuis 1995, des additifs pour lalimentation animale et lhygiène desélevages, mais aussi la plasturgie, la cosmétique, le ciment, etc. Ceci à base dargile deMontmorillon dans la Vienne, doligo-éléments et... dalgues. « Attention, des algues vertes,rouges, brunes », souligne Hervé Balusson, président-fondateur de lentreprise.La société a ainsi créé lAmadéite, nouveau matériau breveté au niveau mondial. Quinze ansaprès son lancement, elle emploie « 250 personnes », réalise « 54 millions de chiffredaffaires » et est implantée dans « soixante pays ».À Plestin-les-GrèvesOlmix veut maintenant créer une filière à partir des algues vertes « fraîches, non pasfermentées », précise le PDG. Une nouvelle machine a été créée pour récolter ces algues àPlestin-les-Grèves (Côtes-dArmor). Elle est constituée dun plateau, dun tapis roulant etdun appareil à ensiler les endives ! Des essais avaient déjà été réalisés, à Plestin, en 2008.Mais les algues étaient mélangées à du sable, ce nétait pas concluant. Désormais, ellesseront récoltées dans leau.Débarrassées de leau de mer, les algues sont ensuite congelées, raffinées puis traitées enséparant les sucres, les jus et la matière verte. Parmi les débouchés : un produit appeléEcofish, qui sera utilisé « dans la nutrition du poisson en aquaculture ». Il a déjà été « testéau Vietnam » et « des usines vont se monter en Corée, en Chine, au Canada », affirme M.Balusson.http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Olmix-valorise-les-algues-et-pas-que-les-vertes-_8619-2017487_actu.Htm
  5. 5. 2 décembre 2011 QuotidienLe projet va démarrer le 2 janvier. Il est soutenu par Oséo, la banque de linnovation, dansson programme « Innovation stratégique industrielle ». Il est réalisé en lien avec plusieurspartenaires : lInra, lIfremer, lUniversité de Bretagne occidentale, lUniversité de BretagneSud, le Technopôle de Brest.Soutien scientifiqueOlmix compte raffiner « 600 à 800 tonnes dalgues sèches par semaine ». Pour cela, uneligne sera mise en commun avec une autre entreprise de Bréhan, PRP, qui produit desfertilisants pour les sols. Hervé Balusson annonce un investissement de « 25 millionsdeuros, dont 17 millions pour Olmix ». Il prévoit la création « dune centaine demplois ».Paul Anselin, ancien maire de Ploërmel et nouveau conseiller dOlmix, commente : « Cela neveut pas dire abandonner la fertilisation maîtrisée ni la politique des bassins versants. »Une façon de couper lherbe sous le pied de ceux qui verraient là un blanc-seing donné à lafilière porcine bretonne.« Il faut inverser la vapeur par rapport à tout ce qui a été dit concernant les algues vertes.Si on les prend dans leau et si on les raffine dans la journée, il ny a aucun problème »,insiste Hervé Balusson. « Cest plus intelligent que le ramassage et lenfouissement, »ajoute Olivier Le Guernic, consultant financier.Claude LEMERCIER.http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Olmix-valorise-les-algues-et-pas-que-les-vertes-_8619-2017487_actu.Htm
  6. 6.    1 décembre 2011 Quotidien Technopôle. De retour de Rimouski au Québec    Une  quinzaine  de  coopérations  économiques  et  scientifiques entre Bretagne et Québec avancent grâce  au  projet  Océan,  cofinancé  par  les  deux  pays.  Une  délégation de Brest était à Rimouski fin octobre.     Lhistoire de la coopération entre Brest et Rimouski a débuté lors de la mission de prospection de la Jeanne‐dArc  en 2010. Fin  octobre, une délégation brestoise sest rendue,  de  nouveau, à Rimouski. Au  fil  des  rencontres,  trois  domaines  ont  été  sélectionnés  pour  leur  intérêt  scientifique  et économique.  On  y  trouve  la  gestion  de  lenvironnement,  via  des  observatoires  pour  gérer  les ressources naturelles; le transport, avec lutilisation des connaissances scientifiques sur les courants, par  exemple,  pour  promouvoir  des  techniques  de  navigation  moins  gourmandes  en  énergie;  et, enfin,  le  domaine  des  biotechnologies  marines,  plus  particulièrement  de  la  filière  algues,  grâce  à lInstitut  universitaire  européen  de  la  mer  (IUEM)  de  lUBO  et  à  la  société  morbihannaise  Olmix, spécialisée dans la chimie verte. Cette entreprise basée à Bréhan recherche des solutions naturelles pour  la  nutrition  et  la  santé  animale  et  végétale.  Elle  vient  de  recevoir  le  prix  de  la  PME  en  Chine, décerné par la CCI française en Chine.  Capitale des sciences marines «Rimouski est la capitale québécoise, voire canadienne, des sciences et technologies marines. Nous y avons passé trois jours et un jour à Québec pour faire le point sur la quinzaine de projets de coopérations initiés», précise Michel Morvan, directeur du Technopôle. Prochaine rencontre quand les Québécois viendront découvrir les Tonnerres de Brest 2012. À titre dexemple, lIUEM sinvestit dans des études sur les algues marines, dont les biomasses sont très importantes au Québec.   