• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Présentation R Battista MERC 11 janvier 2011
 

Présentation R Battista MERC 11 janvier 2011

on

  • 1,097 views

 

Statistics

Views

Total Views
1,097
Views on SlideShare
1,097
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
8
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Présentation R Battista MERC 11 janvier 2011 Présentation R Battista MERC 11 janvier 2011 Presentation Transcript

    • Renaldo Battista MD, ScD, FRCP(C) Titulaire, Chaire de recherche du Canada en évaluation des technologies et des modes d'intervention en santé Conseiller principal, UÉTMIS, CHU Sainte-Justine Johanne Samson, MSc Coodonnatrice, UÉTMIS, CHU Sainte-Justine Coordonnatrice, Réseau mère-enfant de la francophonie Conférences du MERC CHU Sainte-Justine 11 janvier 2011 L'évaluation des technologies et des modes d'intervention en santé 
    • Résumé
      • Pourquoi?
      • Qu’est-ce?
      • Comment?
      • Et alors?
      • Évolution
      • L’unité d’évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé du CHU Sainte-Justine (UÉTMIS)
    • Pourquoi? Augmenter la capacité d’un système de santé d’atteindre ses objectifs Objectif ultime de l’ÉTMIS
    • Qu’est-ce?
      • Technologies de la santé
      • Instruments, appareils, médicaments et procédures médicales et chirurgicales utilisés en prévention, diagnostic, traitement et réadaptation
      • Modes d’intervention incluant différentes modalités de dispensation, d’organisation et de financement d’un type de service donné
    • Qu’est-ce? Évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé Décisions Science
    • Qu’est-ce?
      • Est un champ de recherche appliqué, interdisciplinaire et orienté vers la formulation de politiques
      • Examine les dimensions cliniques, économiques, éthiques, juridiques et sociales de l’introduction, de l’utilisation et de la diffusion des technologies et des nouvelles manières de produire des soins
      • Vise à influencer les cliniciens, les gestionnaires et les planificateurs de manière à introduire davantage de rationalité dans les décisions, les pratiques et les politiques
    • Qu’est-ce?
      • Effets sur la santé
      • Coûts
      • Valeurs
      Dimensions évaluées
    • Qu’est-ce?
      • Propriétés technologiques et sécurité
      • Efficacité potentielle et réelle
      • Efficience (coûts-efficacité; coûts-avantages)
      • Impacts sur le système de santé : liés à la santé, organisationnels et économiques
      • Acceptabilité sociale (aspects éthiques et sociaux)
      Paramètres spécifiques
    • Qu’est-ce? Années 2000 Transfert des connaissances Académique Décideurs Années 70 Élargissement des champs de recherche: épidémiologie clinique, économie de la santé… Pionniers en ÉTMIS (OTA, Washington) Années 80 Collaboration Cochrane Émergence de l’ÉTMIS (INAHTA, ISTAHC…) Années 90 « Evidence-Based Medicine » Développement des UÉTMIS
    • Qu’est-ce? ÉTMIS et performance
    • Comment?
      • Les méthodes épidémiologiques
      • Efficacité théorique et réelle
      • Les méthodes du GBM
      • Les aspects techniques et la sécurité
      • L’évaluation économique
      • Le coût-avantage, coût-efficacité, coût-utilité, minimisation des coûts
      • Les méthodes de synthèse
      • La revue systématique, la méta-analyse
      • L’analyse des enjeux sociaux, éthiques et légaux
        • Les méthodes qualitatives
      • Les évaluations terrain
    • Et alors?
      • Macro (Politiques de santé)
        • Planification et organisation des services
        • Couverture/remboursement
        • Régulation
      Niveaux de décision
    • Et alors?
      • Meso (Gestion institutionnelle)
        • Acquisition
        • Monitoring et utilisation
      Niveaux de décision
    • Et alors?
