Your SlideShare is downloading. ×
French deliverability benchmark report  2011
French deliverability benchmark report  2011
French deliverability benchmark report  2011
French deliverability benchmark report  2011
French deliverability benchmark report  2011
French deliverability benchmark report  2011
French deliverability benchmark report  2011
French deliverability benchmark report  2011
French deliverability benchmark report  2011
French deliverability benchmark report  2011
French deliverability benchmark report  2011
French deliverability benchmark report  2011
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

French deliverability benchmark report 2011

641

Published on

Baromètre mondial de la délivrabilité des …

Baromètre mondial de la délivrabilité des
emails commerciaux, 1er semestre 2011.

Published in: Business
0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
641
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
10
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Baromètre mondial de la délivrabilitéPOUR PLUS Baromètre mondial de la délivrabilité desD’INFORMATION emails commerciaux, 1er semestre 2011rpinfo-semea@returnpath.net Les échecs en matière de délivrabilité sont nombreux+33 1 78 15 38 42 et la maîtrise de cette problématique reste un défi pour les expéditeurs de courriers électroniques en Europe, avec une moyenne d’un email sur six n’atteignant jamais la boîte de réception. Return Path, leader mondial sur le marché des solutions d’optimisation des services email, a examiné les données de 149 fournisseurs d’accès Internet (FAI) dans le monde de janvier à juin 2011. Cette analyse approfondie au cours de ces six mois a montré la grande difficulté éprouvée par les annonceurs en matière de délivrabilité. Sommaire : • Combien d’emails ne parviennent pas dans les boîtes de réception? • Les boîtes de réception B2B restent difficiles à atteindre • Taux de délivrabilité par continent et par pays • Trois explications au problème récurrent de délivrabilité pour les annonceurs en Europe • Solutions à mettre en œuvre par les annonceurs pour améliorer la délivrabilité de leurs emails.Si vous avez des questions ou si vous souhaitez savoir de quelle manière Return Path peut vous aider, n’hésitez pas à nous appeler au+33 1 78 15 38 42 ou à nous envoyer un email à rpinfo-semea@returnpath.net © 2011 Return Path, Inc. www.returnpath.fr | v081811
  • 2. Case StudyBaromètre mondial de la délivrabilité, 1er semestre 2011Combien d’emails ne parviennent pas Délivrabilité des emails - Monde, 1er semestre 2011dans les boîtes de réception? D’une manière générale, les données révèlent que 7% 12%seulement 81% des emails légitimes envoyés depar le monde pour le premier semestre 2011 ont 81%été livrés en boîte de réception. Au niveau mondial, Boîte de Récep oncela équivaut à un courrier électronique légitime Dossier Spam Non reçusur cinq qui se retrouve dans le répertoire decourrier indésirable (7 %) ou bien qui est bloqué parles FAI avant d’atteindre son destinataire (12%).En Amérique du nord (Etats-Unis et Canada), les annonceurs font face à 14% d’emails n’atteignant pas lesboîtes de réception pour le premier semestre 2011. Les données révèlent ainsi que le taux de distributionsur cette même région atteint 86% des emails légitimes envoyés.Ces résultats sont sensiblement meilleurs que pour les annonceurs européens, qui ne jouissent que d’untaux de distribution en boîte de réception de 84%. Sur les 16% non-reçus, 6% des emails atterrissentdirectement dans le dossier courrier indésirable et 10% sont non-remis. Délivrabilité des emails - Régions du Monde, 1er semestre 2011 Boîte de Récep on Dossier Spam Non reçu APAC 78% 6% 16% CALA 62% 17% 21% EMEA 84% 6% 10% NOAM 86% 6% 8% Monde 81% 7% 12% Si vous avez des questions ou si vous souhaitez savoir de quelle manière Return Path peut vous aider, n’hésitez pas à nous appeler au +33 1 78 15 38 42 ou à nous envoyer un email à rpinfo-semea@returnpath.net © 2011 Return Path, Inc. www.returnpath.fr | v081811 Page 2