Les algues du Saint‐Laurent «Nous allons apporter notre expérience des algues, appliquée aux macro‐algues du Saint‐Laurent pour étudier leur valorisation économique, avec le CRBM (Centre de recherche sur les biotechnologies marines), un organisme canadien unique né dun partenariat public‐privé», dit Éric Deslandes, de lIUEM. Le programme de recherche a été baptisé Nutralag. Là aussi, des échanges avec des étudiants en master vont être développés. «LEnsta propose un master 2 en hydrographie; des étudiants de lInstitut maritime du Québec, futurs officiers de marine marchande, pourraient être intéressés par cette formation. Actuellement, faute de spécialisation en ingénierie sur place, les étudiants vont aux USA, en Grande‐Bretagne ou à Terre‐Neuve», dit Christian Jochum, de lEnsta (École nationale supérieure de techniques avancées) Bretagne qui travaille aussi sur des coopérations en robotique sous‐marine, hydrographie, acoustique sous‐marine ou énergie éolienne avec des homologues québécois. Enfin la plateforme de gestion des risques développée par le Sdis (service départemental dincendie et de secours) du Finistère a aussi beaucoup intéressé la police et les sapeurs‐pompiers de Rimouski.  Brest
  7. 7.   1 décembre 2011    http://www.boursier.com
  8. 8.    1 décembre 2011 Chine : Olmix remporte le Prix d’excellence de la PME de la CCIFC             La société française Olmix, spécialiste des solutions naturelles pour la nutrition et la santé animale et végétale,  vient  de  recevoir  le  prix  de  la  PME  en  Chine  décerné  par  la  Chambre  de  commerce  et d’industrie  française en Chine (CCIFC), avec le soutien dOséo. Ce prix récompense  la stratégie et le succès  commercial  de  la  PME  sur  un  marché  à  fort  potentiel,  qui  représente  50%  de  la  production mondiale de porcs, 67% de l’aquaculture et qui est le 2ème producteur de volailles au monde. Créée en 2007, la filiale commerciale Olmix Chine réalise un chiffre d’affaires de 1,3 million d’euros. La  société  commercialise  sur  le  marché  chinois  des  alternatives  naturelles  aux  antibiotiques  issues des  algues  et  destinées  à  l’élevage,  en  s’appuyant  sur  un  réseau  de  29  distributeurs  agréés  lui permettant  de  couvrir  tout  le  territoire.  A  partir  des  algues,  matières  premières  naturelles,  le département  R&D  a  mis  au  point  des  solutions  naturelles  pouvant  se  substituer  aux  additifs  de synthèse, notamment dans le monde agricole. En collaboration avec le Technopôle Brest Iroise et la Mairie de Quindao (Chine), Olmix est également porteur d’un projet de développement d’une filière algues sur le territoire chinois. Ce projet s’inscrit dans le cadre du plan d’ « Economie Bleue » lancé par  la  République  populaire  de  Chine  en  2007  pour  la  valorisation  des  ressources  maritimes.  Cette valorisation des algues doit en particulier permettre de remplacer les protéines issues des produits de  la  pêche  industrielle,  nécessaires  à  la  production  de  poissons  d’élevage,  par  des  protéines alguales, pour alimenter le marché chinois, 1er consommateur de poissons d’aquaculture, précise le communiqué de l’entreprise. Olmix  est  présent  dans  60  pays,  emploie  250  collaborateurs  et  réalise  un  chiffre  d’affaires  de  53 millions  d’euros,  dont  80  %  à  l’exportation.  L’entreprise  dispose  de  quinze  filiales  et  huit  sites  de production à travers le monde avec une forte présence en Asie. Par  ailleurs,  le  prix  de  la  catégorie  "Entrepreneur"  (entrepreneur  individuel  français  ayant  créé  son entreprise en Chine avec succès) a été décerné à la société NDA– New Design Associates. Ce cabinet d’architecture  et  de  design  "se  distingue  par  ses  projets  d’urbanisme,  d’architecture  et  de développement  de  fronts  de  mers  en  Chine  et  à  linternational"  précise  la  CCIFC. Le  jury  a  examiné  les  dossiers  en  fonction  de  critères  précis  regroupés  sous  quatre  types d’indicateurs : l’approche du marché chinois, les résultats de l’activité, l’impact sur l’extérieur, et les perspectives de développement. Alix Cauchoix http://www.lemoci.com
  9. 9. 29 novembre 2011 QuotidienMorbihan p9