      • Lignes directrices de pratique clinique
      • G e stion des maladies chroniques
      • Évaluation et maintien de la qualité des services
      Niveaux de décision
      • Micro (Pratique professionnelle)
    • Évolution Création de l’ ISTAHC (1985) (International Society for Health Technology Assessment in Health Care)
    • Évolution Création de HTAi (2003) (Health Technology Assessment International)
    • Évolution INAHTA Amérique du Nord (7) Amérique latine (3) Australie (3) Moyen-Orient (1) Europe (28) Extrême-Orient (2) Nouvelle-Zélande (1) 46 organisations dans 26 pays http://inahta.episerverhotell.net/Members/
    • Évolution Canada IHE OHTAC ACMTS (CADTH) INESSS
    • Évolution
      • 1971 CCP
      • 1988 CÉTS
      • 2000 AÉTMIS
      • 2003 Conseil du médicament
      • 2010 INESSS
      Québec QUÉBEC
    • Évolution
      • La Table sectorielle en ÉTMIS
      • Le RUIS de l’UdeM – comité en ÉTMIS
      • Les UÉTMIS – établissements universitaires
      • La communauté de pratique
      Québec
    • Unité d’évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé (UETMIS) Soutenir la prise de décision au sein du CHU Sainte-Justine par une information de qualité , basée sur une revue des preuves scientifiques et des données probantes générées par des évaluations terrains . MISSION
    • MANDATS Réaliser des évaluations des technologies et des modes d’intervention en santé (soutien à la prise de décision) Assurer un soutien méthodologique en ETMIS Créer des nouvelles connaissances et en assurer le transfert au sein du CHU Sainte-Justine, et des réseaux mère-enfant (RME, RMEF) Développer une culture d’évaluation Promouvoir l’ETMIS     
    • ORGANISATION L’UETMIS et les comités relèvent de la DAMU Dr Marc Girard RESPONSABLE MÉDICAL Dr Jacques Lacroix CONSULTANT PRINCIPAL Rénaldo Battista CONSULTANTE SCIENTIFIQUE Dr Alicia Framarin, AETMIS COORDINATION Johanne Samson, MSc PROFESSIONNELS SCIENTIFIQUES Amélie Doussau, MSc ETS Marie-Ève Simoncelli, Pharmacoéconomie Nina N’Diaye Mombo PhD Sc Biomédicales Cimon Chapdelaine, MSc. gestion des produits CHARGÉS DE PROJETS (ad hoc) Claude Fortin Marie-Ève Richard BIBLIOTHÉCAIRE
    • ORGANIGRAMME Direction des affaires médicales et universitaires (DAMU) Comité directeur Orientations et priorités Comité exécutif Suivi et exécution pratique Comité ad hoc d’une problématique exécution pratique Comité ad hoc d’une problématique exécution pratique Comité ad hoc d’une problématique exécution pratique
    • ACTIVITÉS DE L’UETMIS Avis Évaluations approfondies Participe à des recherches évaluatives Participe à des ateliers de pratique Communauté de pratique √ √ √ √ √
    • ÉVALUATIONS COMPLÈTES
      • Le contexte
      • La demande
      • Les questions d’évaluation et les enjeux s’y rattachant
      • Le comité ad hoc d’évaluation d’une problématique
      • Revue de la littérature
      • Portrait de la situation au CHU Sainte-Justine
      • G) Positionnement du CHU Sainte-Justine
      • Sondage (local, national, international)
      • H) Analyse (incluant évaluation de la qualité de la preuve et évaluation des enjeux)
      • I) Conclusion
      • J) Recommandations
    • contexte demande Questions de recherche ? Comité d’évaluation Revue de la littérature Situation au CHU Sainte-Justine Sondages - Pertinence clinique - Gestion Enquêtes terrain - Infirmières - Médecins Évaluation des appareils - Qualitative - Quantitative RECOMMANDATIONS Enjeux cliniques, technologiques, organisationnels, économiques, éthiques ? ? ? Les analyseurs hors laboratoire (AHL) au CHU Sainte-Justine International National
