L’AigleVille deDepuis 56 ans la Ville de L’AIGLEaccueille en son cœur de ville lesartisans de la fête foraine des 4jours.S...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Lettre aux habitants de l'aigle 4 jours

1,080

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,080
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
5
Actions
Shares
0
Downloads
1
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Lettre aux habitants de l'aigle 4 jours

  1. 1. L’AigleVille deDepuis 56 ans la Ville de L’AIGLEaccueille en son cœur de ville lesartisans de la fête foraine des 4jours.Sil’installationdesfêtesforainesdanslesvillesremonteauMoyen-Âge,ilfautbienconstaterqu’aujourd’hui leur présence en centre ville se heurterégulièrement à des aménagements urbains partagés etconçus pour tous.Le lundi 6 mai, L’AIGLE a connu un après-midi noiren raison des importantes dégradations commises par lesartisans forains.Il est important de préciser à toutes les Aiglonnes et à tousles Aiglons l’historique de la situation.Lesdifficultésdel’installationdelafêteforainecetteannéeétaient attendues. La communauté des artisans de la fêtea sa culture, ses traditions, ses manières d’être, de penser,et de réagir....Conscients de ce fait, nous avions engagéune concertation avec les artisans forains, la GendarmerieNationale, la Police Municipale, les pompiers et le placierdélégataire.Cette concertation s’est traduite par 5 réunions(12 février, 13 et 21 mars, 17 et 25 avril 2013). Parallèlement,des réunions de chantier ont eu lieu chaque semaineentre l’architecte, les entreprises, la Ville de L’Aigle et laCDC. Cette dernière est responsable pendant la durée destravaux des places. Ce chantier est placé d’un point de vuejuridique sous l’autorité de la CDC, le financement étantassuré conjointement par la Ville et la CDC.La réunion du 25 Avril a abouti à un consensusglobal d’organisation permettant aux forainsde travailler correctement sans incidence surles aménagements urbains. La solution consistaità déplacer les caravanes de logement et les camions detransport pour libérer l’espace nécessaire aux manègessur un périmètre défini s’arrêtant aux limites des places. Eneffet, aujourd’hui il n’existe aucun autre lieu à L’Aigle pouraccueillir en sécurité une aussi grande fête foraine.Ce n’est qu’après cette réunion que M. Jean SELLIER,Président de la CDC est allé seul, de manièreimprévisible et sans en informer préalablementles autres élus, signifier aux forains qu’ils ne pourraients’installer ni place de l’Europe ni place Boislandry.Cette intervention a anéanti tout le travail deconcertation mené pour préparer l’installation dela fête dans le respect des personnes et des biens. Lesartisans forains ont, dans la légalité, déposé un préavis demanifestation en préfecture.Cette manifestation a dégénéré en fin de journée.Lesartisansforainsontrépondudefaçondisproportionnéeà M. SELLIER en murant sa clinique vétérinaire et endégradant les aménagements de surface des places pours’y installer en force et dans l’illégalité.Nous restons convaincus que la concertationprévaut toujours à l’affrontement, mais devantces faits regrettables, il nous faut, à présent, tirer lesconséquences qui s’imposent. Ces actes impardonnablesdevront être punis et force restera à la loi.Certains fustigent l’inaction de la Gendarmerie face auxdestructions matérielles. Ils ont adopté une attitudeappropriée : protéger les personnes par leur présence eten dépit de la provocation, empêcher l’escalade de cetteviolenceetl’émeute.L’imprévisibilitédecesdébordementsn’a pas permis de faire se déplacer une compagnie de CRS.Par ailleurs, une intervention n’aurait fait qu’aggraver lesévénements.La réaction des forains est inqualifiable etinacceptable. Le centre-ville ne peut pas être conçuuniquement pour les 4 Jours. Les places sont des lieuxpublics appartenant à tous et, qui par définition, doiventêtre partagés : piétons, automobilistes, commerçantssédentaires, non sédentaires, habitants, forains. Tousdoivent y trouver leur place dans le respect des autres.Le lundi 6 mai 2013, ce principe élémentaire n’a pas étérespecté et cela ne devra jamais se reproduire.Face à ce grave constat, la Municipalité de L’AIGLE a agi endemandant à notre CDC de porter plainte sur la base desconstats d’huissiers effectués sous sa responsabilité.Les casseurs devront payer.Ilnousfautdèsàprésentréfléchirensembleàl’organisationdes éditions futures. Nous ne pouvons raisonnablementenvisager une édition 2014 dans ces conditions. Après cesactes, aucun élu responsable n’accepterait d’organiser unemanifestation qui ne respecte plus le droit. Les artisansforainsdevrontaccepterunemodificationdeladispositiondes manèges sur ces places.Au nom de la municipalité, nous nous engageons, auprèsdesAiglonsetdesAiglonnes, àcequetouteslesdémarchesjuridiques soient engagées sans laxisme afin qu ‘il n’y aitaucune répercussion sur leurs impôts.Les dommages subis seront réparés par ceux qui les ontprovoqués et nous mettrons tout en oeuvre pour que lesdélais de réaménagement soient respectés.LETTREAUXAiglonnesETAiglonsSURLESSACCAGESDES4JOURSDEL’AIGLEtoutelavéritéThierry PINOT, maire de L’Aigle et la Municipalité de la ville de L’AigleHôtel de Ville - Place Fulbert de Beina - CS 40117 - 61303 L’Aigle Cedextél. : 02 33 84 44 44 - fax : 02 33 84 94 94 - www.ville-laigle.fr

×