Module 1. Évaluation de la croissance des enfants Partie 1 : Les principes

  • 3,707 views
Uploaded on

Les fournisseurs de service qui évaluent des personnes ayant des risques de nutrition graves, surtout les diététistes professionnel(le)s, doivent connaître les renseignements généraux et l’information …

Les fournisseurs de service qui évaluent des personnes ayant des risques de nutrition graves, surtout les diététistes professionnel(le)s, doivent connaître les renseignements généraux et l’information clinique concernant la nutrition pédiatrique, ainsi qu'avoir les compétences en counselling nécessaires auprès des familles et des enfants.

Nous avons préparé et évalué cinq modules de formation autonomes pour répondre à ces besoins; ils existent aussi en français.

More in: Education , Business
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
3,707
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2

Actions

Shares
Downloads
0
Comments
0
Likes
1

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Introduction à la nutrition préscolaire pour les diététistes professionnel(le)s Évaluation de la croissance des enfants Partie I : Les principes Nutrition Screening Tool for Every Preschooler Évaluation de l’alimentation des enfants d’âge préscolaire
  • 2. Objectifs d’apprentissage Comprendre pourquoi il faut évaluer la croissance dans le cadre du plan nutritionnel des enfants. Apprendre les difficultés de l’évaluation de la croissance; connaître les outils de mesurage et de calcul nécessaires; savoir comment interpréter et utiliser de façon efficace les données sur la croissance en respectant l’éthique. Connaître les lignes directrices actuelles et proposées sur l’évaluation et la surveillance de la croissance des enfants et des jeunes au Canada. Connaître les ressources professionnelles et à l’intention des parents à utiliser dans sa pratique.
  • 3. Aperçu de la présentation Processus de croissance. Énoncé de position sur la surveillance de la croissance à l’échelle nationale. Interprétation et évaluation des données d’évaluation de la croissance y compris l’IMC en fonction de l’âge. Exercices de construction des courbes de croissance et d’interprétation des données. Ressources pour résoudre les problèmes de croissance. Messages à retenir.
  • 4. Vue d’ensemble de la croissance La croissance se divise en trois stades distincts : petite enfance : période de croissance rapide dès le début. enfants qui comment à marcher et d’âge scolaire : relativement statique. adolescence : poussée de croissance.
  • 5. Vue d’ensemble de la croissance Poids : le poids à la naissance est récupéré entre 10 à 14 jours après la perte initiale de 6 à 7 % (diurèse). le poids double en 4 à 5 mois, triple en 1 an et quadruple vers l’âge de 2 ans. Taille : à la naissance est relative à la taille de la mère. augmente de 50 % en 1 an. augmente de 75 % en 2 ans. atteint environ la moitié de la taille à l’âge adulte à 2 ans.
  • 6. Facteurs qui influencent la croissance Constitution génétique Fonction endocrinienne normale Alimentation suffisante L’absence de maladies chroniques Milieu stimulant Des facteurs fœtaux, infantiles, environnementaux et maternels peuvent interagir pour nuire à la croissance intra-utérine et postnatale.
  • 7. Pourquoi évaluer la croissance? Meilleur indice général pour définir l'état de santé et l'état nutritionnel d'un enfant, individuellement et démographiquement. Forme de dépistage des troubles de croissance ou de problèmes de santé relatifs à la croissance. Mesures régulières sérielles - détection précoce de la malnutrition, des cas de négligence ou mauvais traitement ou de la mauvaise santé. Détermine si l’alimentation est adéquate. Peut être un indicateur fiable pour prévoir l'embonpoint et l’obésité à l’âge adulte.
  • 8. Objectifs visés Améliorer la nutrition. Diminuer les risques de mauvaise nutrition. Donner de l'information aux dispensateurs de soins. Détecter rapidement les troubles de croissance et les diriger vers des spécialistes. Déterminer l’état de santé et l’état nutritionnel des populations en vue de planifier les programmes. Évaluer les résultats des interventions mises en œuvre.