    • Le contexte Un appareil permettant de faire des analyses hors laboratoire était utilisé au bloc opératoire et aux soins intensifs depuis 1999 (NOVA). En raison de difficultés techniques et de la non fiabilité des résultats, l’utilisation de cet appareil a été suspendue en 2005 dans le but d’assurer la sécurité des patients. La demande Les cliniciens du bloc opératoire et des soins intensifs du CHU Sainte Justine ont fait une demande à la DSP pour remplacer cet appareil. Les responsables administratifs du CHU se demandent si un tel appareil est nécessaire, et si oui, quels services hospitaliers devraient bénéficier de cette technologie. Une demande est faite à l’UETMIS en janvier 2007. Les analyseurs hors laboratoire (AHL) au CHU Sainte-Justine
    • Comité d’évaluation Afin d’assurer une démarche participative de tous les acteurs impliqués, un comité d’évaluation a été formé et est composé : tous les membres de l’UETMIS, une intensiviste (Dr Catherine Litalien) un anesthésiste (Dr Sylvain Mathews) trois biochimistes cliniques du laboratoire central (Dr Edgar Delvin, Dr Jacques Massé, Dr Jocelyne Cousineau) Ce comité se rencontre sur une base régulière .     Les analyseurs hors laboratoire (AHL) au CHU Sainte-Justine
    • Les questions Est-il pertinent d’avoir un ou des appareils permettant de faire des analyses hors laboratoire au CHU Sainte-Justine ? Si oui, quels services (soins intensifs, bloc opératoire, urgences etc.) devraient être dotés de tels appareils ? Quelles analyses pourraient être effectuées hors laboratoire ? Quels sont les coûts inhérents aux AHL ? Comment baliser l’utilisation de ces appareils compte tenu des coûts inhérents à ces tests ? ? ? ? ? ? Les analyseurs hors laboratoire (AHL) au CHU Sainte-Justine
    • Revue de la littérature Nous avons fait une revue de la littérature exhaustive dans les bases de données bibliographiques MEDLINE , EMBASE , CINAHL et Cochrane et dans la base de données d’évaluation des technologies ( INAHTA-CRD ) pour la période comprise entre le 1 er janvier 1997 et la date à laquelle la revue est soumise (fin août 2007). Cette recherche bibliographique portait sur les analyses hors laboratoires (gaz sanguins, électrolytes, facteurs de coagulation, etc.), des résultats cliniques , des aspects de gestion et des aspects financiers. Les analyseurs hors laboratoire (AHL) au CHU Sainte-Justine
    • Les analyseurs hors laboratoire (AHL) au CHU Sainte-Justine Résultats de la revue de la littérature AVANTAGES DÉSAVANTAGES
      • Améliore le temps de réactivité
      • Prise de décision plus rapide
      • Amélioration des soins aux patients
      • Séjour à l’hôpital plus court
      Nécessite un contrôle qualité
      • Diminue la taille de l’échantillon sanguin requise
      • Perte de sang iatrogénique réduite
      Exige une formation du personnel soignant
      • Améliore le rendement du clinicien
      • Élimination du délai entre la visite du clinicien et la mise à disposition des résultats des tests
      Nécessite la documentation des résultats Améliore la qualité de la prise en charge Exige une interface avec le laboratoire central Modifie la charge de travail pour le personnel soignant Nécessite l’achat de fournitures de laboratoire additionnelles
    • Analyses recommandées: Soins intensifs : gaz sanguins, lactate, calcium ionisé Bloc opératoire : gaz sanguins, lactate Pertinentes : aux soins intensifs et au bloc opératoire Utiles : à l’urgence Selon le niveau de preuve et de la puissance de la recommandation émis par le NACB National Academy of Clinical Biochemistry (2006) PERTINENCE Les analyseurs hors laboratoire (AHL) au CHU Sainte-Justine Résultats de la revue de la littérature Le NACB recommande qu’un TTAT plus rapide des--------soit considéré comme un moyen d’améliorer les résultats cliniques aux SIP puissance de la recommandation A; niveau de preuve I