  10. 10. 人民网>>国际 2011 年度中国法国中小企业奖在京揭晓 2011 年 11 月 29 日 12:45 来源:人民网-国际频道 手机看新闻 法国驻华大使白林(前右)与获奖企业家合影。(人民网记者 李琰 摄) 人民网北京 11 月 29 日电 (记者 李琰)2011 年度中国法国中小企业奖 26 日晚在此间举行的中国法国工商会年度晚宴上隆重揭晓。致力于天然可替代资源开发的法国欧密斯公司(OLMIX)摘得本届中国法国中小企业奖“优异奖”桂冠,“企业家奖”则颁给了设计大连会展中心的法国恩蒂埃(NDA–New Design Associates)建筑事务所。 中国法国中小企业奖始于 2006 年法国推广的对华出口促进计划,旨在鼓励法国中小企业在中国的发展,表彰在中国成功持续开展业务的法国中小企业和企业家的勇气、专业和坚韧不拔的精神。分别设置“优异奖”和“企业家奖”两大奖项,前者针对企业,参赛企业必须已经在中国大陆设立一定的机构(如代表处,外商独资企业,合资企业等),并已有两到五年在华业务发展;后者是嘉奖已在中国成功建立自己公司的优秀法国企业家。 本届奖项由中国法国工商会主办,由道达尔集团、法国航空公司和法国公共融资担保机构OSEO 支持,由安永华明会计师事务所作为合作伙伴,并由法国外贸顾问委员会对华事务部协办。评委会成员也分别来自以上主、协办单位以及 2010 年度中国法国中小企业奖得主。他们按照 4个标准来审核候选者的资料:对中国市场的了解和开拓、经营业绩、对外影响和发展前景。 欧密斯集团于 1995 年成立于法国,始终致力于天然可替代资源的开发,用于动植物添加剂,并已成为世界绿色工业的开阔者之一。基于藻类天然原料,欧密斯研发团队开发出一系列的可替代人工合合成添加剂的天然解决方案,特别是在农业领域已得到广泛的市场验证。欧密斯集团子公司,欧密斯(北京)贸易有限公司成立于 2007 年,并在中国这个持续增长市场不断地为欧密斯集团创造佳绩。 http://world.people.com.cn/GB/16432223.html
  11. 11. 恩蒂埃已进入亚洲十年,初创为一家建筑事务所,在大连完成了大连会展中心项目。这座建筑自建成起就成为了大连市的一座地标,承接了达沃斯夏季峰会等国际性活动。如今,恩蒂埃以 60%的市场份额成为水岸开发及码头设计行业的领导者,由恩蒂埃设计的亚洲最大的水岸开发项(厦门香山国际游艇会)也正在如火如荼建设之中。 在颁奖仪式之前,中国国际贸易促进委员会北京市分会、巴黎工商会及中国法国工商会三方签署关于构筑《法中企业沙龙》的合作意向书,旨在加强在华法国企业的交流与发展。 中国法国工商会晚宴是国内中、法工商界的大型年度聚会,每年分别在北京、上海、广州三地举办。每届晚宴都汇集着在华法国经济界首脑、他们的中方合作伙伴以及中、法政府官员。 当晚出席的嘉宾有法国驻华大使白林、外交学院院长赵进军、法国驻华大使文化参赞周子牧以及中法商界、艺术界等友好人士 500 余人。 中国法国工商会年度晚宴现场。(人民网记者 李琰 摄) 联系本文记者 李琰 [留言][博客][微博] http://world.people.com.cn/GB/16432223.html
  12. 12. Le prix de la PME Française en Chine a été annonce à Pékin.   Journal du Peuple, Pékin le 29 Novembre  (Journaliste Mme Li Yan)   Le  Prix  2011  de  la  PME  Française  en  Chine  a  été  solennellement  annoncé  lors  du  gala  annuel  de  la Chambre de commerce et de l’industrie de France en Chine, ce samedi 26 Novembre.  Engagé  dans  le  développement  d’alternatives  naturelles  c’est  la  société  Olmix  China  Co.,  Ltd.  qui  a remporté cette année « le Prix d’Excellence » de la PME française en Chine. Le titre « d’Entrepreneur de lAnnée" a été attribué à la société Nouveau Design Associates.  Le prix de la PME Française en Chine créé en 2006, il a pour but de promouvoir les exportations françaises vers  la  Chine  et  ainsi  d’encourager  le  développement  des  PME  françaises  en  Chine.  Le  prix  de  la  PME récompense ainsi la réussite de leur implantation en apportant une reconnaissance à leur réussite sur le territoire Chinois. Le Prix de l’Entrepreneur quant à lui souligne le courage et la persévérance dont ils ont pu  faire  preuve  ainsi  que  le  professionnalisme.  Le  prix  d’«Excellence»  étant  réservé  aux  entreprises implantées en Chine continentale depuis 2 à 5 ans, sous la forme de bureaux de représentation, WOFE ou joint‐ventures.  Le  prix  de  l’Entrepreneur  reste  ouvert  à  tous  les  entrepreneurs  français  ayant  établis  un business avec succès en Chine.  Ce prix est parrainé par la Chambre de Commerce et de l’Industrie Française en Chine, le groupe Total, Air France, OSEO, Ernst & Young, ainsi que par le ministère français des Affaires étrangères. Les membres du jury étaient composés des membres de la CCI, des partenaires ainsi que le vainqueur 2010 du Prix de la PME. Leurs audits se sont effectués selon 4 critères principaux: la compréhension du marché chinois, les résultats dexploitation, linfluence étrangère ainsi que les perspectives de développement.  Le  groupe  Olmix  créé  en  1995  en  France,  a  toujours  été  engagé  dans  le  développement  d’alternatives naturelles  pour  la  nutrition  animale  et  végétale,  et  est  devenu  un  expert  de  l’industrie  verte.  Issue  des ressources naturelles notamment des algues, l’équipe R&D d’Olmix a développé une série dalternatives aux additifs synthétiques et chimiques avec des solutions naturelles, en particulier dans le secteur agricole et validé par le marché. La filiale Olmix China Co., Ltd a été créée en 2007, elle connait un franc succès en Chine et une croissance continue.  La société NDA est implantée en Asie depuis plus de 10 ans. En Chine, les activités ont débutées avec la construction de l’Exhibition Center de Dalian. Cette construction servira ensuite de vitrine a Mr Delarue pour se développer a l’internationale. Aujourdhui, NDA connait un fort développement avec 60% de part de marché dans lindustrie du design pour front de mer et porte des projets tels que la construction du Yacht Club a Xiamen.  En marge de la cérémonie, les représentants du comite de Direction du Commerce international Chinois, et la Chambre de commerce et de l’industrie française en Chine ont signé une lettre dintention visant à renforcer les échanges dentreprises françaises en Chine et leurs développements.  Le Gala annuel de la CCIFC rassemble les grandes entreprises à Pékin, Shanghai ou Guangzhou selon les années. Il rassemble également les leaders de lindustrie française en Chine, de léconomie française, et leurs partenaires chinois, ainsi que des hauts représentants du gouvernement français.  Cette  soirée  présidée  par  Madame  Bermann,  ambassadeur  de  France  en  Chine,  a  réuni  plus  de  500 personnes dont des représentants diplomatiques du milieu culturel et des arts, ainsi que des affaires.   