  • 9. Mesures de la croissance Mesures de base Taille en position couchée (de la naissance à 36 mois) ou taille en position debout . Poids. Circonférence crânienne (de la naissance à 36 mois). Indices dérivés Taille en fonction de l'âge, stature en fonction de l'âge, poids en fonction de l'âge, poids en fonction de la taille/stature, indice de masse corporelle (IMC) Comparaison aux données de référence en fonction de l’âge et du sexe.
  • 10. Défis lors de l'évaluation de la croissance Incapacité à effectuer les mesures. Utilisation d’équipement fiable et bien calibré. Utilisation de techniques de mesure normalisées et précises. Choix approprié des courbes de croissance. Construction correcte des courbes de croissance. Interprétation juste des indicateurs de croissance.
  • 11. Énoncé de position nationale sur la surveillance de la croissance 2004 Cosignataires Les Diététistes du Canada, la Société canadienne de pédiatrie, le Collège des médecins de famille du Canada, l'Association canadiennes des infirmières et des infirmiers en santé communautaire. Public cible Les professionnels de la santé et les parents. Objectifs Permettre de comprendre le processus de croissance et l’importance de l’établissement et de la mesure précise de données anthropométriques. Aider à choisir et à interpréter les courbes de croissance.
  • 12. Recommandations nationales 2004 Utiliser les courbes de croissance clinique du CDC série 2 3e au 97e percentile De la naissance à 36 mois Taille, poids, circonférence crânienne, poids en fonction de la taille 2 à 20 ans Taille (stature), poids, IMC en fonction de l’âge
  • 13. Recommandations nationales 2004 IMC en fonction de l’âge Poids (kg)/Taille (m)2 Utiliser l’information des CDC (de 2 à 20 ans) en milieu clinique et communautaire. Utiliser l’information de l’IOTF (2 à 18 ans) pour comparer les populations. Fréquence des mesures 1 à 2 semaines après la naissance. À 1, 2, 4, 6, 9, 12, 18 et 24 mois. De 4 à 6 ans; une fois par année pour les enfants plus âgés et les adolescents.
  • 14. Recommandations nationales 2004 Enfants ayant des besoins spéciaux Utiliser les données des CDC en tenant compte de conditions pouvant avoir un effet sur la croissance. Nourrissons allaités On peut utiliser les données des CDC en faisant attention de bien interpréter les résultats. Les taux de croissance diffèrent - plus maigres après 3 à 4 mois. Enfants prématurés Utiliser l’âge ajusté en fonction de la gestation jusqu’à 24 à 36 mois. Utiliser les courbes des CDC ou de l’IHDP pour les nourrissons de très petit poids (TPPN) ou de petit poids à la naissance pour suivre la croissance.
  • 15. Normes de croissance de l’OMS Considérées comme les meilleures normes ou la cible que tous les enfants devraient viser. Elles corrigent de nombreux manques d’uniformité entre les recommandations existantes sur la nutrition et les pratiques de surveillance de la croissance. Un groupe de collaboration au Canada évalue l’effet de l’utilisation des courbes de croissance de l’OMS. Les nouvelles lignes directrices canadiennes ont été publiées le 8 février 2010.
  • 16. Lignes directrices canadiennes 2010 Enfants de la naissance à cinq ans Normes de croissance des enfants de l'OMS 2006. Enfants et adolescents Référence de croissance de l'OMS 2007 Pourquoi? Références de croissance par rapport aux normes de croissance. Promotion de l'allaitement comme norme. Suivi de la croissance transversale plutôt que longitudinale. Façon de contrer l'épidémie d'obésité. Échantillon de population internationale. Validation grâce à des évaluations subjectives des professionnels de la santé. Courbes modifiées à mesure que les enfants vieillissent.
  • 17. Lignes directrices canadiennes 2010 Différences entre le CDC et l'OMS Apparence et âge. Courbes de croissance des enfants allaités par rap. à ceux nourris à la préparation pour nourrissons. Plus grande emphase sur l'utilisation de l'IMC en fonction de l'âge après 2 ans. Utilisation des notes z. Poids en fonction de l'âge. Points limites et terminologie ainsi que messages aux parents et enfants. Comparaison des percentiles et des normes de percentile. Prévalence de la sous-nutrition ou d'une nutrition trop abondante.