    • GESTION Conditions essentielles pour assurer la qualité et la sécurité des AHL contrôle qualité par le chef du labo central comité interdisciplinaire pour gérer l’utilisation programme de formation aux utilisateurs Interface avec le labo pour la gestion des données des AHL standards de qualité = au laboratoire central √ √ √ √ Selon le niveau de preuve et de la puissance de la recommandation émis par le NACB National Academy of Clinical Biochemistry (2006) Les analyseurs hors laboratoire (AHL) au CHU Sainte-Justine Résultats de la revue de la littérature
    • L’argumentaire des médecins en faveur de l’acquisition d’un appareil hors laboratoire tournait autour du temps jugé trop long pour l’obtention des résultats lorsque les analyses sont faites au laboratoire central. Nous voulons établir si les pratiques au CHU Sainte-Justine s’inscrivent dans ces standards de pratique. Rosenberg DI, Moss MM. Guidelines and levels of care for pediatric intensive care units, Crit Care Med 2004; 32(10):2117-27. Les analyseurs hors laboratoire (AHL) au CHU Sainte-Justine Portrait de la situation actuelle au CHU Sainte-Justine
    • Afin d’établir si les pratiques au CHU Sainte-Justine s’inscrivent dans les standards de pratique, des données ont été recueillies par des infirmières de l’Unité de SIP en 2003 et en 2007. Nous avons analysé ces temps de réponse pour les différentes analyses (gaz sanguins, FSC, électrolytes, coagulation, etc.) et nous les avons comparés aux lignes directrices émises pour les SIP. Enquête auprès des infirmières de l’Unité des soins intensifs du CHU Sainte-Justine concernant les délais pour l’obtention des résultats Les analyseurs hors laboratoire (AHL) au CHU Sainte-Justine
    • Délais pour l’obtention des résultats des gaz sanguins au CHU Sainte-Justine. Les analyseurs hors laboratoire (AHL) au CHU Sainte-Justine P ériodes Nombre d'analyses effectuées Intervalle (minutes) Moyenne (écart type) (min utes) Médiane (minutes) Temps r ecommandé (minutes) Tests répondant aux lignes directrices Nombre % Juillet 2003 122 4 - 135 36 (22) 30 15 11 9 , 0 Mars 2007 71 6 - 146 38 (23) 33 15 10,0 7 Rosenberg DI, Moss MM. Guidelines and levels of care for pediatric intensive care units, Crit Care Med 2004; 32(10):2117-27.
    • Sondage auprès des médecins du CHU Sainte-Justine Afin de connaître les analyses pertinentes pour assurer la sécurité des patients, nous avons fait un sondage auprès des intensivistes (n=9) et des anesthésistes (n=18). Tous les médecins ont répondu au sondage ! Nous avons pu établir l’importance (essentielle, utile mais non essentielle, peu utile, inutile) qu’ils accordent aux différentes analyses sanguines (gaz sanguins, lactates, électrolytes, Hb/HT, facteurs de coagulation, urée/créatinine). Ces résultats seront utilisés pour cibler les appareils à évaluer. Les analyseurs hors laboratoire (AHL) au CHU Sainte-Justine
    • Résultat du sondage Les analyseurs hors laboratoire (AHL) au CHU Sainte-Justine
    • Sondage auprès des hôpitaux pédiatriques Afin de positionner le CHU Sainte-Justine par rapport aux autres centres pédiatriques quant à ce développement technologique, nous avons fait un sondage auprès des 11 centres pédiatriques canadiens et de quelques centres du RMEF . Nous avons construit un questionnaire très court pour établir les pratiques d’utilisation des appareils hors laboratoire dans ces hôpitaux. Ce questionnaire a été envoyé (par courriel) aux chefs des départements de biochimie, aux intensivistes et aux anesthésistes. Cette démarche nous a permis de connaître le type d’appareils qu’ils utilisent, les services qui sont dotés de tels appareils et leur satisfaction quant aux appareils utilisés. Les analyseurs hors laboratoire (AHL) au CHU Sainte-Justine International National
