Your SlideShare is downloading. ×
0
L\'évolution Des Exportations En France
L\'évolution Des Exportations En France
L\'évolution Des Exportations En France
L\'évolution Des Exportations En France
L\'évolution Des Exportations En France
L\'évolution Des Exportations En France
L\'évolution Des Exportations En France
L\'évolution Des Exportations En France
L\'évolution Des Exportations En France
L\'évolution Des Exportations En France
L\'évolution Des Exportations En France
L\'évolution Des Exportations En France
L\'évolution Des Exportations En France
L\'évolution Des Exportations En France
L\'évolution Des Exportations En France
L\'évolution Des Exportations En France
L\'évolution Des Exportations En France
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

L\'évolution Des Exportations En France

4,718

Published on

Published in: Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
4,718
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
33
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. L’ EVOLUTION DES EXPORTATIONS EN FRANCE Date : 27/05/2009 Intervenant : Nicolas POMER Séminaire : Relations économiques, financières et intelligence économique 0
  • 2. 1 INTRODUCTION Mois Valeur en euros Taux de couverture Mars 2008 33 Milliards 89,7 % Mars 2009 28 Milliards 85,18 % <ul><li>Tableau de bord de l’économie française : nouvelle baisse des exportations 1 er trim. 2009 </li></ul><ul><li>Source : Notes bleues de Bercy données FAB/FAB en CVS </li></ul><ul><li>Exportations : baromètre de la santé de l’économie française et de sa compétitivité </li></ul><ul><li>Evolution des exportations est déterminante pour : </li></ul><ul><ul><li>Activité sectorielle </li></ul></ul><ul><ul><li>Structure des échanges par zone géographique </li></ul></ul><ul><ul><li>Solde de la balance commerciale </li></ul></ul><ul><ul><li>Solde de la balance des paiements </li></ul></ul><ul><ul><li>Marge de manœuvre de « l’entreprise France » : degré d’ouverture </li></ul></ul><ul><li>Evolution des exportations est soumise à des contraintes : </li></ul><ul><ul><li>Environnement international (fluctuations, marchés financiers, climats, conflits…) </li></ul></ul><ul><ul><li>Politique étrangère </li></ul></ul>
  • 3. Introduction (suite) <ul><li>Démarche : </li></ul><ul><li>1 er temps : </li></ul><ul><li>Quels sont les facteurs explicatifs de cette baisse ? S’agit t’il d’une tendance durable ? </li></ul><ul><li>Quels sont les risques pour l ’économie française ? </li></ul><ul><li>2 ème temps : </li></ul><ul><li>Quels sont les atouts dont disposent la France pour redresser la situation ? </li></ul><ul><li>Quelles sont les opportunités à saisir ? </li></ul><ul><li>**** </li></ul>2
  • 4. <ul><li>Une faiblesse historique ? </li></ul><ul><li>Baisse des exportations au 1 er trimestre 2009 : tendance de l’ensemble des pays de l’OCDE </li></ul><ul><li>Déficit commercial de la France : un déficit régulier depuis 2002 </li></ul><ul><li>Rappel historique : XVII- Mi-XXème faiblesse des exportations – Balance commerciale déficitaire </li></ul><ul><ul><li>Colbertisme, empire colonial, politique protectionniste (XVIIe-mi XXème siècle) </li></ul></ul><ul><ul><li>Ouverture tardive sur le monde (dep. 1958) </li></ul></ul><ul><li>Bilan : une faiblesse régulière – Cycles de hausse et de baisse </li></ul><ul><li>(restructurations, contraintes,…) </li></ul>3 I. EXPORTATIONS : une dégradation tendancielle
  • 5. I. EXPORTATIONS : une dégradation tendancielle <ul><li>2. L’Euro est-il seul responsable ? </li></ul><ul><ul><li>1 er élément : hausse de l’euro + 50% de 2001 à 2008 : handicap des exportations </li></ul></ul><ul><ul><li>Parité euro/ dollar trop élevée : baisse de la compétitivité des entreprises </li></ul></ul><ul><ul><li>2 ème élément : facture énergétique : hausse du prix du pétrole </li></ul></ul><ul><ul><li>Source Insee </li></ul></ul>4