  13. 13.    29 novembre 2011 OLMIX et NDA lauréats des Prix PME 2011Le 26 novembre 2011, la CCIFC a remis les Prix PME 2011 lors de son gala annuel à Pékin. La CCIFC récompense les efforts des PME et entrepreneurs français implantés en Chine       Le 26 novembre 2011, la CCIFC a remis les Prix PME 2011 lors de son gala annuel à Pékin. Le Prix PME Chine est un concours organisé par la Chambre de Commerce et d’Industrie Française en Chine (CCIFC) avec le soutien du Groupe Total, d’Air France, et d’Oséo, en partenariat avec Ernst & Young et en collaboration la section Chine du Comité National des Conseillers du Commerce Extérieur de la France.  Ce concours vise à encourager le développement des PME françaises en Chine, et récompense l’audace, le professionnalisme et la persévérance d’une PME et d’un entrepreneur individuel ayant démarré avec succès des activités durables en Chine.  Le prix PME Chine a été initié dans le cadre du programme Cap Export en 2006. Pour rappels, le Prix Excellence et le Prix Entrepreneur 2010 ont été respectivement attribués aux PME Bysoft China et Virtuos. Cette année, pour sa sixième édition, le prix PME a été décerné à la société OLMIX pour la catégorie Excellence (PME françaises ayant établi une structure locale (bureau de représentation, WFOE, JV, etc. en Chine continentale depuis 2 à 5 ans). OLMIX propose des alternatives naturelles aux antibiotiques et facteurs de croissance, utilisés dans la nutrition animale et offre aux acteurs de la chaîne de production une réponse naturelle et performante, qui est à jour avec les tendances les plus récentes en matière de règlementation et respect des écosystèmes. Le prix de la catégorie Entrepreneur (entrepreneur individuel français ayant créé son entreprise en Chine avec succès) a été décerné à la société NDA – New Design Associates . NDA est un cabinet d’architecture et de design qui se distingue par ses projets d’urbanisme, d’architecture et de développement de fronts de mers en Chine et à linternational.    http://www.ccifc.org
  14. 14.    29 novembre 2011  Cette année, 14 entreprises ont participé au concours. 8 pour le Prix Excellence avec les entreprises : IREC, Naço, Olmix, Perolo, Redex, STTS, Tell Me More et Terao. Et 6 pour le Prix Entrepreneur avec les entreprises Boez Design, IG Soltherm, NDA, Ouh la la, QP Software et Tangroulou.Le jury était composé de la présidente de la CCIFC, 6 membres du Bureau de la CCIFC,1 représentant d’Air France, 1 représentant de TOTAL, 1 représentant d’Oséo, 1 représentant d’Ernst&Young, 1 représentant des CCE en Chine et des lauréats de l’année 2010.  Le jury a examiné les dossiers en fonction de critères précis regroupés sous quatre types d’indicateurs : l’approche du marché chinois, les résultats de l’activité, l’impact sur l’extérieur, et les perspectives de développement. Le Gala, manifestation de prestige, réunit chaque année plus de 500 invités des communautés d’affaires française et chinoise. Les lauréats des prix Excellence et Entrepreneur se sont vus attribuer de nombreuses récompenses prestigieuses grâce à la participation et au soutien de Total, Air France et Oséo.  http://www.ccifc.org
  15. 15.    29 novembre 2011 P 22
  16. 16.    29 novembre 2011    P 22
  17. 17.    29 novembre 2011 QuotidienOlmix se mondialiseLe spécialiste de la chimie verte vient douvrir une filialeen Turquie et achète une usine au Vietnam. Il souhaite parla suite se renforcer en Amérique du Nord.Fabricant dadditifs naturels pour lalimentation animale, le groupe Olmix basé à Bréhan(Morbihan) réalise 80 % de ses activités hors de France. Il vend ses productions dans unesoixantaine de pays à partir de ses huit usines réparties dans lHexagone et en Europe. Il vientde créer sa douzième filiale à Istanbul en Turquie pour couvrir les besoins en additifs naturelsdestinés au bien-être des animaux. Ils sont aussi utilisés comme alternative aux antibiotiques.Le réseau international du fabricant, qui utilise comme matières premières les algues, largileet les huiles essentielles, va être complété avec le rachat en cours de la société vietnamienneViphavet qui intervient dans les différents métiers dOlmix. « De plus, explique OlivierBiannic, le directeur du marketing, nous envisageons un renforcement de nos positions enAmérique du Nord avec louverture probable dune filiale ».Activités en croissanceLe fabricant, qui emploie désormais 250 personnes, peut dautant mieux accélérer samondialisation que ses activités sont en croissance. Il a réalisé un chiffre daffaires de53,4 millions deuros au cours de son exercice 2010-2011 (clôturé en juin) en hausse de 5 %pour un résultat net de 2,34 millions deuros contre 1,82 million deuros un an plus tôt.Parallèlement, son endettement a diminué, passant de 16,35 à 13 millions deuros. HervéBalusson, le créateur dOlmix, reste le principal actionnaire du groupe dont 35 % des actionssont cotées sur le marché libre dAlternext.STANISLAS DU GUERNY, Les EchosCORRESPONDANT À RENNES  http://www.lesechos.fr/
  18. 18. Lundi 21 novembre 2011 QuotidienBretagne Article p 17
  19. 19. Lundi 21 novembre 2011 QuotidienBretagne Article p 17
  20. 20. 18 novembre 2011 Site webOlmix (Bréhan, 56, CA 2010‐11 de 53,41M€) vient d’ouvrir sa 12è implantation internationale en  Turquie  (80M  d’habitants),  sous  la  forme  d’une  filiale  commerciale  (3  personnes).  Elle vendra  ses  gammes  d’ingrédients  naturels  pour  l’alimentation  animale,  ses  produits  pour l’amélioration  du  bien‐être  et  de  l’hygiène  des  élevages,  et  ses  produits  alternatifs  aux antibiotiques facteurs de croissance. www.olmix.com  http://www.joselemonde.com/blog/2011/11/18/olmix-ouvre-une-filiale-en-turquie/