  • 3. Case StudyBaromètre mondial de la délivrabilité, 1er semestre 2011En Asie-Pacifique, seuls 78% des emails envoyés Return Path a analysé un échantillon de atteignent les boîtes aux lettres de leurs destinataires, 30 000 boîtes de réception Gmail du 1er juillet avec 6% des messages livrés en courrier indésirable et au 10 août 2011. Cette analyse révèle que : un monumental 16% bloqués par les FAI. • 81% des boîtes de réception Gmail étudiées disposent de la fonctionnalité de tri automatique « Boîte de réception Prioritaire » (à noter queL’Amérique centrale et l’Amérique du Sud font l’activation de cette option « Boîte de réception Prioritaire » par les usagers a considérablementmauvaise figure avec seulement 3 emails légitimes sur augmenté pendant la réalisation de ce baromètre).5 envoyés effectivement reçus en boîte de réception • Le taux de placement moyen était de 91% (avec 9% d’emails livrés en courrier indésirable).(62%) – 17% arrivant en courrier indésirable et 21% • 17% des emails effectivement reçus ont été automatiquement classés en boîte de réceptionn’étant jamais reçus. prioritaire. A mesure que les technologies de filtrage seLes boîtes de réception B2B restent difficiles perfectionnent, les utilisateurs jouissent d’un meilleur contrôle sur leur boîte de réception. Si pour les FAIà atteindre cela signifie garder leurs abonnés plus longtemps, les annonceurs doivent, quant à eux, sérieusement se demander dans quelle mesure ces nouveaux processusProtégées par des solutions de filtrage tels que Postini, de filtrage peuvent impacter leur taux de placement en boîte de réception.Symantec et MessageLabs, les boîtes de réception B2B Par ailleurs, une analyse approfondie des messagesrestent difficiles à atteindre pour les annonceurs, avec reçus révèle que les catégories, spécialement créées pour le baromètre, “Professionnel”, “Finance”,seulement 80% de taux de distribution des courriers “Immobilier” et “Voyages” ont atteint un taux de distribution de 95% en boîte de réception prioritaire. Enélectroniques. Et bien que ce taux ait augmenté de 5% revanche, 10% des emails des catégories « Maison » et « Education » ont été considérés comme des spams.depuis 2009 (ou le taux de distribution n’était que de En conclusion, les annonceurs qui segmentent finement leurs campagnes emailing, qui adoptent une hygiène75.2%), les multiple méthodes de filtrage utilisées par stricte de leurs bases de données et qui mettent en œuvre une stratégie de contenu adaptée aux attentesles entreprises font que la délivrabilité vers les boîtes de de leurs cibles ne verront pas leurs taux de réponseréception professionnelles reste un défi très concret. chuter dramatiquement avec le développement de ces nouvelles technologies de filtrage. Délivrabilité des emails professionnels, 1er semestre 2011 Focus délivrabilité GMail 8% 12% 9% 17% des emails ont été distribués en boîte de récep on prioritaire 91% 80% Boîte de Récep on Boîte de Récep on Non reçu Dossier Spam Non reçu Si vous avez des questions ou si vous souhaitez savoir de quelle manière Return Path peut vous aider, n’hésitez pas à nous appeler au +33 1 78 15 38 42 ou à nous envoyer un email à rpinfo-semea@returnpath.net © 2011 Return Path, Inc. www.returnpath.fr | v081811 Page 3
  • 4. Case StudyBaromètre mondial de la délivrabilité, 1er semestre 2011Taux de délivrabilité par région, 1er semestre 2011Considérant un taux de délivrabilité au niveau mondial de 81%, un email sur cinq envoyés n’atteintpas la boîte de réception de son destinataire. 7% se retrouvent dans le répertoire courrierindésirable et 12% sont effectivement bloqués par les FAI. Dans toutes les régions analysées, onremarque qu’une plus grande proportion de courriers électroniques est bloquée par les FAI –notamment en Asie-Pacifique.Amérique du Nord Délivrabilité des emails - Amérique du Nord, 1er semestre 2011 Boîte de Récep on Dossier Spam Non reçu NOAM 86.01% 5.62% 8.35% Canada 85.22% 2.56% 12.21% USA 86.5% 7.56% 5.9%Sur le plan de la délivrabilité, l’Amérique du Nord affiche le plus haut score au niveau mondial,même si la situation reste préoccupante avec seulement 86% des emails légitimes atteignant leurdestinataire.En outre, si les pourcentages de courriers électroniques non reçus restent comparables entreles deux principaux pays (14.77% pour le Canada et 13.46% pour les Etats-Unis), le pourcentaged’emails bloqués par les FAI au Canada est disproportionnellement élevé avec 12.21% contre 5.9%pour les États-Unis. Si vous avez des questions ou si vous souhaitez savoir de quelle manière Return Path peut vous aider, n’hésitez pas à nous appeler au +33 1 78 15 38 42 ou à nous envoyer un email à rpinfo-semea@returnpath.net © 2011 Return Path, Inc. www.returnpath.fr | v081811 Page 4