    • 10/11 centres hospitaliers pédiatriques ont répondu au sondage. Le Janeway Children’s Health and Rehabilitation Centre de St- John’s, à Terre-Neuve , n’a pas répondu au sondage. Le IWK Health Centre de Halifax, en Nouvelle-Écosse , utilise uniquement des glucomètres à titre d’AHL. 9 autres centres pédiatriques canadiens ont des analyseurs portatifs depuis près de 10 ans ou plus. 9 CH les utilisent au bloc opératoire 7 CH les utilisent aux soins intensifs (SIP, SIN soit les deux). 3 CH utilisent cette technologie aux urgences dont un depuis 2006 Réponse des hôpitaux pédiatriques canadiens Les analyseurs hors laboratoire (AHL) au CHU Sainte-Justine National
    • 13 CHU mère-enfant ont été contactés. 8 en France : Marseille, Paris, Lille, Nantes, Lyon ; 2 en Belgique : Bruxelles et Liège ; 1 en Suisse : Genève ; 1 au Luxembourg : Esch-sur-Alzette ; 1 au Québec : Québec . Des analyseurs portatifs sont utilisés dans: 8 centres à l’Unité de soins intensifs ; 3 centres au bloc opératoire ; 3 centres aux urgences. Dans 4 centres, le bloc opératoire ou l’urgence partagent l’appareil des soins intensifs. Réponse des hôpitaux pédiatriques du RMEF Les analyseurs hors laboratoire (AHL) au CHU Sainte-Justine International
    • Appel d’offres Le processus d’appel d’offres a été lancé à partir des résultats de l’évaluation papier des appareils. Les appareils correspondant aux besoins d’analyses des cliniciens (bloc opératoire et soins intensifs) ont été évalués par les biochimistes du laboratoire central et par un ingénieur (GBM). La performance , les caractéristiques techniques des l’appareils : la calibration, la connectivité (interface avec le laboratoire central), les contrôles de qualité , la formation offerte à l’utilisateur ainsi que les coûts ont été évalués. Les analyseurs hors laboratoire (AHL) au CHU Sainte-Justine
    • Appel d’offres 5 appareils : Radiometer ABL 825 Bayer rapidpoint 405 Abbott i-stat 1 Gem Premier 3000 Radiometer ABL 80 Les analyseurs hors laboratoire (AHL) au CHU Sainte-Justine
    • Évaluation qualitative des appareils Une évaluation finale des appareils a été faite par des infirmières aux soins intensifs et au bloc opératoire. Six personnes de chaque unité ont reçu la formation reliée à l’utilisation de chaque appareil. Cette évaluation a porté surtout sur la facilité d’utilisation. Les analyseurs hors laboratoire (AHL) au CHU Sainte-Justine
    • Évaluation quantitative des appareils Une analyse des coûts a été effectuée pour comparer les deux appareils qui ont été retenus le Gem Premier 3000 d’Instrumentation Laboratory ABL 80 de Radiometer Canada L’analyse des coûts était basée sur trois scénarios différents : 5,10,15 prélèvements/jour pour 365 jours Les coûts considérés sont : Le coût d’achat pur (immobilisation) des appareils et des interfaces nécessaires Les coûts d’achat par crédit bail pour 1 et pour 2 analyseurs  Les coûts d’opération annuel en fournitures, réactifs et entretien Les coûts indirects en temps de personnel  √ √ √ √ Les analyseurs hors laboratoire (AHL) au CHU Sainte-Justine
    • Coûts d’acquisition Les analyseurs hors laboratoire (AHL) au CHU Sainte-Justine
    • Coûts d’opération Les analyseurs hors laboratoire (AHL) au CHU Sainte-Justine
    • Coûts indirects Les analyseurs hors laboratoire (AHL) au CHU Sainte-Justine
    • Score final accordé respectivement aux 2 appareils Les analyseurs hors laboratoire (AHL) au CHU Sainte-Justine
    • Comparaison des coûts pour effectuer 5 475 analyses intra ou hors laboratoire Les analyseurs hors laboratoire (AHL) au CHU Sainte-Justine
    • Considérant l’importance des enjeux cliniques (sécurité et amélioration de la prise en charge clinique des patients), nous recommandons l’acquisition d’appareils permettant de faire des AHL aux soins intensifs et au bloc opératoire. Considérant les enjeux technologiques soit l’importance de la fiabilité des appareils biomédicaux, l’acquisition du modèle GEM Premier 3000 plutôt que du modèle ABL 80 serait le plus pertinent. L’achat de deux appareils pourrait être à considérer. RECOMMANDATIONS Les analyseurs hors laboratoire (AHL) au CHU Sainte-Justine