  21. 21. 18 novembre 2011 Site webMarchés - Olmix ouvre une filiale en TurquieLe spécialiste des ingrédients naturels pour lalimentation animale vientdinaugurer cette 12ème filiale dans la ville dIstanbul, en Turquie.Lentreprise Olmix dont le siège social et la principale usine sont situés à Bréhan,dans le département du Morbihan, vient donc douvrir une nouvelle implantationinternationale en Turquie, sous la forme dune filiale commerciale. Le groupebreton va y vendre ses gammes dingrédients naturels pour lalimentationanimale. La Turquie est un marché de presque 80 millions dhabitants quiintéresse nécessairement lindustriel breton. Il va y proposer ses produits pourlamélioration du bien-être et de lhygiène des élevages, mais aussi ceux commealternative aux antibiotiques facteurs de croissance.Léquipe turque dOlmix démarre avec trois personnes : un responsable régionaldes ventes, un vétérinaire pour la partie technique et un responsableadministratif. Olmix vient de présenter ses activités 2010-2011, son chiffredaffaires de 53,41 millions deuros est en hausse de 5%. Son résultat net est de2,34 millions deuros. Le groupe continue de se désendetter, et va doncintensifier ses travaux de R&D. http://www.ecobretagne.com/
  22. 22.   Le 17 novembre 2011         OLMIX was established by  Herve BALUSSON  in France,   the number of country its exports   is close to 60 ...          The  company  has  announced  that  they   has  just  joıned  the  Turkish  market  and   they organised a gala dinner during the  18th  ESPN  symposium  in  IZMIR.  They   have  mentioned  that  they  will  bring  a   new  spirit  to  animal  feeding  sector  in  the opening ceremony.    CEO of OLMIX company, Herve   Balusson, has also personally joined the   ESPN symposium. OLMIX was one of the  silver sponsored and has a booth in the  symposium area.    Website :  http://www.hayvancilikhaber.com/haber/3463‐sektorel‐etkinlikler‐olmix‐turkiyede.html 
  23. 23. According to the events after symposium,  They had a special event “gala dinner” in  Dalyan, CESME. Turkish guests were  impressed by Olmix hospitality towards its  worldwide customers. In a  predinner conversation H.BALUSSON  OLMIX CEO has expressed his pleasure of  being in Turkey, and said: OLMIX was  founded in 1995, its first aim is focused on  innovation and also  being a pioneer in  natural solutions expertise”   Olmix know how in raw material sourcing,  especially  algae,  a  bio‐marine  renewable  resource,  will  help  us  to  solve  important  health  animal  matters.  Olmix,  pioneer  for  15  years  in  natural  solutions  aims  to  become  THE  expert  in  green  chemistry.  Later  on,  CEO  of  Olmix  cut  symbolically  the ribbon and welcome all the guests. For  the  memory  of  the  opening  ceremony,  Olmix has offered some gifts to the guests,  the presents were algae based. One of the  most  important  person  who  joined  the  gala dinner was the President of the WPSA  who is also the President of the 18th ESPN  Symposium, Prof. Dr. Ruveyde AKBAY.  She gave a speech during the ceremony to  introduce  Olmix  to  the  sector.  She  mentioned  “I hope that my presence here  for the opening will bring good fortune to  the  futur  development  of  this  private  sector company”   These  words  were  very  appreciated  by  Olmix  board  who  thanks  her  for  beeing  there  for  this  major  event  in  the  company’s life.    OLMIX  exports  to  more  than  60  countries,  works  export  is  oriented  to  be closed to the customers and 80% of  turnover coming from exportation. During  the  gala  dinner,  guests  have  enjoyed  being  together  with  the  combination  of  music  and  entertainment.   Website :  http://www.hayvancilikhaber.com/haber/3463‐sektorel‐etkinlikler‐olmix‐turkiyede.html 
  24. 24. 23 septembre 2011 QuotidienVotre actu Article p 3
  25. 25. 23 septembre 2011 QuotidienEconomie p9
  26. 26. 8 septembre 2011 QuotidienOLMIX. UN PROJET POUR VALORISER LES ALGUES VERTESCréer une filière de valorisation des ulves, de la récolte à la commercialisation deproduits innovants, pour les secteurs de la nutrition et de la santé animale etvégétale, tel est lobjectif du projet Ulvans. Porté par la société Olmix, à Bréhan(56), en partenariat avec la Sica de Saint-Pol-de-Léon (29) ou encore le groupePRP technologies, ce projet associe également lUBS, lUniversité de Haute Alsaceet le Laboratoire de biotechnologie et Chimie marines (LBCM) de Lorient. http://www.letelegramme.com/ig/generales/economie/olmix-un-projet-pour-valoriser-les-algues-vertes-08-09-2011-1422265.php#go_reactions