  • 5. Case StudyBaromètre mondial de la délivrabilité, 1er semestre 2011Europe Délivrabilité des emails - Europe, 1er semestre 2011 Boîte de Récep on Dossier Spam Non reçu EMEA 83.5% 6.03% 10.42% Royaume-Uni 86% 6.1% 7.82% Allemagne 82.1% 15.1% 2.7% France 86.2% 7.9% 5.8%Sur l’ensemble du premier semestre 2011, un email légitime sur six en Europe (16,5 %) n’est jamaisreçu par son destinataire, dont un email commercial sur dix (10,4 %) non-remis (ni dans le courrierindésirable ni dans les boîtes de réception des abonnés), parce qu’il se retrouve bloqué par les FAIavant d’atteindre son destinataire. Le taux moyen de distribution en Europe est de 83,5%, soit 3points de moins que pour l’Amérique du Nord qui enregistre un résultat de 86,5%. France Plus d’un courrier électronique sur six envoyé à des abonnés français (14%) n’a pas été remis, soit un message sur 14 (6%) bloqué au niveau du FAI et un sur onze (8 %) ne parvenant qu’aux dossiers courrier indésirable. Ces données françaises sont comparables à celles du Royaume-Uni, mais toutefois bien supérieur à la moyenne mondiale. Royaume-Uni Le Royaume-Uni accuse un taux de non-distribution de 14% sur le premier semestre 2011. Un courrier électronique sur 12 envoyé à des abonnés britanniques (7,82%) a été totalement bloqué par les FAI et 6,14% sont arrivés directement dans le dossier courrier indésirable. Même si le Royaume-Uni jouit de l’un des meilleurs taux de distribution en Europe avec 86 %, sa marge de progression reste importante. Si vous avez des questions ou si vous souhaitez savoir de quelle manière Return Path peut vous aider, n’hésitez pas à nous appeler au +33 1 78 15 38 42 ou à nous envoyer un email à rpinfo-semea@returnpath.net © 2011 Return Path, Inc. www.returnpath.fr | v081811 Page 5
  • 6. Case StudyBaromètre mondial de la délivrabilité, 1er semestre 2011 Allemagne Les annonceurs allemands semblent rencontrer certaines difficultés pour atteindre les boîtes de réception de leurs clients. Avec un taux global de distribution en boîte de réception de 82,1 %, l’Allemagne se situe à 1 point sous la moyenne européenne, qui s’élève à 83,5 %. Par rapport à leurs homologues européens, ce sont les FAI allemands qui ont marqué le plus de courriers électroniques comme étant indésirables. Tandis que 82,1 % des messages ont atteint les boîtes de réception des abonnés, un message sur six envoyé à des abonnés allemands (15,1 %) a été redirigé vers le dossier courrier indésirable et 2,7% n’a jamais été reçu.Amérique Centrale et Amérique du Sud Délivrabilité des emails - Amérique Centrale et La ne, 1er semestre 2011 Délivrabilité des emails - Brésil, 1er semestre 2011 21% 11% 17% 25% 62% 64% Boîte de Récep on Boîte de Récep on Dossier Spam Dossier Spam Non reçu Non reçuLa délivrabilité reste un défi majeur en Amérique centrale et Amérique du Sud, avec un taux dedistribution en boîte de réception de 62%, soit seulement six emails sur dix envoyés. Les 38% restantssont soit bloques par les FAI (21%) ou bien finissent dans le répertoire courrier indésirable (17%).Pour le Brésil, le problème est encore plus sérieux : un quart, soit 25% des emails légitimes sontdirigés vers les dossiers courrier indésirable alors qu’un email sur dix (11%) est bloque au niveau Si vous avez des questions ou si vous souhaitez savoir de quelle manière Return Path peut vous aider, n’hésitez pas à nous appeler au +33 1 78 15 38 42 ou à nous envoyer un email à rpinfo-semea@returnpath.net © 2011 Return Path, Inc. www.returnpath.fr | v081811 Page 6
