• Save
Veille Né Kid 080521
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Veille Né Kid 080521

on

  • 1,859 views

La veille de Né Kid, semaine du 21 ma 2008

La veille de Né Kid, semaine du 21 ma 2008

Statistics

Views

Total Views
1,859
Views on SlideShare
1,794
Embed Views
65

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

2 Embeds 65

http://nekid.fr 59
http://www.left-right-brain.com 6

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Veille Né Kid 080521 Veille Né Kid 080521 Presentation Transcript

  • 21 mai 2008 L’actualité et les innovations de la communication vues par les juniors de
  •  
  • L’actu mise à nu
  • Le Bon Marché sur le web
    • Le très sélectif Bon Marché a ouvert hier son site marchand www.treeslbm.com
    • Le nom quelque peu déconcertant viendrait du mot « tree », arbre en anglais: le site va en effet puiser ses racines dans l’ADN du Bon Marché, il a pour vocation de prendre de la hauteur
  • Prisma mise à nouveau sur les Femmes
    • Pour la 1ère fois depuis un moment, Prisma lance un nouveau mensuel féminin baptisé Femmes (pour mémoire ils avaient déjà acheté un magazine de ce nom, mais il a été fermé il y a plusieurs années).
    • Axé sur les quarantenaires et sur le luxe (un domaine où cet éditeur n’a pas toujours été à l’aise…), le journal est dirigé par M-C Pauwels, fondatrice de Madame Figaro.
    • La ligne éditoriale s’efforce d’allier les sujets sérieux et légers, tandis que la mise en page n’est pas sans rappeler certains titres de Condé Nast.
    • En tout cas, toutes les marques du luxe ont répondu présent pour ce premier numéro.
  • Orange lance son bouquet satellite
    • Orange s’apprête à lancer son bouquet de chaînes TV le 3 juillet. Celui-ci comprendra dans un premier temps 17 chaînes gratuites et 9 payantes.
    • Cette offre lui permettra de passer se couverture de 4 à 24 Ms de foyers via Eutelsat, et de proposer le triple-play (TV-internet-téléphone) même dans les zones où l’ADSL ne passe pas.
    • Cela explique pourquoi Orange monte en puissance dans la production de contenus, avec l’arrivée de Xavier Couture, ex patron des programmes de TF1
    • Canal+ fait un peu la tête et menace de renégocier ses obliga-tions suite au rachat de TPS…
  • + 3,3% d’augmentation pour le pouvoir d’achat des français
    • Selon l’Insee, le pouvoir d’achat des français aurait cru de 3,3% en 2007. Le pouvoir d’achat par unité de consommation a progressé lui aussi de 2,4% contre 1,7% en 2006.
    • Cela contredit le sentiment général des Français, d’autant qu’il s’agit de la plus forte hausse depuis 5 ans
    • Cela n’est pas attribuable à la loi TEPA votée l’an dernier et dont les effets ne devraient se faire sentir qu’à partir de l’an prochain mais plutôt aux mesures Villepin visant à faire baisser l’impôt sur le revenu et augmenter la masse salariale.
    • 2008 s’annonce beaucoup plus morose, du fait de la poussée d’inflation qui devrait affecter le revenu disponible net des français…
    La loi TEPA : loi en faveur du Travail, de l’Emploi et du Pouvoir d’Achat adoptée par le parlement en août 2007.
  • L’œil de Né Kid sur le pouvoir d’achat
    • Un problème de perception plutôt que de chiffres ?
      • Apparition de nouveaux postes de dépenses : mobiles ( pour toute la famille), Internet... mais qui, pris par abonnement, sont moins visibles
      • Hausse du prix des produits de consommation courante (pain, produits laitiers... et pétrole)
      • Explosion de l’immobilier
    • Ce sentiment de baisse du pouvoir d’achat est sans doute accentué car il s’agit d’un sujet phare de la politique de communication de l’équipe gouvernementale actuelle
  • Point de vue : marques et mai 68
  • Le joli mois de Mai 68
    • Mai 68 est considéré comme un mouvement de contestation politique, sociale et culturelle
    • Des événements parallèles se sont aussi déroulés aux Etats-Unis, à Berlin et en Tchécoslovaquie même si leurs origines sont plus ou moins différentes