  27. 27. 8 septembre 2011ULVANS : valoriser les algues vertes pour la nutrition et la santé animaleCréer une filière de valorisation des ulves, de la récolte à lacommercialisation de produits innovants, pour les secteurs de lanutrition et de la santé animale et végétale, tel est l’objectif du projetULVANS.Première valorisation : les protéines végétales extraites de ces alguesvertes pourraient remplacer les protéines animales utilisées dansl’alimentation animale et l’élevage aquacole.Autre innovation visée dans le projet ULVANS, le développement denouveaux produits pour le secteur de la santé animale en substituantles molécules biosourcées aux molécules chimiques bénéfiquesnotamment pour le développement des défenses immunitaires.Le projet vise également le développement de nouvelles solutions phytopharmaceutiques quiremplaceront progressivement les herbicides, insecticides et fongicides par des produitsnaturels issus de matières algales.Au cours du projet, plusieurs étapes devront être validées :- collecter les algues vertes en mer en faisant appel à une nouvelle technologie de pompage etde pressage qui permettra de laisser une partie de l’eau et du sable dans le milieu naturel,- stocker les algues en quantité industrielle,- raffiner les algues par différentes méthodes : mécaniques, chimiques ou biologiques,- créer de nouveaux produits pour les secteurs de la santé, de la nutrition animale et végétale,- valoriser la totalité de la matière algale traitée.Dans le cadre du projet, ULVANS vise à mettre en œuvre un procédé continu d’extractionpermettant de traiter, par an, 15 000 tonnes d’algues, afin de valider la faisabilité du procédé àl’échelle un quart.LES PARTENAIRES DE ULVANS :Les entreprises :  Olmix, Bréhan, porteur du projet,  Morgère, Saint-Malo,  PRP Technologies, Paris et Bréhan,  SICA, St Pol de Léon,  Groupe Cristal.Les centres de recherches :  Université de Bretagne Sud (UBS), Laboratoire de Biotechnologie et Chimie Marines (LBCM), Lorient ,  Université de Haute Alsace (UHA), IS2M Institut de Science des Matériaux de Mulhouse.Contact : rachel.sellin@pole-mer-bretagne.com , , yvon.morizur@pole-mer-bretagne.comhttp://www.pole-mer-bretagne.com/ulvans-valoriser-les-algues-vertes-pour-la-nutrition-et-la-sante-animale.php
  28. 28. 27 juillet 2011 QuotidienLes algues vertes peuvent-elles être valorisées ?La prolifération des algues vertes dans certaines baies de Bretagne est due à la conjugaison detrois facteurs : des conditions météorologiques particulières (forte température, ensoleillementimportant), l’absence de courants, et la présence de rejets excessifs de nitrates agricoles.Depuis 2009, les « marées vertes » font l’objet d’un « plan algues vertes ». Dans un premiertemps, il consiste à ramasser les algues pour les composter ou les épandre dans les champs.Dans un deuxième temps, il consiste à limiter le flux de nitrates de 30 % au moins d’ici à2015.En attendant de traiter le problème à sa source, plusieurs solutions techniques pour« valoriser » les algues vertes dites de prolifération ont été proposées, avec plus ou moins desuccès.Temporaires ou à plus long terme, plus ou moins avancées, elles tentent de valoriser tout oupartie des algues vertes de la famille des ulves (Ulva rotundata, Ulva armoricana) à des finsénergétiques, chimiques (fabrication de matériaux), nutritionnelles (animale) oucosmétologiques.Mis en oeuvre depuis 2009, le compostage est pratiqué dans les Côtes-d’Armor et le Finistère.« En 2009, c’était 80 % du ramassage qui passait en épandage et 20 % en compost », rappelleJean-François Sassi, responsable du laboratoire R&D au Centre d’étude et de valorisation desalgues (Ceva) de Pleubian (Côtes d’Armor).CompostageAujourd’hui, la proportion d’algues qui est compostée a augmenté avec l’ouverture, en juilletdernier, du centre de traitement de Launay-Lantic (Côtes d’Armor) qui peut traiter 20 000tonnes en cinq mois. Le compostage permet une utilisation des algues plus étalée dans letemps que l’épandage.En effet, ce dernier exige une certaine rapidité (la décomposition commence dans les 48heures suivant le ramassage), de grandes surfaces de terre (la quantité d’algues épandues estlimitée à 20-30 tonnes par hectare) situées sur des bassins versants non « sur-nitratés », etenfin le respect d’une rotation des parcelles sur 3-4 ans afin de ne pas trop saliniser ou tropacidifier la terre.En revanche, le compostage nécessite un apport d’éléments fibreux (paille, déchets vertsriches en ligno-cellulose). Une part de la matière organique produite sert d’ « engrais vert »aux producteurs de légumes de la Bretagne Nord. Quant au surplus de matière organique, laBretagne cherche à l’exporter vers les régions déficitaires limitrophes.Alors que l’épandage, qui ne peut qu’être une solution exceptionnelle, coûte environ 12 € lem3, le compostage n’est pas économiquement viable tout en étant relativement peu coûteux(25 à 30 € le m3).http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/France/Les-algues-vertes-peuvent-elles-etre-valorisees-_NG_-2011-07-27-693237
  29. 29. 27 juillet 2011 QuotidienBiogaz et électricitéLa méthanisation des algues vertes de façon à faire du biogaz et éventuellement del’électricité est théoriquement possible. Toutefois, elle se heurte à un problème de taille : laforte teneur des algues vertes en soufre (jusqu’à 5 % du poids sec de l’algue, soit dix fois plusqu’un déchet vert ordinaire) et son faible taux de carbone.De plus si on valorise les produits carbonés pour en faire du biogaz, on ne s’est pas pourautant débarrassé de l’azote en excès. En revanche, la méthanisation réalisée en mélangeantalgues et lisier d’élevage fonctionne à peu près correctement…en Allemagne. Quant à utiliserles algues vertes comme matière première pour fabriquer du bioéthanol, cela reste encore dudomaine de la recherche. Et, pour l’instant, ne semble intéresser que les Danois.C’est probablement dans le domaine des matériaux que la valorisation des algues vertes est leplus en avance. Grâce à une collaboration entre le Ceva et l’IUT de Saint-Brieuc, un papier-carton à base d’algues a été mis au point. Avec un grand groupe industriel, les ingénieurs ontappliqué le procédé dit de « cellulose moulée », le même avec lequel on