  • 7. Case StudyBaromètre mondial de la délivrabilité, 1er semestre 2011du FAI. En affichant un taux de distribution de 64%, le Brésil se trouve bien en dessous du tauxmoyen de 81% en vigueur au niveau mondial.Asie-Pacifique Délivrabilité des emails - Australie, 1er semestre 2011 Délivrabilité des emails - Chine, 1er semestre 2011 5% 3% 6% 39% 89% 58% Boîte de Récep on Boîte de Récep on Dossier Spam Dossier Spam Non reçu Non reçuAvec plus d’un courrier électronique sur cinq non-remis en Asie-Pacifique, l’Australie affiche untaux de distribution fort avec 89% d’emails parvenant en boite de réception – 6% étant bloqué auniveau du FAI et 5% finissant en courrier indésirable.La situation en Chine se trouve bien en dessous de la moyenne régionale : seuls 58% des emailslégitimes atteignent leur destinataire. Ainsi, 39% est bloque par les FAI et 3% sont distribués dans ledossier courrier indésirable ou spam.Trois explications aux problèmes récurrents de délivrabilité pour les expéditeursd’emails commerciaux1. Le mythe du taux de non-aboutis (bounce back rate): Les annonceurs reçoivent généralement tous les mois des rapports indiquant un soi-disant « taux de remise » de 95 % à 98 %. Mais dans la plupart des cas, cette mesure correspondrait en fait au « taux de non-aboutis». Dans le domaine de l’emailing, le taux de non-aboutis est le rapport entre le nombre d’emails non retournés à l’expéditeur et le nombre d’emails expédiés. Les annonceurs reçoivent donc une mesure qu’ils Si vous avez des questions ou si vous souhaitez savoir de quelle manière Return Path peut vous aider, n’hésitez pas à nous appeler au +33 1 78 15 38 42 ou à nous envoyer un email à rpinfo-semea@returnpath.net © 2011 Return Path, Inc. www.returnpath.fr | v081811 Page 7
  • 8. Case StudyBaromètre mondial de la délivrabilité, 1er semestre 2011 considèrent à tort comme le « taux de distribution en boîte de réception » alors qu’il s’agit du « taux de Qu’est-ce que le taux de distribution en boite de non-aboutis», calculé par le système en soustrayant le réception ? nombre d’emails qui ne sont pas arrivés à destination Le taux de distribution en pour des raisons principalement techniques (Hard boite de réception est le Bounce entre autres) au nombre d’emails expédiés. Les pourcentage de messages responsables marketing des plus grandes entreprises électroniques arrivant maintiennent des listes relativement propres et leur directement en boite de réception. Il exclut donc ceux plateforme de routage utilisée est configurée de manière aboutissant dans les dossiers à traiter en quasi temps réel ces notifications systèmes de courrier indésirable. (« DSN » ou « Delivery Status Notifications ») de non distribution (généralement avant l’envoi suivant). Pour les annonceurs, l’indicateur qui doit être le point principal d’attention, est le taux de distribution en boite de réception, c’est-à-dire le nombre de courriers électroniques qui arrivent réellement dans la boîte de réception.2. Le manque à gagner inhérent aux problèmes de délivrabilité: Pour de nombreuses entreprises, les campagnes d’emailing génèrent des recettes considérables. Dès lors, s’il est évident et avéré que les problèmes rencontrés en matière de délivrabilité coûtent de l’argent, ils peuvent être parfois occultés par les revenus très significatifs que chaque campagne génère et le retour-sur-investissement très élevé si on s’en réfère aux autres vecteurs de communication. Alors qu’il y a clairement un manque à gagner sur les emails qui n’atteignent jamais les boites de réception des abonnés ! Les emails non reçus doivent donc être considérés, tant en termes de coût, que d’effort pour y remédier.3. La difficile conduite du changement : Bon nombre d’annonceurs restent purement réticents à l’application de meilleures pratiques qui garantissent pourtant une augmentation de la probabilité et de la cohérence de la délivrabilité des emails. Nous voyons toujours des campagnes d’emailing affichant une fréquence d’envoi trop soutenue (pression marketing trop élevée), une faible pertinence ou encore qui s’appuient sur des techniques de segmentation inadaptées. Si vous avez des questions ou si vous souhaitez savoir de quelle manière Return Path peut vous aider, n’hésitez pas à nous appeler au +33 1 78 15 38 42 ou à nous envoyer un email à rpinfo-semea@returnpath.net © 2011 Return Path, Inc. www.returnpath.fr | v081811 Page 8