  • 18. Lignes directrices canadiennes 2010 Enfants ayant des besoins spéciaux Enfants prématurés Enfants de différents groupes ethniques Premières Nations canadiennes, Inuit et Métis Fréquence de surveillance de la croissance 1 à 2 semaines après la naissance. 2, 4, 6, 9, 12, 18, 24 mois. Chaque année après l'âge de 2 ans jusqu'à l'adolescence. Devrait se faire à toutes les visites, que l'enfant soit en bonne santé ou qu'il ait besoin de soins actifs.
  • 19. Lignes directrices canadiennes 2010 Références et ressources supplémentaires Énoncé collectif. Résumé. Problèmes actuels : La situation (Q et R pour les professionnels de la santé) (pour les membres seulement). Guide d’utilisation des nouvelles courbes de croissance de l'OMS à l'intention du professionnel de la santé. Est-ce que mon enfant grandit bien? Réponses pour les parents. www.dietitians.ca/growthcharts
  • 20. Courbes de croissance Série de références relatives à la croissance - décrit un échantillon sans problème de santé. Sont des normes de croissance ou un échantillon « sain » - un modèle ou une cible à viser. Évaluent l’état nutritionnel général d’une population dans divers milieux. Outil avec des valeurs limites pour dépister les troubles de la santé et de la nutrition.
  • 21. Courbes de croissance Ressource éducative pour favoriser les soins de santé des enfants dans les familles. Une seule mesure = dimensions. Plusieurs mesures = croissance. N’est qu’un des éléments; n’est pas un outil diagnostic.
  • 22. Éléments à considérer pour les courbes de croissance et les mesures Données des populations par rapport aux données individuelles variabilité de la croissance individuelle et de la constitution du corps, p. ex. 5 % des enfants sains sont sous le 5e percentile pour la taille. l'orientation même des mesures est plus importante que le percentile même. Percentiles qui ne sont pas fixes déplacement normal vers le 50e percentile « régression vers la moyenne » dans les 2 à 3 premières années et à la puberté. les percentiles qui se recoupent pourraient être un signe de trouble de croissance p. ex. ≥ 2 percentiles plus bas = arrêt de croissance.
  • 23. Éléments à considérer pour les courbes de croissance et les mesures Croissance normale par rapport à croissance optimale les courbes de croissance ne peuvent évaluer les tendances de la croissance comme étant optimales ou non optimales. ne tiennent pas compte de la variabilité normale et de légers problèmes pathologiques. la croissance maximale n’est pas nécessairement la croissance optimale. Croissance à court terme par rapport à long terme poussées de croissance et périodes de stase - peuvent être difficiles à détecter en raison des erreurs de mesure et des intervalles entre les mesures. fluctuations saisonnières - grande vélocité au printemps et moins grande en hiver.
  • 24. Éléments à considérer pour les courbes de croissance et les mesures Hérédité par rapport au milieu le milieu comprend l’alimentation modifiable, le niveau d’activité, les problèmes de santé, les facteurs sociaux. les facteurs héréditaires résistants sont par exemple la densité osseuse, la densité du corps, l’IMC, l’épaisseur du pli cutané, la stature, la muscularité, les proportions du corps. Maturation sexuelle et squelettique une alimentation insuffisante ou trop abondante peut modifier la maturation sexuelle et squelettique.
  • 25. Éléments à considérer pour les courbes de croissance et les mesures Rattrapage du retard de croissance la compréhension de ce phénomène est assez limitée. l’écart de croissance peut être comblé partiellement, mais a tendance à être incomplet. la perte nette de la croissance peut dépendre de la gravité et de la durée du problème de croissance, et de l’âge auquel il survient. il y a moins de chances que ce soit complètement compensé s’il survient après l’âge de 2 ans. les problèmes de poids s’améliorent d’abord, puis ensuite la stature. ceux qui sont émaciés mais qui ne sont pas rabougris se rattrapent plus rapidement.
  • 26. Croissance des enfants autochtones Comité sur la santé des Premières Nations et des Inuits de la SCP A-t-on besoin de courbes de croissance spéciales? Les recommandations actuelles utilisent les données des CDC. Ces populations peuvent avoir des courbes de croissance qui diffèrent des courbes normales. La population de référence au Canada ne comporte pas assez de groupes raciaux et ethniques spécifiques pour avoir des courbes distinctes. Ne pas perdre de vue la révision actuelle à l’énoncé de position sur la surveillance de la croissance à l’échelle nationale.