fabrique des boîtesd’oeufs, pour donner naissance à des godets, des pots, pour l’horticulture.Une idée particulièrement judicieuse puisque la matière même du godet relargue dans leterreau des éléments minéraux dont se nourrit le jeune plant. Le rendement est moyen : 10000 tonnes d’algues fraîches donnent 1000 tonnes de papier-carton par an. Reste à régler laquestion d’un approvisionnement régulier en algues vertes.Alimentation animaleCôté nutrition animale, là aussi les algues vertes ont trouvé des applicationsintéressantes. En collaboration avec le Ceva et le laboratoire des matérieux à porositécontrôlée (CNRS-Université de Mulhouse), les ingénieurs de la société Olmix de Bréhan(Morbihan) ont confectionné un micromatériau entrant dans l’alimentation desanimaux d’élevage.Constitué d’un mélange d’argile extrêmement fine et de sucres (des polysaccharides)extraits des algues vertes, ce produit appelé Amadéite et faisant l’objet d’un brevet, agitpour piéger les toxines bactériennes. L’entreprise a aussi créé un complémentalimentaire pour l’élevage des poissons herbivores (panga, tilapia), une aquacultureparticulièrement développée en Asie.Cet aliment, qui n’est pas suffisant pour faire grossir l’animal, exerce en revanche uneffet stimulant du système immunitaire et améliore la résistance aux maladies.« Conscient que nos produits sont actuellement fabriqués avec des algues vertes deprolifération, susceptibles de disparaître quand on aura résolu le problème des rejetsnitratés, nous nous rabattrons alors sur d’autres espèces d’algues ou bien des alguescultivées en bassin », explique Sébastien Balusson, directeur adjoint des affairesindustrielles d’Olmix.CosmétiqueEn cosmétologie également, les algues vertes ont une certaine utilité. Dans leur paroi, elllesrenferment des sucres solubles appelés ulvanes qui représentent 8 à 29 % de la matière sèche.Or ces ulvanes ont des propriétés texturantes (pour faire des gélifiants et des épaississants) etchimiques particulières du fait de la présence de groupes d’atomes rares.http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/France/Les-algues-vertes-peuvent-elles-etre-valorisees-_NG_-2011-07-27-693237
  30. 30. 27 juillet 2011 QuotidienEn petite quantité, elles peuvent donc être utilisées comme principe actif, tandis qu’en grandequantité elle servira d’agent texturant. Mais ces ingrédients n’ayant pas encore étécomplètement analysés, ils ne sont pas encore autorisés par la législation.Bien évidemment, toutes les applications faites à partir des algues vertes de proliférationémanent des travaux et recherche des chercheurs et ingénieurs. Il n’est pas dit qu’ellestrouveront toutes un débouché. Il n’est pas dit non plus qu’elles seront acceptées par lesconsommateurs.Mais il est tout de même étonnant de constater que les algues vertes sont bien plus connuespour leurs nuisances que pour leurs bienfaits potentiels.DENIS SERGENThttp://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/France/Les-algues-vertes-peuvent-elles-etre-valorisees-_NG_-2011-07-27-693237
  31. 31. 21 juillet 2011 QuotidienUn chiffre daffaires annuel de 53,1 millions deuros pour OlmixLe Quotidien de La Lettre Economique a fait paraître avant-hier le chiffre daffaires semestrieldOlmix, voici maintenant le chiffre daffaires annuel pour lexercice clos le 30 juin dernier. Lespécialiste des sels organiques, de largile,... des produits destinés à lalimentation animale aréalisé 53,1 millions deuros de total de ventes, la croissance est de 4,7%. Le groupe, installé àBréhan dans le Morbihan, vend ses gammes en France et à linternational.Quotidien électronique N° 2336 du 21 juillet 2011
  32. 32. 20 juillet 2011 QuotidienChimie : Olmix réalise un chiffre daffaires annuel estimé de 53,1 M€56 - Olmix annonce avoir réalisé, au 30 juin 2011, un chiffre daffaires annuel estimé de 53,1M€, en hausse de 4,7 M€ par rapport à lexercice 2009-2010. Ce niveau reste légèrement endessous des objectifs prévus par le fabricant dadditifs pour la nutrition animale, basé àBréhan. Aujourdhui, la gamme Eco-concept représente 30% de ce chiffre daffaires total.Cette gamme, conçue comme une alternative naturelle aux solutions chimiques, est encroissance de 13,5%. En Asie, cette ligne de produits réalise une croissance de 37% contre15% en Europe. Conforme à lanticipation du groupe, lactivité sels inorganiques a vu sonchiffre daffaires se stabiliser à 37,2 M€. Les résultats définitifs de lexercice 2010/2011 serontcommuniqués courant octobre 2011. Le groupe emploie 200 salariés et réalise 80% de sonactivité à lexport. Maureen Le Mao
  33. 33. 19 juillet 2011 QuotidienFinances - Olmix se porte de mieux en mieuxCe fabricant dadditifs naturels pour lalimentation animale continue daugmenter son chiffredaffaires et ses résultats. Il est basé à Bréhan dans le département du Morbihan.Le groupe Olmix annonce un chiffre daffaires de 24,4 millions deuros pour son premier semestrede lexercice 2010-2011 contre 23,8 millions deuros pour la même période de lannée précédente.Son résultat net ressort à 1,24 million deuros contre 250 000 euros pour le précédent exercice. Legroupe Olmix (Bréhan, 56) qui vend ses additifs naturels en France et à linternational, sest aussidiversifié dans la chimie verte. Il y a engagé des moyens importants en R&D au cours des annéesécoulées pour arriver à la mise au point de lAMADEITE, un bio matériau à base dextraits dalguesvertes et dargile pour des applications diverses dans lindustrie automobile mais également dans laplasturgie et dans la nutrition.Quotidien électronique N° 2334 du 19 juillet 2011