  • 9. Case StudyBaromètre mondial de la délivrabilité, 1er semestre 2011 Des recherches effectuées par l’équipe de Return Path ont d’ailleurs permis de révéler qu’un nombre élevé de grandes marques négligent des pratiques élémentaires telles que des messages de bienvenue, des procédures de désinscription efficaces et de la collecte du consentement des abonnés au-préalable.Conclusion : Solutions à mettre en œuvre par les annonceurs pour améliorer la délivrabilité de leurs emailsIl est facile de croire que les problèmes en matière de délivrabilité n’arrivent qu’aux autres. Toutefois,la méconnaissance de votre délivrabilité peut rendre votre société vulnérable et peut vous conduireà une baisse significative de votre retour sur investissement et de votre chiffre d’affaires réalisé parle biais de vos campagnes email marketing. Quels doivent être ainsi les réflexes d’un annonceur pouroptimiser de manière pérenne sa délivrabilité?1. Procurez-vous les données nécessaires pour accroitre votre visibilité et diagnostiquer des problèmes de déliverabilité. Sachez où vont vos emails et pourquoi. Ne croyez pas au mythe du taux de non-aboutis qui veut que tout ce qui est envoyé est obligatoirement distribué en boîte de réception. Pour les annonceurs, il est crucial d’accéder aux données de délivrabilité afin de prendre des décisions appropriées concernant l’efficacité de leur programme de marketing relationnel. Les rapports de performance des campagnes d’emailing sont élaborés grâce au système Return Path Mailbox Monitor qui s’appuie sur une technologie de marqueurs (ou « adresses pieges ») pour mesurer le taux de distribution en boite aux lettes des emails des annonceurs. Il apparaît souvent une grande disparité entre la mesure de délivrabilité calculée par la plateforme de routage utilisée par le client et le taux de distribution en boite de réception révélé par notre solution experte de mesure de la déliverabilité, et qui constitue le nombre de messages effectivement distribués aux destinataires.2. Prenez la problématique délivrabilité au sérieux. Les problèmes de délivrabilité sont onéreux et détériore la rentabilité des campagnes emailing des entreprises. Les emails qui ne parviennent pas jusqu’à leur destinataire provoquent des pertes de recettes significatives. Des études récentes sur l’utilisation de l’email par les consommateurs montrent d’ailleurs que les usagers ne consultent pas Si vous avez des questions ou si vous souhaitez savoir de quelle manière Return Path peut vous aider, n’hésitez pas à nous appeler au +33 1 78 15 38 42 ou à nous envoyer un email à rpinfo-semea@returnpath.net © 2011 Return Path, Inc. www.returnpath.fr | v081811 Page 9
  • 10. Case StudyBaromètre mondial de la délivrabilité, 1er semestre 2011 systématiquement leur dossier courrier indésirable pour les messages commerciaux. Même s’ils le font, la plupart du courrier non remis n’y figure pas : il est totalement perdu. Il est évident que les emails auxquels les consommateurs n’ont pas accès ne généreront pas de réponse !3. Ne considérez pas les recettes engrangées ou le taux de réponse enregistré comme un indice de délivrabilité fiable et pertinent. C’est une erreur de supposer qu’une campagne emailing qui génère des recettes ou obtient un taux de retour satisfaisant a été effectivement reçue et vue par tous les abonnés ciblés par cette campagne. Songez aux recettes potentielles que vous risquez de perdre si une part significative de votre liste ne reçoit pas les messages envoyés. Souvenez-vous : pas d’emails livrés en boîte de réception, pas de clic !4. N’acceptez pas que les problèmes de délivrabilité soient inévitables ou irrémédiables. La bonne nouvelle, c’est que nous avons des clients, qui par l’adoption de bonnes pratiques et l’utilisation de mesures adaptées et pertinentes à leur activité, sont désormais capables de maintenir des taux de délivrabilité élevés et constants chez tous les FAI. Rappelez-vous que la moyenne est de 80 %. Donc, si certaines entreprises enregistrent un taux de 60 % et moins, d’autres atteignent… 100 % !5. Prenez votre destinée en main. Si votre équipe informatique et votre fournisseur de services emails sont des partenaires importants, vous