    • En France, on a qualifié ce mouvement de révolte voire même de révolution.
  • « On ne revendiquera rien, on ne demandera rien, on prendra, on occupera »
    • Principales revendications :
      • La lutte contre l’autorité
      • Rejet de la société de consommation, de la société bourgeoise, volonté de démocratisation des biens et services.
      • Affirmation de soi : libération sexuelle, évolution des mœurs, libertés individuelles
      • Ouverture sur le monde
    • Des lois sont adoptées : légalisation de l’avortement, libération des médias du pouvoir politique.
    • Les consciences évoluent, l’écologie devient un thème porteur.
  • Sous les pavés, les marques…
    • Paradoxalement, de nombreuses marques célèbres sont nées cette année-là. Des marques aussi diverses que Nouvelles Frontières , Ariel, Jacques Vabre, le camembert Président, les tabourets Tam Tam ou Ralph Lauren et Sonia Rykiel.
    • Dans un contexte aussi résolument anti-consommation, comment ces marques ont-elles pu émerger ?
    • En incarnant, chacune à leur manière, les valeurs de l’époque
  • Petit tour des marques nées en 1968 … et leur évolution
  • Mod’s Hair : la fin de la « choucroute yéyé »
    • Mod's Hair a été lancé par deux frères, qui ont su s’inscrire dans la libération des moeurs, Mai 68 oblige !
    • Mod‘s Hair a inventé la profession « coiffeur studio » c’est à dire coiffeur d’actrices et de mannequins. Leurs coiffures “coiffé-décoiffé” librement inspirées des chignons hippies, à l’opposé des coiffures rigides de l’époque, sont très vite adoptées par les stars, puis par les Françaises.
    • Le succès est tel que les frères créent leurs salons, permettant aux femmes de se coiffer comme les stars, à moindre c ôut. Mod’s Hair devient donc la première chaîne de coiffeurs franchisés.
  • Nouvelles Frontières : l’esprit baroudeur et l’ouverture sur le monde
    • A l'époque, le voyage est encore une aventure… Rares sont les familles qui partent plus d'une fois par an en vacances.
    • Nouvelles Frontières démocratise le voyage et les tours operator. Ses prix attractifs vers l'Inde, la Syrie ou l'Egypte séduisent les étudiants mais aussi les ouvriers, faisant du groupe le numéro 1 du tourisme.
    • L'ambition originelle est celle des prix bas et du "tourisme de proximité", un tourisme aventurier permettant de découvrir les habitants et la culture du pays, à l’opposé des villages vacances fréquentés par ceux que Jacques Maillot, le fondateur du groupe, appelle les «  bronze-cul »
  • L’imagination au pouvoir
    • Outre la démocratisation de biens et services autrefois hors de prix pour la majorité des Français, le second déclic pour les marques est l’innovation
    • Innovation dans le discours, mais aussi dans les produits, en accord avec les valeurs prônées et les libertés nouvellement acquises.
    Libération de la femme, écologie, libération sexuelle, affirmation de soi…
  • Ariel «  Le bonheur est une idée neuve »
    • Ariel serait la première lessive écologique gr âce à ses “enzymes” actifs
    • 1968 voit naître les premiers mouvements écologistes. Le succès de la lessive est motivé par la recherche de produits plus naturels de la part des consommateurs.
    • Ariel s’inscrit donc parfaitement dans les revendications de l’époque.
  • Sonia Rykiel et Ralph Lauren : la libération de la mode
    • Sonia Rykiel ouvre sa première boutique en mai 1968,
    • Prônant l'adaptation de la mode à soi et non l'inverse, la créatrice, aime provoquer et milite pour la libération de la femme.
    • La ligne des premières cravates de Ralph Lauren se veut plus moderne que les costumes de bureau, mais moins osée que les vêtements hippies, dont les couleurs vives sont pourtant reprises.
    • Sa première collection pour hommes en 1968 mélange influences navajo, western et africaines à des tissus plus classiques.
  • La Méhari : « Prenez vos désirs pour la réalité »
    • Citro ën dévoile en 68 un nouveau modèle.
