Your SlideShare is downloading. ×
La gouvernance d’entreprise dans la région MENA: bonne connaissance mais faible application
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Introducing the official SlideShare app

Stunning, full-screen experience for iPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

La gouvernance d’entreprise dans la région MENA: bonne connaissance mais faible application

242
views

Published on

Réunion du Comité de pilotage de l’Initiative MENA-OCDE …

Réunion du Comité de pilotage de l’Initiative MENA-OCDE
3 décembre 2013, Rabat, Maroc

Published in: News & Politics

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
242
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
7
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. La gouvernance d’entreprise: bonne connaissance mais faible application • La connaissance sur la gouvernance d’entreprise s’est rapidement développée ces dernières années grâce notamment aux initiatives nationales de soutien (par exemple, la création de centres de gouvernance d’entreprise/d’Instituts des administrateurs en Algérie, au Maroc, au Liban, à Oman, etc.) • Mais les exemples récents démontrent un manque de mise en application en raison notamment:  Les entreprises familiales sont le pivot des économies MENA  Une réticence à coter les entreprises en bourse  L’important présence de l’État dans les activités commerciales et les entreprises • Des efforts sont entrepris relativement à la gouvernance des entreprises d’Etat, par exemple à Abu Dhabi et au Maroc, mais des obstacles demeurent: manque d’indépendance des conseils d’administration, la transparence est très faible, etc. 1
  • 2. Divers groupes de travail MENA sur la gouvernance d’entreprise • Le groupe de travail sur la gouvernance d’entreprises d’État est unique qui traite de cette complexe question • Le groupe de travail sur les bourses de valeurs soutien le dialogue relatives au développement des marchés de capitaux et procure une assistance aux pays en mettant en perspective les expériences de la région et celles des membres de l’OCDE • Le Conseil des investisseurs rassemble les grands investisseurs de portefeuille afin de faire pression pour les réformes des marchés de capitaux • Une étroite collaboration avec les entités régionales et les IOD nationaux, ainsi qu’avec les centres de gouvernance d’entreprise afin d’assurer une appropriation locale • La participation dans le Comité pour la gouvernance d’entreprise de l’OCDE et la contribution dans la revue des Principes de gouvernement d’entreprises de l’OCDE 2
  • 3. Résultats et impacts • La reconnaissance de l’importance de la gouvernance d’entreprise dans la région est en augmentation (événements 2011, crise de la dette de Dubaï et divers scandales nationaux); • L’OCDE, perçue comme un normalisateur dans la région, contribue à la définition des standards relatifs à la gouvernance d’entreprise (codes de gouvernance d’entreprise, listes des exigences, etc.); • L’OCDE est impliquée dans la création de centres de gouvernance et d’Instituts des administrateurs, et le renforcement des capacités des organismes de régulation des valeurs mobilières et des bourses des valeurs • La recherche relativement aux entreprises d’État, aux restructurations des bourses des valeurs, etc. est unique dans la région; • A travers les groupes de travail, l’impact politique du travail auprès des parties prenantes des secteurs publics et privés est assurée 3
  • 4. Activités futures • Création d’un groupe de travail de haut niveau avec les bourses des valeurs et les organismes de régulation des valeurs mobilières (à partir du groupe de travail existant) • Établir le Conseil des investisseurs MENA comme une plateforme de coordination entre les investisseurs de portefeuille et proposer des réformes afin de maximiser l’investissement • Continuer les activités du groupe de travail sur les entreprises d’État avec une emphase sur les politiques sectorielles et l’assistance aux réformes des pays en transition • Traiter des sujets émergents dans la gouvernance d’entreprise dans la région (traitement des relations entre parties liées, activisme des investisseurs institutionnels, etc.) • Contribuer aux réformes prioritaires à la demande des pays 4