êtes au final le seul responsable de la délivrabilité de vos emails. La plupart des raisons qui expliquent la médiocrité des taux de distribution en boite de réception doivent être majoritairement imputées à de mauvaises pratiques marketing et dans une moindre mesure à des problématiques d’ordre techniques. Ce qui peut conduire à un accroissement de plaintes des abonnés destinataires de courriers électroniques qui ne sont plus sollicités ou désirés. Si vous avez des questions ou si vous souhaitez savoir de quelle manière Return Path peut vous aider, n’hésitez pas à nous appeler au +33 1 78 15 38 42 ou à nous envoyer un email à rpinfo-semea@returnpath.net © 2011 Return Path, Inc. www.returnpath.fr | v081811 Page 10
  • 11. Case StudyBaromètre mondial de la délivrabilité, 1er semestre 2011À propos de Return PathReturn Path facilite le fonctionnement du courrier électronique en notant et en certifiant desexpéditeurs du monde entier. Nous aidons les annonceurs, les éditeurs et autres expéditeurs decourriers électroniques à augmenter leur taux de réponse grâce à notre solution experte en matièrede délivrabilité, numéro un sur le plan mondial. Nous aidons les fournisseurs et les administrateursde messagerie des FAI et des entreprises à bloquer les courriers indésirables et malveillants par lagénération de scores de réputation des IP émettrices en temps quasi réel et d’autres outils basés sur lesdonnées de réputation de Return Path. Ensemble, ces outils et services à forte valeur ajoutée améliorentl’expérience des utilisateurs du courrier électronique en le protégeant des spams, du hameçonnage etd’autres abus. Return Path offre un accès gratuit à Sender Score, la mesure de réputation des expéditeurscompilée via notre réseau collaboratif de données de réputation dans lequel de nombreux acteursde l’écosystème email participent (FAI et opérateurs de messagerie entre autres). Notre portail deréputation : www.senderscore.org. Pour plus d’informations sur Return Path, rendez-vous à l’adressewww.returnpath.fr. Méthodologie Return Path a effectué ce baromètre en examinant des données provenant de sa solution de mesure de la distribution Mailbox Monitor pour les campagnes réalisées de janvier à juin 2011. Cette étude portait sur les taux de remise, de blocage et de filtrage de plus de 600 000 campagnes utilisant la seed list de Mailbox Monitor. Pour chaque campagne, Return Path a enregistré si le courrier électronique était perdu, reçu dans la boîte de réception ou redirigé dans le dossier courrier indésirable (pour les FAI utilisant ce type de configuration). Pour cette étude, Return Path a analysé les données auprès de 149 FAI aux Etats-Unis, Canada, Europe et d’Asie-Pacifique. Si vous avez des questions ou si vous souhaitez savoir de quelle manière Return Path peut vous aider, n’hésitez pas à nous appeler au +33 1 78 15 38 42 ou à nous envoyer un email à rpinfo-semea@returnpath.net © 2011 Return Path, Inc. www.returnpath.fr | v081811 Page 11
  • 12. Case StudyBaromètre mondial de la délivrabilité, 1er semestre 2011 Nous contacter Europe Amérique du Nord Royaume-Uni New York 12 Melcombe Place 304 Park Avenue South, 7th floor London, NW1 6JJ, Royaume-Uni New York, NY 10010, États-Unis Téléphone : +44 (0) 845 002 0006 Téléphone : +1 212-905-5500 France California 164 bis, Avenue Charles de Gaulle 100 Mathilda Place, Suite 100 92200 Neuilly sur Seine, France Sunnyvale, CA 94086, États-Unis Téléphone : +33 (0)1 78 15 38 42 Téléphone : +1 408-328-5000 Allemagne Colorado Neuer Wall 80 8001 Arista Place, Suite 300 20354 Hamburg, Allemagne Broomfield, CO 80021, États-Unis Téléphone : +49 (0)40 822 138-438 Téléphone : +1 303-999-3100 Australie Amérique du Sud Australie Brésil Level 20, 201 Sussex Street Av. Brig. Faria Lima, n.º 1690 – Cj. 142 Sydney NSW 2000, Australie São Paulo – SP CEP 01451-001, Brésil Téléphone : +61 2 9959 1956 Téléphone : +11 6261 2121 Si vous avez des questions ou si vous souhaitez savoir de quelle manière Return Path peut vous aider, n’hésitez pas à nous appeler au +33 1 78 15 38 42 ou à nous envoyer un email à rpinfo-semea@returnpath.net © 2011 Return Path, Inc. www.returnpath.fr | v081811 Page 12

×