  • 6. I. EXPORTATIONS : une dégradation tendancielle <ul><ul><li>Facture énergétique : effet modérateur de l’euro </li></ul></ul><ul><ul><li>3 ème élément : Concurrence des pays émergents : Chine, Inde,… des secteurs clés menacés </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Exemple : Automobile : baisse des ventes à l’exportation depuis 1990 (délocalisations) </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>4 ème élément : Selon les secteurs : faiblesse de la compétitivité des entreprises </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Compétitivité-prix : dépend du cout du travail et du capital et de la variation des taux de change </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Compétitivité-coût : coûts de production (coût du travail et coût du capital) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Compétitivité hors-prix : forme de compétitivité reposant sur la qualité, la capacité d’innovation, la productivité, les services,… </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Entreprises françaises : effort maîtrise des coûts salariaux et effort de productivité (C.S.U) </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Allemagne : un contexte similaire : exportations et compétitivité  </li></ul></ul></ul>5 Prix Baril $ 2008 73 98 Prix Baril € 2008 53 67 Base 1990 France Allemagne Compétitivité-prix + 3,2% +3,7% Compétitivité-Coût - 7,1% + 6,9 %
  • 7. I. EXPORTATIONS : une dégradation tendancielle 6 <ul><li>3. Baisse des exportations : quels risques pour l’économie française ? </li></ul><ul><ul><li>Aggravation du déficit commercial (fin 2008 : - 55Mds €) </li></ul></ul><ul><ul><li>Aggravation du déficit de la balance des paiements </li></ul></ul><ul><ul><li>Baisse du revenu national </li></ul></ul><ul><ul><li>Baisse des profits des entreprises exportatrices et de la capacité d’investissement (F.B.C.F) </li></ul></ul><ul><ul><li>Mise en danger de nos secteurs clés </li></ul></ul><ul><ul><li>Augmentation de la pénétration des entreprises étrangères sur territoire national </li></ul></ul><ul><ul><li>Domination des firmes étrangères des pays émergents : Tata group (Jaguar, Land Rover,…), Gazprom, Petrochina, China Mobile,… </li></ul></ul><ul><ul><li>Perte de nouvelles parts de marché à l’étranger </li></ul></ul><ul><ul><li>Horizon 2050 : </li></ul></ul><ul><ul><li>selon une étude Pricewatercoopers (mars 2006) : domination des exportations mondiales par le BRIC (Brésil, Chine, Inde, Russie) </li></ul></ul><ul><ul><li>Prévisions : France 6ème ou 8 ème rang mondial des exportateurs </li></ul></ul>
  • 8. <ul><li>1. Des activités exportatrices dynamiques </li></ul><ul><li>Un intérêt croissant pour l’exportation </li></ul><ul><li>Effort à l’exportation (% du PIB) : </li></ul><ul><li>Activités des secteurs clés toujours à la hausse : </li></ul><ul><li>Agroalimentaire + 5,5% en 2008, </li></ul><ul><li>Biens d’équipements + 11%, </li></ul><ul><li>Produits énergétiques (+ 31,6%) </li></ul><ul><li>Armements : France 4 ème exportateur mondial (6% parts de marché sur un marché de 67 Mds €) </li></ul><ul><li>Hausse des exportations du secteur pharmaceutique </li></ul><ul><li>Acteurs : 98000 PME Grands groupes : 59 % exportations entreprises + 250 salariés </li></ul><ul><li>Contrats internationaux d’importants succès (31 Mds € 2008) : Suez, Alstom, Vinci, CNIM, Areva, Airbus,… </li></ul><ul><li>Présence renforcée sur les nouveaux marchés : Caucase, Asie du Sud-Est,….mais UE prédomine (65% des exportations à destinations de l’Union européenne) </li></ul><ul><li>Entreprises mieux structurées (réseaux commerciaux, lobbying, outils d’intelligence économique...) </li></ul>7 II. Les atouts du redressement 1960 1973 2007 2010 Effort à l’export 12,8% 17,2% 30% Prév. hausse Valeur (Mds €) 30 115 400
  • 9. II. Les atouts du redressement (statistiques) 8
  • 10. II. Les atouts du redressement <ul><li>2. Etat – Entreprises : un nouveau partenariat </li></ul><ul><li>Président - dirigeant de l’entreprise France : </li></ul><ul><ul><li>VRP – signataires des contrats dans les D.A.S (domaines d’activités stratégiques) </li></ul></ul><ul><ul><li>Négociateur : J. Chirac : directive Wolkenstein 2006 ; N.Sarkozy - marché Libye 2007 </li></ul></ul><ul><ul><li>Défenseur des intérêts : crise Chine des J.O 2007-2008 </li></ul></ul><ul><li>Etat : des structures améliorées </li></ul><ul><li>Restructuration des réseaux Ubifrance (approche « client ») : </li></ul><ul><ul><li>encadrement des 120 missions économiques, </li></ul></ul><ul><ul><li>des SOPEXA, du réseau des CCE, et salons/manifestations de soutien à l’exportation. </li></ul></ul><ul><ul><li>Encadrement / Accompagnement des entreprises exportatrices : 15000 en 2007 </li></ul></ul><ul><li>Dématérialisation des procédures douanières : simplification (formulaire on-line, réactivité, baisse des taxes </li></ul><ul><li>Produits et services aides à l’exportation : assurance-prospection, garanties COFACE,… </li></ul><ul><li>Soutien des banques à l’exportation : 7 Mds € financement à l’exportation </li></ul><ul><ul><li>5 Mds pour soutenir les ventes de l’aéronautique </li></ul></ul>9