  • 27. Croissance des enfants ayant des besoins spéciaux Risque accru de malnutrition et de troubles de croissance. Diminution de la consommation d’aliments ou des niveaux d’activité et problèmes médicaux fréquents. Ont souvent des courbes de croissance différentes des courbes de référence. Mesure difficile - malformations musculosquelettiques, spasmes, attelles, appareils orthopédiques; non ambulatoire, embonpoint. Autres méthodes de mesure longueur du vertex-coccyx, taille en position assise. tailles segmentaires (celle du haut du bras et du mollet) ou longueur totale (bras, envergure des bras ou de « l’aile »). mesures du pli cutané.
  • 28. Courbe de croissance des enfants ayant des besoins spéciaux Recommandations : Le meilleur outil d’évaluation reste les courbes de référence normales. Limites des courbes de référence spécialisées très petit échantillonnage. vieilles données qui ne reflètent pas nécessairement les nouveaux traitements. données transversales plutôt que mesures longitudinales. peut masquer un problème de nutrition existant. Les courbes spécialisées peuvent être utilisées en tenant compte des limites. Utiliser d’autres informations dans l’évaluation nutritionnelle générale.
  • 29. Croissance des enfants prématurés La croissance des prématurés de petit poids de naissance et de très petit poids de naissance (TPPN) diffère de celle de nourrissons nés à terme et au poids adéquat. Âge gestationnel plus court et plus petit poids de naissance - ne rattrapent pas les nourrissons nés à terme même si on utilise l'âge ajusté ou corrigé. Le rattrapage du retard de croissance peut survenir à 18 mois pour la circonférence crânienne, à 24 mois pour le poids et à 40 mois pour la taille. Certains prématurés ayant un très petit poids de naissance ne combleront pas l'écart de poids et de taille tant qu'ils n'atteindront pas l'âge scolaire (vers 8 ans).
  • 30. Croissance des nourrissons prématurés Les nourrissons de très petit poids de naissance ayant un poids et une taille sous le 10e percentile à 2 ans vont probablement rester sous ce percentile à l'âge de 5 et 8 ans. Risque élevé d'arrêt de croissance - associé à un développement plus lent. La croissance optimale ne sera pas nécessairement atteinte. Comparer la croissance avec d'autres nourrissons prématurés d'un poids semblable à la naissance. L’âge corrigé devrait être utilisé jusqu’à 36 mois pour l’évaluation de la croissance.
  • 31. Croissance des nourrissons prématurés Les courbes de croissance postnatales plus anciennes ont été élaborées lorsque les soins néonatals, y compris l’aspect nutrition, n’étaient pas optimum et qu’on n’avait pas de données pour des nourrissons ayant une gestation de moins de 29 semaines. Les courbes de croissance postnatales plus récentes tenant compte des changements dans la croissance rendus possible par l’amélioration des soins néonatals ont des limites - elles n’indiquent pas nécessairement la croissance idéale des prématurés. Les courbes de croissance intra-utérines actuelles tiennent compte des données transversales mais pas des données longitudinales; viennent de certains petits échantillons de nourrissons, y compris ceux qui présentent une insuffisance du poids de naissance par rapport à l’âge gestationnel et ne tiennent pas compte du sexe.
  • 32. Courbe de croissance de l’IHDP 2001 pour les prématurés Courbes de l’IHDP ou des CDC? Tout dépend de l’objectif. Pediatrics 2003 April:111(4Pt 1): 750-8. BioMed Central Pediatrics 2003 December, 3:13. Revue canadienne de la pratique et de la recherche en diététique 2004; 65 (1) : 22-32. Growth Monitoring in Community Settings Birth to 20 years: A Reference Manual, March 2005.