    • Considérant les enjeux organisationnels dans un contexte de pénurie d’infirmières, le temps perdu par celles-ci est non négligeable et demeure un irritant majeur lors de la prestation des soins. De plus, le fait que les infirmières puissent prendre en charge le patient de façon efficace augmente la satisfaction et a un impact positif sur la qualité des soins; L’ensemble de la gestion des AHL (mesures et contrôle de la qualité, fonctionnalité, gestions des données, formation du personnel, etc.) devrait être confié au chef du laboratoire central. Il est important de porter une attention particulière au rapport d’analyse et à l’archivage des informations. Toutes les données doivent être confinées au dossier du patient. Les analyseurs hors laboratoire (AHL) au CHU Sainte-Justine
    • Considérant les enjeux économiques , il y a lieu de déterminer l’imputabilité de ce nouveau service. La gestion financière et l’utilisation des AHL devra être faite par un comité interdisciplinaire. Considérant les enjeux éthiques , la confidentialité des résultats doit être assurée. Toute l’information concernant le patient doit être traitée de façon confidentielle et les résultats transmis au médecin traitant doivent respecter le principe de la vie privée du patient. Les analyseurs hors laboratoire (AHL) au CHU Sainte-Justine
    • Études finalisées Enjeux reliés à l’implantation de l’IRM-3 tesla au CHU Sainte-Justine Analyseurs hors laboratoire (Scalp pH mètre) en salle d’accouchement Laboratoires- gestionnaires salle d’accouchement Implantation d’un programme de dépistage de la surdité au CHU Sainte-Justine (Rapport de synthèse) Évaluation de l’implantation de la musicothérapie comme pratique complémentaire au sein du secteur de néonatalogie au CHU Sainte-Justine. Constats et enjeux reliés à l’acquisition et à l’implantation d’un nouveau parc de pompes volumétriques et de pousse-seringues au CHU Sainte-Justine. DSI-GBM
    • Études finalisées AVIS: Achats de petits équipements médicaux: thermomètres électroniques (évaluation clinique) La télésurveillance au CHU Sainte-Justine : Enjeux et pratiques Évaluation de l’implantation de l’appareil de communication sans-fil Vocera au centre de cancérologie Charles-Bruneau. GBM – Hémato-onco Évaluation d’un automate à imprégnation de tissus au laboratoire de pathologie (cadre d’évaluation du volet technique)
    • Études en cours Évaluation de l’organisation du laboratoire de biologie moléculaire Volets technologique, organisationnel, éthique. légal Évaluation des coûts du traitement de la tyrosinémie DSP- pharmacie Évaluation de l’implantation de l’art thérapie comme pratique complémentaire au CHU Sainte-Justine Évaluation du programme de pompes à insuline pour la clientèle pédiatrique atteinte de diabète de type 1 (volet clinique, psychosocial, organisationnel, économique) Projet subventionné par le MSSS.
    • Projets de recherche Les normes sur les environnements hospitaliers sécuritaires et les pratiques de soins de qualité pour les unités pédiatriques d’hôpitaux généraux. Mesure de l’immunité cellulaire contre la varicelle chez l’enfant: validation du test ELISPOT et génération de valeurs de référence. (volet utilisation des ressources hospitalières) Participation au projet d’évaluation ‘’accessibilité aux soins intensifs’’ : observation temps-mouvements-tâches. Chercheurs-gestionnaire Projet pilote: Programme de télésoins pour les familles d’enfants et d’adolescents avec diabète de type 1 Volet technologique, organisationnel et social DAMU-endocrinologue L’UETMIS a un rôle de support dans les projets de recherche
    • COORDINATION UETMIS / DAMU Recommandations Prise de décisions Évaluation technique GBM Évaluation clinique ‘banc d’essai’ TECHNOLOGIE Unité de pharmacologie clinique Bureau de projets Direction des soins infirmiers Direction qualité et risques