  • 11. II. Les atouts du redressement <ul><li>3. Des opportunités à saisir : nouvelles zones, nouveaux marchés, nouveaux comportements </li></ul><ul><li>Nouveaux marchés : priorité aux pays émergents (données 2008) </li></ul><ul><ul><li>Europe – N.E.M : Pologne (+5,9%), Slovaquie (+11,3%), Bulgarie , Roumanie (+ 12%) </li></ul></ul><ul><ul><li>Pays candidat à l’U.E : Turquie – forte demande intérieure (+11%/an) </li></ul></ul><ul><ul><li>Proche –Moyen Orient (3,2% exportations françaises en 2008) : Jordanie, Qatar, Oman, Iran, Koweit, Emirats Arabes Unis (Abu Dhabi – Visite de N. Sarkozy en mai 2009) </li></ul></ul><ul><ul><li>Pays du Caucase 5,2 % : exportations françaises en 2008 : forte demande intérieure et ressources pétrolières du Kashagan </li></ul></ul><ul><ul><li>Asie du Sud Est : Thaïlande (+17%), Philippines (+13%) , Singapour (+12%), Malaisie (+10%), Laos (+23%) </li></ul></ul><ul><li>Nouveaux marchés – Nouveaux contrats: </li></ul><ul><ul><li>Pôles de compétitivité : avoir un temps d’avance (biocarburants, microélectronique…) </li></ul></ul><ul><ul><li>Chine - Etats-Unis : Prendre le marché de l’économie verte </li></ul></ul><ul><ul><li>Et les nodules ?…..gisements dans la zone Asie Pacifique ou Mer du Nord </li></ul></ul><ul><ul><li>Un marché à conquérir, des ressources à exploiter, des entreprises françaises compétitives (Total, Lafarge,…) et le « porte avions » de la Nouvelle Calédonie </li></ul></ul>10
  • 12. 11 Conclusion <ul><li>Dégradation des exportations : tendance normale dans le contexte actuel </li></ul><ul><li>Reprise 2011-2012 des exportations : fin d’un cycle de baisse des exportations (durée moyenne 10-15 ans - Juglar ?) </li></ul><ul><li>Dans les mois à venir : l’Euro et le pétrole : rôle déterminant </li></ul><ul><li>Mais ce sont les capacités des entreprises à investir, à innover et à s’imposer sur les marchés internationaux qui permettront de relancer les exportations. Les acteurs doivent se mobiliser : </li></ul><ul><li>Mobilisation des pôles de compétitivité : rôle moteur dans l’innovation, l’investissement </li></ul><ul><li>Mobilisation des dirigeants : ambition, attitude commerciale (prospection, veille, marché, …) </li></ul><ul><li>Points de vigilance : </li></ul><ul><li>Inde, Chine : agressivité commerciale et investissements à l’étranger </li></ul><ul><li>France méfiance aux « exportations » (fuite) des cerveaux </li></ul><ul><li>Attitudes à adopter : </li></ul><ul><li>Renforcer des structures à l’export (taille de l’entreprise, partenariats,….). </li></ul><ul><li>Se positionner sur le marché de la croissance verte Etats-Unis (politique de Barak Obama) ou en Chine (265 Mds €) </li></ul>
  • 13. 12 MATRICE S.W.O.T <ul><li>FORCES </li></ul><ul><li>Expertise des secteurs clés : forte compétitivité hors prix (qualité, services,…) </li></ul><ul><li>Contrats internationaux réguliers : Areva, Airbus,…. : forte compétitivité-prix </li></ul><ul><li>Partenariat état – entreprise modernisé – implication des dirigeants </li></ul><ul><li>Réseaux structurés : Ubifrance, CCE, … </li></ul><ul><li>Euro : monnaie stable et appréciée </li></ul><ul><li>FAIBLESSES </li></ul><ul><li>Déficit en hausse : record 2008 – 55 Mds € </li></ul><ul><li>Erosion des vaches à lait : automobile,… </li></ul><ul><li>Infrastructures (ports, hubs,…) à moderniser </li></ul><ul><li>Faiblesse des implantations en zone Asie Pacifique (importance de la Nouvelle Calédonie – zone matières premières Nickel) </li></ul><ul><li>RISQUES – MENACES </li></ul><ul><li>Concurrence des pays NEM (Pologne, Tchéquie,…) </li></ul><ul><li>Concurrence de Inde, Chine à l’export et sur le marché intérieur (textile, électronique, automobile,….) </li></ul><ul><li>Dépréciation du dollar – hausse de l’Euro </li></ul><ul><li>Nouvelle-Calédonie : relai d’influence </li></ul><ul><li>OPPORTUNITES </li></ul><ul><li>Nouveaux marchés : économie verte (biotechnologies, biocarburants, éoliens,…), nodules </li></ul><ul><li>Nouveaux pays : Chine, Turquie , pays du Caucase (forte demande intérieure) </li></ul><ul><li>Marchés essentielles : Chine, Etats-Unis </li></ul><ul><li>Partenariats à conclure : Allemagne, Grande-Bretagne, Inde, Chine </li></ul>
  • 14. STATISTIQUES 13
  • 15. STATISTIQUES (suite 2)
  • 16. STATISTIQUES (suite 3) Source: CEPII, base CHELEM-CIN-BAL
  • 17. Merci de votre attention

×