  • 33. IMC de la population en fonction de l’âge - Taux d’embonpoint et d’obésité 35% 30 29 29 30% 24 26 25% 24 24 21 21 17% 20% 17% 20% 12% 15% 18% 14% 15% 15% 14% 10% 12% 13% 12% 5% 9% 9% 10% 8% 7% 6% 0% CCHS NutriSTEP Calgary CCHS Timmins Timmins London CCHS Timmins 2004 2005 2003 2004 "A" 2004 "B" 2004 2001-03 2004 "C" 2004 2-5 ans 6-11 ans 2-17 ans
  • 34. Utiliser l’IMC pour dépister l’obésité infantile Le poids n’est pas une bonne indication de l’adiposité ou de l’obésité. Utiliser l’IMC pour dépister après l’âge de 2 ans. Le poids en fonction de la stature ≠ l’IMC en fonction de l’âge. La stature ne s’ajuste pas toujours en fonction de l’âge dans les périodes où l’adiposité diffère grandement, p. ex., les enfants qui commencent à marcher et sont moins grands ou les nourrissons plus grands. L’IMC en fonction de l’âge est sécuritaire, simple et économique. Rapport évident entre les mesures directes de l’adiposité ainsi que les mesures sous-cutanées.
  • 35. Avantages de l’IMC Peut être reproduit, non invasif. Peut être comparé aux mesures de l’adiposité. Uniforme avec les normes pour les adultes - peut être utilisé après l’âge de 2 ans pour suivre l’embonpoint des enfants à l’âge adulte. Une référence pour les adolescents après la puberté. Tient compte des risques pour la santé Corrobore les facteurs de risque clinique de maladies cardiovasculaires comme l’hyperlipidémie, l’hyperinsulinémie et l’hypertension. À la puberté, a un lien avec les niveaux de lipides et la tension artérielle élevée à l’âge moyen.
  • 36. Interprétation de l’IMC en fonction de l’âge Ne pas oublier : L' âge Les caractéristiques de l’IMC Rebond d'adiposité après l’âge de 5 ½ ans Le sexe La masse musculaire comparée à la masse adipeuse Le stade de la maturation sexuelle Les différences ethniques
  • 37. Rebond d'adiposité L’adiposité augmente pendant la première année de la vie. Après 12 mois, l’IMC en fonction de l’âge diminue et baisse pendant les années préscolaires jusqu’à un minimum (4 à 6 ans). L’IMC en fonction de l’âge augmente ensuite de l’adolescence à l’âge adulte. Le « rebond d’adiposité » est l’augmentation de l’IMC après son niveau le plus bas. Un « rebond d'adiposité » précoce peut être critique pour l'obésité chez les adultes - avant l'âge de 4 à 6 ans. Plus de recherches seraient nécessaires sur l’adiposité comparée à la masse maigre ou la masse osseuse; effet sur l’obésité chez les adultes.
  • 38. Utiliser l’IMC avec les enfants Permet de suivre les changements dans l’IMC au fil du temps. Une augmentation de ≥ 2 unités par année peut indiquer une augmentation excessive du tissu adipeux. Le degré de changement qui signifie un risque n’est pas connu. Lorsqu'on navigue des percentiles ou bien il se dessine une tendance anormale, comparer le poids en fonction de l'âge et la stature en fonction de l’âge.
  • 39. Limites de l’IMC N’est pas fiable chez les personnes malades qui ont une croissance, une composition corporelle et un âge de puberté anormaux. Ne convient pas aux enfants qui ont des anomalies venant modifier la mesure de la taille. Manque de données scientifiques et d’expérience pour évaluer l'insuffisance pondérale - plus de recherches sont nécessaires.
  • 40. IMC : Une partie de la solution L’IMC est un indice dérivé basé sur les données de la population. L’enfant est sa propre référence. La variabilité normale dans la croissance des individus et la composition corporelle – 5 % des enfants en santé ont une croissance sous le 5e percentile et supérieure au 95e percentile (courbe en cloche). Les mesures individuelles ne sont pas suffisantes – doivent être suivies au fil du temps pour déterminer les tendances.
  • 41. IMC : Une partie de la solution Erreur(s) dans les mesures mauvaises données et interprétation incorrecte Variation de la taille de 1,9 cm = 1 percentile de l’IMC (essai pilote de 2002 dans la région de Calgary). N’est pas un diagnostic. Évaluation plus complète : épaisseur du pli cutané, comorbidité, antécédents familiaux, problèmes de santé récents, examen physique. Risques pour la santé : habitudes alimentaires, niveau d’activité physique, prédisposition génétique ou autres facteurs de risque.