  34. 34. 6 juillet 2011 QuotidienTechnologie p6
  35. 35. Juin 2011 MensuelGros plan sur… p50
  36. 36. Mai 2011 MensuelAviculture Vietnamienne p26
  37. 37. Avril 2011 Mensuel p34
  38. 38.    Mars 2011 Mensuel  Entreprises p16
  39. 39. 7 et 11 mars 2011 Quotidien7 mars 2011Finances - Olmix présente un chiffre daffaires en hausse de 4% au cours du semestre écouléLe fabricant dadditifs pour lalimentation animale (Bréhan, 56) présente un chiffre daffaires de 24millions deuros pour la période comprise entre juillet et décembre 2010.Le groupe basé à Bréhan (56) dispose de trois familles de produits avec les sulfates de fer et lessulfates de cuivre, les produits écologiques dhygiène et de nutrition animale. Avec 24 millionsdeuros de chiffre daffaires dégagés au cours du second semestre de 2010, le groupe composé de160 collaborateurs présente une activité en hausse de 4%, ses ventes en Asie ont notammentaugmenté de près de 50%.La situation globale de lentreprise saméliore, elle a subi deux exercices déficitaires et a renouéavec les profits lan dernier, une tendance qui devrait se poursuivre en 2010-2011. Le groupe estcontrôlé par Hervé Balusson et est également sur le marché libre dEuronext. Laction estactuellement de 6,50 euros, elle est cependant très loin des 32 euros de son introduction il y a 6ans. OLMIX11 mars 2011Finances - Olmix de nouveau en croissanceLe fabricant dadditifs pour lalimentation animale a réalisé 24 millions deuros de chiffre daffairesau cours du second semestre de 2010.Basé à Bréhan (56), le groupe Olmix qui fabrique des additifs alimentaires pour la nutritionanimale, présente une activité en hausse de 4% au cours du second semestre de lannée 2010. Sesventes ont notamment bénéficié dun développement important en Asie avec une progression deprès de 50%. Olmix emploie 160 salariés répartis sur ses différents sites, le groupe est inscrit aumarché libre dEuronext. Son action est actuellement côtée 6,50 euros, il y a 6 ans, au moment deson introduction, sa valeur était de 13 euros et non pas de 32,3 euros comme indiqué en début desemaine dans le Quotidien de La Lettre Economique de Bretagne.Quotidien électronique N° 2244 du 070311 et N°2248 du 110311
  40. 40. Février - Mars 2011 Bi-mensuelPratiques Article p.36
  41. 41. February - March 2011 Bi-mensual OLMIX, BREHAN (56). Interview with Olivier BIANNIC in charge of marketing and communication Company specialized in animal feed and animal health (€52 million turnover and 200 employees over 7 sites worldwide). Global trade view: 80% of sales abroad Agrilink Trade Show in Manilla (the Philippines) in October 2010 Olmix global market share is very impressive, how do you explain it? I think it is due to our CEO’s view Mr Hervé Balusson. He began doing business from sourcing, that is to say that he did not hesitate in looking for raw materials from remote Kazakhstan and Uzbekistan. During international shows he is always looking for getting positive points. In 2003, we received the “Award Pork Expo” at the World Pork Expo trade show in the United States and it even allowed us to develop the Mistral, one of our flagship products in this country. He got positive assets from all around the world and thus proved that we were able to work in an international environment. At present, we export 1/3 of our products in Europe, 1/3 in Northern and Southern America and 1/3 in Asia with a distribution network in China, India, Japan and Korea. As far as you are concerned, what are THE trade shows that you MUST attend? We work with CCI International for EuroTier fair. We always attend the VIV Asia in Bangkok and the World Pork Expo in the United States. We also work together with Ubifrance and Bretagne International. We cannot do without trade shows as they allow us to watch the market. Moreover, the fact that international press speaks about us attracts new customers…Pratiques Article p.36
  42. 42. 14 février 2011 MensuelOlmix scoop top award At the recent Vietstock show held in Ho Chi Minh City, Vietnam, Olmix received the Best New Product Award for MFeed, Olmix’ natural alternative to antibiotic growth promoters. “Incorporation of AGPs into feed rations is still allowed in Vietnam” commented Trinh Quang Thanh, Olmix’ Asia Pacific Manager. “However, this is now frowned upon because of the danger of resistance to antibiotics building up. The trend in pig feeding is towards the use of natural growth promoters andwith this in mind Olmix successfully launched MFeed in early 2010. MFeed is a natural alternative toantibiotic growth promoters. It’s a combination of Amadeite, Montmorillonite, diamataceous earthsplus seaweed and yeast extracts and essential oils”.Marie Gallissot, Head of Olmix’ Asia Pacific Technical Team continued the story “By regulating thegut microflora and boosting enzymatic activity MFeed helps decrease digestive disorders and diarrhoeain pigs thus increasing the absorption of nutrients.Moreover, MFeed stimulates immune activity andhelps to improve digestive tract quality. Trials show improvements in DLWG and FCR along withfewer gut problems”.Olmix used the show, which has moved from Hanoi, to introduce new additions to the Olmix team,namely two personnel from Vietnam, two from Cambodia and one from France.http://www.pig333.com/company_news/pig_article/3951/olmix-scoop-top-award
  43. 43. Jan-Fev 2011 MensuelVietstock review p48
  44. 44. Dec 2010 - Jan 2011 MensuelVietstock review p17

×