Your SlideShare is downloading. ×

L\'évolution Des Exportations En France

4,691

Published on

Published in: Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
4,691
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
33
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. L’ EVOLUTION DES EXPORTATIONS EN FRANCE Date : 27/05/2009 Intervenant : Nicolas POMER Séminaire : Relations économiques, financières et intelligence économique 0
  • 2. 1 INTRODUCTION Mois Valeur en euros Taux de couverture Mars 2008 33 Milliards 89,7 % Mars 2009 28 Milliards 85,18 %
    • Tableau de bord de l’économie française : nouvelle baisse des exportations 1 er trim. 2009
    • Source : Notes bleues de Bercy données FAB/FAB en CVS
    • Exportations : baromètre de la santé de l’économie française et de sa compétitivité
    • Evolution des exportations est déterminante pour :
      • Activité sectorielle
      • Structure des échanges par zone géographique
      • Solde de la balance commerciale
      • Solde de la balance des paiements
      • Marge de manœuvre de « l’entreprise France » : degré d’ouverture
    • Evolution des exportations est soumise à des contraintes :
      • Environnement international (fluctuations, marchés financiers, climats, conflits…)
      • Politique étrangère
  • 3. Introduction (suite)
    • Démarche :
    • 1 er temps :
    • Quels sont les facteurs explicatifs de cette baisse ? S’agit t’il d’une tendance durable ?
    • Quels sont les risques pour l ’économie française ?
    • 2 ème temps :
    • Quels sont les atouts dont disposent la France pour redresser la situation ?
    • Quelles sont les opportunités à saisir ?
    • ****
    2
  • 4.
    • Une faiblesse historique ?
    • Baisse des exportations au 1 er trimestre 2009 : tendance de l’ensemble des pays de l’OCDE
    • Déficit commercial de la France : un déficit régulier depuis 2002
    • Rappel historique : XVII- Mi-XXème faiblesse des exportations – Balance commerciale déficitaire
      • Colbertisme, empire colonial, politique protectionniste (XVIIe-mi XXème siècle)
      • Ouverture tardive sur le monde (dep. 1958)
    • Bilan : une faiblesse régulière – Cycles de hausse et de baisse
    • (restructurations, contraintes,…)
    3 I. EXPORTATIONS : une dégradation tendancielle
  • 5. I. EXPORTATIONS : une dégradation tendancielle
    • 2. L’Euro est-il seul responsable ?
      • 1 er élément : hausse de l’euro + 50% de 2001 à 2008 : handicap des exportations
      • Parité euro/ dollar trop élevée : baisse de la compétitivité des entreprises
      • 2 ème élément : facture énergétique : hausse du prix du pétrole
      • Source Insee
    4
  • 6. I. EXPORTATIONS : une dégradation tendancielle
      • Facture énergétique : effet modérateur de l’euro
      • 3 ème élément : Concurrence des pays émergents : Chine, Inde,… des secteurs clés menacés
        • Exemple : Automobile : baisse des ventes à l’exportation depuis 1990 (délocalisations)
      • 4 ème élément : Selon les secteurs : faiblesse de la compétitivité des entreprises
        • Compétitivité-prix : dépend du cout du travail et du capital et de la variation des taux de change
        • Compétitivité-coût : coûts de production (coût du travail et coût du capital)
        • Compétitivité hors-prix : forme de compétitivité reposant sur la qualité, la capacité d’innovation, la productivité, les services,…
      • Entreprises françaises : effort maîtrise des coûts salariaux et effort de productivité (C.S.U)
        • Allemagne : un contexte similaire : exportations et compétitivité 
    5 Prix Baril $ 2008 73 98 Prix Baril € 2008 53 67 Base 1990 France Allemagne Compétitivité-prix + 3,2% +3,7% Compétitivité-Coût - 7,1% + 6,9 %
  • 7. I. EXPORTATIONS : une dégradation tendancielle 6
    • 3. Baisse des exportations : quels risques pour l’économie française ?
      • Aggravation du déficit commercial (fin 2008 : - 55Mds €)
      • Aggravation du déficit de la balance des paiements
      • Baisse du revenu national
      • Baisse des profits des entreprises exportatrices et de la capacité d’investissement (F.B.C.F)
      • Mise en danger de nos secteurs clés
      • Augmentation de la pénétration des entreprises étrangères sur territoire national
      • Domination des firmes étrangères des pays émergents : Tata group (Jaguar, Land Rover,…), Gazprom, Petrochina, China Mobile,…
      • Perte de nouvelles parts de marché à l’étranger
      • Horizon 2050 :
      • selon une étude Pricewatercoopers (mars 2006) : domination des exportations mondiales par le BRIC (Brésil, Chine, Inde, Russie)
      • Prévisions : France 6ème ou 8 ème rang mondial des exportateurs
  • 8.
    • 1. Des activités exportatrices dynamiques
    • Un intérêt croissant pour l’exportation
    • Effort à l’exportation (% du PIB) :
    • Activités des secteurs clés toujours à la hausse :
    • Agroalimentaire + 5,5% en 2008,
    • Biens d’équipements + 11%,
    • Produits énergétiques (+ 31,6%)
    • Armements : France 4 ème exportateur mondial (6% parts de marché sur un marché de 67 Mds €)
    • Hausse des exportations du secteur pharmaceutique
    • Acteurs : 98000 PME Grands groupes : 59 % exportations entreprises + 250 salariés
    • Contrats internationaux d’importants succès (31 Mds € 2008) : Suez, Alstom, Vinci, CNIM, Areva, Airbus,…