    • La Méhari, une des premières voitures « tout chemin », servant de voiture de loisirs 4 places pour les ballades en famille, de 4x4 ou de pick up transportant les babas cool partant pour les festivals.
    • Mais ce qui marque la personnalité de la Méhari, ce sont sa carrosserie en plastique et ses teintes vives qui tranchent avec la monotonie et le conservatisme des voitures de l’époque : Rouge Hopi, Vert Tibesti, Orange Kirghiz, Beige Kalahari, Beige Hoggar
  • "Cours, camarade, le vieux monde est derrière toi."
    • Objet emblématique de l’époque : le siège Tam Tam
    • Cette année le groupe devrait mettre en vente un iTam Tam , tabouret servant aussi de station d'accueil et d’enceinte pour iPOd et Iphone…
    • Au risque de se voir dépassé par le succès : ce qui devait être une série collector est en train de devenir un nouvel incontournable dans le monde du design
  • 40 ans après, que sont-elles devenues ?
    • Chez Nouvelles Frontières l'ambition originelle de prix bas a évolué : plus de promotions que de prix bas.
    • L’écologie et maintenant le développement durable sont toujours des engagements d’Ariel
    • Si Ralph Lauren s’est écarté de ses influences premières, devenant« l’uniforme BCBG », la tendance hippies chic de cette année l’a re-propulsé sur les podiums où la marque revient à ses origines colorées.
    • Si ces marques ont réussi, c’est gr âce à leur capacité d’adaptation aux valeurs de l’époque, et au discours « libérateur » utilisé. Mais bien qu’elles soient nées dans un contexte subversif, elles restent plutôt consensuelles, sans message réellement transgressif.
    • Ces marques ont évolué elles aussi avec leur temps, oubliant l’esprit de 1968 qu’elles commémorent assez peu. Les revendications anti-consommation ont disparu, et les Français se disent désormais attachés aux marques.
    • D’ailleurs la plupart se sont « embourgeoisées ». Ariel conserve son positionnement écologique mais elle est la plus chère du marché, Ralph Lauren et Sonia Rykiel sont associés aux style classique et BCBG des CSP+. Quant à la Méhari, elle a été remplacée par la C3 Plurielle, plus classieuse et surtout plus confortable.
  • Et nos marques d’aujourd’hui alors… ?
    • De nos jours, de nouvelles marques arrivent avec des valeurs similaires :
    • On peut se demander si ces marques sauront garder leur personnalité ou si en grandissant elle perdront elles aussi leur différence
    Innocent, les smoothies sans additifs colorant ou conservateur, dans des packagings amusants et 100% recyclables. Michel et Augustin, les trublions du go û t : des produits ludiques et 100% naturels Les produits Vrai, issus de l’agriculture biologique. Les valeurs de la marque sont là encore l’humour et l’éthique.
  • Idées, tendances et innovations
  • C’est beau la science…
    • Principe de cet étrange dispositif:
pressez le bouton de l’affiche, un haut parleur lance un Atchoum pendant que vous recevez une salve de postillons.
    • Une voix off déclare alors : Saviez vous qu'un éternuement peut voyager sur 3 m et rester en suspension pendant 3 h?
    • La campagne est réalisée pour le compte de Science World, un site web à vocation scientifique
  • Sleeveface
    • Le sleeve face est l’art de dissimuler son visage derrière une pochette de vinyle, afin de créer une illusion graphique
    • Ici des adeptes s’essaient avec Blondie, Franck Zappa et les Monty Python
  • Thé de l’extr ême
    • Sur le fil des sachets de thé, de petits personnages rappellent l’escalade et le saut à l’élastique, évoquant ainsi l’idée d’un style de vie sain, pour ce thé aux herbes .
    • Une belle innovation de TBWA Istambul, pour la cha îne de restaurants House Café.
  • Qui de la poule ou de l’œuf…?
    • « Unlimited talktime *»
    • Prints créés par Ogilvy and Mather India, pour une des cartes pré-payée de Vodafone
    • * Pour les esprits lents (comme certains ici…), cette offre permet enfin de débattre pendant des heures de sujets oiseux (et nous qui croyions que c’était une spécialité purement française !)
  •