  • 42. Valeurs limites de l'IMC en fonction de l'âge selon CDC ≥ 95e percentile Embonpoint (Obèse*) Risque d’embonpoint 85e au < 95e percentile (Embonpoint*) 5e au < 85e percentile Poids normal < 5e percentile insuffisance pondérale * Définition ou terme canadien
  • 43. Valeurs limites de l'IMC en fonction de l'âge 5 à 19 ans ≥ 99,9e percentile Obésité grave > 97e percentile Obèse > 85e percentile Embonpoint < 3e percentile Insuffisance pondérale < 0,1e percentile Insuffisance pondérale grave
  • 44. À risque? Ce garçon a 3 ans et trois semaines. Quel est l’IMC en fonction de l’âge? Est-ce qu’il risque de faire de l’embonpoint? Photo de l’étude longitudinale de l’UC Berkeley, 1973
  • 45. Courbes de l’IMC en fonction de l’âge Garçons : 2 à 20 ans Mesures : Âge = 3 ans et 3 semaines Taille = 100,8 cm Poids = 18,6 kg IMC = 18,3 IMC pour l’âge = 95e percentile Obésité
  • 46. À risque? Cette fille à 4 ans. Quel est son IMC en fonction de l’âge? Est-ce qu’elle risque de faire de l’embonpoint? Photo de l’étude longitudinale de l’UC Berkeley, 1973
  • 47. Courbes de l’IMC en fonction de l’âge Mesures : Filles : 2 à 20 ans Âge = 4 ans Taille = 99,2 cm Poids = 17,55 kg IMC= 17,8 IMC pour l’âge = 90e–95e percentile Embonpoint
  • 48. Résumé de l’information Mesurer le poids et la taille. Tracer la courbe de croissance appropriée. Interpréter les données de croissance. Message aux parents. Points à discuter avec les parents Information générale sur l’évaluation et la discussion de l'apport alimentaire, de l’activité et de la croissance. Documents à distribuer. Actions et renvois en consultation.
  • 49. Messages principaux à l’intention des parents La croissance au fil du temps est plus importante qu’une seule mesure. Les mesures du poids, de la taille/stature sont des outils de dépistage de la santé. La croissance est un signe de la santé générale. Bien des choses peuvent avoir un effet sur la croissance d’un enfant. La croissance ressemble au même profil de croissance que dans la famille.
  • 50. Messages principaux à l’intention des parents Insister sur la saine alimentation et des habitudes de vie saines plutôt que l’apparence physique. Insister sur des habitudes positives et une relation saine entre l’alimentation et l’acte alimentaire. Les parents devraient démontrer une image corporelle positive et respecter l’individualité de l’enfant. L’évaluation de la croissance doit être considérée comme un outil permettant d’informer et d’explorer le sujet plus en détail.
  • 51. Ressources pour les professionnels et les parents American Dietetic Association and Dietitians of Canada Manual of Clinical Nutrition: www.eatright.org Centers for Disease Control and Prevention: www.cdc.gov/growthcharts Service de santé de la région de Calgary : www.calgaryhealthregion.ca/nutrition Les diététistes du Canada : www.dietetistes.ca Promouvoir le suivi optimal de la croissance des enfants au Canada : Utilisation des nouvelles courbes de croissance de l'OMS (un énoncé collectif). Est-ce que mon enfant grandit bien? Réponses pour les parents. Guide d’utilisation des nouvelles courbes de croissance de l'OMS à l'intention du professionnel de la santé.
  • 52. Remerciements Présentation adaptée de Growing children well : What you need to know and use in practice, Séries de vidéos préparées pour le programme de stage en diététique dans le Nord de l’Ontario, janvier 2008. Disponible sur demande à : Lee Rysdale à lrysdale@opha.on.ca. Révisions au contenu effectuées par Jane Lac, Dt.P. consultante Janelac.work@gmail.com Traduction et révision par Concorde French Communications Ltd et Joëlle Zorzetto, Dt. P.