    • Présence renforcée sur les nouveaux marchés : Caucase, Asie du Sud-Est,….mais UE prédomine (65% des exportations à destinations de l’Union européenne)
    • Entreprises mieux structurées (réseaux commerciaux, lobbying, outils d’intelligence économique...)
    7 II. Les atouts du redressement 1960 1973 2007 2010 Effort à l’export 12,8% 17,2% 30% Prév. hausse Valeur (Mds €) 30 115 400
  • 9. II. Les atouts du redressement (statistiques) 8
  • 10. II. Les atouts du redressement
    • 2. Etat – Entreprises : un nouveau partenariat
    • Président - dirigeant de l’entreprise France :
      • VRP – signataires des contrats dans les D.A.S (domaines d’activités stratégiques)
      • Négociateur : J. Chirac : directive Wolkenstein 2006 ; N.Sarkozy - marché Libye 2007
      • Défenseur des intérêts : crise Chine des J.O 2007-2008
    • Etat : des structures améliorées
    • Restructuration des réseaux Ubifrance (approche « client ») :
      • encadrement des 120 missions économiques,
      • des SOPEXA, du réseau des CCE, et salons/manifestations de soutien à l’exportation.
      • Encadrement / Accompagnement des entreprises exportatrices : 15000 en 2007
    • Dématérialisation des procédures douanières : simplification (formulaire on-line, réactivité, baisse des taxes
    • Produits et services aides à l’exportation : assurance-prospection, garanties COFACE,…
    • Soutien des banques à l’exportation : 7 Mds € financement à l’exportation
      • 5 Mds pour soutenir les ventes de l’aéronautique
    9
  • 11. II. Les atouts du redressement
    • 3. Des opportunités à saisir : nouvelles zones, nouveaux marchés, nouveaux comportements
    • Nouveaux marchés : priorité aux pays émergents (données 2008)
      • Europe – N.E.M : Pologne (+5,9%), Slovaquie (+11,3%), Bulgarie , Roumanie (+ 12%)
      • Pays candidat à l’U.E : Turquie – forte demande intérieure (+11%/an)
      • Proche –Moyen Orient (3,2% exportations françaises en 2008) : Jordanie, Qatar, Oman, Iran, Koweit, Emirats Arabes Unis (Abu Dhabi – Visite de N. Sarkozy en mai 2009)
      • Pays du Caucase 5,2 % : exportations françaises en 2008 : forte demande intérieure et ressources pétrolières du Kashagan
      • Asie du Sud Est : Thaïlande (+17%), Philippines (+13%) , Singapour (+12%), Malaisie (+10%), Laos (+23%)
    • Nouveaux marchés – Nouveaux contrats:
      • Pôles de compétitivité : avoir un temps d’avance (biocarburants, microélectronique…)
      • Chine - Etats-Unis : Prendre le marché de l’économie verte
      • Et les nodules ?…..gisements dans la zone Asie Pacifique ou Mer du Nord
      • Un marché à conquérir, des ressources à exploiter, des entreprises françaises compétitives (Total, Lafarge,…) et le « porte avions » de la Nouvelle Calédonie
    10
  • 12. 11 Conclusion
    • Dégradation des exportations : tendance normale dans le contexte actuel
    • Reprise 2011-2012 des exportations : fin d’un cycle de baisse des exportations (durée moyenne 10-15 ans - Juglar ?)
    • Dans les mois à venir : l’Euro et le pétrole : rôle déterminant
    • Mais ce sont les capacités des entreprises à investir, à innover et à s’imposer sur les marchés internationaux qui permettront de relancer les exportations. Les acteurs doivent se mobiliser :
    • Mobilisation des pôles de compétitivité : rôle moteur dans l’innovation, l’investissement
    • Mobilisation des dirigeants : ambition, attitude commerciale (prospection, veille, marché, …)
    • Points de vigilance :
    • Inde, Chine : agressivité commerciale et investissements à l’étranger
    • France méfiance aux « exportations » (fuite) des cerveaux
    • Attitudes à adopter :
    • Renforcer des structures à l’export (taille de l’entreprise, partenariats,….).
    • Se positionner sur le marché de la croissance verte Etats-Unis (politique de Barak Obama) ou en Chine (265 Mds €)
  • 13. 12 MATRICE S.W.O.T
    • FORCES
    • Expertise des secteurs clés : forte compétitivité hors prix (qualité, services,…)
    • Contrats internationaux réguliers : Areva, Airbus,…. : forte compétitivité-prix
    • Partenariat état – entreprise modernisé – implication des dirigeants
    • Réseaux structurés : Ubifrance, CCE, …
    • Euro : monnaie stable et appréciée
    • FAIBLESSES
    • Déficit en hausse : record 2008 – 55 Mds €
    • Erosion des vaches à lait : automobile,…
    • Infrastructures (ports, hubs,…) à moderniser
    • Faiblesse des implantations en zone Asie Pacifique (importance de la Nouvelle Calédonie – zone matières premières Nickel)
    • RISQUES – MENACES
    • Concurrence des pays NEM (Pologne, Tchéquie,…)
    • Concurrence de Inde, Chine à l’export et sur le marché intérieur (textile, électronique, automobile,….)
    • Dépréciation du dollar – hausse de l’Euro
    • Nouvelle-Calédonie : relai d’influence
    • OPPORTUNITES
    • Nouveaux marchés : économie verte (biotechnologies, biocarburants, éoliens,…), nodules
    • Nouveaux pays : Chine, Turquie , pays du Caucase (forte demande intérieure)
    • Marchés essentielles : Chine, Etats-Unis
    • Partenariats à conclure : Allemagne, Grande-Bretagne, Inde, Chine
  • 14. STATISTIQUES 13
  • 15. STATISTIQUES (suite 2)
  • 16. STATISTIQUES (suite 3) Source: CEPII, base CHELEM-CIN-BAL
  • 17. Merci de votre attention

×